AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 (New York) Un nouveau chemin (Pv)

Aller en bas 
AuteurMessage
Virgil Fumeï
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 49
Age du perso : 33 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Focus (Cartes a jouer)
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Sam 5 Sep - 18:33

Virgil etait dans l'un des nombreux bar de la gosse pomme. Il attendait le pire c'etait qu'il attendait sans vaiment savoir quoi. Il restait juste la a ce demander ce qu'allait lui reserver la vie. Pourtant, sa vie de maintenant ne lui deplaisait pas, il etait reconnu comme un tres bon mercenaire, et surtout comme un tres bon combattant. Mais il ne cherchait pas cela, il voulait etre le meilleurs. Devenir le meilleurs, seul, sans gloire, sans amis, il voulait que sa force naissent de la solitude, du neant. Un peu comme sa vie en fait.

Mais bon, l'heure n'etait pas reelement a ce genre de discours. Pour le moment il attendait, il attendait que quelque chose se passe. Qu'un evenement ce produise, que le vent change de direction. Il etait seul devant son verre, son verre de biere, dans un petit bar miteux, ou il avait ces petites habitudes. Il venait souvent ici, peut etre trop il ne savait pas en fait. Habille comme a l'acoutume, de son long manteau marron, d'un jean bleu dechirer par endroit, et d'un t-shirt blanc. Bref il ne donnait pas envie de commencer la conversation avec lui.

Le bar miteux etait assez bruillant, la plupart des habitue etaient la et se torchait deja la tronche a grand coup de whisky et d'autre alcools forts. Deux personnes jouaient au billard, et au vu des deux billets sur le bord de celui-ci, ils jouaient de l'argent, tout cela allait encore partir en vrille, et le patron s'en foutait comme d'habitude. Virgil bu une nouvelle lampe de biere et reposa le verre au trois quarts vide sur le comptoir. Allait il encore finir saoul ce soir ? Il ne voulait pas vraiment cela faisait trop de fois deja qu'il rentait chez lui, completement bourre. Alors qu'il se disait justement qu'il devrait rentrer, il entendit le mots mutants, sortir de la petite television du bar. Apparement un sujet traitait des "problemes" que provoquait certain mutants. Meme si tout le monde dans se bar etaient dupe, Virgil etait un mutant. Ces yeux rouges le prouvait d'ailleurs ce soir il avait opte pour des lentilles de couleurs marron pour pouvoir cacher ces yeux a la foule, il evitait comme cela un vague de panique. Bon maintenant il fallait y aller. Il bu se qui lui restait de biere et reposa le verre, mis aussitot le patron lui en proposait un autre. Virgil reflechit il n'avit bu que quatre verre ce soir, il pouvait bien s'en jete un autre. Il accepta et resta assis sur son tabouret au comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Lun 7 Sep - 8:02

L'ambiance du bar était la même qu'à tout les soirs, il n'y avait pas de doute là-dessus et tout être normalement constitué n'y aurait pas prêté la moindre attention. Après tout, qui pouvait vraiment se soucier des ivrognes, joueurs et autres gens présent? Les gens s'offrant le luxe d'une rencontre d'une nuit se foutait pas mal de leur partenaire, tout comme les barmans n'avaient rien à faire de leurs clients - tant qu'ils payent et à l'exception de leurs habitués, bien entendu - et le patron de ses employés. Il était déjà passé minuit et la musique plus ou moins enterrée par les conversations environnantes passaient quelques vieux morceaux autrefois très populaire, entrecoupé des derniers tubes rock à la mode. Le tout allait assez bien avec l'ambiance général et semblait agrémenter une partie de billard entouré de quelques observateurs et d'une belle liasse de billet.

"He'll never be beaten, that's just impossible!" fit l'un des observateurs, buvant ce qui devait déjà être son cinquième verre de bière de la soirée.
"Nah! I'm sure he will...!"

Ce n'était pas grand chose, rien pour attirer l'attention en fait; mais ce n'était pas l'avis d'une jeune femme approchant la fin de la vingtaine, sirotant un 'Macho' en compagnie de quelques inconnus. Vêtue d'un jeans taille basse à la coupe bien ajusté, d'un débardeur noir laissant voir un peu de dentelle noir sur sa poitrine et marchant avec une aisance étonnante avec des talons aiguilles, elle avait tout pour attirer l'attention. Mais ne vous y méprenez pas, Kathleen n'était pas n'importe quelle jeune femme ayant envie de se faire remarquer dans le trou du c*l de New-York et elle n'était encore moins là pour se saouler jusqu'à en oublier sa propre existence; ça serait tout de même un comble. En fait, cette jeune femme à l'allure athlétique n'était nul autre que l'une des membres de l'élite de la Genetics Corporation et se trouvait présentement sur son terrain de chasse. Quelque part parmi ses joueurs de billard se trouvait d'ailleurs sa proie: un déserteur de la Black Division, pôle de Chicago. Bien sûr, au départ, il s'agissait surtout de retrouver quelqu'un ayant réussi à s'infiltrer dans la base de donné du pôle de Miami alors que la sécurité était entrain d'être refaite pendant une tentative de hacking, mais comme il s'agissait aussi d'un recherché du pôle de Chicago, Miami avait simplement pris le flambeau pour cette tête. C'est ainsi que MacAllen se retrouva à New-York, dans un bar plus ou moins intéressant, à attendre le moment idéal pour se débarrasser proprement (façon de parler...) d'une plait pour l'entreprise pharmaceutique.

Cherchant à s'approcher un peu plus du jeu, et surtout parce que son cocktail était vide, la jeune femme vint s'installer au bar, attendant que le barman porte son attention sur elle. Considérant qu'elle n'était pas pressé et qu'elle comptait d'abord et avant tout s'occuper de sa tâche plutôt que de 'profiter' de la soirée, Kathleen préféra attendre que l'homme qui sortirait d'ici avec plus d'argent en pourboire que son chèque de paye de la semaine passe à cette partie du comptoir avant de commander un prochain cocktail au hasard. Pour le moment, donc, elle se tourna dos au comptoir, les bras appuyés sur celui-ci et les jambes croisées, observant la partie de billard s'annonçant intéressante pour certains parieurs. Aussi, considérant que cette jeune femme était une personne sociale et qu'elle détestait l'idée de ne pas se mêler à la foule (qu'importe son nombre) dans un bar, elle aborda l'homme se trouvant juste à côté d'elle. Non pas qu'elle se souciait vraiment de lui - c'est la même règle qu'énoncé au départ: personne ne se souci vraiment de personne -, ça aurait très bien pu être un autre, seulement, il était à côté.


"You don't care about the game?" fit simplement celle qu'on pourra appeler par définition une meurtrière (bien qu'elle préfère le terme 'tueuse', c'est plus classe). "That must be the most interesting part of the night."

Bien sûr qu'il s'agissait de l'évènement le plus intéressant de la soirée ...surtout si on considérait ce qui suivrait cette partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Fumeï
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 49
Age du perso : 33 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Focus (Cartes a jouer)
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Lun 7 Sep - 13:27

Virgil s'ennuyait a mourrir maintenant, mais c'etait sa faute, il aurait du partir au lieu de prendre une nouvelle biere. Maintenant il fallait qu'il assume. La soiree continuait et rien ne semblait dire qu'elle allait se terminer. Virgil avait un nouveau jeu, il regardait quelque personne et les evaluait : taille poids approximatif, maniere de marcher ect... et apres il se demandait si quelqu'un pourrait le battre en un contre un. Pour le moment personne, ne semblit lui arriver a la cheville. Et oui etre rester aussi longtemps dans les forces speciales sa a du bon. Ce jeu etait assez amusant en fait, mais la reponse etait la meme a chaque fois. Deja il fallait voir le gabarit de Virgil, il n'est pas specialement grand, mais il est atlhetique. Tres muscle. Finalement ce jeu l'ennuyait aussi. Soiree de merde dans un bar de merde.

Il regarda sa montre, il n'etait pas trop tard, mais les bruit derriere son dos voulait surement dire que la partie de billard battait son plein. De toute facon, quoi qu'il se passe une bagarre se preparait. il n'y avait pas que Virgil qui le sentait. Tournant la tete a droite il vit un mec en blouson en cuir, discuter avec un autre, ce mec avait une main dans la poche et dans celle ci ou pouvait deviner un couteau. En tournant la tete dans l'autre sens Virgil vis pres de la tble de billard, un spectateur qui tenait fermement sa bouteille de biere. Surement pret a la casser sur le crane de quelqu'un. Quand il ne restera qu'une boule l'ambiance sera electrique, enfin, pour Virgil du moins, mais lui aimait ressentir se genre de chose. De plus une petite baston pour finir la soiree, ne le derangeait pas, bien au contraire.

Virgil bu une nouvelle gorge de biere et sortit une carte de son jeu, l'as de pique, il manipulai la carte comme un magicien, avec beaucoup d'aisance, il aimait jouer avec ces cartes, et d'ailleurs, parfois quand il est enerver ou sur le point de mourir ces cartes brillent et arrive a couper des choses fragile. C'etait etrange mais cela avait surement un rapport avec ces yeux rouge. Alors qu'il baladait sa carte de doigt en doigt, une jeune femme vint au bar. Talons aiguilles, debardeur noirs, jean, jolie, et etrangement bien battit, de plus Virgil ne l'avait pas sentit arriver. Il sourit et estima que contre elle, il n'etit pas totalement sur de gagner un combat a mains nues. Elle commenca la conversation avec lui. Cela le surpris soyont honnette, il y avait bien longtemps qu'une femme ne lui avit pas parler, en dehors du boulot bien sur. Elle lui demanda si il etait interresser par la partie. Puis elle dit que c'etait surement la partie la plus interressante de la nuit. Il sourit et dit :


(Anglais) "Quant la partie sera fini ces deux gars vont se tapper dessus et finalement ce n'est pas le plus doue au billard qui repartira avec l'argent, mais le plus fort. Malheureusement la plupart du temps le bar entier se met a se battre et sa annonce la fin de soiree." Il parlait en regardant la partie, retourner a moitier. Puis il tendit la main vers la jeune femme." Virgil Fumei. Enchanter."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Mer 9 Sep - 2:50

Point de vue intéressant, voilà qui venait démontrer que celui qui buvait seul était rationnel et sans doute terre à terre... peut-être était-ce même l'explication au fait qu'il soit seul d'ailleurs. Après tout, dans un bar, qui veut jouer de rationalité, chacun veut s'amuser ou oublier quelque chose! Enfin, pour en revenir au point de vue de Virgil, puisque c'était son nom, il aurait été parfaitement fondé si on se fiait à la logique des choses. Toutefois, dans le cas présent, il ne fallait pas se fier à la logique puisque le véritable dénouement de la partie serait la fuite de plusieurs personnes, un mort et l'argent du pari en guise de pourboire pour Kathleen. Sans doute avec ça irait-elle faire un peu les boutiques avec Emmanuël*, cette jeune femme de la Red Division qui portait la deuxième moitié de son collier, pour décrocher un peu de leur réalité. Ça faisait d'ailleurs un moment qu'elles n'étaient pas sorties toutes les deux... ça serait l'occasion rêvé de le faire tient! Il faudrait simplement s'arranger un peu avec son horaire et celle des autres pour éviter de se faire demander en pleine journée de fille! Enfin, elle verrait bien ça en temps et lieu, pour l'instant, cette jeune femme était envoyé pour tuer quelqu'un, il ne faut pas perdre l'objectif de vu.

"Kathleen MacAllen," répondit-elle simplement en lui serrant la main.

Cette membre de l'élite de Miami se retourna finalement vers le bar, laissant le temps à sa proie de s'amuser un peu avant de subir son sort, et interpela finalement le barman qui approchait histoire de se commander un Sex on the Beach. Rien de bien fort, mais bon goût et en mesure de la faire patienter jusqu'au moment où cette fameuse partie de billard prendrait enfin fin. Puis, une fois son verre en main et sa consommation payée, elle revint dans sa position initiale des plus décontracté en piqua la cerise au fond du verre.

"Si la soirée doit se terminer avec cette partie, autant faire en sorte qu'elle se termine en grandeur," ajouta-t-elle à celui qui allait vraisemblablement lui faire passer le temps avant qu'elle ne puisse passer à l'action. "C'est après tout dans la nature de l'Homme de vouloir impressionner et de faire les choses en grand. Et puis... si la soirée doit se terminer tôt, autant que ce soit dans un éclat."

Oui, c'était bien son genre de tenir ce genre de propos portant éventuellement à confusion lorsqu'elle savait que quelque chose se préparait. Et bien sûr, le tout dit sur ce même ton tout à fait normal, sans trop d'émotion apparente, bien que n'étant pas neutre ou monocorde pour autant, tout aussi simplement que si elle aurait dit qu'il faisait noir dehors. Mais ce ton de voix semblait aller à la perfection avec la voix posé et considérer comme étant légèrement plus grave que celle de la moyenne féminine. L'expression pourtant neutre, laissant très rarement entrevoir un sourire, de Kathleen ne semblait pourtant pas du tout refléter l'ensemble de sa personnalité, seule ses yeux de cuivre semblait en mesure de démontrer la chaleur (bien que ce soit un grand mot) dont elle pouvait faire part ou bien les émotions qu'elle pouvait ressentir. En fait... elle avait vraiment tout pour être la tueuse qu'elle était... et plus encore bien sûr.

"Ne me faites-pas croire que vous ne vous êtes jamais laissé prendre à ce genre 'd'ébats'."

Ça... c'était strictement pour faire la conversation, il ne fallait pas chercher de sens cacher. Aussi, c'est suite à ses mots que la jeune femme fini par enfin manger cette fameuse cerise avant de boire un peu.
____________________
*Emmanuël est un pnj, ne la cherchez pas dans la liste de membre! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Fumeï
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 49
Age du perso : 33 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Focus (Cartes a jouer)
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Jeu 10 Sep - 17:28

Virgil ecoutait se que disait la jeune femme, faire les choses en grand ? Vouloir impressioner ? Tres peu pour lui, il restait toujours dans l'ombre, il a toujours ete comme cela, quant il etait petit, et aussi quant il etait dans les forces speciales, il n'a jamais fait autrement et pour le moment il est encore en vie, signe que ce n'est pas une si mauvaise idee. Enfin c'est se qu'il pensait, il n'etait pas le genre d'homme a se faire remarquer quant il etait en public, et meme dans son travail. C'est ce qui fait sa force, personne ne sait reellement qui il est, et ce qu'il est, on pourrait penser un tas de choses sur lui. Mysterieux, et dur a cerner, c'etait l'histoire de sa vie. Mais bon la jeune femme lui avait poser une question et c'etait la moindre des pollitesses que de lui repondre, apres tout il aimait assez cette discution.

Je ne suis pas comme cela. Je reste dans l'ombre, je ne veut ni renomer ni gloire. j'ai des buts et des convictions, je m'y tient et rien de plus.

Il avait une nouvelle carte dans les mains, celle du Joker. La plus belle cartes du jeu pour Virgil, le joker, la carte qui est toute les autres en meme temps celle que l'on garde precieusement dans sa main pour ne la sortir quant dernier recourt. A vrai dire la vie et le caractere de Virgil s'apparentait beaucoup a cette cartes, toujours dans l'ombre, impossible a cerner et a evaluer, prets a tout pour ces convictions. Le Joker, c'etait lui en quelque sorte. Virgil deposa son regard sur la jeune femme et continua de la regarder puis il detourna ces yeux vers le comptoire. Cette femme l'intriguait elle semblait etre la pur une tout autre raison que les autres personnes ici. elle semblait a part, a l'ecart. Mais Virgil fut tirer de sa reverie par une voix.

Comment sa j'ai tricher ?
Ouais ta tricher. Prend sa.


Un coup de poing vola, un homme tomba et toute la salle etait en ebullition, en meme temps declencher uen bagarre dans ce genre de bar marquait la fin des festivites. Virgil soupira et sortit une clope il se l'alluma et en proposa une la jeune demoiselle. Cete fois c'etait partit deja plusieurs personne avait rejoind la baston et le barman rengeait les bouteilles les plus chers en premier, il savait qu'il ne pourrait rien arrete, et que de toute facon la police ne sevirait a rien. Virgil lui allait, uen fois de plus rester dans l'ombre en t'en que spectateur, il ne voulait pas se battre car cela ne lui servirait a rien. Il regarda Kathleen, sourit puis finalement dit dit :

Cette fois la soiree et bel et bien terminer, vous devriez rentrez chez vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Sam 12 Sep - 23:30

Il ne cherchait rien? Voilà qui était... ennuyeux. Enfin, n'importe quelle personne normalement constitué aurait décrété qu'il était sage de penser ainsi, mais si on considère que Kathleen n'aurait jamais été part de l'élite sans avoir cherché à se faire valoir et connaître, elle ne pouvait s'empêcher de désapprouver cet homme. Bon ce n'était pas vraiment important, après tout, elle n'était pas là pour lui et la part la plus importante de la soirée n'allait pas tarder à commencer. En effet, l'excitation commençait à se faire sentir autour de la table de billard et les insultes commençaient déjà à se lever alors que la boule noir disparaissait de la surface du jeu, désignant comme vainqueur sa cible du jour. Ce n'était rien d'étonnant... un télékinésiste et ancien membre de l'élite de Chicago, déserteur par-dessus le marché... comment croire qu'il aurait hésiter à manipuler un peu les boules en sa faveur! Enfin, ce n'était pas l'important, puisque ce jeune homme dans la tranche d'âge de notre tueuse (soit dans la mi-vingtaine) s'était déjà lancé dans la bagarre qui prenait naissance sous ses yeux.

Cette fois la soiree et bel et bien terminer, vous devriez rentrez chez vous.

Rentrer? Non, au contraire, la soirée ne faisait qu'enfin commencer pour elle et il n'était pas question de rentrer à Miami sans avoir laisser quelques traces de sang dans la place. Mais bon, elle ne pouvait pas blâmer son interlocuteur pour cette remarque un peu inutile, après tout, il ne savait rien des véritables intentions de MacAllen. Ainsi donc, la tueuse aux cheveux de sang ne lui adressa qu'un sourire avant de continuer à boire tranquillement, comme si de rien était. En fait, pour le moment, tout ce qui l'intéressait était de repérer certains métaux facilement décomposables chimiquement afin de matérialiser, dans un coin sombre de la pièce, deux serpents d'une composition chimique stable. Ceux-ci ne seraient pas remarqué dans une telle confusion et ne serviraient qu'à rendre la tâche difficile à sa cible. Pour l'instant, ce n'était encore qu'un jeu, mais dès l'instant où ce jeune homme aurait fait le lien entre ses serpents et celle qui les fixaient afin de contrôler ses créatures discrètes, elle pourrait sortir le grand jeu.

"Au contraire, elle ne fait que commencer." Répondit-elle simplement alors qu'un mince sourire amusé par la perspective de quelque chose de plus intéressant se faisait voir sur son visage.

"What the fuck is tha-! Sneaks!?"

Il ne fallu que peu de temps avant que les serpents ne forme plus qu'un et commence à entourer les jambes du télékinésiste. Kathleen devait lutter pour garder un contrôle sur sa créature alors que le déserteur cherchait à repousser le serpent de pierre, faisant même jusqu'à tomber certains bagarreurs autour de lui. Bien sûr, elle savait qu'elle ne pourrait pas tenir longtemps de cette manière, il lui fallait quelque chose de plus puissant et pour ça... il n'y avait absolument aucun problème. Aussi, sans même se soucier d'avantage du jeune homme à ses côtés, MacAllen passa de l'autre côté du comptoir, oubliant du fait même sa propre consommation qui se renversa au passage, et repéra le sel de table.

"Soit utile et lance de l'eau au type le plus près de moi quand je te ferais signe."

Elle ne s'attendait pas à ce que cet homme participe au spectacle, mais elle pouvait au moins avoir une chance de son côté en cas de besoin. Enfin, pour revenir au sel de table, il ne fallu qu'un court instant pour que le sodium et le chlore ne se sépare, laissant le chlore de côté alors que Kahtleen créait son jouait favori: un colibri de sodium. Mais ne croyez pas que tout allait comme sur des roulettes, le déserteur avait réussi à se défaire du serpent, profitant du fait que l'attention de sa maîtresse était détournée pour pouvoir l'envoyer valser avec force dans la meute de bagarreur. Il s'approcha d'un pas rapide du comptoir, se créant un passage sans même utiliser ses mains pour traverser de manière un peu moins subtile et infliger au propriétaire des coûts de réparations assez importants.[/i]

"Since when Chicago can't deal with its own deserters?"

Lança-t-il alors que MacAllen se fit repousser dans le fond de la pièce, toujours derrière le comptoir, avec fracas. Elle fini par se relever tant bien que mal, se préparant à compter sur les limites de son corps pour se battre jusqu'à ce qu'elle puisse enfin utiliser ce qui lui serait utile pour la victoire. Aussi, alors qu'elle s'approchait pour continuer la danse et prendre part au chaos général, elle lança à l'adresse de Virgil (bien qu'elle ne lui accorda aucun regard): "C'est quand tu veux!"

Maintenant... lui donnerait-il un coup de main simple mais au combien utile, ou bien devrait-elle s'arranger pour approcher de l'entrée d'eau pour faire le travail d'elle-même?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Fumeï
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 49
Age du perso : 33 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Focus (Cartes a jouer)
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Dim 13 Sep - 21:00

Virgil profitait de l'ambiance assez peu tranquille du bar pour s'allumer une clopes, toutes ces histoires ne l'interressait pas, il se foutait de savoir ce qui allait ce passer. On ne le cherchait pas alors il ne ferait rien, comme d'habitude. Mais la jeune femme semblait avoir une idee derriere la tete, elle lui avait dit que la soiree ne faisait que commencer. Que voulait elle dire ? Virgil n'en savait trop rien en fait. Une chose est sur elle semblait tres concentrer sur se qu'il se passait elle ne detournait pas son regard du centre de la bagare. Virgil, lui etait toujours dans la meme position dos tourne a la salle les coudes sur le comptoir. Puis il se pencha pour attraper une bouteille de whyski, si le barman n'etait pas la autant en profiter, il se servit un verre, comme a la maison.

Mais alors qu'il sirotait son verre la jeune femme sauta de l'autre coter du comptoir, faisant tomber le verre, mais Virgil le recupera d'un geste rapide et precis. Il reposa le verre sur le comptoir en lachant un petit soupire. A quoi bon sauver un verre alors que toute la salle allait voler en eclat. La jeune femme lui demanda de jeter de l'eau au mec le plus proche d'elle quant elle lui demaderait. Pourquoi voulait elle jeter de l'eau, quant il y a une baston il fallait donner des coups de poings et pas jeter un verre d'eau. Mais bon, il prit un verre et le rempli d'eau, en attendant, si elle le voulait vraiment. Virgil put voir arriver un homme grace a la virtre du bar. Celui-ci poussait les gens sans l'aide de ces mains. Un telekinesiste. Puis l'homme dit quelque chose que Virgil entendit a peine avec le vacarme au alentours, il parlit de "Chicago" et de "deserteur", ou quelque chose comme cela. Il vit egalement la jeune femme se faire repousser et se relever, elle lui demanda d'y aller. Virgil soupira une nouvelle fois et fit pivoter son tabouret de bar et il jeta l'eau sur la personne en question. Malheureusement il n'eu pas le temps de voir se qui allait se passer il sentit une main le tirer par le col. C'etait l'un des clients du bar qui trouvait surement intelligent de trainer Virgil dans la baguarre. Il se releva avec agilite, et bloqua le coup suivant de son adversaire, pour lui donner un coup du tanchant de la main dans le coup de son adversaire, celui-ci tomba instantanement. Puis trois autres personne se joignirent a la bagarre, Virgil les etala avec faciliter, apres tout ce ne sont que des humains et en plus il ne savait pas se battre alors meler un anciens des forces speciale dans leurs idioties n'etait surement pas la meilleurs chose a faire. Virgil tourna la tete pour voir comment s'en sortait la jeune femme, voir se qu'il se passait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Dim 20 Sep - 20:33

Kathleen pouvait remercier sa nature peu expressive jusqu'à ce qu'un combat devienne intéressant; car de cette manière, elle pu faire en sorte que sa proie ne voix pas le sourire satisfait qu'elle avait envi de laisser aller en guise de réaction. Se rendait-il compte qu'il venait de participer à un meurtre? Accepter de jeter de l'eau sur le traître du pôle de Chicago n'était rien de plus que l'équivalent d'accepter de lancer un carburant quelconque sur une maison à la demande d'un pyromane. Bien sûr, tout comme un pyromane, cette membre de l'élite de Miami aurait très bien pu s'arranger par elle-même, mais Fumeï venait de lui facilité drôlement la tâche. Après tout, se faire arroser pendant que tout le monde se bat dans un lieu plein d'alcool n'a rien de très étrange; enfin, rien d'étrange quand on a pas encore eu l'occasion de faire des recherches sur son adversaire. Et oui, voici un autre avantage de ne pas venir du pôle de Chicago pour donner sa sentence à un déserteur: cet homme ne savait rien du pouvoir de Kathleen et ne savait donc pas à quel point il était devenu vulnérable face à elle.

Ainsi donc, sans trop se soucier de cette trempette, le déserteur continua son manège, bien décidé à être le meurtrier et non la victime cette nuit. Aussi, il envoya quelques couteaux de cuisine en direction de la jeune femme à une vitesse folle, lui laissant tout juste le temps de passer de l'autre côté du comptoir, sentant même la lame de l'un d'eux lui frôler le bras gauche, laissant une marque rouge sur celui-ci. Toutefois, ceci n'avait aucune importance, car cette jeune femme continuait son manège et prit le couteau avant de continuer à s'éloigner dans le fond de la pièce. Il ne restait plus qu'à voir la réaction de son adversaire pour décider de l'avenir de la soirée et des gens profitant d'une récréation assez violente. Son adversaire ne la suivait pas, il restait à l'arrière pour jouer de l'avantage que lui procurait le combat à longue porté. C'était dommage... ce bar ne résisterait donc pas à la fin de cette soirée. Pourquoi cela? La suite l'annoncera assez clairement.

Vous vous souvenez de ce colibri qui attend toujours sagement sous le comptoir, à l'abri de tout? Et bien Kathleen s'en souvenait parfaitement et elle le divisa en deux oiseaux identiques (toujours des colibris), mais de taille plus petite. Le premier, dans un vol à une vitesse maximal (96km/h) fonça vers la tête (par la gauche) de son adversaire. Toutefois, le bruit caractéristique de l'oiseau fut repéré à la dernière minute par le traitre qui l'envoya valser plus loin, restant bien sagement sous le contrôle de Kathleen pour éviter que cette petite créature de Sodium ne créé de dommage immédiat. Néanmoins, ne croyez pas que c'était terminé. Voyez-vous, ce petit oiseau si direct n'était présent que pour camoufler le bruit du second qui était arrivé par l'autre côté, venant s'écraser dans les cheveux mouillé du déserteur. La fin était inévitable... une détonation se fit entendre, signalant la fin rapide de cette illusion de combat et le travail bien fait de MacAllen.

Suite à la détonation, les buveurs paniqués commencèrent à fuir, alors que l'explosion entouré des divers alcool s'aggravait et projetait des morceaux de comptoirs un peu partout dans la pièce qui ne tarda pas à s'enflammer. Les bagarreurs les plus près du bar connurent le pire alors que les plus près de la sortis purent éviter d'être pris dans cette enfer d'alcoolique. Pour sa part, Kathleen était déjà près de la porte, sortant du bar avec la foule avant que la structure de la place ne commence à s'effondrer. Et ce soir, MacAllen marcherait tranquillement dans les rues, écouteurs sur les oreilles, ayant réussi à se débarrasser d'un traître sans qu'on puisse moindrement associer l'incident à son passage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Fumeï
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 49
Age du perso : 33 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Focus (Cartes a jouer)
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Lun 21 Sep - 16:15

Virgil etait tres surprit de la maniere dont le combat entre la jeune femme et le telekinesiste c'etait terminer. Notre joker avait juste eu le temps de sauter derriere une table renverser avant que l'explosion eu lieu. Il ne savait pas pourquoi il avait eu ce reflexe, mais il remerciait sont instinct. Derriere la tble il ne put pas reelement voir la jeune femme s'en aller, mais ce qu'il savait c'est que le bar etait devenu une veritable fournaise, et que deja des petits morceau de celui ci commencaient a tomber. Si il ne s'en allait pas maintenant tout l'etablissement allait lui tomber sur le coin de la gueule. Il se releva et regarda aux alentours....personne, tout les clients avaient reussi a partir semble t'il. Il se depecha de rejoindre la porte encore ouverte mais une poutre de bois tomba devant celle-ci, empechant Virgil de s'en aller. Il n'avait d'autres choix que de passer par le fenetre, il prit un certain elan et bondi a travers celle-ci.

Comparer a l'interieur, l'exterieur semblait frais et tranquille. Virgil se releva, il n'avait aucune blessure, ou brulure, peu etre un peu de noir sur le visage mais rien d'autre de plus son manteau fetiche avait survecu, decidement, il avait eu beaucoup de chance, mais la jeune femme qu'il avait rencontrer plus tot n'en aurait pas. Elle avait faillit le tuer ce soir, et tuer toutes les personnes dans ce bar. Virgil allait lui donner une correction, a sa maniere. Il la chercha des yeux et finalement il l'avait trouver. Il se dirigea vers elle, et cria un :


Et toi t'en va pas comme sa ont a des trucs a ce dire.

(hrp :desoler l'inspiration n'y est pas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Mer 23 Sep - 6:39

[C'est pas grave, c'est un peu ma faute, j'ai pas laissé beaucoup de place d'interaction ^^"]

Si ce n'était pas mignon, la voix de l'homme l'ayant aidé à accomplir sa tâche vite fait bien fait tentait de la retenir. Encore plus amusant, cette même voix insinuait que son propriétaire avait une chance de l'arrêter ne serait-ce que moindrement. Et puis quoi encore! Ce n'était pas comme si Kathleen avait véritablement eu besoin de lui, elle l'avait simplement utilisé pour faire en sorte de terminer le travail plus rapidement. Bon d'accord, il avait maintenant une certaine complicité dans le meurtre et dans la destruction du bar (quoique c'était de la faute du télékinésiste... il n'avait qu'à pas resté près de tant d'alcool!), mais cela ne voulait en aucun cas dire que cette jeune femme qu'on retrouvait si rarement sans sa précieuse lance lui doive quoique ce soit. En effet, elle n'aurait eu qu'à se rendre jusqu'au pichet d'elle-même ou bien utiliser une créature semblable à un pélican (plus petite de préférence) faite d'une substance hydrophobe afin de déverser l'eau sur le télékinésiste; ou bien d'y aller directement pour qu'il ne se doute de rien. Ce n'était donc pas un lien de nécessité qui les unissait, mais bien un lien d'utilisateur et d'utilisé; ce Fumeï n'avait rien à attendre de Kathleen. Après tout... c'était elle qui était en position de force.

"T'as du cran..."

Sur ces mots, la mutante répondant aux ordres de Thomson se retourna vers l'homme qu'elle avait abordé au bar pour se fondre plus discrètement dans la foule. Elle s'était appuyée sur sa jambe droite, posant une main sur sa hanche de manière complètement naturelle et détaché. C'était à croire - bien que ce soit vrai - que cette soirée ne représentait absolument rien à ses yeux et qu'il s'agissait du quotidien. Enfin, c'était l'impression qu'elle donnait avec cette posture décontracté et ce visage détendu ne portant pas la moindre trace de malaise ou de remords. Des remords... il y avait longtemps que Kathleen n'en éprouvait plus face à des actes unitaires; seulement par moment, lorsque le poids d'une trop lourde concentration d'horreurs ou de 'crimes de guerre' atteignait son comble. Enfin, revenons à ce jeune homme ayant tant de cran...

"C'est pas tout le monde qui viendrait voir celle qui peut créer ce genre de spectacle en un claquement de doigt."

Un mince sourire naquis sur les lèvres de Kathleen. ...Plus un rictus amusé qu'un sourire en fait. Ce mouvement était si léger qu'il était fort peu perceptible, toutefois, il se laissait entendre dans sa voix alors qu'elle ajoutait un dernier commentaire à petit jeu.

"Et encore moins pour 'parler'..."

Pour l'instant, vous l'aurez deviné, MacAllen ne faisait que jouer. Ce n'était pas comme si elle ce souciait d'un humain rencontré au hasard dans un bar. Et puis... comme il avait fait le lien avec elle, elle devrait l'éliminer pour s'assurer qu'il ne parle pas. Ainsi donc, suivant cette logique, elle avait bien droit de s'amuser un peu, non?
Allez, c'était si rare, pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Fumeï
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 49
Age du perso : 33 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Focus (Cartes a jouer)
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Sam 26 Sep - 1:30

Virgil s'arreta a quelques metres devant elle. Pour une seule choses, elle venait de tuer un mutant telekinesiste, detruit un bar, elle controllait bien son pouvoir, carrement mieux que Virgil. Mais il c'etait deja battut contre des mutants qui maitrisaient leurs pouvoirs. Il en avait battut, les mutants ont cette facheuse tendance a ce croire plus forts et intouchable face aux humains. Virgil le savait tres bien. Trop sur d'eux, sur d'avoir plus de choses, pouvoir tout controller. Imbu d'eux meme. La plupart pensait qu'avec leurs pouvoirs il etaient les maitres du monde....faux. Les pouvoirs ne sont qu'un amplificateur, trops se reposer sur eux vous menera a la mort. Virgil le savait bienm parmit le nombre de victimes a sont actif il y avait des mutants. Il etait mutant lui aussi, mais ne controllant pas sont pouvoirs, il ne se repose pas dessus.

Du cran ? Pour qui se prenait elle ? Elle ne sait rien de lui, elle ne sait que son nom et son prenom....et quelques un de ces gout en matiere d'alcool Smile . Lui savait qu'elle etait mutante et, au vue de son gabarit, quelle avait subie un gros entrainement. Virgil n'etait pas innofensif, ces annees dans les force speciales lui on apprit a se battre, a analyser et a reflechir, il ne fallait pas le prendre a la legere. Meme si elle avait un avantage sur lui grace a son pouvoir, il allait lui remettre les idee en place. Pourquoi ? Pour uen seule raison elle etait surement plus forte que lui et Virgil ne veut qu'une chose, devenir le plus fort, devenir la personne qui ne peut etre battut. Il a toujours vecu comme cela, ce choix de vie la guider toute sa vie, et il en etait arriver la....pas la meilleurs vie, mais vivant.

Meme quelque chose le sortit de ces pensee, un piquottement, dans l'oeil droit. Sa lentille de couleurs le grattait, il ne savait pas pourquoi mais c'etait le cas. Peut etre la chaleur, ou le fait d'avoir traverser la vitre ? il n'en savait rien, il baissa la tete et la retira en la laissant tomber par terre laissant apparaitre la vrai couleur de son oeil....rouge. Il avait garder sa lentille sur son oeil gauche. Il la regarda droit dans les yeux, il etait enerver...normal il aurait put mourrir tout a l'heure, mais il etait aussi exiter, il aimait se battre en sachant qu'il pourrait mourrir. Il continua d'avancer vers elle doucement.


Ton pouvoir ne me fait pas peur. Ne t'inquiete pas on ne vas pas parler, je vais juste te remettre les idees en places.

Il fit craquer ces poings en continuant d'avancer, son baton telescopique en metal toujours dans sa poche, il ne le gardait qu'en cas d'ultime recours, contre quelqu'un de vraiment tres fort. Il continuait de marcher vers elle, tous ces sens en eveil, pret a frapper, pret a parer, pret a esquiver.....pret a mourrir. Virgil : Pas de famille, pas de vrai boulot, pas d'amis, pas d'attache, il n'avait rien a perdre> Il etait determiner.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Jeu 1 Oct - 4:50

La vision que Kathleen avait envers cet homme tentant soit de démontrer qu'il pouvait faire mieux qu'une femme ou bien qui se prenait pour un défenseur quelconque avait changé en un simple mouvement. Non pas que de dévoiler ses yeux rouges, donc son état de non-appartenance à la catégorie dite "humaine" du monde, n'ait un véritable impacte sur la manière de voir les choses, mais seulement, elle pouvait reconsidérer la fin de la soirée. En effet, sachant déjà que l'on peut apprendre à connaître quelqu'un au cœur d'un combat beaucoup plus rapidement qu'autour d'un verre, la meurtrière aux cheveux de sang pourrait décider de le laisser vivre. Après tout, elle savait déjà qu'il avait un certain cran et qu'il cherchait sans doute présentement à lui "remettre les idées en place" (impossible de ne pas vouloir en rire, bien que l'idée n'eut aucune répercussion détectable physiquement); ceci était déjà un indicateur assez intéressant quant à savoir si la Genetics Corporation connaîtrait un renouveau prochain ou non. Enfin, c'était à tester... pourquoi ne pas le faire maintenant tient? Son illusion de combat précédent ne l'avait pas contenter moindrement, autant en profiter. Et puis, bien que ce lui soit égale d'une certaine manière, avoir du sang neuf ayant déjà la psychologie approprié plairait sans doute à Thomson.

Ton pouvoir ne me fait pas peur. Ne t'inquiete pas on ne vas pas parler, je vais juste te remettre les idees en places.

MacAllen ne réagit pas, elle ne fit que s'amuser de cette réplique. Lui remettre les idées en place... sérieusement, elle avait les idées parfaitement claires et parfaitement là où elles devaient être. Seulement, et c'était une habitude commune à la grande majorité des mortels, lorsqu'une idée ou une manière d'agir ne convient pas à l'un ou à une dite majorité, le genre humain se sent nécessairement obligé de décréter cette manière de penser mauvaise et/ou à modifier. Ce fut le cas lors des vagues de racismes, du temps des sophistes, et encore aujourd'hui avec ces gens aux idées révolutionnaires cherchant bien trop souvent à imposer leur point de vue à tous. Ce n'était pas une généralité, mais c'était tout de même une trop forte majorité pour Kathleen qui elle, ne faisait que suivre le cours des choses telles qu'elles étaient, sans demander plus que ce qu'elle désirait ou bien avait besoin, avec un détachement impressionnant. C'était d'ailleurs ce qui faisait d'elle une adversaire redoutable... elle était assez détaché pour penser objectivement et clairement dans un combat, même personnel, pour se concentrer juste assez sur le corps pour le contrôler à un niveau impressionnant, tout en se laissant envahir par l'adrénaline au besoin.

Enfin, la jeune femme fini par hausser les épaules et changer de chanson sur son vieux lecteur mp4, laissant jouer à ses oreilles au lieu d'une chanson plutôt mélancolique à mi-chemin entre le slam, le blues et la musique expérimentale, une ancienne chanson alternative allemande. Il n'y avait pas a dire, elle avait un faible pour la musique des années 30 et quelques vieux succès des années 20, trouvant que ce qui avait été fait en 40 était d'une banalité assez déconcertante. Bref, le moment n'était pas à la musique, mais bien à l'éventuelle action. Oui, éventuel devient une nécessité lorsqu'on connait le mode de penser de Kathleen: rien d'acquis, rien d'officiel, vivre pour découvrir et voir.


"Mes idées sont parfaitement à leur place," fit-elle sur son ton semblant habituellement froid, mais sans l'être réellement. "Mais si tu tiens tant que ça à t'amuser avec moi, il n'y a pas de gêne."

À cette instant, elle ne fit rien. Enfin, c'était l'impression qu'elle donnait physiquement. Mais au contraire, ses sens étaient en alerte et, bien qu'elle ne le laisse pas paraître, ses muscles étaient prêt à recevoir toute commende de mouvement. Dans ce genre de combat, comme ça et en cherchant à évaluer son adversaire pour des motifs professionnels, elle préférait le laisser agir et s'adapter elle à son style de combat, plutôt que de voir s'il était en mesure de s'adapter à celui d'un autre. Quoique... ça pourrait éventuellement venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Fumeï
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 49
Age du perso : 33 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Focus (Cartes a jouer)
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Lun 5 Oct - 19:25

Virgil etait exite. Il allait se battre cela faisait un bon moment moment maintenant qu'il ne c'etait pas battut contre quelqu'un de vraiment fort, et cette jeune femme semblait l'etre. Il fit craquer son cou et c'etait bon. C'etait son rituel preferer avant de ce battre. Il tourna autour de la jeune femme regardant les jambes de celle-ci, et continua de tourner autour. Il ne fit pas attention a la premiere phrase de la jeune femme mais il repondit a la deuxieme :

Parfais cela fait plaisir de voir quelqu'un vouloir ce battre sans s'enfuir.

Il fit deux pas rapide et ce retrouva devant elle. Il fit son enchainement d'estimation, direct du droit puis un crochet de gauche et enfin il pivota sur son pied droit pour lui donner un coup de pied retourner avec sa jambe gauche. Tout cela rapidement. Il retirait ces poings et ces pieds pour eviter de se faire avoir. Il n'etait pas au maximum mais il voulait voir de quoi elle etait capable avant de s'y mettre vraiment, et surtout il voulait que la jeune femme contre attaque pour voir de quoi elle etait capable reelement il se doutait qu'elle pourrait esquiver et parer ces attaque mais il voulait voir avec qu'elle faciliter elle le faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Jeu 15 Oct - 5:26

[Vraiment désolé du retard, j'ai un horaire de fou en ce moment! Je pensais même pas pouvoir répondre avant vendredi, comme quoi, la chance parfois...]

Chaque humain (mutant inclusivement, Kathleen n'était pas du genre à se penser un autre race même si elle se savait en un point supérieur biologiquement parlant) était unique en son genre, enfin, c'est ce qu'on dit. C'était quelque chose que cette mutante n'avait remarqué qu'assez tard, lorsqu'une ancienne psychologue militaire avait été employé à la Genetics Corporation avait essayé un nouveau programme sur une poignée de cobayes. Pour que son échantillon soit bien représentatif, elle avait utilisé différentes catégories de cobayes et des membre de la Red Division, division de laquelle MacAllen faisait encore partie à cette époque. À vrai dire, son programme, bien que très réussi, n'avait pas marqué moindrement son esprit (ou alors de manière inconsciente), mais la manie qu'avait cette femme d'observer tout les gestes et paroles des gens afin de les analysés l'avait marqué. Si bien que depuis ce jour, lorsqu'elle se trouvait dans une situation de combat où elle devait "évaluer" quelqu'un, elle prenait le temps d'analyser chaque mouvement et chaque parole de son adversaire. C'était d'ailleurs pourquoi elle disait qu'il n'y avait qu'une bonne manière de vraiment apprendre à connaître quelqu'un: en le combattant.

L'analyse commençait.

Penser et analyser rapidement était chose du commun chez Kathleen, s'en était même instinctif à présent. Après tout, son pouvoir l'avait obligé à connaître parfaitement le tableau périodique, tout en ayant une formation en chimie notable et impressionnante lorsque l'on considérait qu'elle était entre les murs de la Genetics Corporation depuis l'âge de quatorze ans. Si analyser les objets environnants n'était pas un problème, analyser les gens ne l'était pas non plus. Seulement, puisqu'elle n'avait aucune formation psychologique et que ce genre d'analyse lui était moins familière, le meilleure temps pour lui faire analyser quelqu'un était lors d'un combat, temps où chacune de ses fonctions cérébrales étaient décuplées. C'est donc pourquoi, maintenant qu'elle était en alerte, qu'elle remarqua son adversaire faire craquer son cou et commencer à tourner autour d'elle, comme si elle était la proie. En toute honnêteté, c'était plutôt le contraire à son avis, mais cela démontrait une certaine confiance. Aussi, il regardait en direction de ses jambes, il était donc possiblement du genre à chercher à anticiper les mouvements ou bien à avoir une préférence pour la contre-attaque; mais ça restait à voir.


Parfais cela fait plaisir de voir quelqu'un vouloir ce battre sans s'enfuir.

La tueuse haussa les épaules, laissant croire à de l'indifférence. Elle ne parlait tout simplement pas inutilement, ses yeux répondaient généralement pour elle. On sentait dans son corps qu'elle était prête à l'action, sans pourtant qu'elle ne laisse tomber sa position décontracté ou même qu'elle ne songe à retirer ses chaussures. Ce n'était pas un excès de confiance, mais bien une habitude; c'était Kathleen, c'est tout. Et Kathleen resta Kathleen, même lorsque Fumeï s'avança vers elle, amorçant son premier mouvement. Pourtant, d'un geste vif et pratiquement automatisé, elle bloqua son premier coup de la main droite et le second de la gauche, laissant ses bras se croiser brièvement. Son adversaire retirait ses membres assez rapidement et bougeait rapidement, signe d'expérience. C'était bon signe. Mais la suite de mouvements ne tirait pas à sa fin et cette ligne de pensé n'avait fait qu'accompagner la série de mouvements agiles et puissants de leurs corps.

Alors que la jambe gauche de son adversaire arrivait vers elle, c'est la main droite de MacAllen qui l'accueillit, alors que son corps se décalait vers sa propre gauche. On voyait dans sa poigne qu'elle avait suivit un entrainement musculaire assez imposant et que le plus grande de sa force était dans ses bras (arme de prédilection l'oblige). Toutefois, bien que sa main fut prise, ceci ne l'empêcha pas de passer à l'action à son tour et de démontrer pourquoi elle s'était fait un point d'honneur de savoir se battre en talon haut. Ce n'était pas du tout une question de style, bien que la combattante de la Black Division y accorde une grande importance, il était plutôt question d'amélioré son sens de l'équilibre et surtout d'avoir une arme assez utile en cas de besoin. Ayant glissé vers la gauche, utiliser cette jambe serait un fort désavantage point de vue équilibre, sans compter que d'attaquer avec celle-ci serait un mouvement franchement non-naturel. C'est donc sa jambe droite qui partie, ne laissant qu'un seul mouvement possible: bloqué par la jambe gauche de son adversaire maintenue (ou étant entrain de revenir en place) de son adversaire, elle ne pouvait qu'attaquer en ligne droite, en direction du ventre, talon en vue et équilibre assuré à 80%.

Temps de l'enchaînement: quelques secondes, moins de cinq.
Analyse: convenable, l'éventuel future petit nouveau marque des points.
Moral de Kathleen: entretenu par la musique, pas encore par le niveau d'excitation du combat.
Bilan pas trop mal pour un début, il avait déjà plus de point que d'autres.


[Promis, à partir de vendredi, je vais pouvoir poster régulièrement! (enfin! *soupire de soulagement*)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Fumeï
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 49
Age du perso : 33 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Focus (Cartes a jouer)
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Ven 16 Oct - 0:54

Forte. Très forte. C'est ce que ce disait Virgil en combattant son adversaire. Elle semblait sur d'elle, mais elle pouvait ce le permettre pour le moment elle se baladait dans ce combat, mais Virgil n'était pas non plus au maximum. Elle parait ces coups avec expérience et rapidité, elle savait quoi faire et quant. Un style sobre mais c'est souvent le meilleur moyen de combattre. Elle était entraînée bien entraîné même. Il ne savait pas par quel organisme, mais il s'en foutait un peu d'ailleurs. Ce combat était assez intéressant en vérité, peut être devrait il utiliser son style de combat propre et pas celui qu'on lui avait enseigné aux forces spéciales. Cette idée était plus que tentante, mais quand il vit l'attaque de la jeune femme, cette idée lui donnait une chance de lui porter un coup. En effet n'importe quel bon combattant parait ce coup avec sa jambe gauche. Mais il n'était pas n'importe qui en vérité, un peu fou sur les bords Virgil voulait tenter un coup plus audacieux, plus dangereux pour lui, mais qui permettrait de marquer quelques points face à elle.

Alors que la jambe de la jeune femme commençait à venir vers lui, il fléchit sa jambe droite (celle a terre donc) et prit impulsion sur celle-ci, en effectuant une rotation sur lui-même. Elle tenait encore sa jambe gauche, mais en tourna sur lui-même dans les airs, elle ne pourrait pas lui tordre car une grosse partie de son poids supportait ces jambes. Donc en gros il était à l'horizontal dans les airs se retournant sa jambe droite légèrement fléchit il la tendrait pour assener un coup de pied terrible à la demoiselle. Il avait donc réussi a esquiver son coup, à (il l'espère) surprendre son adversaire. Deplus celle-ci encore sur une jambe et une de ces mains prise il la voyait difficilement parer son coup donc soit elle l'esquivait et Virgil utilisera sa jambe droite pour se rattraper et ne pas se viander par terre, soit il lui assénait un coup monumental sur le crâne sauf que dans ce cas la il se ramasserait, il espèrait bien retomber mais en faisant cela ce n'était pas dit.


[Prend ton temps je vais pas mal prendre que tu n'ai pas de temps a toi ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Sam 17 Oct - 5:36

Tiques inutiles: aucun
Paroles inutiles: aucune, bon point pour lui

Bon d'accord, ce n'était pas véritablement un critère, mais quand l'évaluatrice se nomme Kathleen MacAllen, ça donne un bonus! Et pour l'instant, ça semblait plutôt encourageant. Bien que le fait qu'elle n'ait pas sa si précieuse lance avec elle et que ses pouvoirs ne soient pas encore à contribution fasse baisser un peu la note, l'éventuel future nouveau marquait des points qu'un certain recteur réputé pour être invincible n'avait pas réussi à marquer. Le bilan était donc bon, mais le combat était toujours au début et ce genre de constatation n'étaient même pas encore clairement à l'esprit de cette combattante. En effet, il s'agissait d'une analyse où les informations étaient enregistrés dans son subconscient et elle n'y aurait accès qu'à la fin de se combat, car pour l'instant, ses sens étaient occupés ailleurs. Son esprit n'étaient pas occupés clairement par l'analyse, plus maintenant que la rapidité avait pris le dessus sur la pensé. Un autre bon point pour Virgil, c'était signe que le combat allait devenir intéressant... c'était très bon signe même.

Mais revenons plutôt au concret et laissons le subconscient aux étudiants ayant des cours de psychologie ou de philosophie. (Vous aimez Freud? Nah je déconne.)

La jambe de son adversaire devint plus lourde entre ses mains, le haut de son corps avait décrit un mouvement. Alors que MacAllen suivait toujours la route de son mouvement, qui arriverait d'ailleurs bientôt à destination même si son adversaire bougeait, elle pu voir la contre-attaque de Fumeï venir avant même qu'elle n'est pu finir de porter son attaque. Intéressant, il ne donnait donc pas dans le classique. Un sourire en coin vint alors se former sur le coin des lèvres de Kathleen. N'importe quel membre de la Black Division aurait su dire la signification de se sourire: aux yeux de cette jeune femme, la suite de ce combat serait digne d'intérêt et serait riche d'action. Néanmoins, sur les lieux, il n'y avait pas d'interprètes, seulement quelques policiers arrivant au loin sur la scène du crime suivit de quelques ambulances et des pompiers. Mais tout ce beau monde était loin, trop loin pour prêter attention à ce qui semblait n'être qu'une bataille de rue particulièrement audacieuse. Le combat pourrait donc se dérouler en paix jusqu'à intervention, si intervention il y avait, ou jusqu'à une fin plus évidente...

Mais pour le moment, il n'était pas question de fin, il était plutôt question de continuer la partie et de ne pas avoir l'humiliation de recevoir la première blessure, ne serait-ce que le résultat d'un coup fort peu incommodant. Ainsi donc, devant cette démonstration audacieuse de la part de son partenaire de danse endiablé, Kathleen décida de lui démontrer elle aussi un petit tour de passe-passe. Alors que sa jambe droite s'approchait de sa cible et que celle de son adversaire s'approchait dangereusement d'elle, MacAllen se pencha vers la droite, dirigeant ses mains vers le sol ainsi que le reste de son corps, entraînant donc la jambe gauche de Fumeï vers le sol. Bien sûr, se mouvement faisant pivoter son corps vers la droite entraîna nécessairement sa jambe vers le sol sans même que le coup n'ait pu arriver finalement à destination, mais l'important restait que pour l'instant, elle n'ait pas reçu le moindre coup de la part de son adversaire. D'ailleurs, en se redressant (et en lâchant finalement la jambe gauche du type qu'elle avait rencontrer dans cet ancêtre de bar), elle espérait bien voir le résultat de l'éventuelle chute de son adversaire.

Points bonus?: Pour avoir réussi à faire sourire Kathleen en ce qui devait être 5 secondes ou moins... il le fallait bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Fumeï
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 49
Age du perso : 33 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Focus (Cartes a jouer)
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Dim 18 Oct - 20:43

La jeune femme avait décidé de contrecarré son attaque, en gros elle n'avait pas reçu le coup et Virgil non plus, mais le problème c'est qu'il allait se viander, il retomba sur le dos, assez bien car il n'eu pas vraiment mal. Il roula sur le coté et se releva. Ainsi donc son attaque audacieuse n'avait pas marcher ? Tres bien, de mieux en mieux même, allait il perdre ? Pour Virgil il ne fallait pas, il c'était promis de devenir le meilleurs, de ne plus jamais perdre. Il voulait tenir cette promesse qu'il c'était fait. Mais la jeune femme semblait hors d'atteinte. Bien que Virgil ne c'était pas donné a fond son analyse avec cette première attaque c'était que cette femme était vraiment forte. Pas la peine de ce retenir maintenant il combattra à fond. Mais il n'était pas le meilleurs pour attaquer, l'esquive les parades et la contre attaques était ces spécialités dans les combats.

Bien qu'il ne connaisse pas le style de combat de la jeune femme elle l'avait mis en déroute pour le moment donc elle ne se débrouillait pas si mal pour contre attaqué. Mais il voulait la voir a l'oeuvre contre lui, dans son domaine. Il fallait qu'elle attaque maintenant. Il sortit un paquet de clopes de sa poches et en prit une, l'alluma et prit quelque bouffées. La clope au bec il se mit en position de combat et fit signe a la demoiselle de venir l'attaquer, il fit cela avec sa main droite. Elle devrait faire quelques pas avant de l'atteindre.


(Desoler mais je n'arrive pas a faire d'aussi bon post que toi ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Dim 25 Oct - 4:17

[C'est pas grave, l'important c'est que tu aimes écrire, c'est pas un concours ^-^]

Il n'avait pas fait la chute qu'elle aurait espéré voir, mais au moins, cela lui valait quelques points supplémentaires: l'improvisation. Toutefois, il perdait des points en se relevant alors qu'il démontrait une perte d'intérêt, prenant le temps de s'allumer une cigarette pour fumer en se battant. Ok, ça, c'était insultant. Ça voulait dire qu'elle n'était pas capable de lui offrir le combat qu'il cherchait? Et alors quoi, ce n'était pas lui l'évaluateur ici! Que ce soit bien clair! Mais bon, MacAllen n'allait pas s'en faire pour si peu, elle allait seulement lui mettre la raclée du siècle pour lui montrer qu'il n'était pas en état de se mesurer à la crème de la Black Division, clope au bec, en espérant s'en sortir vainqueur. Aussi, elle allait en profiter pour démontrer dans quoi il venait de s'impliquer en décidant de confronter Kathleen MacAllen, en se mêlant à la Genetics Corporation aussi ouvertement, même inconsciemment.

"Tu as un certain potentiel." fit Kathleen en s'avançant à nouveau vers lui de sa démarche nonchalante, accompagnée du mouvement de ses hanches marqué par ses talons aiguilles.

Elle donnait l'air d'avoir complètement décroché, un peu comme si ce soudain revirement de situation avait provoqué en elle la chute de l'adrénaline. C'était d'ailleurs vrai d'une certaine manière; elle avait ce qu'elle voulait et avait fini sa mission ici. Considérant que Kathleen restait Kathleen, elle n'avait pas à en faire plus que ce pourquoi elle était payée, mais l'adrénaline ne l'avait pas habité pour de longues périodes depuis un bon moment maintenant. Sans doute devrait-elle attendre de savoir s'il valait oui ou non la peine d'accorder un intérêt à Fumeï avant de reprendre l'action. Comment déciderait-elle de le considérer? Cobaye en devenir? Éventuel membre de la Red Division directement à son arrivée (c'était rare, mais ça commençait à se voir... il serait le deuxième cas notable)? Ou bien simplement un témoin gênant à exterminer d'un seul coup de griffe? C'était à décider... maintenant que l'évaluation physique brève avait démontré des résultats tout de même intéressant... il restait à voir avec l'évaluation psychologique.


"Il serait dommage de le laisser en plan..."

Faire naître un intérêt.
Pourtant, Kathleen n'était-elle pas sensée s'abstenir des paroles inutiles? Oui, bien sûr, toujours. Toutefois, elle voulait voir si son adversaire et éventuel futur collègue ou subalterne savait démontrer un intérêt en ce qui concernait l'art du combat. Tout dépendant de sa réponse, elle ferait son choix selon les trois possibilités précédentes... restait à voir maintenant le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Fumeï
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 49
Age du perso : 33 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Focus (Cartes a jouer)
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Mar 27 Oct - 18:57

Le fait que Virgil fume sa clope aurait fait changé d'avis la demoiselle sur ce combat ? Alors qu'il lui avait demandé discrétement d'attaquer la première elle venait de totalement décrocher, cela pouvait ce voir à sa démarche, de plus cette fois c'est elle qui parlait. Etrange que cherchait elle ? N'avait elle pas fini son travail ? Après tout il semblait que Virgil n'était qu'un cheveux dans la soupe pour elle. Pourtant...elle venait de lui dire qu'il avait un certain potentiel. Virgil se placa d'une manière quelques peu relacher, une main sur sa clope et l'autre dérriere sa nuque. Mais que cherchait elle ? C'était sa première véritable question. Ha il n'aimait pas se genre de truc il n'était pas l'homme le mieux placé pour passer ce genre de test.....Mais oui c'était peut être un test, mais pour quoi pour qui ?

Sa deuxième phrase lui fit un peu plissé les yeux. Intérréssé, oui il l'était mais il ne savait pas pourquoi il flairait un piège, dans ce qu'elle disait cela ne sentait pas bon du tout. Mais pourquoi cette drôle d'impréssion ? Rha il n'aimait pas cela cette femme, le méttait s'en dessus dessous. Elle n'a dit que deux phrase mais Virgil se posait déjà des tonnes de question. MAis put*** c'était qui cette femme. Elle venait de tuer un homme apparement mutant en usant elle aussi de pouvoir, malheureusement ce que l'homme avait dit dans le bar Virgil ne l'avait pas bien entendu. De plus elle avait réussi à le faire flamber avec son aide puis il se sont battus après seulement un enchainement de la part de Virgil que la jeune femme avait clairement put éviter facilement ils c'étaient arrétés. Virgil décida de ne pas ce compliqué la vie. Il eu un petit sourire et un petit soupire.


Arrète de tourner autour du pots. Dit moi ce que tu veut maintenant.

Voila c'est net, clair et précis, il voulait savoir de quoi il retournait. Il voulait savoir ce qu'elle voulait. Après tout elle avait piqué sa curiosité la moindre des choses était de lui répondre. Enfin pour Virgil c'était évident. Si elle ne voulait pas parler il la ferait parler de gré ou de force, peut importe pour lui mais il sentait que de cette discution dépenderait bien plus qu'un simple combat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Mer 28 Oct - 5:01

Clair net et précis: très bon point (bien que comptabilisés seulement parce qu'il s'agissait de Kathleen)

Elle avait réussi à attirer son attention avec une facilité déconcertante, et sans le savoir, à cause de ses quelques mots, il venait de changer le cours de sa vie. Bon d'accord, en vérité, sa vie avait changé à partir du moment où il l'avait interpellée. À partir de ce moment, le moment où il venait d'entrer en contacte avec la Genetics Corporation, il n'avait eu que deux possibilités: mourir ou vivre dans la fuite. Puis, il avait démontrer son état de mutant... changeant de nouveau le cours que sa vie avait pris quelques secondes plus tôt; en plus des choix précédents, s'ajoutaient les possibilités de cobaye et de membre de division. Le combat avait de nouveau fait balancer les choix, faisant en sorte que la décision finale ne reposait à présent (et ne reposerait) que sur un seul et unique critère: était-il pour ou contre l'entreprise pharmaceutique. Ceci pouvait sembler bien simple et très arbitraire, mais on parlait tout de même d'un facteur déterminant qui, si mal évaluer, pouvait venir à causer bien des problèmes... Restait donc à voir à quel point la vie de ce Fumeï changerait avec cette discussion.

Au loin, les policiers et les pompiers s'affairaient, les ambulanciers étant déjà repartis avec les premiers corps retrouvés dans les décombres. L'incendie ne tarderait pas à être maîtrisé et l'attention des hommes de lois étaient portés sur les débuts de témoignages encore incohérents des survivants n'ayant pas besoin d'être transportés à l'hôpital d'urgence. Ayant perdu leur couverture de combattants, MacAllen et Fumeï n'avaient plus aucunes raisons d'être indifférents à un tel spectacle et il serait regrettable que cette tueuse aux cheveux de sang ne se fasse remarquer un peu trop clairement parce que, pour une fois, elle avait tenté d'en faire plus. Non, mieux valait s'éloigner pour l'instant, normalement et sans se faire repérer. Elle observa donc dans la direction opposé à l'attroupement de curieux et aux services d'urgences afin d'y repérer une rue des plus banales croisant la leur un peu plus loin. Marcher sur celles-ci semblait une bonne option... mieux que la fameuse ruelle abandonné et des plus suspectes. Enfin, une fois sa destination décidée, Katheleen commença à marcher vers la dite "Warwick Street"*, faisant signe à cette nouvelle rencontre de la suivre. S'il voulait des réponses, il n'aurait pas trop le choix.

D'une démarche complètement naturelle, laissant ses hanches se balancer au rythme de ses pas et de la musique encore propice au combat (toujours la même, elle venait tout juste de dépasser le milieu soit dit en passant et inutilement). Ce n'est qu'une fois un peu plus loin sur la rue qu'elle daigna dire:


"Tu viens de t'embarquer dans une sale histoire..."

La suite dépendrait de lui. Après tout... il pourrait tout aussi bien décider de ne pas chercher de réponse et de partir ou bien alors sa réaction lui indiquerait-elle exactement ce qu'elle devait mettre en valeur dans la suite de la conversation...
______________________
*J'ignore si cette rue existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Fumeï
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 49
Age du perso : 33 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Focus (Cartes a jouer)
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Mer 28 Oct - 19:15

Virgil voyait lui aussi que le terrain était mal choisit pour ce battre les forces de polices étaient déjà la depuis un moment déjà et leur travail était de moins en moins pénible, ils pourraient donc facillement repérer deux personnes en train de se battre. Ce n'était pas vraiment le moment pour Virgil d'aller en taules, surtout que la-bas plusieurs membre d'une mafia le retrouverait et lui ferait sa fête. Son boulot était dangereux et sans le savoir lors d'une mission il c'était mis une puissantes famille à dos. D'ailleurs si il était dans ce bar ce soit c'était sûrement pour trouver une solution. La meilleures qu'il ai trouvé pour le moment c'était de partir, sûrement revenir à Los Angeles ou à Miami il ne savait pas trops, mais il devait quitter le comté de New York et ces alentour donc Washington DC était à évité également.

La jeune femme l'invita à la suivre, elle passa devant pour aller avec lui dans une petite ruelle, histoire dêtre plus tranquille sans aucun doute. Virgil n'avait pas résister à baisser le regard dérrière la jeune femme. Pour admirer un peu plus ces courbes, et oui c'est un homme avant tout ^^. Mais il avait fait cela discrétement. Une fois dans la ruelle, il s'accroupit contre un mur, signe qu'il n'était plus du tout occupé par un combat. Il était maintenant détendu. Il voulait en venir au fait, et cela semblait bien plaire à la demoiselle. Il remit son manteau, il faisait assez frais en réalité. Le jeune femme lui dit qu'il c'était fourré dans une sale histoire. Il eu un petit soupire amusé, et finit par dire :


C'est l'histoire de ma vie sa. Au mauvais endroit au mauvais moment. Tient mais au fait t'en veut une ?

Il lui tendit son paquet de clope. Il est comme cela Virgil, après un combat et c'etre énerver contre quelqu'un il peut lui offrir des clopes, étrange ? Oui est non, on peut dire qu'il n'est pas du tout rancunier et qu'il change vite d'avis en ce qui concerne les gens. Mais bon dès que la jeune femme prit sa cigarette ou refusa, il la laisse choisir quant même. Il dit :

Et t'a une autre solution pour arranger ma vie merdique ?

Il le savait sa vie c'était de la merde depuis un sacré bout de temps déjà mais il faisait avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Jeu 29 Oct - 2:22

[PS: On est dans une rue, pas une ruelle ^^"
Enfin, ça change pas grand chose au poste pour l'instant, c'était juste pour faire moins suspect =P]

Lorsque Fumeï s'installa contre l'un des murs, Kathleen s'arrêta de marcher pour lui faire face, voyant clairement que le reste de la soirée risquait fort bien de suivre le rythme qu'elle appréciait; soit: une discussion calme et civilisé sur un sujet d'intérêt sans se fondre dans le sentimentalisme (ou fanatisme selon les cas) militantisme. Le simple fait que cette rencontre lui offre une cigarette venait lui prouver ce fait; décontracté, relâché et une offre étant sensé aider à faire relaxer... n'allez pas croire qu'un combat s'en suivrait. Enfin, il fallait toujours croire que s'il tentait de s'en prendre à elle, elle répliquerait bec et griffes, mais cette possibilité semblait s'être écartée. Semblait? Oui, c'est important à noter. Après tout, MacAllen était un fruit de la Genetics Corporation, plus rien (ou presque) ne pouvait la surprendre et elle avait l'habitude de se tenir prête à réagir à toute éventualité, en toute spontanéité (l'improvisation face à l'imprévisibilité oblige). Mais oublions un peu les convenance et les habitudes de vie, revenons plutôt à la situation présente.

Kathleen considéra la cigarette pendant un court moment. Il était vrai qu'elle n'avait pas l'habitude de fumer, mais il lui arrivait d'en accepter une selon les circonstances. Mmm... un léger signe de sa main parla pour elle, indiquant qu'elle passerait pour cette fois. Les rares moments pendant lesquelles elle acceptait de s'engorger les poumons de fumée secondaire (rappel constant d'Emmanuelle) étaient des moments un peu plus "intimes" si on veut; une discussion autour d'un verre, à la fin d'une soirée ou d'une mission particulièrement mouvementé avec un partenaire qu'elle connaissait bien (oui oui, ça peut arriver), mais pas avec un futur membre. Et puis... il ne fallait pas nier qu'elle déclinait de plus en plus d'invitation depuis les rappels constants de la porteuse de la seconde moitié de son collier.


Et t'a une autre solution pour arranger ma vie merdique ?

Une solution... si on veut, il n'avait plus vraiment le choix à vrai dire. C'était maintenant avec ou contre la GC, le préférable restant bien sûr le "avec". Restait maintenant à savoir ce qu'il déciderait consciemment ou inconsciemment. Selon l'humeur du moment, MacAllen était plutôt d'avis d'y aller directement et de lui exposer le tableau de façon claire nette et précise... mais elle préférait attendre un peu avant de le classer tout de suite. Après tout, il ne faut jamais ce fier aux apparences, certains membres en étaient la preuve vivante, et elle ne considérait absolument pas connaître assez ce Virgil Fumeï pour savoir le classer en toute connaissance de cause. Une discussion s'imposait... courte sans doute, juste le temps d'apprendre ce qu'elle voulait savoir.

"Ça dépend de toi... au final, elle peut bien devenir encore plus merdique."

Kathleen marqua une pose, laissant l'occasion à ce jeune homme l'occasion de comprendre la porté de ses mots semblant toutefois banals. Bien qu'en y pensant bien... si on additionnait ces mots avec les derniers évènements, le tout restait assez claire, sans trop en dire non plus.

"Tu viens de te mêler au côté sombre d'une compagnie qui exploite le pouvoir mutant de diverse manière. Lucky, tu arrives au moment où la vague se retourne, mais le principe reste le même et tu apprendras bien toute l'histoire en temps et lieu."

Parce qu'on en conviendra... pour les lieux, une rue de New-York était plutôt mal choisie...: passants, habitations, vie nocturne... donc pleins d'oreilles pour entendre cette belle discussion incriminant la Genetics Corporation, mauvaise idée. Mais bon, tout ça, elle n'avait pas besoin de le lui dire, elle ne lui devait, après tout, absolument rien. Si non, il ne lui restait plus qu'à lui annoncer la suite des évènements et d'attendre sa réaction pour le classement.

"Enfin, pour l'instant, ça ne change rien... tu me suivras à Miami et tu apprendras à te servir de tes "dons" (ou qu'importe comment tu décides d'appeler tes pouvoirs) de manière à servir l'entreprise de gré ou de force."

Voyons maintenant la suite...
Manque d'intérêt de la part de MacAllen? Nah, c'était simplement son état naturel, que voulez-vous.


[Je sais, je fais traîner un peu parce qu'on ne peut pas vraiment ouvrir un autre topic à la GC tant que l'event tourne encore...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Fumeï
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 49
Age du perso : 33 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Focus (Cartes a jouer)
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Jeu 29 Oct - 19:08

[ Ha ok excuse moi ^^]

La jeune femme refusa poliment la cigarrette que Virgil lui tendait. Une non fumeuse ? Pas forcément car elle avait hésité quelques secondes, signe qu'elle fumait, ou qu'elle a fumé, ou bien qu'elle fume de temps à autre. Enfin bref passont. La jeune femme avait un style qu'aimait bien Virgil. Claire, net précis, droit au but. T'en mieux il n'aimait pas les gens qui tournaient autour du pot. Autant aller droit à l'essentiel. Elle lui dit que sa vie allait sûrement être plus merdique encore et qu'il c'était mis à dos une grosse boite qui ne font pas dans la dentelle apparement. La dernière phrase était pleine d'intérêt. Il était clair que de toute façon si il ne voulait pas il serait amener la-bas de force, il était clair de dans ces condition ces chances de passer cadre dans cette boite allaient fortement diminuée ^^.Zut alors lui qui avait prévu de terminer sa carrière en temps que gratte papier ou secrétaire attitré, faire le café était sa seconde passion ^^.

Bon trève de plaisanterie. Il était dans une grosse merde. La mafia, plus les emmerde avec la police a Los Angeles. De plus ici a New York ce n'était pas brillant non plus, si il continuait comme cela c'est le FBI qui s'occuperait de lui. Peut être fallait il qu'il part en Europe ? Trops chers, et trop ennuyeux. Bien sur la meilleurs solution c'était de la suivre a Miami, cette boite lui offrirait surement une sorte de couverture, de protection. A vrai dire il était tirailler, bosser pour une seule personne était plus simple, mais rester en freelance était plus exitant, bien que ces temps si il n'avait pas eu l'occasion de se divertir. La seule chose qui n'aimait pas trop c'était la dernière phrase en fait, il n'aimait pas trop recevoir des ordres sans être payé ^^. Il se leva et dit simplement :


Mouais. Mais je pense que si je te suis mon boulot ne sera pas de faire le café et de faire des blagues foireuse avec des collègue de boulot je me trompe ?

[PAs de problème on prend tout le temps qu'il faut je suis patient)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Mer 4 Nov - 5:31

Des blagues foireuses? S'il voulait, après tout, il ne serait pas le premier à chercher à s'évader d'une manière ou d'une autre de la réalité de l'entreprise, chacun avait sa manière de le faire, qu'ils l'avouent ou non. On ne pouvait, après tout, pas dire que l'univers de l'entreprise pharmaceutique était des plus rose et aucun être humain normalement constitué ne pouvait endurer ce mode de vie s'il s'arrêtait uniquement à cela. Garder un esprit saint, c'était difficile au début, mais chacun finissait rapidement par trouver le moyen de le faire et de prendre sa place. Enfin, ça viendrait avec le temps.
Tient, elle raisonnait à propos de l'avenir de Fumeï comme elle le faisait pour ces ex-cobayes qui venaient tout juste de prendre leur place et ne sachant plus trop sur quel pied danser. Sans doute Thomson lui avait-il beaucoup trop fait jouer les baby-sitter dernièrement... Ou alors devrait-elle commencer à admettre que la part d'elle se préoccupant des autres était un peu plus importante qu'elle ne l'aurait cru. Après tout, Kathleen avait été habituée assez rapidement à l'efficacité, mais elle ne s'était jamais empêché de s'occuper des autres non plus, c'était à considérer. Enfin, l'important dans tout ça, c'était que ce raisonnement provenait de la réaction, ou plutôt de l'absence de réaction, de Fumeï à sa déclaration. Un "rôle" de cobaye n'était visiblement pas du tout approprié, les faits venaient de parler d'eux-même. Il ne restait plus qu'à essayer de deviner à quoi elle pouvait s'attendre de lui tout en le préparant (façon de parler) psychologiquement à ce qu'il verrait. Après tout, le dernier membre recruté ne passant pas par la case cobaye avait été "engagé" alors qu'il offrait déjà ses services de mercenaire. De son côté, le gars qui se trouvait face à cette membre de l'Élite de Miami avait été repêché dans un bar, ce n'était pas tout à fait la même chose.


"C'était mon travail..." indiqua-t-elle en faisant un mouvement de la tête en direction de l'endroit d'où ils provenaient.

De cette manière, il ne pouvait plus se faire de fausses idées, elle avait au moins le mérite d'être claire sans laisser de quelconques oreilles indiscrètes profiter de la situation. Et puis, avec des mots tout de même un peu vagues, MacAllen faisait en sorte que ce futur petit nouveau se fasse sa propre idée et s'imagine encore un peu de choses avant de tomber face à la réalité. Après tout, la réalité était quelque chose qui s'apprivoisait graduellement, c'était mieux ainsi. Aussi, la responsable de l'incident du bar fit signe à Fumeï de la suivre alors qu'elle continuait de marcher dans les rues new-yorkaises jusqu'à destination. C'était encore à un moment de marche, mais marcher dans la nuit calme était apaisant. Non pas qu'elle avait besoin d'être apaisée ou rassurée par quelque chose, les remords ne lui venaient plus facilement et encore moins de cette manière, mais elle appréciait le contraste frappant entre cette nuit et le bar. D'ailleurs, Kathleen sortie son lecteur de musique histoire de le fermer et de le ranger dans sa poche, bien à sa place.

Signe d'ouverture?
Oui... mais le nouveau ne pouvait pas clairement le remarquer sans la connaître, ce n'était donc pas très grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Fumeï
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 49
Age du perso : 33 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Focus (Cartes a jouer)
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   Ven 6 Nov - 18:53

Virgil regarda dans la direction du bar. Son métier ? Ouais il voyait bien le topo, et si il devait faire cela ce n'était pas un problème. Le problème c'est ce qu'il avait entendu plus tôt. Dans son travail il n'y aurait sûrement pas que des choses à explosé et des gens à tué. Il allait sûrement devoir laisser faire certaine chose que la moral réprouve. Il allait aussi sûrement voir des choses qui l'empécheront de dormir au début, des gens bafoué les droits civiques des autres ect... Enfin Virgil voyait cela fassont film américain un peu crade, mais la jeune femme n'avait rien spécifié, et c'était sûrement mieux comme cela il allait voir sur le tas ce qu'il ce passe et dans quoi il sera tombé car oui Virgil va sûrement accépté. Même si pour le moment il préfèrait ne rien dire il voulait en apprendre un peu pus sur cette boite et sur elle si il pouvait.

Il ne répondit donc rien à ce que la jeune femme venait de dire. Il préféra lancer son mégot dans une poubelle et ce relever, les mains dans les poches de son grand manteau. Puis la jeune femme reprit sa route il continua à la suivre, toujours légèrement en retrait et ce pour deux raisons. Une profité encore des courbes de la belle ^^ (non vous ne le changerez pas) et deux pour la simple et bonne raisons que c'est sa manière de vivre, en retrait toujours dérriere toujours discrèt. Bref il continua de marcher en louchant quelque fois sur la jeune femme devant lui. La nuit était fraiche, bien loin de l'enfer du bar en feu, un joli contraste soi dit en passant même si Virgil n'y accordait aucun intérêt. La marche suivait son cour, et le jeune homme commençait à trouver le silence un peu lourd il dit finalement :


Et toi ? C'est quoi t'on histoire ?

Virgil aimait assez connaître les gens avec qui il parlait sûrtout si ceux-ci sont en mesure de lui mettre une déculotté. Il attendait donc la réponse de la belle, même si il était quasiment sur qu'elle répondrait pas un truc genre "Mon histoire n'a pas d'importance", un peu comme les personnages mystérieux dans les manga ou les films.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (New York) Un nouveau chemin (Pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(New York) Un nouveau chemin (Pv)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau chemin...
» NOUVEAU CHEMIN DE LA CROIX - MÉDITATIONS -- par A.-B. Routhier -- 1891.
» St-John the Divine a New-York (cathédrale épiscopalienne-anglicane)
» Un nouveau blog "L'express" consacré à l'éducation
» Poisson nouveau : loche de mer ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Reste du Monde :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: