AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une visite inconito ? [ libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emma Cohen
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 27
Age du perso : 23
Langues parlées : le Japonais, le Français, l'Anglais, le Russe, l'Arabe, l'Espagnol, l'Italien et le Chinois.
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Une visite inconito ? [ libre ]   Lun 13 Avr - 22:05

Emma était adossée à l'ombre d'une bâche à bord du petit chalutier qui faisait route vers l'île de la faculté, cette fameuse école de mutant. Une enveloppe bien fournie avait suffit à convaincre le vieil homme à suivre le bateau officiel à une distance raisonnable et de mouiller quelques temps au large des cotes facultiennes. La jeune fit feuilletait un petit manuscrit noir dont les pages étaient noircies d'une écriture penchée aux courbes très prononcés. Sur la dernière page, il n'y apparaissait qu'une seule phrase, d'un homme croyant de l'époque très connu :

~~ La joie ne peut éclater que parmi des gens qui se sentent égaux. -- Honoré de Balzac ~~

Le petit carnet en question, c'était celui qu'Emma avait ramassé chez le prêtre qu'elle avait abattu, il n'y a pas si longtemps de cela. Il faisait la défense des mutants face à la position que l'Église adoptait face à ces derniers. "Foutaises" pensa Emma qui regrettait à présent que ces lignes impies aient pu la faire douté ce ne serait qu'une petite secondes. Elle le referma et le mis dans une enveloppe dont l'adresse était celle à laquelle on lui avait demandé d'envoyer ces écrits. Elle referma l'enveloppe et alla voir le pêcheur sur le pont.

- Quand arriverons-nous ?


Le vieil homme fit mine de réfléchir et jaugea mentalement la distance parcouru depuis le port.

- Hum ... Dans 10 minutes environs, ma p'tite d’moiselle!


- Bien ! J'ai une autre chose à vous confier. J'aimerais que vous postier cette lettre quand vous serez de retour au port.


Elle avait posé cent euros sur l'enveloppe et espérait que le marin allait accepter. Ce dernier plissa les yeux.

- Y-a rien de dangereux là dedans au moins, hein ?

- Pas du tout, juste un grimoire !

Elle avait répondu en lui montrant le contenu de l'enveloppe. Il hocha de la tête et pris les cinquante euros qui trônaient toujours au dessus. Emma pris donc congé de lui pour aller se préparer. Elle mit un petit pull léger sans manche qui recouvrait le holster avec les deux Beretta. Elle enfila par dessus sa tenu de plongé imperméable et les bouteilles d'oxygène. Le bateau ne pouvait pas se rapprocher trop près de l'embarcadère, il aurait été bien trop suspect et il restait donc une distance assez conséquente à faire à la nage. Le bateau s'arrêta enfin et jeta l'encre. Le marin pêcheur vint et lui annonça qu'il ne préférait pas avancer plus que cela, ce qui convenait tout à fait à notre chère sœur.

- Je ne sais pas c'que vous aller faire par là-bas mais une île plein de mutants, çà m'dis rien qui vaille.

- Je suis journaliste, un article sur ce qui se passe là bas serait un bon scoop, vous ne pensez pas ?

Emma avait trouvé cette profession d'emprunt durant le voyage et s'en était directement servit pour éviter la pose d'autre question embarrassante. C'était également une sécurité pour elle, il ne fallait pas que ce vieux monsieur commence à trop réfléchir sur le pourquoi de sa présence ici. Elle salua le vieil homme et se jeta à l'eau pour faire route vers l'île de la faculté. La distance était élevée et elle mit deux bonnes heures avant de mettre pied à terre sur des rochers légèrement à l'écart du débarcadère. Elle laissa ses affaires de plongée dans une escarre rocheuse et plaça son petit couteau de plongée dans un étui fixé dans l'intérieur de sa cuisse droite caché par sa courte jupe plissée. Elle rejoignit discrètement la route.
Une fois qu'elle y fut rendue, elle pensa qu'elle pourrait se faire passer pour une simple élève arrivée avec le dernier bateau qui s'était perdu. N'étant pas au courant de l'existence de bus, elle commença à marcher en direction de la faculté en longeant la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelfic
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 30
Age du perso : 18
Langues parlées : Français
Pouvoir du perso : Focus sur les flèches
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: Une visite inconito ? [ libre ]   Mar 14 Avr - 11:01

Encore une journée qui s'annonçait chaude dès que le soleil eut émergé au dessus des arbres. Venant d'une région où le climat était différent, le jeune homme mettrait un certain temps à s'habituer à toutes les particularités de ces lieux. Comme à son habitude, comme tous les jours depuis des années, Lelfic s'était levé avec le soleil et était sortit, son arc à la main et son carquois à la hanche, dès qu'il eut avalé un copieux petit déjeuner. En dehors des cours, son entraînement à l'arc était la seule chose qu'il avait à faire ici et il y prenait tellement de plaisir, malgré l'épuisement qui en résultait à chaque fois, qu'il prenait chaque jour quelques heures pour décocher quelques flèches. Et puis il devait s'exercer aussi à utiliser son pouvoir de mutant, car d'autres incidents n'étaient pas à exclure. Il s'était passé plusieurs choses depuis l'attaque de la GC et il avait fini par prendre toute la pleine mesure de ce qu'il était. Un mutant, rejeté par un monde qui le craignait et reportait sur lui la fautes de tous les malheurs possibles. Mais c'était mieux qu'autrefois car à présent, il savait qu'il n'était pas seul, qu'il y avait d'autres mutants un peu partout dans le monde. Sa vie avait été une course pour la survie avant qu'il n'arrive à la Faculté, une course où tout le reste du monde entier était son ennemi et le tuerait à vue s'il sortait de sa cachette, une lutte pour survivre, se demandant chaque jour s'il verrait le suivant.
Malgré l'attaque de la GC qui l'avait secouée et privée de son recteur, un drame inédit dans la courte histoire de cet établissement, cet endroit restait pour lui un petit paradis. Il pouvait se nourrir à sa faim, il y avait des alliés, des amis même, et il pouvait dormir dans un lit. Un lit ! Il y était heureux.

Comme à son habitude, dès son gros petit-déjeuner avalé, il sortit pour s'entraîner au tir à l'arc durant les heures du matin où le soleil ne serait pas encore trop chaud. Il fixa un morceau d'étoffe rouge sur un tronc d'arbre et recula d'une soixantaine de mètres. Au cours de sa vie de fugitif, il avait moins eut l'occasion de s'entraîner, mais depuis qu'il était arrivé à la Fac et pouvait pratiquer plusieurs heures chaque jours, il progressait à grande vitesse et s'éloignait de plus en plus de sa cible, faisant toujours mouche la majeure partie du temps. Il préleva une flèche dans son carquois, sentant la faible énergie qui palpitait en elle au rythme de son propre cœur, puis il l'encocha, tira la corde au niveau de sa joue et lâcha. Le trait fila dans l'air pour aller se ficher dans le tronc d'arbre au milieu du morceau de tissus rouge. Un simple tir, sans rien de plus, pour se mettre en bouche. Il en décocha trois de plus de la même manière puis traversa le champs d'exercice pour récupérer ses flèches et commencer véritablement l'exercice. Revenu en position de tir, le jeune homme pris une flèche, l'en cocha mais ne banda pas immédiatement son arc. Il avait découvert qu'en se concentrant d'abord sur son pouvoir et ensuite sur sa précision, il parvenait plus facilement à son objectif. L'arc pointé vers le bas, il se concentra donc sur l'énergie qu'il préleva en lui et sur son flux alors qu'elle partait quitter son corps pour passer par l'arc et aller se loger dans la flèche. Cette première étape était maintenant facile et il y parvenait presque sans y penser, comme de tendre le bras. L'étape suivante, à savoir façonner cette énergie pour lui donner sa force et sa fonction, était plus difficile et nécessitait une très bonne capacité de concentration. Lelfic commença donc à orienter le flux de son énergie à l'intérieur de la flèche, la dirigeant vers la pointe pour la concentrer là. Il avait tenté d'avoir recours à une telle flèche lors de la simulation avec Twilight et Félix mais il avait échoué.

Son coeur se serra un instant à la pensée de Félix. Son compagnon, assassiné par les sbires de la GC, tué simplement parce qu'il était là. La première personne à qui il avait parlé en égal depuis des années, le premier ami qu'il avait rencontré à la Fac, fauché par un assaut quelques jours à peine après son arrivée. Cette épine de chagrin et de culpabilité fit perdre sa concentration à Lelfic et l'énergie qui habitait la flèche se dissipa, ne restant que le petit fragment qui ne la quittait jamais. Agacé par ce vagabondage de son esprit, il se re-concentra sur ce qu'il faisait et emplit à nouveau sa flèche de sa propre énergie, prélevée dans son corps pour la concentrer vers la pointe. Lorsqu'il pensait que c'était bon, il banda son arc, visa et tira. La flèche partit et se ficha dans l'écorce de l'arbre sans aucun effet notable, une flèche tout à fait banale. Mais cela ne le surprenait pas, il ne réussissait jamais du premier coup. Il tira ainsi une autre flèche, puis une autre, puis encore une, vidant les douze projectiles que contenant son carquois sans effet. Ne se démontant pas, il alla récupérer toutes ses flèches et recommença. Il vida ainsi un second carquois et la moitié d'un troisième.

Pour former l'énergie de la huitième flèche de son troisième carquois, il essaya de s'y prendre différemment. Au lieu de simplement réunir l'énergie dans la pointe et de la lisser, ce qui était visiblement inutile, il tenta de pousser plus loin et des la presser pour la compresser vraiment dans la pointe, et autour. Par son esprit, il façonna cette masse d'énergie invisible que lui seul pouvait sentir et en affuta la pointe, la concentrant toute entière en un seul point plus petit qu'un grain de sable. Puis à gestes mesurés, il banda une nouvelle fois son arc, ajusta sa visée et lâcha la corde. La flèche siffla dans l'air, mais elle n'alla pas se ficher dans le tronc d'arbre. Non, il n'avait pas manqué de précision, mais au lieu de s'arrêter dans le bois, la flèche traversa le végétal de part en part pour continuer sa course au-delà. Il avait réussi !

Depuis un autre point de vue, une personne qui marcherait sur la route à ce moment-là (quelle coïncidence !) pourrait voir émerger du bois à sa gauche une flèche filant devant elle à grande vitesse, traverser un arbre à sa droite, puis encore un, avant d'aller se ficher dans la terre meuble en fin de course. Ensuite, elle verrait quelques secondes plus tard un Lelfic traverser cette même route selon la même trajectoire que la flèche et récupérer son projectile pour le remettre dans son carquois. (Qui a dit « T'as déjà fait un coup de ce genre, tu pourrais te renouveler. » ?)

Bref, le jeune était content d'avoir enfin réussit à utiliser son pouvoir de cette façon. Il en était presque surpris car jusqu'à présent, lorsqu'il s'était exercé à utiliser son pouvoir, cela n'avait jamais été aussi facile, et les résultats ne se montraient pas aussi vite. Il était content et fier. En revenant sur se pas vers la route, il vit la jeune femme qui la parcourait, venant visible du débarcadère. Il infléchit alors la trajectoire de sa marche pour aller à sa rencontre.

« Bonjour. Vous êtes nouvelle à la Faculté ? Moi c'est Lelfic. » Dit-il avec un sourire accueillant.

Il avait déjà vu plusieurs mutants arriver à la faculté par se chemin, y venant pour la première fois, comme lui même quelques temps plus tôt, ou y revenant après une longue absence. Il était un peu étrange qu'elle ne soit accompagnée de personne lors de son arrivée, mais après tout, cela avait aussi été le cas de Luna, qui était pourtant venue sur indications du professeur Albaran. Peut-être en était-il également ainsi pour elle. C'était une jeune femme, bien que plus vieille que lui de quelques années, à ce qu'il put en juger. Pour parfaire les salutation, il lui tendit la main pour la serrer, comme cela se faisait habituellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Cohen
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 27
Age du perso : 23
Langues parlées : le Japonais, le Français, l'Anglais, le Russe, l'Arabe, l'Espagnol, l'Italien et le Chinois.
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Une visite inconito ? [ libre ]   Dim 19 Avr - 1:13

Qu'est ce qui était passé quelques mètres devant elle à grande vitesse ? Emma n'aurait su le dire. Elle avait été trop loin pour entendre le sifflement de la flèche dans l'air et n'avait pas pu l'identifier. La réponse ne se fit pas attendre très longtemps car un jeune homme traversa la route à la suite du projectile, un arc à la main. Emma rit intérieurement d'avoir été si alerte alors qu'il ne s'agissait que de cela. Le tireur ne sembla pas la remarquer en allant vers le point de chute de la flèche alors qu'elle poursuivait sa route vers son objectif. Elle espéra intérieurement qu'il passerait son chemin aussi rapidement qu'il était apparu mais malheureusement pour elle ce ne fut pas le cas et le jeune homme vint à sa rencontre. Elle n'avait jamais vraiment parlé à un mutant et l'image que l'Église leur donnait était loin d'être à leur avantage. Elle fut étonné de voir le garçon lui sourire aussi chaleureusement à elle, une inconnue.

- Bonjour. Vous êtes nouvelle à la Faculté ? Moi c'est Lelfic.

Ainsi elle apprenait qu'il la considérait naturellement comme une mutante, une des leurs. Cela l'arrangea bien, elle n'aura donc peut être pas à se justifier à lui de sa présence ici. A quoi pensait-il à son propos ? Ce posait-il la question : pourquoi arrive-t-elle seule ? Emma n'aurait pas pu le deviner aux traits de l'adolescent mais au vue de la situation, elle avait tendance à penser qu'il ne se méfiait aucunement de la "frêle" jeune femme qu'elle pouvait être à ses yeux. Contente que cela se passe si bien, le visage d’Emma s'éclaira laissant place à un sourire rayonnant qui n'était cependant pas destiné à Lelfic mais qui le saurait et qui s'en souciait ? Elle tendit la main et sera celle de l'inconnu vigoureusement en disant.

- Enchanté ! Moi, c'est Céleste.

Elle avait utilisé son nom de code par sécurité. Elle ne voulait pas dévoilé son identité véritable à un mutant qui pourrait se retourner naturellement contre elle un jour. Le MIL ne devait pas non plus connaitre son existence. Elle poursuivit.

- Effectivement, je suis nouvelle. Est-ce que la faculté est encore loin d'ici ? Je dois avouer que le voyage a été long et que la fatigue commence à doucement se faire sentir.

En disant cette dernière phrase, elle s'était frotté la nuque. Elle tenta de se décrire à elle même la personne qui se tenait devant elle. Il était de taille moyenne bien que plus grand qu'elle et relativement chétif. Son visage n'était lui pas le plus beau qu'elle ait pu voir durant sa courte existence mais il fallait avouer qu'il avait de beaux yeux. Des yeux verts sombres qui avaient tout de suite retenu le regard de notre chère sœur combattante du chapitre de l'Adepta Soritas. Difficile d'estimer l'âge du jeune homme bien qu'il paraissait clair qu'il n'était pas plus âgé qu'elle.


[ C'est pas super long, désolé Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelfic
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 30
Age du perso : 18
Langues parlées : Français
Pouvoir du perso : Focus sur les flèches
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: Une visite inconito ? [ libre ]   Mer 6 Mai - 17:19

La nouvelle arrivante se présenta à son tour, confirmant qu’elle était bien une nouvelle venue à la Faculté. Dans sa naïveté, Lelfic n’avait aucune raison de douter d’elle. Les ignorants sont bénis, comme ont dit.
La femme qui semblait un petit plus âgée que lui, mais pas de beaucoup, posa ensuite une question sur la distance les séparant de la Faculté, arguant de la fatigue du voyage. Cela par contre, il ne le comprenait pas trop. Lelfic avait été un vagabond pendant plusieurs années, voyageant sans cesse à la seule force de ses jambes, et ce n’était pas de tout repos. Seulement la seule façon de venir sur cette île était d’utiliser un véhicule marin ou aérien qui faisait tout le travail de déplacement, et n’occasionnait donc aucune fatigue. Enfin bon, cela n’avait tant d’importance que ça en fin de compte.

« Non, c’est juste au bout de ce chemin, à environs trois cent mètres. »

Lelfic désigna la direction de la Faculté tandis qu’il l’indiquait à la nouvelle venue. Il se dit qu’il devrait l’accompagner, mais il était encore en plein entraînement et il avait encore assez de réserves pour quelques salves. Il était de bonne humeur car il venait de réussir ce qu’il avait tenté dans la salle de simulation plusieurs jours plus tôt. Et il se dit en passant qu’il était heureux d’avoir échoué à cette époque car s’il avait tiré une telle flèche, il aurait bel et bien tué Twilight. Le jeune archer préférait aller jusqu’au bout de son entraînement du jour, car maîtriser son pouvoir s’était avéré important. Il s’en voulait encore terriblement d’avoir été si impuissant lorsque la Faculté avait été prise d’assaut.

Ce terrible jour était encore brûlant dans son esprit et resterait gravé en lui pendant très longtemps. Il ne comprenait pas comment on pouvait vouloir autant de mal à ses semblables au point de leur ôter la vie. Même des humains et des mutants essayant de s’entre-tuer était pour lui une aberration, car après tout les uns n’étaient pas si différents des autres. C’est comme si les gens se mettaient à se tuer les uns les autres pour avoir les yeux d’une couleur différente. Une pure folie. Mais il ne pouvait rien y faire, à part essayer de se protéger lui-même et ceux qui pouvaient l’être.

D’une manière ou d’une autre, même si cette Céleste se perdait, il y avait bien assez de monde dans la Faculté pour lui indiquer où se rendre. Lelfic se contenta donc de lui indiquer la direction avant de retourner à son entraînement. Toutefois, lorsque la femme se fut éloignée de quelques pas, Lelfic lui lança dans son dos :

« Bienvenue à la Faculté, notre dernier refuge. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une visite inconito ? [ libre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite inconito ? [ libre ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite du Louvre
» le Site de Newgrange
» Le fantôme de Jim Morrison au cimetière Père-Lachaise
» comment préparer une visite du Louvre?
» Ma visite chez l'endocrinologue Echographie, Scintigraphie,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: