AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mon nom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hitori Maboroshi
Assassin de l'Escadron Noir
Assassin de l'Escadron Noir
avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Mon nom   Sam 4 Nov - 16:44

C’était il y a bien longtemps…Au japon lorsque notre jeune tueuse ne possédait pas encore de qualificatif. Une importante organisation criminel régnait sur tout le marché du japon dans l’ombre et faisait chanté le gouvernement. Ainsi des hommes politiques puissant et véreux prirent la décision d’annihilé le crime dans leur pays. Un crime qui au départ leur était très utile mais qui s’était retourné contre eux. Bien sur il n’y avait pas mieux que des assassins et des espions pour accomplire leur sale boulot. Ainsi c’est dans le mont Higami que tout cela se passa…Deux espion et un assassin eurent pour mission de s’infiltré et de venir a bout du réseau criminel, mais surtout l’objectif principal était de tué le parrain de la mafia japonaise qui était devenu bien trop important. Une gamine de seize était cet assassin que rien ni personne n’avait jamais vu ni connu. Elle ne possédait pas de nom et a cette époque la elle était déjà connue de pas mal de services secrets comme une enfant étant devenu une véritable machine de guerre. Bien sur elle n’était qu’une enfant et ne pouvait tout de même pas se chargé de tout le travail seule, et les deux espions qui avaient été infiltré avaient pour mission de la couvrire, de lui fournir informations et matériel. Ils étaient aussi chargé de la faire entré dans certains complexes presque militaire. Ce criminel qui devait être abattu était si puissant qu’il possédait technologie et main d’œuvre a volonté.

La mission avait duré un mois et elle fut un véritable succès ce qui offrit a notre jeune fille un nom bien connu chez les assassins. Bien sur elle n’était pas devenu légende, mais aujourd’hui les Hommes puissants savaient qu’ils pouvaient compté sur elle pour une mission bien accomplie. Ce que je vais vous racontez aujourd’hui est d’une grande importance, car ce fut lors de cette mission que Maboroshi Hitori devint adulte.

Chapitre I : Infiltration


Le premier jour de la mission fut banal. La montagne ne pouvait être infiltrée par parachutage, ni par bateau ou pat véhicule motorisé et cela vous vous en douteriez presque n’est pas… ? Pour accédé a son point de rendez vous la jeune fille avait dormie a l’hôtel le jour précédent. Elle partie ensuite a l’aube pour une randonné. Elle accèderais a cette montagne a pied puisque aucun radar ne la détecterais de cette façon et que dans la foret n’importe quel personne ayant un minimum d’expériences pourrait se caché. Il n’allait rien arrivé de bien spectaculaire. Une simple marche a pied serait suffisante pour arrivé a son point de rendez-vous. Ainsi trois heures et quarante minute plus tard celle que l’on appellera aujourd’hui Hitori était arrivée a destination. La foret était vraiment très belle, sans oublié les chants d’oiseaux qui venaient animé la promenade. La journée était très belle, le ciel était bleu et le soleil toujours omniprésent ne battait trop fort, cependant il chauffait bien. Tout se déroulais parfaitement bien. La jeune fille était arrivé un peu en avance, aussi elle du attendre environ 6 ou 7 minutes avant de voir débarqué l’espion chargé de la faire pénétré dans la forteresse ou se trouvait sa cible. Tout était parfait l’espion qui portait le nom de code de papa mystère avait parfaitement fait son travail. Ainsi dans seulement trois heures la jeune fille serait au même endroit que sa cible et pourrait lui arraché la vie. Elle disposerait de cinq minutes ce qui était largement suffisant. L’évasion avait déjà été organisée par l’autre espion qui portait le nom de code de maman mystère.

Mais la question que vous devez être en train de vous posez c’est : Pourquoi avoir recourt a une gamine de seize ans alors que des professionnel s’occupaient déjà de tout et semblaient déjà très bien placés pour éliminé ce fameux parrain… ? Et bien c’est très simple l’homme qui portait faix nom de Okashina [le parrain] était quelqu’un de vraiment très méfiant. Toute ses réunions il les faisaient par ordinateur, lorsqu’il devait donner un ordre c’était par téléphone. Il restait constamment dans une seule et unique pièce. Hors il avait des goûts sexuelle assez douteux et aimait les jeunes lycéen ce qui allait permettre a Hitori qui seulement âgée de seize d’entré et d’assassiné Okashina avant même que les portes d’acier ne se referment derrière elle. Effectivement, les gardes avaient pour ordre de n’ouvrire la porte blindé qu’aux jeune fille n’ayant pas plus de 18 ans. De plus la porte était blindé et ne pouvait s’ouvrire que grâce a un code de quinze numéro que le bras droit d’Okashina connaissait, ainsi qu’un garde et Okashina lui même. La porte s’ouvrait en 11 secondes et se refermait en 11 secondes ce qui signifiait que l’assassin devait pouvoir se déplacé a une vitesse surhumaine ou presque. Hitroi était déjà connu a cause de ses étranges capacités et le gouvernement avait justement fait appel a elle a cause de cela.

Pour le reste vous vous doutez bien que si Hitori n’avait pas eu de problèmes la mission n’aurait pas duré un mois étant donner le fait que tout était déjà prêt…C’est donc de cette manière que le prochain chapitre suivra lorsque je n’aurais pas la flemme d’écrire…


Chapitre II : Changement…


Ces cher politiciens avaient commit une erreur… Cette organisation criminel qui aujourd’hui était devenu bien trop dangereuse pour eux était bien plus puissante qu’ils ne le pensaient. Des agents étaient déjà infiltré chez eux, aussi cette opération visant a éliminé Okashina avait été prévue et déjà les plans pour la contré s’étaient enchaîné. Ainsi la tueuse qui a l’époque ne portait pas de nom fonçait tout droit dans un piège car papa mystère était un des agents de Okashina…L’homme lui avait donner a boire et a manger. La nourriture était empoisonné et ainsi l’organisation criminelle serait débarrassé de cette pauvre gamine de seize ans qui croyait pouvoir accomplire une mission a la place d’un adulte. Elle était beaucoup trop naïve et se laissait piégé a une facilité déconcertante… Tout aurait du s’arrêté la…Une gamine empoisonnée, un traître et des criminels bien trop fort pour être arrêté par la police…Cependant il y avait encore un agent qui travaillait toujours pour son pays et qui malgré les apparences était très efficace.

Maman mystère…Un femme âgée d’environ 43 ans. Intelligente, rapide et expérimentée elle avait réussie a faire croire a ce fou d’Okashina qu’elle était dans le même cas que Papa mystère et qu’elle ne faisait donc pas vraiment partie du gouvernement. Elle était parfaitement au courant des agissements de Papa mystère et avait prévue un antidote. Le seul problème c’était que pour se rendre au point de rendez vous il lui fallait exactement une heure. Elle ne pouvait pas partire avant papa mystère car les gardes se douteraient de quelque chose, surtout que Okashina était encore très méfiant a son sujet. Il lui fallait aussi être de retour avant son compère car sinon une fois de plus les choses tourneraient mal. Elle avait donc parfaitement étudié la montagne et tout ses chemin. L’espionne avait découvert un passage parfait a travers la foret ou il n’y avait que trois garde chargé de sa surveillance, ainsi que deux grilles électrique. Ce qui était encore plus génial dans tout cela c’est que si maman mystère dévalait la pente en courant elle réussirait arrivé en moins de trente cinq minutes ce qui était beaucoup de temps de gagner sur les deux heures [une heure aller, retour]. Pour retourné la ou elle devait être a la fin de sa mission la dame avait prévue un passage par des grottes. Si elle se dépêchait elle pouvait donc soigné Hitori et revenir sans même que les gardes ne s’en aperçoivent.

Ainsi lorsque la demoiselle fut empoisonnée, maman mystère la retrouva dans la foret du mont Higami. Elle n’eut aucun problème a amené cette dernière dans un coin ou les soldats ne les verrait pas. Après lui avoir administré l’antidote l’espionne lui laissa une lettre, avec une carte et un couteau de combat. La lettre lui indiquait les changements dans sa mission, la carte elle serait utile pour se dirigé dans la montagne car il y avait en marqueur rouge tout les points ou devait se rendre la jeune fille pour accomplire sa mission. Le couteau de combat lui serait la seule et unique arme qu’il serait permis a Hitori d’utilisé. La discrétion devait être une priorité et pour cela les armes a feu devaient être exclu de ses outils de travail.

D’après la lettre cet idiot d’Okashina s’était trompé de code en voulant ouvrire la porte et elle s’était bloquée. Malheureusement il avait un frigo dans sa maudite chambre qui lui permettait de tenir pendant exactement un mois et quinze jours. Le seul problème la dedans c’était que la mission ne devait absolument pas dépassé les 31 jours. Il n’y avait pas d’explications a cela tout ce que les chargés de mission savaient c’est que passé le délai d’un mois la mission serait annulée et qu’il seraient eux même traqué et tué. Enfin…La jeune fille avait sur sa lettres quatre nouveaux objectif et il lui fallait les respecté. Le premier était de tué Okashina, le deuxième était de tué Papa mystère qui avait été découvert grâce a maman mystère. Le troisième but lui consistait a ramené une disquette qui contenait tout les noms et prénoms, ainsi que parcours des soldats engagé par l’organisation criminel. Ainsi ils seraient tous appréhendé, voir tué. Le quatrième but lui…Il n’était pas dévoilé en fait, cependant la lettre disait qu’une fois les trois premières taches accomplie Hitori saurait quel serait le dernier. C’était étrange…4 objectif en une mission qui changeait du jour au lendemain, et le dernier objectif restait inconnu. Ca ressemblait vraiment au genre de chose que l’on trouvait dans les mangas ou dessins animé.

Résumé la jeune fille avait été trahis. Maman mystère était toujours la pour veillé sur elle, cependant Hitori ignorait encore qui il s’agissait, tout ce qu’elle savait c’était qu’il y avait une lettre. Sur ce bout se trouvait quatre objectif, ou plutôt trois que Hitori devait atteindre avec seulement un couteau de combat. Le chapitre deux devait donc se terminé avec tout cela. Je compte donc sur vous pour m’accompagné jusqu’au chapitre trois qui lui sera bien plus long et sera bien plus rebondissant.



Chapitre III : Une journée bien remplie...




Trois jours avaient passé. La demoiselle avait passé son temps a exploré les lieux et a s’habitué a l’environnement. La jeune fille avait mémorisé les réactions des soldats. Elle connaissait leur façon de travaillé et savait aussi vers quelles heures il y avait moins de vigiles. De plus la gamine s’était retrouvé face a des pièges ce qui avait alerté les gardes d’une présence ennemie, mais au moins elle les connaissaient et savait comment en évité la plus part. Une sorte de combat continue venait donc de commencer. Les règles n’étaient pas les mêmes pour chaque cotés, cependant n’allez pas croire que le combat était inégale.

La jeune fille se dirigeait maintenant vers un objectif. Contrairement a beaucoup de forets la zone ne possédait pas beaucoup de gibier. Cela était du a l’importante présence militaire des criminels qui chassait le peu d’animaux qu’il y avait. Pour se procuré de quoi boire et manger la gamine devait assommé, voir tué certains gardes pour leur prendre des vivres. D’ailleurs c’est ce qu’elle allait faire maintenant…Chassé avant de débuté son opération. Un groupe de soldats patrouillaient dans un lieux ou notre tueuse avait éliminé des gardes. C’était son terrain de chasse favoris car plus elle détruisait d’ennemis, plus il y en avait qui venaient y patrouillé. Hitori se contentait de se caché au dessus d’un arbre pour ensuite se laisser tombé sur ses proies et les tué avant même qu’ils ne se rendent compte du fait qu’ils étaient mort. La jeune fille avait prit pour habitude de leur volé leur couteaux. Elle n’avait pas de quoi aiguisé le sien, et puis pour elle c’étais comme une sorte de trophée. Ainsi comme pour toute les autres fois la jeune fille sauta, atterrit au milieux après avoir effectué des attaques en pleins dans les airs pour leur tranché la gorge. La différence c’est que cette fois-ci il n’y avait pas que trois hommes mais six. De plus un autre groupe de six hommes étaient posté en arrière pour un soutien ou une attaque surprise. Ainsi la demoiselle ne réussit qu’a en tué trois avant de touché le sol, puis elle usa de ses techniques de combat, ainsi que de sa rapidité pour tué les trois autres. Comme vous vous en doutez le deuxième groupe l’avait donc surpris et avait même put la voir de suffisamment près pour donner une description d’elle…Ils devaient donc mourir. La gamine se cacha donc dans des buisson après une brève utilisation de ses pouvoirs pour s’enfuire. Les gardes avaient été sommé, il ne restait plus qu’a leur arraché la vie avant qu’ils ne retournent au QG pour faire une description. Le problème c’est que maintenant ils auraient des renforts. Ainsi notre jeune héroïne se décida a accomplire sa tache avant de devoir se battre contre plus d’une patrouille. Et donc deux minutes plus tard elle avait enfin repairé le moment parfait pour attaqué sa première cible, cependant elle ne disposait plus que de deux huit minutes avant l’arrivé des renforts ennemis. Il lui fallait donc faire ce qu’elle faisait le mieux…Etre rapide. Pour en revenir a sa cible l’amateur s’était éloigné du groupe. Il était donc plus vulnérable car seul, ainsi sans plus hésité Hitori surgit de nul part a fin de lui planté son couteau dans la nuque. L’attaque avait été parfaite, et l’homme était mort dans un silence total. Le seul véritable problème c’est que la jeune fille avait sous estimé la patrouille de combat. Leur stratégie était de laisser un appât derrière eux pour ensuite attaqué le poisson qui mordrait a l’hameçon et en parfait poisson Hitori était maintenant piégée. Les gardes étaient tout sauf des amateurs et leur expérience était effrayante. De plus il semblait qu’ils ne craignaient pas la mort…A se demander si l’ennemi était humain. Enfin malgré les tirs ennemi la jeune fille réussit a s’en sortire pour cette fois en effectuant un simple saut sur le coté pour ensuite s’introduire au milieux des cinq autres adversaires restant. Elle attrapa le fusil d’assaut semi automatique de l’un d’eux puis le réorienta derrière elle tout en lui planta son couteau en pleins cœur. Les deux gardes qui étaient derrière, ainsi que cet homme étaient maintenant obsolète. Le dernier pécheur qui avait presque réussie a avoir Hitori venait maintenant de disparaître. Elle savait qu’il n’était pas loin, cependant son camouflage était parfait. La jeune fille se contenta donc de faire l’idiote jusqu’au moment ou celui-ci passerait de nouveau a l’attaque. Son plan marcha car la demoiselle avait maintenant ramassé les couteaux et vivres de ses proies. Et trois minutes avant que les renforts n’arrivent ce soldats l’attaqua. Elle avait bien fait d’écouté son intuition et de se dire qu’il essayerait de la tué. L’idiot n’avait cependant pas mesuré ses chances comme il le fallait et avait commit l’erreur de l’attaqué avec un simple couteau. Ainsi sans même dégainé son arme la petite désarma l’imbécile, le fit tombé et lui enfonça son propre outil de travail en pleins cœur. Trente secondes plus tard elle fuyait pour ne pas être repairé. La gamine avait de la nourriture, des couteaux tout neuf et avait donc ce qu’il fallait pour se déplacé vers son objectif. Le temps de déplacement était estimé a une heure a cause des détours, ainsi qu’a cause des combats qu’elle ne pourrait évité. La journée ne faisait donc que débuté.


Dernière édition par le Jeu 9 Nov - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitori Maboroshi
Assassin de l'Escadron Noir
Assassin de l'Escadron Noir
avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Mon nom   Jeu 9 Nov - 16:34

[Dsl du double post mais la longueur dépasse la limite autorisée =______=]




Trente minutes après son départ la jeune fille avait un mauvais pressentiment… Elle avançait beaucoup trop vite. Il n’y avait même pas de gardes. Les environs étaient silencieux et elle n’entendait plus le chant des oiseux. Oui, il se passait quelque chose et une lueur de lumière vint le lui confirmé. Cela venait d’en haut cependant il n’y avait pas suffisamment d’espace entre les arbres pour que les rayons de soleil de pénètre. Lorsque la gamine tourna les yeux vers sa droite un couteau était planté sur un arbre. Il n’était pas la il y a quelque secondes et cela la tueuse en était sur et certaine. Pourtant la personne qui l’avait placé la n’avait fait aucun bruit…C’était comme si l’arme était apparut comme ça, par enchantement. Prise de panique notre gamine se mit a courir droit devant elle. Par chance elle ne tomba sur aucun piège, mais le problème c’est que derrière chaque branches qu’elle poussait il pouvait s’y caché un…C’était d’ailleurs le cas car une fois que notre jeune trouillarde arriva vers un petit point d’eau après avoir poussé l’une de ces fameuse branche un ennemi lui lança un couteau aussi furtif que dangereux. Il se tenait la, assit sur un rocher comme si cette montagne lui appartenait. La gamine elle n’eut aucun mal a évité ce couteau, malgré sa surprise et lorsqu’elle tourna les yeux vers le type sur le rocher elle put s’apercevoir du fait qu’il ne s’agissait que d’un gamin. Il devait très certainement avoir vers les 14 ans. Il portait des vêtements de la ville et avait les cheveux décoloré. Mais surtout il y avait ce regard…Si…Si vide de sentiments. Il en était vraiment effrayant. C’était comme s’il ne ressentait rien et que comme la lame de ses couteaux il était froid et cruel. En un seul de ses regard Hitori put comprendre que ce gamin aussi jeune soit-il n’existait que pour tranché les êtres vivants grâce a sa lame. A ce moment même la jeune fille fut saisie d’une peur si grande et si incontrôlable qu’elle ne réussit pas a dégainé son arme, d’ailleurs elle était totalement immobilisée. Ce n’est qu’après trente secondes de silence que le jeune homme daigna parler…Trente secondes qui parurent être presque éternel.

[Gamin] « C’est donc toi…La personne que les gardes surnomment le spectre. A te voir j’ai plutôt l’impression que tu n’est qu’une petite gamine effrayée et qui n’a rien a faire ici, par mit des soldats. »

Lorsque le petit bonhomme eut fini de parler il dégaina une machette a une vitesse hallucinante pour ensuite porté une attaque rapide, brève et mortelle a Hitori. Il n’avait effectué aucun mouvement inutile et son attaque avait vraiment été parfaite…Heureusement notre jeune fille avait réussie a esquivé. Mais il y avait un problème…Oui quelque chose de chaud venait de coulé entre ses jambes. De l’urine…Cet adversaire qui était le sien avait comme une capacité spéciale. Oui il pouvait faire sentire une peur incommensurable a n’importe quel combattant. Une peur si grande que l’adversaire qui se tenait en face de lui se voyait déjà dans le monde des enfers. Ainsi a sa deuxième attaque le gamin eut enfin droit a une réponse plus concrète car notre demoiselle avait cette fois-ci bloqué sa machette grâce a son couteau.

* J’y crois pas…Je…Je me suis fais pipi dessus. *

Bien sur le jeune homme enchaîna avec un combo. Son rire venait d’éclaté, on aurait dit un démon aux yeux de néant. Il savait que Hitori avait peur, il savait aussi que quoi qu’il arrive elle ne cesserait pas de combattre…Le fait de tué quelqu’un semblait vraiment être très réjouissant pour lui. Ce gosse n’était pas un simple soldat…Non, car lui il se nourrissait de tout les sentiments qu’il pouvait obtenir lors d’un affrontement. Il était un véritable démon. Aussi la jeune fille pensait qu’il fallait attaqué car sinon elle se ferait détruire sans même avoir le temps d’essuyé la goutte de larme qui venait de coulé tout au long de sa joue. Son souvenir était revenu…Le « puit » ce trou sordide dans lequel elle avait passé une bonne partie de sa vie. Si elle perdait ce combat on l’y remettrait certainement…Il lui fallait tué, tué et encore tué pour mérité sa liberté. C’est donc avec ses pensées en tête qu’elle effectua une attaque aussi rapide que mortelle. Le sentiment qui l’avait engendré était une peur profonde et son adversaire l’avait compris. Lorsque ce démon bloqua l’attaque a l’aide de sa machette il ne put s’empêché de faire un grand sourire satisfait. La jeune fille ressentait de la peur, et plus le combat avançait, plus ce sentiment était fort. Il aimait voir la froideur de la peur déformé les visage de ses ennemis et habité leur yeux. Pour lui ce sentiment était succulent lorsque les autres le ressentait. 5 secondes plus tard Hitori se retrouvait repoussée en arrière. L’ennemi venait de la faire valsé a l’aide d’un simple mouvement de bras.

[Gamin] « Lorsque tu sera en enfer tu pourra dire que celui qui tas tué se nomme…Blood »

Après ces quelques paroles Blood sauta vers son ennemie a fin de lui assené une attaque fulgurante. La jeune fille elle se releva juste a tant pour mettre sont couteau entre Blood et elle. Le seul problème c’est que l’attaque avait été puissante…Trop puissante…Et donc ses pauvres yeux emplie de larmes pouvaient maintenant admiré la lame de son couteau tombé contre le sol. Par chance Blood avait mal calculé son coup et n’avait réussie qu’a éraflé très légèrement le visage de Hitori. Le combat serait donc comme cela… ? La gamine quoi qu’elle fasse ne pourrait donc pas se protégé, ou blessé l’ennemi ? Non ! faux ! Avant même que le morceau de métal ne touche le sol Hitori le rattrapa pour ensuite a une vitesse surhumaine l’enfoncé dans l’estomac de son adversaire. Celui-ci n’eut même pas le temps de réalisé le fait que la lame du couteau de Hitori qui auparavant avait été coupé se trouvait maintenant dans son ventre. Lorsqu’il le remarqua alors son visage se déforma complètement a cause du plaisir qu’il venait de ressentir. L’ennemi ressentait une telle peur de lui qu’elle devenait encore plus forte et ceux de secondes en secondes…Blood retira donc cette lame qui était dans son ventre, pour ensuite reculé jusqu'à une pante qui donnait vers une chute d’eau.

[Blood] « Derrière la chute d’eau se trouve un cimetière aux épées…Je t’attendrait la bas. »

Puis il se laissa tombé. La jeune fille savait ce qu’il lui restait a faire. Oui, elle ne fuirait pas et se rendrait tout droit vers son destin. Ou bien elle retournerait dans le « puit » ou alors elle vaincrait et se rapprocherait de cette lumière aveuglante…Elle sauta donc vers la chute d’eau. L’ennemi se trouvait derrière un mur d’eau, aussi en passant derrière elle pourrait enfin le voir. Cette fois-ci le sang allait vraiment coulé…



Une fois le mur d’eau passé la jeune demoiselle put alors voir le véritable cimetière d’arme qu’il y avait...Le plafond, les cotés, ainsi que le sol étaient tous jonché d’arme blanche. Des sabre, des machettes, des couteaux de combat. Enfin bref, toute sorte d’armes blanche que l’on pourrait trouvé de part le mon de situait la. Mais ce n’était pas tout. Ce qui faisait la beauté de cette endroit ce n’était pas seulement le nombre étonnant d’armes qu’il y avait…Non, car dans cette grotte se trouvait aussi une sorte d’arc-en-ciel qui passait un peux prêt partout, ou du moins c’est l’effet que faisait les différente lumière de la grotte. En ce lieux le temps semblait s’arrêter. Si beau, si magnifique et si féerique il serait une véritable arène de combat pour des soldats que l’on pouvait presque considéré comme étant des monstres. Tout était silencieux et même la chute d’eau on ne l’entendait plus. La très jeune tueuse était absolument ébahit pas ce décor. Puis a travers le silence une voix résonna. C’était lui…L’ennemi, celui que la jeune fille craignait mais devait combattre.

[Blood] « Ta mort sera rapide…Il me suffira d’une simple estafilade au niveau de ton artère principale…Ne craint rien, tu ne souffrira pas. »

Après un legé ricanement le gamin prit dans sa main droite une machette qui semblait légèrement touillé. Sans même la regardé il couru a toute allure vers la demoiselle. Sa peur était aussi grande que tout a l’heure, cependant il y avait quelque chose de spéciale…De différent en elle. C’était comme si en si peu de temps elle venait de changer un tout petit peu. Cela lui permit de bougé et d’attrapé l’arme blanche situé a coté d’elle…Comme pour son ennemi elle n’y avait lancé aucun regard et elle ne savait pas que dans ses mains elle tenait un sabre a la lame émoussé et rouillé. La gamine aussi se mit a courir comme une dératé vers l’adversaire…Lorsque leur lame s’entrechoquèrent des étincelle eurent lieux et le métal se brisa…Leur armes avaient toute deux été détruite de part la puissance des coups. Et donc sans prêté attention a cela chacun ramassa une autre arme et se tourna a nouveau vers son ennemi avec pour seule volonté le tué. Le combat était maintenant bien sauvage que tout a l’heure et les jeunes gens se battaient comme de véritable titans…Comme si leur vie n’étaient dédié qu’a cela et que le sang devait absolument coulé pour faire leur bonheur. A leur deuxième attaque les lames des armes résistèrent…Hitori qui avait légèrement moins de force que Blood forçait pour ne pas se retrouvé a valsé contre quelque chose…Leur épée étaient l’une contre l’autre et menaçaient déjà de se brisé tant la pression qu’effectuaient les deux adversaire l’un sur l’autre était forte. Ainsi consciente de son infériorité au niveau de la force physique la jeune fille lâcha tout, se recula et se décala vers la droite pour avec sa main gauche attrapé une autre arme et assené sans plus attendre un coup a Blood qui avait légèrement perdu équilibre après l’action de notre jeune héroïne. Enfin…Comme vous vous en doutez certainement l’autre mioche était bien trop fort pour se laisser avoir aussi facilement. Il n’eut aucun mal a se reprendre et bloqua le coup avec son poignet…Heureusement il n’avait pas oublié qu’il avait un jolie bracelet en métal au poignet gauche et n’avait pas hésité a utilisé son bijoux en guise de bouclier. L’ennemi répliqua ensuite avec un violent coup sur le flanc droit. La jeune fille essaya de bloqué avec son arme qu’elle avait dans la main droite, cependant le coup était si puissant qu’il fendit sa lame, ainsi la demoiselle recula rapidement la tête en arrière. C’était juste. Elle avait faillit avoir la gorge tranché, d’ailleurs Blood avait réussit a faire ruisselé un filet de sang sur son visage. Les deux jeune assassins reculèrent… Les attaques venaient de se succédé a une violence hors norme, mais ni l’un ni l’autre avait réussit a prendre l’avantage sur l’autre. Leur souffle était haletant et il était facile pour eux d’entendre leur cœur tambouriné dans leur poitrine. La jeune fille avait commencé a prendre un plaisir très legé a combattre, cependant la peur restait encore en elle. Blood lui souriait tant il s’amusait. Il regardait maintenant son ennemie avec crainte et était prêt a utilisé sa dernière attaque. Ainsi pour la dernière fois les deux enfants coururent l’un vers l’autre armes aux mains et volonté de tué en tête. Au premier coup leur premières armes s’étaient encore une fois brisé…Puis…Ils se retrouvèrent dos a dos, cependant leur deuxième armes avaient disparut de leurs mains gauche. Ils se retournèrent et se regardèrent dans les yeux…Blood prit encore une fois la parole.

[Blood] « Je suis un psychique…J’ai le pouvoir de faussé certaines informations qui se passent dans la tête de mes ennemis, ainsi j’introduis une sorte d’illusions dans leur esprit…Tu a crue m’enfoncé ta lame, cependant ce n’était pas le cas. Tu a remarqué que j’étais un mutant avant même notre combat, n’est pas ? »

Une fois qu’il eut posé la question Hitori se rendit compte du fait qu’elle avait un sabre enfoncé dans le ventre. Aucuns organes vitaux n’avaient été touché, cependant elle ne mettrait pas bien longtemps a mourir sans soins. Cependant Lui…Il le vit aussi…Ou plutôt il la sentie cette lame dans son dos. Et c’est alors que la demoiselle prit elle aussi la parole.

« Moi aussi…Je suis une mutante…Tu l’a remarqué avant même notre combat et tout au long de notre affrontement tu as eut diverse occasion de t’apercevoir du fait que ma rapidité était trop grande pour être humaine. Je me suis déplacée avant même que tu n’ai le temps de m’introduire ton illusion…Lorsque tu m’a porté ton attaque et utilisé ton pouvoir tu ne t’en étais pas rendu compte car cela était bien trop rapide pour toi…Mais Ma lame avait déjà transpercé ton cœur de part ton dos. Nous somme donc tout deux condamné a mourir, simplement tout fermera les yeux avant moi. »

Après cela les jeunes combattants se regardèrent dans les yeux…Blood venait de tombé amoureux. Après tout…Lorsque deux excellent combattant croisent la lame pendant un long moment et que les deux survivent, un lien se crée. C’était le cas entre nos deux jeunes défunts qui étaient maintenant condamné a une mort certaine. Le gamin parla une dernière fois avant d’expiré…


[Blood] « Avec ta beauté…Ta force…Tes sentiments au combat…Je serais tombé amoureux de toi si je n’étais pas plus proche de la mort que de la vie… »


C’est ainsi qu’il mourut. Un jeune homme âgé de seulement 14 ans victime de sa soif de violence et de meurtre. Tout était fini pour lui. Mais il partie dans un autre monde avec le sourire et les yeux illuminé par la beauté de cette arc-en-ciel qui donnait l’impression que la jeune fille se trouvant devant lui était un ange. Puis elle tomba…Elle aussi inconsciente. La douleur l’avait fait tombé dans le coma avant de mourir. Et donc nous allons nous retrouvé dans le chapitre suivant. Un chapitre ou vous comme notre jeune tueuse connaîtrez la douleur de la mort, ensemble nous visiterons les limbes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitori Maboroshi
Assassin de l'Escadron Noir
Assassin de l'Escadron Noir
avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Mon nom   Ven 17 Nov - 18:44

Chapitre IV : Le chant des morts…


Elle venait d’ouvrire les yeux sur un monde effrayant. Elle ne se situait plus dans la foret, mais dans une ville gigantesque. A première vue il devait certainement s’agire de New Yok, ou une de ces grande ville américaine, cependant Hitori n’en avait vu qu’en livre et en film étant donné le fait qu’elle n’y était jamais aller. Le plus étrange dans ce lieux sordide c’était que…Les voitures ne faisaient pas de bruit, les gens lorsqu’ils parlaient avaient les lèvres qui bougeaient, pourtant aucun son de sortait de leur bouche. Oui cette ville était silencieuse comme la mort…Silencieuse comme les gens qui s’y trouvaient et qui depuis bien longtemps déjà devaient supporté d’y resté. C’était donc cela les limbes… ? Le purgatoire, l’endroit ou les morts devaient patienté avant d’accédé aux enfers ou aux paradis ? D’une certaine façon cela ne paraissait pas si mal de parler sans émettre de son et de ne jamais entendre le bruit des voitures qui passaient. Cependant dans tout ce tas, Hitori avait reconnu des visages. Des visages si tristes et ou l’on pouvait y voir tant de douleur…C’était les gens qu’elle avait assassiné. Ils étaient la et passaient sans regardé la gamine. Eux comme les autres avaient l’air d’avoir tellement mal. Même après la mort. Est que cela signifiait que le monde des sans vies était aussi dur que celui de ceux qui avait encore un cœur qui battait… ?

Hitori avait peur. Sa frayeur n’était pas comme toute les autres. Pas comme celle qu’elle avait de retourné dans ce « puit ». Dans cette ville il y avait du soleil, mais il y faisait encore plus froid qu’en hiver et malgré le fait qu’il y ait des gens on s’y sentait encore plus seul que dans un désert immense. Mais…Bizarre…Par la bas… Il y avait comme un hurlement tout a coup. Un Hurlement qui brisait ce silence macabre mais qui ne semblait pas arrangé l’ambiance de cette ville morbide. En effet cela ressemblait a des cris de douleurs, de rage, de haine et de tristesse. Puis lorsque la demoiselle regarda au tout d’elle il y avait tout ces visages qui l’entouraient. C’était tout ceux qu’elle avait tué ils étaient la. Immobile devant la gamine il se contentaient de se plaindre et de crié leur souffrance tout en posant leur main au niveau de leur blessure lorsqu’ils en avaient une. La jeune fille tomba donc a terre et laissa coulé ses larmes contre le sol des limbes. Ils étaient la a cause d’elle. La demoiselle n’avait même pas atteint sa majorité, pourtant il y avait déjà une foule de mort qui réclamait vengeance derrière elle. Oui il criaient leur douleur et la gamine ne pouvait que tombé en sanglots, cependant ce monde la…Celui des morts…Il faisait partie du monde des assassins tel que Hitori. Chaque tueurs devaient accepté leur crime et vivre avec. Parfois cela était douloureux, ou bien plaisant, voir même futile. Mais ce qui était sur c’est que ceux qui ôtait la vie a quelqu’un dans leur quotidien avaient autant de morts sur le dos et devaient trouvé le moyen de vivre sans pleuré. Que cela soit facile ou non tout le monde en passaient par la ou plutôt tout les assassins en passaient par la. De plus tout cela avait-il vraiment une importance… ? Hitori était morte elle aussi et la porte des enfers s’ouvrirait a elle. Du moins c’est ce qu’elle pensait. Une dernière silhouette se dessinait au milieux des morts…c’était lui, avec son sourire et son arme a la main. Comme d’habitude il prit la parole avant notre jeune demoiselle.

[Blood] « Je vois que tu est la aussi…Pourquoi pleuré… ? Ils ne sont que des insectes qui réclament leur vies perdu. Ton destin est de te battre aussi bien dans la vie que dans la mort. »

Après cela le jeune homme asséna une violente attaque a Hitori. L’une de celle dont il avait le secret, cependant la demoiselle esquiva avec un…Un Sabre dépourvue de garde et au fourreau, ainsi qu’au manche représentant une foule de morts entassé l’un sur l’autre. Elle ne se rappelait pas avoir attrapé cette arme, ni même l’avoir vu dans le coin avant de s’en servir. Pourtant elle était simplement. Sa lame était incroyablement belle, mais surtout incroyablement solide car avec cette arme Hitori n’avait pas sentie la force du coup de Blood. Lorsqu’il vit lui aussi le katana de Hitori il poussa un soupir et commença a rire.

[Blood] « Ralala…La vielle peau ta refilé l’une de ses armes préférée alors. A et au fait on m’a dit de te dire que t’avais rien a faire la, alors vas falloir rentré a la foret pauvre paresseuse. Ta encore pleins de gens a tué ma belle. »

Ses yeux étaient différents, et son sourire paraissait bien plus serein que dans le monde des vivant. Ce cher Blood semblait a la fois si différent mais aussi tellement lui. Il y avait pleins de morts a coté de lui et a chaque fois qu’un d’entre eux s’approchait de trop prêt ils avaient droit a un bon coup de machette dans la tête. Et puis voilà…Il était temps de rentré comme l’avait si bien fait remarqué notre cher gamin au teint pale comme la mort et a la lame aussi redoutable que la faux de son nouveau maître, l’ange de la mort. La gamine de seize ans elle se contenta de dormire contre le sol…Au milieux des morts.

C’est donc de cette manière que notre quatrième chapitre prit fin. Il peu paraître inutile, cependant il servira a la tueuse pour un combattant très spécifique. Maintenant rendez-vous au cinquième chapitre pour enfin accomplire l’objectif que la demoiselle s’était pour l’instant mis en tête. Allez cherché la base de donner portant tout les noms de tout les soldats de cette maudite organisation criminelle.


[Ce chapitre est moins bien que je l'aurais voulu, mais je me rattraperait au prochain, prommit...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon nom   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon nom
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Hors RP :: Chroniques occultées-
Sauter vers: