AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jack et Abigail, duo de choc !

Aller en bas 
AuteurMessage
Abigail Armstrong
Eclaireuse du M.I.L.
Eclaireuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Japonais et anglais
Pouvoir du perso : Organique
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Jack et Abigail, duo de choc !   Mer 21 Jan - 19:02

[suite de "Doux réveil" ]

Alors qu'ils marchaient tous deux dans les couloirs de la base souterraine, Aby avait expliqué son plan d'entraînement à Jack. Certes, au début ce fût avec l'aide de sa timidité naturelle, qu'elle proposait des "on pourrait" et "et si" des moins convaincants. La différence d'âge était une excusable valable, il fallait l'admettre, pour que la jeune nippone n'ose pas imposer son idée à son aîné. Mais au fur et à mesure qu'elle parlait, elle prit confiance en ses idées et parvint à énoncer des choses plus claires et précises.
C'est ainsi qu'après un détour à l'armurerie pour prendre le matériel nécessaire, armes à feu et sabres entre autres, Kitsune avait enjoint Kami à la suivre vers les étages les plus enterrés de la base du M.I.L. Le lieu choisi par la jeune fille n'était autre que la salle du combattant, où un parcours d'obstacles savamment étudié leur permettrait de travailler leur coordination, en vue des prochaines missions que l'équipe des mutants militarisés pourrait avoir à mener. Il s'agissait d'être prêt à faire face à des situations conflictuelles délicates, et pour cela, quoi de mieux que de s'entraîner comme dans une situation réelle.

Après que le couple fût arrivé sur place, la jeune renarde déposa sur la table où était attablé Kami lors de leur première rencontre, tout son attirail. Elle avait pris son précieux katana, ainsi que son pistolet personnel, sans oublier les munitions. Après avoir laissé son amour en faire autant, elle ré-expliqua de façon concise en quoi consisterait leur entraînement.
Cette pièce étant aménagée comme un véritable champ de bataille reconstitué, leur objectif serait de travailler de concert, comme si ils vivaient une palpitante mission avec leurs camarades... A ceci près qu'ils seraient juste tous les deux pour cette fois! Abigail désigna le parcours, expliquant que des cibles de carton automatisées étaient disposées un peu partout, tout du long. Il y en avait vingt en tout, et leur but serait de toutes les toucher, comme s'il s'agissait de véritables adversaires. Pour se faire, le tandem devrait emprunter un chemin défini d'avance, avec pour point d'orgue la plate-forme située au centre de la pièce. A cet endroit, Kami pourrait alors utiliser son fusil de tireur d'élite pour éliminer d'autres cibles. Aby, quant à elle, continuerait le parcours au sol pour débusquer les cibles cachées dans les angles morts de son co-équipier et petit-ami. Cela paraissait simple comme bonjour, mais il faudrait que tous deux fasse preuve d'esprit d'équipe pour mener à bien leur mission factice.
"Est-ce que cela te convient?"
Demanda finalement Kitsune pour conclure. Après l'approbation du magicien aux fleurs, ils n'auraient plus qu'à charger leurs armes et à commencer l'exercice. Chose que commença à faire la japonaise, avant de remarquer des sortes de talkie-walkie, accrochés sur le mur par de petits crochets. Après s'être interrogée sur l'utilité de ces choses, elle décida que oui, et en décrocha un pour le glisser dans l'une des poches de Jack. Elle reproduit la même démarche pour elle-même, et termina de recharger son petit pistolet ainsi qu'un chargeur d'appoint. Elle était présentement fin prête à débuter l'entraînement, dès que son amoureux le serait également.

[Comme c'est un peu cours, je te laisse commencer à entrer dans le parcours ^.^'' Tu peux glisser les obstacles comme tu le souhaites ^.^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Ven 23 Jan - 1:17

Lors du passage pour prendre leurs armes, Clay n'avait pas prit de Parker-Hale M85. Pour l'oeil inexpérimenté, l'arme que venait de prendre Jack était la même, ou presque, mais Jack savait ce qu'il avait fait. Il s'était dit que, dans une opération, il serait pratique en tant que sniper, mais avait étudié le rôle plus amplement, fait quelques simulations lui-même, dans la forêt et les alentours du bunker, et en était venu à la conclusion que son flingue avait une trop grande portée, pour être réellement efficace. Il avait donc sauté dans son Hummer et roulé jusque chez Sally pour lui demander conseil en lien avec le genre de rôle que Clay pouvait avoir. Il lui avait dégoté une histoire parlant de l'armée du salut, recurtement militaire et tout ça, mais Phil n'avait posé aucune question, c'était son genre. Jack avait demandé des suggestions pour un flingue "longue distance, mais pas trop, moins que le M85..." et Phil lui avait répondu. Jack Clay avait, ce jour-là, échangé avec Sully, son artillerie magiquement invoquée contre un fusil qui datait de la Deuxième Guerre Mondiale, mais était redoutable par son efficacité : un M1 Garand. Carabine semi-automatique très en vogue lors de cette guerre, il était efficace dans les alentours de 400 à 500 mètres, possédait une mire pratique pour l'oeil agile, mais unique, de Clay ainsi que des clips de 8 cartouches. Le magicien se batterait avec ce jouet, maintenant...

S'armant donc de sa carabine en bandouillère, le magicien se dirigea vers son arme de corps à corps, son sabre. Moins violent et solide que le katana d'Abigail, il s'était quand même avéré être une menace pour la japonaise lors de leur entraînement, il y a déjà quelques temps. Il fallait être cinglé pour s'entraîner avec de vraies armes blanches, mais les deux rebelles savaient se contrôler, et sinon, quelques coupures ne peuvent pas faire de grand tort. Entrant donc dans la Salle du Combattant, Clay regarda tous les angles possibles alors que sa nouvelle petite-amie lui expliquait le but de leur exercice. Une vraie mission... Jack se voyait déjà dans la neige, un suit militaire de camouflage enfilé, se retournant avec sa carabine et faisant rapidement feu, faisant mouche sur deux ennemis, à couverts, qui voulaient nuire au M.I.L. ça serait... Se tirant de sa rêverie, le magicien confirma d'un signe de tête que le tout convenait et qu'ils devraient coopérer, comme une vraie équipe, un duo du tonnere... et un couple, au minimum ! Ce qui était intéressant, nota Clay, c'est que les ennemis avaient des reproductions de flingues, mais à eau, donc Aby ou lui pouvaient être "tués" s'ils se faisaient mouiller. Charming.

Déposant son sabre, Jack passa son talkie-walkie autour de son cou et l'accrocha à sa chemise par le petit clip prévu à cette fin, c'était moins encombrant que dans les jambes ( sans mauvais jeu de mot ! ) et ajusta sa bandouillère à son dos pour lui laisser suffisament de jeu pour tenir son arme à deux mains et avoir du mouvement possible. Les ennemis les repéreraient sans doute au son, mais ces trucs étaient-ils tellement améliorés qu'ils pouvaient voir les mercenaires ? Clay régla le problème de la réalité de la vision ennemie : il baissa légèrement les lumières, donnant une ambiance tamisée à l'endroit et motrant une véritable forteresse sous-terraine en action, avec le signal de départ pour les ennemis. Avec un clin d'oeil à Abigail, Jack se pencha vers elle pour lui souffler :


- Don't you dare go dying on me, 'kay ?

Puis, avec un sourire, s'accroupit pour entrer dans le parcours. Déjà, un ennemi pointait le bout de son nez, aveugle, ne voyant ni Jack ni Abigail. Un "cling" plus tard, il était hors-jeu par le tir précis du magicien, qui venait de faire mouche dans la cible de carton. Jack l'avait repéré d'entré, s'était rapidement placé sur un seul genou, offrant plus d'appui et de précision à son flingue et fait feu. Fait cocasse : malgré qu'il soit un "tireur d'élite" et un sniper, Clay ne ferme pas son oeil droit pour tirer, il garde les deux yeux grands ouverts. À cette distance de quelques mètres, dans la pénombre, impossible de voir si c'était un "bull's-eye" mais Jack le savait hors-course. Il s'écarta pour laisser passer Abigail, mais aussi pour pouvoir longer la paroi et avancer lentement, respirant à voix basse, faisant les pas les plus léger qu'il pouvait. Deux chemins semblaient s'ouvrir à eux et ils allaient entrer dans des aires fermées, mais faiblement éclairées. Ne pipant mot encore, Jack sortit de sa poche un petit tube qu'il plaça devant son oeil valide, tout en fermant l'autre et scruta les deux chemins. Il avait une lunette de visée d'appoint, pour un flingue, mais modifiée comme un petit téléscope, et il la gardait dans ses poches, n'ayant pu la fixer sur son arme. Les deux chemins semblaient sécuritaires, au signe que Clay faisait à la renarde pour passer.

Alors, n'amour, on se suit ou on se sépare, pour couvrir du terrain, hein ? Jack Clay laisse passer l'artilleur au poing devant lui, il couvre une plus grande distance avec son arme. Sauf directive inverse, Clay suivrait Kitsune...

19 cibles à abattre...

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Abigail Armstrong
Eclaireuse du M.I.L.
Eclaireuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Japonais et anglais
Pouvoir du perso : Organique
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Lun 26 Jan - 18:48

C'était donc Jack qui avait ouvert le compteur des cibles abattues. Aby lui emboîta le pas jusqu'à la prochaine intersection, son beretta tenu à deux mains, vers le bas contre son flanc gauche. La petite renarde affichait un sourire tandis qu'elle progressait aux côtés de son homme. Même si la situation était entièrement factice, elle se prenait facilement au jeu de Bonnie and Clyde auquel elle participait présentement. Et le tout, pas seulement en s'amusant mais également en ayant une opportunité d'améliorer leurs performances respectives.
Mais pour savoir si tout ceci serait bénéfique, il faudrait évidemment attendre la fin du jeu grandeur nature et faire les comptes. Pour l'instant, la jeune nippone reporta toute son attention sur le parcours. Les voila d'ailleurs face à une bifurcation offrant deux directions possibles. Ici, le fruit de la réflexion de Kitsune fût de savoir de quelle manière ils devraient procéder si c'était une situation réelle? Certes, il pouvait emprunter tous deux la même voie, se couvrant mutuellement tout en continuant la progression, mais il faudrait prendre le risque d'être pris entre deux feux. Se séparer paraissait certes plus risqué, mais chacun se retrouverait alors seul face à tous les dangers qui pourraient surgir. Mais au moins, les deux voies seraient sécurisées. Abigail choisit cette option, principalement car il fallait aussi qu'elle profite de cet exercice pour apprendre à gérer toute seule ce genre de position d'éclaireuse, et à faire face, là encore toute seule.

C'est donc ainsi que, de plusieurs gestes amples exécutés d'une seule main, elle indiqua qu'elle se rendait à gauche, et que Kami pouvait continuer par l'autre côté. Il était, d'autant plus, probable que les deux voies se rejoindraient, ou bien que l'une d'elle soit un cul de sac, aussi ils ne se sépareraient pas pour très longtemps.
Kitsune exécuta donc son plan à la lettre, et progressa de son côté, par petites enjambées gracieuses mais au but premier d'être discrètes. Ainsi, elle parvint à atteindre sans embûches le premier espace clos de la partie. Sans surprise, elle y trouva l'une des diodes rouges indiquant le "front" d'une cible à défaire. Il faut dire que c'était couru d'avance qu'un obstacle l'attendrait à cet endroit là! L'agile renarde abattit donc prestement la cible, tout en évitant le fameux jet d'eau en se décalant par côté.
"Dix-huit!"
Cria-t-elle ensuite à Kami, toute contente d'avoir elle aussi mis à mal une cible. C'était là la preuve, selon elle, qu'elle s'était définitivement remise de sa blessure à l'épaule et de l'entraînement en compagnie de Vitalie. Le voila donc, le retour d'une Aby en forme que l'on attendait depuis si longtemps!
Toutefois, Kitsune ne prit pas le temps de s'arrêter pour se regarder dans un miroir. Si elle traînait trop, Kami allait prendre beaucoup d'avance et il n'était pas question qu'il attende cent ans à la fin du parcours avant qu'elle n'arrive! Aussi, la jeune japonaise reprit sa progression à travers l'espace clôt. Celui-ci figurait un tunnel artificiel, grâce à une taule ondulée servant de plafond de fortune, et quelques matériaux de récupération pour les parois. Même si l'ensemble n'était pas fortement éclairée, la renarde ne subissait aucun problème grâce à son excellente vision nocturne. Mais cela ne l'empêchait pas de s'avancer avec toute la prudence qui s'imposait. D'ailleurs, au sortir du "tunnel", un angle mort barrait son champ de vision, et Kitsune redoubla de vigilance à ce passage là. Il y avait fort à parier que dans cet endroit à mauvaise visibilité, quelque cible factice devait être cachée pour mieux la surprendre. La jeune mutante prit appui contre le mur formant l'angle mort, et osa brièvement un regard au delà. Elle remarqua alors une cible, mais qui visait le côté opposé d'Aby. Peut-être était-ce l'ouverture par laquelle allait sortir Kami? Au moins, ce dernier ne serait pas surpris, puisque Kitsune fit son compte à la malheureuse cible qui ne pouvait pas la voir lui tirer une balle bien placée dans ce qui était censé être son abdomen. La voie était désormais libre de ce côté là. Mais Aby n'avait pas vu l'autre cible, positionnée à quelques dizaines de mètres de cet endroit, et qui n'attendait que quelques pas de plus de la part de la renarde pour se déclencher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Ven 30 Jan - 19:37

Clay se faufila sur la droite, M1 Garand en main et détermination dans les jambes, tenant bien sa carabine en position de tir. À peine le tournant pris, deux cibles le repérèrent et il dut se jeter à plat ventre derrière un muret de fortune pour éviter les jets d'eau. Si ce n'eut été de ses bons réflexes du à sa profession, le magicien se serait ridiculement retrouvé aspergé de la tête aux pieds. Il songea rapidement à Kitsune : avait-elle subit le même traitement par le chemin de gauche ? Entendant un tir et un nombre lancé fièrement en l'air, Clay fit le calcul rapide qu'elle s'en était mieux tirée que lui. Mais Jack se trouvait coincé là par ses damnées cibles et il ne pouvait rien faire ! C'est à ce moment qu'un tir d'Abigail neutralisa un des opposants de Jack. Cette cible-là canardait la gauche de Clay, ce qui lui permit une légère roulade afin d'avoir la deuxième cible dans son angle de tir et de faire feu, cessant son assiégement. "Plus que seize..." et Jack se dépêcha de rattraper le retard qu'il avait prit sur sa compagne en gravissant la légère colline qui le séparait des deux cibles maintenant inactives. Il se retourna instinctivement dans la direction d'Aby et apperçut celle-ci. Sa première réaction fut de vouloir la saluer et lui souffler un baiser, mais il apperçut, dans un angle mort de la renarde, une cible qui la mettrait hors combat advenant qu'elle fasse encore un pas ! Ne perdant pas une seconde, le magicien grimpa sa carabine à hauteur du visage et fit rapidement feu. Manquant sa cible au premier tir, il tira une seconde fois en à peine 2 secondes, le temps de réaliser qu'elle était encore active, et la toucha au deuxième tir. Son chemin continuait en descendant vers la droite, le séparant du chemin d'Abigail pour le moment. Mais il était clair que les mercenaires avaient fait un bon choix en se séparant, venant chacun en aide à l'autre.

Plus que 15 cibles...

Envoyant un "thumbs up" à Abigail, le magicien la salua ensuite et s'engoufra dans sa descente en pente rapide. Peut-être trop rapide pour... Stoppant brusquement, Clay constata qu'un jet d'eau partit sans crier gare sur sa gauche et aspergea le mur d'en face. Était-ce une cible encore ? Il chercha à regarder dans l'interstice qui laissait couler le jet d'eau et ne vit rien de particulier. Un deuxième jet aspergea à nouveau le mur. Il regarda sur ce quoi il se tenait et constata une dalle. Un piège, tout bonnement. Après le troisième jet d'eau, le magicien se jeta à plat ventre plus loin. Il ne savait pas pourquoi, mais il préférait être à plat ventre, surtout qu'il entrerait sous peu dans une sorte de tunnel lui aussi. Jack, à plat ventre par son intuition, appercut ce qui représentait les jambes d'un tireur ennemi. S'il n'avait pas été à plat ventre, il aurait été une cible facile en sortant du tunnel ! Alignant sa carabine, Clay désactiva une autre cible. Il fit un calcul rapide : il lui restait 3 cartouches dans son clip encore. Se relevant et avançant le long du mur avec précaution, Jack nota une sorte de petit fil qui brillait à ses pieds, tendu d'un mur à l'autre. Passant soigneusement par-dessus, Jack sortit du tunnel pour se retrouver à nouveau devant une pente montante où 4 cibles semblaient l'attendre !!! Deux lui faisaient face et deux regardaient dans la direction opposée, celle d'où viendrait sans doute Abigail. Se jetant à nouveau à plat derrière un muret placé là exprès pour ça, le magicien se demanda, cette fois encore, quoi faire contre ces jets d'eau quasi-continu...

Ils devaient jamais recharger, bordel ? Où est-tu, chérie, alors que j'ai besoin d'un coup de main, hein ? Providence, quand tu nous abandonne...

Le magicien se permit de se découvrir un peu et fit feu à l'aveuglette. Cela avait peut-être été pratique à Washington, mais dans la situation présente, il ne fit pas mouche. Deux autres tirs espacés entre des planques derrière le muret plus tard, le magicien expulsa son clip d'un léger "ping !" et en sortit un deuxième de sa poche, qu'il installa promptement dans son M1 Garand. Même si Abigail arrivait, saurait-elle mieux quoi faire contre ces assauts impossible, ou presque, à contrer ?


[HRp : Désolé du temps de réponse, Aby ! J'ai pas eu accès à un ordi de la semaine ^.^' ]

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Abigail Armstrong
Eclaireuse du M.I.L.
Eclaireuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Japonais et anglais
Pouvoir du perso : Organique
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Mar 24 Fév - 18:58

Jack était tombé à point nommé, neutralisant une cible qu'Aby n'avait pas vue et surtout qui aurait pu la toucher sans même qu'elle ne s'en rende compte. Il semblait que chacun des deux passages empruntés livrait des pièges de cet acabit, que seul une personne ayant emprunté le côté opposé pouvait déjouer. Si cette observation était avérée, le choix du tandem de se séparer n'en demeurait que meilleur. Mais après un pouce levé à son attention, la renarde observa que son compagnon continuait le parcours sur son chemin. Il ne lui restait alors qu'à faire de même, avec son côté du circuit. C'est ainsi que Kitsune continua sa progression dans le chemin qu'elle avait choisi.

Si la première partie tracé emprunté avait été dans une sorte de tunnel de fortune, la suite se passait davantage à ciel ouvert. Tout du moins, c'est l'impression qu'eut la nippone en bifurquant à gauche. Elle eut alors droit à ce qui semblait être une oblique à droite toute, dans une sorte de corridor aux murs constitués de diverses plaques métalliques et autres tôles ondulées. Ce qui ne facilitait guère sa tâche, puisque les cibles étaient plus difficiles à repérer, dans cet environnement très métallisé. C'est donc avec une extrême prudence que la jeune fille progressa, vérifiant la sûreté du chemin à chaque pas de plusieurs coups d'oeil latéraux. Après tout, l'important n'était pas d'aller vite, mais bien de ne pas se faire mouiller! Il convenait donc de redoubler d'attention. Les sens en alerte, Abigail pénétra plus avant dans l'oblique, presque collée contre la paroi intérieure du virage. C'est alors qu'elle sentit sa cheville droite buter contre un obstacle, un fil placé au ras du sol. L'instant d'après, un jet d'eau venait mouiller le sol, à tout juste un mètre et demi sur sa gauche. Si elle était restée au milieu de la voie, c'était certain, elle aurait été mouillée. Cependant, la demoiselle n'était guère plus avancée, elle savait qu'il y avait une cible par ici mais était bien incapable de déterminer sa position. Elle donna volontairement un autre coup de pied dans le fil, dans l'intention de déterminer d'où provenait le mince jet d'eau. Et cette initiative lui permis de placer mentalement la cible à quelques pas de la sortie du virage, sur la droite. Obligée de changer de mur d'appui, Aby traversa la voie de quelques pas agiles, pour aller s'appuyer à l'autre mur de plaques en tôle, en extérieur du virage. Elle put alors localiser la cible et mettre fin à son activité, en deux tirs.

Même si elle s'en sortait bien, Aby trouvait sa performance médiocre. En effet, il lui avait fallu près de cinq minutes pour progresser de moins de dix mètres. Et les tirs qu'elle entendit, provenant du côté de Jack, l'incitèrent également à augmenter la cadence. Elle enjamba enfin le fil et continua d'avancer, à petites foulées cette fois. Mais c'était sans compter sur deux cibles, positionnées en hauteur de part et d'autre du chemin, qui décidèrent conjointement de barrer la route à la petite renarde. Un premier jet d'eau venant de droite frappa le sol à peine quelques centimètres devant elle, un second atterrit tout bonnement sur sa jambe gauche, un peu en dessous du genou. Jurant quelques insultes dans sa langue maternelle, Kitsune se dépêcha de se replier, se dirigeant vers le mur de droite où un mince abri lui était proposé, derrière une grande caisse en bois. C'était un échec, puisqu'elle avait été touchée, mais au moins, ce n'était que la jambe et cela ne l'empêchait pas de continuer l'entraînement ou la mission. Une chance qu'on n'utilise pas un pistolet avec les pieds!
Mais la cible coupable continuait son feu nourri, qui finissait sur la caisse. A croire qu'elle avait maintenant la japonaise pile dans son angle de tir. L'inverse était donc tout aussi vraie, et au bout d'un court moment, Aby se redressa et tira plusieurs coups de feu. L'un deux toucha la cible, mais c'était presque exclusivement dû à la chance. Mettre des cibles à plus de deux mètres du sol relevait en tout cas du sadisme pour les pauvres soldats qui s'entraînait ici!
Mais il n'était pas question de rester cachée indéfiniment. Kitsune trouva même une idée, celle d'utiliser une des petites plaques de tôle comme bouclier de fortune, au moins jusqu'à pouvoir atteindre la seconde cible en hauteur. Et pour rester complètement dans le bain de la "mission d'assaut", elle décida même de jouer le jeu et de boiter de la patte touchée. Quitte à être réaliste, autant l'être jusqu'au bout. Aby se traîna alors par terre, sa plaque de métal dans les mains, et alla se mettre dans la zone mouillée un peu plus tôt. Quand elle entendit le bruit de l'eau heurter sa protection, elle sût qu'elle était dans la bonne position, et se libéra une main pour mettre fin à la vie de l'arroseuse.

Ceci fait, Abigail se releva, et reparti en boitillant en direction de la suite du parcours. Deux nouvelles cibles l'attendaient sur le chemin, plus faciles à éliminer que les précédentes, ce fût l'affaire de deux tirs supplémentaires. Elle remarqua alors deux de leurs consoeurs, un peu plus bas, qui semblait tirer dans la direction opposée... Peut-être sur Kami? La canidée se rapprocha alors, et eut la désagréable surprise de constater que ces engins pouvaient aussi pivoter! En effet, elles pivotèrent, et décidèrent de canarder présentement Aby, qui décida un repli stratégique. Mais peut-être que le simple fait d'avoir fait tourner les tireuses à eau permettrait à Jack de progresser?


[Vraiment désolée pour cet énorme temps de réponse Jack ^.^'' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Mer 4 Mar - 4:01

[Pas de sushis, j'ai peu de temps aussi, alors t'es toute pardonnée ^.^]

Jack canardait les cibles qui l'aspergeaient à bon train. Un problème de ce système était que Clay était maintenant trempé de la tête aux peids, mais en situation réelle de gun-fight, il n'aurait pas encore été touché. Bref, ayant été aspergé par les rebonds de l'eau, Clay fut heureux de constater qu'une accalmie s'offrait à lui. Il ne savait par quel miracle, mais les cibles qui l'attaquaient, sans aucune représailles de la part du magicien maintenant, s'étaient retournées pour faire face à un nouvel agresseur ! Joie et bonheur ! Avec plaisir ( et un léger frisson dans le dos suite aux mouvements, l'eau froide et le contact de ses vêtements trempés sur sa peau ), Jack se leva debout et pointa son flingue en direction des cibles adverses et fit feu à 4 reprises. Que d'adresse avec ce flingue, Clay ! Il désactiva les deux cibles d'Abigail et les deux siennes en très peu de tirs, fortement précis. Abaissant sa carabine, il attendit un bref instant, se convaincant que cette épreuve était passée, puis passa son arme dans son dos et gravit la légère colline ( maintenant détrempée ) pour regarder du côté de sa compagne et lui envoyer la main, faisant signe de monter.

Pendant qu'elle le rejoignait, Jack scruta les alentours. Hormis les chemins des amoureux, deux autres chemins partaient du point où ils se situaient, perpenticulairement. L'un donnait sur un pont qui menait à une sorte de plate-forme dominante et l'autre redescendait dans un tunnel. Le premier choix serait bien, mais sans doute piègé, ou au minimum : canardé de tous côtés par les adversaires. Comment faire pour éviter un nouveau guêpier ?

À ce moment, Clay se retourna vers Kitsune, qui venait de terminer de gravir la pente. Elle avait mit tant de temps parce qu'elle boitait ??? Mais merde, qu'avait-elle ? Prenant immédiatement une mine préoccupée pour sa belle renarde, le magicien s'inquiéta tout haut :


- Blessée, Aby ?? Tout va bien ???

Tout en se précipitant vers elle.

Le nouveau de leur relation ne semblait pas vraiment affecter le comportement normal de Jack Clay : un homme à tête froide qui garde son entourage en bonne santé et s'occupe de leur bien-être. Éventuellement, la renarde aurait droit au petit-déj' au lit, aux minouches sous la couverture, aux sourires affectueux, au baisers pour se tirer du lit ( pour finalement n'y rester que plus longtemps ) et aux petits coups de dents sur les lobes d'oreilles. Tant de choses qui font que depuis des millénaires, les amoureux sont amoureux. Éventuellement, plus tard encore, une lassitude s'installera entre eux... peut-être ressentie par Jack ou par elle, ou encore par les deux êtres qui, pourtant, s'aimaient tant il y a de cela quelques semaies à peine. Une lassitude poignante qui paralyse lors du lever du lit, quand les yeux se déposent dans le dos de la compagne de lit. Une hésitation imperceptible avant de donner un baiser. Un regret innavoué quand passe en autre prétendant ou une autre demoiselle. Un marque permanente dans la façon de froncer les sourcils. Puis, une tâche sur la vie... Toutes ces composantes font des amoureux ce qu'ils ont toujours été et seront toujours. Quelques rares couples peuvent y échapper, mais il faudra pour cela que la flamme perdure indéfiniment, cette flamme de chaleur vive qui vous empoigne le coeur à la vue de l'autre, cette chaleur qui monte en vous lors du contact de vos lèvres, ce renouveau qui s'éternise lorsque vos yeux se posent sur l'être aimé et cette sensation de bien-être permanent, à la seule idée que l'autre songe à nous en ce moment même...

Et cette chaleur en Jack ne tarissait pas à la vue d'Abigail boitillante, elle ne fit que se redoubler...

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Abigail Armstrong
Eclaireuse du M.I.L.
Eclaireuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Japonais et anglais
Pouvoir du perso : Organique
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Lun 23 Mar - 21:08

Le repli stratégique n'était pas une si mauvaise idée que cela, tout compte fait. Comme l'avait pressenti Abigail, elle avait détourné les cibles de leur proie première, ce qui avait permis à Jack d'en finir avec elles. La voie enfin dégagée, la renarde remonta en direction de son amour au pas de course, toujours en boitillant, pour de faux bien entendu. Elle faisait si bien la comédie que Kami lui-même présenta une mine inquiète à sa compagne et s'enquit de sa santé. Après avoir étouffé un léger rire mélodieux, elle ne tarda guère à mettre fin aux inquiétudes du magicien aux fleurs et de révéler la mise en scène.
"Ca va. J'ai été touchée à la jambe, alors je fais comme si c'était pour de vrai ! "
Par la même occasion, Kitsune venait de révéler son échec. En effet, il s'agissait de ne pas se faire avoir par les cibles arroseuses, mais la jeune japonaise n'avait pas résisté bien longtemps à ce jeu là. Certes ce n'était qu'un exercice pour se mettre en jambes dans le cas d'une éventuelle mobilisation des soldats du M.I.L, mais tout de même... Elle s'était faite avoir, trop facilement à son goût, alors elle se devait présentement de faire comme si c'était une balle réelle qui l'avait touché. Cela ne lui enlèverait pas cette déception de l'esprit, mais au moins si elle achevait le parcours sans autre blessure, elle pourrait toujours s'en satisfaire un petit peu. Tout comme à l'école, quand on a fait une erreur qui éloigne la mention "excellent", on peut toujours essayer d'obtenir un "très bien" !

Abigail passa brièvement en revue son homme, d'une certaine manière, le regardant de haut en bas afin de savoir s'il s'en était tiré mieux qu'elle. Le pauvre était entièrement mouillé ou presque ! Etait-il donc "game over" dans l'exercice? La jeune canidée se permit d'en douter sérieusement, car Kami n'avait rien du soldat débutant qu'elle-même était. Impossible qu'il se soit fait arroser de la sorte sans possibilité de riposte. Toutefois, vu le sadisme déployé dans certains passages du parcours, il fallait s'attendre à tout, probablement !
"Tu es tout mouillé... "
Remarqua-t-elle finalement, une pointe de rose venant souligner ses yeux. Tout en sachant pertinemment que ce n'était pas ce genre de remarques qui débuterait une conversation, elle conclut sur une question, avec un ton de voix amusé.
"Tu n'es pas mort dans de terribles souffrances, j'espère ! "
C'était tout simplement une simple blague, rien qui soit bien méchant. Avec un nouveau rire chantonnant, Aby éjecta le chargeur de son arme pour en vérifier la contenance. Six balles étaient encore présentes à l'appel. Autant dire que neuf balles pour cinq cibles, c'était du gâchis, et il faudrait veiller à s'appliquer pour viser, les prochaines fois. Remettant le chargeur en place, la jeune fille se remit dans le bain de l'entraînement, après ce court moment de battement. Elle observa attentivement les deux chemins suivants, essayant de se faire une opinion sur la suite de la progression. Kami et elle devaient-ils se séparer à nouveau, ou serait-il plus astucieux qu'ils empruntent un même chemin?
Le chemin qui menait à la plate-forme semblait n'attendre que Kami et son fusil, mais d'un autre côté, il n'était pas impossible que quelques cibles n'attendent que sa venue pour le canarder avec allégresse. En fait, la solution apparaissait de façon évidente. Abigail devait jouer son rôle d'éclaireuse pour dégager la voie, de sorte que son amour puisse ensuite aller se poster sereinement sur la plate-forme.

La jeune fille expliqua alors cette idée à son compagnon, tout en se décidant finalement à changer de chargeur. Mieux valait avoir un chargeur plein pour ne pas être à court de munitions ! A plus forte raison que ce parcours s'était avéré sadique de long en large jusqu'à présent, autant se prémunir contre l'adversité !
"Je passe devant, et quand la voie sera libre je te ferai signe ! "
Annonça-t-elle, confiante. Et sitôt dit, sitôt elle reparti à la conquête de ce nouveau chemin, aussi vaillante qu'au départ du parcours ! Sans omettre de boitiller comme il se devait pour continuer sa petite comédie !

A peine arrivée près du pont, la renarde stoppa sa marche. Sans qu'elle ne sache comment ni pourquoi, elle eut une sensation. C'était difficile à décrire, mais cela ressemblait à une appréhension sans véritable peur, ou un doute sans fondement. Une diffuse impression que quelque chose allait arriver avec ce petit pont. Aby allait dans un premier temps continuer à avancer sans se soucier davantage de cette sensation bien curieuse, mais après un autre pas, cette impression se fit plus insistante. Comme si quelque chose en elle l'avertissait... Mais de quoi? Présentement mal à l'aise, comme si un dilemme intérieur la taraudait, Kitsune se risqua à faire un pas supplémentaire... Et c'est alors qu'elle eut un bref flash ! En effet, son esprit projeta devant ses yeux une sorte de "photo" du pont, mais vu d'en bas de ce dernier. Dans l'image mentale, la renarde distingua très précisément deux cibles postées en contrebas, de part et d'autre de la passerelle.
A cet instant, la nippone était assez troublée, voire décontenancée, par cette vision inattendue. Elle le sentait, que c'était son esprit ou son corps qui avait voulu la prévenir de quelque chose, et c'était bien la toute première fois qu'une chose pareille lui arrivait. Un phénomène vraiment étrange sur lequel elle méditerait à coup sûr... Mais plus tard toutefois, ce n'était pas le moment ! Cela faisait plusieurs minutes déjà qu'Abigail lambinait sans avoir encore franchit ce pont, et Jack devait sans doute se poser des questions !

La mutante avança finalement, mais pas aussi innocemment qu'elle l'avait prévu au départ. En effet, ce curieux flash lui avait fait don d'un précieux renseignement, et s'il était exact, alors elle éviterait d'être mouillée une fois de plus ! Aussi, Kitsune s'avança vers la passerelle, et se pencha furtivement à droite avant d'y monter. Sans qu'elle n'en soit complètement étonnée, la cible vue dans sa vision était là, juste là où elle l'avait vu mentalement quelques instants plus tôt. A peine étonnée par sa présence, elle ne se fit donc pas prier pour tirer une fois, une seule, et descendre l'adversaire en carton. De l'autre côté, le scénario se reproduisait et la seconde arroseuse était là où Aby l'avait vue en "rêve éveillé". L'occasion fût encore une fois trop belle pour ne pas la saisir, et un second tir eu raison de celle-ci. La voie était dégagée à présent, et la renarde s'avança plus prestement sur le pont, se demandant toutefois si une nouvelle vision l'avertirait à chaque cible à venir... Ce serait trop beau !

Le pont franchi, et aucun ennemi en vue, elle fit enfin signe à Kami pour qu'il la rejoigne. A partir de là, elle recommencerait son travail d'éclaireuse si le besoin s'en faisait à nouveau sentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Mar 24 Mar - 22:23

- En situation réelle, je n'aurais même pas une égratignure, très chère ! C'est seulement que ces fichues cibles m'ont coincé trop longtemps...

Jack s'expliqua avec un sourire, après avoir laissé tomber un soupir de soulagement quand elle avait expliquée sa propre situation. Le magicien la toisa un bref instant. Elle ferait certainement une bonne comédienne, qui sait ? Avec ses légers talents d'actrice, la demoiselle venait de tromper complètement le magicien. Clay n'avait absolument pas pensé qu'elle ne ferait peut-être que jouer la comédie. Tout ça pour affirmer ; l'ancêtre magicien était fier des talents de sa jeune renarde de compagne.

Vint ensuite l'explication du plan de la jeune demoiselle. En effet, le plan de Kitsune se tenait plutôt bien, aussi Jack accepta sans rechigner, lui qui avait pas envie de devenir une passoire ( plus que maintenant, en tout cas ), puis il attendit que la jeune fille parte. Pendant ce teemps, il scruta du mieux qu'il le pouvait dans son angle actuel de vue, puis il parvint à distinguer une cible, fortement éloignée de son poste d'observation. Deux tirs furent nécéssaires pour la mettre hors d'état de nuire. Prit d'une idée, jack passa la main par-dessus la carabine, puis expulsa le clip de son arme avec un léger "ping". Il regarda à l'intérieur, afficha un sourire fendu aux oreilles, et ré-inséra le clip dans le M1 Garand. Il était plein de balles. Comprenant suffisament la formation d'une cartouche, d'une balle, d'un clip et de sa carabine, Jack pouvait invoquer des balles directement dans la carabine, coupant à court le temps de recharge pour son arme ! Que c'était bien !

Calculant ensuite, combinant les explications d'Abigail à ses expériences jusqu'à présent dans le parcours du combattant, ils avaient mis hors d'état 10 cibles en tout et pour tout. ( Le joueur vient de faire le calcul, il ne reste que 6 cibles, en comptant celles qu'Aby a mis hors d'état, sans en parler à Clay ) Le magicien en arriva donc à la conclusion que la moitié était fait, mais pourtant, il ne restait pas si long de parcours que ça. Avaient-ils passés à côté d'un élément important ? En avaient-ils oubliés ? Ou Abigail en avait-elle touché sans en parler au magicien ? Et présentement, que fichait Abigail ? C'était long, non mais ! En voulant jouer le jeu, avait-elle été tuée sans prévenir Clay, qui attendrait là toute la matinée ? Tant qu'à y être, gelant comme un creton dans sa chemise mouillé, Jack l'enleva, puis la déposa au sol. Personne ne regardait, donc son pouvoir était limit-less, right ? Fermant les yeux, Jack posa les deux mains sur sa chemise au sol, puis les ré-ouvrit. L'eau avait disparut, elle était froisée, certes, mais sèche ! Pourquoi avoir enlevée sa chemise, me direz-vous ? Ne l'ayant plus sur lui, il n'avait plus connaissance de l'eau, donc peut-être qu'elle n'existait pas vraiment. Brillant, ce magicien !

Enfin, voila le signal ! À nouveau habillé, et sec du haut du corps, Jack Clay s'élança sur le pont. Il gravit celui-ci jusqu'à la plate-forme et, prit d'une inspiration comme l'autre fois, se jeta à plat-ventre sur celle-ci. Deux cibles, cachés dans les recoins de la plate-forme, ouvrirent le feu, feu qui aurait happé le magicien debout, mais qui le manqua au sol. Jack ajusta sa carabine, tira sur une cible. L'autre déversa son eau en direction de Clay, qui fut touché à l'épaule gauche. Hurlant de "douleur", Jack tira avec son bras droit, sa carabine n'étant plus tenue par la main gauche, le tir se perdit dans la nature. Alors qu'il allait se faire achever par cette damnée cible, le borgne ouvrit le feu nourrit et la désactiva. Un "ping" retentit encore une fois. Il rehcargea tant bien que mal, avec une seule main, embarquant dans le jeu de sa compagne. 8 cibles encore, selon Clay, mais 4 selon le narrateur. Fermant les yeux, Jack plaça un peu de réalisme dans le jeu. Il teindit l'eau en rouge, présentant donc une chemise blanche tachée de rouge au niveau de l'épaule gauche. Haletant, il scruta les alentours, ne voyant pas de cibles...

Est-ce que cet endroit ne servirait pas à être simplement un attrape-nigaud ? Clay se sentait comme un débutant qui vient de se faire avoir, jusqu'à ce qu'il vit une cible sur le chemin d'Abigail. Sa douce serait parfaitement en sécurité contre elle, la cible se trouvait à découvert hors de toute protection... étrange...

Une autre cible la couvrait dans les fourrés, voila pourquoi ! Prenant son talkie-walkie, le magicien s'expliqua :


- Prends garde à toi ! Droit devant, un ennemi est couvert par un autre, dans les bois sur ta gauche ! Je l'aurais facilement, mais avec une balle dans l'épaule, c'pas évident... Over.

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Abigail Armstrong
Eclaireuse du M.I.L.
Eclaireuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Japonais et anglais
Pouvoir du perso : Organique
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Ven 3 Avr - 18:28

Le plan avait fonctionné à merveille. Kami était sur une position idéale pour sa fonction. A entendre les coups de feu qui suivirent, Abigail en déduit qu'il devait y avoir des cibles en haut, chose qu'elle aurait mieux fait de vérifier avant de laisser son homme monter. C'était une grave erreur stratégique dont elle prit note pour le cas où une situation semblable se reproduirait dans une vraie bataille. Et le cri étouffé de Jack acheva de la convaincre de cette erreur. Quelle imprudence ! Elle se rendit alors compte que sa vision l'avait troublée bien plus que nécessaire, ce qui était malvenu dans une embuscade. Il faudrait que Kitsune corrige tout cela avant la prochaine mission, ce n'était pas peu dire.

Puis, l'appareil de communication grésilla, et au milieu d'un nuage de parasites, la frêle renarde perçu la voix de son compagnon. Il lui indiquait un danger qu'elle n'aurait pas vu à cause de son angle de vision. Elle le remercia avec son appareil.
"Bien vu, amour. Je m'en occupe, fais attention à toi ! "
Sitôt le talkie walkie rangé, Aby leva son arme devant elle et chercha du regard la cible en vue dont avait parlé Jack. Elle l'eut rapidement dans sa mire, mais l'objectif était à ce moment là, à une distance plus lointaine que celle dont avait l'habitude la jeune japonaise. Néanmoins, c'était là une belle occasion d'essayer d'utiliser sa vue perçante, et ainsi tenter d'abattre la cible malgré la longue distance.
Aussi, Aby se concentra tout en se positionnant sereinement. Une fois la position de tir idéale trouvée, elle planta littéralement son regard sur le morceau de carton qui l'attendait, quelques quarante-cinq ou cinquante mètres plus loin. Prenant tout le temps nécessaire pour ajuster sa visée, Kitsune attendit patiemment quelques instants de plus... Avant de tirer une première fois puis, très vite après, une seconde fois. Le premier tir était trop haut, aussi elle ajusta sur le champ sa visée avant de re-tenter sa chance. La deuxième fût la bonne et la cible passa l'arme à gauche sans bruit supplémentaire. Ne restait alors plus que la cible cachée comme seule ennemie. Pour cette dernière, Kitsune décida de tenter le tout pour le tout.
Sans laisser passer une seconde inutile, la renarde démarra sur les chapeaux de roues, et parcourut le début du chemin en courant aussi vite qu'elle le pouvait. C'était fait exprès pour qu'elle puisse déterminer la position de la cible cachée, qui ne manquerait pas de lui tirer dessus à son passage. Et c'est exactement ce qui se produisit. Aby évita d'un bond agile le mince jet d'eau, puis, une fois hors de portée de l'arroseuse, elle se retourna et fit la course dans le sens inverse. A ceci près qu'elle orienta sa course droit vers la cible. Celle-ci tenta une nouvelle fois de la mouiller, obligeant la canidée à quelques zigzags et bonds latéraux pour éviter d'être touchée. Puis, dès qu'elle arriva à environ trois mètres de la cible, Abigail sauta en l'air, et effectua un pivot à gauche, la jambe droite repliée en arrière. Dans un cri décidé, un kiai permettant de contracter les abdominaux pour donner plus de force dans les coups, Kitsune balança vivement sa jambe droite en avant, tandis qu'elle mit tout le poids de son corps en pression sur sa gauche. L'effet de rotation lui permit de donner plus de puissance dans son coup de pied, qui eut alors tout l'effet qu'elle espérait. En effet, après avoir atterri sur le ventre et avoir roulé sur le côté pour se redresser, la renarde constata l'efficacité du coup. La cible de bois avait été proprement décapitée, la partie constituant la tête ayant été sectionnée à la base du "cou" de la cible. Cela s'était passé comme dans le souvenir qu'elle avait gardé de ses entraînements.

Satisfaite, Aby décida de revenir sur ses pas et de remonter la plate-forme afin de faire un point sur les cibles manquantes avec Kami. En même temps, elle pourrait aussi lui donner de "faux soins" si sa fausse blessure était grave !
La jeune nippone grimpa donc sur la plate-forme, et découvrit son homme... Qui saignait à l'épaule ! Soudainement persuadée qu'il s'était fait mal pour de bon, au vu de la tâche de sang, la jeune recrue des rebelles se précipita vers le magicien, l'air plus inquiet que jamais. Sans même attendre davantage d'explications de sa part, elle lui tira prudemment le bord de la chemise, pour pouvoir voir de plus près la gravité de la blessure. Et bien sûr, la renarde eut la surprise de constater que l'épaule était intacte, pas même simplement griffée, rien de rien. Un bref instant, une lueur d'interrogation traversa son regard animal, avant que ses épaules s'abaissent en signe de soulagement. Dans le fond, elle ne savait pas vraiment comment il avait fait cette tâche de sang - bien qu'elle en eut tout de même une idée - mais le fait qu'il n'ait rien lui enleva un poids au coeur.
Sa main droite posée contre l'épaule de son amour, Abigail lui expliqua alors la situation.
"J'ai eu les deux cibles en bas. J'ai perdu le compte, mais je crois qu'il n'en reste plus beaucoup. Tu as une idée pour les trouver rapidement?"
Le regard de Kitsune se fit alors interrogateur. Elle espérait une solution miraculeuse de la part de Kami car à vrai dire, présentement il lui tardait que l'entraînement soit fini. Non-pas qu'elle était fatiguée, mais la jolie renarde commençait à avoir d'autres projets pour continuer la journée. De plus, force était de constater que finalement, tous deux n'était pas si en retard que cela par rapport aux autres rebelles. Même s'il leur restait encore des choses à apprendre, car il y en a toujours, Jack et Abigail seraient au moins capables de se débrouiller correctement sur le terrain, et c'était bien là ce que l'on attendait d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Mar 7 Avr - 19:32

Pous aider à dissiper le malaise que sa teinture avait créée, Jack se fit pardonner d'un petit baiser sur le front de la renarde. Espérant que ça atténue le côté méchant de la blague, le magicien scruta les alentours. Y'a pas à dire, ça vaut rien, comme poste d'observation, si on trouve rien, bordel.

Mais c'est là qu'il comprit l'erreur qu'il avait fait d'aller en ce point.

La plate-forme contenait une sorte de bunker. Dans les deux côtés de ce bunker, il y avait les cibles, tirées par Clay, et les quatres fenêtes environantes qui donnaient sur tous les côtés de ce parcours. Ils avaient tous deux passés partout et nettoyé tout ce qu'ils voyaient, ou se trouvait donc les cibles ? Et le magicien comprit où elles étaient. Il se retourna vers Abigail et expliqua brièvement ce qu'il allait faire :


- J'ai compris, elles sont sur le toit, par-dessus nous ! Attends voir...

Le magicien lança quelque chose au sol, créant un nuage de fumée autour de lui. Complètement hors de vue d'Aby, il disparut de cet endroit, pour réapparaître au même, mais quelques mètres plus haut. Elles étaient bien là, cachées de la vue de l'extérieur et pointant toutes vers les rebords innateignables du parcours, elles devraient tirer quand quelqu'un tenterait de grimper sur le rebord du muret. Plaçant sa carabine en angle, le magicien ouvrit le feu. Et de une... les trois autres réagirent et commencèrent à se retourner. Et de deux... Les deux restantes faisaient face à Clay, maintenant... Plus qu'une seule... Un échange de coup fut fatal à la cible, mais Clay fut aspergé de la tête aux pieds. Le magicien trouva l'eau un peu trop froide à son goût, mais fut heureux que ça ne soit pas du plomb chaud, en fait. Le parcours annonça à voix haute, dans les haut-parleurs, la fin de celui-ci et la session d'entraînement terminé. Génial, d'être tué par la dernière cible, hein Jack ? Maugréant, le magicien disparut une fois de plus, apparaissant dans la fumée plus bas. Dans le dos d'Abigail, en fait ! Et lui qui était tout trempé d'eau froide...

Souriant devant le tour qu'il pouvait jouer à sa jeune compagne, le magicien s'approcha de la renarde à pas de loup et, brutalement, l'enlaça contre lui. Tout sourire qu'il était, même s'il était sensé être mort, Jack Clay lui murmura à l'oreille :


- Terminé ! Mais t'es plus forte que moi...

Même trempé d'eau froide, la magicien trouva le moyen de la serrer contre lui et d'apprécier le moment.

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Abigail Armstrong
Eclaireuse du M.I.L.
Eclaireuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Japonais et anglais
Pouvoir du perso : Organique
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Sam 18 Avr - 15:56

Ainsi les cibles étaient cachées sur le toit de ce bâtiment, selon Jack. Mais Abigail n'eut guère le temps de lui demander son plan, que déjà son homme avait disparu en utilisant une technique semblable au onshin jutsu qu'elle-même utilisait. Donc, pouf, le nuage de poussière s'éleva pour retomber quelques instants plus tard, sans Kami dans les parages. Un sourire prit alors place sur les lèvres de la canidée qui se mit à penser que tout compte fait, Jack et elle se ressemblaient beaucoup plus qu'on ne pourrait le penser de prime abord.
Après plusieurs coups de feu, la pièce s'emplit de silence et Kitsune se demanda ce qui retenait Kami, sur le toit.
* Je devrais peut-être aller vérifier si tout va bien... *
Une idée qu'elle mettrait en pratique si son amour ne réapparaissait pas d'ici quelques minutes.

"Hum?"
Un bref instant, Abigail ressenti un léger trouble, qui lui était familier. Et l'instant d'après, un nouveau flash lui traversa brièvement l'esprit. Cette fois, elle s'était vue, elle-même, de face et derrière elle se tenait Jack, tout mouillé. Le flash laissa tout de suite place à une sensation différente, comme si la jeune renarde avait senti une présence derrière elle. Kitsune sourit alors en fermant les yeux. Elle avait un sixième sens qui commençait à se développer, et étrangement, elle avait le sentiment que ce nouveau sens était intrinsèquement de confiance, qu'elle pouvait s'y fier naturellement. L'impression était que ces flash et ce sens disaient la vérité, elle le ressentait.
Néanmoins, Abigail ne se retourna pas. Elle avait aussi vu dans le flash une expression animer le visage de Kami. Une expression malicieuse, comme s'il s'était apprêté à lui faire une surprise. Alors, pour ne rien gâcher, la petite japonaise laissa les choses se dérouler sans interférer. Et puis, elle devait bien s'avouer que toute surprise venant de son chéri était la bienvenue !

Jack l'attrapa tout d'un coup, et Aby sentit un frisson remonter du bas de son dos et lui hérisser les poils. Il était aussi mouillé que dans son "rêve éveillé et de courte durée" ! Mais malgré cela, l'étreinte n'en demeurait pas moins agréable, et elle se laissa aller en toute facilité dans les bras protecteurs et amoureux qui l'enveloppaient.
A son murmure, ses oreilles s'inclinèrent, comme pour mieux capter chaque note douce émanant de sa voix, pour mieux entendre cette mélodie qu'il émettait où chaque syllabe était une note à part entière. Kitsune adorait cela, et elle ne se lasserait jamais d'entendre sa voix.
Se retournant enfin malgré l'étreinte puissante, Aby entoura son aimé de ses petits bras et leva de grands yeux jaunes, dans lesquels se lisait tout l'amour qu'elle portait à Hana no Kami. Elle mima une petite négation heureuse, puis corrigea son homme sur sa dernière déclaration.
"Disons plutôt qu'on forme un bon couple."
Ponctuant son affirmation d'un clin d'oeil, la jeune asiatique se laissa ensuite aller dans les bras du magicien, laissant sa petite tête reposer contre son torse humide et chaud.
Aby était cette fois-ci, très satisfaite de l'exercice qu'ils venaient d'accomplir. Sans doute avait-elle aujourd'hui appris aux côtés de Jack, qu'un petit pas réussi valait mieux qu'un grand pas à moitié raté. Ils avaient bien travaillés et elle en était pleinement consciente, savourant à juste titre la satisfaction que lui procurait cette réussite. Ce n'était certes pas encore parfait, mais ils pourraient toujours améliorer leur résultat avec le temps.
* Il faut prendre le temps, pour bien faire les choses. *
Cette pensée lui arracha un sourire, et Kitsune finit par se redresser pour aller trouver les lèvres de son amoureux. Elle était heureuse, tout simplement.

Le temps des étreintes passé, Aby prit la main de Jack et l'entraîna à sa suite, vers la sortie de la salle d'entraînement. Elle ne savait pas encore que donnerait la suite de leur journée, mais une chose était néanmoins certaine : ils avaient tous deux tant transpiré pour bien travailler qu'une bonne douche ne serait pas volée !

[ Pour la suite, je te laisse me surprendre ^.^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Mer 29 Avr - 4:53

[Ça ou "débrouille-toi pour innover" m'ouais... désolé de l'attente, ton post est inspirant, mais manque de contenu pour une suite ^.^]

Le magicien suivit de bonne grâce le lead d'Abigail. Où le mènerait-elle, elle avait prit les devants, non ? Jack faillit se planter en se barrant les pieds dans une dalle qui passait par là. La jeune renarde à la double queue filait peut-être trop vite pour le vieux croûton qui la suivait, ou était-ce seulement le fait que Jack, mouillé, pesait trop lourd pour ses propres capacités ? Qui sait, le magicien était peut-être tout bêtement fatigué, aussi, non ? Donc, sieur Clay suivait sa douce compagne, se demandant ce qu'elle avait derrière la tête, tout en se disant qu'il était peut-être mieux de l'ignorer...

Il lui vint à l'esprit que si lui avait déjà eu d'autres compagnes, des embrassades, des parties de jambes en l,air et autres... Abigail en était à sa toute première fois. La seule notion d'affection de la part d'un homme pouvait lui sembler très étrangère, compte-tenu de ses relations avec son père. En fait, compte-tenu de cette relation, justement, allait-elle établir avec Jack une relation entre un homme et sa femme ou entre une fille et son père ? L'avait-elle choisit plus vieux par ce genre de complexe d'Électre qu'elle subissait ? N'importe quoi, Clay ! Elle avait simplement le béguin pour toi parce que tu l'as comprise presque au premier regard, puis en écoutant ta science et ta sagesse, elle commença à t'aimer et plus tu la comprenais, plus tu l'admirais... chaque négation de ton attirance pour elle n'était en fait que la manifestation d'un amour imcompréhensible pour tes interlocuteurs, amour que tu comprenais trop bien en-dedans de toi-même, protection que tu désirais ardemment offrir à la jeune élue de ton coeur. Jack Clay, ne songez pas trop loin, et évitez, de grâce, de jouer au martyr avec votre petite Abigail Armstrong d'amour. L'alcool délie bien les langues, tu l'avais déjà affirmé à Spyke, dans son antre, après le whisky et les bières, que tu avais un oeil sur la renarde ( et, même en le voulant plus que tout, tu pourra jamais avoir deux yeux sur elle ! ), mais peut-être pas dans des termes aussi élogieux... Pourquoi une telle réflexion de la part de Clay ? Il avait connu bien d'autres filles, qui, dans ce genre de situation, l'aurait traîné dans un coin sombre ou dans un lit à proximité pour enlever ses vêtements trop mouillés et nuisibles pour sa santé... mais aussi pour faire un truc proscrit par l'église catholique avant le mariage. Mais ça ne devait pas être le cas d'Aby, alors pas de fausses idées, Jackie...

Le magicien suivit donc, remontant d'un niveau, elle se dirigeait vers le dortoir, pour l'instant, laissons donc le tout aller. Jack se contenta d'ajouter :


- J'ai un peu froid, présentement... je prendrais bien une douche après tout ça...

Rejoignant inconsciemment ( ouais, c'est ça ! ) l'esprit d'Abigail par le fait même. Une fois arrivés aux dortoirs, donc, Clay commença par se libérer de l'étreinte de la renarde sur son poignet en déposant un petit baiser sur la main de sa compagne. Il se rendit à son lit et retira d'un seul mouvement sa chemise en la passant par-dessus sa tête. Elle était détrempée, laissant le corps du magicien luisant sous l'éclairage et mouillé légèrement... disons, juste assez pour faire le découpage habituel sur un corps lorsque humide. Précisons quand même : Clay est loin du culturisme, ça va ? Il n'a pas le 6, 7 ou même 8 packs... ses abdominaux sont visibles, oui, mais pas découpés en barre de caramilk. Ses biceps ne sont pas gonflés à en faire pâlir n'importe quel mec et à en faire rougir n'importe quelle dame, mais il a des bras d'homme de 29 ans quand même. Il n'a pas les pectoraux over-gonflés par de l'hélium non plus, il a du coffre, pour sûr, mais pas une armoire à glace. Malgré tout ça, c'est là le charme du British du M.I.L. au pouvoir prestidigitateur. Les cheveux sont, bien entendus, trempés eux aussi et tombent devant le visage de Jack Clay, qui se retourna avec un sourire charmeur vers la renarde présente dans la pièce, les bras croisés sur la poitrine, l'oeil de verre caché par une frange de cheveux blonds et l'oeil vert avec une teinte d'humour et d'affection tout à la fois, posé sur Abigail :

- Tu y passe d'abord, j'y vais en premier... ?

La grammaire français demande que lorsqu'il y a deux choses énumérées, Jack, tu place un "et" entre ces deux choses. Tu dois mettre une virgule seulement si tu en as trois et la virgule ira entre les 2 premières. Comment ? T'es au courant ? C'est ça l'idée ? Alors tu laisse volontairement la suspesion pour quelle option, alors ? ...D'accord, je vois...

Espérons qu'Abigail le prenne avec un sourire... quoique, de ta part, avec un petit baiser, ça devrait bien passer, sacré magicien ! Bref, on a là un Jack Clay qui demande innocemment une petite question, de son côté de la pièce, en fixant Abigail avec un sourire...


[Si tu veux faire un changement de topic, libre à toi, ou on peut continuer ici, peu importe ^.^]

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Abigail Armstrong
Eclaireuse du M.I.L.
Eclaireuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Japonais et anglais
Pouvoir du perso : Organique
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Mer 29 Avr - 15:39

Après le petit baise-main que lui avait gracieusement offert Jack, Abigail observa ce dernier qui se dirigea vers son lit. Sa première réaction fut de tourner la tête instinctivement, pour laisser à son amour un peu d'intimité. Mais en y réfléchissant bien, ce n'était pas la première fois que Kami lui faisait cette sorte de numéro... Il y avait d'abord eu la fois de leur premier entraînement, même si Kami n'avait pas voulu clairement lui montrer son corps puisqu'il ignorait la présence de la renarde, perchée sur un arbre. Et l'avant-dernière en date, ce pouvait être cette blague avec sa chemise tâchée de sang, une tâche qu'il avait pu faire volontairement pour que Kitsune s'empresse d'aller voir ce qu'il y avait sous la chemise. Cela pouvait tout aussi bien être une série de hasards, mais la jeune nippone commençait à se demander si ce n'était pas une sorte de parade amoureuse... Il faut dire qu'elle n'y connaissait presque rien en la matière, et que si c'était le cas, eh bien elle se devait probablement d'y répondre...
Aussi elle tourna à nouveau sa petite tête et surtout ses grands yeux emplis de curiosité, dans la direction du magicien. Il avait enlevé sa chemise, et tout le haut de son corps semblait briller comme s'il était fait de poussière de diamant. Mais il n'en fallait pas tant pour rendre Jack attirant aux yeux de la petite renarde.

Vint alors une question de sa part. Aby attendit quelques secondes la troisième possibilité qui semblait ne pas vouloir arriver, jusqu'à ce qu'elle la trouve d'elle même, apparaissant comme une évidence dans son esprit. Bien sûr, soit elle prenait la douche en premier, soit c'était Jack...
* Soit on la prend à deux... *
Sa première réaction fût l'étonnement et la surprise. Kami n'était, en effet, pas sans savoir combien Abigail pouvait se sentir facilement gênée dès lors qu'on abordait les questions d'intimité avec elle. Néanmoins... C'était elle qui avait tiré la première, plus tôt dans la matinée, en lui annonçant vouloir faire des efforts pour que leur couple puisse évoluer vers plus d'intimité, moins de gêne et de pudeur.
Voila maintenant Kitsune devant le fait accompli. Kami avait saisi la balle au vol, et elle ne pourrait pas l'en blâmer. Et puis c'était normal qu'il attente un peu plus que hier, et moins que demain. Cependant, le fait d'avoir mis Aby au pied du mur ne rendait pas la concernée beaucoup plus à l'aise. Se balançant d'une patte sur l'autre, elle resta silencieuse quelques longues secondes, en proie à une hésitation...

Puis elle finit par se donner un grand coup de pied au derrière, et se décida enfin à bouger. Elle alla chercher Kami qu'elle prit par la main, l'entraînant alors vers les douches, un air décidé quoique aussi un peu stressé sur son visage.
* Je veux avancer, moi aussi. Ca ne sert à rien de toujours repousser au lendemain... *
Bien sûr, la petite japonaise était intimidée et stressée, mais elle ne se connaissait aussi que trop bien. Elle était sûre que, si elle remettait les choses de cette sorte à plus tard, jamais elle n'oserai franchir le cap. Alors, il fallait qu'elle fonce, tête baissée, et tant pis pour la peur. De toutes manières, elle en avait elle aussi envie, et la peur du regard de Kami ne devait plus être un frein dans leur relation.
* Courage! *
Se répéta-t-elle plusieurs fois, en voyant arriver la cabine de douche, dans laquelle elle poussa doucement Jack avant d'y entrer à son tour, non sans avoir vérifié que personne n'était encore entré dans le dortoir. C'est que, c'était déjà assez compliqué comme ça !

Adossée à la porte refermée de la douche, Abigail observa un moment son amoureux. Il devait se demander si elle avait tout à coup perdu les pédales ou quelque chose de cet acabit, mais elle voulait lui démontrer que non, tout ce qui se passait et se passerait, cela arriverait parce qu'elle s'était décidée.
"C'est correct."
Annonça-t-elle alors, une lueur franche de volonté traversant ses yeux. Et après s'être levée sur la pointe des pattes pour venir cueillir un baiser sur les lèvres de son aimé, Kitsune enleva son débardeur, son coeur battant soudainement plus vite et plus fort dans sa frêle poitrine. Toutefois elle décida de combattre cet affolement cardiaque soudain, de même que le rose de ses joues qui lui semblaient s'embraser. Pourtant, la jeune fille continuait courageusement d'avoir foi en elle-même et en cette capacité de pouvoir surpasser ses craintes. Dès le début, elle avait senti qu'avec Kami, tout serait possible, et ce n'était pas maintenant qu'elle allait revoir son avis. Elle se retourna alors, présentant son dos presque entièrement dévêtue à son amour, lui émettant silencieusement son besoin d'aide pour ôter son soutien-gorge.

Pourvu qu'il ne lui demande pas si elle était sûre de ce qu'elle faisait, car elle n'aurait aucun bon argument à fournir, à part celui-ci: Quand on aime quelqu'un, il faut savoir accepter de se mettre à nu devant cette personne...

[ J'espère que cette fois, il y a du contenu ^.^'' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Dim 3 Mai - 3:52

Abigail hésita un moment, après la déclaration de Jack. Le magicien fut sur le point de laisser tomber son sourire et de bêtement s'excuser pour sa conduite ridicule. Après tout, en avait-il vraiment envie, d'une douche à deux, pour le moment, quand cela fait à peine une journée que tu es en couple avec l'autre ? Sérieusement, il avait laissé tomber ça pour faire blague plus qu'autre chose, déjà, à peine, ce matin, Aby s'était enfuie à la simple sensation d'un Jack-au-matin, inutile de la faire sentir mal...

Mais la renarde fonça sur Clay, décidée à quelque chose, et lui agrippa le poignet. Le magicien, qui s'était plutôt attendu à une baffe ou quelque chose de ce goût-là, s'en trouva fort surpris. Il se passait quoi avec Abigail, là ? Qui avait changé sa petite renarde quand il regardait pas ? Elle qui se la jouait pivoine en voyant Jack torse nu, elle songeait pas vraiment à...

Mais, il faut avouer, une fois dans la cabine de douche, la porte refermée, avec sa renarde qui vient lui cueuillir un baiser sur ses lèvres et qui retire son débardeur après, y'a pas 256 façons de réagir quand on se nomme Jack Clay. ( Les deux yeux rivés sur les s... attendez... Clay n'a qu'un seul oeil ! ) Le magicien fixa attentivement le regard de la renarde. Les yeux sont la bouche du coeur, ils disent réellement ce que l'on ne veut pas admettre parfois. Un regard fuyant équivaut à un mensonge, ciller revient à douter ou être surpris et une lueur brillante signifie la vérité et la détermination. Clay cilla en voyant la lueur dans les yeux d'Abigail Armstrong. Que se passait-il avec elle ? Avait-elle si peur de perdre Clay qu'elle voulait vraiment faire ce que Jack n'avait laissé tomber qu'en blague ? Ou, tenait-elle à lui à ce point ? Ou encore, voulait-elle se prouver des trucs à elle-même ? Women....

Réponses :
- Jack n'en avait aucune idée, mais il se ferait pas jouer de tours présentement, c'est lui le magicien, bordel !
- Elle devrait apprendre à faire confiance à Clay alors... parole donnée est volée si reprise.
- Jack tenait à elle aussi... mais pour ça, justement, il fallait laisser du temps passer, non ?
- Elle pouvait pas se prouver des trucs une autre fois ?

Le magicien la regarda se déshabiller, puis lui faire dos. Très incertain, Jack s'approcha d'un pas d'elle, puis d'un autre, et se colla contre elle, l'enlaçant de derrière, passant ses bras par-dessus sa poitrine ( essaie de pas trop penser que t'as une poitrine féminine si attirante à ta disposition, Jackie, bassin contre bassin, tu pourrais la faire fuir encore ! ) et liant ses mains sur son abdomen, tout en resserant sa prise sur elle et la rapprochant de lui. Il se pencha à son lobe d'oreille, le mordilla quelque peu et laissa tomber :


- Je t'oblige à rien, Aby, sois-en sûre. Tu compte plus que tout pour moi, même sans faire toutes les conneries que j'peux dire. Une chose est certaine : force-toi pas pour moi ; j'te donne mon affection, quand t'en voudras plus, t'aura qu'à venir le chercher, j'attendrai...

Le magicien la retourna ensuite par les épaules, la tenant fermement et se pencha sur elle pour l'embrasser avec vigueur et fougue, en passant son bras derrière la tête d'Abigail et en serrant celle-ci et ses cheveux de sa main. Après ces quelques secondes de bonheur et de chaleur intérieure, le magicien la libéra de sa poigne et se redressa un peu, pour la fixer dans les yeux de ses yeux si différents l'un de l'autre, plongeant son regard dans les yeux de celle qui avait un corps si différent de n'importe lequel corps humain, mais pourtant si similaire...

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Abigail Armstrong
Eclaireuse du M.I.L.
Eclaireuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Japonais et anglais
Pouvoir du perso : Organique
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Mar 12 Mai - 17:10

Les hommes disent souvent que les femmes sont difficiles à comprendre. Mais il est des fois où ce sont les hommes qui sont incompréhensibles. Ou peut-être est-ce dans la nature humaine de ne pas toujours arriver à comprendre l'autre, ou à l'inverse, de naturellement empêcher l'autre de vous comprendre en étant incompréhensible... Vous suivez?
D'abord, Abigail avait cru comprendre que Jack tentait d'approfondir leur relation, à sa manière. aussi avait-elle fait plusieurs pas vers lui, pour qu'il sache qu'elle était aussi disposée que lui à avancer. Et présentement, il lui faisait comprendre que finalement il n'était pas aussi pressé qu'il l'avait montré plus tôt. Pour la renarde, c'était à n'y rien comprendre!
"Mais..."
Kitsune baissa ses yeux tandis qu'elle se remémorait de ses dernières paroles, essayant tant bien que mal d'en trouver le sens exact. Ou plutôt le sens exact de tout cela, car ce n'était pas les dernières paroles qu'elles ne comprenaient pas, mais toute cette situation. Cette succession muette de "oui" et de "non" de la part de son aimé, alors que elle, elle faisait tout son possible pour ne pas se défiler.
Dans le fond, la question était plutôt: Kami avait-il oui ou non envie d'aller plus loin? Certes, il avait dit à plusieurs reprises être prêt à attendre, mais une partie de son attitude trahissait son envie de faire mûrir cette relation. Du moins, aux yeux innocents de la jeune nippone, cela paraissait être tout comme. Souvent, il lui paraissait percevoir des signes selon lesquels Jack avait envie de plus, mais il se dépêchait ensuite de dire qu'il serait patient et que rien ne pressait. Pourquoi cette attitude? C'était cela qu'elle ne parvenait pas à comprendre.

Alors il y avait plusieurs possibilités. La première pouvait être que, après avoir vu Aby commencer à se dévêtir, il n'avait plus autant envie que cela d'aller plus loin. Cela, elle pouvait le comprendre, ayant parfaitement conscience de son disgracieux physique. Mais c'était un peu trop gros comme possibilité. Alors peut-être qu'il avait peur de la gêner en précipitant les choses? Mais si c'était cela le problème, alors ils n'y arriveraient jamais! Abigail prenait sur elle à chaque tentative, mais si il repoussait toujours le moment, non, ils n'y parviendraient jamais ou du moins, pas avant longtemps encore.
Et elle, qu'est ce qu'elle en pensait de tout cela? Désirait-elle aller au bout des choses même si la "chose" lui faisait encore un peu peur? Bien sûr elle aimait Jack plus que quiconque, et elle souhaitait tout autant le rendre heureux, qu'il ressente la même plénitude qu'elle dans leur relation de couple. Et elle n'avait pas du tout le sentiment qu'elle se forçait à faire quelque chose de désagréable pour lui, c'était juste que c'était un peu gênant... Mais au fond, il y a bien pire comme situations. Et sans doute que cette gêne diminuerait avec le temps.

Pourtant, Kitsune avait maintenant le sentiment que cette situation ne pouvait durer. Jack lui tendait trop de perches pour esquiver ce moment si important, et si elle les saisissait à chaque fois, c'était son courage qui finirait par s'émousser. Elle avait fait tout cela, l'emmener ici et enlever son débardeur, en pensant que cette fois était la bonne. Cela lui avait coûté cher en courage et en audace d'en arriver jusque là, et faire machines arrières maintenant reviendrait à se dire qu'elle avait été aussi courageuse... Pour rien? Et si la fois suivante, elle ne parvenait plus à en faire autant, après cette première tentative avortée?
Aussi, dans l'esprit de la jeune canidée prenait doucement mais sûrement place un sentiment de "maintenant ou jamais", de "quitte ou double"... Il faut avouer qu'elle ne pouvait pas si facilement admettre qu'elle avait fait tout ça pour rien.
"Ecoute..."
Tandis qu'elle commença à parler, Abigail se prit inconsciemment à dessiner des formes sur le ventre de son amour, du bout des doigts.
"Je t'aime... Et je veux te donner plus d'amour encore... Mais tu ne peux pas refuser à chaque fois, parce que je n'ai pas l'air prête..."
Kitsune releva vivement le visage, et plongea son regard animal dans celui du magicien aux fleurs. C'était le regard d'une amoureuse éperdue. Son coeur appartenait déjà à cet homme, mais elle voulait sincèrement lui donner davantage.
"C'est vrai que ça me gène un peu mais... Jack, je sais que tu as envie de mieux... Et pour dire vrai, moi aussi je le veux. Alors, arrête de te faire du souci pour moi. Au contraire..."

Kitsune se hissa alors sur la pointe de ses pattes pour aller embrasser doucement Kami. Puis, un peu gauchement car totalement dépourvue d'expérience en la matière, elle attrapa les mains de son homme et les déposa sur ses fesses. Bien sûr, la jeune fille avait rougi de plus belle en faisant cela, mais elle n'en perdit pas son gracieux sourire.
"Je veux que... Que tu m'apprennes. Je le veux vraiment..."
Dans la mesure de ses maigres moyens, Abigail venait de démontrer combien elle était prête. Oui, elle avait un peu peur... Mais toutes les filles ont peur la première fois. Pourtant la plupart surmontent cette peur par amour. Aby ne réécrivait pas l'histoire, elle ne faisait que refaire ce que d'autres avant elle ont fait pour leur chéri. C'est la même histoire qui se répète depuis la nuit des temps, depuis qu'il y a des hommes et des femmes, et depuis qu'il y a de l'amour. Et c'était à son tour de vivre cette expérience inoubliable avec Jack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Ven 15 Mai - 18:40

Au final, les insinuations à double sens sont à éviter, Jackie, la demoiselle te croit trop pressé, dans ce temps là. Que voulez-vous que le magicien fasse ou pense ? À peine ce matin même, lorsqu'Abigail était par-dessus lui et qu'elle avait sentit une sensation étrangère, elle avait détalée comme un lapin. Mais à peine quelques instants plus tard, disons une heure et demie, tout au plus, elle voulait faire plus de pas dans la direction "activités de couple" ? Les femmes sont difficiles à comprendre, right, les hommes le sont encore plus parfois, d'accord... mais hormis quelques exceptions, les femmes sont les maîtres dans l'art de faire perdre la boule et la compréhension à leur entourage, ok ? Kitsune était de ce type-là, par contre. Très difficile à comprendre, la jeune et jolie demoiselle. Mais bon, on fait avec...

Les mains de Jack se retrouvèrent prises par les douces pattes de la jeune Armstrong et celle-ci alla les plaquer contre ses fesses. Sensation, certes agréable, qui confirmait les envies de Clay, et démontrait probablement que la demoiselle ne disait pas tout ça en l'air, sans y réfléchir ? D'accord, Abigail est jeune, mais, se rappelant également ces années-là, le magicien se souvint que c'est la période des hormones et tout ça, donc la seule vue d'une fille un peu moins vêtue que les autres ammenait obligatoirement son lot de pensées obscènes de tout ce que Jack et ses divers talents pouvaient faire découvrir à cette fille un peu trop découverte. Il était un jeune homme alors, se signalant au passage qu'Abigail était une jeune femme, donc moins sujette à penser ce genre de choses et avoir ces pensées perverses en tête. Il ne faut pas le nier, les hommes pensent régulièrement avec l'hémisphère sud de leur cerveau ( vous savez, la partie qui se trouve dans le pantalon ? ) et quand cela se fait, les communications avec l'hémisphère nord sont coupées au complet. Elles ne reprennent qu'une fois l'acte fait et la pensée "Merde, quess que t'as encore fait ?" peut être dans les premières.

Mais en vieillissant et en maturant, les parties peuvent être plus équilibrées, ce qui était le cas de l'homme de 29 ans, présentement à demi-nu, dans la douche, avec une demoiselle à allure de renarde ayant retirée son débardeur et offrant une vue plongeant dans sa paire de sein à son compagnon borgne, la tenant par le fessier...

Le magicien serra Aby contre lui, la tenant d'une main sur les fesses encore, mais de l'autre dans le dos. Il l'embrassa, les deux yeux fermés, puis les ré-ouvrit avec un visage paisiblement calme, se contentant de l'observer dans les moindres détails et de la scruter au plus profond de ses yeux. Elle disait être prête, elle le démontrait et elle le voulait... pourquoi, pendant ce temps, tu te contente de la freiner, Jack ? Pour qu'elle ne se dise pas qu'elle avait gâchée sa première fois, voila pourquoi. Elle semblait si décidée et si convaincue que le magicien capitula de bonne grâce, au final.

Il retrouva un sourire, haussa les épaules et prit Kitsune par les épaules, la retournant dos contre lui, pendant qu'il exécutait la manoeuvre demandée silencieusement plus tôt, dégraffer son soutien-gorge, tout en lui déposant de petits baisers dans le cou et le long des épaules, passant ensuite ses bras le long de la demoiselle et refermant sa prise, joignant ses deux bras, au niveau du ventre, les bras passant par-dessus la poitrine de la jeune renarde, l'écrasant légèrement, faisant une simple pression dessus pour signaler avec toute sa tendresse, la force avec laquelle il l'aimait, cette jeune fille. Il remonta tranquillement saligne de baisers le long de son cou, passant par les oreilles et terminant sur son visage, l'arquant légèrement contre lui pour l'embrasser de plus belle.

Ils vont la prendre, cette douche, ou faire simplement des trucs d'amoureux ? Le magicien ne semblait pas trop se presser pour enlever ses pantalons ou ceux de la demoiselle, pour l'instant...

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Abigail Armstrong
Eclaireuse du M.I.L.
Eclaireuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Japonais et anglais
Pouvoir du perso : Organique
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Mar 19 Mai - 17:55

La relative crispation nerveuse d'Abigail commença à disparaître, dès le sourire que lui rendit Jack. Elle était réellement soulagée que cette situation délicate puisse se débloquer, car elle n'aurait pas aimé que perdure cette sorte d'incompréhension mutuelle entre eux. Le malaise dissipé, ils pouvaient faire un pas de plus l'un vers l'autre, en toute sérénité. Kitsune avait moins peur présentement, car elle se sentait rassurée, entre les bras de Kami. Elle avait l'intime conviction qu'avec lui pour la guider, elle n'avait plus grand-chose à craindre.
C'est tout naturellement qu'elle se laissa aller, tandis que son homme accédait à sa précédente requête. Les joues de la jeune nippone s'empourprèrent à nouveau, mais sa gène était presque disparue. Elle sentait les baisers de Jack sur elle, penchant la tête pour lui faciliter l'accès à son cou... Et Aby commençait à comprendre le sens du mot "enivrant". Certes, elle n'en était pas encore à perdre tout contrôle, loin s'en faut, mais la douceur de son magicien de chéri l'aidait à se laisser aller, à entrer dans cette danse. Et puis, il la touchait, sans même qu'elle ne ressente la sorte de dégoût habituel que lui procurait les contacts physiques non-consentis. Avec lui, tout était différent, elle acceptait tout sans ressentir trop de gène, parce qu'il était extrêmement doux et attentionné avec elle.
Cette nouvelle sorte de contacts plus que rapprochés, bien que nouvelle, ne déplût donc pas tant que cela à Abigail. Dans son esprit, ses barrières de pudeur et de gène tombaient en morceaux, grâce aux assauts des lèvres de Kami. Elle qui avait secrètement souhaité que ces barrières disparaissent, elle était contente que cela se produise, plus tôt qu'elle ne l'avait espéré, qui plus est.

Pourtant, dans un recoin bien lucide de l'esprit de la jeune mutante, il y avait une petite voix doucereuse qui lui répétait que ceci n'était qu'un commencement, un prélude si l'on puis dire. Bien sûr, ils étaient en train de se découvrir plus intimement, et c'était très agréable, mais la demoiselle en était certaine, la suite serait encore plus agréable. Kami faisait son maximum pour ne pas la brusquer, elle le sentait encore, et avec tant d'égards, il était improbable que la suite ne suive pas le même cheminement.
C'est alors qu'elle prit à son tour l'initiative. Avec un sourire tout ce qu'il y a de plus bienheureux, elle poussa fermement mais sans brutalité aucune son amour contre le mur de la cabine de douche, où elle savait situé le robinet de déclenchement de l'eau. Elle n'eut alors plus qu'à tendre une main pour tourner ce dernier, et une pluie d'eau, d'abord froide puis rapidement tiède, s'abattit sur eux. Le débit de l'eau était calme et régulier, et cela ajoutait un petit quelque chose en plus à l'ambiance qui pouvait régner dans l'étroite cabine.
Abigail voulait ensuite faire tout comme Jack, c'est à dire aller l'embraser dans le creux du cou... Mais, petit problème, elle était bien plus petite que lui et se hisser sur la pointe des pieds n'était pas assez... Alors, un air enjoué au visage, elle lui demanda brièvement:
"Tu m'attrapes?"
Et l'instant suivant, la petite japonaise lui bondissait dessus, s'agrippant les bras autour du cou et les jambes autour de la taille de son homme. Ainsi, elle avait son cou à portée et pouvait faire ce qu'elle avait envisagé. Ses lèvres tracèrent à leur tour un chemin, d'une épaule jusqu'à la joue droite de Jack, avant de conclure leur périple sur les lèvres de son amoureux. Kitsune s'était tellement concentrée sur cela qu'elle en avait complètement oubliée qu'elle était à moitié dénudée. Et logiquement, quand on n'y pense pas, on ne ressent pas de gène, et c'était tant mieux! Resserrant ses bras et ses jambes pour ne pas glisser, à cause de l'humidité grandissante de leurs corps, Aby profita de cette belle occasion pour aller murmurer tout son amour aux oreilles de son magicien.
"Je t'aime..."
Puis elle releva le visage, avant de partir un petit rire mélodieux proche du glapissement, et d'expliquer la raison de cette soudaine crise de rire.
"Et j'en suis rendue à faire des folies, je crois, tant je suis amoureuse..."
Bien sûr, le ton bienheureux de sa voix n'indiquait que son bonheur de passer un tel moment avec son amour, aucunement un regret quelconque. Ce n'était que du bonheur, et pour ainsi dire, elle ne regrettait plus d'avoir fait ces folies. C'était même le parfait contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Mar 19 Mai - 22:45

- WHAAaa ?

C'est ce qu'échappa Clay alors que l'eau froide lui coula dans le dos. Abigail, lovée contre lui, pouvait bien rire, le magicien avait prit toute l'eau froide, lui faisant protection de son corps et maintenant, l'eau était chaleureusement tiède. Souriant, les dents serrées, en regardant sa compagne d'un air malicieux, l'homme borgne se contenta de penser qu'elle ne s'en tirerait pas aussi facilement avec le grand Jack Clay. Mais alors même que l'ami mégalomane songeait aux divers doux moyens de faire payer cet affront à sa renarde, celle-ci lui demanda s'il l'attrapait. Cette mention-là, il ne l'avait pas attrapée, certes non, mais la jeune renarde expédiée dans ses bras, il avait eut le temps, avec ses réflexes rapides, de l'intercepter. Jack, n'étant de loin pas l'homme le plus fort du monde, cette position, fort agréable quand la demoiselle est plus petite, ne pourrait pas être tenue très longtemps, même malgré le faible poids de sa partenaire. Le magicien se cramponna donc sous les cuisses d'Abigail, étant sensiblement près de l'endroit où les fesses et les jambes se rejoignent pour ne former qu'un. Il ferma les yeux pour profiter des petits baisers déposés à divers endroits par la canidée jusqu'à se retrouver à l'embrasser à nouveau. Le magicien ne fatiguait pas encore, tout allait donc très bien. Aby exprima par la suite ses sentiments, doucement, dans le creux de l'oreille de l'homme aux cheveux blonds, qui se contenta de sourire, se rappelant que les femmes, au final, sont toujours en train de parler... avant l'acte, pendant les préliminaires, pendant l'acte, à la fin de l'acte et même lorsque leur homme commence à s'endormir, deux heures plus tard, elles arrêtent jamais de jacasser... mais, se rappela le magicien, sourire aux lèvres, une telle situation lui manquait et il était heureux de tout recommencer encore une fois avec Abigail, cette fois-ci. Qui sait ? Peut-être était-ce la dernière fois qu'il avait à tout recommencer ?

Le magicien se demandait quan même quelles étaient les folies de la demoiselle. Elle n'avait rien fait qui sorte de l'ordinaire, pourtant. Enfin, sur une seconde période de réflexion, pas hors de l'ordinaire des humains normaux. On ne peut pas dire que Kitsune entre très bien dans le moule "humain normal" comprenez ? Mais à sentir sa poitrine collée contre lui, à avoir son parfum qui lui chatouillait les narines d'aussi près, à tenir entre ses mains les cuisses et les fesses d'Abigail, Jack se dit qu'elle avait tous les aspects humains, finalement. Elle riait, réfléchissait, pensait, parlait, s'amusait, aimait et, sous peu, baiserait, alors... ( désolé, je devait la faire, celle-là ) au final, la renarde était plus humaine que certains des compatriotes de Clay. Mais, présentement, l'humidité montante dans la douche et la température allant dans le même sens, Jack se dit que les pantalons, ça faisait un peu de trop, présentement, non ? Avec un petit baiser rapide sur les lèvres d'Abigail, après n'avoir rien ajouté, Clay songea que le confort devrait être augmenté, aussi descendit-il les yeux ( que dis-je ! l'oeil ) dans la direction des pantalons de la renarde, se libérant une main, tout en se repliant une jambe contre le mur pour pallier la répartition du poids de la demoiselle et, main libre, se rendit vers l'ouverture des pantalons de sa compagne, puis redressa son regard, la main caressant le ventre délicatement :


- Besoin de plus de confort, Kitsune ?

Puis, se rappelant une phrase qu'elle venait de lui reprocher, le magicien se fendit d'un sourire malicieux avant d'ajouter :

- C'est vrai, moins de soucis pour toi, j'ai faillit oublier, sorry.

Et le magicien, tout sourire, de commencer à retirer les pantalons de la demoiselle. Pourquoi ? Elle avait dit qu'il devrait moins se faire de soucis pour elle, et là, il ne pensait qu'à son confort. Faut pas ? Bon, avouons, ça ne ressemble pas trop à Clay. Il y va tout de même doucement, délicatement, et s'il sens une opposition à ce geste, il arrêtera immédiatement. C'est seulement qu'il profite, lui aussi, d'un état euphoriquement amoureux. D'où la raison de son rire, jovial et clair, de jeune homme sur le point de faire des "choses" avec sa petite amie. La sensation de bien-être en Clay était appaisante, aussi le magicien se riva les yeux dans le regard 'Abigail et lui murmura :

- Je suis fou de toi aussi, t'inquiète...

Tout en même temps qu'un coin de sa tête appréciait beaucoup la sensation des seins d'Abigail contre son torse. Et en fait, y'a pas seulement que la tête qui apprécie, si vous voyez ce que je veux dire...

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Abigail Armstrong
Eclaireuse du M.I.L.
Eclaireuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Japonais et anglais
Pouvoir du perso : Organique
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Lun 29 Juin - 16:46

C'était une bulle, ce moment, cet endroit, cet homme, tout. Comme une bulle protectrice et chaleureuse où Abigail oubliait tout, jusqu'à son propre nom, tant il était facile de se laisser porter, emporter par cette passion doucereuse et apaisante. Un sentiment nouveau se présentait à la jeune nippone, elle se sentait femme plus que jamais, et c'était grâce à Jack, son regard, son amour et son affection. Probablement son amour la rendait plus belle, et elle dût fournir bien des efforts pour éviter de répéter, sans fin, les trois mots qu'il lui inspirait.
Aussi, Aby n'éprouva pas de gène, ou très peu, lorsque son amoureux entreprit de déboutonner son jean. C'était la suite naturelle des évènements, et elle n'avait pas l'intention de s'y opposer. Jusqu'ici, tout s'était si bien déroulé qu'il n'y avait aucune raison indiquant que la suite se passerait mal.
Bien sûr, Kitsune finit par sentir la "chose dure" sous la ceinture de son homme, tout comme lors de son réveil le matin même. Certes, c'était bien une des choses qui la gênait le plus, inutile de se le cacher... Mais il est d'usage de dire que c'est l'inconnu qui fait peur, aussi la jeune japonaise espérait qu'avec le temps, elle ne serait plus chamboulée à chaque fois que Kami aurait cette réaction physique. Ce serait tout de même embêtant si cela perdurait, en tout cas !

Voyant la difficulté de son homme à parvenir à ses fins, à cause de cette périlleuse position, Abigail lâcha ses prises et se remit sur ses pattes postérieures, espérant faciliter les choses à venir. Hardie et courageuse, elle l'imita même, et déboutonna le pantalon de son magicien, son coeur battant la chamade. Jamais elle n'avait fait cela...
*Il faut un début à tout, après tout... *
Aussi loin qu'elle s'en souvienne, Aby n'avait jamais dû déployer autant de courage que dans cette situation. Pourtant, elle en avait vécue, des moments délicats, mais ce n'était rien en comparaison de celui-ci. Déshabiller un garçon, et simplement envisager ce qui se passerait ensuite, là était sans nul doute, la chose la plus gênante qu'il lui eut été donné de faire dans sa courte existence.
Par chance, ce petit bout de jeune fille ne manquait pas de bravoure, de passion surtout, et elle n'oubliait pas la raison pour laquelle elle faisait tout ça. Par amour et par conviction, et puis elle devait admettre qu'elle était franchement curieuse de savoir ce qu'il y avait après les baisers et les étreintes amoureuses. Et du peu qu'elle savait, cela valait bien tous ces efforts.

Vint alors le moment où leurs deux pantalons étaient déboutonnés, presque en même temps. Kitsune releva son visage vers Kami, cherchant dans son regard un encouragement, qu'elle trouva. Après un doux sourire, et un compendieux baiser déposé sur son torse, la jeune canidée abaissa le pantalon de son amoureux, le laissant faire de même avec son propre vêtement. Bien sûr, la première chose qu'elle nota était la "bosse" sous le sous-vêtement de Jack, qui correspondait à la "chose dure" qu'elle avait senti contre elle par deux fois. Aby ne manqua pas de rosir instantanément à la vue de ceci, mais fit de son mieux pour garder contenance. Timide malgré tout, elle se contenta d'enserrer le torse nu de Jack de ses bras, y déposant d'autres brefs baisers, puis retourna chercher le regard de son magicien. Tout comme elle le lui avait exprimé, elle avait besoin qu'il la guide, n'étant pas encore assez à l'aise et surtout, au fait de ce sujet, pour prendre seule les initiatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Mer 1 Juil - 23:27

La température de l'eau semblait soudainement augmenter ou c'était seulement Jack qui avait de plus en plus chaud ? En fait, c'était simplement l'esprit du magicien qui se laissait aller et sa température corporelle suivait le rythme où dérivaient ses pensées. Le magicien voyait bien que sa renarde allait en se gênant elle-même de plus en plus, plus le temps avançait, moins de vêtements restaient et plus de rouge apparaissait dans le visage de sa douce renarde. Clay trouvait, quand à lui, la situation des plus normales. Ce n'était cependant pas sa première fois avec une fille, pas sa première fois dans une douche, mais, songea-t-il avec un sourire en coin, c'était la première fois que la fille avait plus de poils que lui ou encore qu'il avait 10 ans de plus qu'elle. Mais rien de tout ça n'était pour déranger Jack Clay. Ce qui le dérangeait peut-être un peu c'était que Kitsune semblait s'offrir à lui peut-être trop facilement... mais il devait cesser ces réflexions sur ce que faisait ou non Abigail. Si elle agissait ainsi c'était son choix et il ne devait pas interférer dans ses décisions à elle. Mais trèves de réflexions, la jeune demoiselle prenait l'initiative et retirait les pantalons, maintenant détrempés, du magicien. Avec un sourire, mi-amusé, mi-fier, l'homme aux cheveux blonds se pencha et descendit ceux de sa demoiselle également, les lui retira de dans les pattes et les jeta au-dehors de la cabine de douche. Pourquoi donc ? Advenant que quelqu'un entre dans le périmètre, n'importe quel observateur pouvait constater la présence de deux paires de pantalons détrempés sur le carrelage. La suite logique s'ensuivant, quelqu'un de consciencieux remettrait sa douche à plus tard et quelqu'un de plus trouble-fête chercherait par le questionnement verbal à savoir qui est dans la douche.

Clay, une fois débarassé de son pantalon un peu trop humide à son goût, agrippa Abigail par les épaules, se penchant pour parsemer de baisers son cou et fit un demi-tour avec elle, la plaquant entre lui et le mur de la douche. Les deux mutants étaient maintenant en sous-vêtements, mouillés de la tête aux pieds par l'eau délicieusement chaude, ruisselant le long de leur deux corps collés l'un à l'autre et sous peu entremêlés l'un dans l'autre. Jack garda une main sur la nuque de la jeune canidée, l'embrassant avec de plus en plus de fougue et de vigueur pendant que son autre main allait faire connaissance avec la poitrine de la demoiselle. L'homme avait connaissance du fait que le bout des seins des femmes est extrêmement nerfé et peut facilement servir d'élément déclencheur à une partie de jambes en l'air. Au stade où il en était, la situation seule servait à faire tout le travail pour lui, inutile de répéter à nouveau la présence d'une jolie jeune fille, à moitié nue, sous la douche chaude avec lui, voila qui suffisait pour qu'un homme atteigne le niveau d'excitation suffisant à ce que commencent les étreintes amoureuses et plus que ça, mais en ce qui est d'une fille, pour qui c'est, qui plus est, la première fois...

Allant donc, de sa main droite, titiller le bout de la poitrine d'Abigail, le magicien l'embrassait de plus belle, se lovant tout entier contre elle, lui faisant, volontairement, cette fois-ci, sentir la présence de cette "bosse" dans le peu qui restait masquant la pudeur de Jack Clay. Le magicien continuerait son avancée sous peu, mais avant il devait faire comme tout bon amoueux aurait le coeur de faire à sa partenaire lors de sa première fois :


- Je t'aime, Abigail.

Et Clay de l'enlasser de plus belle, de l'embrasser à nouveau et de titiller avec de plus en plus d'ardeur, attendant de voir la réaction de sa demoiselle et attendant la permission de continuer plus loin, ou d'arrêter pour cette fois-ci. Ce dont, bien entendu, il n'espérait pas !

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Abigail Armstrong
Eclaireuse du M.I.L.
Eclaireuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Japonais et anglais
Pouvoir du perso : Organique
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Ven 3 Juil - 18:37

L'instant I approchait de plus en plus, et chaque seconde qui s'égrenait faisait encore grimper le baromètre amoureux de cette cabine de douche, son aiguille en passe d'indiquer une relation devenant torride, enflammée au plus haut point. Abigail se sentait flotter, comme transportée sur une vague qui la faisait dériver loin de la plage, loin de tout ce qu'elle connaissait. Toutefois, appréhender l'inconnu lui était plus facile avec Jack, car elle savait qu'il la guiderait de son mieux, avec toute l'attention et la délicatesse nécessaire pour que cette étape de leur relation soit la meilleure possible.
Aussi, la renarde se laissa aller entre ses mains, n'opposant pas la moindre résistance mais plutôt, à son propre étonnement, une réceptivité qu'elle ne soupçonnait pas. Chacune des caresses de son magicien la faisait frémir littéralement, et c'est avec une certaine volupté qu'elle s'y abandonnait corps et âme. Les mains appuyées contre la paroi de la cabine de douche, elle capitulait sous chaque caresse, chaque baiser de son homme, et lorsqu'il lui dit les mots qu'elle adorait l'entendre dire, c'est avec tendresse que la jeune japonaise sourit. Elle n'avait plus de doute que ce moment serait très agréable, malgré ce qui persistait de sa gêne.
"Aishiteru Kami... Je t'aime."
Lui répondit-elle, entre deux souffles, car sa respiration devenait saccadée, à cause du stress mais aussi de cette explosion de sensations, toutes plus enivrantes les unes que les autres.

Ce fut dans un relâchement, un abandon des plus total que Kitsune, malgré la pudeur qu'il lui restait encore, donna son accord tacite pour que les choses s'accélèrent un peu plus. Jack lui avait donnait un très bon premier aperçu de ce qu'allait être leur première fois, aussi c'était avec sérénité qu'elle fut prête à franchir le pas tant redouté...



Une demi-heure plus tard, peut-être un peu plus, peut-être un peu moins, l'eau de la douche avait cessé de ruisseler. Abigail était assise à même le sol de la cabine, serrée contre son amoureux, un air éprouvé mais bienheureux sur son visage animal. Ce fut intense, plus intense que tout ce qu'elle avait déjà vécu, mais ce fût aussi très bien. Il était difficile de décrire son état de bien-être, de sérénité, mais la chose dont elle était sûre, c'est que ce fut presque un soulagement, une délivrance d'avoir fait cet acte d'amour, avec Kami. Maintenant, elle était intimement convaincue que c'était grâce à lui et à son amour qu'elle se sentait aujourd'hui, plus femme qu'elle ne l'avait jamais été. Par parce qu'elle venait un franchir un pas, mais parce qu'elle avait vécu là un moment, un échange amoureux comme elle n'en avait jamais vécu de semblable, et elle se sentait être redevenue humaine, pendant ce moment. Ou comme si elle n'avait jamais été une mutante, un monstre aux yeux de beaucoup. Dans ce sens, elle était plus heureuse qu'elle ne pouvait l'exprimer.

Caressant doucement le bras de Jack, la tête appuyée contre son épaule, Aby ne regrettait présentement plus rien. Au contraire, elle se traitait maintenant d'idiote pour avoir été autant gênée pour ce qui lui apporta tant. Elle savait maintenant que ce n'était pas aussi terrible qu'elle le pensait, et qu'elle s'était stressée pour rien. Quoique, c'est probablement là le lot de toutes les premières fois. En tout cas, elle était maintenant contente que cela ait eu lieu, avec lui, et que cela ait été aussi bien.
"Kami... Merci."
Si ses mots étaient peu éloquents, au moins Kitsune en disait plus long avec ses yeux, affichant chacun mille étoiles de bonheur. Au fond, les mots n'avaient plus vraiment d'importance maintenant, ils n'en disaient pas assez du bonheur qu'elle ressentait, et c'était presque plus simple, plus naturel aussi, d'embrasser Jack pour lui signifier combien il la comblait. C'est ce qu'elle fit, l'embrassant avec tendresse, avant de se lover un peu plus contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Ven 4 Sep - 16:45

Recevant la permission qu'il attendait, le magicien descendit légèrement afin de retirer le peu qui restait de vêtements aux deux amoureux. La nudité complète de l'homme et de la jeune femme était contrastante à observer. Le magicien aux cheveux blonds, pâle jusque sur sa peau, peu bronzé qu'il était, mais au moins, tout était uniforme, son bassin arborant la même couleur que ses épaules, lové tout contre sa petite renarde, rousse et blanche, parsemée de poils partout, mais en définitive, partout. Mais ce n'était pas du poil dru d'homme, non, c'était une sorte de petit poil doux, agréable au toucher, et ce, même lorsque la canidée était complètement mouillée. Jeu de mot intentionnel de l'auteur, ici ? Peut-être bien... Il reste que le jeune homme avait remarqué l'accord que lui donnait sa douce aimée aussi se prépara-t'il à lui faire franchir cette étape. Alors qu'il la serrait contre lui, alignant la partie mâle dans la partie femelle, Clay se sentait rajeunir d'au moins dix ans, comme s'il revenait lui-même à ses premières expériences, souriant et riant de concert avec la renarde. Il se doutait bien qu'elle craignait la première fois et se signala que, pour la plupart des filles, ce n'est pas une expérience agréable, mais quand vint le moment de la pénétrer, il s'y prit doucement, ne voulant pas lui faire de mal ( et préférant éviter, de la même façon, un glapissement à lui déchirer les tympans )...

Une éllipse est appropriée à ce stade, laissons à Jack et à Abigail l'intimité nécéssaire pour ce premier acte de couple, bande de petits voyeurs !

Donc, nous disions une demi-heure, environ, plus tard, nous retrouvons là nos deux amoureux lovés l'un contre l'autre tous deux assis au sol, tous deux toujours nus, mais tous deux semblant pleinement satisfaits. Serrant Abigail par les épaules contre son torse, Jack n'arborait pas l'air idiot de celui qui vient de baiser, oubliez cette image atroce détruisant ce parfait personnage qu'est le Britannique ! Non, notre magicien arborait une expression de sérénnité et de contentement, un léger sourire sur les lèvres, ne découvrant même pas ses dents, se demandant si la renarde aimerais cette première fois... tout au moins, l'espérant suffisamment pour qu'elle en redemande encore une fois. Mais peut-être pas à l'instant, sentant la vague de fatigue habituelle s'emparer de lui, il se força à garder les yeux ( oui-oui, les yeux ) ouverts pour ne pas simplement s'endormir ici et là, dans cette cabine de douche, lové contre sa petite renarde... ou plutôt, sa petite renarde lovée contre lui. Elle se hissa un peu, lui murmurant du Japonais suivit de l'Anglais et, encore une fois, Jack se dit qu'il devrait vraiment apprendre cette langue. Justement quand une langue envahissait son espace de parole, mais qu'à cela ne tienne, il se joignit à cette petite danse rituelle chez les amoureux. Et, quand ce petit tango fut terminé il put marmoner à son tour :


- Love you, Aby

Sans autre forme de procès. Il regarda pleinement celle qu'il aimait. La détailla du bout de ses petites oreilles, jusqu'à l'extrémité de ses pattes, tout en passant par-dessus les canines et le bout de ses seins. Une nouvelle fois, elle se lova contre lui, mais Jack voulait se réveiller un peu... et en plus, il fallait pas passer la journée dans cette cabine de douche, les membres du M.I.L. finiront bien par se lever et vouloir se doucher éventuellement. Donc, le magicien, enlaçant son être aimée de manière habituelle, passant son bras par-dessus les épaules de la jeune fille, il laissa dériver sa main pour aller caresser les hanches de la demoiselle et pour ensuite trouver prise et empoigner délicatement, mais fermement quand même, les fesses de la jeune fille. Est-il une sensation plus agréable chez un homme qu'une paire de fesses entre les mains ? Bon, peut-être une paire de seins, d'accord. Mais les filles sont faites pour être douces au toucher et si confortables avec les deux poches de graisses plus haut mentionnées ! Agrippant donc une fesse, Jack s'arma d'un sourire pendant que l'autre main remontait le menton de la canidée pour qu'il l'embrasse à nouveau et entamme le mouvement de se lever...

C'est bien, comme endroit, mais on serait sans doute mieux ailleurs, non ? Et où, par exemple ? Dans les bois ? En un tour de véhicule fait par Jack ! Oui, Jack pouvait l'emmener... bon, il avait songé à la plage, mais il faudrait en trouver une déserte pour que Kitsune s'y sente à l'aise en bikini. Mais, mentionnons-le, Jack se sentit plein d'énergie à cette vision. Si jolie déjà, imaginez-la avec un délicat bikini, moulant parfaitement sa poitrine et découpant ses hanches avec délicatesse pour serrer les fesses en deux masses parfaitement rondes... et voila, l'objet le plus léger de la terre commençait déjà à se soulever... vous savez, celui qui se soulève d'une simple pensée ?

Il était temps d'y aller, sinon on ferait une prise deux dans la douche, Kitsune...

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Abigail Armstrong
Eclaireuse du M.I.L.
Eclaireuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Japonais et anglais
Pouvoir du perso : Organique
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Mar 8 Sep - 17:41

Abigail acquiesça lorsque Jack lui fit comprendre qu'il était temps de sortir de la cabine. Il était vrai que la situation deviendrait des plus gênantes, si l'un ou l'autre des rebelles décidait de venir faire sa toilette à ce moment-là. Un peu comme lorsque Spyke avait vu Aby qui sortait de la douche, quelques temps plus tôt. Ce jour-là, la canidée avait eu la honte de sa vie! Douloureux souvenir... Alors, il était plus prudent de s'éclipser en toute discrétion, en profitant du fait que les autres membres du M.I.L. étaient des lève-tard.

Toutefois... Un problème se présenta à Kitsune tandis que son amour de magicien venait d'ouvrir la porte de la douche. Ses vêtements étaient éparpillés sur le sol de la douche, tous trempés, et elle n'avait pas songé à prendre de serviette. Aussi, Aby ne pouvait sortir autrement que... Intégralement nue! Il fallait avouer que ce n'était pas très malin, d'avoir oublié de prendre de quoi se changer, ou du moins, de quoi cacher son anatomie intime. Mais elle ne pouvait quand même pas sortir hors de la cabine, et déambuler nonchalamment dans le dortoir dans le plus simple appareil!
Aussi elle retint Kami par les épaules, au moment où il allait sortir, et lui demanda d'une voix douce qui cachait mal sa gêne.
"Dis... Tu pourrais me ramener une serviette de bain?"
Ce serait peut-être étonnant, aux yeux de Jack, ce retour à une certaine pudeur. Mais en réalité, Kitsune n'avait pas changé d'une once, sauf avec son bien-aimé. Avec lui, elle avait osé montrer son corps tout entier, sans se cacher derrière sa pudeur, mais cela lui avait toutefois demandé un certain effort. Or, elle avait fait cet effort pour son petit-ami, parce qu'elle l'aimait sincèrement. Mais cela ne voulait pas dire que dorénavant, la petite renarde ne se cacherait plus! Au contraire, sa gêne était restée intacte, avec les autres personnes. Seul Kami aurait donc le privilège d'en voir et d'en savoir un peu plus que les autres sur la nippone.

Profitant du départ de son amant, Abigail ramassa toutes les affaires de Jack et d'elle-même, tous les habits humides qu'ils avaient laissés là. Elle les rassembla en une petite boule de vêtements, qu'elle déposa près de la porte de la cabine, prête à être emportée à la machine à laver. Puis elle se mit à songer à ce que Kami et elle pourraient faire du reste de leur journée.

A dire vrai, le nombre d'activités de couple possibles étaient assez réduites, à l'avis de Kitsune. En effet, sa mutation animale, toujours très visible, lui interdisait les sorties en milieu urbain. Pourtant, qu'est ce qu'elle aurait adoré aller au cinéma, ou pouvoir s'asseoir à la terrasse d'un café pour déguster une crème glacée! Malheureusement, les petits bonheurs de cet acabit étaient interdits à Aby, qui devait toujours songer à fuir les endroits très fréquentés. Par chance, elle appréciait aussi beaucoup les espaces verts et la campagne. C'était sans doute à cause de sa mutation en canidé, sa nature sauvage et animale lui permettait d'apprécier ce type d'environnement. Mais, difficile de trouver un cinéma ou un café en plein centre d'une dense forêt...
Aussi, Abigail arrêta de songer à tous ces désirs impossibles à exaucer, et décida de s'en remettre aux envies de Kami. Après tout, elle avait aussi envie de lui faire plaisir, et pour cela, peut-être que lui-même avait quelques idées qui pourraient être réalisables, pour la petite renarde. Dès lors qu'il lui eut rapporté une serviette, elle lui demanderait.
"Qu'as-tu envie de faire cette après-midi?"
Il est coutume de dire que les hommes ont rarement les mêmes envies que les femmes, mais Abigail avait envie de lui faire plaisir. Du moment qu'il ne souhaiterait pas faire des choses qu'elle ne pourrait satisfaire, elle serait toute ouïe à ses suggestions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Clay
Stratège du M.I.L.
Stratège du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Age du perso : 30 ans
Langues parlées : Anglais (Accent British)
Pouvoir du perso : Prestidigitation
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Lun 21 Sep - 2:41

Jack acquiesca avant de se lancer, flambant nu, vers les dortoirs. Hein ? Quoi ? Non, mais je rigole ! Le magicien se rendit d'abord dans une cabine de douche voisine, ferma la porte puis disparut. Il apparut ainsi dans le dortoir vide, quelques mètres à peine de la salle des douches, avec des sous-vêtements déjà sur lui. C'était fou comment il aimait être magicien. Sortant donc de son endroit d'apparition ( le dessous du lit de Spyke, à en juger par l'odeur et la "sanité" des lieux ), Jack se remit debout, puis se récupéra une chemise, des pantalons et des chaussettes. Il aurait aimé prendre les vêtements d'Abigail, mais il ne pouvait pas deviner ce qu'elle mettrait et les femmes, jeunes ou vieilles ont toutes cette manie des couleurs, des agencements et des ensembles. Quoique sa renarde...

Tenterait-il le coup ou non ? Il avait des chances de tomber sur ce qu'elle voudrait bie porter, non ? Elle qui portait toujours son débardeur habituel et ses pantalons troués pour laisser passer sa queue.. ses queues, pardon. Après tout, n'avait-elle pas déjà dit se ficher de son apparence ? Logiquement, non ? Mais c'est un terrain glissant, comme de chercher à fouiller dans une sacoche féminine, mais là, c'est dans son tiroir de sous-vêtements ! Un brin plus intime. Mais après tout, Jack ne venait-il pas de s'envoyer en l'air avec ladite femme, un peu plus tôt, dans la cabine de douche ? Si, mais ça n'y change rien au degré d'intimité, même un mari ne fouille pas dans les trucs de sa femme, alors...

Venant finalement à la conclusion qu'il ferait mieux de n'emmener qu'une serviette à Abigail, il s'y résigna et en agrippa une au passage, retournant vers les douches, mais à pied cette fois-ci. Que ferait-il avec Abigail aujourd'hui ? Y faut bien une variante pour les lecteurs qui sont fatigués des éternels débats et ébats de Spyke et du Leader du M.I.L. à l'insu de tous les membres du M.I.L. quoi ! Une ballade serait la meilleure idée, imaginons, mais c'est pas ce couple-là qui va se promener inapperçu dans les rues des quartiers de l'Inde : un blanc borgne accompagné de sa petite copine renarde... pfiou, ça sera pas évident pour les sorties de couple, ça ! Y faudrait un quartier "Mutants Only" dans les ruelles du monde, avec des bars, des cafés, des pubs, des restos, des hotels... et que des mutants, pour y vivre en paix ! Mais, n'était-ce pas un des objectifs du M.I.L. ? La liberté mutante ? Si. Laissant là sa carabine, le magicien entra finalement dans la chambre des douches et appela Aby, afin qu'elle sache que c'était bien lui qui venait d'entrer. Et là, comme par magie, elle posa LA question. Godammit ! Bloody Hell !


- Hhrrmmm... well....

Un plan commençait à germer en Jack pour permettre à Abigail de se présenter au grand jour... mais à long terme seulement, pas à court terme... En lien avec ce plan, Jack déclara :

- J'aurais une idée pour ce soir, disons, mais en attendant... tu serais partante pour une petite excursion en bord d'océan ?

Il conduirait, y,a pas à douter. Seulement passer un ou deux coups de fils avant de partir et faire plancher Spyke sur un truc qui lui tenait à coeur pour Aby...

_________________
~ Jack Clay ~
"Friendship... the true magic men are capable of..."


Sujets : [M.I.L.] Chambre d'Issamé, [M.I.L.] Que le spectacle commence !, [M.I.L.] Chambre de Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terranostrum.ca
Abigail Armstrong
Eclaireuse du M.I.L.
Eclaireuse du M.I.L.
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 30
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Japonais et anglais
Pouvoir du perso : Organique
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   Ven 25 Sep - 18:39

Abigail attrapa gracieusement la serviette que lui tendait son amour de magicien, le remerciant silencieusement d'un signe de tête avec le sourire. Elle s'enroula la serviette autour du corps et cela fait, sortit de la cabine de douche pour se diriger vers sa couchette, de façon à prendre des vêtements propres pour se vêtir. Se faisant, elle écouta la proposition de Kami. Ce dernier semblait déjà songer au programme de la soirée, et peut-être avait-il des idées dans ce sens, mais il formula également une idée pour occuper leur journée. Cette idée de promenade plaisait bien à Kitsune, d'autant plus que c'était à peu près ce qu'elle avait imaginé pouvoir faire avec son compagnon. Les alentours de la base du M.I.L. semblaient peu fréquentés, du peu qu'elle avait pu l'observer lors de leur premier entraînement commun à l'extérieur, cette fois où elle s'était blessée à l'épaule. Aussi, cette perspective de promenade en amoureux la rendait plutôt enthousiaste. Les bras chargés de quelques vêtements propres, la renarde passa devant Jack et lui embrassa son torse nu avant de retourner dans la cabine de douche pour s'habiller. En effet, elle avait conscience que le faire devant son amour n'était pas la chose la plus glamour qui soit.

Quelques minutes plus tard, Aby ressortit de la douche, tenant cette fois en mains ses vêtements sales et mouillés ainsi que la serviette de bain. La jeune nippone avait revêtu un simple jean troué à l'arrière, toujours pour laisser sortir les appendices qui prenaient de plus en plus de place. Comme haut, elle avait choisi un t-shirt marron tout simple, assorti à la couleur de son pelage. Rien de très élaboré en somme, car avec la balade qui s'annonçait, elle n'avait pas jugé adapté de se mettre sur son trente-et-un. Cela étant, Abigail n'en demeurait pas moins resplendissante, sans doute l'amour la rendait-elle jolie.
Après avoir déposé les vêtements humides dans sa corbeille de linge à laver, la renarde s'en retourna vers son magicien qu'elle étreignit doucement de ses minces bras, l'enserrant plus fort par la suite. Puis elle leva vers lui une paire d'yeux attendris, et lui sourit de la plus jolie façon possible.
"On y va, amour?"
Lui demanda-t-elle simplement, avant de lui prendre une main dans la sienne, sans toutefois le tirer de la sorte vers la sortie. Elle voulait que ce soit lui qui l'entraîne ailleurs, vers leur prochaine destination au sens propre, mais dans un autre monde au sens figuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jack et Abigail, duo de choc !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jack et Abigail, duo de choc !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Documentaire 04: Planete Choc Dossier OVNI
» onde de choc visible
» Jack London
» Choc' Fleurs
» Allergie et choc anaphylactique (?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives M.I.L. :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: