AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 F534-MAT : Maeve

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: F534-MAT : Maeve   Dim 10 Aoû - 16:40

Maeve était entrain de dormir dans sa cellule, c’était en effet ce qu’elle y faisait la plupart du temps. C’était pour elle la façon la plus rapide et économique de passer ses vingt trois heures quotidiennes de détention, enfin ce n’était pas tous les jours vingt trois heures, parfois il arrivait qu’on vienne la chercher pour lui faire subir un entraînement. Mais ces temps-ci, elle se sentait un peu délaissée, cela allait faire près d’une semaine qu’elle n’avait plus eu droit au moindre entraînement, ni à la moindre visite de son scientifique préféré. Elle parlait évidement de celui qui lui avait offert cette magnifique camisole de force qu’elle portait en ce moment même, allongée sur son lit. Etrangement elle se sentait plus à l’aise dans cette camisole que dans des vêtements normaux, c’était sans doute dû au fait qu’elle avait du porter la camisole durant plusieurs années et qu’elle s’y était donc habituée au point de ne plus vouloir s’en séparer.

Elle aurait pu aussi passer le temps à bavarder avec ses voisins de cellule cependant vu qu’elle n’était pas des plus bavardes, ses voisins avaient l’impression de parler tous seuls, ce qui fut assez frustrant pour eux. Résultat il y a eu comme qui dirait une petite dispute qui a fait qu’ils ne lui adressaient plus la parole. Bref tout çà pour dire que dormir était vraiment la meilleure chose à faire pour elle lorsqu’elle était enfermée. Mais soudain elle entendit la porte de sa cellule s’ouvrit, ne bougea pas de son lit, elle ouvrit un œil pour voir qui c’était mais elle le referma aussitôt après s’être rendue compte que ce n’était que le garde qui lui apportait son habituel repas. Cependant Maeve n’avait pas trop faim pour le moment et elle décida de dormir encore un peu.

Mais finalement la faim finit par la réveiller une heure plus tard, elle se redressa alors sur son lit avant de se pencher un peu sur l’assiette qui avait été laissée par le garde, son repas du jour était simplement deux tartines beurrées, ce n’était pas un festin de roi mais vu que la faim la travaillait en ce moment, elle fut bien contente de les avoir. Elle les prit alors en main avec un peu de difficulté car le fait de porter une camisole l’empêchait de se servir de ses mains et cela n’était guère pratique. Cependant elle arrivait tout de même avec les manches de sa tenue à amener les tartines à sa bouche. Maeve n’étant pas du genre à prendre le temps de savourer un repas, çà manière de manger était plus semblable à la manière dont un aspirateur aspire de la poussière, elle ne mâchait presque pas ce qu’elle prenait en bouche et l’avait direct. De ce fait il lui arrivait souvent de s’étrangler mais cette fois-ci, elle ne s’étrangla pas et une fois son repas terminé, elle se rallongea sur son lit toute contente d’avoir satisfait son estomac pour un moment. Mais c’est alors que la porte de sa cellule s’ouvrit une nouvelle fois…
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: F534-MAT : Maeve   Lun 11 Aoû - 5:50

La journée était claire et en ce début d'après-midi, les gens vaquaient à leurs occupations dans la ville de Miami. Certains finissaient par passer devant l'édifice abritant la compagnie pharmaceutique en laquelle les habitants de la ville vouaient une confiance aveugle. Après tout, c'était un très bel édifice qui se dressait là et la compagnie fournissait aux habitants de la terre de nouveaux remèdes pour les maux qui les rongeaient. Pourquoi alors s'en méfier? Il n'y avait aucune raison de ce méfier des gens qui ne font que le bien pour tous. Enfin, ça, c'était parce qu'ils ignoraient que présentement, dans les sous-sols sombres de l'édifice, une jeune femme aux cheveux de sang marchait, laissant raisonner entre les cellules de cet enfer pour mutants trop faibles et faisant honte à leur race, une musique macabre et inquiétante.

Les pas ici-bas ne raisonnaient que très rarement... parfois, on pouvait entendre la ronde d'un garde ou bien les moments où l'un d'eux venait porter un repas à quelqu'un soit sous avis médicale ou bien parce qu'on y voyait là un possible intérêt; après tout, l'heure de libre servait à ça en grande partie. Mais ses pas étaient les seuls ayant une connotation pouvant se rapprocher du positif puisse que la plus part du temps, on entendait les pas des scientifiques venant chercher leurs cobayes ou bien des membres d'une division ou d'une autre venir emmener les cobayes inutiles à leur mort... Et les autres? Et ceux qui étaient considérés comme étant utile et ayant de l'avenir? Avait-il simplement quelque chose à craindre de ces pas et de cette musique? Non, bien sûr que non puisse que ceux-ci, ne craignaient plus les expériences puisse qu'ils s'étaient endurcis et que si un supérieur venait les chercher, ils n'auraient pas à craindre la mort puisse qu'ils sortaient visiblement se faire évaluer. Et justement ça tombait bien, car la jeune femme venait chercher une de ces cobayes pouvant devenir utile et ce, dans un avenir plus que rapproché à son avis.

Pourquoi pouvait-elle déjà affirmer ceci? C'était simple, elle avait déjà fait sortir cette gamine à quelques reprises et elle avait été plus que satisfaite. Elle qui, en général, considérait la sortie des cobayes comme une séance de baby-sitting abrutissante et ennuyante (en plus d'être une insulte à son grade), avait apprécié le silence et l'application de cette Maeve. Cette jeune fille avait su supporter les séances de 'thérapies' en but de la 'rééduquer'; chose que fort peu de nouveaux venus réussissaient à encaisser correctement. Ainsi donc, elle n'était plus totalement une personne, mais bien un membre de la Genetics Corporation. Sans doute un jour, en avançant entre les murs de l'entreprise, finirait-elle par développer sa propre personnalité pour ainsi avoir des idéaux lui appartenant. Et il fallait l'espérer puisse que sans ça, il lui serait difficile de vraiment pouvoir gravir les échelons qui menaient jusqu'au sommet. Mais qu'importe, le pour le moment n'était pas de former la personnalité de cette gamine, mais plutôt de faire en sorte qu'elle puisse devenir utile le plus rapidement possible.

C'est ainsi donc que cette chère Kathleen s'arrêta devant la porte avant de l'ouvrir. Prendre les précautions habituels visant à neutraliser son pouvoir était une véritable perte de temps avec celle que notre membre de la Black Division venait chercher et c'est donc pourquoi elle ne fit rien de plus que de rester debout dans le cadre de la porte. MacAllen était une jeune femme assez grande et imposante, et avec les années, elle avait pris de la prestance et il était possible de sentir une force dans son aura. Elle se tenait droite et fièrement, son visage restant de marbre tout en dégageant une légère once de froideur; contrairement à ses yeux représentant la seule part de vie chez-elle. Naturellement, on pouvait voir sa lance toujours accroché derrière son dos... jamais elle ne la quittait. Pour notre jeune femme aux cheveux de sang, cette lance était toute aussi précieuse que la camisole de force de cette gamine étendue sur son lit.

D'un simple signe de la tête, MacAllen invita la gamine à la suivre.
C'était là une chose qu'elle appréciait chez cette petite... elle parlait autant qu'elle ne le faisait; seulement si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F534-MAT : Maeve   Lun 11 Aoû - 11:40

Maeve était restée allongée sur son lit, elle avait juste tournée la tête pour pouvoir voir la porte de sa cellule s’ouvrit lentement dans un léger grincement. Elle put alors apercevoir une personne qu’elle avait déjà eu l’occasion de rencontrer, en effet celle qui se tenait au seuil de la porte n’était d’autre que Kathleen, une mutante appartenant à la Black Division qui s’était chargée dans le passée d’une partie de son entraînement. Il ne fit aucun doute pour Maeve que sa présence devant elle signifiait la reprise de son entraînement, Maeve s’était à présent redressée sur son lit et était désormais assise dessus, elle fixait Kathleen d’un regard admiratif qui était aussi rempli d’une certaine joie de pouvoir reprendre son entraînement.

Maeve vit alors Kathleen lui faire signe de la suivre, elle ne perdit alors pas un instant et se leva doucement de son lit, elle s’étira un bref moment en silence avant de se diriger vers la porte où se trouvait encore Kathleen, celle-ci ne tarda pas à quitter le seuil de la porte et à se mettre à marcher dans le couloir. Maeve quitta alors sa cellule et se mit à la suivre en silence, Kathleen n’avait pas pris le soin de refermer la porte de la cellule après leur départ mais en même temps cela n’avait guère d’importance car ce qu’elle contenait de plus précieux était à présent entre les mains de cette mutante de la Black Division.

Tout en marchant et tout en observant le dos de Kathleen, qui était tout ce qu’elle pouvait voir d’elle en ce moment, Maeve se demanda quel genre d’entraînements elle allait subir, car mine de rien elle avait remarqué que ceux-ci se durcissaient considérablement à chaque fois, cependant elle ne s’était jamais plainte de cela car pour elle, c’était une preuve qu’elle avait du potentiel et qu’elle pourrait sans problème satisfaire ses supérieurs. Le regard de Maeve s’était à présent posé sur la lance de Kathleen, une arme des plus redoutables entre les mains de celle-ci. Bien qu’elle trouvait la lance de Kathleen belle et bien entretenue, Maeve n’était pas trop intéressée par les armes blanches ni par les armes à feu d’ailleurs, non elle préférait de loin combattre sans arme en utilisant uniquement les ressources de son corps. Il fallait aussi noter qu’ayant ses mains constamment prisonnières à l’intérieur des manches de sa camisole chérie, il lui était difficile d’utiliser une quelconque arme.

Le regard de Maeve s’était à présent posé sur les cheveux de Kathleen, ceux-ci étaient bien coiffés et attachés, pas comme ceux de Maeve qui étaient remplis de nœuds et qui venaient de temps à autre voiler le champ visuel de la jeune mutante. Il faut dire qu’on n’avait pas mis grand-chose à disposition pour les mutants qui étaient confinés ici, prendre soin de son corps était alors quelque chose de difficile qui ne pouvait se faire que dans l’unique heure où ils pouvaient sortir. Bref Maeve se surprit à être un peu envieuse des cheveux de sa supérieure, cependant les siens restés tout de même d’un rouge plus vifs qui était un rouge que Maeve préférait beaucoup plus au rouge sanglant de Kathleen. Celle-ci ne tarda pas à s’arrêter, elles étaient arrivées au bout du couloir et en face d’elle se trouvaient une porte donnant accès à un autre couloir plus éclairé donnant accès aux autres parties du sous-sol. Maeve regarda alors Kathleen avec un peu plus d’attention se demandant si elle allait déjà la mettre au courant de l’entraînement qu’elle allait subir ou bien si elle allait faire comme d’habitude et attendre d’être arrivée sur le lieu de son entraînement pour ne expliquer le déroulement de celui-ci et l’objectif qu’elle devra atteindre au terme de celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen MacAllen
Membre de la Slayer's Division
Membre de la Slayer's Division
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: F534-MAT : Maeve   Mer 13 Aoû - 18:58

Voilà qui était bien partie. Qu'on ne le veuille ou non, MacAllen avait appris à analyser et à observer en toutes circonstances et la lueur qui c'était allumée dans le regard de Maeve n'était pas passé inaperçue. Bien sûr, notre jeune femme aux yeux profonds n'avait que faire de l'état d'esprit des cobayes et seuls celui de ses rares partenaires de mission ou bien des quelques personnes avec qui elle s'entendait bien l'intéressait. Mais dans le cas présent, cette petite lueur signifiait que cette cobaye qui la suivait à présent entre les longs couloirs serpentant dans le sous-sol avait un but à quelque part qui la pousserait à avancer. Ce but n'était peut-être pas encore personnel, mais ça ne saurait tarder avec le temps et l'expérience. Mais pour l'instant, cela suffisait amplement à ce que notre chère Kathleen cherchait à faire de cette gamine et elle n'allait certainement pas commencer à jouer les psychologues pour cobaye cherchant à prouver leur utilité dans l'espoir de recevoir un bon rapport. Non bien sûr que non, elle était avant tout une combattante et ses mains salies par le sang prouvait qu'elle avait fait de la Faucheuse son allier dans ses crimes divers. Ainsi donc, la psychologie ne l'importait que lorsque ce point de vue pouvait s'avérer utile.

Enfin qu'importe ces histoires de psychologie et compagnie, ce n'était pas ça qui allait faire bouger les pieds de cette gamine suivant toujours MacAllen dans le gris des couloirs ou bien qui allait faire en sorte qu'elle se défonce comme jamais dans peu de temps. Après tout, il n'en tiendrait qu'à elle de choisir si elle chercherait à se sortir de ce monde terne ou bien si elle allait simplement offrir une performance potable lui valant d'allonger encore un peu plus son séjour entre ses quatre minuscules murs gris. Et c'était justement ce sur quoi elle allait être évaluer... à savoir: si elle était prête ou non à sortir de cet enfer froid pour connaître les étages supérieurs. Ce n'était tout de même pas rien.

Et voilà qu'enfin Kathleen arrivait à destination, une lourde porte non loin de laquelle on pouvait voir une caméra et un lecteur magnétique juste à côté de la porte, indiquant que le niveau de sécurité de cet endroit était renforcé. Mais pourquoi passer par là? En général, pour sortir, on passait simplement par les escalier ou bien par les ascenseurs. Et si c'était pour une petite visite en laboratoire, ce n'aurait certainement pas été MacAllen qui serait passé chercher cette gamine aux cheveux rouges. Ainsi donc pourquoi la jeune femme ouvrait-elle alors la porte sur une large pièce ronde dont la blancheur était aveuglante?


[Suite ici]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: F534-MAT : Maeve   

Revenir en haut Aller en bas
 
F534-MAT : Maeve
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MdF
» LA DÉESSE WICCA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives G.C. :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: