AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire d'Angèle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angèle Eola
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 26
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Anglais et Français
Pouvoir du perso : Voler, grâce à deux magnifiques ailes qu'elle a dans le dos.
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: L'histoire d'Angèle   Jeu 14 Sep - 21:32

Oyez oyez! Ceci est un texte de ma composition,retraçant les différentes étapes de la vie d'Angèle.Venez les découvrir...

Le début de l'histoire d'Angèle se déroule en France,dans un petit village de campagne,fréquenté presque exclusivement par ses habitants et quelques touristes de passage,admirant la beauté des lieux.
En effet,l'endroit était verdoyant,et d'un calme étonnant.Une petite rivière serpentait par Monts et par Vaux,traversant de son cours la tranquille bourgade.
En ce jour de Janvier,un événement vint boulverser la routine.M et Mme Eola,tout deux de grands fonctionnaires,assez aisés,mirent au monde une jolie petite fille,qu'ils prénommèrent Angèle.
Tout le monde s'extasiait devant sa beauté et son bon caractère.En effet,la petite ne pleurait quasiment jamais,ou silencieusement,et abordait un sourire rayonnant pour quiconque la regardait.
Tout le monde la désigna vite comme un petit ange...ils ne se doutaient pas à quel point ils avaient raison...
Sept années avaient passés.Angèle était maintenant une ravissante petite fille,qui faisait le bonheur de son entourage.Elle avait de longs cheveux chataîns,qu'elle coiffait en couettes,et de magnifiques yeux bleu,dans lesquels se reflétait une grande joie de vivre,ainsi qu'une bonté immense.
Elle ne manquait jamais une occasion de venir en aide à quelqun,et ce,malgré son jeune âge.
Elle avait ainsi sauvé la vieille gouvernante de la maison,en appellant les secours et en s'occupant d'elle alors qu'elle avais fait une chute dans les escaliers.
Angèle aimait beaucoup cette vieille femme.Ses parents étant souvent absents,elle était sa nourrice,celle qu'elle cotoyait le plus souvent.Cette dernière disait partout que la petite fille avait une maturité incroyable pour son âge,et qu'elle arrivait à parler avec elle de sujets d'adultes.Elle raconta un jour comment elle s'était renseignée sur un tremblement de terre survenu dans un pays pauvre,et comment elle avait tenu à envoyer tout son argent de poche sur les lieux,afin d'aider les gens.
Mais ce jour,la vie d'Angèle allait commencer à changer...
Alors qu'elle s'était rendue dans la salle de bain pour faire sa toilette,seule,car ses parents avaient voulu qu'elle soit très vite autonome,elle remarqua d'étranges marques blanchâtres dans son dos,entre ses omoplates.Cependant,elle n'y fit guère plus attention,car elle devait se préparer en hâte si elle ne voulait pas arriver en retard à l'école qu'elle fréquentait.
Pendant toute la journée,elle fut dérangée par d'étranges démangeaisons dans le dos.Quand elle rentra chez elle au soir,elle examina son reflet dans le miroir.Les marques n'avaient pas disparues,mais pire,une bosse se formait légérement à chacuns des emplacements de ces tâches.
Quand il fut l'heure de passer à table,elle se rendit dans la salle à manger,troublée.Ses parents étaient en plein débat sur ce qu'ils appelaient " Le sujet mutant ",dont ils parlaient fréquemment.Bien qu'Angèle n'ait jamais comprit pourquoi,malgré les nombreuses informations qu'on lui avait fournises,ses parents,comme beaucoup d'autres adultes,haissaient ces gens qu'ils appelaient " Mutants ".
Elle avait entendu dire qu'il s'agissait de gens ayant un problème,une sorte de virus dans leur organisme,que l'on ne pouvait soigner.
La petite fille s'assit,et commenca son repas.Les démangeaisons qui l'avaient génée la journée durant revinrent,insistantes,et elle ne put s'empêcher de se gratter.Ses parents,intrigués,lui demandèrent la cause de son comportement,qu'ils jugeaient étrange.
Elle prétendit une piqure d'insecte,et demanda la permission d'écourter le repas,et de monter dans sa chambre.
Une fois qu'elle y fut,elle inspecta son dos dans le miroir.Les bosses étaient de plus en plus visibles...
Pendant les mois qui suivirent,elle découvrit avec horreur que des sortes de tiges sortaient de son dos,se recouvrant progressivement de plumes blanches.Horrifiée par le fait que ses parents pourraient découvrir cet étrange phénomène,elle tenta de les couper,mais du se résigner à abandonner.La douleur que procurait cet acte était tellement intense! Elle finit par comprendre que ces tiges,qui avaient à présent la forme de petites ailes,étaient une partie d'elle,et que rien ni personne ne pourrait changer ce fait.
Seulement voilà: Ses ailes poussaient vite,et elles seraient bientôt d'une trop grande envergure pour qu'elle puisse les cacher sous ses vêtements.
Alors que celles ci avaient ateint la taille de la moitié de son corps,ce qu'elle redoutait tant arriva.Pendant le dîner,un de ses cousins qui était venu passer quelques jours chez elle lui fit une farce.Il se cacha derrière la porte de la pièce,et attendit qu'elle passe,criant BOUHH!
Sur le coup de la surprise,Angèle sursauta,dépliant involontairement du même coup ses ailes,qu'elle avait camouflé sous son pull avec difficultés.
En les aperçevant,son père se leva d'un coup,comme s'il avait reçu une décharge éléctrique,et sa mère hurla.Son cousin quand à lui resta bouche bée,les yeux rivés sur les grandes ailes blanches de sa cousine.Il se contenta de lancer:
-Cool!
Mais les parents de la petite fille ne semblaient pas trouver cela cool,mais alors pas du tout.Son père,l'air furieux,l'envoya dans sa chambre,tandis que sa mère sanglotait.Angèle s'en voulait.Elle n'avait pas voulu leur faire de peine,ni leur faire peur,mais seulement...
Elle s'allongea sur son lit,la tête dans l'oreiller.Qu'allait elle faire maintenant que ses parents avaient découvert son lourd secret?
Après avoir mit très longtemps à s'endormir,et passé une nuit hantée par d'affreux cauchemards,elle s'éveilla,en sueur.
Qu'allait elle dire à ses parents quand elle les verrait? Elle décida de commencer par s'excuser.Elle s'habilla, descendit,et les chercha dans toute la maison.Quand elle les trouva enfin,ils étaient déjà habillés,et parlaient vivement entre eux.Elle ne saisit de la conversation qu'un nom: La Genetics Corporation.
Elle entra timidement dans la pièce,saluant ses parents,qui la regardèrent avec un air sévère.Elle prit pourtant la parole:
-Je...je suis désolée,je n'ai rien fait pour que cela arrive,et je regrette de vous avoir fait peur,mais...
Elle fut interrompue par son père,qui lui ordonna d'une voix sèche de monter dans sa chambre,et de faire sa valise.
Etonnée,elle obéit,et revint quelques minutes plus tard,prête à sortir.Elle avait dans sa valise des affaires pour environ une semaine,ce qui,elle le pensait,conviendrait largement.Si elle avais su ce qu'il l'attendait!
Elle apprendrait que sa "faute" était impardonnable aux yeux de ses parents,comme à ceux des autres humains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Eola
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 26
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Anglais et Français
Pouvoir du perso : Voler, grâce à deux magnifiques ailes qu'elle a dans le dos.
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: L'histoire d'Angèle   Jeu 14 Sep - 21:33

Elle partit seule avec son père.Sa mère ne lui avait pas même adressé la parole.
Elle se demandait ou ils pouvaient bien se rendre de si bon matin,sans avoir prévu quoi que ce soit,mais ne posa pas la question.Quelque part,elle avait peur de la réponse...
Après de nombreuses heures de route,son père stoppa la voiture devant un immense batîment,recouvert de baies vitrées,isolé du monde extérieur,ville ou village,dont le blanc et le gris étaient les couleurs dominantes.Autour,il y avait quelques espaces verts,entourés par de hauts grillages surmontés de barbelés.L'endroit était sinistre,et Angèle eut des frissons dans le dos rien qu'à le regarder.
Son père descendit du véhicule,et la pria prestement d'en faire autant,en emportant ses affaires.Ils se dirigèrent ensuite vers l'entrée du batîment.Qu'allaient ils faire dans un tel endroit?
En entrant,ils découvrirent une vaste pièce,dans laquelle tronaît un bureau,derrière lequel travaillait une jeune femme en blouse blanche,qui devait être la secrétaire des lieux.Ils s'approchèrent,et elle les dévisagea d'un oeil critique.M Eola prit la parole:
-J'ai rendez-vous avec le chef de l'établissement,j'ai une patiente pour lui.
La jeune femme consulta ses papiers,puis releva la tête,regardant Angèle avec un petit sourire malsain au coin des lèvres.
-Je vois...c'est pour cette jeune fille?
-Oui,c'est elle.
-Très bien,vous pouvez entrer,Patientez quelques instants dans la salle d'attente qui est à votre droite,vous serez reçu incessament sous peu.
-Merci beaucoup mademoiselle.
Angèle suivit son père,et pénétra avec lui dans une petite salle d'attente,équipée seulement de quelques sièges.Elle s'assit,les idées se bousculant dans son esprit.Une patiente,elle? Etait elle malade? Pourrait on soigner ici sa malformation génétique?
Un homme,lui aussi vêtu de blanc, vint chercher son père,tandis qu'elle du rester seule dans la salle d'attente.Cependant,elle ne le resta pas très longtemps,car un homme fit irruption dans la pièce.Il était,elle le découvrirait bientôt,celui que les mutans appelaient le " Géolier ",un colosse chauve haut d'au moins deux mètres,à l'esprit profondément malsain.Il fixa Angèle avec un petit sourire,à la fois méchant et amusé,comme si l'on venait de lui apprendre une excellente nouvelle.
La petite fille n'aimait pas cet homme.Il lui faisait peur,tout simplement.Ce fut un calvaire que d'attendre son père seule en sa compagnie,mais le pire était à venir.
M Eola revint,une bonne demie-heure plus tard,accompagné cette fois de deux hommes en blouse blanche,qui s'approchèrent d'Angèle,lui demandant de soulever son pull.Quand ils découvrirent ses deux grandes ailes blanches,ils affichèrent un air profondément étonné.Après avoir échangé quelques mots,ils confièrent une malette à son géniteur,qui se dirigea vers la sortie,comme s'il était venu seul,sans un seul regard en arrière.
Elle s'apprêtait à le suivre,quand elle fut retenue par le colosse.
-Toi,tu restes ici!
Devant l'air dépité et étonné d'Angèle,il rajouta avec un sourire narquois:
-Bienvenue chez toi!
Eclatant de rire,il l'entraîna avec lui dans les profondeurs du batîment.

Ils pénétrèrent dans un long couloir assez mal éclairé,dans lequel s'alignait de chaques côtés une rangée de cellules sinistres. De nombreux panneaux indiquaient " Défense de...Il est interdit de...sous peine de...."
Etaient ils dans une prison? Quoi qu'il en soit,Angèle était profondément mal à l'aise en ces lieux.Et ou était donc partit son père? Elle ralentit l'allure,ce qui n'échappa pas au géolier.Ce dernier semblait jouir intérieurement du mal être de la petite fille.Il lui adressa alors la parole d'un air narquois,presque enjoué:
-Sait tu pourquoi tu es ici?
Angèle secoua négativement la tête.Il reprit alors d'une voix haineuse:
-Tu es un monstre,comme tout les gens enfermés ici,pour le bien des gens normaux.Vous êtes des erreurs de la nature,qui n'auraient jamais du voir le jour!
Bien que très jeune,la petite fut choquée par ses propos.Elle était donc là à cause de ses ailes! Et il y avait ici d'autres gens comme elle? Mais alors...
-Vos parents vous confient à nous,ils se débarrassent de vous,et reçoivent en contrepartie une somme rondellette,sans aucuns remords pour leur acte.
Angèle baissa la tête et s'arrêta.C'était donc ca...son père l'avait livré à ces gens,en échange d'argent? C'était...
-C'est inhumain n'est ce pas? Qu'est ce que ca fait de savoir qu'on a été trahie et abandonnée par sa propre famille?
La petite fille avait en face d'elle un homme...un homme qui jouissait du malheur des autres...elle n'avais jamais cru cela possible...Les larmes aux yeux,elle reprit sa progression dans les profondeurs glacées du batîment,qui,elle l'avait comprit,était un laboratoire ou étaient retenus des dizaines et des dizaines de mutants,ces êtres "anormaux"...Elle en était une...trahie par les siens...
En marchant,elle regardait à l'intérieur des cellules,et n'y voyait que des regards empreints de tristesse,ce qui lui brisait le coeur.
En passant devant l'une des cellules,son regard croisa celui d'un garçon...ce dernier devait avoir quelques années de plus qu'elle.Des mèches de cheveux gris encadraient son visage grave.Elle s'arrêta.Il s'approcha lentement des barreaux,avant de se laisser tomber à genoux devant elle,passant les mains à travers les barreaux de fer.Son regard,d'un bleu profond, était emplit de tristesse,une tristesse sans nom,infinie,que rien au monde ne pourrait décrire.Une larme roula sur la joue d'Angèle.Depuis combien de temps ce garçon était il là,transit de douleur?
Elle tendit la main,pour toucher la sienne,mais le colosse la tira brusquement en arrière,avant de donner un coup de baton en direction du garçon,sur les barreaux.
Dans ses yeux baignés de larmes,on pouvait voir une grande compassion,comme s'il se reconnaissait en cette petite fille,mais aussi une grande haine et un profond dégôut de l'espèce humaine...
Quand il eut disparut de son regard,un question germa dans son esprit,question qui allait la hanter pendant des années...POURQUOI ?

Angèle était entraînée de plus en plus loin dans le batîment,le colosse la tirant par le bras,si bien qu'elle devait presque courir pour le suivre.
Quand il s'arrêta enfin,la petite fille avait un point de côté,et les doigts endoloris d'avoir porté sa lourde valise.
Ils pénétrèrent dans une grande salle blanche, éclairée par de puissants néons,dans laquelle des scientifiques s'affairaient de toutes parts.
Le géolier la conduisit vers un groupe de personne à qui il la confia,avant de s'éloigner,en l'ayant gratifiée d'un regard méchant.
La jeune mutante fut menée dans une salle à l'écart,remplie de matériel apparement très sophistiqué,et à la pointe de la technologie.
On lui fit retirer son pull,dévoilant ses ailes,que des scientifiques se mirent à étudier sous tout les angles.Ils les mesurèrent,les soupesèrent,les palpèrent... Puis l'un des hommes donna une décharge éléctrique à l'une d'elle,arrachant un cri de douleur à Angèle,lui signifiant que cette partie de son corps n'était pas indolore.
Elle subit ainsi de nombreux autres examens,certains étant parfois très douleureux,ce qui dura toute la journée.
A la fin de la scéance,les scientifiques avaient découvert qu'elle avait les os creux,une étrange particularité pulmonaire,une masse musculaire supérieure à celle des humains normaux, des yeux qui créaient une grande quantité de fluide lacrymal,et une autre sorte de globules que les blancs et les rouges,qui leur étaient inconnus,et dont ils ne parvinrent à déceler l'origine.
On lui demanda ensuite de voler.Par malchance,la petite fille n'avait encore jamais essayé,et n'avait pas la moindre idée de la façon de s'y prendre. Mais quand elle leur donna timidement cette information,ils ne voulurent pas la croire,ce qui lui valut quelques coups et une privation de nourriture.
Effrayée et meurtrie,elle fut conduite dans une autre salle, légèrement plus grande que la précédente,dans laquelle trônait en son centre une prison de plexiglas, avec un lit comme seul immobilier.On l'y enferma,la laissant seule en compagnie des caméras de surveillance.
Elle se laissa tomber sur le lit,la tête entre les bras.Ayant été privée de nourriture depuis le matin,la faim la taraudait...Pourtant,ce n'était rien comparé à la peine et la peur qu'elle ressentait à cet instant,en ce jour,ou elle était passé du statut d'être humain à celui d'un animal...non...c'était bien pire...elle n'était plus rien...
Elle s'allongea tristement,en position foetale,mettant un temps infini à s'endormir,la lumière permanente de la pièce n'arrangeant pas les choses...
Au matin,elle fut réveillée très tôt par un homme,qui vint lui faire une prise de sang,avant de lui poser une perfusion,qu'elle garda jusqu'à l'heure du petit déjeuner.
A ce moment,on l'emmena dans une grande salle, ou s'alignaient des tables,et qui devait servir de réfectoire.Le lieu était hautement surveillé par des hommes à l'air sinistre,armés de bâtons éléctriques et de sringues hypodérmiques.
Alors qu'elle s'approchait timidement de l'endroit ou étaient posées les assiettes,elle heurta quelqun.
Elle leva des yeux craintifs vers l'inconnu,s'attendant à reçevoir un coup.Cependant,elle s'aperçut qu'elle ne faisait pas face à un scientifique,mais à un jeune garçon,plutôt maigre,qui devait avoir une quizaine d'années.Il avait une grande taille pour son âge.Sous des mèches de cheveux chataîns,on pouvait aperçevoir un visage fin,pourvu de beaux yeux verts,dans lesquels se reflètait une grande douceur.Il avait autour du cou un étrange collier métallique,sur lequel clignotaient des diodes.
Il la regarda gentiment,et esquissa un sourire,avant de lui demander son prénom.
Rassurée,la petite fille lui répondit :
-Je m'appelle Angèle...
-Tu viens d'arriver ici?
-Oui,hier matin...
En voyant que les yeux d'Angèle s'emplissaient de larmes,il rajouta:
-Moi je m'appelle Head.
Il saisit une assiette,et en tendit une à la jeune mutante.
-Alors Angèle,tu veux prendre ton petit déjeuner avec moi?
Angèle acquiesca.Intérieurement,elle avait éspéré que la garçon le lui proposerait.Elle se sentait en sécurité en sa présence.Elle attrapa l'assiette,et le suivit jusqu'à un bout de table inoccupé.
En découvrant le contenu de son assiette,elle ne put réprimer une grimace de dégôut.Le petit déjeuner se composait intégralement et en tout et pour tout d'une horrible bouillie blanchâtre,informe,qui ressemblait plus à du plâtre qu'à quelque chose de comestible.
Quant au gôut...
En voyant le regard dégôuté de la jeune mutante,Head prit un air compatissant,avant de lui apprendre une nouvelle qui fut bien loin de lui plaire...
-On a le droit à ca à tout les repas,tout les jours...Fraust croit que c'est un mélange de protéines chimiques,inclues dans une purée...
Malgré sa répulsion,Angèle se força à avaler au moins quelques cuillères de " nourriture ",pour calmer son estomac qui criait famine.De plus,qui savait quelles épreuves elle allait encore traverser tout au long de cette journée...Elle préféra ne pas trop y penser.
Elle questionna Head :
-Qui est Fraust?
-C'est mon ami,il est ici avec nous dans ce batîment...
-Pourquoi n'est il pas avec toi?
-Ils sont venus le chercher ce matin,pour les scéances...
La petite fille resta silencieuse.Qu'étaient les scéances? Elle préféra s'abstenir de poser la question...Son regard se posa à nouveau sur l'étrange collier que portait le garçon.
-Pourquoi es tu obligé de porter ca?
-C'est un canaliseur d'énérgie,qui m'empêche d'utiliser mes pouvoirs...en temps normal,,je pressent les choses à l'avance,mais avec,,je n'ai même pas pu prévoir que j'allais te rentrer dedans...
Il avait dans les yeux la même lueur de tristesse que le garçon qu'elle avait aperçu dans ce couloir...Alors qu'elle allait lui demander comment était Fraust,deux hommes s'approchèrent d'elle,et la prirent chacun par un bras.Head se leva,mais il était sous la menace de seringues hypodérmiques.Il ne put que regarder Angèle disparaître,entrainée par les scientifiques.
Ces derniers la conduisirent à travers de longs couloirs sombres,jusqu'à un sas,qui se referma une fois qu'on l'y eut poussé.Le regard de la petite fille se posa alors sur un jeune garçon...c'était celui qu'elle avait vu en passant dans le couloir! Elle s'assit sur un banc,en face de lui.
Ils se regardaient fixement.Le garçon paraissait exténué,et son corps était recouvert de brûlures.De gros cernes étaient nettement visibles sous ses yeux tristes,n'en altérant pourtant la beauté.
Angèle changea de banc,et vint s'asseoir à ses côtés.Elle remarqua qu'il avait aux poignets de gros bracelets métalliques.
-Que t'est il arrivé?
Le jeune homme la fixa un moment,avant de répondre:
-Je viens de passer toute la matinée dans cette salle...
Il appuya sa tête contre le mur.Angèle lui demanda :
-Comment t'appelles tu?
-Fraust...
-Fraust? Tu es l'ami de Head?
-Oui,c'est mon compagnon de cellule...Comment le connais tu?
-Nous nous sommes rentrés dedans,et nous avons prit le petit déjeuner ensembles...Au fait,je m'appelle Angèle...
Fraust la regardait amicalement,une lueur fraternelle dans le regard.Malgré sa fatigue,il s'était redressé pour mieux la voir.Il contempla un moment ses yeux,puis lui demanda :
-Quel âge as tu?
-J'aurais neuf ans en Janvier prochain...
Il baissa les yeux.Elle était si jeune!
Voyant sa peine,Angèle risqua :
-Ces bracelets...ce sont des canaliseurs d'énérgie?
-Oui...maudits bracelets!
-Quel est ton pouvoir?
-Je contrôle l'éléctricité...
Un bruit se fit entendre.Deus hommes entrèrent dans le sas,et l'un d'eux attrapa violemment Angèle par le bras.Fraust se leva,et se plaça entre eux et la porte.
-Ne lui faites pas de mal,espèces de brutes!
-Dégage toi,on ne t'a rien demandé.
-Non!
Fraust semblait hors de lui,prêt à commettre un meurtre.Il n'en eu cependant pas l'occasion.Un sifflement retentit.Une fléchette était venue se ficher dans son cou.Il s'éffondra sur le sol.Angèle se débattit,et réussit à se dégager de l'étreinte des scientifiques.Elle s'agenouilla devant lui.
-Fraust! Fraust,tu as mal?
Avant que le garçon n'ait répondu,le géolier avait fait son apparition dans la pièce,son baton à la main.Il en asséna un violent coup sur le corps du garçon.
-Sache fillette que les seringues hypodérmiques sont malheureusement indolores...ce qui n'est pas le cas de mes corrections!
Il asséna de nouveau un coup à Fraust qui gémit,paralysé sur le sol.Angèle se mit devant lui.
-Arrêtez! Arrêtez de lui faire du mal!
L'un des scientifiques rattrapa Angèle par le bras,la tirant vers lui en lui disant :
-C'est un méchant garçon,il mérite une punition !
-Ce n'est pas vrai,je ne vous crois pas!
-Mais si,tu as bien vu,il voulait m'attaquer! C'est un monstre!
Fraust releva difficilement la tête,et murmura faiblement:
-Non...ne les écoute pas...ils nous traitent tous comme du bétail!
Un nouveau coup accompagna cette remarque.
-Tais toi!
Angèle se remit entre Fraust et le géolier,et dit:
-Je préfère le croire lui plutôt que vous!
L'homme leva de nouveau son bâton,et l'abattit cette fois sur le visage d'Angèle,y laissant une marque sanglante.
-Voilà pour ton insolence!
Une femme entra,probablement la chef de service.En voyant la scène,elle réprimanda ses employés,et ordonna au géolier de ramener Fraust dans sa cellule.Quand à Angèle,elle fut emmenée dans la salle de simulation.
La journée fut dure pour la pauvre mutante.Elle avait du faire énormément d'exercices,tous plus épuisants les uns que les autres,et n'était toujours pas parvenu à voler,ce qui lui avait encore une fois valut des ennuis.Elle s'inquiétait pour Fraust.Allait il mieux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Eola
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 26
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Anglais et Français
Pouvoir du perso : Voler, grâce à deux magnifiques ailes qu'elle a dans le dos.
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: L'histoire d'Angèle   Jeu 14 Sep - 21:34

Quand l'heure du dîner fut venue,elle fut conduite dans le refectoire,ou elle chercha en vain ses nouveaux amis.Elle finit par apprendre de l'un de leur voisin de cellule qu'ils étaient consignés.
Par miracle,elle parvint à sortir de la salle sans être repérée,et elle marcha au milieu des rangées de cellules.Elle voulait les revoir.En leur présence,elle se sentait moins triste,envahie d'un espoir nouveau.Elle repéra bientôt Head,appuyé contre le mur de sa prison.Elle s'approcha des barreaux.
-Fraust va mieux?
Ce dernier vint près de la porte,et posa les yeux sur la blessure que la jeune mutante abordait à la joue.
-Je suis désolé,c'est de ma faute s'ils t'ont fait du mal...
-Non,ce n'est pas de ta faute...ils n'avaient pas le droit de te maltraiter de la sorte! Comment vas tu?
-Mieux...Angèle....Merci!
-Ce n'est rien...
Elle s'interrompit.Des bruits de pas se faisaient entendre dans le couloir...et ces pas se rapprochaient! Angèle était prise au piège.Si elle tentait de partir,elle serait certainement repérée,et si elle ne bougeait pas,cela reviendrais au même.Levant la tête,elle remarqua une petite cavité,ou elle pourrait se cacher.Par malchance,elle était à plus de 6 mètres au dessus de sa tête!
Elle regarda ses récents amis,une lueur de peur dans les yeux:
-Qu'est ce que je vais faire?
Fraust passa son bras à travers les barreaux,et lui prit la main.
-Vole Angèle,tu peux le faire,j'en suis sûr!
Head s'approcha à son tour,et lui prit l'autre main.
-Bon,écoute,fais comme on te dit,et tu vas y arriver,d'accord?Déplie tes ailes!
La petite fille s'exécuta.Fraust reprit la parole:
-Bon,maintenant Angèle,tu vas les remuer de bas en haut,toutes les deux en même temps,d'accord?
-Je...oui!
Elle commenca à battre des ailes.Dans quelques instants,si elle ne s'était pas envolée,elle serait découverte,et sévérement punie.
Elle sentit ses pieds quitter lentement le sol,et lâcha les mains de ses amis.Elle s'éleva lentement,et réussi tant bien que mal à rejoindre la cachette aérienne.Juste à temps! Une jeune fille aux cheveux blonds platine passait dans le couloir.Etant donné l'âge qu'Angèle lui donnait,à savoir 12 ans,elle était sûrement une mutante,tout comme eux.Mais dans ce cas,comment se faisait il qu'elle se promenait en toute liberté,sans que personne ne la surveille?
Elle ne mit pas très longtemps à comprendre.En effet,la jeune intruse,qui,elle l'apprendrait plus tard,était une mutante possédant des pouvoirs psychiques,s'arrêta à la hauteur de la cellule des garçons,et,comme guidée par une voix invisible,leva la tête,aperçevant du même coup Angèle.
Elle la regarda,et eut un sourire mauvais,avant de s'écrier:
-Alerte,il y a une mutante en liberté ici!
Angèle trésaillit.Des bruits de pas se rapprochaient,nombreux,inévitables.Fraust et Head lui crièrent:
-Envole toi Angèle! Envole toi vite!
Elle leur obéit.Reprenant la même technique que quelques instants plus tôt,elle s'éleva.Mais il se passa quelque chose que personne des deux garçons ou de la petite fille n'avait prévu.La fille blonde,était,et avant tout,une mutante qui contrôlait l'air.Elle fit se lever une puissante rafale,projetant violement la jeune mutante ailée au sol.
Elle tomba ,éparpillant quelques plumes au sol.Plaquée au sol par une force invisible,elle ne pouvait se relever.Les ailes en croix,elle fut contrainte d'attendre allongée sur le dos l'arrivé des gardiens.
Quand ces derniers la virent,ils félicitèrent la jeune fille,qui portait le prénom de Natsu,avant de se saisir d'elle.A cause de sa chute,elle s'était fait mal à l'aile droite,et elle ne put s'empêcher de grimacer quand ils la soulevèrent.Ils l'emmenèrent en direction de sa prison de plexiglas,tandis que Natsu repartait en compagnie des scientifiques,sous les regards écoeurés de Head et Fraust.

On posa à Angèle un anneau métallique,liant ses deux ailes entre elles pour empêcher désormais toute tentative de vol,et on la remit,seule,à l'intérieur du dôme de plexiglas.Allongée sur son lit,elle regardait le plafond.Ses ailes lui faisaient mal,de part la position que leur imposait l'anneau.Pourtant,elle était moins déprimée que la veille.Elle avait à présent ces deux garçons,ce qui lui réchauffait le coeur.
Elle sombra dans le sommeil,cette pensée à l'esprit.

Deux années avaient passés.Vivre à la Genetics Corp pendant tout ce temps avait été un enfer.Entre les tests à répétition,les privation,l'infâme bouillie,la solitude, j'en passe et des meilleures,la vie n'était pas drôle,mais alors pas du tout.
Angèle,qui avait maintenant 10 ans,avait apprit que Fraust était ici depuis sa naissance,ce qui l'avait révolté.Cela faisait donc maintenant 16 ans que le jeune homme vivait ici,ce calvaire permanent....Quand à Head,il était apparement là depuis ses 5 ans,accumulant ainsi un total de 12 ans de calvaire...
Les deux garçons s'étaient beaucoup attachés à Angèle,qu'ils surnommaient affectueusement " petite soeur ".Elle adorait les deux garçons.En arrivant ici,elle avait perdu sa famille.Depuis deux ans,elle en avait une nouvelle.
Head lui procurait de la douceur,une grande douceur,qu'il semblait avoir au plus profond de son être.Quand à Fraust,il procurait un sentiment de sécurité et de calme.Ils étaient ses frères.Ses frères de coeur et d'esprit.Ses frères de joie et de misère.
Quand elle était triste,c'est eux qui la consolait.Quand elle était menacée,jamais ils n'hésitaient à la défendre,même si cela devait nuire à leur propre bien être.
La séparation était douleureuse pour Angèle.En effet,elle ne pouvait les voir que pendant les heures des repas,étant isolée dans sa prison de plexiglas...
Depuis quelques mois,cette séparation était devenue plus importante encore.L'un des scientifiques avait découvert que le sang de la fillette avait des vertues curatives,à la suite d'une blessure qui avait presque instantanément cicatrisée sous ses yeux ébahis.Depuis ce jour,Angèle avait le droit à de nombreuses prises de sang dans la journée,et sa surveillance était renforcée.En effet,les scientifiques vendaient son sang à un hopital voisin à des prix exorbitants,et ne voulaient en aucun cas perdre leur précieuse source de revenus...
Depuis peu,les repas étaient distribués dans les cellules,le réfectoire étant en cours de sécurisation plus renforcée,si bien qu'elle ne les voyait quasiment plus,ce qui la rendait très malheureuse.

Un soir,alors qu'elle venait de finir son repas,les vitres de sa prison commencèrent à se fissurer,avant que la totalité des vitres n'éclate.
Angèle s'était instinctivement protégée la tête de ses mains,si bien qu'elle n'avait rien de grave,seulement quelques égratignures,qui cicatrisèrent très vite.
Que s'était il passé? Du bruit parvint à ses oreilles.Sortant de la salle,elle aperçut une trentaine de mutants,libres,courant vers la sortie.Et pour cause! La jeune fille entendit bientôt les hommes de la sécurité et leurs chiens faire irruption en masse dans l'aile B,armés jusqu'aux dents,avec pour ordre d'abattre les mutants qu'ils croiseraient.Elle courut hors de la salle,suivant le flot de mutants.Elle pensa à ses amis.Avaient ils réussit à s'enfuir?
Elle décida de risquer le tout pour le tout,et fit un détour jusqu'à leur cellule.Avant d'y être parvenue,elle entendit une agitation particulière,puis des éclats de voix.Quand un coup de feu retentit,la faisant sursauter,elle eut un mauvais pressentiment.Pourvu que...
Courant dans les couloirs,elle parvint devant la cellule des garçons.Elle était vide.Soulagée,elle se dirigea vers la sortie.Elle y était presque parvenue,quand elle aperçut un corp,qui gisait sur le sol.
Le coeur serré,elle reconnu Head.Les scientifiques avaient abandonnés son corps,et étaient partis à la poursuite des mutants captifs.
Elle se précipita vers lui,et tomba à genoux.Le jeune homme respirait encore,mais très faiblement.La balle n'avait raté son coeur que de quelques centimètres,mais avais perforé ses poumons.Il suffoquait,un filet de sang coulant au coin de sa bouche.
En pleurs,Angèle lui prit la main.Elle avait perdue sa chaleur habituelle,et commencait à devenir froide.Angèle savait ce que cela signifiait.
Cependant,elle ne voulait pas l'admettre...elle ne le pouvait pas...
-Head...tu m'entends?
Le garçon remua faiblement la tête.
-Head,,je t'en supplie,ne meurs pas! Tu vas te remettre et...et tu iras faire de longues promenades en forêt,comme dans tes rêves!
Le jeune homme posa ses yeux sur sa soeur,car il la considérait réellement comme tel.Avec Fraust,ils étaient frères et soeur...pour l'éternité...
Reserrant sa main autour de la sienne,il parvint à articuler faiblement.
-Mon rêve...c'est que...vous soyez heureux...toi et Fraust...dis lui...je...vous serez à jamais dans mon coeur,même si je ne suis plus avec vous...je vous regarderais accomplir de belles choses... tout les deux...vous serez...heureux...
-Non,Head...
-Angèle...ma soeur...promet moi d'être heureuse...
-Head...
-Promet le moi...s'il te plaît...
Angèle avait l'impression que son coeur alalit se fendre en deux tellement il lui faisait mal.Le corps secoué par les sanglots qu'elle ne parvenait plus à contenir,elle murmura:
-Je te le promet....mon frère...
Head sourit faiblement,avant de laisser sa tête reposer sur le sol.Lentement,inéluctablement,sa main glissa de celle d'Angèle,et ses yeux perdirent leur éclat.Il était partit.Lui aussi allait être heureux à présent,il était libre.
Elle ne le reverrais plus,jamais, il n'irait jamais faire de longues promenades en fôret...
Angèle laissa aller son chagrin,déversant un torrent de larmes sur le corps désormais sans vie de son frère.Elle l'étreignit longtemps contre elle,pleurant comme il ne lui était encore jamais arrivé de le faire.
Head n'avait pas mérité de finir ainsi.Il était emplit de bonté et de douceur...il aurait du parvenir à s'échapper,et avoir la vie dont il avait toujours rêvé...
Plus jamais...
Elle serait restée ainsi penchée sur le corps de celui qui avait été son frère de coeur pendant des heures,si elle n'avait pas entendu un bruit de pas derrière elle.Le visage ruisselant de larmes,elle releva la tête,et aperçut avec horreur l'un des gardiens de La Genetics Corp,qui lui faisait face.
Elle ne pouvais plus rien faire pour Head à présent,elle le savait...à contrecoeur,elle se détacha du corps,et commenca à courir,poursuivie par le gardien.Ce dernier courait bigrement vite,et ne tarderait pas à la rattraper.Elle sentit alors une grande force en elle,provoquée par le chagrin et la colère qu'elle ressentait à ce moment là.L'anneau qui retenait ses ailes entre elle,l'empêchant de voler,partit en morceaux.Dépliant pour la première fois depuis deux longues années ses longues ailes blanches,elle s'envola dans la nuit,échappant ainsi au laboratoire ou elle avait vécu tant de misères...
Cependant,avec Head,elle laissait une petite part d'elle même dans cet endroit lugubre.Elle aurait voulu emporter son corps,mais elle n'avait pu le faire.C'est donc avec des remords qu'elle commenca à chercher Fraust et les autres mutants.Ses recherches durèrent toute la nuit.Au matin,épuisée,elle comprit.Fraust avait emmené les autres loin de cet abominable endroit,en sécurité.Elle ne lui en voulait pas le moins du monde,au contraire.
Elle commenca alors seule son errance,qui allait durer 6 ans,avec l'espoir qu'un jour elle retrouverait celui avec qui elle avait partagé ses années de calvaire,et pour qui elle ressentait,renforcé par la mort de Head,un amour fraternel puissant,indestructible...

Voilà,en esperant que cette histoire vous aura plu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire d'Angèle   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire d'Angèle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire : la Préhistoire (semaine 1)
» CRPE 2010 : programme d'histoire-géo
» Des soucis en HISTOIRE-GEO-INSTRUCTION CIVIQUE ET MORALE ??? c'est ici !
» mémo sujets histoire geo
» Base 60 (histoire des mathémtatique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Hors RP :: Chroniques occultées-
Sauter vers: