AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chambre d'Issamé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Issamé Solveig
Guérisseuse du M.I.L.
Guérisseuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Age du perso : 20 ans
Langues parlées : Anglais
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Chambre d'Issamé   Mer 20 Jan - 1:39

Tout en s’assoyant, Issamé se senti comme paralyser, comme si le monde vennait de cesser de tourner, comme si tout venait de stopper. Pour elle, tout avait stopper… Elle avait émit son opinion en étant une escroc. Elle n’était pas vraiment elle… elle était une évadé d’un hôpital… Le discours de Logan fut en sourdine, en fait elle ne l’entendit même pas. C’était comme si tout autour d’elle était flou. Elle était engourdie.

*Je vais tous les mettre dans les problèmes si je reste ici. Un jour on va découvrir ma véritable identité et ils me jetteront dehors car je leur est tous menti!*

Suite a ce discours intérieur, la fugitive serra les bras de son siège et se raidit, est-ce que quelqu’un dans la salle avait remarqué? Peut-être, ou peut-être pas. Elle était dans un état si engourdissant qu’elle ne s’en serait pas rendu compte d’elle-même… Elle rapporta tout de même son attention sur la discussion et elle revint parmi les vivants juste a temps pour entendre la kitsune dire son avis… elle pleurait, la pauvre… c’était si dur de devoir voter aussi pour son amoureux et ainsi le conduire au bucher. Est-ce qu’elle connaîtrait l’amour un jour elle aussi? Le véritable, celui qui nous fait tout oublier? Elle avait beau avoir 20 ans… en fait 23 ans… mais c’est comme si elle était une gamine de 14 ans dans ce moment amoureux des adultes…

Jack mit fin à la réunion tout en acceptant le poste et quitta avec Abigail. Issamé en eu les yeux plein d’eau de rêve… aurait-elle un jour un homme qui s’occuperai d’elle ainsi. Il y avait bien Karl qui s’occupait d’elle mais presque comme un grand frère ou même un père pour elle… Karl agissait plus en tuteur envers la jeune femme. Du moins, c’est ainsi qu’elle se sentait… mais comment reconnaîtrait-elle l’amour avec un grand « A » si elle ne l’avait jamais connu? Une infirmière avait déjà dit que c’était comme une décharge dans la colonne vertébrale… mais elle lui avait aussi dit qu’elle ne connaîtrait jamais ceci aussi.

Spyke, suivit de proche par Christie quittèrent la salle puis Karl se leva. Issamé cligna des yeux pour sécher ses larmes et elle le suivit. Ils allaient aller voir les chambres. En sortant de la pièce elle eu l’impression d’avoir une affichette dans le dos écrit : attention c’est une escroc!

Elle entra les épaules puis suivit le colosse jusque dans l’aile des chambres. Elle ne pipa mot et regarda par terre tout le trajet. Lorsqu’ils arrivèrent aux portes ils en prirent chacun une et allèrent la visiter.

Issamé entra dans la sienne et fit quelques pas dedans, elle était si petite… Même si elle ne ressemblait pas vraiment aux chambres qu’elle avait dans l’hôpital elle en avait eu une plus coquette chez Karl… La panique lui prit… elle se sentait si confiner, si seule…. Elle ouvrit sa valise et plaça quelques peluches ici et là et se promit d’aller chercher des accessoires coloré en ville prochainement…

Elle se coucha sur le lit et prit un gros ourson dans ses bras… L’ourson était énorme et elle attendit Karl.
Lorsque Karl arriva, Issamé se mit en position assise et le regarda de ses yeux rouges… un regard apeuré… celui d’une créature au pied du mur qui sait qui va mourir…


-Je suis une escroc pas vrai? Je vais les mettre dans le trouble si jamais on découvre ma nouvelle identité… devrait-on leur dire? Je suis pour la place des mutants mais pas au prix de les mettre dans le trouble a cause de MOI!


Elle soupira tout en haussant les épaules et baissa les yeux. Le combat intérieur entre sa conscience et son cœur faisait encore rage. Elle repensa aux dires de Spyke plutôt noir… ceux de Jack, motivateur… Que faisait-elle ici? Quel rôle jouerait-elle dans cette histoire? Mise a part soutien santé, elle serait un boulet pour l’équipe.


-Comme vais-je survivre Karl, je sais à peine me défendre… si en plus je me fais prendre je ne pourrai même pas me défendre seule!

Elle se leva et fit quelques pas… pour finalement donner un coup de pied dans sa valise qui se referma sous l’impact. Issamé prit donc le toutou sur le lit et le tenant d’ un bras elle regarda Karl une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karl Hallbjorn
Tanker du M.I.L.
Tanker du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 27
Age du perso : 27
Langues parlées : Anglais, Norvégien
Pouvoir du perso : Organique Grizzly
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Chambre d'Issamé   Jeu 21 Jan - 6:55

Karl mit fin à sa présence dans la salle de réunion, il y régnait une sorte d'ambiance vachement lourde, le genre d'ambiance où une dame pleurait le "sacrifice" de son bienaimé et que tout le monde la comprenait et que tout le monde pensait aux personnes qu'ils aimaient, créant une sorte de malaise que Karl détestait franchement, mais qu'il ne pouvait s'empêcher de comprendre lui aussi. Malgré tout il était parti d'un bon pas, sans laisser de mauvaise impression selon lui, Issamé l'avait apparemment suivi, puisqu'il entendait des petits bruits de pas précipité derrière lui. Elle avait l'air vraiment tendu, quelque chose se tramait dans sa tête sans aucun doute, mais Karl ne put mettre le doigt dessus, mais il se dit qu'il lui en parlerait aussitôt qu'il seraient emménager dans leurs chambres respectives. Cependant, il ne pouvait s'empêcher de se demander comment elle pouvait bien se sentir avec tout ces mutants autour d'elle, elle n'avait jamais vraiment côtoyé des mutants ainsi dire "libre" depuis qu'elle avait quitté le truc où elle avait été enfermé, enfin c'est ce qu'il pensait... après tout il ne la connait pas depuis très très longtemps... mais bon toutes ces questions lui donnaient mal à la tête et le Norvégien se dit que toutes ces questions pouvaient bien attendre à plus tard...

Ils marchèrent donc tranquillement vers les chambres qu'ils finirent par trouver après un peu de recherche, Karl laissa choisir Issamé et prit la chambre juste à côté par après. Une fois que la dame eut choisi sa chambre, Karl prit celle de droite et rentra...

C'était petit... vachement petit et ses yeux tombèrent immédiatement sur le minuscule lit qui constituait presque l'unique meuble à part la table de chevet. C'était à peine si ses jambes rentraient dans le lit! Jamais l'ex-policier ne pourrait dormir sur un lit aussi petit, le lit était fait pour quelqu'un comme Issamé et encore elle devait rentrer tout juste. Karl prit le lit d'une main et le leva contre le mur et celui-ci lui arriva environ au plexus... Décidément, il allait devoir changer de lit ou coucher par terre... Il y avait une fenêtre, pas énorme, mais elle éclairait quand même bien et donnait vue sur un marché chinois plus loin, c'était mieux que rien... Il était clair que, après une analyse de la chambre, qu'il allait devoir acheter quelques trucs histoire d'égayer, du genre un meuble pour ses vêtements et effets personnels et peut-être un poster ou deux... Néanmoins, il sortit de sa chambre et s'en alla dans la chambre d'Issamé où il vit celle-ci couchée sur son lit avec un ourson vraiment énorme entre les bras (non pas Karl!) Alors qu'il s'apprêtait à parler d'un sujet qu'il considérait délicat, Issamé le prit de cours et sortit toute ses craintes d'un seul coup:


-Je suis une escroc pas vrai? Je vais les mettre dans le trouble si jamais on découvre ma nouvelle identité… devrait-on leur dire? Je suis pour la place des mutants, mais pas au prix de les mettre dans le trouble à cause de MOI!

[...]

-Comme vais-je survivre Karl, je sais à peine me défendre… si en plus je me fais prendre je ne pourrai même pas me défendre seule!


Évidemment il fallait s'y attendre...mais bon le sujet était lancé alors autant attraper la balle si elle était lancée! Après les révélations d'inquiétudes de Issa, Karl prit le temps de bien analyser la situation. Pouvait-il bel et bien faire confiance aux autres mutants du MIL? Pour cette question Karl était bien certain qu'on pouvait leurs faire confiance, pas à tous, mais à certain surement, à commencer par Jack qui était le nouveau leader du MIL, alors c'était déjà ça... Par contre, Issa avait tord sur une chose, elle n'était pas une escroc, elle était une victime qui était sous protection, elle n'était pas une criminelle en fuite et si jamais les autres tarés oseraient venir la chercher ici même ou ailleurs, surement que le MIL entiers pourraient la protégé et en d'autres cas, elle avait Karl comme protecteur et ça, c'était une donnée importante à considérer. Pour l'instant, il serait plus sage de ne pas révéler son identité aux autres membres du MIL, puisque ce n'était pas de leurs affaires, mais le Norvégien jugea cependant important d'en parler avec Jack... au cas... Après toutes ses réflexions il s'approcha d'elle et dit:

- Écoute Issamé... tu n'es pas une escroc, loin de la, mais une victime, tu étais retenu prisonnière parmi ses cons qui profitaient de tes talents, mais il est vrai qu'il serait peut-être important d'en glisser un mot à Jack, pour qu'il soit au courant, mais ce n'est qu'une formalité.

Karl prit une pause et continua:

- De plus, tu n'as pas à t'inquiéter, personne n'aura de problème à cause de toi, ils sont tous assez grand pour se défendre et s'occuper d'eux. Si jamais un malheur arriverait, nos ennemis rencontreront le pire mur de l'histoire mutante, Karl Hallbjorn, alors n'est pas peur pour ta défense. Il y a des gens ici qui on des valeurs selon moi à la bonne place et tu es en sécurité... et après tout, la guérisseuse n'a pas besoin de se défendre, c'est le travail des autres de défendre la guérisseuse, non? Alors, ne t'en fais pas, ici je crois que tu pourras t'épanouir pleinement, laisse fondre ta crainte et donne la chance aux gens ici de te connaitre et de t'aimer pour ainsi te créer un entourage, sécuritaire et efficace.

Suite à ses mots remplis de sagesse, Karl prit la mallette que sa protégée avait frappée d'un coup de pied, l'ouvrit et la mit sur sa table de chevet, fit quelques pas vers la fenêtre et dit:

- Bon on fait quoi?

Preuve que Karl avait dit ce qu'il avait dire et qu'il n'avait probablement rien d'autre à rajouter pour l'instant ou jusqu'à ce qu'elle lui pose d'autre questions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 277
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Chambre d'Issamé   Sam 23 Jan - 3:21

Descendant du toit, le magicien réfléchit en voyant son visage se réfléter sur le garde-fou qui bordait les marches menant de l'étage au sommet de l'entrepôt. Abigail devait déjà dormir et se reposer ou méditer un peu sur le nouveau qui venait d'arriver à leur couple. La renarde devait s'être attirée plus d'un regard noir, d'après ce qu'en songeait Jack. Certes, ajourner ainsi la réunion était positif pour tous les esprits, mais ce n'était pas forcément vrai pour tous. Clay voulait les laisser réfléchir un peu et songer, pendant une nuit, que Jack était aux commandes. Mais pas pour leur laisser la chance de se rétracter. Il avait fait son choix, il avait accepté la responsabilité, et avait reçu un vote unanime, cessons de revenir perpétuellement là-dessus. Non, il voulait qu'ils réfléchissent au rôle qu'ils pourront avoir dans un futur près. Il regarda le long du corridor et apperçut Nathan entrer dans une chambre. Il avait peut-être déjà choisi celle qu'il prendrait. Jack et Abigail avaient la dernière au fond du couloir, mais pas la porte qui faisait face à Clay, cette porte-là, c'était le bureau du chef, scellé depuis le départ prématuré de Vitalie. Bureau que Jack allait investir de ce pas.

Il songea, en faisant un pas, que de songer ainsi était peut-être un affront au chef décédée, après tout. N'avait-elle pas déclarée, avant sa mort, que Wilson pourrait la remplacer ? Et le magicien Britannique était maintenant leader de l'organisation criminelle. Mais personne n'était mis de côté. Les forces de chacun seraient utiles à Jack et ils seront tous très près de lui, même s'il nommerait officielement deux "sous-chefs". Pour le coup, il comprit pourquoi Arok avait monté un simulacre de hiérarchie, ça libère des merdes lorsqu'on crève sans avoir le temps de nommer un chef. Deux seconds feront probablement l'affaire. À moins que...

Un nouveau pas. Non, deux seconds feront parfaitement bien l'affaire. Le magicien laissa paraître un sourire. Très stratégique, Jack allait sceller le groupe ensemble, combler les trous et les failles des uns par les forces des autres puis ils formeront une troupe solide prête à tout casser pour laisser l'espace nécéssaire aux mutants de ce monde. Le problème d'une telle unité, c'est que si l'un d'entre eux venait qu'à crever, le groupe se morcellerait et n'en serait que plus difficile pour le magicien à recoller les brèches. Mais si Clay recevait la blessure fatale ? Dans ce cas, Abigail et le M.I.L. ne s'en relèveraient probablement pas. Mais, ingénieux comme à son habitude, le Britannique avait trouvé une solution infaillible à ce léger problème de brèche impossible à ressouder : il avait qu'à survivre. Il était un dur à cuire, ça, y'a pas à dire. Le magicien avait déjà fait quelques pas et se trouvait devant la chambre occupée par la fourmilière vivante et il entendit un bruit. On aurait dit que quelqu'un avait échappé quelque chose. Silencieux comme l'obscurité qui tombait déjà dehors, le Londonien se pencha vers la porte et écouta. Nathan ne faisait aucun bruit cependant, si ce n'est que sa chambre semblait emplie d'un vrombissement d'insectes. On aurait dit que ses insectes... ronronnaient. Il devait être bien là, après tout ! Haussant les épaules, le magicien marcha encore un peu jusqu'à sentir une secousse sous ses pieds. Soit le bâtiment tombait en ruine ou subissait un tremblement de terre, soit Karl marchait.

Il entendit la grosse voix grave du Norvégien dans la chambre à ses côtés. Il venait de demander, à Issamé sans doute, ce qu'ils pouvaient faire. Jack haussa un sourcil, puis les fronça vivement. Non, le Norvégien ne pouvait pas être seul avec Issamé, la question était en Anglais. Entre Norvégiens, ils auraient parlés leur langue, absolument barbare à l'oreille fine de Londres en Clay. Curieux de savoir avec qui le colosse pouvait bien être, le magicien se rapprocha de la porte puis cogna deux brefs coups, tout en annonçant les couleurs :


- Tout va bien, Karl ?

Puis il ajouta, une touche d'humour ayant prit plus de poids que la curiosité en lui :

- Les meubles sont à ta taille ?

Il devront aller en chercher à la taille de l'ours, Jack n'avait jamais réussit à faire apparaître quelque chose d'aussi gros. D'un autre côté, il appréciait que les petits groupes se séparent pour faire connaissance entre eux. C'est vrai, quoi ! Jack - Aby, Karl - Issamé, Logan - Chris, Tonga - Wilson, Matt, puis Nathan, c'était leurs groupes, il fallait que tous parlent et fraternisent entre eux pour faire une équipe soudée du tonnerre. Karl avait lancé le bal... mais avec qui ?

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Issamé Solveig
Guérisseuse du M.I.L.
Guérisseuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Age du perso : 20 ans
Langues parlées : Anglais
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Chambre d'Issamé   Mer 27 Jan - 23:13

- Écoute Issamé... tu n'es pas une escroc, loin de la, mais une victime....

Victime, désignant celui qui est sacrifié aux intérêts et/ou aux passions d'autrui. Elle était effectivement une victime, mais une victime que l'on recherchait car ceux étant désigné comme autrui dans la définition de victime est nul autre que le gouvernement Américain. Il avait certe perdu des plumes comparativement à la fin du siècle précédant mais elle avait tout de même un gouvernement entier a sa recherche, étant qualifié de honte à l'humanité et d'erreur de la nature. Pour les gens qui avaient profité d'elle, les mutants étaient effectivement des erreurs de la nature.

Pour la jeune fille, une victime était comme tous ces gens qui avaient perdu la vie, père, mère ou même enfants et amis dans le bombardement de la ville de New-York au mois de décembre 2021. Elle ne l’avait pas vécu mais on lui en avait parlé à l’hôpital.
Elle était née alors qu’on commençait a découvrir des anomalies et mal chance pour elle, on l’avait coffré avant même qu’elle ne puisse se défendre ou même parler. Dès sa naissance une étiquette lui avait été donnée. « Erreur de la nature » La seule chose qui avait pu la sauver était justement d’avoir été enfermé dans cet hôpital car elle n’avait été chasser ou même exécuter… elle avait été même protégé car elle leur avait été utile...

Voilà pourquoi elle ne se considérait pas comme une victime… elle aurait été victime si elle n’avait pas été protégée. Mais encore là, puis-je me permettre… On parle ici d’une jeune femme perdue qui ne fait confiance à presque personne. Karl continue comme ça, finiras-tu peut-être par la raisonner?

Elle passa sa main dans sa nuque où l’on pouvait apercevoir une cicatrice en forme de cercle quelques peu difforme… Issamé secoua la tête de gauche a droite comme pour se sortir d’une torpeur, ses mèches roses voletant autour de son visage encore enfantin a qui on ne pouvait résister.

Même si tout ce qui vient d’être expliquer vous semble long, dans notre histoire le temps n’a pas beaucoup avancé, Issamé à écouter ce que Karl avait a dire. Il était là et combien de fois depuis qu’elle l’avait rencontré elle en remerciait le ciel. Personne ne pourrait l’atteindre du moins il fallait que Karl soit dans les parages et tout irait bien, elle devait donc rester près de lui. Il lui avait tendu la main alors qu’elle était sur le bord du précipice et elle l’avait attrapé, maintenant jamais elle la lâcherait.

Laisser fondre sa crainte et se laisser connaître, d’un point de vue ce n’est pas bête mais évidement pour elle, pas du tout simple a exécuter. Mais étant ému par ce que l’ours lui avait dit quelques secondes plus tôt elle ne pu que se résoudre à une chose, hausser les épaules et tenter d’esquisser un sourire simple mais efficace.

Karl avait aussi proposer d’en glisser un mot à Jack, chose qui était envisageable. Suite à la question du balourd concernant leurs prochaines activités, Issamé allait proposer justement d’aller trouver le magicien pour lui en faire part maintenant. Elle se trouva rapide sur le fait et qu’habituellement elle n’aurait pas agit ainsi mais si cette idée avait presque franchi ses lèvres sans trop de problème, pourquoi ne pas l’exécuter.

Par chance pour Issamé et pas de bol pour Jack, ce dernier entra dans la pièce au moment où elle s’apprêtait a donner son idée a Karl. Cependant, Jack espérait voir Karl avec quelqu’un d’autre qu’Issamé pour mélanger le groupe… dommage c’était effectivement Rosinette qui y était… ils étaient même dans la pièce qu’elle s’était choisie… Remarquant qu’il penssait être à la chambre de Jack elle eu le temps de se concocter une expression faciale plus neutre et quelques peu souriante avant d'ouvrir la porte, c'était sa chambre non?.


-Bonjour chef, Entre si tu veux. fit-elle doucement tout en laissant la porte ouverte et en s'éloignant. Elle ne savait comment elle aurait dû l’appeler et ce fut cet appellation qui sortie.

Elle prit alors une bonne respiration et ignorant la conversation des deux hommes si elle avait lieu ou non, Issamé se racla la gorge.

-…

Elle n’avait pas parler… aller Issamé, Jack est le nouveau chef du MIL et de plus ton intuition t’as dit tout à l’heure de lui faire confiance, dit ce que tu as a dire!

Même manège, raclement de gorge et rien… Elle soupira et finalement alla à la fenêtre… Elle regarda le plus loin qu’elle pouvait regarder et sentit les larmes lui monter aux yeux… Encore pleurer… du nerf Issamé! Du nerf… Oh et puis… si tu peux au moins lui dire…


-Jack, si je te dis qu’Issamé Solveig n’est que virtuelle… tu en dis quoi?

Que virtuelle, les questions allaient fusé, c'était assuré, bravo la précision.

-Ma véritable identité a été changer par Karl et un système de protection des victimes car je me suis sauver d'un hôpital de New-York après y avoir passer ma vie entière a y subir des tests... finit-elle par ajouter, en baissant la voix qui fut a peine audible pour les gens présent dans la pièce. Ses cheveux laissait voir la petite cicatrice dans son cou, voulu ou pas... la laisser parraître appuyait ce qu'elle venait de dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karl Hallbjorn
Tanker du M.I.L.
Tanker du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 27
Age du perso : 27
Langues parlées : Anglais, Norvégien
Pouvoir du perso : Organique Grizzly
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Chambre d'Issamé   Lun 1 Fév - 22:19

Décidemment Karl était plutôt fier de son discours philosophique et il était sûr que sa avait cloué le bec d’Issamé, qu’il avait raison sur toute la ligne et ainsi ils n’en parleraient plus! A en voir aux mouvements de tête qu’elle faisait à répétition, il y avait sans doute une chose ou deux qu’elle n’était d’accord. Néanmoins si elle ne répondait pas c’est qu’il devait avoir raison en majeur parti. En regardant Issamé d’un air distrait, il lui arrivait quelque fois de se demander de quoi aurait eu l’air sa vie sans avoir rencontré la petite comme il lui arrivait parfois de la nommer. Il serait quand même au MIL, car c’est Karl qui connaissait Jack « personnellement » et il était venu le chercher chez lui, puisque que la petite était la et bien elle avait suivit, il manquait simplement de voir si ce sera une bonne chose pour Issamé ou non… mais bon seul le temps nous le dira. Karl avait cependant bonne confiance en ce que le MIL pourrait faire avec elle, Issa était une sorte d’argile et le MIL le gars qui fait la poterie… la comparaison était franchement nul, mais bon il n’en avait pas trouvé de meilleur.Après la dernière phrase du Grizzly, il n’y avait plus grand-chose qui avait été dit, personne n’avait l’air d’avoir envie de faire quoique ce soit.

Au moment où il allait proposer d’aller acheter des meubles à sa taille, quelqu’un cogna à la porte de la chambre et on entendit un British à l’accent fort prononcé demander à Karl si tout allait bien. Non! Tout allait mal! Il n’avait pas d’endroit où dormir mis à part le tapis ou un lit bien trop petit pour lui! La galère! Heureusement tout cela est seulement dans sa tête et le restera, Karl se contenta seulement d’ouvrir la porte et de répondre à la deuxième question de Clay un sourire au visage :


- Oui, les meubles sont à ma taille, mais seulement à la taille de mes jambes, je crois que le concepteur à oublier qu'il n'est pas bon pour la santé de se couper en deux avant d'aller dormir!

Plus le temps avançait, plus Karl se disait que sa taille serait de plus en plus un problème, en espérant que Jack est la capacité de faire apparaître des trucs assez gros pour lui, non je sais qu'il ne peut pas encore, mais Karl s'accroche à cette idée.

Malgré tout on pouvait dire que Jack tombait bien, lui et Issamé venait tout juste de discuter de sont identité secrète et ils avaient décidé qu'elles en parleraient avec Jack pour le mettre au courant de sa véritable identité, elle avait l'air incertaine, mais tout irait bien Hallbjorn était persuadé que Clay le prendrait bien et qu'il prendrait les bonnes précautions lorsque le temps le lui demandera. La petite fit signe au chef de rentrer, car après tout c'était sa chambre et non celle de Karl contrairement à ce que le magicien semblait croire. Issamé sauta sur l'occasion et vida sont sac en racontant toute son histoire à Clay. Lorsqu'elle lui parla du système de protection des victimes, Karl approuva d'un signe de tête que c'était lui qui avait orchestrer le tout et il en était plutôt fier car tout avait fonctionné comme sur des roulettes!

Pendant que les deux concernés parlaient, Karl s'était dit qu'après il irait voir pour un lit de sa taille ou du moins un lit qui accepterais sont torse et ses jambes, mais avant tout, au lieu de se déplacer pour rien, Karl prit la parole, un peu hors du contexte et demande a Jack:


- Ouais heu... changement de sujet, tu peux me faire apparaître un lit de ma taille? Du moins les pièces pour que je puisse me le monter moi-même? Sa serait vraiment pratique parce que le planché me semble peu accueillant...

Suite à cette question, il laissa la parole à Jack ou Issamé dépendamment...

[HRP]Scuser! C'est pas super long, mais j'ai fait ce que j'ai pus![HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 277
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Chambre d'Issamé   Mer 3 Fév - 23:18

Quand le colosse vint ouvrir au magicien, celui-ci lui renvoya un sourire face à l'ironie des meubles japonais largement trop courts. Ils s'en occuperaient sous peu, Karl ne passerait probablement pas la nuit sur ces petits trucs. Justement, en y pensant bien, Jack se dit qu'ils réussiraient peut-être à trouver un matelas suffisament grand dans le dépotoir du M.I.L. plus bas, ou un lit entier, s'ils étaient chanceux. Mais le détail qui préoccupait actuellement le magicien était : avec qui le géant pouvait bien causer ? Pour avoir sa réponse, Jack entra dans la petite pièce et fut accueillit par une... Issamé ? Damn ! Elle était seule avec Hallbjorn ? Dans ce cas, pourquoi...

Elle le salua, soulignant sa promotion plus que probable présentement et fit un sourire. Étant préoccupé par ses questions internes, le magicien ne put faire son psychologue habituel sur la raison d'un faux-demi-sourire : si Karl et Issamé étaient seuls, pourquoi ne parlaient-ils pas Norvégien ensemble ? Tout bien réfléchi, pourquoi Karl avait un accent aussi prononcé et Issamé n'en avait pas ? Elle semblait parler l'Anglais comme une langue maternelle... un peu avec un accent Américain, maintenant que le British y songeait. Elle ouvrit la bouche pour parler, nota-t'il du coin de l'oeil, mais elle la referma. Un peu comme Abigail pendant la réunion, il y a quelques instants. Le magicien devrait peut-être les laisser seuls et aller s'occuper de son propre couple, non ? Bah, il était déjà là, présentement, aussi bien terminer avec eux, il irait s'occuper d'Abigail plus tard. L'oeil valide du magicien se posa sur les peluches parsemées sur le lit et la comode de la jeune fille. Il lui fit un large sourire, déclarant :


- Désolé si les chambres sont mornes... elles devaient pouvoir s'adapter à tous, au départ, hein !

Puis fit un pas vers la fenêtre. Issamé avait sa chambre du côté du mur externe, pas comme Nathan qui n'avait de vue que sur le garage et les étages inférieurs. Déjà, Jack avait réalisé quelques trucs. Issamé devait avoir des parents américains ou un truc comme ça, pour parler avec cet accent typiquement Nord-Américain et le magicien venait d'entrer dans sa chambre à elle, pas celle de Karl. Autre détail, la petite parlait peut-être Norvégien, ou peut-être même pas, mais dans les deux cas, c'était sa langue seconde si elle le faisait, ce qui impliquait pourquoi les deux compères discutaient en Anglais lors de l'arrivée de Jack. Mais déjà, Issamé disait autre chose, demandant au Londonien quelle serait sa réaction si elle lui disait qu'elle n'était qu'une identité virtuelle. Avant même que Clay n'ait pu ajouter quoi que ce soit, elle prit les devants et commença à vider son sac. Alors qu'elle parlait de l'hopital, Jack leva la paume vers elle pour la stopper et lui fit un grand sourire en fermant son oeil de verre. L'oeil vert se posant dans les iris particuliers d'Issamé, Jack avait l'air d'être très calme, très serein et nullement dérangé par ces aveux.

- J'imaginais que tu avais un truc à cacher, Issamé, mais nous en avons tous... et je ne demande à personne de les dévoiler. Aux yeux des gouvernements et des trusts, nous sommes des criminels, au M.I.L. de toute façon. Tu as entendu parler des attaques terroristes sur la Genetic Corporation de Londres et de Miami ? C'était nous les deux fois.

Jack fit une pause, notant que l'ours avait quitté la pièce. Il était probablement allé vers sa chambre à lui, histoire de voir ce qu'ils pouvaient faire du meubilier. Le magicien voulait laisser le temps à ses paroles d'entrer clairement dans la tête de la jeune rescapée devant lui. Il reprit, doucement et calmement, tout en prenant place sur le lit de la jeune fille, à ses côtés, les mains jointes entre ses genoux :

- Logan est passé par les labos de la G.C., Wilson est passé par la mafia, Aby a eu une dure enfance, j'ai été rejeté de ma famille... nous en avons tous subi et chacun n'en parle que s'il en a le besoin. Fausse identité ou non, il n'en tient qu'à toi de nous dire comment on doit t'appeler quand on s'adresse à toi et ça se termine là.

Le magicien termina avec un sourire, ébouriffa doucement les cheveux de la demoiselle et se releva, au moment même où l'ours reprenait sa place dans la chambre. Bref, plus personne n'en avait. Jack se retourna vers lui avec un sourire découvrant ses dents blanches impeccables et ajouta, suite à sa requête :

- Ne sachant pas exactement combien de planches et de vis on va avoir de besoin, Karl, je te propose plutôt d'aller chercher dans le fourbis, au sous-sol. Qui sait les merveilles qui s'y trouvent ?

Le magicien se plaça les poings sur les hanches tout en parlant, regardant alternativement la jeune fille toute perdue, sur le lit et le colosse, très sur de lui, dans l'embrasure de la porte. Y'a pas à dire, ils feraient un sacré couple, s'ils en formaient un ! L'un complétant les failles de l'autre, autant du point de vue de l'ours que de la guérisseuse. Mais cette fine remarque, le magicien se la garda pour lui !

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chambre d'Issamé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre d'Issamé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peut-on amener un petit rérigérateur dans sa chambre ?
» CONSTANT,Valet de chambre de Napoléon.MEMOIRES.
» STATIONS METEO CHAMBRE D'AGRICULTURE
» Prise en charge de la chambre particulière ? ? ?
» chambre étudiant à louer près universitée de Bordeaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Planque des Rebelles du M.I.L. :: Niveau 1 :: Chambres individuelles-
Sauter vers: