AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Ange de Glace [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'Ange de Glace [Libre]   Mer 19 Mar - 21:12

Xavier s'était levé de bonne heure et de bon pied, ce matin-là. Il avait trouvé un Allan évaché sur son lit, un bras et une jambe pendant lamentablement hors de son endroit de repos et la mâchoire ouverte exibant fièrement une langue endormie. Ce gaillard s'était visiblement couché après Xav. Pourquoi Xavier le savait ? Le chandail d'Allan reposait paisiblement sur la tête du chanteur quand il se réveilla, signe qu'Allan avait suivit sa fidèle habitude. Mais bon, passons et rendons-nous au même endroit que Xavier : la Salle de Musique de la Faculté. Le chanteur apporta comme seul instruments, son inspiration du moment, son clavier, sa voix et un café. L'inspiration, vous demanderez ? Xav avait passé la nuit à rêver au mutant congelé de l'Alaska, et ça s'était viré en cauchemar quand c'était lui, le type congelé.

Xav ouvrit doucement la porte, et fut surpris, ce fut le cas de le dire. La Salle était grande, pleine de toutes sortes d'instruments, mais affreusement vide et on dirait même que, sans les concierges de l'endroit, des toiles d'araignées auraient pu s'établir ici. Avait-elle seulement servit depuis l'ouverture de l'école ? Enfin... maintenant, elle serait sur-exploitée, alors qu'elle se prépare ! Xavier s'installa sur une table, le clavier branché au mur, la porte soigneusement fermée, dans son dos et il se craqua les jointures ensemble, avant de commencer à jouer...




- We were, together as one.... All that we had can't be undone...

Sa voix grave habituelle, (la même que vous entendrez en écoutant la chanson) couvrait aisément ses doigts pianotant sur le clavier posé devant lui. Il avait accroché son chapeau et son long manteau en entrant dans la pièce, juste sur une sorte de patère là pour ça, on dirait...

- Our love fading, now it's gone... Our time fading, so it's doooooooooone..... The blood that binds us... There's a bond that binds us... Arrr, till dead unites us !

En arrivant au refrain, Xavier envoya ses cheveux vers l'arrière en un mouvement de tête et leva le ton, afin que la pièce entière résonne de la voix du chanteur de Fallen Inheritance qui reprenait ici une chanson du groupe Norther.

- Alone we die, my Frozen Angel. Alone we fade away, from this woooorld... Alone you die, my Frozen Angel. Alone you fade away... from-this-woooooooorld !

Xavier reprit ensuite avec brio le clavier pour continuer. Il n'était pas super sur l'instrument en même temps qu'il chantait, mais chaque chose séparément, inutile de mentionner qu'il était vraiment fort.

- We were, together as one... All that we had can't be undone... Our love fading, now it's gone... Our time fading, so it's doooooooooone..... Alone we die, my Frozen Angel. Alone we fade away, from this woooorld... Alone you die, my Frozen Angel. Alone you fade away from this woooorld.

Le solo d'Allan arriva ensuite, mais Xavier ne fit que le clavier, bien sûr. Par contre, son oreille crut percevoir un son... comme la porte qui ouvre. Quelqu'un entrerait-il ? Bah, surement son oreille qui lui jouait des tours.

- Alone we die, my Frozen Angel. Alone we fade away, from this woooorld... Alone you die, my Frozen Angel. Alone you fade away from this wooooorld... Alone we die, my Frozen Angel. Alone we fade away, from this woooorld... Alone you die, my Frozen Angel. Nothing I do, Nothing I say fade away, my Angeeeeeeel !!!

Le pouvoir de Xav se réveilla d'un bon coup ici, et sa voix résonna sur les murs vides de la Salle de Musique. Commes les vibrations de l'air cognaient contre tous les murs, celles-ci ricochaient vers Xavier toutes en coeur et le chanteur dut même porter ses mains à ses orielles, tout en sacrant comme un brave québécois. Il jeta ensuite un regard circulaire... fichu murs vides...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Ange de Glace [Libre]   Sam 22 Mar - 14:29

Enfin, enfin allait-elle pouvoir s'offrir quelques minutes. En refermant la porte derrière elle , la jeune femme resta immobile quelques secondes, jetant un regard circulaire à cette pièce dont elle foulait le sol pour la première fois...C'était un sacrilège, en tant que musicienne cette pièce aurait dû être la première à l'accueilllir. Ses pas réssonaient doucement tandis qu'elle parcourait la distance qui la séparait du pupitre le plus proche. La journaliste déposa la housse de son instrument sur la table et ouvrit lentement la fermeture éclair qui enfermait son violon depuis trop longtemps. Puis, elle libéra les partitions de leur chemise en plastique et les parcoura des yeux...Elle eut du mal à reconnaître les notes qui ornaient ces lignes, cette sensation de ne même plus pouvoir lire sa musique lui procura un sentiment étrange. Elle l'avait cherché. Lorsque l'on abandonne la musique, elle se défile lorsque vous tentez de la reprendre...La demoiselle frotta son archet avec la colophane, mit son épaulière et positionna son violon. Sid' resta un moment suspendue dans un temps tout autre que celui qui régnait à l'extérieur. Elle redoutait la première note comme un étudiant redoute de rendre feuille d'interro blanche, comme la mère redoute les premiers flirt de sa fille, comme un vétéran redoute la mort penchée par dessus son épaule meurtrie. Sidney sans même avoir commencer à jouer, entendait déjà le ton grinçant et plaintif qu'allait lui rendre son instrument. Comme une violente vengeance. Abaissant son archet, Sidney sentit son poids peser dans sa poitrine.

Elle rangea brusquement son intrument, pourquoi cela était-il si dur? Elle ne comprenait plus..Elle n'avait arrêté que quelques mois. Un coup de déprime fée du S.A.R ? Pourquoi? La jeune Lohan ne percevait plus ce quelque chose qui lui donnait l'envie de jouer jusqu'a des heures incongrues...En refermant la housse de son instrument c'est comme si elle fermait la boutique, à double tour, cessation d'activité, elle ne rouvrira que lorsqu'elle s'en sentirai capable. L'irlandaise marchait dans la salle, tournant en rond, piétinant sur son incapacité à reprendre ce qu'il lui était le plus cher. Princesse Sisi désertait son trône et sa couronne. Elle tourna les yeux vers la table , à nouveau dans sa prison d'obscurité elle sentait que son violon lui en voulait. " Incapable...Lâche...Tu abandonne ! Encore! N'as-tu aucune volontée Sidney Lohan?"

Stop au psychodrame! La donzelle n'avait juste pas la tête à ça...C'est tout. Est-ce aussi incompréhenssible?

Inconsciemment Sidney s'était dirigée vers la petite réserve. Là où l'on rangeait les vieux pupitres, les instruments qui ne sonnaient plus bien ou plus du tout. Elle avait refermé la porte derrière elle. Sans doute n'avait-elle plus envie qu'on la dérange. Dans un noir étouffant et poussiéreux la journaliste se sentit stupide. Qu'est-ce qu'elle foutait là? Elle se cachait de qui? De quoi? Elle alluma la petite lampe qui surplombait la mini-pièce. Elle s'asseya adosée contre la porte et ferma les yeux. Sidney avait éffectué mission sur mission, et la fatigue semblait être de mise.La mutante n'était pas une petite nature, mais voir tout ces visages déformés par la peur, la souffrance, la haine...Trop d'événement en trop peu de temps. Certaine d'exagérer, elle ne parvint pas à s'en vouloir. Oui elle en faisait peut-être trop, elle en rajoutait, C'est vrai, ce qu'elle avait fait n'avait rien d'extraordinaire, Fraust en fait bien plus, Ashen et Iwëne aussi...Mais Sidney allait bientôt avoir 18 ans, et sa vie jusqu'a présent n'avait pas été de tout repos...

Celle-ci fut tirée de ses pensées par une mélodie qui n'avait rien avoir avec son registre à elle....Une voix grave, cassée par la rage avec laquelle le chanteur s'époumonait. Sidney, d'où elle était entendait à peine le piano, il n'y avait que la voix qui parvenait à transpercer la porte pour finir droit dans ses tympans. Elle n'avait jamais vraiment été fan de ce genre de musique et ce qu'elle entendait là, ne lui plaisait pas. Ouverte à tout genre de musique elle n'était jamais arrivée à supporter celui-là.Elle attendit, patiente, que la musique se calme, pour sortir.Sid' profita d'un solo de piano pour ouvrir la porte de la réserve et s'infliltrer à l'intérieur. Le piano l'empêchait de voir le musicien , elle n'avait qu'a parcourir quelques mètres et pourrait filer sans le déranger dans sa macabre musique. Soudain le "chanteur" sembla s'emporter et sa voix résonna si fort que l'irlandaise du plaquer ses mains sur ses oreilles. Déjà que ses tympans avaient été endommagés à cause de sa musique de timbrés, maintenant il se permettait de hurler à s'en crever les cordes vocales! Ce dernier jeta un regard autour de lui, et manifestement il la vit.

Tout ce qu'elle trouva à dire ce fut un:


-"Euh...Vous ne vous êtes pas fait mal?" désignant du doigt sa gorge, elle devait bien se douter ce cri était lier d'une manière ou d'une autre à son pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Ange de Glace [Libre]   Sam 22 Mar - 19:35

Xavier n'était en effet plus seul, une jeune fille allait s'échapper de la salle de musique s'il ne s'était pas retourné pour la voir. Xav fit un hochement de tête négatif en suite à sa réponse, tout en se curant l'oreille gauche avec son petit doigt. Calvaire, son dernier cri avait de quoi réveiller un mort pour ensuite le retourner d'où il vient. Le musicien regarda ensuite la jeune fille et voulut dire quelque chose, mais seul un râclement sortit de sa gorge. Ses yeux s'agrandirent de stupeur, c'était la première fois que son pouvoir vocal lui dérangeait la gorge, en fait... il avait peut-être un petit mal de gorge, tout bien réfléchi, mais rien de bien grave assurément. Cherchant à monter le ton de sa voix, il demanda :

- Je te dérange pas, j'espère ? RRRrhhh...

Un râclement désagréable clôtura sa phrase, et le chanteur se passa une main sur la gorge tout en lançant un sourire à la demoiselle. Ce cher Xavier avait encore envie de jouer, par contre... mais comme il était seul, sans Allan, il devrait se contenter d'une chanson instrumentale. Comme la fille était ici, elle devait être musicienne également... d'ailleurs, elle avait en main un étui rappelant un de guitare, mais beaucoup plus petit, un violon, sans doute. Mais si elle était musicienne, pourquoi affichait-elle un air si confus ? Xavier avait de la difficulté à déterminer son émotion majeure du moment... soit c'était du dégoût (Pourquoi ? Il l'ignorait...) ou peut-être était-ce du dépit (Fréquent chez les musiciens en manque d'inspiration, avouns-le) ? Enfin bref, son visage n'était pas des plus évident à déchiffrer, mais Xavier ne chercha pas plus longtemps, après tout, il ne la connaissait pas, non ? Alors...

- Ha, et au fait, j'suis un nouvel élève ici, enchanté, on se recroisera surement...

Pourquoi mettre ceci au futur ? Xavier avait l'intention de jouer une mélopée, et elle semblait avoir l'intention de quitter la pièce, donc fin de la discussion, non ? D'ailleurs, Xavier se retourna vers son clavier, tout en se passant une main sur la gorgre encore et entamma une autre mélodie, mais plus calme et tranquille... Reckoning Day, Reckoning Night de Sonata Arctica. Sans paroles, celle-là, elle lui ferait du bien à la gorge. Et après tout, c'était surtout une chanson pour son cher clavier, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Ange de Glace [Libre]   Sam 22 Mar - 23:57

- Je te dérange pas, j'espère ? RRRrhhh...

La déranger? Non pas vraiment...C'était plutôt elle qui avait l'impression de le pertuber dans son gueulage intensif. Elle hocha négativement la tête lorsque le raclement de gorge (assez vilain dans le genre) résonna dans la pièce. Sûr qu'il ne s'était pas fait mal? Avec un cri pareil il aurait dû avoir une ou deux cordes vocales déchirées. En tout cas miss Lohan garda le silence, il l'avait tutoyé...Pour un nouveau c'était un bon début, d'habitude ils vouvoyent tout le monde avant de savoir qui détient quel statut à la Facultée par peur d'être trop familier. C'était stupide, la jeune femme n'avait que 17 ans [et demie!] ...

Ha, et au fait, j'suis un nouvel élève ici, enchanté, on se recroisera surement...

Nouveau, ça elle le savait déjà...Si elle devait avoir au moins une qualitée parmis tout ses nombreux défauts c'était bien celle de reconnaître un visage lorsqu'elle l'avait déjà croisé. Hors celui-là ne lui évoquait rien. Elle lorgna les vêtemens qui pendaient près de l'entrée...Veste rouge en cape...Une sorte de chapeau de même couleur. Un excentrique...Encore un. Sidney se surprit soudain. Elle pensait exactement comme à son arrivée ici, froide, figée, mélancolique, renfermée. Non...Faire machine arrière n'était pas dans ses intentions, elle ne voulait plus être celle qui avait méprisé tant de gens, qui avait finit à se briser elle-même.

*C'est juste une phase...Ca peut arriver à n'importe qui.*

Un mince sourire s'accrocha éphémèrement à ses lèvres, pour ensuite s'évanouir dans les iris gris de la jeune femme.

Puis une nouvelle mélodie s'éleva dans la pièce. Plus douce, elle inspirait à Sidney le regret, un remord profond, une résolution vaine,...Comme une douce fatalitée. Une mélodie basée sur la répétition. La deuxième partie lui plut un peu moins. Tout cela était bien trop morbide à son goût. Elle se dirigea à nouveau vers la porte, bien décidée à laisser ce jeune homme répéter à son aise lorsque celle-ci s'ouvrit brusquement. Sidney fut quelques instants coincée derrière la porte lorsqu'elle aperçut la tête brune passé par l'entrebaillement de la porte. Sidney se crispa et s'écrasa un peu plus derrière la porte. Bien décidée à ne pas être vue. Le jeune garçon, jeta un bref coup d'oeil à la pièce, et vit qu'il dérangeait. Tout en remontant son pantalon bien trop large pour lui, Matthéo soupira et referma la porte.

Sisi soupira, non de soulagement mais d'exaspération; Elle n'était pas sa mère! Me*de !!!Quand allait-il comprendre que dans la vie mieux vaut savoir se démerder comme un grand. Deux semaines que ce petit manège durait, ça suffit...miss Lohan devra donc attendre un petit peu ici avant de bouger d'endroit. Elle ne prendrait pas le risque de le croiser. Mais pourquoi tu sais pas dire non Sidney! Non! Non je ne m'occuperai pas de ce garnement de 13 ans persuadé d'en avoir 6! Non je ne lui montrerai pas l'établissement! Non je lui ferai pas un discours dans les couloir sur comment tout se règle ici! Déléguée des élèves oui! Nounou? Non!!!!!

Elle s'assit à une table dans un coin opposé au piano et écouta la mélodie qui lui parvenait. Sans rien dire. Elle avait juste ses yeux gris qui fixaient les mains du pianiste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Ange de Glace [Libre]   Dim 23 Mar - 6:02

Xavier venait de commencer à jouer à nouveau. Ça le détendait, ses problèmes, envies ou pensées se fondaient les uns dans les autres quand il utilisait ce clavier. Il en arrivait presque à se demander pourquoi il ne fonctionnait pas comme Allan avec un pouvoir sur son clavier ? Le guitariste utilisait sa guitare... bon c'était le trosième clavier de Xav et jamais il ne se pleignait quand il changeait de l'un à l'autre, tandis qu'Allan conservait précieusement SA guitare, offerte par son père, si le souvenir de Xavier était bon. Red Cadillac.... heu, attendez un peu. Xavier s'arrêta presque de jouer, tellement il venait de constater quelque chose : il n'était plus Red Cadillac ! Il n'était plus le lead signer de Fallen Inheritance, il n'était plus au québec ! Il lui faudra donc oublier ce nom. Un léger pincement au coeur, Xavier se radoucit en entendant ses mains jouer avec virtue sur le clavier. C'était le premier petit regret qui se pointait... et il ne fallait jamais rien regretter selon ce cher Xavier, alors il passa bien vite !

Le porte s'ouvrit ensuite et se referma. L'autre étudiante venait sans doute de quitter la pièce, le chanteur ne se retourna pas inutilement, continuant de jouer pour éviter de penser. D'ailleurs celle-là ressemblait un peu à Malia, semblant ignorer Xavier par peur de son excentrisme... pourquoi toutes les filles de cet endroit étaient convaincues que ce très sain Xav était cinglé ? Bon, d'accord, il ne semblait pas être le gars le plus sain d'esprit du coin, mais il était quelqu'un de bien, quand on prenait la peine de traverser le manteau rouge, les yeux rouges et le chapeau rouge de ce type. Connaître quelqu'un, et le juger ensuite, voila le bon ordre des choses. Xavier jugeait-il les autres ? Pas jusqu'à maintenant : Malia semblait ne pas apprécier son style musical... Dylan semblait un type sympathique, mais avec ses secrets tragiques... et cette fille avait l'air coincée, mais quand même gentille, et ce ne devait être que les apparences...

Dites donc... Xavier ne jouait pas suffisament compliqué pour penser autant ! Il faut dire que d'habitude, il joue ET chante, donc très polyvalent côté musique, tout en étant doué. Mais maintenant, il ne chantait pas... alors haussons le niveau de difficulté ! Et il ne connaissait pas que du Métal... un bon musicien connait les classiques également ! Il joignit les mains, étendit ses bras, se craqua les jointures et joua huit accords...

La Cinquième Symphonie de cet illustre Allemand : Ludwig Van Beethoven. Une des partitions préférés de notre joueur de clavier. Car il ne l'avait pas facile, ho non ! Le niveau de difficulté de celle-là était bon, compliqué, extrème, difficile... mais tellement une belle mélodie parevnait aux oreilles du chanteur de Métal. Car après tout : la musique Classique avait enfanté le Rock'n'Roll qui avait lui-même donné naissance aux diverses formes de Métal. C'étaient donc les trois gammes de jeu de Xavier, le Classique, le Rock et le Métal. Pour le moment, cependant, les notes de Beethoven, mort il y a longtemps, résonnaient dans la pièce....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Ange de Glace [Libre]   Dim 23 Mar - 23:31

Lorsque la cinquième symphonie de ce cher Beethoven commença, Sidney sourit. Soit il avait perçut qu'elle n'était pas adepte du "Je gueule, t'entends pas?", soit ce type frimait à pleine couture... Bien forcée de constater qu'il maîtrisait le clavier et que son interprétation ne manquait pas d'originalitée, Sidney posa son menton sur la paume de sa main, et ainsi appuyée sur la table la journaliste écouta attentivement. Se laissant bercer par cette musique de génie la jeune femme ferma les paupières quelques secondes. La véritée est que depuis deux semaines Sidney Lohan luttait contre la fatigue. Elle ne parvenait plus à s'endormir et finissait ses nuit dans le parc ou la bibliothèque pour occuper ses yeux. Bercée par la musique, la fée du S.A.R se laissa doucement glisser dans ces rêves qu'elle avait tant pris soin d'éviter...


Citation :
Elle revoyait cette maison aux pierres grises de son enfance. Ces murs sales, cette voix traînante, ces visages pâles et marqués par la bêtise. Elle sentait l'odeur de la cour lorsqu'il pleuvait et que les pions les forcaient à rester dehors plus longtemps. Sidney entendait les rires sarcastiques des garçons de sa classe, les revoyait la saisir par le bras pour la faire tomber contre les pavés, devinant dans son dos le rictus approbateur de Rick Crut.

-"Relevez-vous Lohan!"

Les yeux embués de larmes, la petite fille aux traits souillés pas la boue se releva. Elle baissait les yeux, de peur de rencontrer le regard viscieux du pion. Grand et maigre comme un clou, il rappelait sans effort le vautour attendant sa charogne en trépignant d'impatience. Plusieurs tics habitaient son visage anguleux de sorte qu'on ne savait jamais bien si il allait se jeter sur vous ou tout simplement vous demander l'heure. Derrière quelques rares mèches de cheveux brunes, son crâne luisait comme des os polit, sa bouche, aux lèvres inexistantes, se fendait toujours en un sourire malsain qui découvrait de petites dents blanches inégales. L'on disait qu'il prenait grand soin de sa dentition et Sidney était persuadée que c'était pour mieux pouvoir déchirer la chaire...Ce qui terrorisait le plus la petite n'était ni sa silouhette courbée, ni son sourire dérangeant mais bien ce quelque chose qui brillait dans ses yeux. Cette lueur carnivore qui ne laissait même plus la place à l'imagination, on savait que ce type ne tournait pas rond, il dégageait cette sensation que l'on a , lorsqu'on se balade seul en pleine nuit et qu'on se sent épié, il provoquait, lorsque qu 'on le voyait, la peur qui nous prends quand on entends un bruit suspect une fois rentré chez soi, la même panique violente que lorsque l'on découvre que quelqu'un se cache derrière le rideau.

-"Vous vous êtes salie Lohan...ce n'est pas bien..."

-"Pa...pardon Mr. Crut"

-"Vous ne pouvez pas continuer à porter des vêtements sales...N'est-ce pas Mademoiselle Lohan?"

Son ton se faisait mielleux, et la petite fille sentit son corps tressaillir sous son regard faussement tendre. Lorsqu'elle lui répondit elle eut du mal à reconnaître sa voix tant elle tremblait.

-"Non...Je ne peux pas..."

-"Enlevez-les..."

Sidney regarda autour d'elle, tout les élèves s'étaient peu à peu regroupés et des centaines d'yeux ravis l'observaient sans retenue. Ses larmes salées lui avaient meurtries les joues et le froid lui mordait ses doigts qu'elle sentait déjà s'engourdir. Elle hésita, mais du se rendre à l'évidence qu'elle avait plus peur du pion que du regard des autres élèves. Lentement la petite fille retira ses souliers, ses collants, sa jupe en portefeuille noire, sa petite chemise. Tremblante, Sidney les jetait un à un aux pieds de Rick. La petite fille ne faisait pas le poids du haut de ses sept ans. Elle ne pouvait rien faire. Sa vue était brouillée par les larmes qui ruisselaient abondemment le long de son visage. Lorsqu'elle se retrouva avec juste sa petite culotte la petite prit le tas de vêtements dans ses bras et le serra contre son ventre.

-"Vous pouvez me donner ça."

Désignant de son doigt les vêtements, Rick Cru n'était pas encore satisfait et une fois que la petite lui tendit ses habits celui-ci rajouta:

-"Et ça?"

Le vent froid lui fouettait le visage et ses pieds recouverts de neige semblaient absents comme si cette partie de son corps n'existait plus. En attendant la gamine fit glisser le seul rempart de sa nuditée, le long de ses petites jambes.Il y eut des rires, des boules de neiges qu'elle reçut sur son visage, puis la sonnerie retentit et Sidney se retrouva seule.

Sidney rêva de bien d'autres choses après, mais ces rêves n'ont pas d'interêt pour la suite, à part si les histoires de petits lapins verts allergiques aux chocapic, faisant une randonnée sur le mont Everest vous interresse ...C'est à vous de voir bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Ange de Glace [Libre]   Lun 24 Mar - 0:42

Xavier se laissait aller, il se laissait emporter dans l'euphorie de ses notes, de la partition de ce si grand musicien. Un grand coup de tête vers l'arrière repoussa ses cheveux hors de son chemin et ses mains continuèrent de parcourir avec fièvre le clavier et ses touches.

Il revoyait des scènes tragiques, des déchirures et des blessures, car la musique dans son entièreté n'était pas heureuse, mais bien triste ou plutôt mélancolique. Il la jouait pour la difficulté, mais Beethoven était un pansement pour l'âme dans ses partitions, il fallait se laisser aller et entendre plus que les seules notes, il fallait...

Se calmant un peu, Xavier chercha une autre chanson à jouer à la fin de celle-ci. Pour méditer, il accota son coude sur son genou dont le pied était posé sur sa chaise et sa main soutenait son menton. Une bonne chaise pivotante, hein ! D'un léger coup de patte, il fit un tour sur lui-même, songeant dans les grandes mélodies quelque chose de bien à jouer au clavier ou au piano. Peut-être un peu de Jazz ? Du Blues ? Du Métal encore ? Du Rock ? Du Classique ? Du Techno ? Du Retro ? Ou peut-être encore de ce cher Beethoven ? Für Elise ? Oui ! Pour Élise, ça serait donc !

Mais... elle était encore là, l'étudiante ? Endormie, maintenant ! Par tous les Saints... s'il ne lui fallait que du Beethoven pour qu'elle dorme, Xavier en connaissait long ! Elle avait pourtant l'air de s'ennuyer ici, et ne désirait apparament que se sauver hors de cet endroit, mais la voila à ronfler presque sur un bureau. Son visage semblait souffrir, peut-être un cauchemar ? Maugréant un peu, Xavier rapprocha doucement, sans faire de bruit, son clavier d'elle et commença à jouer Für Elise, cette chanson avait le don de toujours calmer l'auditoire. Cette fille dormirait bien et de tout son saoûl, ce n'était pas Côté qui la réveillerait, et le répertoire Classique de Xavier ne la dérangera pas, après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Ange de Glace [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ange de Glace [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thé Earl Grey glacé "baiser d'Ange"
» Anges et libre arbitre
» dialogues avec l'ange recueilli par Gitta Mallasz
» Prière à mon saint Ange Gardien
» In the arms of the angel (dans les bras de l'ange)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: