AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au bord du lac (pv Aurélie Owen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Au bord du lac (pv Aurélie Owen)   Ven 27 Juil - 22:13

C’était la fin de l’après midi et le soleil avait commencé sa décroître dans le ciel laissant peu a peu le bleu de la nuit apparaître a l’horizon. Alexandre, qui cherchait un petit coin tranquille pour se détendre, était descendu au lac qui se trouvait non loin de la faculté. C’était un endroit idéal selon pour se détendre.

Le jeune homme qui s’était avancé jusqu’au bord de l’eau, resta durant quelques seconde a contempler le paysage qui s’offrait a lui. Le lac laissait le ciel se refléter dedans et à sa surface, et le mélange de couleur que cela donnait avec la fin de l’après midi, lui donnait différents tons, aussi superbe que varié.

Après quelque instant, passer debout a regardé le lac, il alla se posé contre un arbre et continua de regarder le panorama. Il était à moitié perdu dans ses pensés. Il revoyait devant lui les récents évènements qui s’étaient déroulé, il y a peu. Beaucoup de chose lui trottait dans la tête. Mais surtout, depuis peu, il sentait comme une étrange mélancolie qui remontait en lui. Et plus les jours passaient, plus celle-ci occupait son esprit.
Cela avait commencé récemment, un matin, en se levant de son lit, il avait ressenti comme une petite nostalgie, et puis, les jours passants, cela avait grandis peu à peu.

Et puis soudain, il entendit quelque chose non loin lui, venant de derrière …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bord du lac (pv Aurélie Owen)   Sam 28 Juil - 0:12

Après avoir passé la journée couchée au soleil dans le parc sur le gazon, Aurélie se dit qu’il fallait bien qu’elle bouge maintenant. La salle d’entraînement, non pas vraiment. Il y avait trop de monde et ça puait là-bas. Elle s’assit sur le gazon qui était toujours un peu humide à cause de la pluie d’hier, mais cela ne la dérangeait point. Toujours en pensant, elle enroula ses bras autour de ses jambes qui étaient repliées sur elles-mêmes. Elle pourrait bien courir, elle avait toujours aimé courir. Oui, c’était la solution. Elle s’arrêta à une abreuvoir pour se désaltérer avant de commencer sa course.

Elle courut dans le parc parmi les nombreux sentiers d’asphaltes qu’on pouvaient y trouvé. Elle portait une paire de short noir et courte avec une camisole verte. Après quelques minutes, elle décida de remonter ses longs cheveux qui lui donnaient chaud, en une queue de cheval bien plus confortable et approprié pour le sport qu’elle faisait présentement. La mutante en vint en une embouchure. Est-ce qu’elle continuait dans le parc ou allait-elle au lac ? À bien y penser, elle pourrait s’y tremper les pieds et courir pieds nus. L’idée lui plaisait bien. La jeune femme prit donc cette direction.

La journée avait été splendide et déjà, le soleil laisserait bientôt sa place à sa petite sœur, la lune. De ses grands yeux verts, elle aperçut une silhouette qui lui semblait familière. En s’en approchant un peu plus, elle remarqua que s’était Alex. Mais que faisait-il seul ? Elle soupira de ne pas comprendre la situation. Il agissait bizarre depuis quelques jours. Il avait un caractère variable. Est-ce qu’elle allait le voir ? Bien sûr, qu’elle y allait ! Aurélie s’approcha doucement, mais décida de quand même faire un peu de bruit pour ne pas l’effrayer. Une fois arrivé derrière lui, elle lui mit ses mains devant ses yeux, un jeu qu’elle avait appris peu de temps auparavant, et elle dit :


« Qui ? » lui susurra-t-elle dans l’oreille droite.

Un sourire d’amusement aux lèvres, elle se demandait bien qu’elle allait être sa réaction à présent. Elle se mit à genou derrière lui toujours en attendant une quelconque réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bord du lac (pv Aurélie Owen)   Sam 28 Juil - 21:18

Une paire de main douce vint lui cacher les yeux, et la petite voix sa colocataire lui tomba délicatement dans l’oreille. Un léger sourire se dessina sur la bouche du jeune homme. Il ne se serait pas attendu à la voir ici, à cette heure-ci. Les environs de la faculté étant relativement grand, la probabilité de la croisée était assez mince. Cependant, il adorait aussi passer du temps avec elle.

Pour la taquiner et la laisser miroiter un peu, il attendit quelques secondes avant de répondre : « Heeuuu …, qui cela peut il bien être ...?, ah mais oui, je la connais … attend j’ai son nom sur le bout de mes lèvres … ». Après avoir laisser un second blanc de silence il prononça enfin son nom : « Aurélie ! ». Evidement qu’il le connaissait il n’aurait pas oublié pour rien au monde.

Il leva ses bras et attrapa les petites mains d’Aurélie qui lui cachait yeux. Après quoi, Alexandre se retourna et vit son visage. Elle avait elle aussi un sourire au lèvre, ce qui rendait son visage d’autant plus agréable a regarder. « Tu va bien ? » lui demanda t’il une voix enjoué, « Tu te promène dans le coin ? » annonça t’il un peu surpris de la voir ici.

Et puis, il se tourna vers le lac et ajouta doucement : « J’aime beaucoup là vu ici, surtout vers en fin de journée, et puis c’est calme. Tu n’aimes pas ? ». Et puis, il repensa au fait que sa jeune amie ne parlait beaucoup, alors il se retourna vers elle, l’air un peu confus et lui disa : « ah excuse moi, je pose trop de question trop vite … »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bord du lac (pv Aurélie Owen)   Mar 31 Juil - 21:51

En attendant qu’il répondre, ce qui prit un peu de temps tout de même, elle posa son menton sur son épaule. Sa douce odeur l’enivra et elle ferma les yeux quelques instants. Lorsqu’il se mit à parler, pour ne rien dire en passant, Aurélie ouvrit de nouveau ses yeux. Comment cela, il l’avait sur le bout de la langue. Il la taquinait, elle en était certaine ! Il était mieux de trouver son nom, en plus, ils étaient dans la même chambre. Il la faisait vraiment marcher et elle le croyait. Il prit ses mains dans les siennes pour qu’il puisse retrouver la vue qu’il avait perdu à son arrivée. Alex lui rendit son sourire qu’elle lui avait donné.

Elle répondit à ses trois questions par trois signes de tête positifs. Oui, il aimait posé des questions et la jeune femme aimait bien y répondre puisqu’elles étaient simples et efficaces. Elle lui donna vite un baiser sur le joue pour le réconforter. Ce n’était pas de sa faute s’il aimait parler, mais elle adorait sa compagnie. Heureusement, parce qu’il était un des seuls à la comprendre dans cet établissement. La mutante poussa un petit rire et lui tira la langue.

Elle tourna son regard vers le lac. C’est vrai que la vue était belle d’ici. Toujours main dans la main, elle alla s’asseoir à sa droite. C’était bien plus confortable qu’en arrière de lui avec ses genoux sur le sol granuleux. Elle posa sa tête sur son épaule. Ce qu’elle aimait avec lui, c’est que peut importe ce qu’il faisait, même s’ils ne se parlaient pas, elle se sentait bien. Ils avaient dépassé le stade de la discussion essentiel. Le silence ne les incorporait plus.

Aurélie ses tourna vers lui et lui demanda :


« Pourquoi toi étais seul ? » dit-elle son nez sur épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bord du lac (pv Aurélie Owen)   Mer 1 Aoû - 19:11

Elle lui donna un baiser sur la joue, et le jeune homme adorait cela. Le contacte de ses lèvres le fit sourire encore plus. Et puis Aurélie alla le rejoindre et se posa juste à sa droite. La tête de la jeune demoiselle s’installa ensuite sur l’épaule du Mutant. Oh oui ! il se sentait lui aussi, vraiment bien en sa compagnie. Sa jeune amie lui demanda alors pourquoi il était seul ?. Le garçon connaissait bien la réponse, mais comment lui expliquer simplement ?

Une fois qu’elle eu posé sa question, il y eu un court silence avant qu’Alexandre ne formule sa réponse. « Eh bien, ces derniers temps, je repense beaucoup à la vie que j’avais avant de venir ici. Je ne regrette pas d’être venu ici à la faculté, bien au contraire. Grâce à ça j’ai pu te rencontré ». Il marqua une longue pause avant de reprendre : « mais j’y ai passé une partie de ma vie. Je veux dire en Australie …, et certaine chose me manque aussi là-bas … ».

« Oh, ce n’est pas grand-chose, ça va me passer avec du temps. J’ai juste besoin de temps ». En réalité, ce qu’il n’osait pas lui dire, c’est qu’il projetait de repartir là-bas pour au moins deux mois, le temps de retrouver ses marques et ses origines. Quand l’on quitte un pays que l’on aime, on garde toujours au fond de soi un peu de nostalgie. La vie à la faculté était agréable certes, mais le fait d’être isoler sur cette île le coupait du reste du monde. Il est vrai que la politique actuel n’était pas non plus en faveur des mutants, surtout ces dernières années. C’est la pour raison pour laquelle il fut obliger de quitter l’orphelinat ou il avait grandi. Cependant en se passant de démonstration en publique, il pouvait toujours de se fondre dans la foule.

Le jeune Deepest baissa la tête et fixa le sol. Il avait l’air embarrassé, et cela ne lui ressemblait pas. Autaut ses traits pouvait être dur et sérieux ou bien amicaux et joyeux, mais avoir l’air embarrassé ça ne lui ressemblait vraiment pas du tout.
« Heu Aurélie …, je dois te dire quelque chose … », il se coupa attend de savoir si elle l’écoutait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bord du lac (pv Aurélie Owen)   Lun 3 Sep - 6:17

Et voilà, son sourire perdu, il l’avait retrouvé à nouveau et elle était charmée à cette idée. Finalement, il finit par répondre à sa question. Non qu’il avait pris du temps, mais depuis qu’elle l’avait vu, elle savait qu’il était songeur, mais la jeune femme, en plus, ne savait pas pourquoi un tel insolemment à la société, ce n’était pas le genre de son amoureux. Comment faisait-il pour être sérieux et si romantique à la fois ? Chose qu’Aurélie ne comprendrait sûrement jamais. L’Australie, c’est donc à ça qu’il pensait ! Son pays natal, mais elle ne savait pas tout de lui et ne savait pas qu’est-ce qu’il pouvait bien lui manquer de là-bas ? La plupart des jeunes ici n’avaient-ils pas fui leurs chez-soi pour venir vivre en paix, ici, à La Faculty.

Du temps ? Combien de temps resterait-il encore dans cet état. La mutante ne voulait pas qu’il soufre, car s’il soufrait, elle souffrirait aussi. Malgré qu’elle le ferait pour lui, là n’était pas la question, la question était : qu’elle ne voulait pas qu’il souffre. Pourquoi souffrir encore ? S’il avait souffert ce qu’elle en déduit vu qu’il avait emménager ici. Et voilà qu’il baissait la tête. Aurélie commençait à paniquer. Où était passé celui qu’elle savait si sûr de lui, c’était un étranger devant elle. À cette acte, elle enleva sa tête de son épaule, ne savant plus quoi faire. Elle le regarda curieusement, se demandant qu’est-ce qu’il aillait faire par la suite. Elle était de plus en plus intriguée par se comportement habituel.

Lui parler, ce n’est pas ce qu’il faisait depuis le début. C’était très bizarre comme comportement et qu’est-ce que c’était que CE comportement ! Décidément, elle ne savait plus quoi penser, ni quoi dire, ni comment réagir, ni quoi faire ; bref, elle resta la bouche bée. Le regardant, attendant qu’il parle, qu’il fasse un geste, quoi que se soit pour qu’il soit plus heureux ou du moins, moins étrange qu’il ne l’était présentement. Elle lui fit un signe de la tête avec un regard plein de malice qui ne demandait qu’à en dire plus sur sa situation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bord du lac (pv Aurélie Owen)   Ven 7 Sep - 18:34

Alexandre était resté là sans rien dire. Il s’apprêtait à continuer la phrase qu’il avait commencée, mais les mots ne venaient plus jusqu'à sa gorge. Son estomac était noué et son souffle demeurait court. Le jeune homme, bafouillant toujours, essaya de poursuivre ce qu’il avait commencé à dire quelques instants plutôt : « Aurélie, je …, je … ». Fermant les yeux et prenant une grande bouffé d’air frais, il continua : « je vais … repartir quelque temps … en Australie ». Voilà il l’avait dit. Ce n’était pas une chose évidente à dire, surtout qu’il l’aimait vraiment plus que tous. C’était la seule et la première personne a qui le jeune homme s’était vraiment plus attaché depuis qu’il avait vu le jour. Il l’aimait d’un amour qui n’aurait pu d’écrire lui-même.

Cependant, même s’il n’y avait pas toujours eu de bon souvenir, il aimait aussi le continent ou il était né. C’était en quelque sorte chez lui. Et lorsqu’on quitte sa maison on est en général toujours un peu triste et on espère pouvoir y revenir un jour ou l’autre. C’était ce qu’il ce passait dans la tête d’Alexandre. Plus les jours passaient, et plus l’envie de retourner en Australie se faisait pressente. Un peu comme un mal qui vous ronge de l’intérieur petit à petit.

Il se retourna vers Aurélie et aperçu alors le visage de celle-ci. Elle avait un regard malicieux et cela semblait étrange. Son expression qu’affichait la demoiselle ne collait pas du tout avec ce qu’il venait de lui annoncer. Peut être n’avait elle pas comprit de quoi parlait le jeune homme. C’était tout à fait possible, et il tenta donc de lui réexpliquer plus calmement : « je vais repartir en Australie. Je pense y resté environs deux mois … ». Le visage du jeune Deepest affichait toujours une mine déconfite. Il leva doucement sa main droite, et délicatement il posa sur la joue de sa bien aimée. Cette légère caresse qu’il lui fit sur son doux visage, lui provoqua un frisson dans le dos. Le jeune homme ajouta en regardant la jeune fille droit dans les yeux : « mais je suis sur d’une chose en tout cas, c’est que je vais revenir. Je vais revenir pour toi. Car aujourd’hui, tu es la personne la plus importante pour moi … ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bord du lac (pv Aurélie Owen)   Ven 21 Sep - 5:52

Son regard n’était, à présent plus malicieux, mais hébété. Comment ça quelques temps ? Combien de temps ! Et l’Australie, c’était loin. Il n’aurait pas pu choisir un endroit plus proche… comme le Canada. Décidément, tout aillait de pire en pire ! Pour quoi tout aillait mal ! Aurélie ne savait pas comment réagir, sauf elle savait qu’elle ne pouvait pas être contente de cette décision, ça, c’était sûr. Pourquoi faillait-il qu’il parte aussitôt qu’elle était revenu de son séjour à la GC. La vie était injuste ! La seule personne à qui elle tient vraiment à The Faculty c’était lui et maintenant, il partait ! Aussi bien se poignarder, cela aurait été moins douloureux. Il continua à en rajouter comme si elle n’avait pas compris pour dire qu’il y resterait environ deux mois. Comme si ce n’était pas assez difficile qu’il s’en aille en premier lieu, maintenant c’était deux mois ! Comment voulait-il qu’elle survie sans elle pendant ce long laps de temps. Au non, la vie était trop cruelle.

Une larme de tristesse s’échappa de son œil gauche. Ses yeux étaient emplis d’eau qui ne demandait qu’à tomber. Pourquoi était-il si méchant ? Pourquoi partait-il maintenant alors qu’ils venaient juste de revenir de la mission ? Peut-être était-ce de sa faute ; peut-être qu’il ne l’aime plus ? La jeune femme sursauta quand il posa sa main sur sa joue. Elle était bien trop occupé à être perdue dans ses pensées qui circulaient à la vitesse de la lumière présentement. Puis, il ouvra la bouche. Ça y était, s’en était fini. Elle n’aillait plus jamais le revoir. Sa vie était terminée et toute source de joie était maintenant impossible. Mais, elle se trompait délibérément. Il lui fit la promesse de revenir pour elle. C’était la plus belle chose qu’on ne lui a jamais dite. Elle savait qu’elle comptait pour lui, mais cela lui était évidant à présent. Face à cette preuve d’amour, elle sauta sur lui et mit son visage voilé de larme sur son torse, le plus près possible de lui, à jamais. Non, plus jamais elle ne voudrait le quitter. Elle était bien, il dégageait une odeur exquise et émanait une douce chaleur humaine et il y avait elle qui pleurait comme une madeleine ( dls ! expression québécoise et je m’Assume ! ben.. jpense que ctune expression québécoise ….) appuyée contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bord du lac (pv Aurélie Owen)   Dim 7 Oct - 23:36

Sa jeune amie s’était posée contre lui, le visage pleurant des larmes de tristesse. C’était bien normal finalement. Ils allaient être de nouveau séparés. Et cela remplissait aussi le garçon de chagrin. Alexandre, enlaça alors la demoiselle dans ses bras. Elle pleurait beaucoup contrairement au jeune homme. Ce n’était pas qu’il n’éprouvait pas d’émotion, bien au contraire. Seulement, lui-même avait pas mal pleuré pendant son enfance, et son cœur s’était endurcis avec les années. En grandissant, les larmes qui embuait ses yeux, avait arrêté petit à petit de couler. Et finalement, le simple fait de pleurer par rapport aux sentiments de joie ou de tristesse qu’il ressentait, c’était considérablement raréfié.

Alors qu’il serrait dans ses bras celle pour qui son cœur battait, un sentiment plus profond que la tristesse s’emparait de lui le remplissait inexorablement. Il ferma les yeux et, une petite larme lui coula alors le long de sa joue, et alla se déposer sur dans les cheveux de sa jeune amie. Ca ne lui était pas arrivé depuis longtemps, et cette sensation lui nouait également l’estomac. Il savait que la quitté, même si ce n’était que temporairement, lui serait difficiles.

Il voulait maintenant profité de ces instants avec elle. Son départ étant prévu pour bientôt, il savait qu’il passait avec elle ses derniers moments de tendresse. Il ne la reverrait pas avant deux mois. Cela serait vraiment très long pour lui aussi, cependant, ce temps qui allait passer en Australie était nécessaire pour lui. Il en avait besoin, mais par contre, il n’aurait pas su dire pourquoi. C’était comme ça, il n’y pouvait pas grand-chose. Et plus le temps passait, plus cela le rongeait de l’intérieur. Il voulait repartir pour comprendre pourquoi.

Le bleu de la nuit venait remplir le ciel, et les derniers rayons de soleil disparaissaient doucement vers l’horizon. La température venait également de chuter de quelques degrés, et un petit vent frais commençait à souffler dans la pénombre qui s’installait. Mais qu’importe, il était là avec elle et pour rien au monde il n’aurait voulu échangé cette instant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au bord du lac (pv Aurélie Owen)   Jeu 25 Oct - 23:27

Aurélie était bien triste que son amoureux parte loin d’elle. Contre son corps, elle pleurait à grand flot sa douleur qui lui brûlait la poitrine toute entière. Elle essayait tant bien que mal de reprendre son calme, mais le chagrin la submergeait si intensément qu’elle en était incapable. Elle respirait à petit coup tandis que de puissants bras se refermaient sur elle serrant délicatement son corps contre celui pour qui elle éprouvait des sentiments. La mutante ne sentit pas la gouttelette qui s’échappe de son oeil sur ses cheveux. Elle était trop occupé à ne pas perdre le souffle dans les torrents qui se déversaient des siens.

Un vent frais vint brûler sa peau qui était jusqu’alors réchauffé par le soleil qui venait de disparaître pour laisser place à la pénombre environnante. Un rideau de frisson commençait à couvrir sa peau dorée et un grelottement se fit ressentir. Aurélie se mouvra encore plus contre le torse de son amant qui était chaud et tendre comme le miel. Elle reniflait le reste de se larmes ne savant quoi faire ni dire. Tout ce qu’elle savait c’est qu’elle voulait voir son visage, mais ses yeux étaient noyés dans les larmes. La jeune femme les essuya rapidement tout en appuyant son nez contre son coup. Elle y déposa et léger baiser et continua à le fixer.

Retrouvant la parole malgré qu'elle soit déformée par les larmes, elle lui dit :


" Pourquoi ? "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au bord du lac (pv Aurélie Owen)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au bord du lac (pv Aurélie Owen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question traditionnelle: le fameux carnet de bord!!!
» esprit au bord de la route cette nuit !
» Bilan Aurélia
» Au bord du Doubs
» Trois astronautes en route vers l'ISS à bord d'un Soyouz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: