AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'arbre mère (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: L'arbre mère (pv)   Dim 30 Déc - 16:47

Etre sans cesse exposé au danger avait fait de Twilight un garçon intrépide, on aurait pu croire qu'il deviendrait prudent avec l'âge mais ce n'était pas le cas. Le jeune mutant était pour le moment en train de lire le dernier message d'Iwëne et il savait que cela se terminerait ainsi. A devoir faire un choix qui n'en était pas un. Le temps des décisions était donc venu et Twi était en train de terminer sa réflexion sur deux options. Aller voir Iwëne tout de suite ou y aller plus tard. Car il n'imaginait même pas ne pas y aller du tout, c'était stupide et lâche.

Twi sortit de son bureau après avoir coupé son ordinateur et il se dirigea vers l'extérieur en changeant d'aspect. Il prit une apparence le rapprochant de celle d'Iwëne, cheveux blanc, yeux gris, peau pâle et sans défauts. A présent, il était prêt. Prêt à la rencontrer. Mais par contre il ne savait pas du tout comment s'y prendre.

La relative douceur du temps le surpris, à croire que même la météo appréciait cette rencontre. Twi sourit et retira son gilet pour laisser paraître son tatouage à la limite de son t-shirt noir sans manches. Puis il marcha à pas calmes et posés en direction de l'arbre mère. Le point de rendez-vous avec sa grande soeur. Et il allait lui montrer que c'était cela qu'il recherchait, une confidente capable de l'aider et de l'épauler dans les moments difficiles. Quelqu'un de proche pouvant le remettre à sa place si nécessaire. Et cela, il ne l'avait vu que dans l'esprit de la jeune femme qu'il était parti rejoindre.

Il s'approcha du point de rendez-vous de plus en plus mal à l'aise, il savait qu'elle l'avait reconnu, c'était certain il s'était trop dévoilé. Mais maintenant il fallait qu'il sache ce qu'elle pensait de leur future relation. Car comment l'appeler professeur si elle devenait sa soeur. Et comment l'appeler soeur si elle restait le professeur distant qu'elle avait été lors de son seul et unique cours (non non ce n'est pas une tentative cachée pour que tu lances un nouveau cours très chère, c'est une tentative totalement assumée).

Il regarda la sillhouette fine qui était au près de l'arbre et prit sa décision. Il accéléra le pas avant de courir au devant de la jeune femme aux cheveux blancs. Il s'élança et se jeta sur elle en hurlant.


Grande Soeur !

Puis il se recula, gêné et observa la réaction qui n'allait certainement pas manquer d'arriver.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwëne
Co-rectrice
Co-rectrice
avatar

Nombre de messages : 700
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Anglais, Français et se débrouille en Japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire (création et dédoublement des cellules)
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: L'arbre mère (pv)   Mer 16 Jan - 15:36

Iwëne, « cool », décontractée, attendait tranquillement près de l'arbre mère, une main posée sur le tronc, un petit sifflement joyeux s'évadant de sa bouche rosée.

Ah ah, tu parles d'une image officielle.

En vérité, la jeune femme était littéralement absorbée dans une conversation téléphonique et ne cessait de marcher de long en large. C'était Melwin à l'autre bout du fil, c'était bien l'homme qui l'avait re-contacté récemment pour lui exposer ses sombres découvertes, le rêve. Mais l'appel d'Iwëne n'était pas porté sur ce sujet ; elle ne se sentait pas encore la force de discuter du passé. Ou tout du moins, pas entièrement.
-Ecoute, j'aurais besoin des documents pour y voir plus clair, disait-elle d'une voix qui se voulait patiente, et ce n'est pas cette...
-Tu as dit que tu ne voulais plus en entendre parler
, la coupa-t-il.
Il y eut un temps de silence où la demoiselle chercha ses mots. Frustrant : comme toujours, Melwin avait raison.
-C'est vrai. Mais...
-Iwëne, je te les apporterai sans embrouille. Maintenant, revenons-en à ce garçon... Tu veux fouiller la Genetics', c'est bien ça ?
-A peu près. En fait, j'ai l'intention d'aller leur rendre une petite visite.
-Mademoiselle Iwëne, serait-ce un affront que de vous qualifier de folle alliée ?
-Je considérerai davantage cela pour une vérité.
-Bonne réponse
, dit-il avec un petit rire nerveux. Il te faut combien d'hommes ?
-Aucun. On se débrouillera seul. De toute façon, nous n'en viendrons pas aux mains. Ce serait ridicule.
-Tu serais capable d'agir ainsi.
-La ferme.

Les deux jeunes gens se turent après cette réplique, mais bien vite leurs rirent résonnèrent dans le combiné. Pour Iwëne, un sentiment de nostalgie remonta en surface : voilà trop longtemps qu'ils ne s'étaient parlé, et ce genre d'altercation lui manquait. Tout comme les journées passées dans l'appartement de Melwin, celles passées entre ses bras, et puis, bien évidemment, les randonnées inoubliables à la recherche d'indices... La jeune femme soupira et l'homme reprit :
-Bon, tu m'indiqueras le point de rendez-vous un peu avant votre arrivée.
-Bien sûr. Merci encore pour tout
, dit-elle d'une voix douce et sincère.
-C'est suicidaire mais le plaisir y est. Et devine quoi ?
-Quoi ?
-J'aime t'entendre rire de nouveau.

Cette fois-ci, la phrase porta au trouble de la demoiselle. Ses trais se figèrent, comme inquiets de ces paroles, et sa voix trembla légèrement, éprise de ses sonorités glaciales mais décontenancées en cet instant, lorsqu'elle mit fin à la conversation.
-Tais-toi. Idiot.
Et la jeune femme raccrocha subitement son portable en faisant claquer le clapet. Elle resta silencieuse un moment, épiant d'un regard sombre l'engin téléphonique puis releva la tête vers les arbres alentours.
Non loin de là, elle aperçut la silhouette d'une jeune personne, et aussitôt que les contours se distinguèrent plus nettement, son cœur se mit à tambouriner avec une force déconcertante.
Même si d'extérieur rien ne laissait paraître, il était évident qu'Iwëne s'inquiétait et réfléchissait à toute allure sur « comment réagir » lorsque Twilight viendrait à sa rencontre.
« Bonjour, jeune homme », « Oh, c'est toi », « J'avais deviné »... Que dire, que dire, que dire ?
Un sentiment de panique s'empara d'elle et la mutante se surprit à trembler. Au final, lorsque Taboï lui sauta dessus, Iwëne eut quelques difficultés à amortir le choc. Pas qu'il était lourd, l'adolescent, mais plutôt qu'elle était légère -un peu trop légère.
Heureusement, aucun des deux ne tomba à terre et Twilight se recula légèrement. La jeune femme lui lança un regard froid et dépréciateur.
-C'est à cette heure-ci qu'on arrive ?
Quelques secondes s'écoulèrent et la mutante rit de bon coeur avant d'ébouriffer les cheveux blancs du garçon, un timide sourire se dessinant sur ses fines lèvres.
-Je plaisante. Très bonne transformation, je remarque qu'il y a du progrès... Petit frère.
La professeur devenue grande soeur pour l'occasion observa son cadet, ses yeux le considérant d'une autre façon, d'un nouveau point de vue.
-Bon, reprit-elle, j'ai appelé l'ami susceptible de nous aider, Twilight, et il est dévoué à notre cause. J'ai dans l'idée d'aller à la Genetics Corporation, ou tout du moins, un de ses pôles les plus proches... Là-bas, nous y trouverons les informations nécessaires pour découvrir l’identité des scientifiques qui s'occupent de ton dossier...
Et après ?
Nous éviterons le carnage ; nous éviterons de mourir, aurait-elle pût ajouter.

_________________

[En mémoire de Victor et d'Hitori]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: L'arbre mère (pv)   Ven 18 Jan - 15:27

En courant il avait bien vu qu'Iwëne était légèrement perdue dans ses pensées, mais bon, il pensait, avec raison, qu'elle le réceptionnerait sans faillir et qu'ils n'allaient pas se retrouver tous les deux à terre. Ce serait terrible et humiliant ... Mais non, rien ne se produisit et il entendit avec un peu de stress la première phrase de son professeur.

Ben, il avait fait aussi vite qu'il avait pu, il ne possédait pas comme Ashen un pouvoir lui permettant de passer d'une seconde d'un lieu à un autre. Quoi ? Ashen non plus, et alors ? si les deux lieux ne sont pas trop écartés l'un de l'autre, il pouvait bien le faire ! Donc voila, j'ai raison comme toujours. Enfin, il reprit sa réflexion et s'appréta à lui lancer une remarque bien sentie quand il entendit un son nouveau. Heu c'était quoi ? Pourquoi y avait-il une cascade méliodieuse dans le coin et qu'il ne le savait pas. Et puis on aurait pu le prévenir que le paysage allait être changé. Il se tourna de tous les cotés avant de revenir sur Iwëne et de voir sa bouche entre ouverte. Heu, non ... ce n'était pas possible que son prof rigole. Au secours ! Iwëne est humaine et elle a un coeur ! Argh ! Mon Dieu, je vais mourir !

Il ne bougea pas, restant figé en voyant la main se rapprocher de ses cheveux blancs avant de les caresser, enfin de les ébouriffer, mais sans avoir de couteau ou de lueur sadique dans les yeux. Encore une chose à changer dans la façon de voir la prof, elle n'était pas si sadique que ça finalement. Elle savait même plaisanter autrement qu'en lui demandant de courir pendant plusieurs heures. Un rêve quoi ! Et Twi se dit qu'il s'en était douté mais qu'il n'aurait jamais cru que cela irait aussi rapidement pour gagner sa confiance et une forme de respect mutuel. Mais c'était bien, agréable et super d'avoir quelqu'un avec qui parler de ses problèmes. Iwëne pourrait-elle devenir la psy de la Fac, certainement pas, mais au moins une confidente pour un des étudiants, c'était déjà pas mal...

Il attendit la fin de ses phrases pour à son tour prendre la parole. Alors le plan semblait simple, elle était décidée à infiltrer la GC pour trouver des documents. Oui, il pourrait pirater le réseau de l'intérieur ce serait nettement mieux. Et ensuite, il leur faudrait trouver une idée, une bonne idée pour empêcher qu'on les retrouve. Pour le moment il n'en avait pas, mais ça allait venir un jour ! C'était certain.


Ca me va, mais on part quand ? Vous n'avez pas des cours à donner, des obligations avec le recteur ? Enfin des trucs d'adultes quoi !


Twi avait lancé cette phrase sans aucune intention négative, mais il était vrai que les cours étaient assez rares venant de la prof moléculaire, il faudrait peut-être trouver quelque chose pour remédier à cette situation un de ces jours non ? Concernant les obligations avec le recteur, il pensait à des obligations administratives, il n'avait fait aucune allusion à leur relation plus que professionnelle. Pas parce qu'il n'était pas au courant, mais parce qu'il ne voulait pas se faire jeter ou tuer par une Iwëne en furie. Donc il attendait la réponse. Lui de son coté n'avait rien de prévu, enfin si quelques câlins avec Julian, mais cela pouvait être reporté, ils n'étaient pas ensemble que pour ça quand même. Et puis qui sait, il trouverait peut-être un cadeau pour son ange à la GC. Un petit chat ailé, ça doit se trouver là bas ? Non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwëne
Co-rectrice
Co-rectrice
avatar

Nombre de messages : 700
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Anglais, Français et se débrouille en Japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire (création et dédoublement des cellules)
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: L'arbre mère (pv)   Ven 29 Fév - 18:45

[Hors-RP : 'Scuse pour le retard et ce post quelque peu bâclé. X_x]

Liste des choses à faire prochainement :
-Aller au cimetière.
-Etudier certains livres de la bibliothèque.
-Acheter du shampoing.
-Rendre visite à Sarah Senbank et lui poser quelques questions.
-Ranger les dossiers importants qui s'empilent sur le bureau de Fraust.
-Engueuler Melwin.

Dressant mentalement cette liste dans sa tête, Iwëne se demanda quels seraient l'ordre et ses priorités. Le plus urgent, sans doute, était de rendre visite à Sarah Senbank et d'acheter du shampoing. Non, non, le plus urgent, se rectifia-t-elle, était d'engueuler Melwin. Quand bien même le pauvre garçon les aidait, Twilight et elle, Iwëne avait dans l'idée de lui faire payer ses envies manquantes à faire la démarche de la revoir un jour. Les lettres, c'était bien beau, les coups de fils aussi, mais la jeune femme attendait plus de sa part, et ce, depuis bientôt un an. Ahhh, les hommes !
Mais, retournant au moment présent, Iwëne se dit que le plus urgent du plus urgent était de répondre à Twilight. Des responsabilités qui la retenaient ? Des obligations ? Ce gosse lui donnait envie de rire. Si elle était venue ici, à la Faculté, ce n'était sûrement pas pour devenir autre chose que libre. Au diable les paperasses et le tutti quanti de l'établissement ! Un jeune voulait se débarrasser d'une bande d'infâmes à ses trousses. Voilà qui passait avant tout autre chose. Enfin non, un accouchement passait avant, mais a-t-on vraiment le choix lorsque l’on se trouve dans ce genre de situations ?
De toute façon, Iwëne n’était pas d’humeur à accoucher aujourd’hui. Ce qui lui laissait quartier libre. Et... mais, quelle était donc cette allusion au recteur ? De ? Que ? Un instant, la jeune femme se demanda si Twilight n'avait pas dans l'idée de se mêler de ce qui ne le regardait pas. Après réflexion, elle se dit qu'il ne pouvait pas avoir autant d'arrières pensées. Autant laisser couler le sujet et répondre :
-Nous partons à l'instant.
Après quoi, Iwëne posa timidement une main sur l'épaule gauche de Twilight, et commença à faire quelques pas, en l'entraînant vers la sortie du parc. Elle rangea cependant bien vite ses doigts derrière son dos, en murmurant un « Désolée » inaudible. Puis, comme pour se changer les idées et retrouver un peu de contenance, la jeune femme continua à donner quelques indications.
-Melwin, l'ami dont je te parles, a tout organisé. Il a réservé les billets d'avion et étudié les plans de la Genetics où nous allons. Lorsque tu le verras à l'aéroport, surtout n'oublie pas de le remercier. J’y tiens.
Une sorte de sourire amusé se dessina sur ses lèvres, alors que le visage de l’homme, étonné de rencontrer Taboï, se dessina dans son esprit. Elle espérait que le sourire de Melwin serait au rendez-vous. Tout comme le matériel nécessaire pour pirater le système informatique, ainsi que deux ou trois rafraîchissements.
Marchant toujours vers ce qui semblait être la fin du parc, la jeune femme se tourna une nouvelle fois vers son petit frère de coeur pour lui dire, sincèrement, d'une voix douce :
-Cela a beau être nouveau et étrange, j'aime l'idée d'avoir sous ma responsabilité, d'avoir dans ce que je pourrais appeler « ma famille reconstituée », un adolescent rebelle, indiscipliné et le plus enquiquinant que je connaisse. Et tu sais quoi ? Avec le temps, si ça se trouve, j'arriverais même, peut-être, et je dis bien peut-être, à te trouver des défauts.
Elle observa sa réaction et rit de bon coeur avant de ne passer une nouvelle fois sa main dans les cheveux du gamin.
-Je plaisaaaaante.

Pffff, ce que les grandes soeurs peuvent être pénibles parfois ! Et même celles que l’ont croit au cœur de pierre, c’est vous dire… Pauvre Twilight.

_________________

[En mémoire de Victor et d'Hitori]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: L'arbre mère (pv)   Ven 29 Fév - 22:16

[Hors-RP : 'Scuse pour la réponse rapide et ce post quelque peu plagiat. X_x]

Liste des choses à faire prochainement :
-Embrasser Julian.
-Etudier certains livres de la bibliothèque, mais pas trop pour pas avoir l'air d'un étudiant sérieux.
-Acheter du shampoing à la mangue.
-Rendre visite à Sarah Senbank et lui poser quelques questions sur les manipulations génétiques possibles pour avoir des enfants avec son ange.
-Ranger les dossiers importants qui s'empilent sur le bureau du BDE.
-Engueuler quelqu'un sans savoir encore qui.

Dressant mentalement cette liste dans sa tête, Twi se demanda quels seraient l'ordre et ses priorités. Il ne le savait pas trop, même si embrasser Julian était quelque chose d'impératif à sa vie, il avait bien entendu Iwëne lui demander de partir immédiatement et donc il n'aurait pas le temps de faire ses valises, ni de prévenir Julian, ni de prévoir une tonne de vêtements pour son absence, ni même de faire quoi que ce soit pour tout ce qu'il avait à faire. Sauf peut-être le shampoing à la mangue qui devait se trouver dans toutes les villes bien achalandées du monde connu. Pour le monde inconnu, je ne peux pas dire, je ne le connais (comme son nom l'indique) pas.

Il se redressa et remit ses cheveux en place, qu'est ce que tout le monde avait à lui ébouriffer les cheveux comme à un gamin ? Après tout il avait poussé depuis son arrivée à la Faculté, au moins deux centimètres si ce n'était plus, alors hein, il était un grand garçon maintenant ? Non ... Il songea un instant à bouder pour montrer qu'il était très mature et se demanda si cela n'aurait pas l'effet inverse et si le fait de bouder très maturement n'allait pas briser la fragile confiance qui régnait entre sa fausse soeur et lui. (Je sens que Wene va pas aimer le terme).

Donc il ne dit rien, il laissa l'adulte parler, le critiquer et lui parler de son copain. Ce gars devait être remercié, mais comment ? Comment on remerciait un copain de sa prof ? On ne pouvait pas se jeter dans ses bras en hurlant : Copain de ma grande soeur ! Non ça ne se faisait pas, et puis simplement lui dire merci avec un air revêche ne devait pas suffir non plus. Dieu que cela était difficile de comprendre les adultes et les filles en particulier. Mais en même temps ça devait être amusant comme jeu de logique ou comme problème de philo au bac : Analysez le comportement féminin sous le prisme de votre masculinité. (Vous avez 4 heures !)

Twi suivit donc son prof en direction de l'embarcadère et il remercia sa prévoyance d'avoir sur lui, son téléphone portable et de l'argent pour acheter de quoi se changer. Car non, il n'était pas question qu'il garde les mêmes chaussettes deux jours de suite, il en allait de son honneur de jeune mutant ! Mais ne croyez pas que Twi sent des pieds, bien au contraire, vous oubliez son pouvoir, il peut faire en sorte que ses pieds sentent la rose ou le jasmin ou le pin des landes ou même le bois de hêtre coupé depuis deux heures trente avec une hache en bronze (chose complexe à réaliser mais pas impossible). Mais tout ce même, il ne voulait pas être négligé et ne pas se changer était une preuve de négligence absolue... Aussi quand il rattrapa son prof il lui demanda bien aimablement.

Ok, on peut y aller, mais il faudra qu'on s'arrête pour acheter quelques trucs indispensables à notre survie. Et pour mes défauts, je crois que j'en ai au moins un, avoir envie d'une soeur hermétique aux sentiments.

Il avait dit ça avec un sourire quand même, il n'était pas méchant du tout et ne voulait pas vexer Iwëne, mais bon, c'était quand même vrai qu'elle était un peu hermétique aux sentiments, il faudrait qu'elle essaie de sourire pour voir si cela ne permettait pas d'obtenir plus de la part de Fraust... (Nooon Twi ne pense pas qu'à ça, il pense simplement que s'il n'a pas d'enfants avec Julian, il lui faudra des neveux et des nièces donc que Aube et Iwëne se mettent vite au travail ...)


[HRP : TOPIC TERMINE]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arbre mère (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arbre mère (pv)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ambre résine d'arbre fossilisée
» 1er Janvier: Sainte Marie Mère de Dieu, Prière pour la Paix
» Saint Anne et Saint Joachim Père et Mère de la très Sainte Vierge, commentaire du jour "La parabole du levain"
» Bienheureuse Mère Térésa de Calcutta
» [arbre des séphiroths] subdivisions:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: