AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 (Londres) Jusqu'où le sport peut-il mener

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Megan Kushter
2ème année - Elève sérieux
2ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 20
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Anglais, français
Pouvoir du perso : Moléculaire: vitesse
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: (Londres) Jusqu'où le sport peut-il mener   Sam 12 Sep - 23:53

Après que Riley air quitté la table pour répondre à son appel, les regards convergèrent vers un point invisible, situé au dessus du saladier qui semblait désespérer qu'on le vide un jour. Megan fut la première à briser le silence qui s'était installée, questionnant sa mère sur la situation qu'allait vivre Riley en faisant son coming-out, en une question où se palpait le doute et l'angoisse:

"Ce n'est pas très bon, n'est-ce pas?"

Karen réfléchit un instant, puis finit par répondre avec un air de lassitude sur le visage:

"Ça ne l'est jamais, en fait. Les gens sont tellement bornés quand il s'agit des mutants... Regarde ton père... Et regarde comment ça s'est passé pour tes frères, ensuite... C'était il y a des années, mais on ne peut pas dire que la situation ait beaucoup évoluée depuis. Tu entends les éclats de la conversation de Riley, non?"

Megan n'eut pas à faire d'effort auditif pour entendre effectivement que ça semblait 'gueuler' au téléphone, le parent qui appelait sa jeune amie ne retenant pas sa voix. Meg' fit la moue, attristée d'avance si, comme tous semblaient le pressentir, ça se passait mal lorsque Riley dévoilerait sa vraie nature à sa famille. Patsy tenta de remonter le moral des troupes:

"... Mais peut-être que les parents de Riley font partie de ce faible pourcentage de parents qui aiment tant leurs enfants qu'ils leur pardonnent d'être ce qu'ils sont... Même s'il n'y a rien à pardonner ou pas, dans le fond..."

"Un faible pourcentage, tu l'as dit... Mais au final, elle aura eu de la chance de croiser ta route, Chérie. Comme elle nous le disait, si elle n'avait pas su pour la Faculté, elle ne serait jamais sortie de cette tourmente."

Malgré le point positif que soulignait sa mère, Megan n'arrivait pas à sourire. La maman envoya alors une de ses blagues habituelles:

"Toi et ton habitude de recueillir les chats errants... Tu as un saint pouvoir, ma chérie. Grâce à toi, Riley pourra trouver une issue à sa situation, quelque soit la réaction de ses parents. C'est déjà une bonne chose, non?"

Megan articula timidement un petit "Oui...", et sourit faiblement. Elle n'avait pas de grandes convictions cette fois-ci; si avant de passer à table, elle avait grandement encouragée et soutenue Riley, après que cette dernière leur en ai dit un peu plus sur elle et sa famille, elle redoutait davantage que la réaction des Meyers ne soit pas la bonne.

Toutefois, elle décida de ne pas se laisser abattre et de reprendre un peu d'optimisme. C'est vrai, le coming-out de Riley n'avait pas encore eu lieu, et tous se mettaient à imaginer le pire... Alors que peut-être, ça ne se passerait pas de la façon la plus terrible. Certes, la réaction en question ne seraient peut-être pas génialement bonne, mais tout espoir était permis.

Finalement, Riley revint à table avec les Kushter, et Meg' passa sa main dans le dos de son ami dans un geste de réconfort:

"Il faut quand même essayer de rester positive, Riley. Faire son coming-out, c'est un peu comme... Sauter du grand plongeoir, à la piscine: ça fait super peur avant de se lancer, mais il faut se jeter à l'eau, et essayer d'amortir sa chute."

La comparaison tombait sous le sens, lorsqu'on connaissait la mutation de Riley! Elle qui n'aimait pas l'eau, l'image du plongeoir aurait le mérite de lui faire bien comprendre que, quelque soit l'issue, le coming-out n'est pas un moment très agréable à passer mais qu'il faut y passer quand même.
Karen approuva d'un hochement de tête la réflexion de sa fille, en qui elle avait totalement confiance pour ce qui était d'aider Riley à passer ce cap.

Après cette note plus optimiste, sans être irréaliste pour autant, la maman de la maison pria l'invitée de se servir, en précisant au passage que ce ne serait plus très chaud si l'on attendait trop. Le repas se déroula de façon quasi-normale, hormis les sujets de conversations qui étaient de temps à autre, pas très éloignés du sujet des mutants, de la Faculté... Mais le ton donné fut plus positif, Megan faisant en sorte de ne jamais laisser planer une note négative en fin de sujet de conversation. La jeune fille voulait faire tout ce qu'elle pouvait pour mettre Riley en confiance; sans toutefois perdre de vue qu'il ne fallait pas qu'elle rende Riley trop sûre d'elle non-plus. Un juste milieu un peu compliqué à trouver...

Après le repas, les parents s'occupèrent d'aller coucher la petite Marlène. Durant ce temps, Megan commença à faire la vaisselle tout en essayant de persuader Riley qu'elle n'avait pas besoin d'aide et qu'elle pouvait rester assise. "Tu es notre invitée, alors pas de corvée de vaisselle pour toi!" précisa-t'elle!

Du temps qu'elle briquait les dernières assiettes, Meg' en profita pour poser une question à son amie, une bonne question a priori:

"Alors, comment tu vas t'organiser? Tu as commencé à y réfléchir, quand et comment le leur dire, quand partir, tout ça?"

Bon, la question n'était peut-être pas posée de la manière la plus fine qui soit, on pouvait l'accorder, mais a contrario elle était finalement limpide de sens. De plus, de ce 'planning' de Riley découlerait probablement celui de Meg', puisque la jeune fille avait juré de l'accompagner à la Faculté, aussi il faudrait que la jeune Kushter s'organise également. Ça allait d'ailleurs être, probablement assez compliqué, après sa super-performance au meeting d'athlétisme, mais elle avait décidé que le sport ne serait pas sa priorité, cette fois. Il y a parfois des choses autrement plus importantes, dans la vie, des choses qui nous font changer nos priorités...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riley Meyers
2ème année - Elève sérieux
2ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 22
Age du perso : 16
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Organique (Féline)
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: (Londres) Jusqu'où le sport peut-il mener   Dim 13 Sep - 0:19

Riley écouta la comparaison de Megan, songeuse.

- Les chats détestent l'eau, peu importe la situation, fit-elle remarquer sur un ton humoristique.

Malgré son ton de voix, la jeune fille n'était pas très optimiste. Néanmoins, la légèreté de la conversation durant le repas lui rendit progressivement le sourire. L'ambiance était indéniablement chaleureuse et accueillante, même pour l'inconnue que la mutante était.

*Meg' a beaucoup de chance...*

La question de Megan la ramena plutôt brutalement à la réalité. Elle devait dire la vérité à ses parents, et puis... partir. L'ex-gymnaste avait déjà prévenu sa mère qu'elle avait quelque chose d'une extrême importance à lui annoncer, à elle et à son père (qui avait intérêt à être présent): elle ne pouvait plus faire marche arrière. Elle était sur le tremplin et devrait sauter dans le vide.

Très prochainement.


- J'ai commencé à y penser, oui... même si tout ça est très soudain. J'ai déjà dit à ma mère que je dois leur annoncer quelque chose de très important, demain ou après-demain. Normalement, mon père va rentrer de son voyage d'affaires, si elle l'appelle comme je lui ai demandé... et moi, je vais... hé bien, je vais prendre le premier train pour Maidstone pour leur annoncer la nouvelle. Après ça... je veux partir tout de suite. Le regard qu'ils portent sur moi va changer après ça et je... je n'aurai pas la force de supporter ça.

Riley fronça légèrement les sourcils. Elle venait de penser à quelque chose.

- Mais toi... tu n'as pas d'autres sélections à Londres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Kushter
2ème année - Elève sérieux
2ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 20
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Anglais, français
Pouvoir du perso : Moléculaire: vitesse
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: (Londres) Jusqu'où le sport peut-il mener   Lun 14 Sep - 5:16

Megan ne pouvait qu'admirer le courage dont faisait preuve Riley, qui semblait décidée à annoncer à ses parents qu'elle était mutante, et ce dans les tout prochains jours. Dans la même situation, et elle l'avait été, Meg' n'avait pas osé aborder le sujet pendant des années; sans doute parce qu'elle savait que la disparition soudaine d'Ashen était en lien direct avec la révélation de son pouvoir mutant. Elle avait attendu que ses frères arrivent à son secours, en quelque sorte, pour faire le coming out, et ça avait été nettement plus facile. Aussi Megan se savait favorisée, sa famille ayant un lien avec les mutants depuis toujours. Pour Riley en revanche, la tâche s'annonçait autrement plus compliquée... Alors, voir le courage qu'elle manifestait pour ce qui serait sans doute une épreuve difficile, ça remplissait miss Kushter d'admiration.

Riley aborda alors la question des autres obligations sportives de Meg'. Celle-ci termina d'essuyer la dernière assiette, puis prit une moue pensive. C'était certain qu'après son exploit, elle serait beaucoup sollicitée, et pas seulement par son coach, mais probablement aussi par les médias. Or, la jeune fille était tout sauf 'people', et l'idée d'apparaître en première page de tous les journaux ne l'enchantait déjà pas beaucoup. Aussi, partir à la Faculté lui permettrait d'éviter le brassage médiatique et de se faire oublier pendant un temps.

"Non, les sélections sont terminées, c'était les phases finales cet après-midi. Je n'ai plus de compétition officielle pendant 7 ou 8 mois, et puis ensuite, probablement, les jeux olympiques, mais on n'y est pas encore. Et puis, avec ce qui s'est passé, je pense que partir maintenant est aussi une bonne option pour moi. Je ne tiens pas trop à être embêtée par un tas de journalistes et paparazzis..."

Meg' rougit légèrement rien qu'en disant ça. Elle n'avait guère l'habitude d'être le centre d'intérêt, encore moins d'un point de vue médiatique à grande échelle. Megan, c'est la demoiselle de l'ombre, qui est là pour les autres et leur accorde tout son soutien, mais ce n'est pas la fille qui se met en avant, ou qui y songe seulement. Être miss tout le monde, ça lui convenait, et pour tout avouer, l'idée même d'être considérée comme la nouvelle 'super-championne' junior du 400m la gênait. Alors oui, aller à la Faculté dans ces conditions serait un bon moyen d'éviter tout ça. Pour sûr, son coach protesterait, et elle devrait trouver une excuse pour ce départ, mais elle se débrouillerait. D'autant que rien ne l'empêcherait de poursuivre son entraînement à la Faculté, c'était même l'exact contraire: la jeune fille voyait déjà les courses d'enfer qu'elle allait faire avec son grand-frère, qui avait le même pouvoir qu'elle... Si Ashen l'aidait, elle pulvériserait encore et encore tous les records, c'est dire!

Le temps passait, et il était déjà près de 22h30 alors que les jeunes filles papotaient. Se rendant soudainement compte de l'heure, Megan posa une énième question à son amie:

"Il est tard... Si tu veux, tu peux dormir ici, je te prêterai des affaires et tout; ou alors Patsy nous ramène à Londres pour que tu rejoignes ton hôtel, comme tu veux."

Le choix est toujours possible, avec Megan! La jeune fille avait tellement le cœur sur la main qu'elle proposait toujours plus que ce que l'on pouvait attendre; même si elle oubliait d'en avertir sa mère près de 4 fois sur 5.

"Et aussi, si tu veux que je t'accompagne, quand tu iras parler à tes parents... N'hésites pas. Si je peux t'aider d'une quelconque manière, je le ferai sans souci..."

Ça aussi, c'était dit; Meg' n'était décidément pas prête à laisser tomber Riley, pas du tout du tout! Elle ferait tout ce qui était en son pouvoir pour l'aider, ça c'était clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riley Meyers
2ème année - Elève sérieux
2ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 22
Age du perso : 16
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Organique (Féline)
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: (Londres) Jusqu'où le sport peut-il mener   Sam 19 Sep - 2:54

(HRP: Infiniment désolée, problèmes techniques !)

- Oh, je veux bien rester si ça ne te gêne pas. Le type qui a la chambre à côté ronfle mais c'est infernal ! Et puis, c'est quand même mieux de dormir chez une amie que de dormir dans un hôtel !

Riley avait eut un léger sourire lorsque Megan avait expliqué pourquoi partir le plus tôt possible à la Faculté l'arrangeait à ce point.

- Je te comprends tellement pour les médias. Ils réalisent pas la pression qu'ils peuvent nous mettre sur le dos ! Ils me rappelaient constamment que j'étais celle qui n'était jamais tombée en compétition... alors, d'un côté, merci c'est flatteur, mais de l'autre côté, se le faire remettre sur le nez tout le temps, c'est une pression énorme. Comme s'ils s'attendaient à ce que ça n'arrive pas dans le futur. C'est comme si on t'appelait... la fille qui ne se fait jamais dépasser. Ou un truc du genre. T'imagines le stress supplémentaire à chaque course ?

Le sourire revint sur ses lèvres roses.

- Enfin... je t'ai vu, tu n'avais pas l'air tellement stressée. Moi, c'était tout le contraire. Mon coach me répétait en boucle ne tombe pas, ne tombe pas, ne tombe pas... je m'enfermais dans les toilettes pour avoir la paix ! Mais je me demande...

Riley marqua une pause, cherchant le meilleur moyen pour que sa question ne paraisse pas insultante:

- Comment tu fais pour... pour cacher ton pouvoir dans ton sport ? Je veux dire... je t'ai vue au stade. J'ai vu ta remontée et c'était clairement le fait de ton pouvoir. Je ne peux pas être la seule à l'avoir remarqué, si ? Ne prends pas ma question mal, surtout. Moi aussi je... enfin, je ne crois pas que mon succès en gymnastique était étranger à mon pouvoir, même si je n'ai jamais voulu "tricher" ou n'importe quoi du genre...

Elle se mordit la lèvre inférieure, repensant à la dernière question de Megan.

- Et si tu pouvais... être avec moi... j'aimerais...

Riley rougit. Ce n'était pourtant pas dans ses habitudes d'avoir "besoin de quelqu'un".

- Je veux dire, pour mes parents... tu es déjà passé par là, alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Kushter
2ème année - Elève sérieux
2ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 20
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Anglais, français
Pouvoir du perso : Moléculaire: vitesse
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: (Londres) Jusqu'où le sport peut-il mener   Lun 21 Sep - 1:35

La question de Riley était très pertinente. En effet, Megan avait du mal à croire, elle-même, au fait que sa performance extraordinaire passerait pour être certes extraordinaire, mais d'origine humaine et non mutante. A coup sûr, certains journalistes peu convaincus émettrait l'hypothèse dans leurs articles ou leurs reportages, et pour ne pas être disqualifiée, elle devrait mentir, c'était la seule alternative possible. Meg' tenait trop à l'athlétisme et aux compétitions pour se laisser disqualifier pour une question de pouvoirs, surtout que en temps normal, elle n'utilisait pas sciemment son aptitude pour remporter une course. Cet après-midi, le pouvoir s'était certes déclenché et lui avait permis de remporter la course tout en créant un nouveau record dans sa catégorie, mais ce n'était absolument pas du fait de sa volonté! Le reste de la course, elle l'avait couru normalement, et elle aurait sûrement continué de la sorte si cette chute et son désir de victoire n'avait pas contribué à activer son don.

"C'est une bonne remarque. Mais en fait, j'ai toujours couru 'normalement', dans toutes mes compétitions, et aussi mes entraînements, car je n'ai que très peu de contrôle sur mon pouvoir. Il ne se déclenche que dans certaines situations comme aujourd'hui, à cause du stress, de l'envie de gagner ou de me surpasser... Mais je ne suis pas toujours comme ça, heureusement! Alors j'imagine qu'il y aura des rumeurs qui vont courir à cause d'aujourd'hui, et je devrais mentir pour garder ma place, tu comprends..."

Comme on pouvait s'y attendre venant d'elle, ça ne l'enchantait pas du tout de devoir mentir, mais c'était pourtant le seul moyen qu'elle avait pour ne pas être éjectée du circuit...

Tandis qu'elle entraîna Riley vers la chambre d'ami, Megan la rassura quant à sa demande. Évidemment qu'elle était prête à l'accompagner!

"Bien sûr, tu peux compter sur moi, je serai là."

Dit-elle simplement, mais avec une telle conviction et une telle détermination dans son regard, que Riley saurait qu'elle pouvait avoir toute confiance en Meg' pour la soutenir.

Dans la chambre d'ami, Meg' tira du placard des draps et une couette qu'elle commença à déplier pour faire le lit de Riley. Se faisant, elle poursuivit le dialogue avec elle:

"Je crois que ma mère a raison, j'attire les gens en détresse vers moi, d'une certaine façon. Notre rencontre est le fruit du hasard, mais maintenant nous savons toutes les deux qu'elle aura été déterminante pour toi! C'est incroyable quand même, on se lève le matin, avec une certaine idée de ce que sera notre journée, et il se passe un truc auquel on ne s'entendait pas du tout, et qui nous chamboule complètement..."

Il était vrai que le futur n'était pas toujours ce qu'on pouvait en espérer... A plus forte raison lorsque l'on est un ou une mutant, dans cette époque étrange. Heureusement, il vient toujours un jour où les choses changent, en mieux, et le plus souvent, ça arrive à un moment où l'on attendait plus grand chose de la vie. Comme quoi, il ne faut jamais cesser d'avoir de l'espoir et de l'optimisme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Londres) Jusqu'où le sport peut-il mener   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Londres) Jusqu'où le sport peut-il mener
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Peut-on mener une vie sans ne jamais plus vomir ?
» Jusqu'où une mutation peut-elle être aléatoire?
» Comment informer nos proches et la population au sujet des Ovnis?
» Jusqu'où le gouvernement peut-il aller dans la modification de notre statut ?
» TERREURS NOCTURNES ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Reste du Monde :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: