AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La GC: Genetics Corporation

Aller en bas 
AuteurMessage
David Thomson
Directeur du Centre
Directeur du Centre
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: La GC: Genetics Corporation   Mer 2 Déc - 5:01

Genetics Corporation (GC)


La Genèse:

I. Les débuts (2023-2027):
La Genetics Corporation fut créée en 2023, à Londres, dans le but de rechercher, principalement par la voit de la thérapie génétique, divers traitements aux maladies génétiques (héréditaires ou non) connues. Néanmoins, rapidement, le laboratoire commença à financer divers projets de recherche plus généralisés et pris une place importante dans l'industrie pharmaceutique. Bien que, dès le départ, certaines controverses furent lancé quant aux résultats impressionnant obtenues par l'entreprise, les diverses publications sous la couverture de l'entreprise, la mise en marché de nouveaux médicaments et l'avancement en thérapie génique apporté par la GC furent perçus comme une marque d'espoir dans l'après-guerre.

Face au succès financier notable de l'entreprise, la Genetics Corporation implanta un nouveau laboratoire aux Ex-USA, à Chicago, en 2025. Ceci eu pour effet de faire connaître l'entreprise de par le monde et de la classer dans les cinq plus grandes sociétés pharmaceutique européenne (statistiques de 2026) et l'une des vingt plus importante société pharmaceutique mondiale (statistiques de 2027).

II. Études mutagènes (2027):

La Genetics Corporation, maintenant entreprise particulièrement florissante, se lança dans la course à l'armement en 2027, décidant d'opter pour l'une des armes les plus dangereuses que la planète ait porté: l'humain. Il ne s'agissait toutefois pas de n'importe quel humain, mais bien des humains génétiquement modifiés.

Au départ, il n'avait été question que d'un projet de thérapie génique visant à remédier aux effets des radiations sur l'humain financé par l'entreprise. Pendant la première phase de la recherche, l'équipe s'occupant de ce projet commença par étudier la carte génétique de certains mutants, se concentrant plus particulièrement sur les gamètes et les génotypes. Ils découvrirent cependant rapidement que les mutations touchaient plusieurs autres niveaux de l'ADN, et que la compréhension de la mutation humaine serait à diviser en diverses catégories et se ferait sur plusieurs années.

Toutefois, d'autres projets naquirent de cette étude de base, mettant rapidement les études sur les phénomènes mutants au premier plan de l'entreprise. Ces études arrivèrent au moment où l'entreprise décidait de ce lancer dans la course à l'armement. Ainsi donc, afin d'acquérir de meilleures subventions de la part de la Genetics Corporation, divers scientifiques engagèrent des recherches visant à créer des mutations génétiques in vitro afin de les appliquer à l'humain. Néanmoins, bientôt, ces créations ne suffirent plus et afin de prendre une place encore plus notable dans l'univers des trusts, l'entreprise ne tarda pas à financer des recherches in vivo sur les mutations génétiques. Le laboratoire d'Atlanta (ouvert en 2027) fut d'ailleurs le premier laboratoire de la GC à être doté d'une zone "résidentielle" pour accueillir des cobayes humains dans ses sous-sols.

C'est cette même année que les premières publications sur l'étude des phénomènes mutants de la Genetics Corporation furent publiées, leur donnant, à l'époque, le monopole de l'étude. Bénéficiant donc de cette notoriété et de sa popularité, l'entreprise déclara avoir de quoi "soigner" les mutants et ouvrit ses portes aux patients désirant recevoir un traitement. Personne ne soupçonna l'entreprise au sujet de ses procédures gardées secrètes, mais les tests pratiqués sur les mutants (et certains humains non-mutants) n'eurent bientôt plus aucun respect pour les conventions et les cobayes utilisés prirent rapidement le statut d'objet.

III. Recherches fructueuses (2028-2044):
Les recherches allaient bon train et occupèrent rapidement plus d'importance que prévu, faisant en sorte que l'entreprise pharmaceutique commence plusieurs autres études (plus médicales ou thérapeutiques) se basant sur l'ADN mutant. Rapidement donc, pour éviter que la population ne vienne à découvrir ses méthodes et que la nouvelle vague de haine envers les mutants soit inversé, l'entreprise commença à répartir ses installations pouvant accueillir les mutants un peu partout dans ses laboratoires, venant même à créer un nouveau laboratoire à Los Angeles, en 2028.

Ce n'est toutefois qu'en 2030 que les premiers résultats considérables visant à "fabriquer" des mutants arrivèrent, faisant en sorte que la Genetics Corporation fasse de plus en plus appel à la population, affirmant pouvoir la "guérir de ce mal". Avec la nouvelle vague de haine retournée contre les mutants, l'entreprise pharmaceutique n'avait plus à inventer d'histoires concernant la fatalité de certaines mutations, les gens envoyant ou dénonçant ses futurs cobayes n'avaient, en général, plus rien à faire de ceux-ci.

Bien sûr, par la même occasion, la violence des traitements augmentaient, alors que l'on tentait d'immuniser certains cobayes à la douleur, sans pour autant leur empêcher de ressentir les contacts physiques. Il y eu également la course à la création des "mutants psychiques", causant un nombre de morts particulièrement élevé dans les murs de la GC dans les années 30. Les résultats d'expériences visant à créer un mutant organique furent moins dramatiques… mais au combien plus étranges et dangereux. Au moins, le secret des moléculaires fut rapidement percé à Atlanta, suivit de celui de la création de mutants matériels à Londres.

Ce n'est qu'en 2032 et en 2033 que furent créés les deux prochains laboratoires de l'entreprise maintenant solidement implanté en Europe et au Ex-USA, soit les laboratoires de New-York et de Miami.

IV. Nouvelle Ère (2044-2050):

C'est à Londres que tout dérapa, lorsque par une certaine nuit de l'été 2044, un mutant électrique dénommé Fraust fit en sorte de créer la première faille dans le projet de l'entreprise de recherche génétique et pharmaceutique en plus de quinze ans d'études. L'évasion d'une trentaine de cobayes ne fut pas si lourde d'un côté technique, puisqu'il y avait largement de quoi compenser les sujets perdus, mais il s'agissait de la perte de plusieurs sujets d'études et du travail de plusieurs scientifiques qui était à recommencer. Toutefois, ce ne fut pas là la plus grande conséquence pour la Genetics Corporation, le plus gros problème restait la parole de ces mutants. Bien que personne ne viendrait un jour à croire un mutant… qu'en serait-il si jamais quelqu'un venait à chercher la vérité sur leur traitement? Il ne fallait jamais que cela arrive! C'est pourquoi l'entreprise pharmaceutique entrepris de lancer plus concrètement son projet d'armement humain, créant par la même occasion le laboratoire de Seattle.

C'est au cœur de ce nouveau laboratoire que furent réunis les mutants les plus dangereux des Ex-USA, dans le but de créer les premières divisions de l'histoire de la Genetics Corporation, les premiers mutants militarisés dans le but de servir la GC. Il fallut deux mois pour que le projet démontre de bons résultats, donnant ainsi le feu vert à la fin de l'automne 2044 aux autres pôles de commencer l'expérience. C'était le début de la concrétisation des plans de la GC et de l'enfer du monde extérieur. Car bientôt, les différents pôles de l'entreprise comprirent une Red Division et une Black Division, fort peu peuplées à cette époque, qu'elle utilisa pour accomplir ses basses besognes. Les actions du pôle de Londres furent, bien entendu, d'abord dirigées sur la perte des cobayes de ce même été.

Aussi, c'est en 2045 que l'entreprise décida de tenter une nouvelle expérience. Voyant que les résultats de son armée de mutant n'étaient pas aussi concluants que désiré, ils prirent le pari de donner un niveau de "responsabilité" plus important à leurs mutants. Là où, aux Ex-USA, ceci donna simplement la gestion de ces divisions à un mutant. En 2048 le pôle de Londres décida de faire les choses autrement; au lieu de donner les directives des divisions à ses mutants, il accueillit plutôt, pour une expérience, un mutant comme directeur: Josh D.

Particularités notables:
Plusieurs projets furent développés de 2028 à 2044. Les plus connus restent bien sûr:

Projet Pioneer:
Ce projet avait pour but de créer des mutants pouvant contrôler l’énergie, concrète ou abstraite, afin de, en cas d’éventuelle guerre des trusts, ne risquer de manquer de rien et de pouvoir couper les ponts aux autres entreprises.
Cobayes notables: Fraust, Sylvia King

Projet Perfect Apex:
Développé en 2037, ce projet devint néanmoins véritablement utile en 2044, ayant pour but de créer des mutants «chasseurs» afin de récupérer les mutants s’étant évadé, puis aussi pour pouvoir récupérer de nouveaux cobayes. En cas de guerre des trusts, ils seraient envoyés en première ligne afin de se débarrasser des gens gênants ou bien des opposants. Ce fut d’ailleurs le début de la grande vague des organiques.
Cobayes notables: Joanna Fury

Projet Affix Children v.1, v.2 et v.3:

Ce projet avait pour but de créer des mutants pouvant manipuler la matière, créant un nombre particulièrement important de mutants focus et de mutants pouvant contrôler la terre d’une manière ou d’une autre. Le projet accueillait d’ailleurs surtout des enfants. La GC désirait obtenir ainsi des combattants plus dociles et quasi-formatés pouvant se battre contre d’autres forces militarisées.
Cobayes notables: Thomson (v.3), Kathleen MacAllen (v.1)

Projet Master Mind:
Le projet Master Mind resta quelque peu nébuleux et fut surtout travaillé par une équipe spécialisée en psychiatrie, en psychologie et en neurologie. Le but était de trouver un moyen de déshumaniser complètement leurs cobayes afin d'avoir de parfaits tueurs sous la main, sans pour autant avoir de simples coquilles vides; ils voulaient l'exécutant parfait. Le projet montra un résultat différent selon les cas et les résultats ne furent jamais rendus public…
Cobayes notables: Era

Au départ, il n’y avait qu’une seule division, n’accueillant que les quelques rares mutants ayant su prouver leur valeur. Ce n’est qu’en 2046 qu’une seconde division fut créée, divisant ainsi les mutants en cobayes, membres de la Red Division et membres de la Black Division. Si à la base, les humains contrôlaient ces deux divisions, lorsqu’ils se rendirent compte que les mutants tentaient de prendre de plus en plus de pouvoir, ils décidèrent de laisser le «contrôle» de celles-ci aux mutants. De cette manière, de 2046 à 2051, les cadres de l’entreprise pharmaceutique des Ex-USA purent observer les mutants se battre entre eux afin de prendre le pouvoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Thomson
Directeur du Centre
Directeur du Centre
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: La GC: Genetics Corporation   Mer 2 Déc - 5:06

Nos souvenirs:

I.Event 1 & 2, premières visites de la Faculté (2050):

La maison mère de la Genetics Corporation, maintenant dirigé par un mutant ayant bien en tête de récupérer les déficits causés par l'évasion de 2044, donna l'ordre de rechercher les mutants disparus, tombant sur la création de la "Faculté" peu de temps après son ouverture. Rapidement, un messager fut choisi afin d'avertir le recteur que la partie n'était pas terminée et que l'entreprise pharmaceutique continuerait de le hanter. Hawk, membre de la Red Division, fut envoyé à la Faculté pour être porteur de ce message. Il ne manqua pas de se faire accueillir violemment par certains élèves désirant protéger leur école bien aimée, tant et si bien qu'il nécessita l'intervention d'un mutant ayant personnellement une dent contre ladite Faculté: Ômen, premier mutant de la Black Division de Londres. Ce dernier ne passa qu'un simple message à l'adresse du recteur:
"La Genetics Corporation les avait trouvés et n'était pas du genre à laisser ses cobayes courir librement…"


Il fallu fort peu de temps avant que cette menace ne se concrétise. Une attaque fut lancée contre la Faculté, laissant débarquer sur leur sol Ômen en charge de l'attaque, Natsu (coordinatrice de la Red Division), Ashen (l'un des quatre autres membres de la Black Division et frère du recteur), Lithuss Faireth (membre de la Red Division particulièrement prometteur), Ridley et Hawk (deux autres mutants de la Red Division). Dès les premiers instants, Ômen se dirigea vers le bureau du recteur, comptant bien régler une vieille dette par un combat à mort. De son côté, Ashen s'aventura dans les locaux de la Faculté, se lançant dans un combat contre deux professeurs, faisant ainsi valoir la force incontestable de la Black Division. Les quatre autres mutants restèrent dans le parc de l'école pacifique afin de tenter de récupérer l'un de leurs anciens cobayes. Néanmoins, suite à la défaite d'Ômen contre Fraust (laissé inconscient près du lac), de la mort d'Hawk contre l'un des élèves et de l'impossibilité de Natsu, Lithuss et Ridley à reprendre leur cobaye, Ashen fut rappelé et les mutants repartirent bredouilles. La Faculté serait en paix… pour quelques temps.

II.Début de la "liberté" mutante, pôle de Londres (2050):

Depuis ce jour, la place des mutants commençait à tendre vers le changement au pôle de Londres. Alors que le nombre de mutants se faisant remarquer pour prendre une place dans la Red Division augmentait, une jeune femme fit son arrivée, ne manquant pas de se faire remarquer: Hitori Maboroshi, membre de la Black Division dès son arrivée. D'une certaine façon, son arrivée ainsi que le résultat de la précédente mission à la Faculté orchestra un vent de renouveau chez les mutants qui ne pensèrent bientôt plus qu'à prouver leur valeur. Les entraînements de groupe se multiplièrent, tous les moyens étaient bons pour réussir leur prochaine attaque sur la Faculté.

Néanmoins, pendant ce temps, les cadres de la Genetics Corporation commençaient à douter des résultats que pouvaient leur apporter Josh D, songeant déjà à le remplacer. Toutefois, ils lui laissèrent une dernière chance de se rattraper… si la prochaine mission à la Faculté était fructueuse, alors il n'y aurait aucun changement, mais en cas d'échec… l'entreprise reverrait son choix.

III.Event 3, retour à la Faculté (2050):

De nouveau, un attroupement militaire se retrouva sur les terres de la Faculté, prêt à se reprendre pour leur dernier échec. Dès les premières secondes, Ômen s'infiltra dans le bureau du recteur à la recherche des dossiers des membres de la Faculté. S'il s'était attendu à retrouver Fraust, il eu la surprise de tomber sur une vieille connaissance de ce dernier: la colonel Arok, en charge du MIL. Si pour le moment Arok et Kelian, son lieutenant, ne se gênèrent pas pour achever le plus ancien membre de la Black Division du laboratoire de Londres, il ne faudrait que peu de temps avant que la GC entende de nouveau parler du MIL.

D'un autre côté, Fareith, Ridley et de Raziel (un nouveau membre de la Black Division) se dirigèrent dans le parc de la Faculté, trouvant deux jeunes élèves en train de s'entraîner. Les deux élèves n'avaient aucune chance face à ces mutants entraînés de la Genetics Corporation, du moins jusqu'à ce qu'arrivent Arok et Kelian en renfort, ainsi qu'un autre élève. La partie tourna néanmoins à l'avantage de la GC, alors que Fareith, Ridley et Raziel repartaient avec leurs deux prises, comme prévu.

Pendant ce temps, Ashen et Hitori étaient envoyés à l'intérieur de l'école à la recherche de cobayes intéressants. On pu au moins dire qu'ils trouvèrent ce pourquoi ils étaient venus, puisqu'ils arrivèrent rapidement dans la salle d'entraînement de la Faculté, pièce occupée par deux professeurs et trois élèves. Le combat s'annonçait violent et surtout lourd de pertes pour les membres de la Faculté s'opposant aux deux membres les plus puissants de la Black Division. Toutefois, ceux-ci eurent de la chance que, à l'incompréhension d'Ashen, Hitori s'éclipse sans donner d’explication. Au moins, celui-ci entama le combat contre les professeurs, alors que Natsu, un cobaye récemment arrivé et un membre de la Black Division arrivaient, faisant en sorte que cette incartade fasse une prise et des professeurs assez mal en point.

La destination d'Hitori venait enfreindre la logique de sa position d'assassin, de celle qui réussissait toujours à mener à bien ses missions: elle était partie rejoindre Fraust (qu'elle avait rencontré plus tôt), entre les nombreux arbres du parc de la Faculté. Par ce combat, elle cherchait à comprendre ce qui animait cet homme, avant de mourir elle-même ou que celui-ci ne meure. Ce fut un combat de titans dont tout deux se souviendraient à jamais, mais ce ne fut qu'au moment où un éclair du recteur arracha la vue d'Hitori que sa vie changea à jamais (ou alors avait-elle déjà commencée à changer par le simple contact du recteur…). Tout deux discutèrent pendant un moment, créant une brèche dans ce combat, laissant naître en Hitori la volonté d'avancer pour elle-même et non pour la peur. La volonté de suivre un monde de lumière. Ce combat, peut-être fut-il gagné par Fraust et peut-être contribua-t-il à faire naître en lui l'envie d'attaquer un jour la Genetics Corporation, mais il avait également changé l'avenir de cette même entreprise par la naissance des rêves d'Hitori Maboroshi.

IV.Illusion de tranquillité, pôle de Londres (2051):

Depuis son dernier contact avec Fraust, Hitori avait vu naître en elle une ambition grandissante. Pour elle qui n'avait toujours été qu'une exécutante réussissant toujours son travail à la perfection, elle voyait maintenant grandir en elle, et c'était bien nouveau, des rêves de pouvoir. Elle désirait prendre la tête de la Genetics Corporation et la gérer à sa manière.

Néanmoins, pour le moment, l'équipe de combattants ayant été envoyée à la Faculté venait tout juste de rentrer et il était encore trop tôt pour lancer une offensive interne. De plus, c'était sans compter que le jour même, le laboratoire de Londres de la GC accueillit deux nouveaux mutants qui tendraient à prendre de l'importance.

La première était une jeune clone achetée peu de temps auparavant et arrivée la veille, Kajitsu. Celle-ci ne serait restée rien de plus qu'une cobaye si le hasard n'avait pas fait croiser son chemin et celui d'Hitori, nouvellement portée par ses ambitions. Néanmoins, l'assassin de la Black Division croyait que cette clone pouvait devenir quelqu'un, partageant ainsi l'avis d'Ashen qui vint les rejoindre. Elle commença a apprendre à se battre la journée même.

Le deuxième mutant était déjà plus imposant; il s'agissait de Brian Mulray, ancien cobaye du laboratoire de Seattle, reconnu pour son extrême violence. Cet homme à l'instinct animal particulièrement développé fut rapidement considéré comme utile par Hitori qui ne tarda pas à le "dresser" à sa manière.

V.Event 4, la fin de la maison mère (2051):

L’alarme retentit dans l’ensemble de la maison mère, annonçant ainsi l’arrivée d’intrus dans le bâtiment. Il fut rapidement établi que le recteur de la Faculté, accompagné d’un professeur et de quelques élèves, étaient venus retrouver leurs précieux élèves récemment kidnappés, aidés par le MIL. Alors que le MIL faisait des ravages du côté de l’entrée des livraisons, s’opposant à des forces humaines et quelques forces mutantes, Hitori avait appelé Brian et Kajitsu à ses côtés dans l’Antichambre des Enfers, dernière étape à franchir avant de parvenir jusqu’aux cellules. Néanmoins, aucun d’entre eux n’aurait pu se douter que par l’entrée principale, Ashen trahissait la Genetics Corporation, décidant de rejoindre son frère qu’il venait enfin de rencontrer.

Il ne suffit que de peu de temps pour que Fraust et ses élèves n’arrivent à destination, laissant le bain de sang commencer. Dès les premières secondes, Fraust et Hitori commencèrent la suite de leur dernier combat, séparés de tous par une cage de verre. De son côté, Brian affrontait Iwëne (professeur moléculaire) et le jeune Alexandre, comptant bien réussir le combat. Dana était revenue porter main forte aux siens, ayant préféré éviter de combattre contre un être qu’elle appréciait, alors qu’un autre membre de la Black Division tenait occupé l’avant dernier élève. De son côté, Kajitsu tentait de bloquer l’accès aux cellules en obligeant l’une des élèves à se battre contre un arbre.

L’avantage était clairement du côté de la GC. Bien que Dana ait visiblement gagné son combat, elle n’apportait aucun autre offensive et même si Kajitsu avait perdu son premier combat, elle avait réussi à immobiliser son adversaire. Les autres membres de la GC semblaient toutefois en parfaite possession de leurs moyens et pourraient finir le travail. Néanmoins, ce fut avant l’arrivée d’Ashen, démontrant sa nouvelle affiliation en achevant l’un des derniers membres de la GC encore debout avant d’aller chercher les cobayes en en profitant pour dire quelques mots à celle qu’il avait commencé à former.

Il y aurait encore eu une chance de réussite de la part de la GC si ce n’avait pas été du combat se déroulant dans la cage de verre. S'étant bien gardée de faire mention de son état de santé, Hitori tomba dans un coma peu après le début du combat. Ne pouvant se résoudre à l’attaquer ainsi et désirant un véritable combat à la loyale, Fraust ne fit rien de plus que de briser la cage de verre et s’éloigner, venant apporter du renfort à Iwëne et Alexandre. C’était terminé, la Faculté venait de gagner sur la Genetics Corporation.

Néanmoins, ce n’était pas encore véritablement la fin… le MIL avait posé une bombe particulièrement puissante à l’arrière du bâtiment, il ne restait que peu de temps avant son explosion. C’est donc à ce moment que Fraust fit exploser un pan du mur donnant sur l’extérieur, laissant découvrir un mystérieux arrivant alors que les membres de la Faculté partaient avec le MIL. Arrivé du laboratoire de Miami, Valentin Kya attendait avec un hélicoptère afin de faire sortir les trois derniers survivants, soit Hitori, Brian et Kajitsu, avant que la place n’explose.

Il ne fut établi que plus tard que, pendant ce temps, Josh D., conscient que sa fin approchait, s’était enfui avec l’un des hélicoptères de l’entreprise, aidé par Natsu.

VI.L’histoire continuera à Miami (2051):

Dès l’arrivée de l’hélicoptère à Miami, les rescapés furent accueillis par Steven Maxwell, chef de la Red Division du pôle de Miami. Rapidement, Valentin, Brian et Kajitsu furent conduits au directeur du pôle, John Fishburn (reconnu pour son irritabilité sans doute causée par une surconsommation de caféine) afin de faire leur rapport de vive voix au sujet de la soirée explosive. Pendant ce temps, Hitori était conduite d’urgence dans l’aile médicale du laboratoire.

La structure organisationnelle de Miami, ainsi que de la grande majorité des laboratoires des Ex-USA, était fortement différente de celle de Londres. Contrairement à l’ancienne maison mère, les pôles américains étaient dirigés par des humains qui avaient préféré garder une structure solide par mesure de prévention d’éventuelles rébellions mutantes. Néanmoins, ce petit stratagème ne semblait pas fonctionner avec le chef de la Black Division, David Thomson, ayant déjà des antécédents de "révolutionnaire" à Chicago et ayant pris la tête de cette division par la force en 2047. Quant à lui, il était totalement inadmissible que les humains soient au-dessus des mutants, puisque ceux-ci leur étaient de loin supérieurs. Et il avait quelque chose en tête pour remédier à la situation… l’avenir de la GC et du monde tendrait de nouveau à changer.

Entre temps, vers la mi-février, au centre de santé, la légende d'Hitori prenait fin sous les yeux de Kajitsu, la veille du retour improvisé d'Ashen à la GC (il était venu chercher une cobaye malencontreusement kidnappée peu de temps avant). Ayant appris la nouvelle, il proposa d'organiser des funérailles improvisées pour cette combattante d'exception, en pleine nuit, sur les Everglades.

Malgré tout, la vie continuait à Miami et Thomson, afin de réussir son avancement, organisa une rencontre avec Fishburn. Ce dernier ferma rapidement toutes possibilités de discussion, faisant toutefois l’erreur d’imposer une condition à l’ouverture de celle-ci. Si Thomson réussissait à capturer Fraust (l’impossible selon le directeur), il lui accorderait toute l’attention nécessaire et considèrerait sa proposition à venir. Ceci ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd et Thomson commença déjà à organiser ses plans, faisant aussi appel à Jérôme Duncan, scientifique mutant "assigné" à la Black Division, afin d’obtenir un peu plus d’étendue dans son contrôle futur…

Thomson profita d’un tournoi organisé par une vieille connaissance, Aethar Da Sylvian, afin de jeter un œil sur ses cobayes prometteurs et commença une évaluation de plusieurs nouveaux membres. C’est à cette époque, d’ailleurs, que les premiers mutants «engagés» firent leur apparition. Le premier d’entre eux fut un dénommé Félix Paris, traitre à la Faculté et particulièrement doué pour ramener des cobayes, alors que le second, David Dilfert, ancien mercenaire engagé par Maxwell, démontrait de bonnes compétences en général. Thomson vit d’ailleurs un intérêt envers ce dernier… mais le voyait encore bien trop «délicat» pour lui offrir ce qu’il avait en tête pour lui.

La demande particulière de Fishburn allait lui être utile pour tester le tout…

VII.Event 5, l’efficacité de Miami (2051):

Thomson eu tôt fait d'organiser une petite visite de la Faculté, se servant de cet assaut pour tester quelques membres intéressants et pour tisser une relation d'affaire particulière avec l'Arobase. Oh, il n'avait pas besoin de tout ça, il avait seulement besoin d'un membre pour mener à bien la demande de Fishburn (soit Kathleen MacAllen, l'une des membres les plus puissants de sa division), mais il fallait au moins joindre l'utile à l'agréable.

C'est pourquoi Thomson envoya sa première équipe (formée de David et de Jérôme) dans les salles de classe, s'attendant à des résultats particulièrement élevés. En effet, ils capturèrent un élève, le nouveau professeur organique les suivit et c'était sans compter la prise d'Ashen par Jérôme qui venait de lui infliger sa première défaite.

Sa seconde équipe, formée de Brian et d'un nouveau cobaye dénommé Tonga Boudawa, fut envoyée dans les chambres des élèves, tombant nez à nez avec une jeune élève. Celle-ci leur compliqua néanmoins quelque peu la tâche… de manière décevante pour Brian qui emporta l'élève sans problème. Néanmoins l'un des professeurs ne tarda pas à vouloir défendre son élève, compliquant ainsi quelque peu la situation. Ce fut toutefois à Maxwell de s'en occuper (ou plutôt de tester un cobaye en le laissant s'en occuper…).

À l'extérieur, Katjisu fut envoyé dans le parc de la Faculté, alors que Valentin s'occupait de la zone où on pouvait trouver le lac. La jeune membre récemment entrée dans la Red Division eu l'occasion de se mesurer à l'un des élèves et de mener à bien sa première mission, alors que Valentin, récemment entré dans la Black Division fut confronté à un professeur particulièrement coriace et du recourir à l'aide de Thomson… trop tard pour éviter la fin du combat. Ainsi donc, son supérieur n'arriva qu'au moment de récupérer son nouveau membre inconscient ainsi que sa prise et son cadavre, omettant volontairement le professeur caché non loin…

Malgré tout, le plus intéressant se trouvait dans la cafétéria de la Faculté, là où, pendant que les trois employés de l'Arobase faisaient un plan détaillé de l'école, Kathleen MacAllen avait retrouvé Fraust. Il ne s'en suivit pas un long et passionnant combat, mais plutôt une démonstration de force impressionnante tournant rapidement en la faveur de la jeune femme. Elle poussa donc le recteur à se rendre dans le vain espoir que ses élèves s'en sortiraient.

La Faculté venait de se rendre compte qu'ils n'avaient rien vu encore avec le pôle de la Genetics Corporation de Londres…

VIII.Les débuts de la "révolte" et grandes avancées, Miami (2051):

Dès leur retour à Miami, tous ne tardèrent pas à s'activer. Quelques temps plus tôt, en Alaska, la Genetics Corporation avait réussi à acheter le corps d'une créature étrange retrouvée congelée et avait à présent chargé une équipe pour le moins insolite de s'occuper de son étude. Tout d'abord, l'on fit appel à Jordan Creist, nouveau venu dans l'entreprise plus que compétent qui avait réussi, fort peu de temps après son arrivé, à isoler le "gêne" mutant et à faire parler de lui une fois de plus dans la communauté scientifique. Celui-ci fut placé en partenariat avec Jérôme Duncan, l'un des scientifiques les plus compétents du laboratoire de Miami (il n'était, après tout, pas qu'un combattant d'exception). Ensemble, ils découvrirent l'improbable… la créature trouvé en Alaska n'avait rien d'humaine, voir même rien de terrestre… et elle était apparentée aux mutants de par le gêne récemment isolé par Creist.

Peu de temps plus tard, dans les cellules, Thomson rendit une petite visite à Fraust. Étant en voie de concrétiser ses objectifs quant à future place des mutants en ce monde, il voulait au moins s'assurer d'avoir la Faculté de son côté au moment venu. Après tout, ceux-ci, bien que n'étant qu'une organisation parfaitement négligeable dans son plan, avaient partiellement les mêmes buts… il ne valait donc mieux pas que l'un interfère dans les actions de l'autre. Néanmoins, Fraust semblait trop marqué (ou traumatisé pour reprendre les mots de Thomson) pour accepter quoique ce soit venant de la GC.

Malgré tout, cela n'empêcha pas ce mutant un peu trop ambitieux d'être rejoint par Duncan et de rejoindre le bureau de Fishburn afin de mettre à terme ce petit entretien déjà commencé. Devant les résultats impressionnants de ces deux mutants (traduction: la crainte qu'ils lui imposait), le directeur plia à la demande et accorda le contrôle total de tout ce qui concernait les mutants du pôle de Miami. Les projets de recherche concernant les mutants seraient maintenant sous la responsabilité de Jérôme, alors que tout ce qui concernait le traitement des cobayes, les actions des mutants et les divisions en elles-mêmes serait sous les soins de Thomson.

Les choses commenceraient enfin à bouger.

IX.Event 6, interlude (2051):

Les sous-sols étaient calmes… trop calmes… et l'un des nouveaux captifs décida de remédier à la situation. Ashen fut le premier à tenter la grande évasion, rapidement remarqué par Thomson qui ne tarda pas à lui envoyer un peu de travail. Maintenant que ses plans se concrétisaient, il n'avait plus besoin de la Faculté en ces murs, ils pouvaient bien partir s'ils le voulaient, mais pas sans avoir exécuté Maxwell à sa place. Si Ashen préférait se lancer dans une vendetta en solitaire, Fraust préférait faire les choses en grand et libérer le plus de cobayes possible. L'évasion commençait.

Rapidement, un attroupement de mutants se retrouva dans le Sas-de-Sécurité, équivalent de l'Antichambre des enfers, alors que les combattants des diverses divisions commençaient à arriver dans les sous-sols, par les laboratoires. C'est l'évènement le plus sanglant que la Genetics Corporation n'ait jamais connu qui se déroula dans le Sas-de-Sécurité ce soir là. Alors que certains cobayes fidèles à l'entreprise avaient commencé à se battre afin de bien paraître devant leurs supérieurs, ceux-ci avaient déjà commencés à se battre.

Parmi eux, David se retrouva face à l'élève ramené par Kajitsu quelques temps plus tôt, ne lui laissant pas d'autre choix que de le tuer. Refusant de poser un tel acte, Valentin ne tarda pas à arriver à lui inculquer la réalité de la GC en lui mettant la vérité en face. Il ne pouvait plus le nier, ses espoirs pacifistes étaient réduits à néant.

Pour ce qui était de Kajitsu, elle n'avait pas tardée à retrouver Fraust, l'être qu’elle tenait pour responsable de tous ses malheurs et qui lui avait fait vivre pour la première fois le sentiment de "haine". Alors qu'elle ne désirait que l'embrocher, elle fut interrompue par Ashen qui revenait des bureaux de l'administration afin d'accomplir un peu mieux sa vengeance. Si moins de vingt-quatre heures plus tôt, il aurait été impossible de les voir se battre, la veille, lors d'une visite de Kajitsu en cellule, ces deux êtres s'étaient juré que la mort mettrait fin à leur prochain combat. Malgré tout, alors qu'un combat s'annonçait, Ashen ne fit que démontrer sa force et prouver à celle qu'il avait entraînée sur ses pas n'était pas de taille à se battre contre lui.

En peu de temps, le Sas-de-Sécurité se retrouva rouge de sang alors que des corps morts ou à demi-conscients jonchaient le sol. Le recteur de la Faculté avait réussi à s'enfuir avec d'autres cobayes, alors qu'il rejoignait le MIL qui arrivait en sauveur… un peu en retard. Malgré les difficultés rencontrées, ceux-ci brisèrent les défenses de la Genetics Corporation et permirent à Fraust de compléter l'évasion.

La soirée était lourde de pertes… mais la Genetics Corporation n'avait pas encore rendu son dernier souffle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Thomson
Directeur du Centre
Directeur du Centre
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: La GC: Genetics Corporation   Mer 2 Déc - 5:08

Hier:

I.Conseil des "As" (mai à juin 2051):

Maintenant que Thomson avait prit la plus grosse part du pouvoir à Miami, il pouvait enfin commencer à avancer afin de réaliser son idéal: un monde dans lequel les mutants auraient la place qui leur revient de droit. Aussi, pour commencer, il devait réunir tous les mutants de la GC ayant du potentiel en un seul lieu, sous sa direction. Toutefois, les cinq autres dirigeants des cinq autres Black Division de la GC lui poseraient un problème… mieux valait les utiliser et en faire profiter son projet d'envergure.

Thomson organisa donc une rencontre entre les six mutants les plus haut placé de l'entreprise pharmaceutique (lui inclus) afin de les rallier à son projet. Cette rencontre eut lieu le 26 mai 2051 et présentait Joanna Fury (de Seattle, détentrice du record de longévité à ce poste et extrêmement violente… pour ne pas dire dangereuse), Kazu Shinoda (de Chicago, mutant métamorphe fauteur de trouble et ancien "partenaire" de Thomson dans leurs débuts dans la Black Division), Zalán Balázs Holmes (d'Atlanta, organique impulsif et particulièrement instable psychologiquement), Sylvia King (de New-York, jugée trop pacifiste et pédagogue selon la GC, mais redoutable au combat) et Era (de Los Angeles, mutante des plus énigmatique suspectée d'être de type psychique). Les contenter tous fut assez complexe, mais de cette manière, ceci permit de créer un nouvel établissement des plus prometteurs: le (futur) Centre Semi-Militaire de la Genetics Corporation.

Néanmoins, même avec les autres membres de l'élite mutante de son côté, la construction de ce nouveau centre n'enchanterait certainement pas les membres du conseil exécutif de l'entreprise. C'est ici qu'entrait Kazu en jeu… Celui-ci s'occupa d'assassiner l'un des membres les plus influents de ce conseil et prit sa place, il devait imposer l'idée de ce nouveau centre aux autres. Toutefois, l'idée de regrouper tous les mutants dans un même lieu était particulièrement audacieuse et fort peu se montrèrent ouverts. Malgré tout, dans un sourire indéchiffrable, Era proposa d'assister à une réunion… pendant laquelle elle ne dit et ne fit absolument rien. Étonnement, personne ne remarqua sa présence, mais à la fin de cette dite rencontre, la construction de ce nouveau Centre Semi-Militaire de la GC était décidée. Pour ce qui était de la prise en charge… c'était une autre histoire. Jamais l'entreprise aurait accepté de reprendre un mutant à la tête de l'un de ses établissements, et encore moins rempli de mutants! C'est donc pourquoi ils nommèrent le "défunt membre du conseil exécutif" comme étant le directeur de l'établissement. Bien sûr… ce n'était là qu'une question d'apparence, puisque le véritable directeur serait nul autre que Thomson.

La construction d'un nouveau monde commençait.

II.Avancés importantes (2051-2052):

Point de vue de son domaine de base (soit, la recherche génétique), l'entreprise n'a pas chômé pendant les dernières années. Les recherches, autant du côté pharmaceutique que génétique, avaient continués de bon train et la commercialisation de plusieurs produits et la production de divers types de traitements par la thérapie génique fit en sorte que l'entreprise monte de plus en plus, faisant en sorte de devenir la plus importante société pharmaceutique au monde, réussissant à battre la compagnie Pfizer-Wyeth. Il fallait dire que depuis les dernières découvertes des laboratoires de Miami, plusieurs projets de recherches avaient été relancés.

Néanmoins, devant toute la notoriété que prenait le Dr Creist, un scientifique travaillant au laboratoire d'Atlanta décida de répondre à ces recherches: le Dr Marx Lennan. Celui-ci trouvait la découverte du Creist sur le "gène mutant" fort intéressante, mais incomplète. Il lui reprocha d'avoir reprit les mêmes habitudes qu'au début du siècle visant beaucoup plus à l'accumulation d'informations plutôt qu'à la compréhension et à l'analyse de cette information en lien avec d'autres connaissances acquises ou à venir. Ainsi donc, utilisant les détails de plusieurs anciens projets de la Genetics Corporation, les dossiers de plusieurs mutants, les vidéos et surtout, un grand nombre de cobayes, le Dr Lennan réussit à identifier la "règle générale" (pour rester dans le simple) des mutations moléculaires, puis de type organique. À ce moment, ses recherches commençant à être de plus en plus connues, une grande équipe vint se créer autour de son projet de recherche.

De ces recherches naquirent deux projets particulièrement importants:

Projet "Reverse DNA":

Mieux connu sous le nom de "pouvoir en bouteille", ce projet consista à produire une solution dite "d'acides nucléiques" (bien que ce soit plus complexe que ça) pouvant altérer la configuration de l'ADN pendant une période de temps donnée. La solution (le plus fréquemment injecté dans le sang) nécessitera 36 heures avant d'avoir un effet, mais sera efficace pour, tout dépendant du type de "pouvoir injecté", un laps de temps compris entre 48 et 64 heures. Il est à noter que cela demande une adaptation du corps considérable et qu'elle n'est pas sans effets secondaires, il est donc conseillé d'être suivi lors de l'utilisation des "pouvoirs en bouteille". De vives réactions du corps sont à prévoir pendant les premières 24 heures et pendant les 24 dernières.

Projet "Evolution":
Désigné comme étant la production de "boost" entre les mutants de la GC, il s'agit en réalité d'une période d'étude approfondie des effets de la mutation génétique et de son optimisation en se basant sur un autre type de mutation génétique. Il s'agit d'un procédé particulièrement long et laborieux, mais qui démontre normalement (dans 90% des cas) des résultats très favorables.

III.La SEAL et la GC… (2052):

Ce fut ce qui pouvait arriver de pire quant aux idéaux de celui qui était maintenant officieusement le directeur du Centre Semi-Militaire de la GC (en fin de construction): les premiers accords commerciaux entre la SEAL et la GC. Bien que confiant en les capacités de Kazu pour l'avoir vu à l'œuvre de nombreuses fois et en son travail, avoir une société ouvertement anti-mutante en relation avec l'entreprise qu'ils "servaient" était très problématique. En tant que "laboratoire secret" et "membre de la Genetics Corporation", les recherches effectuées au centre du Dr Lennan devaient logiquement être vendues à d'autres entreprises et les tests de "dépistage mutant" rendus disponibles. C'était néanmoins problématique…

Après tout, les plans de Thomson étaient clairs, il n'avait pas passé la fin de la précédente année et la plus grande partie de celle-ci à rechercher des informations sur les autres sociétés pour que la GC soit alliée avec une des entreprises qu'il comptait démanteler. C'était une déclaration de guerre…

C'est d'ailleurs en raison de cet évènement que s'intensifièrent les demandes qui furent faites aux membres de ses diverses divisions et que plusieurs nouveaux scientifiques furent engagés pour travailler au Centre. Notamment, parmi les nouvelles têtes, on peut retrouver l'ancien directeur de l'Arobase, Scott Lorrington, associé plus particulièrement au projet "Evolution" et Amelia Jensen, anciennement chercheuse à l'Arobase et associée à la division psychique des recherches dirigées par le Dr Lennan.

La guerre allait véritablement commencer maintenant…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La GC: Genetics Corporation   

Revenir en haut Aller en bas
 
La GC: Genetics Corporation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques photos du "vaisseau" de la Sierra Nevada Corporation
» Magnétisme et décorporation
» la décorporation
» Les Métiers et leur Histoire. Les Boulangers
» Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie A

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Avant de jouer... :: Déroulement et règles du jeu :: Background :: Versions longues-
Sauter vers: