AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Absolution

Aller en bas 
AuteurMessage
Michael Logan
Hacker et Technicien du M.I.L.
Hacker et Technicien du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 271
Age du perso : 23 ans
Langues parlées : Anglais, français et mandarin
Pouvoir du perso : Bionique (Télé-cyber)
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Absolution   Mar 19 Jan - 0:48

Le voyage avait duré plus de 4h. Mais, contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'en fut pas long pour autant. Du moins, c'est ce que réalisa Logan quand il fit atterrir l'hélicoptère sur la place principale du district de Chengguan, comme la première fois, au pied du grand escalier menant au palais du Potala.

Oui, le voyage lui parut court, car il avait justement pris le temps de prendre du plaisir dans ce vol. Bien sûr, les vues paradisiaques sur les massifs tibétains, ça valait clairement le coup d'œil, et cette fois le jeune londonien avait pu prendre tout le temps d'observer ces paysages millénaires et impressionnants. Et puis, en parallèle, Chris l'avait aidé à réviser le serment qu'il allait prendre, en langue pâli. D'ailleurs, Michael avait profité du début du trajet pour faire la lumière à sa compagne, sur ses motivations, sur ses doutes aussi, et sur tout ce que cette expérience initiatique pourrait lui apporter, tant sur plan spirituel que sur un plan plus, disons, pragmatique, dans le nouveau MIL.

Le petit hélicoptère posa donc ses patins sur la grande place en contrebas du palais de résidence de l'actuel Dalaï-lama. Rien ne semblait avoir bougé, comme si le temps n'avait pas d'emprise sur ce lieu d'exception. L'édifice, haut perché au dessus de la place transformée en héliport improvisé, avait toujours cette grandeur, cette magnificence que Spyke avait ressenti, la première fois qu'il avait vu cet endroit. Et cette aura, toujours aussi forte, aussi puissante, qui se dégageait de là, c'était juste impressionnant, totalement, même pour non-initié; après tout, la première qu'il était venu ici, il ne croyait plus en rien, il était juste dépassé par les évènements... Et pourtant, quand son regard s'était posé sur le palais, Logan avait ressenti une forme de... Fascination mystique, disons. Comme quoi...

Après être descendu plus ou moins prudemment de l'appareil, Logan se mit à clopiner, en compagnie de Chris, en direction du pied de l'escalier géant. Par chance, au vu de l'heure relativement tardive (20h), il n'y avait pas la foule habituelle de touristes dans ces escaliers, ce qui rendrait la montée vers le palais d'autant plus cool. Sauf que monter autant de marches, tout en ayant une jambe dans le plâtre, c'était quand même sacrément pénible et épuisant, mais bon, pas d'autres moyens, et puis, pour cette fois, la fin justifiait largement les moyens! C'est donc avec le cœur à l'ouvrage, si l'on puis dire, que Logan monta toutes ces marches...

... tout ça pour se retrouver devant le palais du Potala. C'était presque curieux, mais, comme la toute première fois, Logan se sentit presque paralysé par l'édifice. Difficile de dire pourquoi mais, c'était bien la deuxième fois qu'il bloquait ainsi, après être arrivé devant la grande entrée, très imposante, du palais. Peut-être était-ce l'aura qui se dégageait d'ici, cette sensation étrange d'être devenu tout petit et insignifiant, devant tant de grandeur, que sais-je.

Comme la première fois, après avoir bloqué quelques instants, Logan s'avança finalement vers la porte, par chance encore ouverte pour peut-être accueillir quelques ultimes visiteurs. Non, même pas: la porte était ouverte pour laisser entrer les fidèles qui apportaient les offrandes aux moines bouddhistes, leur apportait de quoi manger. Heureusement, Michael avait songé à ça, et avait conséquemment pris un peu d'argent pour acheter de quoi faire offrande. Avoir avoir troqué un billet contre une corbeille de fruits qu'il tendit à Chris pour qu'elle la porte, tous 2 pénétrèrent enfin dans le palais du Potala.

A l'intérieur, l'ambiance était au calme quasi-religieux, et pour cause, la salle principale était pratiquement vide d'occupants, touristes ou locataires des lieux. Il n'y avait pour ainsi dire que 3 moines qui semblaient méditer, assis sur quelques tapis, un peu plus loin. Logan s'en approcha en faisant signe à sa compagne de le suivre silencieusement. Évidemment, le bruit de ses cannes sur le sol en pierre dérangea quelque peu le trio de moines qui regarda venir l'européen et l'américaine. N'empêche, Spyke avait de la chance: il reconnu son initiateur, parmi les 3 bouddhistes. Oui, pas de doute possible, le personnage à gauche était bien le moine qui lui avait montré le début du chemin. Ce dernier sourit, semblant se rappeler de Logan, tandis que celui-ci s'approcha du groupe de méditants.

Arrivé à moins de 2 mètres, Michael s'arrêta. Il sollicita une nouvelle fois l'aide de Chris pour pouvoir s'agenouiller, récupéra l'offrande, et la tendit à 'son' moine en inclinant respectueusement la tête. Ce dernier prit l'offrande entre ses mains, murmura quelques mots en pâli, et s'adressa à Logan en anglais:

"Ainsi vous êtes revenu, Śūnyatā, comme vous l'aviez dit."

"Je suis revenu, comme je l'avais dit, oui." Confirma Logan, avant d'ajouter, en sentant son cœur palpiter un peu plus fort que d'habitude: "... Je suis revenu pour prendre refuge."

Les moines murmurèrent entre eux, pendant quelques instants, avant que son mentor ne reprenne la parole:

"Vous savez ce qu'implique la prise de refuge, n'est ce pas?"

Michael releva la tête, dévoilant au moine un regard d'un grand sérieux. Oui, il savait parfaitement tout ce que ça impliquait, mais il avait son choix, maintenant, et il ne reviendrait pas en arrière, de toutes façons.

"Oui. Je suis prêt."

Le moine sembla la jauger du regard, pendant quelques instants, toujours avec cet énigmatique sourire bienveillant dont il avait toujours fait montre, depuis que le jeune mutant l'avait rencontré. Il finit par commencer à se lever, et demanda au londonien de le suivre. Avec son aide et celle de Chris, Logan se remit sur ses jambes, et commença à s'avancer en suivant le moine... Avant de se retourner vers Chris, un sourire confiant sur ses lèvres:

"A partir d'ici, je dois continuer seul, je crois. Attend-moi, ça ne sera sans doute pas très long."

Et il finit par suivre son guide spirituel en copinant, et en ressentant un curieux mélange d'impatience, d'anxiété, de stress et de calme. Un curieux mélange, ouaip...

_________________
_] Logan's Theme [_
+ Violence, hate and agony are what we've grown to know +


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Valentine
Infirmière-anesthésiste au M.I.L.
Infirmière-anesthésiste au M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 11
Age du perso : 25 ans
Date d'inscription : 05/12/2009

MessageSujet: Re: Absolution   Mer 20 Jan - 2:02

En effet, même pour une athée d'éducation chrétienne comme Chris, il était difficile de ne pas se sentir subjuguée par la beauté de ces endroits remplis d'une beauté qui défiait le temps. Que ce soit les hautes cimes de l'Himalaya tout proche, les longues chaînes de montagnes tibétaines aux pics éternellement enneigés, ou encore l'impressionnant palais du Dalaï-lama, Chris était tout simplement bluffée en regardant avec les yeux d'un enfant ces décors paradisiaques.

Pour autant, la jeune femme n'oubliait pas les raisons de ce soudain pèlerinage sur les terres de naissance du bouddhisme. Elle accompagnait Michael qui s'apprêtait à franchir un cap, et quel cap, dans sa vie personnelle. Ce dernier lui avait longuement parlé de ses motivations, de ses espérances tout autant que de ses doutes, et surtout de ce en quoi ce voyage pourrait l'aider à mieux appréhender la vie, sous un regard neuf en quelque sorte. Bien sûr, Chris approuvait les choix de vie de son compagnon, et ne pouvait que l'encourager dans la voie qu'il avait choisi; il aurait été malvenu de s'opposer à ses choix, surtout si ceux-là pouvaient permettre à Michael de retrouver un peu d'optimisme et de joie de vivre, et de faire table rase du passé.

Ainsi le couple était arrivé à bon port, et Chris se montra comme la troisième béquille de Michael, l'aidant à sortir de l'hélicoptère, à marcher, à monter les marche du grand escalier menant au palais, l'aidant en portant la corbeille à offrande... Le tout sans jamais rechigner, après tout elle était là pour l'aider et non-pas pour l'accabler! Et puis ça ne la dérangeait pas d'aider, mieux valait ça que d'avoir laissé Logan partir tout seul! Le pauvre serait encore en bas des marches à essayer de calculer comment grimper cet escalier géant sans se bousiller l'autre rotule! Cette pensée arracha un sourire à miss Valentine tandis qu'elle pénétrait dans le Potala aux côtés de Michael.

A l'intérieur, l'ambiance était au calme absolu, le temps des visites semblant passé. Quelques moines bouddhistes méditaient dans un coin à l'écart, et à part eux, pas vraiment âme qui vive. Chris s'attarda davantage à regarder la déco', qui n'était pas sans rappeler par quelques aspects, les intérieurs des églises. Bien sûr, les Christ crucifiés étaient ici remplacé par des statues de Bouddha, les vitraux richemment colorés par des gravures très détaillées, sculptées à même les murs. Mais l'ambiance était semblable, quoique celle-ci inspirait plus de calme que les églises chrétiennes.

Michael parti à la rencontre des 3 bonzes, et la jeune femme ne tarda pas à le rejoindre; pile à temps pour l'aider à se positionner à genoux et lui repasser la corbeille d'offrande. Par la suite, elle écouta le dialogue entre son homme et celui qui, vraisemblablement, était le moine qui l'avait initié, il y avait plus d'un an et demi de ça. La conversation ne dura toutefois pas très longtemps, et Michael ne tarda pas à manifester qu'il allait passer la grande étape tant attendue.

"A partir d'ici, je dois continuer seul, je crois. Attend-moi, ça ne sera sans doute pas très long."

Elle opina du chef, faisant légèrement danser ses boucles rouges autour de son visage, avant de simplement dire:

"Prend le temps qu'il faut."

Et elle le regarda s'éloigner, dans un état sans doute proche de celui qu'il pouvait ressentir: un mélange d'impatience, d'anxiété, de stress et de calme. Elle le savait, il allait vivre là une transformation qui allait bouleverser le cours de sa vie, et peut-être faire de lui un autre homme. Ce n'était pas rien! Pourtant, la prise de refuge n'était que le début d'un long chemin, lequel se parcourt seul, et à la condition d'avoir une auto-discipline de fer. Chris était bien ignorante quant à savoir si Michael serait capable d'avoir cette maîtrise de lui-même, surtout qu'elle l'avait vu passer près d'exploser au cours de la réunion de l'après-midi... Mais il allait faire là le serment de changer sa vie, et devrait s'efforcer de se tenir à la promesse qu'il ferait alors. Peut-être qu'il réussirait, et Chris ferait le nécessaire pour l'y aider. Après tout, si la vie de son homme s'améliorait, elle ne pouvait que s'en réjouir pour lui, c'est à ça que ça sert les amoureuses, non?

Michael parti, Chris s'éloigna des 2 autres moines en souriant de façon confiante. Oui, elle n'avait pas de doute à avoir, du moins pas pour le moment. Elle profiterait du temps où Michael prenait refuge pour visiter le Potala. D'un pas calme, elle se dirigea vers la grande statue de Siddhārtha Gautama qui trônait face à l'entrée du palais. Elle se perdit dans la contemplation de cette dernière et finit par murmurer quelque chose d'inaudible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Logan
Hacker et Technicien du M.I.L.
Hacker et Technicien du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 271
Age du perso : 23 ans
Langues parlées : Anglais, français et mandarin
Pouvoir du perso : Bionique (Télé-cyber)
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Absolution   Mer 20 Jan - 4:21

Logan suivit donc son initiateur, le coeur battant mais l'esprit néanmoins bien clair, jusque dans une petite pièce à l'écart. Dans cette pièce se trouvait un moine plus âgé, dont le jeune mutant pu deviner qu'il s'agissait d'un moine élevé dans la hiérarchie monacale. L'initiateur s'adressa à ce moine haut placé, visiblement en pâli ou en tibétain (Logan avait du mal à faire la nuance des 2 dialectes), en désignant Logan à plusieurs reprises. La discussion semblait animée. Puis le moine 'de Logan' lui expliqua la situation:

"Je vous présente Tsengien Rimpotché, mon maître." A ces mots, Michael s'inclina respectueusement devant ledit maître. "Il est bhikku, c'est donc devant lui que vous devriez prendre refuge. Mais mon maître pense que je devrais être bhikku pour cette occasion."

"A vrai dire, j'aurai également souhaité que vous le soyez... C'est vous qui m'avez ouvert la voie, alors je vous considère un peu comme... Mon guide spirituel, disons."

"Je comprend. Alors c'est d'acord, je serai bhikku pour vous."

Dans la tradition bouddhiste, le bhikku est le moine devant lequel on prend refuge; la prise de refuge est la cérémonie dans laquelle on s'engage 'officiellement' en tant que bouddhiste pratiquant. Il n'est pas absolument nécessaire de prendre refuge devant un bhikku, mais disons qu'il s'agit là de la façon la plus solennelle pour se faire; et si Spyke avait choisi cette façon de faire, ce n'était pas par hasard. Il en avait besoin.

Tandis que ce dernier tentait de se remettre sur ses rotules, son moine revint l'aider et lui demanda par la même occasion si il connaissait les mots à prononcer en pâli. Logan put répondre que oui, car il avait longuement 'révisé' ce texte dans cette langue, jusqu'à le connaître par cœur.

Vint alors le moment. Logan profita du moment où tout était prêt, où il ne manquait que ses mots, pour regarder en arrière. Qu'allait-il laisser ici, en prenant un tel engagement? Ça, il le savait très bien. Il allait laisser l'ignorance, la frustration et la colère, ce que le bouddhisme définit comme les 3 poisons de l'existence humaine. En appliquant les préceptes, il laisserait derrière lui un mode de vie qui n'avait rien de bien glorieux, de très rassérénant.
Il prit aussi le temps de regarder en avant. Qu'allait-il trouver en prenant un tel engagement? Pour cette question, il n'avait aucune certitude, que des espoirs. Il espérait qu'il trouverait une façon de vivre plus en accord avec lui-même, avec ses principes, et avec le monde qui l'entoure. Il espérait trouver une façon de voir les choses, de façon plus détachée, et qu'il apprendrait avec le temps à mieux apprécier la vie elle-même. Il espérait apprendre la compassion et le pardon.

De toute évidence, à ses yeux, ce chemin lui serait bénéfique et positif. Il n'avait pas de doute, pas le moindre. Il ferma les yeux, avant de commencer à réciter la prise de refuge...

***

Une bonne vingtaine de minutes après avoir quitté Chris, les clopinements de Logan se refirent entendre dans le vaste hall du Potala. A le regarder revenir, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il s'agissait d'un autre homme; cependant, on aurait dit qu'un poids avait quitté ses épaules, et qu'il avait l'air un peu plus calme, plus détendu que quand il était entré. Du reste, il ne fallait pas s'attendre à vraiment trouver un mec totalement changé, loin s'en faut! Mais il avait l'air... Bien dans ses baskets, disons.

Après avoir cherché Chris du regard, il la trouva devant la statue de Bouddha, et se dirigea conséquemment vers elle. C'est tandis qu'il se rapprochait qu'elle pourrait voir la tête du 'nouveau' Logan, et le précieux cadeau de son maître, un mala qu'il portait autour du poignet gauche, selon la tradition. Et c'était tout, tout ce que le jeune homme donnait à voir de son passage de l'autre côté du miroir. Presque décevant, non? Et oui, le changement, le vrai changement, ça prendrait des années, il faudra être patient!

"Voila... C'est fait."

Dit-il simplement à l'adresse de Chris, lorsqu'il fut assez près d'elle. Un sourire paisible avait pris place sur ses lèvres, démontra que, 5 minutes après avoir pris ses engagements, il ne regrettait pas ce choix. Tout allait bien, dans le meilleur des mondes, quoi.
Tandis qu'il effectua quelques pas en direction de la porte, il se retourna et demanda à la jeune femme:

"On... On va manger un morceau? Je te raconterai, comme ça... Et pi après, si ça te va, on prendra le chemin du retour."

Et il attendit l'approbation (ou pas d'approbation, c'est pareil) de sa compagne, un air tout simplement neutre au visage. Il avait fait attendre Chris toute seule, et puis même le fait de lui avoir demandé de l'accompagner nécessitait une sorte de remerciement. Un dîner en amoureux, et dans un endroit aussi dépaysant, ça pourrait faire l'affaire, non?

_________________
_] Logan's Theme [_
+ Violence, hate and agony are what we've grown to know +


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Valentine
Infirmière-anesthésiste au M.I.L.
Infirmière-anesthésiste au M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 11
Age du perso : 25 ans
Date d'inscription : 05/12/2009

MessageSujet: Re: Absolution   Sam 23 Jan - 2:56

Logan n'avait effectivement pas changé; ceci dit, Chris ne s'attendait pas vraiment à le trouver changé, après sa conversion religieuse. Après tout, c'était le même homme, et dans cette arrière-pièce, on ne lui avait sûrement pas échangé le Michael qu'elle connaissait contre un autre! Ou alors, le remplaçant lui ressemblait vachement!

Trêve de plaisanteries, la demoiselle accueillit son homme d'une bise sonore sur la joue, et se laissa aller à sa contemplation. Certes il n'avait pas du tout changé, mais toutefois, Chris sentait une sorte de bouleversement intérieur, qui se traduisait de façon presque imperceptible sur le visage de Michael. C'était difficile de dire à cause de quoi, à moins que ça ne soit peut-être de par ses yeux; mais elle pouvait sentir une forme d'apaisement intérieur chez son boyfriend. Comme s'il avait laissé ses soucis dans la pièce de la cérémonie et qu'il en était ressorti avec un poids en moins, donc. Cet air un rien énervé ou stressé qu'il arborait habituellement n'était presque plus visible.

Alors oui, il y avait du mieux, mais il faudrait voir à l'usage si Michael subissait une transformation spirituelle. Pour le moment, elle le trouvait juste bien dans ses baskets (ce qui était déjà bien en soi, après l'excitation et l'énervement dont il avait fait montre toute la journée!).

Et il propose un restau', en prime?! Ok, il a peut-être plus changé qu'il en a l'air, en fait!

Blague à part, Chris sourit avec grâce et tendit l'une de ses mains vers Michael, par une demande implicite de lui donner la sienne.

"C'est d'accord, le programme me va."

Répondit-elle tout simplement. Qu'y avait-il de dire à plus, de toute manière?

Après, vu que c'est toujours au monsieur de choisir l'endroit où il invite sa compagne, et bah... Débrouille-toi, mon grand!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Logan
Hacker et Technicien du M.I.L.
Hacker et Technicien du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 271
Age du perso : 23 ans
Langues parlées : Anglais, français et mandarin
Pouvoir du perso : Bionique (Télé-cyber)
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Absolution   Sam 23 Jan - 3:30

Après sa réponse et sa main tendue (qu'il saisit, malgré le fait que Chris ait oublié que Logan avait ses 2 mains occupées par ses béquilles..!), Logan entreprit de diriger sa marche vers l'escalier de la mort... Qu'il fallait bien redescendre, à présent!

Je vous épargne les détails techniques, on avance le temps de 5 minutes: voila, ils sont en bas!

La place où il avait garé l'hélico' ne manquait pas de boutiques et de petits commerces, qui bénéficiaient ainsi de l'attrait touristique de l'endroit. Il ne fut pas étonnant donc, pour le londonien, d'y trouver aussi quelques bouibouis où casser la croûte. Il s'engagea donc avec sa chère et tendre dans un petit restaurant à la déco' très 'couleur locale'. Par chance, les menus étaient aussi rédigés en anglais.

Le repas fut rythmé du récit de Logan, concernant ce qu'il venait de vivre. Il tâcha de décrire à Chris, avec la plus grande exactitude possible, les différents feelings qu'il avait ressenti au cours de la cérémonie, expliquant son déroulement avec foule de détails, y compris les plus insignifiants. Il partagea son expérience de la façon la plus complète qui puisse être.
Puis il se livra sur la façon dont il allait maintenant envisager la suite de son existence. D'abord, Spyke exprima les doutes qui l'avaient assailli pendant la réunion du MIL, toutes ces zones d'ombres qu'il avait constaté et auxquelles il souhaitait remédier. Mais surtout, il s'attarda sur les points qui le chiffonnaient le plus: leur mise en danger, à tous les deux, le risque d'y rester bien sûr, mais aussi le fait que la méthode que le MIL ait adopté jusqu'ici ne soit peut-être pas la bonne.

C'était un constat que Logan avait fait pendant la réunion, précisément. Le MIL utilisait des moyens que ses propres membres ne voudraient pas subir, tout ça pour la cause. Mais de toute évidence, la fin ne justifiait pas ces moyens, et Spyke voulait maintenant tenter de faire changer cette mentalité de 'on est les gentils, on tue les méchants, et on a raison' dans le groupe; pour sûr, c'était pas gagné. Mais de toute façon, il ne pouvait ni ne voulait plus tuer personne, maintenant. Et continuer à vivre dans cette voie de violence ne l'intéressait plus. Certes, il y avait la cause, aussi noble qu'elle pouvait être, mais aucune cause ne peut justifier de faire des morts dans les camps adverses. Ça, il voulait le changer, au moins pour sa part, sinon pour tout le groupe.

Pour se faire, il avait déjà ses petites idées sur la questions, idées qui allaient l'occuper pas mal, pendant les prochaines semaines. Ceci fait, il présenterait ses bidouillages au futur chef, autrement dit à Jack, et lui expliquerait ses nouvelles motivations, par la même occasion. Il n'était pas sûr que le maggot accepte ses idées pour le groupe, mais bon, il faudrait essayer de lui en parler quand même.

Dans le cas où Logan se heurterait à un mur de résistance parmi ses alliés, il remettrait en question sa présence dans l'équipe, sans doute. Mais il n'en était pas encore là, et préférait voir les choses sous un angle plus optimiste, pour le moment. Après tout, il ne faisait pas tout ça en étant défaitiste d'avance, non; il faisait tout ça pour avancer dans une direction qui lui convienne, qui soit en accord avec ses principes.

Bref, autant dire que le repas fut animé, en terme de conversations, et qu'il passa bien rapidement. Leurs assiettes finies et la note réglée, les 2 squatteurs de place principale tibétaine se dépêchèrent de regagner leur véhicule, quelques agents de la police locale se faisant voir à l'horizon. Après un décollage assez speedé, le petit appareil reprit la voie du ciel, en direction de leur point de départ, la mégapole de Tokyo...

[Ended, sauf ajout de Chris]

_________________
_] Logan's Theme [_
+ Violence, hate and agony are what we've grown to know +


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Absolution   

Revenir en haut Aller en bas
 
Absolution
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'absolution par un intru
» La question des pèlerinages à notre époque actuel ?
» Les Laïcs devraient rappeler aux évêques qu'ils doivent obéir au pape
» Curé d'Ars (Jean-Marie VIANNEY)
» Histoire de pères...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Zones neutres :: Le reste du monde :: Asie-
Sauter vers: