AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pas de mort aujourd'hui [PV]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Ven 2 Jan - 21:05

From:Retourne-toi...

Après ce coup porté à son moral et à cette séance de désillusion, notre jeune clone avait plus que besoin de bouger. Elle avait besoin de cette monté d'adrénaline tant recherché, elle avait besoin de bouger et de vivre, de se prouver qu'elle pouvait encore faire quelque chose et le faire bien. Elle avait besoin de se prouver qu'elle avait changé depuis janvier dernier, car bien qu'elle est prise confiance en elle, ce que lui avait dit Ashen l'avait inconsciemment sérieusement ébranlé. Il fallait pourtant s'y attendre, entendre ce genre de chose, surtout de la part d'une personne en qui vous voyez une part du monde, avait un effet dévastateur! Toutefois, alors que ses derniers espoirs en lien avec Londres s'effaçaient de sa vie, à son plus grand regret d'ailleurs, notre jeune Kajitsu commençait à se rendre enfin compte qu'il serait plus que temps de faire sa vie ici, à Miami. Il était temps pour elle d'avancer pour elle-même pour une bonne fois dans sa vie et arrêter de chercher le soutient des autres. Il était temps d'avancer...

Parlant d'avancer, notre jeune cerisier comptait bien s'amuser un peu après tant d'émotions. Aussi, se disant que de bouger seule comme un piquait au milieu du parc n'était pas aussi intéressant et qu'elle n'avancerait pas vraiment, Kajitsu s'était mise à chercher ce petit nouveau qu'elle avait rencontré quelques jours plus tôt et qui avait participé à la modification du moral de son souvenir de Londres. Et oui, elle avait décider de s'amuser un peu avec Dilfert et, si la dernière fois il lui avait présenté le genre de situation où il était à son aise, c'était maintenant à son tour de lui présenter son petit monde. Voici donc ce qui expliquait que sur le moment, dans la Cage, on pouvait trouver cette gamine, assise sur l'une des estrades, accompagné de son aîné.


"Alors, prêt à te lancer dans la partie?" Lui demanda-t-elle en se tournant vers lui, souriante et cette même lueur déterminé dans le regard qui la caractérisait si bien. "C'est à mon tour de voir ce que tu vaux dans ce genre de circonstances!"

Enfin, surtout... il avait possiblement participé à battre Ashen, s'il n'était pas celui l'ayant battu. Ainsi donc, c'était sans doute un combat des plus intéressant qui s'annonçait pour notre jeune cerisier! Et puis, c'était le moment de se prouver qu'elle n'était plus aussi faible qu'avant... qu'elle avait avancé! C'était aussi un moyen de se prouver que, contrairement à ce qu'une certaine personne pouvait croire, elle était bien plus forte qu'un foutu élève de cette misérable Faculté qui n'était même pas foutu d'être réellement pacifique! Bon bon d'accord, on ne va pas retomber sur le sujet, tout a déjà été dit de manière assez claire après tout. Et puis, Kajitsu n'avait pas vraiment envie de laisser cette établissement pseudo pacifique gâcher... encore plus... sa journée!

"Et puis, ça sera le moment rêvé pour t'entraîner un peu avec autre chose que des armes à feu."

Bah quoi, elle voulait rester en vie quand même! C'était bien beau se mettre dans une situation de danger pour pouvoir avancer mieux... mais il ne faut pas exagérer non plus! La mort n'était pas prête d'arriver aujourd'hui et c'était tant mieux. Après tout, quel intérêt pourrait bien avoir Kajitsu à tuer Dilfert!? Ou le contraire!? Mieux valait donc simplement s'amuser un peu d'une manière classique ...enfin, classique pour un membre de la Genetics Corporation bien sûr.

[Je sais, je suis nul pour les intro ^^"]

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Sam 3 Jan - 20:34

C'est un peu sans comprendre que David s'était fait entraîner là. Kajitsu était venue le chercher dans sa chambre pour l'emmener "voir quelque chose d'intéressant, et y participer avec elle." Il s'était demandé de quoi il pouvait bien s'agir alors qu'elle le guidait dans les couloirs jusqu'au sous-sol du bâtiment de la Genetic Corp. Arrivé là, il ne resta époustouflé un instant. Il se retrouva dans une grande salle circulaire, au sommet d'une série d'estrades entourant une aire fermée par un grillage. Cela ressemblait un peu à une arène façon techno-punk.

David fut franchement surpris qu'il existe un tel endroit dans le sous-sol de l'entreprise, et plus encore que Kajistu l'y emmène. De toutes les têtes qu'il avait vues entre ces murs depuis son arrivée à Miami, la fillette était bien la dernière qu'il s'attendait à voir dans un endroit de ce genre. Cependant, il ne souffla mot et la suivit pour s'assoir sur un des gradins. Elle lui expliqua alors que cette arène, la cage, servait à évaluer les capacités des cobayes. Le mercenaire tiqua au mot "cobaye". Alors c'était à ça que servaient les mutants qu'ils avaient capturés lors de leur mission ? Ils servaient de cobayes ? Mais pour quoi ? Des expériences ? De quel genre ? Que subissaient-ils ? En instant, des dizaines de questions envahirent son esprit et il sentit poindre en lui quelque chose qu'il croyait réussir à garder à distance : avec le doute venait la culpabilité de ce qu'il avait possiblement fait.

Mais il préféra ne pas demander de précisions. Il préférait ne pas savoir. Alors il ne dit pas un mot et laissa Kajistu lui expliquer que la seule règle, c'est qu'il n'y a pas de règle. Elle lui demanda ensuite si il voulait participer, avec en elle un calme qui contrastait et accentuait le trouble de David.

"Alors, prêt à te lancer dans la partie?" Lui demanda-t-elle en se tournant vers lui, souriante et cette même lueur déterminée dans le regard qui la caractérisait si bien. "C'est à mon tour de voir ce que tu vaux dans ce genre de circonstances!"

Elle le défiait pour un combat singulier ?! Et que devait-il penser de ça ? Comment pourrait-il faire ça ? Il avait une certaine morale et cogner sur une jeune fille ne faisait pas partie de ce que lui autorisait sa conscience ! Il était sur le point de refuser. Pourtant... Elle souriait, elle l'avait elle-même emmené ici, c'est elle qui lui proposait ce combat, et elle avait l'air confiant. Et puis il ne fallait pas oublier non plus qu'elle n'était pas une jeune fille ordinaire. Elle avait participé avec lui à une simulation de guérilla et s'en était sortie aussi bien qu'un soldat entrainé, elle avait participé à l'assaut sur une école de mutants et en était sortie victorieuse. Alors ce fut comme si David ouvrait les yeux. A cet instant, Kajistu n'avait plus rien d'une jeune fille, c'était une combattante.

Alors il sourit, pour la première fois depuis son arrivée dans cette salle, et répondit à sa proposition par l'affirmative. Cela lui permettrait de voir ce qu'ils valaient l'un par rapport à l'autre en dehors de tout contexte de mission. Et puis un petit combat lui ferait du bien, cela lui permettrait de se défouler et d'écarter, momentanément du moins, ces interrogations à propos des "cobayes".

"Et puis, ça sera le moment rêvé pour t'entraîner un peu avec autre chose que des armes à feu."

En effet, David ne comptait utiliser ses revolvers face à Kajistu, toute combattante qu'elle soit. Il ne voulait pas la tuer. Cependant, le corps à corps n'était le domaine dans lequel il était le plus à l'aise. Il y avait été entrainé, mais ce n'est certes pas là qu'il avait obtenu les meilleures évaluations. Bon peu importe. Advienne que pourra. Il se leva et retira son manteau ainsi que sa ceinture portant ses colts, pour déposer le tout sur le gradin où il était assis. Puis il attendit Kajitsu et lui posa la question cruciale.

" On prend quoi comme arme ? A moins qu'on combatte à mains nues ? "

C’était elle qui menait la danse aujourd'hui, David suivrait.

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mar 6 Jan - 5:07

Avant de continuer, il y avait un petit détail qui venait titiller notre jeune clone: Dilfert avait l'air intrigué par la notion de cobaye. Pourtant, parler de cobaye était tout naturel lorsqu'il était question des sous-sol de l'entreprise pharmaceutique! Bien que d'un sens, son ignorance était expliqué par le fait qu'il était directement passé dans la Red Division à son arrivée... il n'avait donc rien vu? Il était donc encore l'un des gens de l'extérieur, ne connaissant pas encore la face caché de l'entreprise, ce qui se mourrait dans ses entrailles et se débattait pour vivre. Sans doute cet homme ne comprenait-il toujours pas pourquoi il devait servir de militaire pour une entreprise pharmaceutique et peut-être s'imaginait-il encore que la Genetics Corporation était blanche comme neige! Il tomberait de haut bientôt c'était certain et notre jeune Kajitsu ne serait pas là pour lui remonter le moral. Pourquoi ça? Parce qu'elle avait été cobaye et qu'elle savait ce qui ce passait ici bas, elle ne le rassurait pas en lui disant que c'était le bien. Elle lui expliquerait seulement ce qu'était la vie vue de la face qu'elle lui connaissait et lui présenterait clairement les cellules et ce monde qui était le sien.

Enfin, il ne désirait visiblement pas s'attarder sur le sujet et ce ne serait certainement pas Kajitsu qui lui forcerait à voir ce qu'il ne voulait pas. Et puis après tout, il y avait un temps pour tout et il semblait qu'il n'était pas encore temps pour Dilfert de connaître la vérité. Alors il se noierait sans doute un peu plus dans son mensonge, jusqu'à se réveiller à un bon moment. Il ouvrirait les yeux et se débattrait jusqu'à sortir la tête de l'eau. À ce moment, il ferait comme Ashen, il déciderait s'il voudrait rester ou non... À savoir maintenant si à nouveau le monde de notre jeune clone s'effondrerait... à savoir si elle se serait assez attaché à son aîné pour ça... à savoir s'il partirait premièrement... va savoir... Enfin, pour l'instant, il n'était pas nécessaire de penser à demain, c'était aujourd'hui et maintenant qui comptait, rien de plus! La simple image de ce départ la poussait à avancé en sens inverse, maintenant qu'elle avait entendu et senti sur sa joue ce qu'était devenu cet être si fort... à quel point il était tombé de haut... notre jeune clone était décidé encore plus que jamais à rester en ses murs! La GC était l'endroit où elle vivait et serait l'endroit où elle prouverait ce que vaut un clone!


" On prend quoi comme arme ? A moins qu'on combatte à mains nues ? "

Quoi? Il y avait encore des précisions avant de passer à l'action? Bien que la réponse semblait évidente pour notre jeune clone, elle ne l'était peut-être pas encore pour le petit nouveau de l'entreprise. Dans la cage, il n'y avait pas de règle et il n'y avait pas de soucis d'équité à ce faire nul part ailleurs en fait. Choisir le mode de combat n'était pas une décision à prendre en groupe, il fallait imposer ce qu'on faisait et perdre l'autre en chemin avec ça! Le mettre dans le trouble comme on dit! Mais lui, il l'ignorait encore, il n'était pas encore dans cet univers et était encore juste dans ce sens. Enfin, mieux valait répondre que de s'attarder trop longtemps inutilement.

"Prend ce que tu veux, je ferai avec." La jeune clone avait répond calmement et en souriant.

Puis, sur ces mots, elle se leva et s'approcha du grillage, sur un pas fier et aussi léger qu'à l'habitude. C'est qu'elle avait hâte de bouger! Après tout, elle s'était tout de même donné la peine d'aller chercher son aîné directement dans sa chambre juste pour ça! Elle ne comptait pas attendre que quelqu'un d'autre vienne utiliser cette salle avant de commencer. C'était le moment et l'endroit rêver pour avancer et il n'était pas question pour Kajitsu de manquer sa chance! Avancer... vivre... se détacher de ce qu'elle avait été! Vivre et avancer, rien d'autre ne comptait plus! C'est donc en se retournant et en s'adossant sur la clôture que notre jeune irréel déclara sur un air de défi:


"Allez, il est grand temps de me faire voir ce que vaut ton pouvoir contre un arbre!" Ça semblait idiot dit comme ça, mais pour le moment, Kajitsu ne pensait à rien de plus qu'à l'avancement, qu'à devenir plus forte...! Allez, venez vous mesurer à l'arbre!

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mer 7 Jan - 0:19

Un sourire. Elle lui disait de prendre l’arme qu’il voulait et qu’elle ferait avec, en souriant ! En effet, elle semblait beaucoup plus à l’aise que lors de leur retour de mission ou même que lors de leur entraînement dans la salle de simulation. Elle semblait être… non ! Elle était dans son élément, une lionne dans la savane, et c’est David, pour le coup, qui avait l’impression d’être un jeune bleu devant son ainée.

Alors il réfléchit à peine une seconde avant de se décider. Puis il se pencha en avant pour relever une jambe de son pantalon et découvrir le manche du couteau de survie qui était glissé en permanence dans sa chaussure. Cependant, il se redressa sans dégainer l’arme. Il ne s’en servirait que s’il en avait besoin. En attendant, il se contentait de la montrer, annonça par là que cette arme était là et qu’il s’offrait la possibilité de s’en servir pendant le combat. David sourit à son tour et suivit la jeune fille dans la cage, sentant son cœur accélérer légèrement, anticipant un combat imminent. Mais il y avait autre chose en lui, inspiré par l’assurance tranquille de Kajitsu.

Tous jeune engagé dans l’armée connaît cette impression, lorsqu’il arrive pour la première fois dans la caserne où il est assigné, de débarquer dans un lieu complètement inconnu, peuplé de gens inconnus et étranges, comme s’ils ne parlaient pas la même langue, mais à qui l’expérience donne une aura de sagesse ou quelque chose d’approchant. C’était une partie de cette impression qui s’insinuait en lui comme Kajitsu le menait vers la cage, l’impression d’être un jeune inexpérimenté qui a encore tout à apprendre de la vie, et la personne en face de lui disposerait de cette connaissance, mais qu’il lui faudrait la mériter pour l’obtenir. Son passé ne comptait plus, ses actes passés et sa philosophie de vie n’avaient plus aucune importance, le lieu même où ils se trouvaient n’était plus que comme un décor en carton-pâte : celui-ci ou un autre, c’était pareil. Seuls comptaient à présent lui-même, son adversaire, et l’espace qui leur était réservé, un morceau du monde rien qu’à eux en cet instant, qu’il partageaient volontiers dans un but comment : la possibilité de le conquérir.

David pensait que le combat allait commencer, et attendait ce moment avec une certaine impatience, il pensait que la grille allait se refermer pour les laisser seuls décider de la suite de l’histoire, mais la jeune fille retarda ce moment avec ce qu’elle dit ensuite :

"Allez, il est grand temps de me faire voir ce que vaut ton pouvoir contre un arbre!"

David eut un sourire ironique à l’adresse de Kajitsu et lui rétorqua ce qu’elle n’avait probablement pas envie d’entendre.

« Kaj', mon pouvoir consiste à changer de place avec celle d'un autre objet ou d'une autre personne. Seulement il n'y a que moi qui bouge, mes vêtements ne me suivent pas. Donc si j’utilise mon pouvoir sur un objet qui n’as pas de vêtements, tu en a vu le résultat dans la salle de simulation : je me retrouve à poil. Et si l’objet en question et plus volumineux que moi, il déchiquète mes fringues. Je ne peux utiliser mon pouvoir que contre un humain habillé si je veux m’épargner le ridicule de me battre cul nu. Je n'utiliserais donc pas mon pouvoir sur un arbre. »

Il est vrai que pour lui c’était une évidence, mais la jeune fille n’en savait rien elle. Elle ne l’avait pas vu utiliser son pouvoir dans la salle de simulation, elle en avait seulement constaté les conséquences. Il avait donc répondu de manière un peu trop ironique, plus qu’il ne l’aurait dut, et essaya d’apaiser sa bourde par un sourire plus franc à la jeune fille. Un sourire qui disait « S’cuse. Bon, on y va ? ».

Car si David semblait passer une évaluation avec Kajitsu comme juge, il était très curieux également de savoir ce que valait la jeune fille en combat singulier. Ajoutez à cela l’excitation d’un bon combat, car il ne doutait pas que c’en serait un, et d’un défi à relever, et vous avez un David qui ne tient plus en place, comme un gamin le soir de Noël.

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mer 7 Jan - 3:27

Oh... alors ça... ça posait problème. Après tout, Kajitsu était loin d'avoir envie de voir son aîné se balader nu dans la Cage! Et comme notre jeune clone n'avait envie d'être la seule à s'amuser et à profiter de l'avantage que lui accordait ce dont de la nature... euh non ok, nature pour lui, mais dans son cas, c'était plus un don accidentel d'un scientifique. On disait quoi? Ah oui! Notre jeune clone n'avait pas envie d'être la seule à profiter d'un petit avantage! C'est pourquoi elle croisa les bras et pencha la tête, l'air songeuse. Après tout, il devait bien y avoir une solution qui lui permettrait de résoudre ce petit problème... il fallait simplement trouver quelque chose avec qui ou quoi pourrait échanger de place Dilfert; de préférence vêtu! Elle ne pouvait tout de même pas aller chercher des gens pour changer de place avec lui au cours du combat! Il fallait donc trouver une solution, entre les murs de l'entreprise, de plus utile. C'est alors que notre jeune Kajitsu eu l'illumination! Elle releva alors la tête, sourire aux lèvres et se dirigeant vers la porte de la place. Une fois sur place, elle l'ouvrit et se plaça juste à côté; est-ce qu'elle était entrain de lui indiquer la porte!?

"J'ai une idée! Mais c'est une surprise alors sort d'ici et revient dans euh..." notre jeune clone effectua un rapide calcule jusqu'à enfin trouver la réponse tant désiré "environ quarante-cinq minutes! À tout à l'heure!"

Sur ses mots, sans en dire plus, la jeune irréelle quitta la pièce, laissant Dilfert seul avec ses doutes. Sur le coup, il fallait avouer qu'elle avait eu l'air de la parfaite gamine ayant en tête de monter un coup ou qui venait de trouver l'inspiration qu'il lui manquait pour faire une composition écrite. Mais ça, ce n'était que la face de base de Kajitsu; cette facette de sa personnalité qui l'avait suivit jusqu'à la GC, mais qui était souvent recouverte par cette détermination qui la caractérisait ou alors par un voile plus lourd. Toutefois, sur le moment, elle venait de trouver le moyen de s'offrir un entraînement des plus intéressant et de bouger comme jamais, alors elle comptait bien prendre le temps de s'amuser un peu! Et puis, il était bien plus amusant de faire une petite surprise à son aîné que de lui dire tout de suite l'idée, non? Enfin, il était trop tard pour le moment et notre jeune clone était déjà rendu dans la salle d'entraînement, où elle trouva ce qu'elle cherchait...

Après avoir dû faire trois allées-retours de la salle d'entraînement jusqu'à la Cage (cinq minutes l'allée, faites le calcule), elle retourna dans la penderie pour trouver le dernier élément de son idée. Alors? Trouvé ce dont il s'agissait? Oui? Non? Qu'importe puisque je vais le décrire quand même! Ainsi donc, au bout de ces fameuses quarante-cinq minutes, lorsque Dilfert retourna dans la Cage, il pu trouver six mannequins de bois, placés en cercles dans l'arène, vêtu d'un uniforme de gardien de sécurité. Aussi, au centre de ce cercle, il eu l'occasion de trouver notre jeune clone, calmement assise sur le sable. Il faudrait encore réparer le plancher à cet endroit à la fin du combat... c'était franchement pas de chance! Mais qu'importe puisque ce n'était pas elle qui s'occupait des réparations!


"Alors?" Fit-elle simplement en se tournant vers son aîné.

Sur ces mots, le cerisier artificiel se leva du sol et s'étira, comme si elle venait de faire une sieste. Toutefois, elle repris aussitôt son attitude et cette étincelle de vie ne manqua pas de s'allumer dans son regard. C'était l'appel du combat... la sensation de l'adrénaline qui faisait déjà son chemin en elle et qui lui rendait déjà cette sensation de vie qu'elle cherchait tant. L'adrénaline... elle était devenue dépendante à ce neurotransmetteur magique qui avait été capable de transformer une expérience brisé en ce qu'elle était aujourd'hui, une véritable combattante. Et qui sait, un jour serait-elle même en mesure d'accepter ce qualificatif que lui avait attribué Maboroshi-sama avant de s'éteindre! Oui peut-être... peut-être qu'un jour elle se verrait comme une guerrière. Mais pas aujourd'hui, elle n'était pas encore assez forte pour ça... toutefois... ça allait changer!


"Allez, tu viens maintenant!?" Lança-t-elle sur ce même ton de défi utilisé plus tôt.

Il était temps de bouger!

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]


Dernière édition par X422-374F/Kajitsu Aoyagi le Mer 7 Jan - 4:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mer 7 Jan - 4:48

Cette gamine était de plus en plus imprévisible. A chaque fois que David croyait l'avoir à peu près cernée, elle lui sortait un nouveau lapin de son chapeau qui l'obligeait à remettre en question tout ce qu'il croyait savoir d'elle. Cela n'avait rien de désagréable, bien au contraire, mais c'était un peu déroutant. Le mercenaire n'était pas très doué en psychologie humaine mais il commençait à penser que même un expert pourrait se faire surprendre par cette gamine. Ou bien le défaut venait-il de lui ? Était-il lui-même trop simple et n'avait-il connu que des gens trop simples pour se laisser surprendre par une personne dotée de tant de facettes différentes ?

Quoi qu'il en soit, Kajitsu lui montra la sortie, et il fut vraiment déçu. Car malgré le sourire de la jeune fille, il crut sur le moment que le combat était annulé, à cause de ce léger handicap qui l'empêchait d'utiliser son pouvoir. Il faillit même en vouloir à Kajitsu de cet recherche de l'égalité, qu'il prenait presque comme une insulte. Si ça la gênait tant que ça, elle n'avait qu'à pas utiliser son pouvoir à elle. Mais même cela, David en serait peut-être offusqué. Un combat contre un autre mutant avec le désavantage de ne pas pouvoir utiliser son pouvoir était un défi épicé qu'il se faisait une joie de relever, une épreuve sur son chemin qu'il était ravi d'affronter, comme une marche le faisant monter un peu plus haut vers les cieux et le rapprochant du sommet qu'il visait. Et voilà qu'à cause de stupides scrupules de la part de son adversaire, ou quoi que ce soit d'autre d'approchant, il se voyait ravir cette occasion de grimper et de s'amuser. Non, cela ne l'enchantait vraiment pas.

Il faillit parler pour dire à Kajitsu de rester, que ce désavantage ne le dérangeait pas et qu'il voulait tout de même combattre. Il désirait ce combat, réellement, pleinement, il le désirait comme il lui était parfois arrivé de désirer une belle femme. Mais cette fois, c'était plus qu'un fantasme, cette fois, on lui avait proposé ce combat et on y était arrivé. Mais on le lui enlevait au dernier moment, c'était vraiment cruel. Comme si la femme tant désirée l'avait entrainé jusque chez elle et s'était dévêtue devant lui et lui disait à présent de mettre les voiles. Une grande frustration qui lui nouait les tripes, la frustration ardente d'un désir soigné, soumis à la tentation, exacerbé, puis abandonné sans la moindre satisfaction. Pour ce geste, il en a éprouvé pour Kajistu pendant une terrible seconde, une rancœur qui aurait pu le pousser à l'enfermer dans la cage pour l'obliger à le combattre. Jusqu'à ce qu'elle lui parle.

"J'ai une idée! Mais c'est une surprise alors sort d'ici et revient dans euh..." notre jeune clone effectua un rapide calcule jusqu'à enfin trouver la réponse tant désiré "environ quarante-cinq minutes! À tout à l'heure!"

Ouf, il était rassuré. Le combat n'était pas annulé, juste reporté de quelques minutes, le temps que Kajitsu mette en place cette fameuse "surprise". Un peu mal à l'aise pour avoir adressé de noirs sentiments à la jeune fille, il sortit de la cage sans rien dire, sans la regarder. Cela n'avait duré qu'une seconde, mais c'était suffisant pour lui peser sur la conscience. Il s'était sentit trahi par la jeune fille et ce sentiment l'avait poussé à penser pendant un quart de seconde qu'elle l'avait fait intentionnellement, par pure cruauté. Comment diable avait-il pu penser ainsi, même brièvement ? Cela n'avait même pas été assez long, ni assez fort, pour que cette pensée s'impose à la partie consciente de son esprit sur le moment, mais avec le recul, alors qu'il errait dans les couloirs de la GC en attendant que tout soit prêt, il se rendait compte qu'il avait eut pour la jeune fille les pensées les plus noires qui soient, jusqu'à la malveillance.

Et cela lui faisait peur. Il aimait les combats de ce genre, amical, dans le seul but de se mesurer à l'adversaire, mais il ne pouvait quand même pas le désirer à ce point ?! Pas au point d'être à ce point en colère contre une jeune fille qu'il trouvait en tous points adorable.

A ce moment, il eut comme un électrochoc et ses sombres pensées s'évaporèrent en une seconde comme il prenait conscience de ce qu'il venait de penser. En effet, il trouvait Kajitsu adorable. Mais c'était David, et il avait tendance à trouver adorables toutes les petites filles qu'il croisait. Peut-être était-ce un résidu de l'amour qu'il avait éprouvé pour sa défunte sœur. Mais pour ce qui était de Kajitsu, il y avait plus que ça. Qu'avait-il fait ? Il s'était inquiété pour elle, s'était demandé comment elle s'en sortait lors de l'assaut sur la Faculté. Il espérait la voir évoluer et atteindre son rêve, il espérait la voir sourire et toucher le bonheur qu'elle méritait d'avoir. David avait fait une grosse erreur : il s'était attaché à cette adorable gamine. Et en à peine une semaine en plus ! Quelle dérision ! Lui qui avait lui-même établit que "s'attacher ne lui apporterait rien de bon". Chassez le naturel, comme on dit...

Mais comment en était-il arrivé là ? Qu'avait-il fait exactement ? Il avait combattu aux côtés de la jeune fille au cours d'une simulation d'entraînement et ils avaient participé à la même mission sur le terrain. Et ils appartenaient à la même division. Elle était donc devenue un compagnon d'armes. Combattre côte à côte crée des liens très forts entre les gens, des liens au-delà de l'amitié, au-delà de l'amour, des liens que seuls peuvent comprendre ceux qui ont mené des combats. Et c'était peut-être bien un lien de ce genre qui s'était instauré entre eux et qui prenait de l'ampleur, grandissait comme il vivaient dans le même bâtiment, et se solidifierait au fil des entraînements et des combats qu'ils mèneraient ensembles.

Et alors qu'il prenait conscience de tout cela en marchant aveuglément dans un couloir, il fut incapable de déterminer si c'était une mauvaise chose ou non. Il se doutait que cela finirait par lui apporter des ennuis, mais les ennuis étaient le lot de tout être vivant. N'était-ce pas pure folie que de vouloir y couper ? Surtout pour quelqu'un dans sa situation, surtout pour un mutant appartenant à une armée privée. C'était déjà un nid à emmerdes un coup comme ça ! Tout ce qu'il savait, c'est que David trouvait ce lien... agréable d'une certaine manière. Il s'était sentit réconforté et revigoré, plus tôt, en voyant sur le visage de Kajitsu un sourire parfaitement serein, comme si enfin elle s'assumait entièrement. Il en avait été heureux, et fier également, sans savoir moindrement pour quelle raison. Alors tout ceci était peut-être une bonne chose finalement ?

Perdu dans ses réflexions, le temps passa sans laisser sa marque dans l'esprit de David qui ne se rendit compte de rien avant qu'une horloge murale n'émette un léger gong pour marquer l'heure pile. Revenant à la réalité présente avec un sursaut, il jeta un coup d'œil à la machine qui l'avait tiré de ses songeries et s'avisa qu'il était en retard. Kajitsu devait déjà l'attendre dans la Cage. Il se mit à courir et rejoignit la salle aux gradins en moins de cinq minutes. Il descendit précipitamment les marches et entra dans l'arène où l'a jeune fille l'attendait, assise au milieu de l'arrête, lui faisant penser à un bouddha méditant en position du lotus. Lorsqu'il arriva, il remarqua tout de suite ce qui avait changé : six mannequins positionnés en cercle autour de l'aire de combat, à l'intérieur du grillage. Et vu que chacun était vêtu d'un uniforme, David songea avec un sourire amusé que Kajitsu ne tenait vraiment pas à le voir nu. En entrant dans la zone de combat, il s'excusa avec un petit sourire :

" Désolé, j'ai pas vu le temps passer. "

La jeune fille se releva en s'étirant comme un chat, comme si ce retard n'avait pas la moindre importance, comme si le combat à venir n'en avait pas davantage et que c'était aussi fréquent et lourd de conséquences que de boire un verre d'eau. Enfin, le grillage se referma derrière David et tout fut fin prêt, le duel allait enfin avoir lieu. De nouveau, l'euphorie et l'exaltation de l'anticipation s'emparèrent de lui, et il ne put empêcher un sourire de naître sur son visage. Un sourire de satisfaction, de contentement, qu'affiche celui qui sait se diriger dans la bonne direction et être en tête de la course.

" Sympa ton installation, Kaj'. Mais ça me donne à présent un avantage sur toi. Tu es sûre de ce que tu fais ? Je n'hésiterais pas à l'utiliser tu sais. "

Sans attendre la réponse, qui lui importait peu au fond, en partie car il était presque certain de la connaître déjà, il se mit en position de combat. Son entraînement militaire au corps à corps lui serait très utile ici, mais il craignait tout de même de disposer d'un avantage déloyal, Kajitsu n'ayant pas reçu la même instruction au combat. Cependant, il ignorait tout du passé de la jeune fille et il était possible qu'elle se batte mieux que lui. Peu probable, mais possible. Et puis c'était elle qui avait lancé le défi, il l'avait relevé. Elle était une combattante, alors il se battrait contre elle, faisant abstraction du fait que c'était une adolescente. Par respect pour elle, par respect pour un compagnon d'armes, il ne retiendrait pas ses coups et utiliserait tous les éléments à sa disposition pour vaincre.

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mer 7 Jan - 5:59

À ces mots, Kajitsu décrocha un sourire amusé et faisant preuve de toute l'assurance qu'elle pouvait avoir gagné depuis son arrivée. Un avantage hein? Bien sûr qu'il en avait un, notre jeune clone n'avait pas installé ses mannequins ainsi pour rien! Toutefois, il ne faut pas croire qu'elle avait l'intention de donner une chance à Dilfert ou alors qu'elle avait agit par pure grandeur d'âme dans le but de lui donner l'occasion de faire mumuse avec son pouvoir... elle l'avait fait pour elle! Car oui, au fond, cette installation allait bénéficier à ce cerisier et personne d'autre. C'était pour elle l'occasion de pratiquer à nouveau un combat allant dans toutes les directions de manière complètement imprévisible, de tester ses réflexes et de la garder toujours en alerte! C'était un moyen d'avoir un combat digne de ce nom dont elle serait fière et à la suite duquel elle aurait la preuve qu'elle n'était plus cette même gamine faible et sans défense qu'elle avait un jour été! Et peut-être même profiterait-elle de ce temps pour tester un petit quelque chose à quoi elle avait pensé dernièrement dans le parc. Cette installation n'était pas là pour Dilfert, rien à voir, elle était là pour elle! Qu'il l'utilise cet avantage, c'était tout ce que notre jeune Kajitsu désirait.

En l'observant se mettre en place, cette lueur de vie ne faisait que s'intensifier, jusqu'à se transformer en une flamme brûlante qui enveloppait toute son être! Cette force qu'elle avait si durement gagné, celle qu'elle s'était forgé à coup de déceptions et d'échec, elle allait la faire grandir et la présenter! Oui, elle allait présenter ce qu'elle était réellement à son aîné, lui montrer qui elle était et ce qu'elle rêvait d'être, lui montrer sa valeur et vivre avec lui. En effet, pour Kajitsu, ce moment était significatif. Ce n'était pas comme un autre combat où elle devait prouver sa valeur ou battre quelqu'un pour avancer... c'était elle-même qui le voulait et qui avait décidé de se battre contre lui, de partager ce combat. Ce genre de combat où la vie n'est pas en jeu, mais bien où le combat devient la vie! Et maintenant, elle le savait, c'était par ce genre de combat que les liens devenaient les plus solides.

Oui... maintenant elle le voyait. Maintenant qu'elle voyait ces mannequins et son aîné devant elle, prenant la garde, elle voyait et vivait ce qu'elle avait tant cherché à vivre! Elle se sentait à sa place. Qu'importe ce qu'elle était ou n'était pas, ça ne changeait plus rien sur le moment... elle n'était qu'une être s'apprêtant à combattre un autre être. Ça place... c'était ici qu'elle était... pas à Miami ou à Londres ou à Kazun... mais bien au cœur d'un combat.


"Bien sûr que je sais ce que je fais!" déclara alors la jeune Kajitsu en s'enracinant. "Et j'espère bien que tu ne te gêneras pas! Parce que moi non plus...!"

À ce moment, les dernières fleurs du cerisier s'ouvraient, laissant notre jeune arbre fruitier se mettre également en garde. Combattre à nouveau dans ce genre d'environnement... elle ne le savait et ne l'avait pas encore remarqué, mais ce n'était pas pour rien qu'elle avait inconsciemment recréée les conditions d'un combat à 360 degrés. Elle ne l'avait pas encore compris, mais inconsciemment, elle cherchait encore ce jour, elle cherchait ce même rire et cette adrénaline... cette vie qu'elle avait ressenti à ce moment! Bien sûr, pour le moment, Kajitsu ne voyait en ce moment qu'un moyen de se poser elle-même un niveau de difficulté supplémentaire. Qu'un moyen de tester ses réflexes et de travailler ce point faible qu'avait détecté Kya à son arrivée. Mais qui sait... peut-être qu'au cours de ce combat encore réaliserait-elle de grandes choses comme les dernières fois...? Qui sait? Mais pour le moment, le temps n'était pas aux constatations et aux manifestations de l'inconscient, c'était le moment de montrer ce qu'elle savait faire.

"GIVE IT ALL!"

À ces mots, la jeune clone lui envoya déjà un coup de branche bien placé. Il était assez près pour que la branche l'atteigne et le fouette s'il ne reculait pas assez. Bien sûr, elle n'était pas pour commencer avec le grand jeu! Il ne fallait pas trop en faire tout de suite et lui réserver quelques surprises pour le reste du combat. Pour le moment, c'était la base, le côté simple et les débuts, mais avec le temps, il constaterait sa véritable force. Aussi, il semblait facile de se laisser leurrer par son apparence printanière et douce, laissant croire que le seul danger de son coup était le bois solide dans lequel elle était constitué. Toutefois, le véritable danger résidait dans ce qui semblait être le plus innocent, le plus serin... le danger étaient dans ses pétales toutes aussi tranchantes que pouvaient l'être la lame d'un rasoir. Cette forme... celle du cerisier... il représentait à merveille ce qu'était Kajitsu. Autant qu'elle soit irréelle, elle était aussi tout le contraire de ce que les apparences laissaient croire d'elle. Oubliez l'image de cette douce et gentille petite fille... ce n'était pas Kajitsu! Et Dilfert allait découvrir, de la même manière qu'il avait découvert ce qu'elle était, que l'arme de Kajitsu était ce qui faisait son nom...!

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mer 7 Jan - 18:10

Comme il s'y attendait, Kajitsu ne reviendrait pas ce qu'elle avait préparé pour ce combat. Il put d'ailleurs la voir se transformer en arbre alors qu'elle lui confirmait son intention, sa peau s'assombrissant et durcissant, se craquelant pour devenir une écorce solide, des jambes fusionner l'une avec l'autre pour se transformer en tronc d'arbre donc les racines plongeaient dans le sol recouvert de sable, brisant le bois en dessous, ses bras se garnissant de ramures ornées de fleur d'un rose pâle par dizaines.

Et alors que la jeune fille-arbre s'écriait " GIVE IT ALL!! ", il vit une ce ses branches décrire un arc de cercle dans sa direction pour venir le frapper. Heureusement, David était prêt. Il avait attendu ce combat un long moment et se trouvait plus que disposé à le commencer, il était déjà en position de garde, les sens concentrés sur son adversaire, prêt à agir et à réagir. Cet pourquoi il esquiva la gifle végétal d'un bond en arrière, les pétales passants à quelques centimètres de son visage. Enfin c'était commencé, enfin il pouvait se défouler.

Seulement il s'avisa que combattre un arbre à mains nues n'était pas chose aisée, aussi prit-il la décision de dégainer son couteau plus tôt que prévu. Il avait donc dans sa main droite le manche de l'arme, surmonté d'une lame large et courte, dont la première moitié du tranchant, du côté du manche, était en dents de scie. C'était une arme un peu vicieuse, qui faisait plus de dégât en sortant qu'en rentrant dans la chair. Mais David n'avait l'intention de l'enfoncer jusqu'à la garde dans le corps de la jeune fille arbre, il voulait gagner, pas la tuer.

Le propre pouvoir de Kajitsu conférait à David un autre avantage certain : elle ne pouvait se déplacer pour monter à l'assaut et charger David. Il lui était donc possible de garder ses distances pour éviter les coups de fouet des branches et d'imposer son rythme de combat. Il pensait à cela en tournant autour de son adversaire, décrivant un arc de cercle hors de portée de ces branches, et réfléchissait à une façon procéder. Comment gagner contre un arbre sans le tuer ? Il ignorait tout de l'ampleur de la transformation. La jeune fille avait-elle toujours un cœur, des poumons et un foie sous cette écorce ou n'était-elle plus que bois habité d'une conscience. Elle pouvait bouger, avait-elle donc toujours des muscles pour animer le bois qui la parait ou était-ce une autre méthode de mouvement ? Des interrogation auxquelles il était incapable de répondre, auxquelles seule la jeune fille elle-même pourrait répondre. Mais il ne le lui demanderait pas. Il devait la considérer comme si elle était un ennemi dont il ne savait rien, et combattrait donc avec les moyens à sa disposition.

Mais la tâche s'annonçait vraiment difficile. Comment gagner contre un arbre ? Comment savoir si larder son écorce d'entailles aurait le moindre effet ? Pouvait-elle ressentir de la douleur si il s'attaquait à son écorce de bois ou resterait-elle aussi insensible qu'un véritable végétal ? Comment déterminer alors à quel moment il aurait gagné le duel ? Comment la mettre hors course sans la tuer ? Voilà un problème de taille, et une sacrée énigme. Et David n'avait jamais été très fort pour les énigmes. Mais le combat ne faisait que commencer, et peut-être qu'avec le temps, il finirait par trouver la solution.

En attendant, il devait déjà voir ce qu'il lui était possible et ce qui ne l'était pas. C'est pourquoi, il commençait déjà par tourner autour de sa cible, afin de voir si elle pouvait de tourner pour le suivre ou si elle était condamnée à rester dans la direction dans laquelle elle s'était plantée. C'était la première chose, et tout en faisant ainsi, il commença à se concentrer pour préparer son pouvoir. Il ne doutait pas qu'il en aurait besoin car cette jeune fille-arbre lui réservait certainement d'autres surprises. Il évitait surtout de trop s'approcher et ce méfiant ce ces pétales à l'air si innocent. Il se souvenait que la jeune fille, au début de leur mission de simulation, avait pris soin d'en constituer une réserve avant de monter à l'assaut, elle devaient donc constituer une arme ou quelque chose d'approchant, d'une manière ou d'une autre. Il ne savait pas en quoi, mais il s'en méfiait.

Donc, pour résumer les actions crues dans leur simplicité, David a esquivé le coup de branche, de justesse, en se mettant hors de portée d'autres coups, puis il tournait autour de son adversaire, se dirigeant vers sa droite, sans la quitter des yeux, son couteau dans la main, tout en se concentrant pour préparer son pouvoir. Et le décompte 6... 5...

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Ven 9 Jan - 2:14

Rien... il ne faisait rien de plus que de tourner autour d'elle comme un vautour autour de sa proie. Toutefois, notre jeune clone n'avait pas l'intention d'agir comme la parfaite petite proie ou qu'importe le synonyme et suivait parfaitement son aîné. Le suivre était chose aisé pour elle, surtout qu'il marchait en plus! Bien sûr, à un moment elle devait se retourner complètement, incapable de bouger la partie de son tronc constituée par ses jambes, mais ce n'était pas moindrement un problème, un simple jeu de vitesse suffisait sur le moment. D'accord, il y avait bien sûr un moyen de briser ses défenses, mais personne ne s'était encore essayé de cette manière alors elle n'avait pas grand chose à craindre du moment qu'elle restait sur ses gardes. En effet, tout n'était que question de concentration et de suivre l'adversaire des yeux, de cette manière, elle pouvait appliquer la règle voulant que l'offensive soit la meilleure défense et éviter de se prendre plusieurs coups. C'était une règle simple qu'elle suivait ici et qui lui avait offert quelques avantages à un moment ou à un autre. Et puis, de toute manière, même si elle oubliait de respecter cette ligne de conduite, elle avait au moins l'avantage de pouvoir transformer sa défense en offense à cause de ses amours de pétales.

Mais voilà, voilà que son aîné ne faisait rien... ne nécessitant aucun mouvement de sa part. Il était tout juste hors de porté de ses branches et lancer tout de suite un coup plus... impressionnant disons... gâcherait toutes possibilités d'effet de surprise plus tard. Elle voulait y aller de manière simple pour le moment, se limiter encore et encore jusqu'à prendre le temps de jouer vraiment avec lui! Aussi, pour le moment, notre jeune Kajitsu en profitait pour tester quelque chose qu'elle commençait à développer lentement mais sûrement. Sous le sol, les racines de l'arbre bougeait, voyageant à un rythme lent d'un endroit à un autre, s'entortillant et s'étendant dans le sol de l'arène. Elle avait quelque chose en tête, mais pour ça aussi, il fallait attendre... attendre bien plus tard, laisser le temps à notre jeune clone de bouger bien plus que ça et à Dilfert d'utiliser son pouvoir sur cette installation qu'elle lui avait offert.

Vraiment... qu'est-ce qu'elle pouvait avoir hâte de commencer sérieusement! L'adrénaline faisait rage en elle alors qu'elle se tenait sur ses gardes, prête à attaquer à chaque seconde! Mais voilà que lui, il tournait... n'osant s'approcher d'avantage. Pourtant, il le faudrait bien... il n'aurait pas le choix de venir la rejoindre et de se prendre entre ses branches, car tel était le destin de chacun de ses adversaires à présent... Se battre pour la vie, se battre pour les morts et ses souvenirs... se battre, c'était tout ce que demandait notre jeune Kajitsu! Mais il tournait et tournait encore! Non mais comment était-elle supposer se contenir alors que ses bras étaient parcouru d'un léger tremblement face à cette excitation et cette tension montante? Comment devait-elle se contenir d'avantage alors qu'elle ne cherchait qu'à se battre et à évacuer les émotions du début de la journée? Comment devait-elle rester calme et attendre?

Cet instant... celui qui venait de tourner douloureusement la page sur ce qui pouvait rester de ses rêves... celui qui venait d'effacer à jamais ses doux souvenirs... Elle entendait toujours celui qu'elle avait tant admiré et envers qui elle n'avait jamais souhaiter plus que du bien... elle sentait toujours ce simple coup partir, comme pour la réveiller. Comme pour lui rappeler que la vie n'était pas un rêve, que le monde n'était pas ce qu'elle souhaiter et qu'il serait peut-être grand temps de voir Ashen comme ce qu'il était... un traitre. Elle voyait cette image qu'il projetait, de part se même regard noir qui avait été le sien. Si un jour on lui avait dit que cette scène se produirait, elle ne l'aurait pas cru; comment avaient-ils pu s'éloigner tant de ce qu'ils avaient été? Cet instant... ce simple moment avait fait en sorte que tout ce qui avait résisté à l'attaque de la Faculté sur la GC de Londres s'effondre. J'espère que tu es fier Fraust... il avait de quoi être fier, il avait réussi à finir le travail qu'il avait déjà commencé indirectement. Et maintenant, notre Kajitsu pouvait encore entendre ces insultes... ces mots qui la faisaient encore bouillonner de rage...

"Je suis sincère, Chan, je te dis tout ça pour ton bien et tu le sais, au fond de toi... Ça te fait mal à entendre, mais c'est ce dont tu as besoin pour devenir forte..."

Oui ça faisait mal... ça faisait mal de l'entendre! Mais jamais elle ne le croirait! Jamais elle n'accepterait! Mais il avait raison... peut-être avait-elle réellement besoin de ça pour devenir plus forte. Comme si cette nouvelle colère et ces nouvelles flammes qu'il faisait naître en elle était sa dernière contribution à sa force. Mais qu'importe le raisonnement, rien ne pouvait apaiser ses flammes qui se battaient en plein cœur de cet arbre pour en sortir! Plus rien ne pouvait effacer les deux mots ayant briser ce lien... 'sale gosse'...


*GO ON ATTACK! I can't stand it anymore... gotta move! Fight hell fight!*

Désolé Dilfert... peut-être qu'au départ il était plutôt flatteur d'être la première personne que Kajitsu soit allé voir après ça. Mais sur le moment... ça voulait dire qu'elle allait se défouler complètement sur toi. Elle n'a rien contre toi, sache-le... seulement, il lui faut quelqu'un pour laisser sortir toute cette colère et ce feu qui la ronge. Et elle ne te dira rien... elle ne t'expliquera sans doute jamais pourquoi en se moment, alors que tu tournais autour d'elle, lui rappelant ce traitre sans le vouloir, ses yeux avaient changés. Elle ne dira jamais d'où lui vient toute cette détermination à vaincre et cette colère. Sur le moment, tout ce qu'il restait à faire, c'était d'attaquer et se défendre, en espérant que les coups et l'action apaise l'âme de notre jeune Kajitsu. L'âme... c'est drôle ça... surtout qu'on ignore encore si un clone à bien une âme...

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Ven 9 Jan - 3:28

Il tournait certes, mais pas tant que ça ! Pas plus que nécessaire. Il lui avait suffit de faire un seul quart de cercle vers sa droite pour voir que la jeune fille-arbre le suivait en se tordant. Elle ne pouvait donc pas bouger la partie enracinée de son tronc. Il estima, en supposant que son corps de bois avait à peu près la même flexibilité qu'un corps humain normal, qu'elle ne pouvait pas couvrir totalement les 360° autour d'elle et qu'il y avait un angle mort derrière elle. Très petit, trop pour que David puisse s'y glisser entièrement et devenir invisible, mais suffisant pour empêcher la jeune fille d'anticiper une attaque venant de là.

... 5 ...

Et le décompte continuait dans sa tête, comme il accélérait le pas latéral qui le faisait tourner autour de cet arbre singulier. Il tournait toujours, mais plus pour observer, cette fois il me mettait en position d'attaque. Tout en tournant, il s'éloignait un peu de la jeune fille, progressivement, alors qu'il passait derrière elle. Le moment approchait, il le sentait venir, il sentait monter en lui la tension dans ses muscles, le sang qui courait dans ses veines comme un cheval fou alors que son cœur commençait à accélérer.

David avait toujours aimé le combat, cela procurait une sensation unique au monde, une extase au moins aussi intense que l'amour, mais d'une autre sorte. un combat comportait tout ce que la vie pouvait offrir en terme de tension, d'excitation. Se dépasser, franchir les limites de ce monde pour plonger dans un autre, un petit univers où rien d'autre n'existait que les deux combattants et le lien qui les unissait le temps de l'affrontement, subjuguer le corps et l'esprit, porter ses sens à leur paroxysme, c'était tout cela un combat, et bien plus encore.

Comme il se préparait à bondir, la tension dans ses muscle augmenta encore d'un cran, chacun prêt à agir dans un sens ou dans l'autre avec toute la vitesse et la puissance dont il était capable au moindre commandement du cerveau. Dans cette tension si particulière, caractéristique de ce moment après le début de l'affrontement mais avant le premier assaut, dans cette tension et cette exaltation, il pouvait presque sentir les signaux électriques courir sous sa peau le long de chaque nerf mis à contribution pour acheminer les informations dans un sens et les ordres dans l'autre. Il était prêt, c'était le moment.

... 4 ...

Alors David se ramassa sur lui-même comme un chat bipède et bondit. Se propulsant en avant avec toute la force que ses jambes pouvaient déployer, il bondit sur son adversaire au moment il se trouvait juste derrière elle. Mais pas n'importe comment, il n'allait pas sauter comme un imbécile pour se faire cueillir en plein air par un coup de branche. En réalité, plutôt que de sauter, il se propulsa en avant avec force, près du sol, là où il serait plus difficile à atteindre par des branches placées au sommet du tronc. De ce seul bond qui n'en était pas un, il arriva au niveau de son adversaire en moins d'une seconde, peut-être même la moitié, difficile à dire, passant sous ses branches garnies de fleurs roses. Dans son élan, la lame de son couteau trancha l'air et, dans le même mouvement, entailla le tronc du cerisier à une vingtaine de centimètres du sol.

Passer enfin à l'action était un bonheur indescriptible, une joie sans bornes. Cela lui avait provoqué un jet d'adrénaline dans les veines, et toute la longueur de son mouvement, il lui semblât que le temps avait ralentit. Kajitsu bougeait avec lenteur et lui-même mettait du temps, plus qu'il n'aurait dut, à retomber. La course du temps était entravée, ou bien c'était David qui était passé hors de la course du temps pendant ce bref instant, pas plus long qu'un clignement d'œil, mais qui lui semblait s'étirer sur des secondes entières. Tout lui semblait infiniment plus intense. Il pouvait sentir parfaitement le sang couler dans chaque veine de son corps, entendait le bruit assourdissant de l’air dans ses poumons. La lumière qui l’environnait semblait différente, les choses plus nettes. Il pouvait distinguer chaque grain de sable sur le sol et aurait put les compter. Il entendait chaque grincement de bois que provoquaient les mouvements de Kajitsu, chaque battement de son propre cœur comme un coup de tambour raisonnant dans ses oreilles, et le crissement de ses vêtements alors qu’il bougeait. Et il sentait avec netteté le parfum des fleurs roses et la senteur plus discrète du bois de cerisier, mêlé à cette légère fragrance humaine de jeune fille, le tout s’opposant à l’odeur masculine de son propre corps et la puanteur artificielle de son déodorant.

S’il avait été un peu plus cultivé, peut-être aurait-il entendu parler de maîtres guerriers qui, lors d’un affrontement, faisaient parfois l’expérience de ce curieux phénomène qui portaient l’acuité des sens à un tel niveau que le temps lui-même leur semblait ralentir, alors qu’il n’en était rien en réalité. C’était juste un phénomène de perception. Mais David n’avait jamais eut vent d’un tel phénomène, et qu’il était plongé en plein combat, ce genre de pensées ne lui effleura même pas l’esprit.

Jusqu'à ce que ses mains touchent le sol sablé de l'arène, alors à ce moment le temps reprit son cours normal. Alors il se réceptionna en roulade. Pas la roulade kung-fu classe qu'on voit dans les film et qui permet de se remettre instantanément sur ses pieds, non ! Après ses mains, ce furent ses épaules qui touchèrent le sol et il se donna de l'élan supplémentaire pour que, lorsque le reste de son corps aurait suivit, il roulerait au sol, de la même qu'un façon qu'un gamin qui se ferait rouler le long d'une pente herbeuse. Et c'est ce qu'il fit, s'éloignant à nouveau de Kajitsu et de ses coups de branche. Certes, cela le laissait sans véritable défense face à une contre-attaque, mais encore faudrait-il que Kajitsu ait le temps de contre-attaquer. Car non seulement ce mouvement, venant de derrière, attaquant le flanc et terminant à l'avant, pouvait surprendre, surtout amorcé dans ce qu'il avait évalué comme étant un angle mort, mais en plus David roulait assez vite pour s'éloigner le plus vite possible de son adversaire. Et, dans le cas où le cas où il essuierait tout de même une riposte, son mouvement de rotation sur lui-même constituait seul une défense, comme une toupie repoussant les objets qu'elle touche. Cela ne le protégerait pas d'un coup mais en atténuerait le choc.

... 3 ...

Il roula, se donnant l'impulsion nécessaire à chaque tour, et ne s'arrêta que lorsqu'il fut certain d'être hors de portée, c'est à dire, en l'absence de repère spatial du à son mouvement de rotation très rapide, lorsqu'il se cogna au pied d'un mannequin. Alors, légèrement balloté par le tournis, il se releva et se retrouva à nouveau face à face avec son adversaire. Ce coup lui permettrait d'évaluer, du moins l'espérait-il, si Kajitsu ressentait la douleur lorsqu'il s'attaquait à son tronc. C'était une information qu'il était important d'avoir : en quelle mesure pouvait-on atteindre l'adversaire avec efficacité. Bien que pour ce cas précis, David n'en serait pas beaucoup plus avancé. Car il ne savait pas si les entailles demeureraient ouvertes lorsque la jeune fille retrouverait son apparence normale, et il avait peur qu'elle se vide de son sang en quelques secondes s'il la tailladait de toutes parts. D'un autre côté, il ne voyait absolument pas comment faire autrement pour la mettre hors course, se voyant dans l'incapacité de l'assommer avec une tête et une nuque en bois. Toujours le même problème, qui demeurerait probablement jusqu'à la fin du combat. Finalement, il était tout de même obligé de retenir un peu ses coups malgré ce qu'il avait pensé plus tôt, il ne voulait pas risquer une frappe létale. Le simple fait de ne pas vouloir tuer obligeait à une certaine réserve, aussi minime soit-elle.

... 2 ...

Et puis ce fut le choc. David ressentit soudain cette sensation familière, semblable à un frisson mais qui n'en était pas un, descendre le long de son échine et parallèlement, se répandre dans l'ensemble de son crâne. C'était cette curieuse sensation caractéristique que son pouvoir était prêt à être utilisé. Le choc, ce fut que c'était trop tôt. Il fallait habituellement six secondes pour préparer une transposition, mais là, cela ne faisait que quatre. Quatre secondes et il pouvait déjà transposer. La surprise fut telle qu'il en perdit le contrôle et la sensation disparut. La surprise lui avait fait lâcher sa prise sur son pouvoir et il faudrait à nouveau se concentrer pour pouvoir transposer. Mais se concentrer combien de temps ? Six secondes ? Ou quatre encore une fois ? Là était la question.

Cette surprise avait du transparaitre sur son visage, mais il se reprit vite et se remit en position de combat. Tout en recommençant à se concentrer, il se remit à tourner, vers la gauche cette fois, pour préparer son prochain assaut. Mais cette fois, il allait plus vite, presque au pas de course, toujours sans quitter des yeux son adversaire. Le temps de l'observation était terminé, place à l'action. le rythme du combat allait s'accélérer à partir de maintenant.

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Jeu 15 Jan - 5:21

Jamais elle ne l'avait délaissé du regard, expliquant ainsi parfaitement pourquoi Kajitsu avait pu voir son aîné arriver sur elle et s'élancer vers le bas. Lui aussi, il avait repérer l'un des points faibles de sa défense et sans doute avait-il remarqué le deuxième. Toutefois... il ne fallait pas croire que depuis janvier passé, notre jeune clone n'avait pas travaillé sur ses petits problèmes. C'est alors qu'elle se mise à sourire... mais pas de ce sourire charmant et innocent qui reflétait la joie, mais bien d'un sourire accompagnant à merveille ses yeux où brûlaient les flammes de sa colère et de ce plaisir, malsain au dire de certains fantômes de son anciennes vie, de combattre. C'était le visage que pouvait voir ses adversaires alors qu'elle devenait sérieuse et qu'elle combattait avec toute son être pour évacuer ou prouver quelque chose. Ce n'avait rien à voir avec le rire qu'elle recherchait inconsciemment, avec ce bonheur et cette détente. Mais pour le moment, Kajitsu ne voulait qu'une chose... combattre! Elle voulait se battre et avancer, s'échapper, s'évader à nouveau et vivre du combat encore une fois! Prouver sa place, prendre sa place, faire sa place! C'était un combat mouvementé qui se préparait ici et il ne fallait pas en douter une seule seconde, même si pour le moment, le seul mouvement de notre cerisier fut de reculer son bras, ouvrant sa 'main' de façon à faire en sorte que ses branches prennent le plus de place possible et bloque l'accès à Dilfert de manière douloureuse s'il n'était pas assez bas.

Toutefois, il n'avait pas été pris dans cette division directement à son arrivée pour rien non plus et il passa de justesse sous elle, en profitant pour jouer avec son arme et commençait à lui graver dans la peau une cicatrice de plus. Mais... vous pensiez peut-être que notre jeune clone resterait immobile? Pffff...! foutaise! C'est en se mordant la lèvre inférieur pour retenir toute forme de son venant de sa part qu'elle propulsa en sa direction quelques pétales. Il lui était peut-être impossible de viser clairement, mais le jet était directe! Elle avait envoyé ses projectiles avant même qu'il ne finisse de lui graver cette marque sur le tronc, légèrement plus haut que les vestiges de son premier combat, il était impossible que ses pétales ne se plantent pas en lui! Et voilà qu'alors qu'il roulait, certaines pétales devaient se perdre de son corps, alors que d'autres ne feraient qu'entrer plus en profondeur...! Œil pour œil, dent pour dent, c'est ainsi que ça marche! Aussi, notre jeune cerisier profita de la roulade de Dilfert pour envoyer quelques pétales à l'avant, autour de lui, lui laissant ainsi l'occasion de se rouler sur ces pétales aussi tranchantes que la lame d'un rasoir.

Alors que Kajitsu le regardait se relever avec cette lueur de défi dans les yeux et ce même sourire étrange aux lèvres, elle replaçait ses bras en position de garde, l'invitant à avancer de nouveau. Au niveau du sol, ses racines faisaient toujours leur chemin sous terre, contournant tuyauterie ou autres pour se rendre à destination. En même temps, elle repoussait vers le haut, contre la surface du sol, une part de quatre de ses racines, à tout juste quelques centimètres d'elle. Si ses racines étaient assez puissante pour percer le sol alors qu'elle y entrait, elle devait être capable de faire le contraire! Toutefois, la lenteur du mouvement de celles-ci rendait la tâche longue et lui couterait en énergie au final; mais c'était le prix à payer. Hors terre, notre jeune cerisier ne semblait rien préparer, simplement montrer se sourire et tenir ses branches prêtes. Après tout, maintenant qu'elle avait démontrer une part de ses facultés à son aîné... la suite pouvait devenir vraiment intéressante...!

Et le voilà qui revenait vers elle au pas de course, indiquant que l'action véritable allait enfin commencer! Elle attendit alors qu'il s'approche, qu'il soit à la porté de ses 'bras' et qu'elle puisse lui faire goûter à l'un de ses coups bien placés! C'était la base, mais les bras de ce cerisier restaient tout de même son arme la plus puissante à cause de la solidité de celles-ci et de ce nombre incalculable d'armes miniatures s'y trouvant! Et elle voyait venir vers elle, toujours plus près encore et toujours plus près... c'était tout ce qu'elle voulait, qu'il approche! Le frapper encore, le mettre au sol et prouver qu'elle était capable de mieux! Après tout, elle portait toujours, visiblement sur elle, les marques de chaque moment de faiblesse, comme pour lui rappeler ses erreurs! Chaque cicatrice était gravé sur elle pour des années, ou des mois tout dépendant de leur profondeur, présentes ici comme pour la narguer encore et encore! Et elle se souvenait de chacune d'elles... de chaque moment de faiblesse! Mais plus jamais... plus jamais elle ne montrerait de part de faiblesse... terminé!


*Heard that Ashen! I'm not weak!*

Et oui... cette énergie employé contre Dilfert sur le moment, elle était dirigé contre ce traître. Et chaque seconde, chaque respiration lui apportait un peu plus d'énergie à dépenser. Alors elle cherchait ce combat, cette confrontation et l'occasion de bouger encore et toujours! Cette énergie, en plus d'être diriger contre cet être... elle était aussi diriger contre ce cerisier elle-même! Elle était dirigé contre sa faiblesse, contre ses rêves brisés, contre la Vie! Elle ne faisait pas que combattre Dilfert... elle combattait tous et tout à la fois! Ce combat était son exutoire... ce moment où elle se débattait contre ce que la vie avait fait d'elle. En ce moment, elle avait tout d'une expérience brisée cherchant désespérément à briser ses liens. Elle était ce qu'elle était à la base ...mais n'était-elle pas sensé être plus?

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mer 21 Jan - 16:45

De la douleur. C’est de la douleur qu’il ressentit lors sur la fin son action contre la jeune fille arbre. Pas une douleur fulgurante et assommante concentrée en une blessure grave mais au contraire une multitude de méchantes piqûres réparties sur son corps, sur son torses et ses bras principalement. Et toutes ces petites douleurs combinées offraient une sensation très désagréable. D’autant plus que comme il roulait, il sentit que certaines gagnaient plus de profondeur dans sa chair alors qu’il s’appuyait dessus sans avoir trop le choix. Et pire encore, de nouvelles petites douleurs se joignirent aux premières comme il s’éloignait toujours de Kajitsu.

Lorsqu’il se releva pour faire face à la jeune fille, il se mit à courir sur le côté pour éviter de se prendre un nouveau jet de pétales, tout en restant hors de portée des coups de branches. S’examiner en mouvement n’était pas chose aisée, pour un être ordinaire, mais à la portée d’un militaire entraînée. Il constata alors que ces petites douleurs, qui se ravivaient un peu plus à chaque pas qu’il faisait, étaient dues à des pétales roses enfoncés dans sa chair. Il retira une à une ces petites armes végétales. C’était là une faculté de Kajitsu qui ne lui faciliterait pas la tâche. Cela ne s’annonçait déjà pas bien dès le départ, mais là, ça devenait carrément corsé. En baissant les yeux sur lui-même, David se félicita d’avoir laissé son manteau en dehors de l’arène. Le vêtement qu’il portait était parsemé de nombreuses petites entailles et maculé de sang. Il s’arrêta de courir lorsqu’il fut de nouveau derrière son adversaire.

« C’est pas malin Kaj’, mes fringues sont foutues maintenant ! »

Il avait dit cela sur un ton de protestation pas vraiment sérieux, plaisantant à moitié. Une manière bien particulière de saluer la performance de son adversaire, tout en faisant encore monter la sauce. Le combat était à peine commencé qu’il s’amusait déjà comme un petit fou à essayer de trouver l’ouvre-boîte qui lui permettrait de battre Kajitsu. Une énigme très difficile. Il voyait bien comment l’approcher et lui planter son couteau dans la nuque, ce qui lui conférerait la victoire, mais cela tuerait la petite à coup sûr, et il n’en avait vraiment pas envie. La question restait donc toujours la même : comment gagner sans la tuer ? Comment l’obliger à s’avouer vaincue avant de lui infliger un coup mortel ?

C’était d’autant plus difficile qu’il n’avait vu aucun signe de douleur venant de la jeune fille suite à son attaque. Cela ne signifiait pas qu’elle n’en ressentait pas, après l’assaut sur la Fac, il la savait capable de cacher sa douleur aussi bien que lui ou presque, mais cela ne lui donnait aucune indication.

David aimait les situations de combat difficiles qui nécessitaient d’utiliser ses méninges pour gagner, mais là, c’était une énigme qu’il n’appréciait pas vraiment. Parce que la seule réponse qu’il trouvait pour le moment était de choisir entre le meurtre et la défaite. S’il y était vraiment forcé, il choisirait la défaite, sans hésitation. Mais pas avant d’avoir épuisé toutes les possibilités, pas avant d’avoir lutté jusqu’au bout pour résoudre cette énigme.

Il faut dire que le mercenaire n’était pas à son avantage dans ce combat. Son pouvoir servait uniquement d’avantage tactique mais dans ce duel, cela ne le servait que moyennement, et encore, seulement parce qu’il y avait les mannequins, sans cela son pouvoir lui serait inutile. Si encore il combattait un adversaire qui avait la forme d’un humain, il pourrait s’en servir de différentes manières pour retourner la situation en cas de besoin, mais contre un arbre, ce n’était même pas la peine d’y penser. Choisir son couteau comme seule arme avait été se montrer beaucoup trop téméraire, à cause de son ignorance des pouvoirs de la jeune fille. S’il devait recommencer à l’avenir, il prendrait un lance-flammes, ou un herbicide.

Il fallait donc trouver autre chose. Mais de toute manière, il ne gagnerait rien s’il ne tentait rien, la seule chose à faire était de passer à l’action. Il recommença donc à se concentrer pour utiliser son pouvoir. Le compte à rebours était de nouveau lancé : 4…

Edit : [HRP] J'avais oublié aussi : multiples blessures type 2 pour les pétales sur l'ensemble du torse, dos et bras. [HRP]

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...


Dernière édition par David Dilfert le Lun 26 Jan - 3:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Lun 26 Jan - 2:01

[PS: J'avais oublié: blessure type 3 pour le couteau Wink]

Kajitsu suivit le course de son adversaire du moment, celui sur qui elle se défoulait sur le moment présent, sans même comprendre à la base que ce fut son intention. En effet, elle était venue le chercher pour un innocent entraînement, bouger pour le simple plaisir de bouger et avancer pour contredire celui à qui elle venait de rendre visite. Son inconscient, toutefois, recherchait deux choses bien distinctes et assez différente l'une de l'autre. Autant recherchait-elle ce combat acharné et violent, celui où elle pourrait exploser et se laisser aller à exprimer toute cette rage qui grondait au plus profond d'elle-même, elle recherchait ce moment de rire où elle pouvait s'abandonner à la vie dans la joie. Toutefois, notre jeune clone était aveuglée par ce combat et ce feu qui la dévorait. Elle ne voyait plus que son adversaire, n'attendant que le moment où ce combat deviendrait plus mouvementé pour ainsi s'y abandonner complètement et peut-être même, prendre le temps de vraiment l'apprécier au lieux de l'utiliser pour calmer ses flammes. Mais pour le moment, comment voulez-vous que notre jeune irréelle puisse le voir, alors qu'elle ne faisait que suivre le flot de l'action?

Tient, le voilà qui avait repérer ses petits trésors... Elle sourit; maintenant que son arme était dévoilée, elle pourrait l'utiliser à volonté! Les racines directement à côté d'elle réussir enfin à effriter la surface du sol (déjà fragilisé par l'entrée en terre de ce petit cerisier à la silhouette plus qu'humaine) et viendrait, cachés par cette petite couche de sable, compliquer la tâche à Dilfert s'il tentait de trop s'approcher. Après tout, en pleine vitesse et sans avoir moyen de les remarquer sauf en y posant les pieds, il serait facile de voir son pied butter dessus, créant ainsi déséquilibre ou chute (ce qui serait souhaitable). Toutefois, elle ne savait pas ce qu'elle pourrait ressentir suite à ça... après tout, personne n'était jamais entré en contacte avec ses racines, sauf lors d'une expérience donc... Enfin! Qu'importe puisque à présent, Kajitsu était retourné du mieux qu'elle le pouvait (soit un peu moins qu'un niveau de flexibilité humaine), mais gardait son regard fixé à Dilfert (pratique de pouvoir combiner la rotation de la taille, des épaules et du cou, même si tout est limité).


« C’est pas malin Kaj’, mes fringues sont foutues maintenant ! »

Ce ton si... amusé... comment pouvait-il amusé!? Ne voyait-il pas que c'était un combat flambant! Non... ce combat n'était vorace que du côté de notre jeune clone et cette phrase ponctué de ce surnom auquel elle avait du mal à s'habituer le lui avait fait remarqué. Il n'y avait qu'elle qui combattait contre tout élément extérieur et intérieur à la fois, qu'elle qui agissait exactement comme une expérience brisée, alors qu'elle avait pris la peine de dire à Ashen, sur un ton confiant, que ce n'était pas ainsi qu'elle avancerait. C'était rageant! À croire qu'elle ne pourrait jamais rien faire comme il le fallait ou que cet être avait raison au final, sur ça encore. Les flammes apporteraient la force? Comment savoir... comment se battre autrement? Et le rire dans tout ça, où était-il?

Où était ce rire alors que Kajitsu avait l'impression de se noyer dans ce feu si brûlant? Elle se laissait dévorer et consumer, s'imprégnait de cette chaleur qui lui donnait adrénaline et passion du combat! Mais où était ce rire qui avait fait naître son rêve? Ou était cette joie qui avait fait naître ses rêves et cette attachement bien trop rapide? Non... elle ne devait pas, elle ne devait plus! Il ne fallait pas qu'elle s'attache à sa vie ici, plus à d'autres ici! Car ils partiraient... et cette vie s'évaporait encore! Car ils étaient là... ces pseudos pacifiques... ils étaient au cœur de la Genetics Corporation et Ashen était avec eux... le recteur aussi... et bien plus de trois élèves. Si trois élèves avaient valu cette explosion... alors eux? Oui, cette jeune être irréelle avait peur que son future ici soit illusoire... elle ne voulait plus perdre personne ou rien. Elle venait, après tout, de perdre et de laisser aller les dernières traces de Londres.

La perte... encore et encore toujours la même! Pourquoi est-ce qu'elle devait s'acharner encore hein!? Aussi, sur le coup de cet élan de fureur, notre jeune clone propulsa vers Dilfert ses armes mortelles, dans un périmètres pouvant atteindre les trois mètres de larges là où il se tenait (bah oui, c'est en angle donc...), à vitesse maximale. Se pencher serait inutile puisqu'elle visait la surface totale (à défaut de pouvoir jouer précis) de son aîné et sauter ne sauverait (s'il pouvait sauter à un mètre de haut) que sa tête et son menton. Accompagnant cette attaque vorace et riche en pétales, jet sous la pression du quel il serait soumis pendant quelques secondes, Kajitsu échappa un cri à en déchirer l'âme. Ce cri était à l'image même de notre jeune clone... exactement comme elle avait toujours été: contradictoire. Ce cri portait les flammes ravageuses du cœur de notre jeune cerisier, mais aussi toute sa détresse; il portait ses craintes... il était une offense envers le monde extérieur, mais il était également un bouclier contre celui-ci, pour qu'il cesse de l'atteindre; il était une vive protestation contre la vie et une plainte dénué de force; il était là pour démontrer désespérément sa présence, et pour l'effacer complètement du monde.

Suite à ceci, notre jeune clone se retourna, faible sourire aux lèvres et yeux mi-clos. Sa respiration était forte et visible, mais elle en reprit rapidement le contrôle alors qu'elle se redressait. Les flammes ne la hantaient plus... Kajitsu avait repris le contrôle de son être et de son corps de boit. C'est donc dans un tendre et mince murmure où on y décelait une certaine légèreté qu'elle déclara:
"I needed it..." Toutefois, besoin pas besoin, elle se rendit vite compte qu'elle avait complètement perdu Dilfert de vue, ainsi que ce combat pendant les sept dernières secondes...

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Lun 26 Jan - 16:58

Le combat commençait à devenir dangereux, et David devrait le prendre au plus sérieux s’il voulait éviter un malencontreux accident. Il était sérieux depuis le début, mais il devrait s’activer encore plus pour ne pas se prendre une déculottée en public. Sa remarque ironique, signe d’un certain humour et emprunte d’une certaine légèreté ne signifiait en rien qu’il ne prenait pas la jeune fille au sérieux. David était juste comme ça, il était capable de vous sortir encore un trait d’esprit même aux portes de la mort. Il ne fallait donc pas se méprendre sur sa motivation, il combattait sérieusement, très sérieusement. L’adrénaline courant dans ses veines à cause de ses blessures se mêlait à celle déjà présent dans son organisme en raison de l’excitation du combat. Bien sûr, cela ne représentait pas du tout la quantité astronomique capable de transformer n’importe qui en superman l’espace que quelques minutes, mais assez pour accélérer son cœur, son oxygénation, et lui procurer une euphorie se mélangeant aux craintes inhérentes à tout combat et blessure.

Alors qu’il courait latéralement pour passer à nouveau derrière Kajitsu, celle-ci lui envoya une nouvelle vague de pétales tranchants, avec un cri très surprenant venant d’elle. Il y en avait beaucoup trop, et ils couvraient un angle bien trop large pour que David puisse les esquiver d’une manière ou d’une autre, et son pouvoir n’était pas encore prêt, il ne pouvait donc pas changer de place avec un pantin pour y échapper. Mais dans une illumination, il se souvint qu’il pouvait utiliser les pantins d’une autre manière.

… 3…

Avec une virevolte sur lui-même digne d’une toupie, ralentissant si peu sa course que cela ne se vit pas, il passa derrière un pantin pour se protéger des pétales. Pas assez vie cependant pour tous les esquiver et il en reçu un bon nombre dans le bras gauche et les jambes. Nouvel accès de douleur et nouveau jet d’adrénaline. Caché derrière le pantin, il retira les quelques pétales qui l’avaient touché au bras et ne se soucia pas de ceux qui étaient dans sa jambe, il perdrait trop de temps. Le tout en marmonnant sur un ton boudeur « Dangereux ce truc ! » pour lui même, mais Kajistu l’entendrait peut-être.

S’imaginer que Kajitsu prenait ce combat à la légère aurait été d’une stupidité profonde et d’un aveuglement sans pareille. A cet instant, avec ce cri, elle semblait lutter contre le monde entier, elle-même comprise, comme si sa vie en dépendait et bien davantage encore. S’il se relâchait, il y avait de bonnes chances qu’il se fasse tuer dans le feu de l’action. C’était un vrai combat ! Enfin ! La légèreté de David semblait avoir un effet certain sur le mental de la jeune fille, il ne savait pourquoi ni quel était cet effet, mais cela lui faisait quelque chose, c’était certain. Et même, cela semblait l’affecter d’une manière différente chaque jour, ce qui était plutôt inhabituel. Enfin, l’essentiel, c’est qu’en ce jour, en cet instant et en ce lieu, cela avait donné au mercenaire la certitude que la jeune fille donnerait tout, absolument tout ce qu’elle avait dans les tripes. Ainsi, peu importait qui gagnait et qui perdait, personne n’aurait de regret, aucun d’eux ne se dirait « j’aurais dut m’y mettre plus sérieusement ». C’était un combat où chacun se donnerait à fond et dont l’issue serait l’incontestable résultat de la confrontation de toutes leurs capacités. Maintenant, David pouvait lui aussi se lâcher vraiment et donner la pleine mesure de ses capacités tant physiques que mentales et mutantes.

Alors il se remit à courir latéralement mais dans l’autre sens, pour refaire le tour de la cage et revenir face à Kajitsu. Non, le but n’était pas de l’assommer en lui donnant le tournis, c’est un RP pas un cartoon. Le but était de revenir face à elle pour une attaque de front. Mais cette fois, il resta prudent. Au lieu de s’exposer bêtement à une attaque à distance, il emporta avec lui le mannequin qui le protégeait, pour s’en servir de bouclier le long de sa course. Son poids le ralentissait, mais il fut tout de même vite revenu face à son adversaire.

… 2 …

Il était pratiquement revenu en face à présent, et son pouvoir serait bientôt prêt à l’emplois. Les multiples douleurs dans son dos et dans ses flancs commençaient à s’estomper, mais il avait mal au bras et aux jambes, qui avaient reçu la deuxième volée de pétales. Surtout aux jambes car il n’avait pas pris le temps de retirer les pétales et chaque mouvement l’entaillait un peu plus, redoublant la douleur. Cependant, il s’efforça de la chasser de son esprit car il allait avoir besoin de la peine puissance de ses jambes et il n’était pas question que la douleur le freine. Les militaires n’étaient pas entraînés à ignorer la douleur, mais ces petites entailles qui lui tiraillaient les jambes et le bras n’était rien du tout en comparaison des semaines de torture qu’il avait subies. Cela lui avait au moins appris à savoir composer avec la douleur.

… 1 …

Il était revenu de face et prenait appuis pour se propulser en avant, droit sur elle, toujours alourdit et ralentit par le pantin qui lui servait toujours de bouclier. A sa propre surprise, son pouvoir était déjà prêt. Trois secondes seulement ! C’était encore une de moins que tout à l’heure. Trois secondes et il transposait ! Voilà qui doublait son efficacité par rapport aux six secondes qui lui étaient nécessaires avant. Il fut surpris mais heureusement, pas assez pour perdre sa concentration, et cette fois, il tenait toujours bien fermement la maîtrise de son pouvoir. Heureusement pour lui car il était déjà en train de pousser sur ses jambes pour se propulser vers son adversaire. Si son pouvoir lui avait échappé à ce moment-là, il se serait jeté dans la gueule du loup sans aucun moyen d’y échapper.

Lâchant le pantin de bois et le laissant tomber de côté, il ramena en arrière son bras droit qui tenait son couteau. Il amorça le second pas qui le rapprocherait de son adversaire et dans ce même mouvement, il lança son couteau en direction du visage de la jeune fille arbre. La lame passa à deux centimètres à peine de sa cible et alla se perdre derrière elle sur le sol de l’arène. Un coup d’épée dans l’eau. David était extatique, l’excitation du combat approchait de son paroxysme et faisait courir dans ses veines un feu de joie brûlant comme la chaleur du soleil d’été au zénith. En une seule enjambée semblable à un bond, il entra dans le périmètre de Kajitsu, c’est à dire à portée de ses branches, le bras ramené encore une fois en arrière et prêt à distribuer des coups de poings, le regard un peu fou. Ce dernier pas qui mettrait son adversaire à sa portée était une grande foulée, très grande, plus proche d’un bond de kamikaze qu’un pas de course réfléchit, et c’était pour David comme s’il volait soudain au dessus du sol à la rencontre de son adversaire.

Ce combat était un vrai délice. Toutefois, il gardait à l’esprit sa stratégie, même s’il n’en avait pas l’air du tout. Il restait donc attentif au mouvement des branches de l’arbre.

[HRP] Multiples blessures type 2 au bras gauche et aux jambes [HRP]

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mar 27 Jan - 1:54

Une arme la fit revenir à la réalité. Ce son, il était impossible à ne pas reconnaitre... c'était le souffle d'un courant d'air qui venait jouer contre ses branches. L'arme était passé rapidement à côté de sa tête, sifflant à son oreille un avertissement, rester attentif! Toutefois, il y avait un problème... un petit détail qui avait accroché notre jeune clone alors qu'elle relevait la tête vers Dilfert, sourire déjà plus sain aux lèvres et visage démontrant toute cette détermination qui était la sienne; de la chaleur, pas des flammes. Enfin, cette arme qui venait de passer, elle n'avait pas eu à bouger pour l'éviter... il en résultait donc trois possibilités. La première était qu'il voulait la réveiller, mais c'était fort improbable puisqu'il serait plus logique de prendre avantage du combat pour se faire et non de se désarmer volontairement. La deuxième viendrait qu'il comptait enfin utiliser son pouvoir et s'amuser un peu avec lui, gardant donc son arme à porté de la main pour quand il changerait de place. Et enfin, la troisième, il ne saurait simplement pas viser... mais ça l'étonnerait grandement. Aussi, gardant simplement ces courtes réflexions, ne prenant pas le temps de chercher d'autres possibilités, notre jeune Kajitsu resta concentré sur son adversaire qui arrivait vers elle.

Et oui, la voilà qui avait enfin réussi à ne pas se perdre dans son esprit lors d'un combat, tout en pouvant formuler un raisonnement. Après tout, ne pas raisonner pendant un combat pourrait être bien dangereux et puis... c'était mission impossible pour ce cerisier. Cette idée la fit sourire un peu plus, alors que l'image de son adversaire qui arrivait vers elle ne faisait que lui donner cette poussé d'adrénaline qu'elle cherchait tant à ressentir. Et c'était sain... c'était sain et bon à présent. Les flammes de sa colère ou de sa honte l'avait quitté, elle les avait évacué pour enfin commencer à retrouver les raisons primaires de ce combat: avancer, s'évader, vivre.

Avancer pour elle, non pas pour un autre ou contre un autre, parce qu'elle le voulait. Ça pouvait sembler ridicule, mais ce moment pris pour laisser aller tout ce qui faisait pression sur elle l'avait libéré d'elle-même. Et maintenant, elle pouvait enfin apprécier ce combat, apprécier chaque mouvement de ses racines sous la terre alors que l'une d'entre-elle cherchait déjà à percer le sol de nouveau, mais plus loin. Elle pouvait maintenant apprécier ce flot d'énergie en elle et le rythme de sa respiration qui s'accélérait sous l'effort maintenue sous terre et sous le coup de l'adrénaline. Elle adorait cette saine sensation de vie qui venait en elle, aucune vengeance à rechercher, aucune haine ou aucune honte, la vie, simplement elle. Et elle allait avancer aujourd'hui, sans rechercher cette vengeance. Elle ne voulait pas suivre cette route, elle ne voulait plus se résoudre à cette état d'expérience brisée qui était la sienne, elle voulait être plus et vivre comme tel! Alors non... cette jeune Kajitsu ne se retrouverait pas encore une fois à donner raison à celui qui lui avait donner les bases de sa formation, son chemin marcherait aussi bien... voir même mieux...!


*Here we go!*

Voilà! Il était assez près d'elle maintenant, juste assez pour pouvoir l'atteindre sans trop de problème d'une branche ou de l'autre. Toutefois, gardons le ciseau pour plus tard... surtout qu'il y ait une chance qu'il évite son coup d'une manière plus artistique que par une offense ou une défense classique. Aussi, notre jeune Kajitsu attendit à la dernière minute pour jouer dans les coups traditionnels, un coup de branche solide et bien placé volant vers la gauche de son aîné, tenant ses branches en extension pour couvrir une plus large surface de coupe grâce à son attaque. Mais que ferait-il maintenant? Notre jeune cerisier était, sur le moment, bien plus attentive à la contre-attaque ou défense de son adversaire qu'autre chose et elle n'était pas prête de se laisser berner si facilement.

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mer 28 Jan - 2:46

Il s’était attendu à un coup de branche, voir même plusieurs, et il vit donc arriver le premier, ignorant si d’autres suivraient. S’il ne faisait rien, il serait cueilli en l’air par un coup qui le mettrait directement hors combat. Mais il n’aurait pas foncé ainsi tête baissée sans une tactique, cela aurait relevé d’une pure stupidité de sa part, et David n’était pas stupide. S’il avait l’air de devenir un peu fou à cause de l’excitation de la bataille, ce n’était qu’un effet volontaire, pour faire croire que ses erreurs n’étaient pas préméditées et étaient véritablement des erreurs, et ainsi cacher sa stratégie.

Alors que le coup de branche était à un cheveu de le toucher, il transposa et un claquement sonore raisonna bien fort dans toute l’arène, se répercutant même une ou deux fois sur les murs. A sa place, c’est un mannequin de bois vêtu des vêtements du mercenaire qui ramasserait le coup de branche. De son côté, David était passé derrière Kajitsu, et se propulsait déjà vers elle. A vrai dire, avant même de transposer, il avait déjà préparé les muscles de ses jambes à prendre un nouvel appuis sur le sol pour le propulser vers l’avant, afin de ne pas perdre le moindre petit quart de seconde. Il s’était longtemps entraîné à exécuter ce genre de mouvements pendant sa vie de mercenaire et celui-ci était un des premiers qu’ils avait accomplit, et pas le plus difficile, loin de là.

David put son donc se propulser vers le dos de son adversaire dès sa transposition sans perdre de temps. Comme il avait transposé, elle devait d’abord se rendre compte qu’il avait changé de place, puis le localiser. Ce qui prendrait un certain temps, pas plus de deux secondes, peut-être même une seule, mais c’était suffisant pour qu’elle n’ait pas le temps se retourner sur lui ni de riposter. Le mercenaire se baissa sans ralentir pour ramasser son couteau qu’il avait lancé. Rater sa cible était également prémédité. S’il l’avait touchée, en plein visage, il risquait de la tuer, et il ne voulait pas ça. Il avait intentionnellement lancé son couteau derrière elle pour pouvoir le récupérer après la transposition, tout en faisant mine de l’attaquer en le faisant, pour ne pas éveiller les soupçons. Si elle l’avait déjà vu à l’œuvre, elle aurait certainement deviné sa stratégie, mais comme c’est la première fois qu’elle voyait son pouvoir, même s’il lui avait expliqué en quoi il consistait, il n’y avait pratiquement aucune chance pour qu’elle puisse anticiper. Lorsqu’on est désavantagé, l’effet de surprise est primordial.

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mer 28 Jan - 3:29

L'attaque porta, mais pas à la bonne place. Ainsi donc, notre jeune clone avait bien raisonné, Dilfert était maintenant ailleurs dans l'arène, sans doute vers le couteau qu'il avait lancé, donc derrière elle. Si avant, lorsqu'il y avait toujours deux mannequins à l'arrière (deux à l'avant et un de chaque côté si on suit le calcule), Kajitsu aurait du se retourner des deux côtés et perdre un temps considérable puisqu'elle aurait une chance sur deux de se tromper, maintenant qu'il avait déplacé l'un d'eux, il ne restait qu'une seule possibilité de téléportation pour son adversaire en fonction de l'emplacement de son arme. Et oui, elle était là, au fond, sa véritable force... cet élément qui ferait d'elle, avec un peu plus de détachement et d'entraînement, quelqu'un de redoutable en mission ou pour un combat. Il ne fallait jamais se fier aux apparences avec elle.

Inexpérimentée, sage, beaucoup plus innocente que les autres êtres naturels de son âge, sans défense, fragile même... voici ce qu'on pouvait voir à première vue. Bien sûr, sa force de caractère ne manquait pas de rapidement se faire remarquer, de même pour sa détermination, mais ce n'était rien pour indiquer ses véritables capacités ou alors sa capacité d'analyse de la situations (que nous traduirons simplement par: logique) qu'elle avait été capable d'adapter au combat. Kajitsu n'était qu'apparence, rien de plus qu'une image créée par le bon vouloir de certains être voulant s'amuser à jouer les créateurs de vies; les dieux pour se référer à certaines idées spirituelles. Elle était l'image d'une enfant, l'image d'une expérience, l'image de rien de bien particulier... rien ne reflétant son parcourt, rien pour indiquer ce qu'elle avait fait ou comment elle avançait, rien! Mais cet arbre était tellement plus... elle était comme ses pétales, trompeuse de par son apparence, de par l'image qu'on lui avait offerte. Et ça, si Dilfert ne l'avait pas encore compris, il se rendrait vite compte de cette réalité cachée dans l'irréelle.

Ainsi donc, notre jeune Kajitsu se retourna dans la direction où elle croyait que Dilfert se transporterait, au moment où ce son se faisait entendre dans la place, jusqu'à se retrouver en contacte visuel avec son adversaire. Toutefois, dans sa position, elle était bien moins avantagé qu'à l'habitude. En effet, dans sa position, le coup le plus efficace qu'elle pourrait porté serait un coup de coude qu'elle pourrait prolonger en étendant son bras et en laissant un petit cadeau tranchant au passage. C'était d'ailleurs ce qu'elle ferait si son aîné restait en direction de sa branche droite; toutefois, s'il passait par l'autre côté, elle devrait se retourner pour effectuer la manœuvre et, bien que rapide, elle perdrait du temps avant de pouvoir agir et aurait donc des chances d'être intercepté plus facilement. Aussi, elle pourrait jouer de ses pétales en cas de besoin, mais ce n'était pas à prévoir. Pour l'instant, le but serait de ne pas se laisser trop désavantager par sa position actuelle et de voir à donner le maximum de coups avec le maximum d'impact et de force. Mais bon, il fallait qu'il arrive à porté de ses branches pour ça, à moins d'un mètre d'elle pour un coup solide.

Mais bon, ce désavantage, c'était elle qui l'avait voulu et elle l'appréciait. C'était le parfait moment pour pouvoir s'entraîner dans toutes directions et sous tout les angles, même ceux étant sensés la désavantager! C'était ainsi, qu'avec le temps et l'effort, elle serait en mesure de faire en sorte que ce qui semblait être un angle mort ne soit rien de plus qu'une autre aire de combat, une autre surface où elle restait à son aise et pouvait piéger quand même son adversaire entre ses branches et gagner. La victoire... la réussite et la force, voilà la destination de Kajitsu sur le moment!

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mer 28 Jan - 3:44

Il ne fallut qu’une seule enjambée supplémentaire à David pour rejoindre son adversaire et la mettre à portée de couteau. Mais faire une entaille de plus sur son écorce ne lui servirait pas à grand chose. Et après ce coup, elle saurait à quoi s’attendre de sa part, et il lui serait beaucoup plus difficile d’approcher, voire impossible. Il devait remporter la victoire maintenant ou elle serait hors de sa portée. S’il échouait maintenant, il est probablement qu’il serait forcé de s’avouer vaincu. Et ça, il ne le voulait pas. La difficulté était que toute sa stratégie reposait uniquement sur des suppositions, il n’avait quasiment aucune certitude. Cette attaque précisément, reposait sur ce qu’il avait vu après l’assaut sur la Fac. Il avait vu Kajitsu blessée. Il supposait qu’elle avait combattu sous sa forme d’arbre lors de cet affrontement, mais il n’en avait pas la certitude. Il pouvait donc supposer que les blessures infligées à l’arbre restaient effectives lorsqu’elle reprenait forme humaine, mais là encore ce n’était qu’une supposition, il n’avait aucune certitude à ce sujet. Seulement c’était là sa dernière carte. Il la jouerait, et s’il échouait, il perdrait ce duel.

Il fit donc un pas de plus pour se rapprocher au plus près de la jeune fille arbre, esquivant un coup de branche moins rapide que le précédent en raison de la flexibilité réduite vers l’arrière. Alors il prit la jeune fille arbre dans son étau. De sa main droite passée là où il y avait de la place entre les branches, par-dessus ce qui devait être l’épaule de la jeune fille, il plaquait la lame de son couteau sur son écorce à l’endroit où devait se trouver sa gorge. Son bras gauche était passé autour du tronc de la jeune fille, au niveau de la taille, pour qu’il ne se face pas repousser si elle avait l’idée de se débattre.

« Tu es coincée maintenant, abandonne. »

Oui, le combat était terminé, de son propre avis. Dans sa jeunesse, David aimait beaucoup les films d’action pleins de combats épiques, et il s’en était régalé pendant des années. Ce n’est qu’en entrant à l’armée qu’il apprit que ces film à grand spectacle donnaient une bien fausse idée de ce qu’était un combat. Dans ces film, les duels duraient longtemps, trop longtemps, les deux combattants échangeant des dizaines de coups, de parades et de feintes. Ceci ne pouvait être vrai que pour les combats à mains nues, et encore, rarement. Pour toute autre forme d’affrontement, quelques coups, parfois même deux échanges seulement, suffisaient à déterminer le vainqueur.

David était maintenant en position de force. C’était terminé.

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mer 28 Jan - 4:10

Premier coup, raté, ainsi donc, notre jeune Kajitsu se retourna pour aller porter le second de l'autre côté jusqu'à ce que... Une lame et main, juste assez pour faire jurer intérieurement celle qui se retrouvait ainsi dans une position de faiblesse. Toutefois, elle n'avait pas dit son dernier mot, elle était capable de bien plus que ça et elle comptait bien le démontrer...! C'est donc alors qu'il prononçait ces mots que notre arbre bougea les branches, elle allait le faire mentir... Car en effet, pour faire une description un peu plus simple de notre arbre, il était assez simple de simplement prendre la silhouette de Kajitsu et d'y ajouter simplement un minimum d'épaisseur à cause de l'écorce qui s'ajoutait. Son coup et sa tête étaient donc facile à repérer, tout comme sa taille. Ses branches étaient réparties en trois endroits: les premières venaient la grandir d'un peu plus d'un demi mètre à partir de sa tête; les autres étaient sur ses bras, l'es entourant et les recouvrants parfaitement. Ses bras n'étaient donc rien de plus que deux branches solides d'où partaient plusieurs autres. Ensuite, au bout, elles se divisaient en cinq plus longues, ses doigts, qui prenaient environs une tailles de 30 cm pour les plus longs alors que le tout restait proportionnels, le tout bien sûr recouvert d'autres plus petites branches. Seule ses branches 'bras' et 'doigts' avaient de la mobilités... mais une mobilité égale à celle de l'humaine... donc Kajitsu n'était pas vraiment si mal pris que cela.

« Tu es coincée maintenant, abandonne. »

Tout juste avait-il fini sa phrase, que Kajitsu avait déjà monter son bras gauche, localisant à peu près le cou de son adversaire et venait y poser sa main, donc ses branches, ne manquant pas de l'entourer. Elle y mettait une pression juste assez forte pour qu'il puisse sentir ses pétales, sans toutefois qu'elles ne s'y enfonce de manière dangereuse; la coupure était inévitable toutefois... Pour ce qui était de son bras droit, puisque Dilfert avait pris le temps passer par-dessus son épaule, il fut facile pour le cerisier de glisser ses branches entre le bras et l'avant-bras de son adversaire, venant ainsi le serrer et le pousser vers l'avant. Sentir ses pétales s'y enfoncer devrait réduire la force qu'il pouvait y mettre pour le laisser en place. Coincée, elle? Pas vraiment...

"Je dirais plutôt que c'est le contraire," fit-elle simplement, sur un ton amusé.

Aussi, pendant ce temps, ses cinq racines qui s'étaient fait leur petit chemin sous terre étaient arrivées à destinations et commençaient à forcer leur chemin à la surface, alors que la sixième venait de réussir à sortir sous le sable. Ce fut long, mais elle commençait à y arriver, enfin! Aussi, parlant de racine, vous vous souvenez de celles qu'elle avait fait sortir juste à côté d'elle? Et bien... Dilfert pourrait maintenant sentir quelque chose grimper lentement sur lui, pas bien plus 5cm/sec pour l'instant, et venir s'enrouler contre ses chevilles et venir se resserrer sur ses pieds. Une racine était entrain de le faire prisonnier et venait de faire ses pieds prisonniers! Voilà qui tournait en l'avantage de notre Kajitsu puisque...


"Ce serait plutôt à toi d'abandonner."  Conclut-elle avec un sourire alors qu'elle enfonçait des pétales dans les épaules et les omoplates de son aîné.

Elle ne pouvait pas affirmer avoir gagner, mais elle ne pouvait pas contester un avantage et l'excitation d'avoir ainsi repris l'avantage contre un être naturel entraîné et plus âgé la rendait plus que fière. C'était la preuve qu'elle avançait et qu'elle faisait de mieux en mieux. Toutefois, elle était loin de croire qu'elle avait gagné... il ne fallait pas oublier le pouvoir de son adversaire non plus! Et puisqu'il était ici question d'un combat véritable sans la moindre faveur, il était logique que Dilfert se transporte ailleurs pour ainsi continuer le combat. Le contraire serait vexant, mais Kajitsu croyait que son aîné la respectait donc ce il ne ferait sans doute pas ce genre de chose. Et comme tout deux avaient encore assez d'énergie pour continuer, il n'était pas question d'arrêter là! Surtout que sur le moment, Kajitsu amplifiait la douleur dans le bras de son aîné et en enfonçant ses pétales, elle jouait sur la profondeur, bien plus dangereux qu'un simple coup! Le même phénomène s'appliquait à ses omoplates et ses épaules, ce qui limiterait ses mouvements encore. En serrant les chevilles et les pieds de son adversaire, elle le ralentirait momentanément, le temps que la douleur passe et garderait ainsi un court avantage. Pas bête notre jeune Kajitsu, elle pense à la suite!


[Je crois que l'image de Kajitsu version cerisier n'est pas claire... je crois que je vais la dessiner et la mettre dans ma fiche de perso pour ne pas que ça pose problème ^^"]

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Sam 31 Jan - 0:21

Vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué n’est déjà pas une idée avisée, mais lorsqu’on parle d’un arbre et que la peau en question est une écorce, c’est encore moins malin, surtout si l’arbre mentionné est doté des pétales acérés comme des rasoirs. David pensait avoir acculé la jeune fille arbre en la prenant à la gorge et en la forçant à reconnaître qu’il pouvait lui infliger une blessure mortelle au moindre mouvement. Seulement elle semblait ne pas l’entendre de cette oreille, non pas qu’elle soit dure de la feuille.
Ses bras étant devenus des branches, David ne pensait pas qu’elle avait conservé la mobilité que lui conféraient ses articulation, mais c’était pourtant le cas. Et à cause de cette erreur d’appréciation, elle le tenait lui aussi à sa merci. Il sentait vivement les entailles dans son bras droit et le haut de son dos jusqu’aux épaules et même la nuque. Lui aussi était piégé. Heureusement, il avait toujours une solution pour s’échapper, et il ne se priverait de l’utiliser. Déjà il se concentrait pour attraper son pouvoir et l’utiliser.

… 3 …

Il eut une pointe de satisfaction en commençant son compte à rebours à 3 au lieu de six. Bien sûr, il n’avait pas vraiment besoin de compter. Lorsqu’il pouvait transposer, il ressentait cette sensation si particulière, comme un signal qui lui indiquait de passer à l’action. Mais compter mentalement les secondes lui permettait de savoir où il en était et combien de temps il lui fallait gagner lorsque c’était nécessaire. Cette habitude lui avait appris avec le temps à minuter précisément ses actions pour optimiser le temps d’utilisation de son pouvoir. Cerise sur le gâteau, ce besoin lui-même avait diminué considérablement avec la diminution du temps de préparation des transpositions. Cependant, il lui fallait encore gagner quelques secondes, ce qu’il s’appliqua à faire.

« On dirait bien une impasse, jeune fille arbre. En tout cas, tu as la peau dure, c’est le moins qu’on puisse dire. »

Et voilà, c’était là. Alors qu’il terminait de parler, il sentit cet espèce de frisson qui n’en était pas un naître dans sa nuque et se répandre parallèlement dans tout sons crâne et dans sa colonne vertébrale jusqu’au bas du dos. Sans plus attendre, il transposa avec un mannequin se trouvant devant eux sur la gauche qui prit la place du mercenaire. Celui-ci fut donc libéré de l’emprise de Kajitsu. En transposant, il lâcha son couteau, car le mannequin n’avait pas de main le tenir, et la lame plus lourde que le manche tomba la première pour ce planter au sol. Au sol ou bien dans un racine qui aurait peut-être traîné par là.

Retour à la case départ, avec quelque blessure et un peu de fatigue en plus. A un détail près.

« Si on en finit pas vite, tu vas me vider de mon sang, Kaj’ »

[HRP] Multiples blessures type 2 au bras droit et dans le haut du dos. [HRP]

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mar 10 Fév - 2:18

Cet être était surprenant, c'était le moins qu'on puisse dire! Après tout, même après s'être fait enfoncé un bon nombre de pétales dans la peau, il ne réagissait pas plus que ça et ne démontrait pas vraiment de signe de douleur. Voilà qui était, assez étrange, surtout si on prenait en compte le résultat de ses précédents combats... Peut-être Dilfert avait-il une endurance à la douleur hors du commun? Parce que, même après seulement quelques efforts au niveau de ses racines, il fallait reconnaître qu'elle testait, donc normale que ce soit plus difficile, notre jeune Kajitsu sentait sa respiration s'accélérer de plus en plus. Après tout, ce combat commençait enfin à prendre une tournure active! Et bon, ce n'était pas elle qui allait s'en plaindre, au contraire! Et puis, maintenant que son aîné s'était éloigné un peu, elle pouvait au moins reprendre une position normal et se lancer dans l'offense. Puisque son adversaire semblait s'amuser à attendre avant d'attaquer et ne se lançait pas aussi fréquemment dans la mêlé pour attaquer, Kajitsu ne se gênerait pas pour jouer, elle. Enfin, on pouvait comprendre pourquoi il ne voulait pas trop l'approcher, surtout avec ce qu'il venait de se prendre! Se faire enfoncer dans la peau l'équivalent de plusieurs dizaines de lames de rasoir... voilà qui est douloureux! Toutefois... comment gagner sans approcher et attaquer? Enfin, ce n'était pas son problème.

En effet, pour le moment, notre jeune cerisier avait un bon avantage. Elle n'était pas moindrement désarmée, puisque ses armes étaient part d'elle-même. Ensuite, elle n'avait que l'essoufflement naturel du combat, avec un bonus pour ses racines, mais rien de trop grave puisque l'adrénaline était encore de la partie pour la soutenir un moment encore. Autre point, là où son aîné était lacéré de toute part et avait reçu bon nombre d'attaques, elle, elle n'en avait reçu qu'une seule au début du combat! Et alors que son adversaire prenait le temps de parler au lieu d'attaquer, cette clone végétale allait prendre cette avantage de temps et lui montrer la voie à suivre! Ainsi donc, c'est en riant qu'elle lança:


"Bah, si tu veux éviter ça, bats-toi vraiment!"

Tout juste avait-elle finit de prononcer le dernier mot, qu'elle lui envoyait un nouveau jet de pétales, tout aussi puissant que le précédent. Le danger de ce type de jet, c'est qu'on ignore où les pétales iront frapper.... le torse? les bras? les jambes? la tête? le cou? impossible de savoir avec un jet imprécis sur une large surface. Plusieurs de ces points seraient touchés s'il ne se défendait pas convenablement. L'image de ses pétales se figeant dans un arbre après propulsion lui restait en tête, et si ses petits trésors pouvaient avoir cet impacte sur ses 'semblables', alors sur un être fait de chair...! Enfin, tout ça pour dire, que si son aîné ne répliquait pas rapidement, Kajitsu continuerait de prendre de plus en plus de dangereux avantages sur lui. Il fallait qu'il se reprenne et surtout, qu'il comprenne vite que la meilleure défense, c'était l'offensive!

Ce combat... il était amusant et libérateur, mais trop facile. Où était cette douleur qui l'habitait à chaque combat et qui la faisait douter de sa victoire? Où était cet élément qui la poussait à avancer et à ce démener au delà de ses limites pour vaincre? Il n'y avait rien... c'était simplement une série d'attaque... le jeu du chat et de la souris où Kajitsu était le chat et Dilfert la souris. Ce combat n'avait rien à voir avec son premier, celui où elle avait RÉELLEMENT avancé! Il n'avait rien à voir avec son précédent combat dans la Cage, rien à voir avec celui mené à la Faculté rien! Même son tout premier entraînement avec Ashen avait laissé quelques marques c'est pas peu dire! Ainsi donc, pour tenter de rétablir la situation, notre jeune clone adressa à son aîné, sans lâcher l'attaque bien sûr:


"La Cage est reconnue pour sa violence, essaie donc de lui faire un peu honneur toi aussi!" Elle avait lancé ça avec un sourire, mais elle espérait bien que ceci ferait bouger un peu le nouveau!

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Jeu 12 Fév - 20:57

Le dernier assaut s’était terminé par un échec. Kajistu avait refusé de capitulé même avec une lame prête à lui ouvrir la gorge et David s’était vu contraint de battre en retraite. Et par dessus le marché, il se retrouvait complètement désarmé. Il ne voyait plus aucun moyen de gagner ce combat, et ça commençait à vraiment l’énerver. Il ne le montrait pas, mais c’était bien là, cela l’énervait de ne pas trouver comment la mettre hors combat sans la tuer, ça l’énervait de se retrouver soudain privé de toutes ses ressources et de n’avoir plus rien à faire pour renverser la situation. D’autant plus qu’il avait des pétales tranchants dans tout le corps et que la douleur commençait à devenir vraiment gênante. Il avait beau avoir appris à supporter une certaine dose de souffrance, il y a des choses que le corps ne peut pas supporter, même pour lui, malgré toute la volonté qu’on peut y mettre.
Il regarda Kajitsu rire en lui disant de se battre vraiment. Se battre vraiment !!! Et que faisait-il là ? Il jouait aux cartes peut-être ? Non, il se battait, il se démenait comme il pouvait pour trouver une faille que de toute façon il n’avait plus les moyens d’atteindre. Quel idiot de ne prendre qu’un simple couteau ! Quel idiot ! Trop sûr de lui, trop sûr que sa faculté pouvait renverser à peu près n’importe quelle situation avec un peu d’astuce. Mais là, ce n’était pas le cas.
Ce qu’elle venait de dire le blessa dans son orgueil, sa fierté venait d’en prendre un sérieux coup. A présent, il n’y avait plus aucune trace de légèreté ou d’humour sur son visage. Il était blessé, dans sa chair mais surtout dans son cœur, et il regarda Kajitsu comme si elle venait de transformer en une espèce de monstre haïssable au possible. Il n’y avait plus de place pour les plaisanteries qui le caractérisaient. Ce combat, il devait le gagner à présent. Il ne supporterait pas de se faire tourner en ridicule par cette gamine, il ne supporterait pas d’abonner la lutte, plus maintenant. Il combattrait et continuerait à enchainer les assauts, comme un sauvage si nécessaire, jusqu’à ce que l’un des deux adversaires s’effondre. Il y avait fort à parier que ce serait lui, mais il refusait d’y penser. Penser à la défaite, c’est faire le premier pas vers elle.
En poussant un cri qui aurait parfaitement pu exprimer la rage, il se lança à l’assaut, fonçant directement sur elle, sans perdre une seconde de plus. Elle voulait du combat, elle en aurait ! Son couteau était toujours au sol, juste devant elle. Seulement comme il commençait à bouger, elle lui envoya une nouvelle volée de pétales, toujours sur un angle large, impossible d’esquiver, son pouvoir n’était pas prêt, et trop tard pour changer de direction. Alors il fit la seule chose qu’il pouvait faire, il plaça ses deux bras devant son visage pour le protéger, poings fermés, sans se soucier des dégâts sur le reste de son corps. Il sentit les dizaines de morsure douloureuses sur son torse, des lames végétales s’enfonçant dans ses bras, son ventre, ses jambes, entaillant son cou. La soudaine douleur s’ajoutant à celle qui le tenaillait déjà faillit le faire trébucher mais il tint bon. La fatigue s’emparait de lui comme l’absence du sang qui s’était déjà écoulé de ses veines commençait à se faire sentir, mais il tint bon.
Lorsque la salve fut passée, il plongea droit vers son couteau, réduisant les chances de se faire happer par les branches. Couteau qu’il récupéra en se réceptionnant lourdement sur le sol. Blessé comme il était, il n’avait plus assez d’énergie pour faire les choses élégamment, et cela n’arrangea rien. En effet, en tombant, cela enfonça plus profondément encore dans sa chair une partie des pétales plantés dans ses membres. Mais il avait récupéré son couteau et ne perdit pas une demi-seconde pour s’en servir. Il n’avait pas besoin de réfléchir. Avec de nouveau un grondement rauque, il leva le bras qui tenait le couteau et l’abattit de toutes la force qu’il lui restait. La moitié de la lame, à savoir une bonne dizaine de centimètres, s’enfonça dans une des racines qui commençaient à sortir du sol.

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Jeu 19 Fév - 1:38

Tient... chacun son tour? Qu'est-ce qui pouvait bien avoir fait changer l'humeur de Dilfert à ce point? Peut-être quelque chose qu'elle avait dit? Pourtant... elle n'avait pas menti, elle considérait véritablement ce combat comme étant trop facile, ce n'était pas de ça faute tout de même. Et puis, pour le moment, qu'importe si elle devait le mettre en colère, ça l'arrangeait en fait. De cette manière, son aîné pourrait enfin se battre vraiment, se battre avec toute la violence de son être et prouver qu'il avait, au plus profond de ses entrailles, ce qu'il fallait pour être membre de la Genetics Corporation. Et oui, c'est qu'elle avait appris cette jeune Kajitsu, avec le temps; elle voyait bien ce qu'était son monde, il ne fallait pas avoir le quotient intellectuel des plus grands savants de ce monde pour le comprendre! Bien sûr, elle n'avait pas à l'évaluer ou rien, penser de cette manière serait une véritable prétention, toutefois, elle voulait comprendre pourquoi il était ici. Après tout, son adversaire ressemblait si peu aux autres soldats et guerriers qu'on pouvait retrouver entre les murs du laboratoire... mais était-ce un bien ou un mal?

Hum? Les autres soldats? Oui... elle se souvenait si bien, si bien de ce temps où son tuteur, le Dr Minami, lui disait de faire attention en parlant à quiconque s'apparentant à un militaire. Une époque simple où elle ne faisait que commencer à se poser des questions sur ce monde et où elle croyait encore que cette catégorie de gens à qui elle appartenait maintenant, était vide d'émotion et de sens. C'était si loin de la vérité... il est impossible de ne rien ressentir; bien que certaines personnes semblaient avoir été conditionner à faire abstraction de leurs émotions en permanence, chose que Kajitsu tentait de faire seulement par moment. C'était vraiment étrange, surtout lorsqu'elle pensait à ces temps où elle croyait si fort à ces conseils, à ces moments où elle avait utilisé une extrême politesse avec Maboroshi-sama... C'était étrange quand on considérait que, sur le moment, elle ne s'était pas gêné pour agir aussi normalement avec lui qu'un autre, quitte à l'énerver pour qu'il attaque. La vie nous conduit sur de drôle de chemin parfois. Mais qu'importe le passer, vivons pour le présent pour l'instant, un combat se déroule et prendra enfin un début convenable, ne le perdons pas de vue.

Ainsi donc, voyant que son adversaire approchait, le cerisier arrêta son jet. Celui-ci ne fut pas très long à vrai dire, toutefois, pour celui y étant, le temps devait possiblement passer lentement. Mais bon, il était impossible de le savoir puisqu'elle ne vivrait sans doute jamais ce genre de situation. Kajitsu souriait, elle s'amusait et voyait la perspective d'action, lui donnant toujours ce souffle de vie du à l'adrénaline, celui qu'elle cherchait encore et toujours, à chaque moment de son existence. Il approchait, il venait enfin à elle, juste assez pour lui envoyer un solide coup de branche dans le ventre. Toutefois, son adversaire se jeta au sol alors qu'elle commençait son mouvement, faisant en sorte qu'il évite de peu son coup, ne récoltant que quelques éraflures du à ses petites armes naturelles. Sa chute avait du être douloureuse... bien qu'amortis assez bien par le sable.


*Daaaaahhh....* Pensa-t-elle en se mordant la lèvre inférieur aussi fort qu'elle le pouvait pour ne pas réagir verbalement. *Me**e...! Mes racines sont beaucoup plus sensible que le reste de mon corps sous cette forme...*

Se mordant toujours la lèvre inférieur, bien que très légèrement sur le moment, la jeune clone envoya quelques pétales à son adversaire, histoire de capter son attention alors qu'à ses pieds, à côté de ses genoux et de sa taille montaient des racines, afin de le faire prisonnier du sol. S'il ne réagissait pas très rapidement, dans les secondes à venir, il ne pourrait plus sortir qu'en se téléportant ailleurs. Il perdrait à nouveau son arme et permettrait à Kajitsu d'avoir à nouveau une cible amusante. Toutefois, elle ne manquerait pas de lui faire savoir qu'elle pouvait, encore une fois, en finir avec lui si bon lui semblait. C'est chiant la vie, mais c'est ainsi.

[blessure type 3]

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Dilfert
Membre de la Shatter Division
Membre de la Shatter Division
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 31
Age du perso : 22
Langues parlées : Américain, français
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Mer 4 Mar - 18:51

C’est avec une certaine satisfaction que David comprit assez vite que son attaque avait porté. La lame s’enfonça dans le bois d’un seul coup, vite stoppée par la résistance du matériau, mais le choc avait fait stopper tout mouvement à l’arbre durant un court instant, confirmant que Kajitsu ressentait bien la douleur même sous cette forme végétale. Il y avait donc un moyen de gagner : lui causer suffisamment de blessures pour que la douleur seule la mette hors combat.

L’ennuis c’est que sur ce plan, il avait pris énormément de retard. Cette jeune fille sous forme de cerisier, avec ses pétales en lames de rasoir, combinait très efficacement une défense efficace au corps à corps et une attaque à courte et moyenne portée. Il en avait fait les frais durement.

Comme il bandait ses muscles pour pousser sur ses membres et se relever de cette position vulnérable, il fut pris de vitesse par une nouvelle volée de pétales se plantant dans son dos qui le cloua au sol. Enfin cette attaque le coupa dans son élan, mais il aurait put ensuite se relever, avec un peu plus de peine toutefois, s’il ne se faisait pas emprisonner par plusieurs racines sortant du sol sablé de l’arène pour lui enserrer les membres. Lorsqu’il voulu récupérer son couteau, il fut incapable d’avancer son bras bloqué par une des racines, il était coincé. Enfin presque.

Bien que la situation semblât désespérée, il n’était pas encore sans ressources, il lui restait une carte à jouer. Sans se démonter, il se concentra pour aller chercher cette étincelle au fond de lui et utiliser son pouvoir. Cette faculté qui lui avait été imposée l’avait contraint à changer complètement de vie, à changer d’identité, d’habitudes, de moralité même, mais dans cette vie qui était à présent la sienne, elle lui était bien utile. Un peu comme un échange compensatoire. Alors qu’il se concentrait sur son pouvoir, il continua de se débattre pour donner le change à son adversaire. Ce fut là son erreur.

Avec toutes ces blessures, la douleur était vive dans tout son corps, mais il pouvait faire avec, il avait vu pire, bien pire. Certaines personnes faisaient de la douleur une science et de sa distribution un art, et il en avait fait l’expérience dans tous les sens possibles, à tel point qu’il se demandait encore parfois comment il pouvait simplement marcher. Seulement parfois, car il le savait pourquoi. Il l’avait appris avant de s’enfuir de ce mystérieux hôpital, il avait vu l’enfant, ou ce qu’il en restait, et cela faisait encore partie de ses fantômes nocturnes. La douleur, il pouvait passer outre, il avait appris à l’ignorer, ou à composer avec elle si ce n’était pas possible. Seulement les multiples blessures sur son corps avaient d’autres conséquences que la douleur, plus graves. Au cours de ce combat, il avait rougis le sable de l’arène au moyen d’une bonne partie de son sang, perdu goutte après goutte, mais par des dizaines de blessures. C’était insidieux, mais il aurait tout de même dut le voir venir. Avant que son pouvoir ne soit prêt, sa tête se mit à tourner, l’arène toute entière et son adversaire de bois tourbillonnant follement autour de lui tout en se balançant d’un côté et de l’autre. Son champ de vision commençait à rétrécir et il perdit sa prise sur son pouvoir comme sa concentration le fuyait. Il avait perdu.

Le goût de la défaite était amère dans sa bouche. Certes, pas autant que d’autres défaites qu’il avait subit par le passé, celle-ci était presque douce en comparaison, mais il n’était jamais agréable de perdre, surtout pour David qui luttait toujours jusqu’au bout jusqu’à la réussite. Il avait perdu, mais il était allé jusqu’au bout de ses forces. La fatigue l’avait assaillit vague après vague mais il s’était relevé, jusqu’à la vague qui le faucha. Il n’avait pas abandonné. Cependant…

Combien de temps avait duré cet affrontement ? Quelques minutes à peine. Peut-être même moins. Cela avait été rapide, trop rapide. Là était la véritable défaite. Il ne pouvait pas avoir le dessus sur Kajitsu dans un combat improvisé de la sorte, mais il aurait dut tenir un peu plus longtemps, lui porter d’avantage de coups. Là, il subissait une défaite écrasante, comme un parfait débutant qu’il n’était pourtant pas. C’était humiliant.

Il y avait autre chose encore. C’était Kajitsu qui l’avait invité à ce combat, elle y avait tenu manifestement beaucoup. Elle devait donc en attendre quelque chose qui était agréable pour elle, davantage qu’une simple victoire. Il ne la connaissait pas beaucoup, mais suffisamment pour savoir qu’elle ne tirerait pas très grande satisfaction de cette issue comme le ferait une brute de bistro. Elle devait attendre autre chose. Il ne savait pas trop quoi, mais c’était lié au combat. Seulement elle ne semblait pas avoir eut à offrir beaucoup d’efforts, par autant que lui en avait fournit. Elle était donc peut-être bien passée à côté de ce qu’elle voulait. Il n’avait pas été en mesure de le lui offrir, quoi que ça puisse être.

Il ne voyait plus grand chose et ses oreilles bourdonnaient légèrement. Les racines qui lui enserraient les membres et même le torse à présent, il ne les sentait presque plus, de même que les dizaines de blessures. Il avait perdu trop de sang.

« Désolé Kaj’… je n’ai… pas… »

Et tout devint noir.

[HRP] David hors combat suite aux hémorragies. [HRP]

[HRP] Désolé pour le temps de réponse, manque de motivation. [HRP]

_________________
David Dilfert's Theme



[GC] C'est la vie qui continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X422-374F/Kajitsu Aoyagi
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 645
Age du perso : 15 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : organique végétal
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   Sam 7 Mar - 6:14

Solide et droite, voilà ce que son tronc lui permettait de garder comme attitude au cours de ce combat, camouflant plusieurs faiblesses. Solide et droite... voilà comment se tenait la jeune clone devant son adversaire que les racines entouraient. Ce n'était sans doute pas la fin, bien que celle-ci devait approcher si on songeait au dernier coup de Dilfert. Sans doute réapparaîtrait-il à nouveau plus loin, prêt à continuer encore et encore, donnant à Kajitsu l'occasion de se battre corps et âme, de bouger et de dépenser toute l'énergie que lui avait offert son adrénaline. Prouver qu'elle n'était pas faible, prouver qu'elle était plus forte que ce qu'on avait eu le malheur de croire d'elle! Retrouver cette douce sensation du combat qu'elle aimait tant... cette sensation qu'elle aimait et qu'elle recherchait toujours et encore, comme une source de vie infinie à laquelle on s'accroche pour continuer sa route. Mais pour le moment... Kajitsu se tenait là, solide et droite.

Un paysage macabre... dans cette pièce morbide où la caresse d'un spectre ensanglanté d'un ancien cobaye ne pouvait plus vous surprendre. L'arbre, ce cerisier ayant un jour été une image de paix, d'acceptation et de réconfort... ce même arbre, il était aujourd'hui destruction et mort, il était à l'image de la Cage... à l'image de la Genetics Corporation. Un visage victorieux prenait place non loin de la base de ses branches les plus hautes... un visage dénué d'innocence, que de la violence. Droit, debout et fier... cet arbre se tenait tête haute et détendu, alors qu'elle menaçait de ses branches son adversaire, prisonnier de ses racines. À nouveau, ces racines étaient recouvertes de sang, mais pour une fois, elles ne l'absorbèrent pas. Le sable sous sa prise prenait lentement la couleur des spectres...

Kajitsu, était-ce là ce que tu voulais?
Tu voulais vaincre, tu voulais être plus forte... tu voulais lui montrer, à Ashen, à travers Dilfert, que tu n'étais pas si faible qu'il le prétendait. Mais pauvre sotte, toi qui prétend t'être libéré de lui comme tu prétendais l'être du Dr Minami, ne réalises-tu donc pas qu'il ne le saura jamais? Et s'il le savait un jour, tu crois vraiment que ça ferait une différence? Avoir battu un gars de la Red Division n'est rien pour un être ayant touché le ciel avant de s'écraser. Et cette victoire, elle n'est rien... puisque tu n'as pas eu ce que tu voulais... elle ne t'as appris; à l'exception du fait que tu étais toujours aussi dépendante.
Petite Kajitsu... regard... c'est tout juste si il bouge entre tes racines... Ton combat est terminé petite reconnait-le... Maintenant dit-moi, est-ce qu'il est plus agréable de réussir sans trop d'effort, ou de s'écraser en ayant tout donné?


« Désolé Kaj’… je n’ai… pas… »

...
Et il ne bougeait pas... il ne bougeait plus... serait-il possible que...? Non, c'était impossible, il devait bluffer tout comme l'avait fait sa prise de la Faculté, il réapparaîtrait plus loin dès le moment où elle aurait baissé sa garde. Et si ce n'était pas ça... il ne pouvait pas vraiment... non, simplement inconscient à la limite... toutefois, ça aussi était fort peu probable. Après ce que la jeune clone avait vue de lui en salle de simulation, il devait être bien plus résistant que ça. Sans compter que lui et son partenaire avait ramené deux prises lors de l'attaque sur la Faculté, dont Ashen! Dilfert devait donc être bien plus résistant que ça. À moins qu'au contraire, ce ne soit elle qui était en réalité devenue bien plus forte qu'elle ne le croyait. Pourtant, elle n'y était pas allé si fort que ça, si? À méditer, pour le prochain combat... trouver Kya, elle aurait droit à un combat plus dynamique et intéressant, et qui aurait au moins le mérite de lui indiquer où elle en était rendue au point de vue de son parcourt. Mais revenons-en à Dilfert qui était toujours étendu, immobile, sous ses racines.


"Dilfert, allez, arrête de jouer et sors-toi de là." Lança-t-elle d'un voix claire et forte, sans toutefois être autoritaire; elle n'était pas sa supérieur quand même.

L'aîné ne réagit pas... ça commença à devenir assez inquiétant. Toutefois, Kajitsu ne le montrait pas vraiment, elle tentait de garder cette même attitude droite et solide. Il ne faut pas oublier que la jeune clone avait l'habitude de garder son sang froid dans le plus de circonstances possibles et elle n'avait pas l'intention que celle-ci se dérobe à cette règle. Aussi, elle défit légèrement l'emprise qu'avaient ses racines sur le membre de sa division en l'interpelant de nouveau, avec un peu plus de conviction cette fois. N'ayant pas de réponse, Kajitsu tenta au moins de voir s'il respirait toujours... mais à cette hauteur, ce n'était pas possible. Enfin, il faudrait au moins le retourner pour ne pas qu'il finisse par manquer d'air à avoir ainsi la tête dans le sable, et ce n'était certainement pas le moment de tester la force de ses racines pour ce genre de mouvement. Voilà donc pourquoi elle reprit sa forme humanoïde, se rendant vite compte qu'elle ne pouvait pas se tenir sur son pied droit sans que cela ne provoque une vive douleur. Avec tout ça, elle en avait complètement oublié la dernière (et malheureusement seule attaque vraiment valable à l'avis de Kajitsu) attaque de son aîné. Enfin, ceci ne changea pas grand chose puisqu'elle se laissa tomber dans le sable qui commençait à ce tinter de sang et tourna Dilfert sur le dos.


"Dilfert tu m'entends?!" Lui demanda-t-elle en lui secouant les épaules. S'il ne réagissait pas dans la minute, elle devrait trouver un moyen de le conduire à l'infirmerie rapidement, ce qui risquait d'être compliqué...

_________________
-¤Fight to live¤-


[In memoriam Victor... stay with us, always in our memories]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas de mort aujourd'hui [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas de mort aujourd'hui [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux jeunes frappés à mort pour une simple altercation dans la banlieue de Grenoble
» Fusillade devant une école de Toulouse
» Avortement - "Aujourd'hui, ma maman m'a fait mourir"
» La mort subite du nourrisson
» Le Padre Pio parle au monde (2 messages après sa mort)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives G.C. :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: