AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Il n'est jamais trop tard pour se dire qu'on s'aime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashen Kushter
Instructeur / Responsable de la sécurité
Instructeur / Responsable de la sécurité
avatar

Nombre de messages : 378
Age du perso : 20 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Il n'est jamais trop tard pour se dire qu'on s'aime   Ven 25 Jan - 0:12

Après avoir quitté leur chambre, Ashen et Sae avait prit la direction de l'extérieur. Il était autour de 18 heures sur l'île de la Faculté, et le soleil commençait à disparaitre derrière les nuages, à l'horizon. La météo était tout de même très clémente pour un début mars dans l'hémisphère sud, pas un brin de vent, et malgré la douceur du soir, on pouvait encore sortir en t-shirt sans pour autant avoir froid.

Bref, Ashen avait eu un bol monstrueux, étant donné que le lieu de sa fête d'amoureux avec Sae était, vous l'avez compris, un endroit situé en plein air.

C'est donc nonchalament, mais avec une excitation grandissant à chaque pas, que le rebelle number one de la Faculté entraîna son ange personnel à l'écart des bâtiments. Après un petit passage dans le parc, où quelques oiseaux saluèrent leur passage de petits sifflements complices, tous deux arrivèrent à vue du lac. Et Ashen continua dans sa direction, en tirant toujours sa chérie par la main.

Et, après avoir passé une petite bosse, ils arrivèrent sur les lieux: un drap blanc avait été déposé sur le sol, et sur ce dernier, trônaient deux assiettes et leurs couverts, quelques mets gardés au chaud sous des cloches en métal, un seau à champagne rempli de glaçons et contenant une bouteille de grand cru... La touche finale, c'était deux chandeliers qui étaient prêts à être allumés dès lors que le soleil aurait tiré sa révérence. Un vrai petit décor romantique pour un pique-nique qui s'annonçait tout autant chaleureux.

Ashen était plutôt content de son boulot; même si il avait dû aller piquer la plupart de tout ceci aux cuisines, en douce grâce à son don. Il espérait que ça plairait à Sae, surtout. D'ailleurs, il ne tarda pas à se tourner en sa direction, un paisible sourire aux lèvres. Et il lui demanda:

"Alors, ça te plaît?"

Simplement. ^^

_________________
] Ashen Theme [
With no difference between right or wrong
We're so far away



[ I mourn for those who have never known you ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour se dire qu'on s'aime   Mer 20 Fév - 13:45

Sae s’était laissé entraîner, non sans plaisir, par Ashen dont l’excitation visible n’était qu’un pâle reflet comparé à la sienne qui croissait de seconde en seconde. Son cerveau, comme à l’accoutumé, tournait rapidement et faisait surgir du néant des milliers de questions sans réponse, tantôt sur le lieu du rendez-vous, tantôt sur la manière dont il allait se dérouler.

Au bout d’une dizaine de minutes, Sae commençait à avoir une migraine à force de cogitation, elle décida donc tout simplement de chasser ces pensées inutiles et de profiter de l’instant présent comme il se devait. Après tout, elle avait tout de même un divin apollon rien que pour elle, et ce n’était pas rien ! Alors il valait mieux ne pas gâcher cette superbe soirée qui les attendait par de vaines et futiles interrogations.

Se confortant dans sa nouvelle résolution, elle put enfin revenir sur terre et enregistrer dans sa petite tête de nombreux détails qui lui avaient échappé auparavant. Telle une ogresse affamée, elle engloutît tout ce qui l’entourait afin de garder en mémoire chaque parcelle de tout ce qui l’entourait… Le chant des oiseaux, l’absence de brise qui rendait l’air agréable, les promeneurs peu nombreux à cette heure, le sentier bien entretenu même si quelques mauvaises herbes poussaient çà et là…

et puis Ashen.

Les deux amoureux se baladant main dans la main, Sae pouvait sentir la chaleur de la paume du jeune homme durcie par l’entraînement aux armes blanches et pourtant si douce, si tendre… elle leva les yeux vers le visage de son dieu grec et le contempla une fois de plus sans pouvoir jamais se laisser d’un tel spectacle. Les souvenirs qu’elle avait emporté au Japon lorsque son acariâtre de grand-mère le lui avait ordonné faisaient bien pâle figure à côté de l’original.

Perdue dans sa contemplation, elle en avait presque oublié le pourquoi de cette petite promenade. Elle revint brusquement sur terre lorsque, du coin de l’œil, son cerveau enregistra une étendue bleu azur. Le lac ? la machine se remit en route et la foule de questions que la demoiselle avait réussi, non sans mal, à évacuer refit son apparition. L’excitation noua une fois de plus le ventre de la jeune mutante et elle serra plus fort la main de son compagnon.

Quelques pas plus loin, le visage de Sae s’éclaira soudain d’un immense sourire. Devant elle, sur un grand drap immaculé se dressait la panoplie complète du pique-nique en amoureux mixé avec un dîner aux chandelles. La voix d’Ashen rompit son silence :

"Alors, ça te plaît?"

La question était quelque peu superflue : rien qu’en voyant le visage émerveillé de Sae, il n’était pas difficile d’en connaître la réponse. Cependant la jeune fille se fit le luxe de répondre tout en essayant de masquer (un peu tout de même) son enthousiasme. Elle craignait en effet qu’Ashen la prenne pour une demeurée à force de trop s’emballer…

- j’adore ! merci.

Et elle ponctua sa réponse d’un large sourire puis d’un long baiser de remerciement. Elle lâcha ensuite la main de son amoureux et prit place devant l’une des deux cloches en métal, l’eau soudainement à la bouche.

- Tu as fait fort dis-moi ! Où est-ce que tu as pu dénicher tout ça en si peu de temps ?

Sae se doutait bien que les pouvoirs d’Ashen lui avaient certainement été d’une grande aide mais tout de même !

La jeune fille soupira de bien être. Si elle s’était attendue à ça pour son retour ! Dire que pendant tout le trajet de l’avion elle s’était angoissée à s’en tirer les cheveux à cause de son départ précipité !

Enfin, tout est bien qui fini bien, comme on dit…
Revenir en haut Aller en bas
Ashen Kushter
Instructeur / Responsable de la sécurité
Instructeur / Responsable de la sécurité
avatar

Nombre de messages : 378
Age du perso : 20 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour se dire qu'on s'aime   Jeu 21 Fév - 5:19

Ravi que le début de la surprise plaise à Sae, Ashen s'assit à son tour sur le bord de la nappe, son p'tit sourire bien décidé à rester accrocher à ses lèvres.
Ravi, c'était un mot trop faible; même heureux ne convenait pas à décrire l'état dans lequel se trouvait le jeune homme. Il était bien, là et maintenant, et avec son unique amour. Cette diffuse impression de bien-être semblait même émaner de lui pour rendre chaque élément un petit peu plus beau. Les derniers nuages qui voilaient le soleil s'étaient esquivés, la légère brise qui soufflait semblait avoir cessé; c'était comme si tout se mettait en harmonie avec le moment présent.
Quant à Sae, elle était encore plus magnifique que dans tous les rêves qu'Ashen avait fait d'elle depuis leur première rencontre. Il n'avait d'yeux que pour elle, il la dévorait littéralement du regard, sans fin. Le temps aurait pu s'arrêter, que le jeune homme ne s'en serait pas du tout plein, pour une fois. Il se sentait trop bien pour avoir envie que ce moment s'arrête...

- Tu as fait fort dis-moi ! Où est-ce que tu as pu dénicher tout ça en si peu de temps ?

Le garçon étouffa un petit rire dans l'œuf, encore amusé de la façon dont il avait joué avec les nerfs des cuistots de la Faculté. Sans doute qu'à l'heure qu'il était, ils étaient encore en train de chercher certains "objets manquants"...

"J'ai fait quelques allers-retours aux cuisines. Les cuisiniers doivent rouspéter je parie, vu que je leur ai emprunté tout ça sans leur demander la permission, en douce..."

Trop amusé pour parvenir à se retenir cette fois-ci, Ashen laissa un petit rire cristallin glisser entre ses lèvres, alors qu'il fit un petit clin d'œil complice à sa douce. La situation était tellement amusante, il suffisait de songer à ces malheureux cuisiniers en train de galoper à travers les cuisines pour chercher qui un ustensile, qui un ingrédient mystérieusement disparu... Cela devait courir dans tous les sens, vraiment!

Puis, ayant réussi à calmer sa crise de rire, Ashen passa le bras au dessus du plateau de fruit qui trônait au centre de la nappe, pour soulever la cloche de l'assiette de Sae. En dessous, du riz au curry accompagné de sushis. Car, Ashen savait bien que sa petite-amie était d'origine japonaise; aussi il avait plus de chances de faire quelque chose qui lui plaise en choisissant quelque chose de typiquement japonais. Le pari allait-il être gagné? Pourvu que Sae ne fasse pas partie des personnes qui ne supportent pas ce plat!

"Et voila! J'espère que tu vas aimer, parce que c'est moi qui ai tout préparé!"

Ça, c'est la phrase des mecs désespérés, qui préfèrent jouer sur le sentimental pour que leur compagne mange le plat qu'ils ont cuisiné! Des fois que ça ne serait pas bon, le fait de dire "c'est moi qui l'ai fait" force parfois la personne à manger quand même, même si c'est pas très bon! Bon avouons, Ashen avait quand même des notions culinaires, et d'après lui, ça ne devait pas être si mauvais que ça. Après tout, il en avait goûté un, de ces sushis, et il n'en était pas malade. Enfin, il croisa tout de même les doigts, dans le doute... Mais qu'allait penser Sae de ce repas?

_________________
] Ashen Theme [
With no difference between right or wrong
We're so far away



[ I mourn for those who have never known you ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour se dire qu'on s'aime   Ven 14 Mar - 0:20

"J'ai fait quelques allers-retours aux cuisines. Les cuisiniers doivent rouspéter je parie, vu que je leur ai emprunté tout ça sans leur demander la permission, en douce..."

Sae sourit à ces mots, imaginant bien la scène tandis que le couple d'amoureux dînait tranquillement bercés par un soleil couchant. Tandis que le jeune homme entamait une petite crise de fou rire, elle ne put quitter le des yeux, le dévorant presque du regard. Ce rire lui allait si bien. Un rayon de soleil à lui tout seul, qui éclipsait totalement tout le reste. Le lac qui scintillait doucement non loin d'eux, le murmure des arbres, le silence soudain des oiseaux... tout ça n'avait plus d'importance. Son monde à elle, c'était Ashen, cet Ashen malicieux, impertinent, tellement adorable... c'était ainsi qu'elle l'aimait, qu'elle l'aimerait toujours.

Une fois calmé, le jeune mutant dévoila d'un geste le menu... typiquement japonais devant une Sae surprise et ravie à la fois.

"Et voila! J'espère que tu vas aimer, parce que c'est moi qui ai tout préparé!"

Un sourire attendri se dessina sur les lèvres de la demoiselle. Il était tellement adorable ! Comment ne pas fondre en voyant les yeux d'Ashen briller de cet éclat impatient et excité. En ce moment-même la demoiselle avait envie de le serrer dans ses bras et de l'embrasser sans plus attendre...
mais ça n'aurait pas été raisonnable...
même si c'était drôlement tentant...
non, un peu de sérieux !

Pour chasser cette pensée de son esprit, la demoiselle redirigea son regard sur son assiette qui n'attendait qu'une chose : être dévorée. Tout cela paraissait bien appétissant... et c'était Ashen qui avait préparé tout ça, et bien, il ne restait plus qu'à goûter !

- itadakimasu !

La jeune mutante prit un sushi et le fourra rapidement dans sa bouche en prenant toutefois soin de bien mâcher avant d'avaler.

- Oishii ! c'est trop bon !

Et elle était sincère. Ashen lui avait caché ses talents culinaires ! Elle Sae se demandait quelles surprise le jeune homme lui réservait-il encore. Avec lui, on ne pouvait jamais savoir à l'avance, cette soirée en était l'illustration parfaite.

- Arigatô

La demoiselle lui fit un splendide sourire jusqu'aux oreilles, se pencha en avant pour embrasser son amoureux par-dessus la nappe puis se réinstalla en raflant au passage un deuxième sushi. Elle s'attaqua ensuite au riz qui ne la déçut pas non plus. Elle termina sa bouche et entama la discussion, la jeune fille avait tellement de questions à poser !

- Raconte moi un peu ce que j'ai manqué, ton retour de la GC, comment tu as été accueilli ici, ce que tu fais maintenant... je veux tout savoir ! Je m'en veux trop de ne pas avoir été là...
Revenir en haut Aller en bas
Ashen Kushter
Instructeur / Responsable de la sécurité
Instructeur / Responsable de la sécurité
avatar

Nombre de messages : 378
Age du perso : 20 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour se dire qu'on s'aime   Sam 15 Mar - 0:47

Le 'bon appétit' lancé en japonais rendit tout à coup notre cher Ashen nostalgique; et en particulier, de sa première rencontre avec l'élue de son cœur. Pour tout dire, il se rappelait de ce jour comme si c'était hier, comment aurait-il pu oublier?! Et dire qu'il parlait encore si piètrement le japonais, à l'époque! Alors qu'après être rentré de ce voyage là, il s'était mis à fond à étudier un peu la langue avec l'un de ses collègues Mutants d'origines nippones. Ces mots que Sae prononçait aujourd'hui, avec l'accent chantant si joli des jeunes japonaises, il était en mesure de les comprendre, et surtout de les apprécier.

Et en parlant du Japon, Ashen avait très envie d'y retourner, un de ces jours; mais pas tout seul cette fois... Une envie qu'il partagerait sûrement avec Sae, le bon moment venu.

Pour l'heure toutefois, le jeune anglais goûta tout de même à sa cuisine. Avouons-le, il ne cuisinait pas très très souvent, et il n'avait pas vraiment appris l'art culinaire; il faut dire qu'à la G.C., il n'en avait eu guère l'occasion, trop préoccupé par sa seule préoccupation de l'époque: baston, j'veux être le plus fort et le plus beau!... Bref, ce livre de cuisine, également emprunté aux cuisines de la Fac', était tombé à pic. Quant au résultat... Et bien, Ashen himself trouvait que ça se mangeait, c'était même, à sa grande surprise, plutôt bon... Faudra songer à remettre ça!

"Effectivement, on dirait bien que je ne me suis pas loupé! Mais pour être honnête avec toi, je ne cuisine pas très très souvent... P'tet que j'ai un talent inné!"

Déclara-t-il avant d'avoir un petit sourire amusé. Enfin, le plus important à ses yeux était surtout que Sae apprécie, et cela avait l'air d'être tout à fait le cas. Et cela mit en joie notre rebelle préféré! Qu'est ce qui vous rend plus heureux que quand l'être aimé apprécie votre cuisine?!

Et pour le plus grand plaisir d'Ashen, Sae le gratifia d'un doux baiser sur les lèvres... Bien plus que ses sushis, le jeune homme savoura, et après ce petit moment tout doux et agréable, il en profita pour lui dire quelque chose qu'elle seule comprendrait:

"Aishiteru..."

Fier de lui et de sa prononciation presque correcte, Ashen se pencha à son tour au dessus de la nappe pour réclamer les douces et chaudes lèvres de sa belle japonaise à lui. Il n'en pouvait presque plus, et c'est avec grande peine qu'il se retenait de ne pas simplement couvrir Sae de baisers et de câlins... Il en avait tellement envie! Le garçon avait un gros vide affectif à combler, et surtout, l'envie de cajoler et chouchouter Sae pour compenser les deux mois et quelques passés loin l'un de l'autre. Rattraper le temps perdu en somme, mais de la plus belle façon qui puisse être.
Mais bon, Ashen se retint de bondir par dessus la nappe pour écourter le repas; après tout, le soleil n'était même pas encore couché, ce qui voulait dire qu'ils avaient encore toute la nuit devant eux pour se câliner... Patience!

- Raconte moi un peu ce que j'ai manqué, ton retour de la GC, comment tu as été accueilli ici, ce que tu fais maintenant... je veux tout savoir ! Je m'en veux trop de ne pas avoir été là...

Le cadet du recteur posa ses baguettes sur son bol de riz à moitié terminé, tandis que le sourire et la jolie lueur brillante de ses yeux disparurent peu à peu. A vrai dire, la question était tout à fait justifiée, mais la réponse à donner blessait déjà l'orgueil d'Ashen.
Cependant, Ashen s'était promis, après l'histoire avec Naïdane, de ne plus rien cacher à sa belle et tendre amoureuse. Et puis, surtout, c'était Sae, justement. A quelqu'un d'autre, il n'aurait pas répondu, mais pas à elle.

Après avoir sollicité ses zygomatiques pour produire un sourire plus que gêné, où l'on sentait qu'il se forçait un peu, il entama:

"Et bien... Honnêtement, je ne m'attendais pas vraiment à être accueilli ici en héros, en sachant de quel camp j'arrive, mais... Franchement, c'était pas tip-top, cet accueil... Tu vois, en deux mois et des poussières, je me suis mis à dos à peu près tous les profs et les trois-quarts des élèves... Je dois dire que c'est vraiment plus dur que ce que je pensais de s'intégrer ici, surtout pour un gars comme moi... Mais bon, passons, c'est pas très joyeux tout ça."

Ashen coupa ainsi court au passage le moins reluisant, et aussi le plus dur à avaler pour lui. Entre l'épisode de l'arène, et sa baston récente avec Daniels, il avait de quoi être fâché, enfin disons, déçu. A vrai dire, cet endroit était tellement différent de la G.C., que ça paraissait être deux mondes différents. Et sans doute que malgré tout, Ashen n'était pas encore complètement passé du côté lumineux de la force... Le temps apporterait son lot de réponses, comme d'hab'.

"Et sinon, que dire... Après quelques menus services rendus, Fraust a décidé de me charger d'une espèce de test d'aptitude avec les élèves plus anciens, une raison de plus pour me faire détester... En bref, j'ai l'impression d'être un peu inadapté à cet endroit, pour le moment... Je sais pas si ça vient de moi, après tout j'ai passé presque 6 ans à la G.C. et je suis devenu un peu brutal, mais... Enfin... Je sais pas vraiment..."

Pour achever l'explication, il y avait aussi le fait que mis à part Sae, Ashen n'avait quasiment pas eu de réel contact amical avec d'autres jeunes gens de son âge. Mis à part son frère, il n'avait parlé à presque personne, je veux dire en dehors du cadre du 'boulot' et tout. Et Sae n'ayant pas été là, ces derniers temps, Ashen s'était senti un petit peu seul... Sans doute était-ce pour cela aussi qu'il avait tellement envie de la prendre dans ses bras, tout le temps, et de ne plus jamais la quitter...

"Ce que je sais c'est que... Avec toi, ça sera sans doute plus facile pour moi, de me plaire un peu ici... Cet endroit sans toi, c'est comme... Un cornet de glace sans glace, tu comprends... Ça n'a aucune saveur."

Sur la nappe, la main d'Ashen chercha celle de sa douce et tendre. Dans son regard, elle aurait peut-être vu que c'était elle, la seule personne dont il avait besoin pour pouvoir avoir le sourire...

_________________
] Ashen Theme [
With no difference between right or wrong
We're so far away



[ I mourn for those who have never known you ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour se dire qu'on s'aime   Dim 16 Mar - 23:10

"Aishiteru..."

Un mot, rien qu’un seul, Sae se sentit fondre. Ashen était trop adorable, c’en était presque insupportable... Comment, comment ne pas lui sauter au coup lorsqu’il prononçait de tels mots ? Comment résister à cette envie de plus en plus pressente de le serrer dans ses bras et d’embrasser chaque parcelle visible de ce corps sculpté divinement ? Cela exigeait un énorme self contrôle et une grande volonté. Sae n’avait pas envie de tout gâcher : cette soirée, ce repas, Ashen s’était mis en quatre pour lui plaire, la jeune mutante ferait tout pour que ce rdv en amoureux termine aussi bien qu’il avait commencé.

Pour éviter que son esprit ne divague vers des choses pas très raisonnables (surtout en admirant une fois de plus les visage à couper le souffle de son apollon), la demoiselle changea de sujet en questionnant le dieux en question sur son arrivée à la Fac’.

"Et bien... Honnêtement, je ne m'attendais pas vraiment à être accueilli ici en héros, en sachant de quel camp j'arrive, mais... Franchement, c'était pas tip-top, cet accueil... Tu vois, en deux mois et des poussières, je me suis mis à dos à peu près tous les profs et les trois-quarts des élèves... Je dois dire que c'est vraiment plus dur que ce que je pensais de s'intégrer ici, surtout pour un gars comme moi... Mais bon, passons, c'est pas très joyeux tout ça."

Ashen n’alla pas plus loin mais sous ces non-dit, Sae sentit que le jeune homme n’avait pas passé de très bons moments. Une fois de plus, la jeune mutante s’en voulut de ne pas avoir été là et se promit que ce genre de chose n’arriverait plus jamais. Sae ne demanda pas plus de détails, si Ashen avait envie un jour d’en dire plus, elle l’écouterait. S’il préférait se taire, la demoiselle respecterait son choix.

"Et sinon, que dire... Après quelques menus services rendus, Fraust a décidé de me charger d'une espèce de test d'aptitude avec les élèves plus anciens, une raison de plus pour me faire détester... En bref, j'ai l'impression d'être un peu inadapté à cet endroit, pour le moment... Je sais pas si ça vient de moi, après tout j'ai passé presque 6 ans à la G.C. et je suis devenu un peu brutal, mais... Enfin... Je sais pas vraiment..."

Sae hocha la tête, compréhensive. Il était normal que Ashen ait du mal à s’intégrer dans ce nouvel environnement. L’école devait ressembler à un autre monde pour le jeune mutant qui n’avait connu rien d’autre que la G.C. Elle s’était d’ailleurs toujours demandé ce quel avait été son travail dans cette organisation. Encore une question sans réponse, décidément, elle ne connaissait pas grand chose de son amoureux...

"Ce que je sais c'est que... Avec toi, ça sera sans doute plus facile pour moi, de me plaire un peu ici... Cet endroit sans toi, c'est comme... Un cornet de glace sans glace, tu comprends... Ça n'a aucune saveur."

Sae rougit brusquement, elle n’avait jamais été habituée à ce genre de déclaration si sincère et si romantique, elle baissa la tête. Sur la nappe, elle sentit la main d’Ashen chercher la sienne, la trouver. Le cœur de la demoiselle accéléra le tempo. Lorsqu’elle releva la tête pour y croiser le regard de son bien aimé, elle sentit les larmes venir mais fit tout son possible pour les renflouer. Pas question de se laisser aller et de se mettre à pleurer comme une madeleine !

- Désolée de ne pas avoir été là...

Sae était consciente qu’une simple excuse ne suffirait pas à remplacer la mal qui avait été fait, mais elle allait tout faire pour se rattraper à présent. Bien décidée à se ressaisir, elle chassa ses larmes naissantes d’un revers de la main et fit un splendide sourire à son amoureux. De sa main libre, elle attrapa un sushi et le plaça devant la bouche d’Ashen.

- Un sushi pour me faire pardonner ! Ouvre la bouche, aaaaahhhh...

Oui, oui, elle savait, tout ceci était ridicule : d’abord ce n’était même pas elle qui avait préparé le repas et un simple sushi ne suffirait pas effacer l’ardoise, mais la jeune mutante voulait à tout prix changer l’ambiance...

- Au fait, tu es professeur de quoi ici ? maniements des armes ?

Sae n’avait pas oublié sa passion pour les lames tranchantes... c’était d’ailleurs grâce à l’une d’entre elles que les deux tourtereaux s’étaient rencontrés. Un peu ridicule comme première rencontre d’ailleurs... Ashen avait failli devenir manchot ce jour-là... Bref si on en revenait à notre mouton et s’il était effectivement professeur en maniement des armes, c’était bien dommage... pour la jeune fille. Elle aurait bien voulu l’avoir comme professeur pourtant... malheureusement, la violence ce n’était pas du tout son truc. Enfin, elle pourrait toujours demander des « cours particuliers » en sef-défense par exemple... Oui ça c’était envisageable... très envisageable. La demoiselle sourit. Espérons juste que son amoureux soit un professeur indulgent ou du moins très patient.
Revenir en haut Aller en bas
Ashen Kushter
Instructeur / Responsable de la sécurité
Instructeur / Responsable de la sécurité
avatar

Nombre de messages : 378
Age du perso : 20 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour se dire qu'on s'aime   Lun 17 Mar - 22:55

Ashen regretta bien vite son petit discours tristounet, en voyant les yeux de Sae perdre à leur tout leur éclat brillant. Pas à dire, ce sujet avait un peu abîmé l'ambiance doucereuse et romantique qui s'était installée autour des deux jeunes amoureux. Cependant décidé à se reprendre, le jeune homme décida qu'avant de vite changer de sujet, il allait embrasser sa belle pour lui dire que tout ceci n'était pas important, et que ce qui comptait pour lui à présent, c'était de rester à ses côtés.

- Désolée de ne pas avoir été là...

Le garçon resserra ses doigts sur la p'tite main de sa copine, délicatement, et sourit pour lui faire comprendre que ce n'était pas si grave que ça, dans le fond. Il allait ajouter quelque chose, mais il n'en eu pas le temps!

- Un sushi pour me faire pardonner ! Ouvre la bouche, aaaaahhhh...

Après un court instant d'incompréhension quant à la nature de ce jeu étrange (qu'il ne connaissait pas évidemment!), le p'tit frère du recteur finit par s'exécuter docilement, sans vraiment comprendre le principe du truc, mais au final, ce n'était pas si important. Tout ce qu'il avait à faire, maintenant et dorénavant, ce serait de profiter de chaque seconde passée avec Sae, qu'importe le contenu même de la seconde du moment que c'était avec elle qu'il la passait. Et c'était tout ce qui comptait. Cette pensée suffit à faire sourire béatement le concerné tandis qu'il mâchait le fameux sushi, le plus joliment possible (oui, pasque c'est tout de même gros un sushi!)

- Au fait, tu es professeur de quoi ici ? maniements des armes ?

A ce moment là, la première chose qui vint à l'esprit d'Ashen fut un "merci maman"... Oui oui oui... Pour le semblant de politesse qu'elle lui avait appris, et notamment à "ne pas parler la bouche pleine"! Sans ce petit précepte de bienséance, ce gros malin aurait parlé et aurait eu l'air bien mal élevé, devant sa chère et tendre en plus, imaginez la honte! Bref, tout ça pour dire qu'Ash' attendit d'en avoir fini avec ce sushi pour répondre:

"Et bien... En fait, je fais prof' d'un peu de tout, finalement. En général c'est à la demande, mais je suis plus à même d'apprendre la bagarre, vu ma formation d'origine. Par contre, j'espère que tu vas pas trop avoir honte de moi, mais..."

Là, Ashen passa sa main libre derrière sa nuque; signe manifeste d'une grosse gêne. Que diable allait-il avouer qui soit si gênant pour lui? Tandis que ses joues rosirent à vue d'oeil, il avoua, presque en murmurant, tout en regardant son assiette presque vide:

"Bah euh... Je ne sais ni lire, ni écrire... Enfin, quand j'étais petit je savais, mais avec le temps et la G.C., j'ai oublié tout ça... Voila, j'espère que... Que je ne te fais pas trop honte..."

Et oui! C'était bien là l'un de ses seuls complexes, même s'il tentait de le cacher avec plus ou moins de réussite. Et ce complexe devenait, depuis qu'il vivait à la Faculté, un handicap de taille: lire des mails, il ne savait pas, consulter les informations sur internet, pareil, lire le menu de la cafétéria, n'en parlons pas... Bref, c'était un petit calvaire que vivait Ashen au quotidien, et chaque jour passant, il sentait bien que ça ne s'améliorait pas. Quelle honte de devoir demander à quelqu'un de lui lire les messages qui lui étaient adressés...

Alors évidemment, il ne faisait plus le fier, maintenant qu'il avait avoué à Sae son point faible, son analphabétisme. Même s'il avait appris le japonais, par la voie orale et non écrite, il n'en demeurait pas moins un gars incapable d'écrire jusqu'à son propre prénom. Secrètement, Ashen espérait que sa petite amie lui propose de l'aide, car il était déjà assez honteux comme ça, et n'oserait jamais lui demander ça. Ah, les hommes et leur fierté imbécile... Rolling Eyes

_________________
] Ashen Theme [
With no difference between right or wrong
We're so far away



[ I mourn for those who have never known you ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour se dire qu'on s'aime   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'est jamais trop tard pour se dire qu'on s'aime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trop tard pour pleurer.
» Il n'est pas trop tard
» Trop tard pour une mise en dispo ?
» Notre vie est une merveille
» Il est trop tard...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: