AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Du passé au présent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du passé au présent.   Jeu 18 Sep - 9:17

Apparemment, il avait touché juste. Ou mal, au choix. Ceci dit, Albaran avait abordé un point sensible d'une existence qu'il ne souhaitait pas forcément connaître. Disons que ça lui était égal : il avait assez d'emmerdes pour refuser de se coltiner celles des autres. Sur l'instant, il n'y avait aucune preuve que c'était le cas, que cette question troublait Malia ou - tout du moins - la dérangeait quelques peu. Ce fut lorsqu'elle se décolla du rebord de fenêtres sur lequel ils étaient tout deux accoudés, qu'elle s'éloigna de lui pour parler d'une voix enjouée qui semblait sonner bien faux aux oreilles de l'aveugle que ce dernier eut des soupçons. En tout cas, s'il en avait, il n'insista pas. Autour de lui, déjà, on commençait à s'agiter. Alban resta à sa place, comme d'habitude, un peu à la ramasse, comme d'habitude. Cette situation, il la trouvait étrange, une fois de plus. Résumons un peu : il était dans une pièce, accoudé à une fenêtre, avec près de lui une magnifique jeune femme que tout le monde aurait envie d'entraîner sous la couette et un gosse pleurnichard qui parlait tout seul à on ne sait quel Félix revenu de l'au-delà. Et pour couronner le tout, tout le monde ne faisait attention à personne. Avouez que ça avait de quoi paraître bizarre. Quel drôle de monde que celui-ci.

Sa collègue s'approcha une nouvelle fois de lui. Albaran fut bien obligé de relever la tête pour l'interroger sur le pourquoi du comment, et la proposition qu'elle lui fit ne l'enchanta pas dans un premier temps. Tout simplement parce qu'elle se comportait exactement de la même façon que toutes les autres femmes qu'il avait pu croiser jusqu'ici : elle le traitait première de mec facile (même si par définition, aucun gars ne résiste à une belle paire de fesses) mais elle osait aussi le considérer comme un pauvre aveugle perdu et sans défense qu'une âme charitable vient, parfois, ramener jusqu'à sa chambre. Cette idée ne l'enchanta guère, mais le sourire sur son visage ne disparut pas pour autant. Albaran jaugeât la scène : il avait la possibilité de monter à moto derrière une belle fille et de passer l'après-midi avec elle... et le boulet, évidemment dans une jungle paumée de tout et de tout le monde, sauf des quelques résidents de l'école d'à côté, TOUS mutants psychopathes, rappelons-le. La joie non ?

"Hum, ma foi, si tout les chauffeurs avaient votre tour de poitrine, le monde serait beaucoup plus rose et je prendrais plus souvent le taxi."

Comme vous pouvez le constater, Albaran n'avait jamais rien eu d'un gentleman.
Il sentit une nouvelle fois le contact d'une main sur la sienne, mais cette fois ci, rien ne le fit frémir. Son sourire s'agrandit plus encore, et il attrapa la mimine qui passait par là pour partir à la suite de Malia.

"J'aime bien ce genre de sortie. C'est très ... folichon."


Ca m'inquiète, j'ai l'impression d'entendre Charlie Withmore o__o'''

[Okay, je vous fais ça Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Lelfic
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 31
Age du perso : 18
Langues parlées : Français
Pouvoir du perso : Focus sur les flèches
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: Du passé au présent.   Sam 20 Sep - 17:26

Lelfic pris le téléphone et le porta à son oreille. Il y entendit une voix inconnue qui lui explica simplement la proposition de Malia. Le jeune homme se demanda bien un moment pourquoi elle avait besoin d'appeller quelqu'un et de le déranger au lieu de le lui expliquer elle-même. La langue bien sûr ! Elle ne maîtrisait pas très bien le français visiblement et ce qu'elle avait à lui dire était peut-être au-delà de ses compétances, raison pour laquelle elle avait fait appel à quelqu'un qui parle la langue de Molière. La situation était pour le moins cocasse, et Lelfic se dit qu'il était grand temps qu'il commence à apprendre l'anglais. Cela lui serait indispensable dans cet endroit peuplé de gens du mond entier. Il en parlerait à un prof, s'il en trouve un qui puisse lui apprendre la langue, et donc qui maîtrise aussi bien l'anglais que le français.

En attendant, Lelfic réfléchit à la proposition de la prof. C'était une proposition assez intéressante. Le jeune homme n'avait pas vraiment la tête à ce genre de choses à cause de la récente nouvelle de la mort de Félix, ou plutôt de sa presque-mort. Cependant, une telle distraction lui permettrait de se changer les idées. Et il en avait besoin. Lorsque l'homme au bout du fil eu raccroché, Lelfic regarda son ami fantômatique.

" Malia me propose une ballade en moto, tu veux nous suivre ? "

Le jeune homme ne se rendit pas vraiment compte de l'incongruité de sa question. Il n'y avait pas de place pour quatre personnes sur une moto (déjà que trois, c'est coton), mais comme Félix était immatériel, il pouvait voler et aller n'importe où.

" Moi je pense que je vais y aller, j'ai besoin d'un peu d'air. "

Sur ces mots, il se leva et se tourna vers Malia qui parlait avec Alban. Il ne bougea pas, préférant éviter de les déranger et attendre qu'ils aient terminé. Puis il s'approcha de Malia et lui rendit son téléphone en lui signifiant qu'il acceptait sa proposition. Suivit ou non de Félix, il quitta la pièce pour se rendre dans sa chambre et de changer, afin de revêtir quelque chose de plus chaud, selon les instruction du type au téléphone. Lorsque ce fut fait, il quitta le bâtiment de la faculté et se dirigea vers le lac. Ce n'est qu'en voyant la moto qu'il se rendit compte qu'il avait peut-être fait une erreur. C'était un gros engin bien puissant, qui devait aller bien vite. De plus, sa place sur la machine était un siège ménagé par des plantes, pa très fiable à première vue. La gorge serrée d'inquiétude, il monta tout de même sur l'engin. Il avait accepté, il ne pouvait plus reculer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Du passé au présent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Accord participe passé
» Règles d'accord du participe passé avec être /avoir
» N'oublie pas les chevaux écumants du passé
» Les prépa : vous y êtes passés ?
» comment t'as passé ton conours a l'ena?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: