AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 F534-MAT Baret Spike

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: F534-MAT Baret Spike   Sam 4 Oct - 23:28

Elle s'avançait dans les couloirs sordides avec un sourire aux lèvres. Elle était maintenant au sein de la GC et elle n'était pas vraiment une cobaye, mais pas réellement une gradée. Elle était là pour une seule et bonne raison, être évaluée. Et cette évaluation passait par la recherche d'informations sur un nouveau cobaye. D'après ce qu'elle en savait, il était certainement dangereux et particulièrement puissant. Mais cela n'était que le cadet de ses soucis. Céleste avait eu fort à faire avec Aéris et elle n'était pas contre un petit défi pour faire ses preuves. Car elle le voulait, elle voulait faire ses preuves, devenir plus forte et plus puissante et ainsi accéder aux informations qu'elle était venue chercher.

Elle soupira en voyant le sas menant aux cellules. Allons bon, elle avait réellement besoin de ce pass qu'elle avait depuis son entrée. Et ce pass lui permettait de prouver qu'elle n'était pas une simple cobaye. Mais en même temps, si elle voulait des informations avec ce gosse, elle devrait lui montrer qu'il pouvait avoir confiance en elle, ou bien qu'il devrait la craindre. Souriant à nouveau quand la porte s'ouvrit, Céleste pénétra au niveau des cellules, passant en revue les prisonniers et ne prêtant aucun intérêt à leurs souffrances. D'ailleurs pourquoi le ferait-elle ? La compassion était un sentiment inutile et affligeant.

Elle arriva enfin devant la cellule de son petit cobaye personnel. C'était exactement ce qu'elle pensait de lui, il allait lui servir à monter et ensuite, s'il était intéressant, il pourrait resservir. Sinon à quoi bon le maintenir en état ? Elle pouvait le briser mentalement et physiquement, cela prouverait qu'elle n'avait aucun état d'âme malgré son apparence juvénile. En cela, elle différait de son frère, elle aimait briser et faire du mal. Comme quoi, son arrivée à la GC à cette période était providentielle. Elle pourrait prendre part à la fête qui était en cours, c'était toujours amusant les fêtes.

Elle entra dans la cellule et referma la porte. Elle n'avait rien à craindre de l'enfant qui était enfermé s'il tentait la moindre chose, il mourrait.


Debout 453M. Je veux tout savoir de toi et de la Faculté d'où tu viens. Si tu réponds correctement à mes questions, tu seras nourri et soigné, sinon tu seras douleur et peine.

Elle lui fit un clin d'oeil, enfin, elle ferma le seul oeil qu'il pouvait voir et elle s'adossa à la porte. Ainsi, vêtue de blanc, elle semblait inoffensive. Mais elle était également armée, un magnifique pistolet dans sa main droite et un fouet dans sa main gauche. Allait-il vouloir être dompté ?
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 25
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: F534-MAT Baret Spike   Dim 5 Oct - 2:45

- Retour à la case départ...

C'est ici que tout avait débuté. Il était nait en ces lieux, il se pourrait qu'il crève ici même. Avec l'entaille qu'il a dans le flanc, la balle qu'il peut toujours sentir dans le genou, il peut crever d'une minute à l'autre, qui sait. Mais ne dramatisons pas plus qu'il n'en faut la situation. Il faut avouer que le voyage fut agréable. Mis à part l'incapacité de parler à cause du bruit et le fait que Spiki aurait pû être sourd bien avant l'heure, c'était plutôt rapide et sans anicroches.

L'arrivée également. Transporté sur un brancard par deux hommes jusqu'à sa cellule, déposé dans sa cellule, soigné superficiellement sans grande connaissances médicales. Bref, voyage 1.5 étoiles.

Jusqu'à ce qu'une bonne femme entre.

Le sang de Spiki ne fit qu'un tour. Rares étaient les femmes ici, et gradée de surplus. Soit elle allait lui réserver le même sort qu'à Fraust, soit elle serait beaucoup plus gentil, ou méchante...


Debout 453M. Je veux tout savoir de toi et de la Faculté d'où tu viens. Si tu réponds correctement à mes questions, tu seras nourri et soigné, sinon tu seras douleur et peine.

Spike prit appui avec douleur sur son autre genou, se relevant péniblement. Il n'avança pas, il ne fit que tituber sur place, sans grande chance d'aller autre part. Pourtant, il regardait fixement Céléste, sans cligner des yeux, sans détourner le regard. Tout en captant bien l'attention de cette dernière, il lui dit :


- Vas, te, faire, foutre.

Spike reste Spike, n'est ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F534-MAT Baret Spike   Dim 5 Oct - 12:51

Ah ? Déjà ? Et bien il était en forme finalement pour répliquer ainsi. Mais d'un autre côté, qu'il soit en forme ou non ne gênait pas du tout Céleste, elle devait avoir des informations et elle allait s'amuser pour les obtenir. Elle haussa les épaules en souriant avant de prendre la parole.

Oui je voudrais bien mais pas par toi, tu es trop faible gamin.

Elle bougea un instant son fouet semblant se demander ce qu'elle pouvait faire avec puis sans un mot elle l'abattait sur le sol dans un claquement sec. Elle sourit en entendant le son, cet accessoire était parfait pour ce qu'elle avait en tête. Le cobaye avec une balle dans le genou d'après ce qu'elle savait et elle comptait bien en profiter pour le faire parler. Après tout, ce n'était qu'un étudiant de la Faculté, un gamin qui n'avait rien d'un soldat entraîné à résister à la torture. Elle allait s'amuser avec lui dans ce cas.

Tu vois, ce fouet est spécialement pour toi, il goûtera ta chaire très bientôt et même ta blessure te semblera une simple égratignure en comparaison. Mais comme je suis gentille je vais te donner une dernière chance de parler. Oh attends, je ne t'ai pas donné ton échantillon gratuit.

Elle éclata d'un rire dément et s'approcha en levant le fouet. D'un seul coup et sans aucun état d'âme, elle le fit tomber sur le corps affaibli. C'était un nouvel outil et elle ne savait pas encore doser son effort. Mais cela ne poserait aucun problème au cobaye de lui servir de modèle d'entraînement non ? D'un autre coté, il était assez mignon, elle aurait presque pu s'amuser avec. Mais seulement presque parce que là il était trop faible, trop gamin et trop sûr de lui pour qu'elle daigner jouer.

Non non, la facette malfaisante de Céleste était découverte, elle allait le torturer si besoin jusqu'à ce qu'il lui dise tout ce qu'elle voulait. Mais le pire avec elle c'était que non seulement elle voulait des renseignements, mais qu'elle voulait en plus le casser psychiquement. Qu'un ne soit plus rien, qu'il perde son arrogance et son mépris. Il allait devenir un être malléable, un outil entre ses mains, un serviteur à ses ordres lui permettant d'obtenir tout ce qu'elle désirait. Et il était possible que cela ne lui plaise pas, mais après tout, qui se souciait de son avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 25
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: F534-MAT Baret Spike   Dim 5 Oct - 21:55

Oui je voudrais bien mais pas par toi, tu es trop faible gamin.

Elle avait répliqué d'une manière froide qui ne laissait transparaître aucune émotion. Ce ton, Spike l'avait connu il y'a quelques années, aussi loin où ses souvenirs l'amenaient. Les scientifiques ont toujours eut un gout prononcé pour le je-m'en-foutisme élevé, ils n'avaient rien à battre de vous, pas plus que vos pseudos-amis. On a aucun ami ici, juste d'autres âmes perturbées cherchant à se casser.

Sans rien ajouter, elle usa d'une première arme, un fouet à la Indiana Jones, l'archéologue des temps modernes. Un bruit violent, rapide, sec, fut émit de ce banal morceau de corde. Ca n'avait pas l'air bien dangereux cette saloperie pourtant...


Tu vois, ce fouet est spécialement pour toi, il goûtera ta chaire très bientôt et même ta blessure te semblera une simple égratignure en comparaison. Mais comme je suis gentille je vais te donner une dernière chance de parler. Oh attends, je ne t'ai pas donné ton échantillon gratuit.

Après ce discours digne des plus grandes psycho-mégalomaniaque de Walt-Disney ( e.g. Cruella ), elle leva sa main vers le ciel avant de l'abattre d'un mouvement fatidique vers le sol. Le fouet, lui aussi s'éleva vers le ciel, mais son mouvement à lui produit un résultat beaucoup plus douloureux que la main de Céleste.

Spike sentit un morceau de sa chair se fendre sous l'effet du fouet, la douleur que produisait cet objet dépassait l'imagination de Spiki, lui qui n'avait jamais été fouetté. Spike poussa un énorme cri qui semblait sortir du plus profond de lui même. Pour le moment, il avait toujours été confronté à des douleurs qui laissaient apparaitre du sang, des blessures qui causaient des bleus, et dont on pouvait facilement faire abstraction. Mais celle-ci laissait une marque indélébile sur le corps et dans l'esprit du jeune homme. On aurait dit qu'il avait été marqué au fer.

Le Briquet tomba à genoux. Rien de mieux qu'un coup de fouet au niveau du trapèze, entre le cou et l'épaule, pour faire agenouiller un homme. Spike posa avec un sentiment d'humiliation ses mains sur le sol, il n'avait rien pour se protéger, rien d'autre qu'un misérable pouvoir. Pouvoir inutile dans ses lieux. On aurait vite fait de trouver un extincteur et d'éteindre le petit tout-feu tout-flamme. Ou mieux, le tuer. Les flammes n'arrêtent pas les balles d'après ce que Spiki savait, celle qu'il avait actuellement dans le genou lui remémorait douloureusement le coup de pute de Jérôme Duncan.

Spike passa de ' à genoux ' à ' sur le cul ' dans un mouvement infiniment lent. Il regarda avec un sourire non-dissimulé la jeune femme en face de lui. Bien qu'elle soit en position de supériorité, Spike voulait voir qui d'elle ou de lui était le, ou la, plus fort(e) mentalement parlant. Et pour cela, quitte à crever, il allait la pousser à bout.

Il avait bien réussir à le faire avec Sidney, Yuna et Zira, pourquoi ne réussirait-il pas avec elle? Son caractère playboy arrogant et beaucoup trop sur de lui marchait bien en général, ça les mettaient toujours hors d'elle en un rien de temps.


- Dis mon ange, tu prends combien pour me suc*r?


Et que vous le croyiez ou pas, Spike était de bonne humeur. Même si physiquement il a l'air capoute, il a encore de quoi revendre cher sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F534-MAT Baret Spike   Ven 10 Oct - 22:15

Céleste eut la joie d'entendre le garçon crier. Et pas n'importe quel cri, un bon petit cri de douleur qui montrait qu'elle était dans le rythme. Elle allait bien s'amuser avec lui. Car oui, elle était comme son frère, elle adorait s'amuser ! Mais ses jeux étaient différents de ceux d'Aéris, ils étaient bien plus dangereux. Car où était l'intérêt du jeu s'il ne comprenait pas sa part de risque ?

Mais en l'entendant crier, elle se dit qu'elle aurait peut-être du emporter de quoi se boucher les oreilles et de quoi écrire pour le gosse parce que sinon elle allait vite en avoir marre de ses cris. Mais pas que de ses cris, il semblait résister avec force à toute tentative de torture et elle n'était pas certaine de pouvoir le faire parler avant qu'il ne perde connaissance. Si seulement elle avait eu de quoi lui injecter quelque chose de puissant, mais non, même pas. Bon ce n'était pas bien grave, elle allait continuer avec son petit fouet pendant quelques temps. Il n'était certainement pas contre quelques cicatrices.

Céleste le regarda comme s'il était fou quand il lui demanda de réaliser un acte totalement déplacé dans le contexte actuel des choses. Et même s'il n'avait pas été prisonnier, elle n'aurait jamais voulu se faire payer pour un acte pareil, franchement à quoi cela lui aurait servi...


Franchement gamin tu crois que tu es assez vieux pour me payer ? Si je veux jouer avec quelqu'un sur ce plan, je choisirai un vainqueur pas un gosse qui ne peut même pas prendre un coup. Surtout que dans ton état, je ne suis même pas certaine de pouvoir te faire quelque effet que ce soit. Ouais, tu as l'air bien trop faible pour me prouver que tu es un homme.

Elle lui sourit ironiquement avant de lui redonner un coup mais horizontalement cette fois. Il n'y avait pas de raison que seules ses épaules se retrouvent marquées. Le reste de son corps devait lui aussi prendre une belle couleur carmin. Pas pour que Céleste en tire un plaisir quelconque ou bien qu'elle soit satisfaite de sa vengeance. Non, simplement pour qu'elle puisse être fière d'elle et de sa création. Car oui, à cet instant, le garçon en face d'elle était en cours de création, elle allait faire ça de manière artistique.

En effet, Céleste avait un coté artiste prononcé. Elle adorait tout ce qui était création et c'était la première fois qu'elle créait sur corps humain. Mais ça ne devait pas être plus compliqué que la peinture, il suffisait de viser les bons endroits pour les faire rougir, saigner, craquer. Elle en venait presque à espérer qu'il ne parlerait pas pour qu'elle puisse terminer son essai. S'il bougeait ? Et bien tant pis, ça donnerait du vivant à la bientôt nature morte. Car oui, un prisonnier n'avait aucun intérêt à rester en vie à la GC, Céleste le savait bien, donc ... pourquoi ne pas le tuer mais en beauté ! A moins bien sur qu'il ne donne des informations intéressantes. Dans ce cas, elle serait bien forcée de le laisser en vie, mais ça n'en serait que mieux, elle verrait l'évolution de son oeuvre.


Mais j'y pense, tu pourrais te mettre à poil ? J'aimerais bien voir où je frappe. Et puis ce n'est pas comme si tu avais quelque chose à cacher à ton âge.

Sa phrase n'avait pas été dite sur un ton particulier, c'était une constatation, une simple constatation. Après tout, ce gosse devait bien le comprendre qu'il n'était pas de taille à survivre à la GC s'il ne faisait pas d'effort.
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 25
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: F534-MAT Baret Spike   Dim 12 Oct - 0:28

Franchement gamin tu crois que tu es assez vieux pour me payer ? Si je veux jouer avec quelqu'un sur ce plan, je choisirai un vainqueur pas un gosse qui ne peut même pas prendre un coup. Surtout que dans ton état, je ne suis même pas certaine de pouvoir te faire quelque effet que ce soit. Ouais, tu as l'air bien trop faible pour me prouver que tu es un homme.

Ce fut la goute d'eau qui fit déborder le vase.

A l'instar de Sidney, Yuna et bien d'autres, lorsqu'elles vannaient Spike sur sa virilité, ce dernier avait l'habitude de laisser passer. Pourquoi? Parce que lui, il savait. Il savait que s'il y mettait du sien, c'était le fauteuil roulant garanti pour une bonne semaine. Avec Spiki, on ne rigole pas. A votre avis, pourquoi est-il si sur de lui, au niveau nanas, hein? Il sait bien qu'il n'est pas particulièrement beau, mais qu'il a la chose qui les feront toutes tomber, le calibre.

Non pas un énorme truc qu'on doit attacher à sa cuisse parce que ça part en couilles à chaque moment, mais il faisait mal quand même. Et rares sont les fois où il n'entendait pas dire ' mytho! c'est une bouteille d'1.5l non? '

Alors, lorsqu'une nana, seule dans une pièce fermée avec lui, blaguait sur son zouzou... Je peux vous assurer que rien ne peut mieux tomber!

Le coup de fouet horizontal qui vint frapper les côtes endolories par le coup de sabre de David fit grimacer Spike, qui lui, malgré la douleur, tenta à nouveau de se relever. Il avait l'impression qu'assis il en encaisserait encre plus.


Mais j'y pense, tu pourrais te mettre à poil ? J'aimerais bien voir où je frappe. Et puis ce n'est pas comme si tu avais quelque chose à cacher à ton âge.

Spike la regarda du coin de l'œil, tout en se demandant ce qu'elle voulait. Le tuer, ou pas. Car pour le moment, elle s'amusait à le faire souffrir, en espérant qu'il lui livre une information particulièrement croquante. Mais non, Spike n'avait pas fréquenté la Facultée pendant un petit moment, et il avait débarqué sur l'île le jour même de l'invasion par la GC.

Mais son cerveau s'activait, il cherchait un moyen de rabattre le caquet de cette mégère définitivement. Définitivement et magistralement, car rien n'empêche, elle avait vanné sur son saiks.
Retirant avec lenteur et douleur son pantalon - obligation de se contorsionner; Spike le tint quelques minutes en considération. Et si il recommençait la même technique qu'avec David? Son pantalon était imprégné de son sang après tout, sang très inflammable vu l'adrénaline qu'il avait dégagé après la douleur.

Enflammant donc le bout de ses doigts, celui produisit une réaction similaire à la précédente. Le pantalon prit violemment feu avant de s'envoler vers Céléste. Mais cette fois-ci, Spiki sauta d'un mouvement fluide afin de la tuer. D'un mouvement fluide, oui. Prenant l'appui sur sa jambe où toute blessure était absente, Spike était dans les airs alors son pantalon allait s'abattre mollement sur Céléste. Soit elle l'esquiverait d'une façon totalement futile, et dans ce cas, elle se mangerait quand même Spiki Spike vu sa portée. Ou alors, elle pouvait très bien se laisser faire et voir si Spike était dans un si mauvaise état.

Comment ça, elle pourrait très bien user de son pouvoir? Croyez-vous que Spike n'a t-il déjà pas remarqué le cache-oeil de Céleste? Soit, elle est borgne, mais dans ce cas elle aurait pu se faire faire un implant cybernétique - vu qu'elle est le maitre avec Spike ça veut dire qu'elle doit avoir du pognon - ou alors son don a un certain rapport avec ses yeux. Spiki supposait qu'elle avait un don, même la GC ne serait pas assez folle pour envoyer un humain muni seulement d'un fouet contre un mutant pyrokinésiste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F534-MAT Baret Spike   Jeu 16 Oct - 22:24

Elle regarda le garçon en train de retirer ses vêtements miteux sans aucun signe de curiosité ou de perversité dans le regard. Non, il était vierge et elle allait faire de ce corps une œuvre d’art. N’était ce pas une idée excellente ? Pour Céleste si et elle comptait bien la mettre au point rapidement.

Mais il semblait que le petit cobaye avait une autre idée et qu’il ne pensait plus du tout à terminer sa tâche pourtant simple de retirer ses vêtements. Au contraire, il considérait son pantalon avec un air trop étrange pour être honnête. Céleste le regardait faire, attendant une action qui ne manquerait pas de venir. Elle réfléchit à ce qu’on lui avait dit sur le pouvoir du gosse. Un mutant matériel capable de s’enflammer. Ah ! Si ce n’était que ça alors, ça allait. Céleste le toisa quand il commença à allumer son pantalon.


Tu veux jouer au briquet mon biquet ?

Le vêtement s’envola en direction de Céleste qui le fit partir d’un mouvement de fouet avant de voir que ce n’était qu’un mince danger à côté du briquet qui lui sautait dessus. Le fou, comme si elle allait le laisser faire. Elle s’agenouilla et baissa la tête. Le corps de son adversaire du moment lui tomba dessus mais elle ne poussa même pas un cri de douleur. Son frère l’avait habitué à bien plus dangereux et douloureux. Il ne fallait pas croire que parce que les deux s’adoraient, qu’ils se faisaient des cadeaux, bien au contraire. Les entrainements qu’Aéris avait programmés tout au long des souvenirs de Céleste n’étaient pas des parties de plaisir oh non ! Alors ce n’était pas un blessé moins costaud qui allait lui faire peur.

Elle roula sous le corps et dégagea son fouet sans douceur avant de pointer son arme dans la direction de Spike qui semblait avoir totalement oublié qu’elle n’était pas armée que d’un fouet, mais également d’une arme à feu bien plus expéditive. Céleste regarda d’un œil mauvais le prisonnier avant de le réprimander comme on gronde un enfant.


Tu m’as fait mal, tu es vilain. Je vais devoir encore te punir, tu ne crois pas que tu es trop vieux pour les fessées.

Oui, bien trop vieux pour les fessés, mais pas pour les coups de fouet et … Céleste sourit, son œuvre prenait vie dans son esprit et elle avait une idée exceptionnelle pour la perfectionner. Pourquoi se limiter à de simples traits de sang, non, il y avait bien mieux. Elle visa consciencieusement la jambe valide du prisonnier et tira pour marquer cette zone d’une fleur de sang tout à fait magnifique dans sa création.

Le seul moyen pour Spike de se sortir de ce mauvais pas, était certainement de tenter de parler au lieu de sauter, car au moindre geste, elle l’abattrait sans une hésitation. Elle n’avait pas encore tué d’enfant et elle se demandait si cela faisait le même effet que de tuer un homme. Qui sait, il fallait bien faire ses expériences dans la vie non ?
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 25
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: F534-MAT Baret Spike   Ven 17 Oct - 1:34

Le pantalon enflammé n'atteint jamais sa cible, mais il remplit sa part du contrat. Il força Céléste à utiliser son fouet, donc, de la rendre vulnérable à une attaque frontale. Spike lui, atteint sa cible, il s'abattit violemment sur Céléste, qui tomba au sol sous l'effet de son poids. Spike aurait pu presque se sentir victorieux si seulement l'autre sal*pe n'avait pas eu ce merveilleux petit bijou technologique dénommé Flingue.

Donc, résumons. Une entaille au flanc droit; une balle dans le genou, et maintenant une autre dans la cuisse. Spike s'appuya sur ses genoux tout en maintenant la plaie entre ses mains. Il pouvait sentir la balle qui n'était pas allé bien loin, mais qui semblait s'être logé près de l'os.

Les yeux de Spike commencèrent à secréter un liquide. Plus communément, il pleurait. Spike pleurait, et non pas à cause de la douleur. Parce qu'il s'était fait avoir en beauté. Pour la première fois de sa vie, il se sentait arnaqué, perdu, escroqué. Il avait cru pouvoir s'en sortir sans grands problèmes, les défourailler sans grands soucis. Mais non, pour une fois, il avait trouvé plus fort que lui au niveau moral.

Le sang pissait de sa jambe, et Spike se sentait nu. Non pas nu face à une femme, nu face à un adversaire beaucoup plus fort. Nu face au monde. Complètement désarmé face à l'humanité entière représentait par une simple femme habillé de blanc. Blanc désormais tâché du sang de Spike.

Spike s'essuya les yeux et étouffa son sanglot dans sa gorge. Il regarda Céléste droit dans les yeux, puis sa cuisse endommagé, puis son genou, puis son pantalon flambant au sol, avant de retourner à Céleste.


- Je te dirais ce que tu veux; je ne veux qu'une chose. Savoir comment tu t'appelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F534-MAT Baret Spike   Sam 18 Oct - 17:49

Ca y est, il pleurait comme le gosse qu’il était. Céleste aurait pu se sentir peinée de cette marque de faiblesse et de tristesse. Elle aurait également pu se sentir mal à l’aise d’avoir provoqué ces larmes. Mais elle était Céleste et en cela ne ressentait pas de compassion pour qui que ce soit. D’ailleurs à quoi lui aurait servi la compassion. A devenir faible comme le gosse qui chialait devant elle ?

La jeune femme regarda sa tenue avec un air critique alors que l’autre abruti qui n’était pas en position de négocier faisait durer le plaisir. Mouais, pas mal mais peut mieux faire, elle devrait se débrouiller pour continuer son petit travail de dessin un autre jour.


Je me nomme Céleste. Et maintenant à toi de me répondre, je veux tout savoir de toi, de ton nom à ton pouvoir en passant par le nombre de petites amies que tu as eu et leurs pouvoirs bien entendu. Sinon elles ne m’intéressent pas, c’étaient des mioches comme toi.

Elle regarda le garçon et fit un petit signe de tête dans la direction de la caméra de surveillance. Elle avait besoin de quelqu’un pour le maintenir éveillé le temps qu’il parle. Ensuite la GC en ferait ce qu’ils en voudraient, elle n’était plus concernée par son sort. D’ailleurs qui donc pouvait bien être concerné par le sort d’un gosse ?

Lorsqu’elle avait fait la majeure partie de son entrainement avec Aéris, il le lui avait bien dit. Personne ne se souciait d’eux et tout le monde les laissait en paix. Mais en contre partie cela impliquait qu’ils se protègent sans attendre une aide extérieure.

En cela, la Faculté était aux yeux de Céleste un lieu inutile et propre à fabriquer de la chair à canon et non des mutants capables de se défendre. Au moins, à la GC, les aptitudes personnelles étaient mises en avant pour faire avancer la société.

Céleste s’installa confortablement sur le banc de pierre qui servait de couchette au cobaye et elle le regarda, misérable et brisé. Elle en était presque déçue, il faudrait qu’elle torture d’autres personnes pour pouvoir progresser, sinon ce n’était pas amusant.


[HRP, un peu court désolée]
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 25
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: F534-MAT Baret Spike   Mer 22 Oct - 23:59

Je me nomme Céleste. Et maintenant à toi de me répondre, je veux tout savoir de toi, de ton nom à ton pouvoir en passant par le nombre de petites amies que tu as eu et leurs pouvoirs bien entendu. Sinon elles ne m’intéressent pas, c’étaient des mioches comme toi.

"Ainsi elle se nommait Céleste"; pensa Spike. Habillée de blanc, Céleste, à croire que tout avait été parfaitement orchestré par le destin ma foi! Il ne lui manquait plus que la paire d'ailes, la petite auréole ainsi qu'une divine lumière qui venait de derrière.

Bref, essuyant d'un revers de poignet - douloureux - ses larmes, Spike se racla la gorge et dit à Céleste :


- J'm'appelle Spike. J'suis né à la Genetics Corporation de Londres. Mon surnom c'est Briquet sur Pattes, en rapport avec mon pouvoir sur la, le sujet semble souffrir le martyr au niveau de la cuisse, pyrokinésie. Soit, le contrôle total du feu sous toutes ses formes. Pis après, j'vois pas trop en quoi vous regarde le nombre de nanas que j'ai eu; et c'est pour cela que vous n'en sauriez rien là dessus.

Spike s'aida de ses bras pour reculer un peu plus. Après tout, le fouet était toujours de la partie, mieux valait l'éviter au maximum. Il regardait avec peine son sang couler au sol. Ca devenait presque insupportable. Imaginez-vous. Imagines-toi. Toi, petit mutant au don lié au sang, tu le vois s'écouler par terre, impuissant. Tu vois le liquide de vie, le liquide de TA puissance se verser lentement à cause de ton insouciance, matérialisée par une balle.

C'est un pléonasme, mais Spike a les boules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F534-MAT Baret Spike   Mer 29 Oct - 18:47

Céleste le regardait alors qu’il parlait. Elle soupirait et écoutait les paroles sans trop s’y intéresser. Il ne semblait pas pouvoir s’empêcher de dire n’importe quoi et de faire le mariolle même alors qu’il était en grand difficulté. La jeune fille se redressa et laissa entrer les deux membres de l’équipe médicale.

Elle croisa le regard perdu du cobaye et lui adressa un dernier.


Allez courage gamin, ils vont te soigner et ensuite on pourra reprendre une bonne discussion. Tu adoreras te faire cogner bien comme il faut. Au revoir !

Elle sourit sadiquement et sortit de la pièce pour aller faire son rapport. Ce n’était pas bien complexe de faire parler un mutant, même un mutant issu de cette faculté. Elle ne se recula pas alors que les hommes injectaient un somnifère dans le corps du mutant qui serait ensuite soigné.

Car oui, il allait être soigné, elle en avait besoin, il était amusant et elle avait envie de voir si les marques de fouet disparaissaient facilement sur le corps du mutant ou non … Ce serait un challenge. Et puis maintenant qu’elle avait mené à bien ce premier interrogatoire, elle en aurait d’autres et elle pourrait chercher ce qu’elle voulait !
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 25
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: F534-MAT Baret Spike   Ven 2 Jan - 5:36

Elle avait ' enfin ' fini se disait Spiki. Il se laissa donc allonger sur le dos, les deux yeux encore grand ouvert, comme si il se sentait écrasé par un douze tonnes invisible. Il ne pouvait plus bouger, ni même frissonner alors que le carrelage était glacé. Spiki réfléchissait, il avait fini ici à cause de son intrépidité. Si il était resté sur le continent, il n'aurait pas été capturé de nouveau, et il n'aurait pas de nouveau fait ici. Dans cette foutue cellule aux allures de cage à salamandre, ignifugée et bien évidemment, ne donnant pas accès visuellement sur l'extérieur ou l'intérieur. Il se contentait donc d'être là et d'observer les lumières blanches, jusqu'à ce que deux infirmiers arrivent, apparemment peu assurés, et se placent au niveau de sa tête.

- Il a perdu beaucoup de sang quand même, il a deux balles dans le corps à ce qu'on vient de me dire. Il a du souffrir le martyr avec Céleste...
- On est pas ici pour commenter la vie de ce môme. Si il est gentil il sera re-conditionné afin d'être un parfait p'tit soldat. Il est encore jeune, j'ai vu des choses grandioses avec des éléments beaucoup plus vieux que lui. Il passera une à deux semaines en isolement, et après on le mettra en cohabitation avec un élément influent. Ne t'inquiètes pas, fous le dans les vapes à coups de piquouzes, faut qu'on lui enlève ces balles et qu'on le soigne.


Et sans un mot d'ajouté, Spike sentit l'aiguille traverser sa peau, tandis qu'il sombrait lentement des les abîmes du coma. Evidemment, les abîmes du coma c'est long, donc je vous épargnerais tous les détails style rêve; ou sensation de tripotement associée à des soins. J'vous épargne même les soins, c'est ma tournée !

Spike se réveille donc le lendemain matin, avec un gros mal au crâne, grâce à l'immonde bruit que fait le garde en glissant le plateau repas dans sa cellule pour le petit déjeuner.

Avec la dalle qu'il a, Spike se jette dessus, et avale le contenu en moins de dix minutes. Une clémentine, un grand verre d'eau, deux morceaux de pains et un p'tit pot de confiture. Une fois engloutis, Spike prend un peu le temps de regarder les dégâts causés sur son pauvre corps par l'offensive G.Corpsienne.

Une jolie blessure au genou; une autre à la cuisse, une entaille au flanc. Il ne pouvait donc même pas courir correctement, ni même aller aux chiottes. Et ne parlons pas des divers bleus lors de l'atterrissage spectaculaire à la facultée. Et bah, après qu'ils osent dire qu'on s'implique pas assez dans cette foutue école.

Mais la seule chose qui allait parfaitement, c'était son pouvoir. Après cette défaite spirituelle et physique contre Céleste, on aurait tous cru que Spike soit totalement désarçonné mentalement. Ce n'est pas faux, mais, ce qui ne tue pas rendant plus fort, à croire que son don avait en quelque sorte assimilé cette défaite comme une étape franchie. Perdre contre quelqu'un d'aussi calme, serein et zen, qui n'avait même pas bronché lorsqu'il était tombé sur elle, était peut-être une victoire en elle-même. Juste le fait d'arriver à lutter malgré les douleurs, d'arriver à se relever et de continuer à se rebeller, c'était ça, la réelle victoire. Bon, c'est sur après il a flanché, mais que voulez-vous, il a beau aimer tout le monde qui se trouve à la fac', si il veut y retourner un jour faut bien qu'il survive.

Allant s'adosser à un mur, patientant, Spike vit le garde récupérer le plateau, et s'en allait. Sans un mot, sans un regard dominant, rien. C'était pire que l'isolement, pire que la mort. Cet état où vous cherchez à parler à quelqu'un, et que malheureusement il ne reste que vous. Vous, votre courage et votre sexe. Accessoirement votre don, mais lui il cause pas il fracasse.

Alors, avec ce qu'il nous reste, on fait comme on peut. On survit mentalement. On fixe les lumières, on se dit que le calvaire va bientôt se terminer, que quelqu'un finira forcément par débarquer, défoncer la porte et dire " Bon Spiki, on s'tire d'ici ramènes toi ".

Et si personne n'arrive, bah faudrait prendre son courage à deux mains et trouver un moyen d's'arracher d'ici vite fait bien fait. Parce que malgré le mental d'Spiki, il va pas tenir longtemps seul hein !

Alors, qu'on se grouille please. Une occasion, j'sais pas moi. Faut que je fasse brûler des mashmallow pour que vous m'faites sortir d'ici? ='(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: F534-MAT Baret Spike   

Revenir en haut Aller en bas
 
F534-MAT Baret Spike
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eric Baret : De l'Abandon
» Les résistants Italiens Vs Spike Lee
» justice pour Skype,une autre victime des policiers
» Eric Baret : Dans la nudité des Tantras
» Spike Spiegel - Présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives G.C. :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: