AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pas de mort aujourd'hui [PV]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Jeu 19 Mar - 14:25

David revint à lui progressivement en entendant une voix l’appeler. Il ouvrit brusquement les yeux alors qu’il était secoué comme un prunier. Enfin j’exagère mais dans son état, c’est l’impression qu’il avait. La tête lui tournait et ses muscles refusaient de lui répondre. Il lui fallut quelques seconde pour se rappeler d’abord qui il était, puis où il était, comment il y était arrivé et ce qu’il y faisait. Un duel avec Kajitsu. Et il était même sérieusement malmené. Ainsi donc il avait perdu, il était vraiment allé jusqu’au bout de ses forces. Avait-il seulement perdu conscience ou s’était-il fait assommer ? Impossible de s’en souvenir. Cependant, il n’y avait pas de douleur de surface sur son crâne, il n’avait donc pas dut recevoir de coup. Il baissa les yeux et constata que ses vêtements en lambeaux étaient plus imbibés de sang qu’une éponge, son sang. C’était cela, il en avait perdu trop. Il avait pris le partit de ne pas prendre compte de la douleur et de continuer à combattre alors qu’il se vidait de son sang. Quelle erreur ! Il ne faut pas confondre persistant et suicidaire !
Cela lui prit plus de temps encore pour se rendre compte que Kajitsu était penchée au dessus de lui. Il ne distinguait presque rien à cause de la lumière qui lui tombait dans les yeux en contre-jours depuis les lampes au plafond, mais il savait que c’était elle. Qui cela aurait-il put être d’autre à part elle. De ce qu’il avait put voir du personnel de la GC jusqu’à présent, la jeune fille était la seule personne de cette foutue boîte susceptible de se pencher sur un blessé. Les autres l’auraient probablement laissé crever dans son sang.
Un duel avec la jeune fille. Elle devait être tellement déçue. Elle qui s’attendait à une lutte acharnée, il n’avait pas tenu longtemps, et n’avait porté d’attaque vraiment efficace.

« Désolé » Dit-il faiblement.

Il réussit à lever un bras et à poser une main sur la joue de la jeune fille, sans se rendre vraiment compte qu’il lui mettait du sang sur le visage.

« Tu es forte. » Son bras retomba sur le sable mais il resta conscient. « Plus forte que moi. Sois fière ! Je t’en prie, sois-en fière, car sinon je devrais avoir honte. »

Il avait agit et parlé sans réfléchir, sans même s’en rendre compte, comme s’il n’avait plus la maîtrise de lui-même et qu’il n’était plus que spectateur de ses propres actes. Il ne pouvait plus bouger. Même la douleur en provenance de ses dizaines de blessures était engourdie, signe que le manque de sang commençait à devenir dangereux pour sa vie. Se gausserait-on de lui plus tard, pour avoir pris une telle raclée face à Kajistu ? La féliciterait-on pour avoir battu David à plate couture ou la raillerait-on pour avoir malmené un homme sans défense ? Cela allait-il devenir un sujet de d’amicales plaisanteries ou une honte que l’on jetterais à la face de l’un ou de l’autre pour le remettre à sa place ? Cela n’avait pas tant d’importance en somme. Il ne prêtait pas vraiment attention à cela, il se doutait que Kajitsu non plus. Ce qui comptait, c’est qu’elle était forte. Elle avait surtout une plus grande détermination que lui, qui n’avait pas put se résoudre à l’attaque sérieusement de peur de la tuer. Elle était forte et elle s’en sortirait dans ce monde cruel. Il ne se rendit compte que cela l’inquiétait qu’à ce moment, lorsque cette inquiétude le quitta.
Pourquoi diable se souciait-il de cette gamine ? Il avait pourtant pour règle de ne pas s’attacher et Kajitsu n’aurait pas dut lui faire baisser sa garde. Pourtant, le fait qu’il s’inquiète pour elle indiquait bien qu’il avait un minimum d’affection pour cette jeune fille. Et qui plus est, c’était arrivé vite. Pourquoi ? Comment ? Pas la moindre idée. Mais de toute façon c’était trop tard. Il s’avait d’expérience que le seul moyen d’y remédier serait de partir loin et de ne jamais la revoir, ce qui était impossible car ils travaillaient tous deux pour la GC, et dans la même division qui plus est.

Il la regarda en pensant que cela deviendrait tôt ou tard une source de problèmes, pourtant, il n’était pas loin de se dire que puisque qu’il ne pouvait plus échapper au mauvais, autant profiter du bon qui vient avec.

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Jeu 19 Mar - 18:23

[HJ : Je sais que c'est Privé, mais je me dois de saluer votre beau RP par une réaction, mes amis ! ^.^ Ne vous en faites pas, Duncan ne se mêle de rien, ici.]

Le combat était terminé. Voyant l'état de Dilfert, c'était le moins qu'on puisse dire.

Jérôme n'avait pas tout entendu. Il avait encore moins tout vu. Il passait par là, en se rendant aux labos, tout simplement, et il avait entendu un des "clacs" sonores de Dilfert venant de la Cage. La curiosité l'emportant, Duncan avait assisté à la fin de ce combat, plein de rebondissements et d'action autant du côté de David que du côté de Kajitsu. Le Scientifique était fier et de l'un, et de l'autre. Chacun savait se servir au mieux de ses capacités pour nuire aux autres, ils savaient tous deux se défendre et riposter en cas de mauvaise situation. Un rictus aux lèvres, Jérôme avait pensé entrer dans l'arène en applaudissant, mais il préférait leur laisser leur petit moment de gloire. Oui, Jérôme avait pensé applaudir...

Pourquoi donc ? Pour féliciter Kajitsu d'une telle victoire ? Pour saluer la combativité qui brillait dans leurs regards, tous deux ? Pour faire hommage au combat de titans qu'ils venaient de mener, inconsciemment, devant les yeux du Scientifique de la Black Division ? Ou simplement pour railler Dilfert de sa défaite ? Imaginez-vous que le Scientifique désirait plutôt saluer leur combat que de ridiculiser le perdant. Pour avoir analysé le pouvoir de Kajitsu, il savait très pertinnement que l'Arobase avait fait un bon travail avec cette dangereuse petite. Mais, il devrait chercher plus amplement dans les gènes de Dilfert, son pouvoir semblait avoir été plus rapide que dans ses souvenirs, à la Faculté. Maintenant... oui, maintenant...

Chaque personne possède des objectifs et des buts à atteindre, possibles à comparer à un échiquier où l'on déplace des pièces de sa vie pour mettre en échec l'oubli ou la mort. Maintenant, ce que Jérôme considérait sur son propre échiquier de simples pions pouvaient en effet être beaucoup plus dans ses plans que ce qu'il escomptait à l'origine de chaque. Peut-être une tour et un cavalier, qui sait ?

Le Scientifique regarda de loin l'état de chaque, puis s'éloigna, sans mot dire, et sans bruits faire. Une fois à l'extérieur de la portée des oreilles de chacun, Jérôme sortit son comm-link interne G.C. et le rapprocha de ses lèvres :


- Envoyez du support médical à la Cage, le plus tôt possible.

Une voix cracha : "Bien, professeur !" et la communication fut coupée.

Jérôme repassa dans sa tête les moments forts de ce combat. Lui qui croyait Dilfert si inutile depuis l'attaque à la Faculté. C'est légitime, selon le Scientifique : les trois cibles fut mises hors combat par Duncan lui-même. Mais peut-être que Dilfert avait vraiment changé la donne... ?

Des calculs seront à refaire, des tests seront à compléter... mais surtout, cette fierté qui perlait en Jérôme pour Kajitsu et Dilfert ne devrait jamais parraître....


[HJ : Bravo à tous les deux, c'était palpitant ! Faites arriver le support quand vous voulez. Bonne fin ! ^.^]
Revenir en haut Aller en bas
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Dim 22 Mar - 1:49

Kajitsu laissa échapper un soupire de soulagement lorsqu'il réagit enfin, laissant son corps se détendre complètement alors qu'elle sentait doucement l'adrénaline la quitter. Cette sensation était aussi douce qu'au moment où cette hormone prenait place en elle. Elle se sentait légère et complètement détendu, alors qu'elle pouvait ressentir une douleur beaucoup plus vive en plus d'un pincement singulier au niveau de son pied droit (là où Dilfert lui avait enfoncer son couteau). Elle n'aimait pas particulièrement la douleur, il ne faut pas confondre non plus, seulement, elle appréciait le fait de sentir le reste de son corps semi-engourdie à cause de l'effort. Bien sûr, elle ne serait jamais parvenue à remarquer ça sans s'habituer à la souffrance physique. Mais bon, on s'éloigne présentement du sujet, puisque après tout, la jeune clone ne prêtait pas beaucoup attention à ça sur le moment. Elle était seulement soulagée que son aîné s'éveille et aille bien. Bon d'accord... bien aller, c'est un peu poussé et pour ça, c'était entièrement de sa faute, mais quand même c'est juste une façon de parler.

« Désolé »

Désolé? Pourquoi? Pour ne pas avoir tenu plus longtemps ou pour lui avoir fait peur? Elle espérait vraiment qu'il s'agissait de la seconde option; il n'avait pas à s'excuser pour ce genre de chose. Bon d'accord, elle était plus forte que lui... d'accord, ce combat ne lui avait pas apporté ce qu'elle voulait, mais très peu de gens auraient été en mesure de lui offrir ce qu'elle cherchait, et même encore. Elle n'avait peut-être rien appris de particulier, mais au moins, au moins... elle avait eu l'occasion de tester ses racines. Elle avait appris que leur vitesse n'était pas encore très grande et que, sans doute puisque c'était un mouvement que son corps humain ne lui permettait pas de faire, lui demandait encore une demande énergétique considérable. Elle avait également appris que celles-ci pouvaient repercer un sol déjà endommagé par sa transformation avec effort (donc sans doute assez aisément de terre), mais sans plus. Au moins, cette jeune clone n'était pas sortie de ce combat sans rien en tirer... c'était bon? D'accord, sans doute lui faudrait-elle perdre pour apprendre. Et dans ce cas, on viendrait confirmer qu'on apprend de ses erreurs; chose qui avait jusque là très bien marché.

Alors dans ce cas... peut-être que Dilfert avait appris quelque chose? Penser cela était assez prétentieux à l'avis de Kajitsu, toutefois, elle aimait l'idée d'avoir pu aider quelqu'un a avancer un peu plus d'une manière ou d'une autre. C'était une peu si elle rendait toute l'aide qu'on lui avait indirectement ou directement apporté. C'était assez valorisant comme idée en fait... mais elle n'oserait jamais se dire qu'elle était réelle, elle ne se considérait pas encore assez avancé pour ça. Voilà bien qui venait prouver qu'elle était loin d'accepter le titre que Maboroshi-sama lui avait donné avant de s'éteindre... Ahlala... c'est qu'elle avait encore beaucoup de chemin à faire cette jeune clone aux yeux turquoises.


« Tu es forte. Plus forte que moi. Sois fière ! Je t’en prie, sois-en fière, car sinon je devrais avoir honte. »

Honte? Mais non, il ne devait pas avoir honte! Elle était seulement meilleure dans ce domaine, rien de plus. Lui, il était bien meilleure qu'elle dans une situation telle que dans la salle de simulation, ça revenait au même. Et puis, il devait encore apprendre un peu plus dans ce genre de circonstance semblait-il, il n'avait pas à avoir honte de sa défaite...! Oh...
C'est alors qu'à l'esprit de Kajitsu, une image se forma. Là où elle abordait un visage surpris face à cette remarque sur la honte, Dilfert pu voir un visage quelque peu nostalgique, voir même légèrement amusé ou emprunt d'un quelconque souvenir possiblement pénible ou triste, mais heureux. Et oui, c'était le retour de l'expression contradictoire de cette jeune clone. Car en effet, l'image qu'elle avait revue était celle de cette première marche dans le pôle de Miami, de l'héliport jusqu'au bureau de Fishburn, en pleine nuit. Elle venait de mener son premier combat... elle en sortait toujours blessé et sans doute encore consciente par le simple bon vouloir de Kya. Elle se souvenait encore de ce qu'elle pensait à ce moment, en marchant alors que chacun de ses pas la torturait et que sa tête tournait. Elle s'était forcée à porter une attention particulière à cette douleur, à la vivre le plus possible, pour se punir. Pour se punir d'avoir perdu son combat, de ne pas avoir su protéger la porte menant de l'Antichambre des Enfers (ce qui était ici le sas de sécurité) jusqu'aux cellules, de l'explosion du pôle de Londres, de ne pas avoir pu faire sortir Maboroshi-sama de l'édifice elle-même et pour être faible. Cette punition, elle se l'était infligé par sa honte et c'était cette honte de la défaite et de la faiblesse qui avait créé en majeur partie cette si forte détermination qui la caractérisait. Certes, aujourd'hui elle avait dépassé cette fameuse honte, mais elle s'en souvenait toujours, c'était gravée en elle et sur elle*.


"Tu sais, tu n'as pas à avoir honte Dilfert. On a tout simplement pas le même type de force. Dans le monde extérieur, tu as sans doute appris beaucoup mieux à agir dans une situation plus tactique, comme l'autre jour dans la salle de simulation. Moi, c'est ce genre de combat que j'ai pu apprendre à l'intérieur. On est juste différents, on vient pas du même monde."

En effet, Kajitsu faisait référence au monde extérieur et intérieur au laboratoire puisque c'était ce qu'elle connaissait et il s'agissait, à son esprit, d'une notion claire. Mais comment pouvait-elle seulement imaginer que la plupart des êtres naturels ne connaissaient pas cette notion? Après tout, son monde avait été construit autour d'une table d'expérimentation et ce qu'elle appelait chez-elle était la Genetics Corporation, un laboratoire de recherche pharmaceutique semi-militaire. Elle commençait tout juste à comprendre la taille du monde, tout juste à considérer à quel point il était grand et combien les gens étaient diversifiés, bien qu'on le lui avait passablement enseigné de son temps à l'Arobase. Alors, dans ses circonstances, comment pouvait-elle vraiment concevoir ce que les êtres naturels ne partageant pas son monde pouvaient penser? Sans compter que son aîné était à la GC, il ne pouvait pas ne pas comprendre ce qu'elle voulait dire. Quoiqu'il ne savait pas vraiment de quoi elle parlait lorsqu'elle avait mentionné cobaye... à méditer.
__________________________
*Il s'agit ici d'une référence à la cicatrice qui entour ses chevilles lorsqu'elle est sous forme humaine et de l'absence d'écorce à ce niveau lorsqu'elle est sous sa forme arboricole. Ceci est dû au moment où Zira a essayé de lui trancher le tronc à cet endroit au cours de son premier combat.

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Lun 23 Mar - 12:13

Et voilà maintenant qu’elle essayait de le rassurer ou de lui remonter le moral, c’était un comble ! D’accord, il avait perdu à plate couture, ce n’était pas une défaite vraiment honorable, mais que Kajitsu lui dise ces choses, quelque soit son intention, était plus blessant qu’autre. C’était comme s’il était un gamin qu’on doit rassurer pour ne pas qu’il boude après avoir perdu à cache-cache. Il avait conscience que cela partait d’une bonne intention, que Kajitsu essayait de l’empêcher de ressentir cette honte mentionnée plus tôt, mais cela juste l’effet inverse. Il n’entendit même pas la totalité de ce que disait la jeune fille, son champ de vision était réduit à une tache de luminosité colorée dans laquelle il apercevait une partie du visage de kajitsu à travers un voile flou, et le son de sa voix lui provenait comme de loin, ou à travers un mur épais.

Il devait faire quelque chose, l’empêcher de continuer, l’empêcher de tailler encore d’avantage sans honneur.

« Kaj’… »

Sa voix sonnait étrangement à ses propres oreilles. Il ne dit rien de plus car il oublia ce qu’il voulait dire. D’ailleurs, il oublia peu à peu tout le reste. Pourquoi avait-il essayé de parler alors que c’était si douloureux, mieux valait rester silencieux. Ce qu’il avait voulu dire ne devait pas avoir grande importance de toute manière. Il avait mal partout, sans vraiment savoir pourquoi. Même respirer lui faisait mal, il devait arrêter de respirer. La seule chose qui le fit continuer, c’est qu’il se souvint à temps que s’il cessait de respirer, il mourrait. Tous ses muscles étaient engourdis, et il ne parvenait plus à les bouger. Il devait être vraiment mal en point, qui avait bien put l’amocher come ça ? Et pourquoi ? Il se souvint cependant qu’il devait s’accrocher pour rester à la surface, comme un naufragé s’accroche à une bouée.

Soudain, il entendit du bruit autour de lui. Il sut que c’était des voix mais il ne comprenait pas ce qu’elles disaient et ne savait pas à qui elle appartenaient. Il sentit à peine qu’on l’agrippait pour le transporter, ses sensations étaient engourdies également. Il devait trouver une bouée pour ne pas sombrer. Qui était de visage flou devant ses yeux ? Une jolie jeune fille, il savait qu’il la connaissait, mais il ne parvenait pas à se rappeler. Sa vue disparut complètement, et tout le reste aussi, mais ce visage le maintenait sous la surface, l’empêchait de tomber dans les abysses tandis qu’il appelait son nom. Un nom qui n’était pas le bon, mais il ne le savait pas.

Une équipe médicale pénétra dans la salle de la Cage au pas de course, un homme portant une trousse de premiers soin tandis que deux autres transportaient une civière constituée d’un morceau de toile tendu entre deux perches. Ils avaient l’habitude, ce n’était pas la première fois qu’il venaient chercher un blessé grave ici. Il leur était même arrivé de ne sortir d’ici qu’un cadavre. Le médecin qui dirigeait les autre descendit les escaliers au milieu des gradin et ouvrit la porte grillagée de l’aire de combat pour aller se pencher sur le blessé. Heureusement, celui-là n’était pas encore un cadavre, il respirait encore, mais faiblement.

« Il a perdu beaucoup de sang, il lui faut une transfusion d’urgence. Punaise, ça va prendre la journée pour boucher tous ces trous, si seulement on arrive à les recoudre. Une vrai passoire ce type, au sens propre. Amenez la civière, grouillez-vous un peu ! »

Il se releva et laissa les deux autres toubibs s’occuper d’étaler la civière à côté de David et le poser dessus pour se tourner vers Kajitsu.

« C’est toi qui lui a fait tout ça ? Qu’est-ce qu’il t’as fait ? »

Il demandait cela car de son point de vue, David avait dut la mettre en colère pour qu’elle le malmène à ce point, il avait dut l’injurier de la pire manière, ou pire. Cependant, il posait la question par pure forme, car il n’attendit pas la réponse et repris la parole avant de lui laisser le temps de répondre.

« Aucune importance. Celui-là, c’est un nouveau, je lui ais fait son examen médical la semaine dernière, il n’est sûrement pas encore familiarisé aux règles et coutumes de la boîte. Quoi qu’il ait dit, ça ne méritait pas un tel châtiment. Tu passeras à l’infirmerie pour te faire recoudre ça. » Dit-il en désignant le pied de la jeune fille où du sang s’échappait par une profonde entaille.

A peine sa phrase terminée, il se détourna et ressortit de la cage à suite de la civière qui emmenait David vers l’infirmerie. Cet homme semblait constamment passer d’un sujet à l’autre sans la moindre transition, comme une puce hyperactive.

Plusieurs heures s’étaient écoulées lorsque David remua un peu sur son lit d’infirmerie et ouvrit à nouveau les yeux.

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Sam 28 Mar - 2:49

Lorsque l'équipe médicale entra dans la cage, Kajitsu eut du mal à masquer sa surprise. Comment savent-ils que leur présence était nécessaire? La seule explication plausible serait qu'un des gardiens affectés au poste de surveillance ait observé la scène et appeler l'équipe médical. Et même encore là, jamais un gardien de sécurité ne l'aurait fait, sauf de très rares exceptions qui ne comprenaient pas moindrement le principe de la cage; c'était généralement ceux-là les premiers à mourir d'ailleurs. Si non, quelqu'un avait dû entrer au cours du combat, à un moment où les deux adversaires étaient tant concentrer sur le moment présent et absorbé dans cet autre dimension dans laquelle un véritable duel vous transporte (bien que dans le cas de Kajitsu... enfin, on connait son point de vue quoi). Toutefois, ce devait être quelqu'un d'assez gradé pour savoir qu'aucun des deux jeunes gens n'étaient un cobaye quelconque. Enfin, qu'importe qui ils étaient puisque la jeune clone fini par se lever, en prenant bien garde de ne pas prendre appuis sur son pied, pour ainsi laisser place à l'équipe médical. Qu'on le veuille ou non, elle commençait à s'attacher aux gens de Miami, y compris ce jeune homme qui avait eu l'art et la manière d'arriver dans la Red Division environ au même moment qu'elle, mais en passant par un chemin complètement différent. Peut-être n'était ce que de la curiosité... ou bien une envie d'aider un petit nouveau à bien intégrer et cerner la Genetics Corporation tout comme on l'avait aidé. Ça, elle n'en n'avait aucune idée et elle préféra ne pas trop se faire de soucis avec ça. Après tout, elle allait devoir s'occuper de son pied en premier si elle voulait être d'une quelconque utilité bientôt.

« C’est toi qui lui a fait tout ça ? Qu’est-ce qu’il t’as fait ? »

Quoi? Cet homme était-il membre de la catégorie croyant qu'une gamine de son âge ne pouvait réussir ce genre d'exploit? Ou alors était-il simplement aveugle? Après tout, la réponse était très claire. La seule chose qui était étrange était le "Qu'est-ce qu'il t'as fait?" Non mais, ils étaient dans la Cage, c'était justement le terrain de jeu parfait pour se donner à fond jusqu'à ce que mort s'en suive, ou du moins jusqu'à venir l'effleurer avec arrogance. Dilfert n'avait rien fait de plus que d'accepter de s'amuser un peu avec elle et c'était la normalité. Tout médecin de la place devait savoir ça... à moins qu'il ne soit nouveau?

« Aucune importance. Celui-là, c’est un nouveau, je lui ais fait son examen médical la semaine dernière, il n’est sûrement pas encore familiarisé aux règles et coutumes de la boîte. Quoi qu’il ait dit, ça ne méritait pas un tel châtiment. Tu passeras à l’infirmerie pour te faire recoudre ça. »


Décidément... c'était un nouveau, il n'y avait aucun doute là-dessus! Aussi, voulant en finir au plus vite avec son pied histoire de se remettre rapidement à l'action, Kajitsu suivit la petite troupe qu'elle commençait à trouver presque risible. Qu'est-ce que ça devait être faible, un humain naturel, pour croire que ce genre de combat était quelque chose de véritablement incroyable. Bien qu'il fallait admettre qu'elle y avait été dur avec son aîné... peut-être était-elle véritablement devenue plus forte qu'elle ne le croyait! Ça serait intéressant à découvrir tient. Il faudrait trouver un moyen de tester tout ça et le plus tôt serait le mieux! Pour un peu, elle espérait presque une évasion pour tenter sa chance. Au bien sûr, elle savait clairement qu'elle n'était pas encore de taille contre Fraust (surtout qu'elle devrait s'habituer à apporter la mort d'abord, pas question d'hésiter le moment venu!) et qu'elle n'avait aucune chance de victoire contre Ashen. Toutefois, même si elle lui en voulait sur le moment, même si elle tentait de se convaincre qu'elle venait de tourner la page... d'un sens... elle espérait le combattre pour lui montrer à quel point elle avait avancé avec ça méthode et même... peut-être... arranger les choses.

*Tu rêves trop... arrête ça... c'est terminé cette époque.*

Aussi, elle fini par s'adresser au docteur d'un ton particulièrement étrange pour une jeune fille de seulement quatorze ans. Ce ton était beaucoup trop sérieux, voir même beaucoup trop formel... il se rapprochait du ton de voix de ces membres de division réputé pour leur froideur, sans l'être encore complètement.

"Vous savez docteur, ce genre de combat est fréquent à la Cage. Il ne m'a rien fait, on ne faisait que s'entraîner un peu."

Voilà qui était fait, ce genre de phrase cesserait de tourner dans sa tête. Maintenant, elle irait en silence continuer le trajet jusqu'à l'infirmerie pour s'occuper de son pied convenablement afin de reprendre la journée là où elle l'avait laissé. Bien entendu, elle ne se doutait pas que peu de temps après, Thomson la pousserait dans un hélicoptère en direction de San Fransisco.

[Topic terminé ^^ C'était sympa Wink]

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas de mort aujourd'hui [PV]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Deux jeunes frappés à mort pour une simple altercation dans la banlieue de Grenoble
» Fusillade devant une école de Toulouse
» Avortement - "Aujourd'hui, ma maman m'a fait mourir"
» Le Padre Pio parle au monde (2 messages après sa mort)
» Méditation de Powa pour le moment de la mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives G.C. :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: