AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petit exercice bien fatigant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luna Raven
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 29
Age du perso : 16
Langues parlées : Anglais, Français, Japonais
Pouvoir du perso : Energie à rêves
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Petit exercice bien fatigant   Jeu 23 Juil - 5:20

Une modification génétique, une évolution, un don, un pouvoir, un fardeau, un cadeau de Dieu, une malédiction. Nombreux étaient les expression pour nommer cette chose qui permettait à certains de survivre, de se faire une place dans la société ou dans l'ombre, d'essayer de devenir les maîtres du monde, cette chose dont certains ne voulaient pas, certains pour lesquels il était impossible de vivre avec, cette chose qui donnaient à certains la chance de changer le monde, cette chose dont les humains craignaient ou admiraient...Mais que voulez-vous ? Le monde était ainsi et Luna faisait partie des gens pour qui c'était tout nouveau, à la fois apeurant et intrigant. Et Luna voulait en savoir plus sur son don, oui car elle l'appelait ainsi, elle. Elle voulait comprendre son fonctionnement, le pourquoi du comment et aussi savoir pourquoi un coeur était gravé en encre noir dans sa nuque, sur sa peau. Elle commençait à s'y faire, à cet état, et voulait tout connaître. Elle voulait découvrir toutes les possibilités de son don et de celui des autres, rencontrer des mutants très puissants. Elle désirait pouvoir se défendre, défendre sa famille et ses amis, défendre la faculté, sa deuxième maison, l'endroit où elle pourrait réaliser ses rêves si l'on peut dire. C'est pourquoi Luna sortit après avoir fait un somme, pour se dégourdir les jambes, pour essayer de nouvelles choses.

Elle décida donc de sortir de l'enceinte de la faculté et de ce diriger vers le terrain d'entraînement. Elle ne mit pas très longtemps à le trouver, c'était un peu indiqué. En arrivant sur place elle fut surprise de voir qu'il n'était pas trop amoché. Elle s'attendait plus à tomber sur un champ de bataille que sur un terrain aussi nickel. Luna était tellement décidée qu'elle s'était habillé adéquatement. Elle avait attachés ses cheveux en deux couettes, ce qui la rajeunissait, bien qu'elle ne fusse pas très âgée, pour elle ça comptait beaucoup. Elle portait un jogging et un haut de survêtement violet et rose et une mèche venait lui titiller la narine gauche. Elle souffla dessus pour la remettre en place et commença à s'échauffer. Elle ne courut pas, elle ne fit pas d'assouplissements trop difficiles, bref, elle se contenta des échauffements de bases et se concentra sur son cou, ses épaules, ses bras et ses poignets. Luna avait put comprendre que son pouvoir passait par ses mains et que quand elle tenait quelque chose dans ses rêves cette chose apparaissait dans le monde réel. Alors elle comptait bien savoir comment ça se passait dans ce monde lorsqu'elle dormait...Mais elle ne savait pas s'y prendre.

"Fou, fou...Alors. Il faut que je soit éveillé et que je dorme en même temps ? Mais c'est impossible, sauf si je me drogue, peut-être...Mais c'est ridicule !! Aaaaaah ! Bordel !!

Non, il ne fallait pas qu'elle s'énerve, ce qu'elle comprit bien vite. Alors elle souffla un bon coup, ferma les yeux et se détendit. Ele se dit que debout ça n'allait pas être facile de se concentrer, donc elle s'assit à même le sol. C'est dans ces moments là qu'on a besoin d'un professeur pour nous aiguiller, mais où étaient-ils ? Non, il n'était pas l'heure de penser à ça, il n'était pas l'heure de penser tout court. Luna se ressaisit, respira lentement, ouvrit sa main droite et força d'un coup de toute ses forces en la regardant.

"Mais alleeeeeeeeeeeez !" Dit-elle alors qu'elle devenait de plus en plus rouge.

Luna ne comprenait pas. Elle avait un pouvoir qui lui était inutile pour le moment. Vint-elle alors à se demander si elle n'allait pas rester un mutant au pouvoir passif, qui ne pourrait donc pas être utile en combat, qui ne pourrait pas aider les autres en cas de problèmes...Cela la rendit triste et elle versa une larme sur sa main. Elle voulut l'essuyer mais sa main n'était plus mouillée. Elle n'avait rien vu, rien senti, pas comprit qu'un saut d'émotion très fort pourrait l'aider à augmenter son efficacité mais aussi lui imposer une crise comme beaucoup de mutants débutants et experts ont lorsqu'ils évoluent. Luna continua donc à s'entraîner, à penser à plusieurs choses en espérant voir quelque chose apparaître dans sa main. Plus elle s'entraînait, plus elle essayait de se concentrer et plus elle sentait la fatigue la prendre mais elle sentait aussi une douleur dans la nuque. Elle fit de suite le rapprochement avec le petit coeur mais comme elle ne pouvait pas voir ce qui se passait derrière sa tête, elle ne se rendit pas compte que plusieurs "tentacules" sortaient du coeur. Celle du dessus étaient pointues et celle du dessous arrondies. Ce n'est que quand elle se toucha la nuque qu'elle s'endormit d'un coup.

Dans le monde réel, le coeur et ses tentacules brillaient d'une lueur noire, ce qu'on pouvait voir pour voir puisqu'elle avait attaché ses cheveux.

Monde des rêves


Le soleil était rose, les feuilles étaient orange. Dans les arbres poussaient des bonbons et le chemin était en pain d'épice. Luna avait beaucoup aimé le personnage de Dorothée dans "Le Magicien d'Oz", c'est pourquoi dans son rêve elle était habillée pareil et qu'elle portait ces fameuses chaussures serties de rubis. Malgré ce changement vestimentaire, Luna restait la même, physiquement parlant. Elle avança sur ce chemin qui sentait bon le sucre. Elle entendit un bruit d'eau au loin et décida de s'y rendre rapidement. Elle courut le plus vite possible, ne faisant pas attention aux Fraisiers Tagada et aux arbres à Pim's à l'orange. Elle s'arrêta avec stupéfaction devant une cascade de chocolat liquide. Elle se souvint qu'elle avait beaucoup aimé lire "Charlie et la Chocolaterie", un très vieux livres qu'elle avait trouvé au fond du grenier de la maison de sa grand-mère, celle-ci ayant appartenu à la génération antérieure. Luna se baissa pour goûter à ce liquide à l'odeur fortement sucrée quand elle fut soudainement arrêtée par un homme. Cette homme était grand et mince, il portait un chapeau vert avec une carte...

"N'y touche pas chère amie, haha, tu risques d'énerver le maître !"

Le temps qu'elle se retourne il avait disparut. Mais Luna ne l'écouta pas et plongea sa main dans la chocolat au lait. Elle voulut le porter ça bouche mais elle le recracha de suite. Il avait un goût de fer. Luna regarda sa main et le lac. Le chocolat avait viré au rouge et l'herbe devenait gris plutôt vite. Les arbres mourraient et bientôt le soleil laissa place à la lune. On entendit un cri au loin

"Qu'on lui coupe la têeeeeete !"

Luna sursauta tant ce cri était portant. Elle regarda le château au loin et le sol commença à trembler. Elle pouvait voir de la fumée au loin, il s'agissait d'une armée d'hommes cartes. Ils fonçaient à toute allure vers Luna mais s'arrêtèrent juste devant elle.

"Vous êtes condamnée à mort ! Veuillez ne pas vous montrer hostile !

"Mais je ne veux pas vous suivre !"

"Alors mourrez !" dit l'un des hommes cartes en se jetant sur Luna.

En tombant au sol sa tête cogna un cailloux et elle tomba dans les pommes...

Monde réel


Luna se leva en sursaut. Elle était complètement consciente. Elle avait encore mal à la nuque et quand elle regarda ses mains elle ne put s'empêcher de pousser un petit cri d'étonnement. Quand elle les rapprochaient cela formait une boule d'énergie noire. C'est alors qu'elle sentit quelqu'un la pousser en avant. Le temps qu'elle se retourne la boule d'énergie avait disparu...Par contre Luna avait ramenée quelqu'un du monde des rêves. En effet, elle avait ramenée avec elle son agresseur, un homme carte hostile armé d'une lance et il commençait à la charger. Luna courut aussi vite qu'elle put et grimpa là où elle le pouvait. Elle criait au secours et espérait que quelqu'un vienne la sauver. Elle pensa à quelqu'un en particulier, mais si c'était lui qui venait elle devrait encore se ridiculiser devant lui et elle lui devrait des explications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelfic
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 30
Age du perso : 18
Langues parlées : Français
Pouvoir du perso : Focus sur les flèches
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: Petit exercice bien fatigant   Ven 21 Aoû - 2:05

Soudain, sans crier gare, une flèche transperça l’homme carte de part en part pour aller se ficher dans le tronc d’arbre où s’était perchée Luna. Son attention détournée de sa proie, cet étrange personnage onirique se retourna pour voir d’où venait ce projectile. Mais à peine avait-il eu le temps de bouger qu’une autre flèche lui trouva le papier, un peu plus haut que la première, suivie moins de quatre secondes plus tard par une autre, puis encore une autre, qui se succédaient avec une cadence à laquelle seul un archer confirmé pouvait les enchaîner. A chaque impact, l’homme carte reculait un peu, et bientôt, il fut cloué à l’arbre par une dizaine de flèches.

~ ~ ~


Lelfic avait très vite pris l’habitude de s’entraîner chaque jour au tir à l’arc. Cet exercice lui occasionnait toujours une certaine fatigue, et il en connaissait à présent la raison : de par son pouvoir, chaque tir puisait un peu de son énergie, ce qui expliquait aussi qu’il mangeait comme un ogre tout en restant mince. Depuis qu’il était arrivé à la Faculté, il pouvait manger à volonté, ce dont il avait très rarement l’occasion pendant sa longue cavale, et cela lui permettait de s’entraîner autant qu’il le voulait. S’il était trop épuisé pour tirer encore, un bon repas, un peu de repos, et c’était repartit. Grâce à cela, sa précision s’était très nettement améliorée en un laps de temps très réduit et il atteignait sa cible avec une bonne précision à des distances de plus en plus importantes. Cependant, il ne prenait pas cela comme excuse pour cesser de d’entraîner. Il savait que la perfection n’existait pas et qu’il ne l’atteindrait jamais, mais il essayait quand même de s’en approcher car cela ne pouvait que lui être bénéfique, et de plus, il aimait beaucoup tirer à l’arc, il ne se privait donc pas de profiter de ce plaisir chaque fois qu’il le pouvait.

Les séances de tir les plus intensives lui permettaient de se vider l’esprit et de faire le calme dans sa conscience, repoussant à plus tard tous ce qui ne concernait pas directement sa flèche et sa cible, et après les évènements de New-York, cela lui était un véritable souffles d’air. Encocher, bander, viser, lâcher, encocher, bander, viser, lâcher, et ne rien faire d’autre, ne penser à rien d’autre, et surtout pas à Laure ou à Sylvain. Pour lui, ce n’était seulement un soulagement, c’était salutaire.

Comme chaque jour, il enchaînait les tirs au terrain d’entraînement de la Faculté, mais au moment où il revenait en place après avoir récupéré ses flèches, son attention fut détournée de son exercice personnel par un cri. Un cri suivit d’appels au secours, d’une voix manifestement féminine qui lui semblait familière. Il courut dans cette direction et eut la surprise de voir un spectacle très étrange : un personnage comme il n’en avait jamais vu se tenait sous un arbre, un personnage au corps parfaitement rectangulaire et tout plat orné de… une carte ! C’était une carte à joué munie de membre et d’une tête, armée d’une lance. Il n’avait jamais vu une étrangeté pareille et se demandait bien d’où elle pouvait sortir, mais il savait qu’à la Faculté, avec tous les mutants qui y vivaient, on pouvait s’attendre à tout. Ce devait probablement être une créature matérialisé par le pouvoir d’un mutant particulièrement imaginatif, du même genre que Luna, sauf qu’elle ne pouvait faire cela qu’en dormant.

En fait, cet homme carte ne se tenait pas simplement sous l’arbre, il menaçait de sa lance la jeune fille qui criait et qui s’était manifestement réfugiée en hauteur dans la ramure du végétal. Lelfic ne pouvait pas la voir à cause du feuillage de l’arbre, mais ses appels au secours indiquaient assez clairement qu’elle avait besoin d’aide. Alors il préleva une flèche dans son carquois et l’encocha. Sa cible était loin, peut-être 150 mètres, mais elle était grande, et en contrebas, car le jeune homme se situait en hauteur par rapport à l’arbre, sur une légère élévation du terrain. Il Banda son arc et relâcha la corde pour laisser partir la flèche qui décrivit une parabole avant d’atteindre l’homme carte. S’efforçant de ne pas modifier son angle de visée, il prit une autre flèche, l’encocha et la tira aussitôt. Mais cette fois, il ne la regarda pas suivre le chemin de la première car il en prit une autre immédiatement pour la tirer le plus vite possible. Chaque jour, il consacrait une partie de son entraînement à des exercices de tir à cadence rapide, et a ce moment, il s’en félicita.

Lorsqu’il ne lui resta plus qu’une flèche de son carquois, il baissa son arc et descendit la légère pente en direction de l’arbre où était cloué l’étrange agresseur. Arrivé à une vingtaine de mètres, il encocha sa dernière flèche et la tira droit dans la tête de l’homme carte.

« Est-ce que ça va ? » Demanda-t-il en parcourant les derniers mètres qui le séparaient de l’arbre. « Je crois que vous pouvez descendre maintenant. »

Arrivé sous l’arbre, il regarda en l’air et reconnu avec stupeur la jeune fille agrippée à une branche comme à une bouée de sauvetage.

« Luna ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Petit exercice bien fatigant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit Exercice
» Petit exercice pour un départ professionnel
» Un petit exercice pour les non-matheux
» Petit exercice
» Petit exercice sympa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: