AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Convocation (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Convocation (pv)   Jeu 27 Déc - 12:51

Un Twilight est un animal comme les autres, il a des réactions instinctives et quand on frappe le matin à sa porte la première chose qu'il pense à dire c'est : "laisse moi dormir maman". Mais il faut se rendre à l'évidence, il est orphelin (non ne versez pas de larmes) et il est réveillé par quelqu'un d'autre que sa mère. Il se leva donc rapidement sans prendre la peine de couvrir son corps d'autres vêtements que son pyjama et il ouvrit la porte pour tomber nez à nez avec l'intendant qui avait une feuille à la main. L'homme lui tendit et repartit sans un mot. Bon alors c'était quoi ce petit bout de papier.

Curieux, Twi l'ouvrit sur le pas de la porte et resta figé, oups, pourquoi qu'il était encore convoqué au bureau du recteur ? Qu'est ce qu'il avait encore fait ? Son essai sur le courage de la veille n'était pas au gout du jeune recteur de la Faculté ? Ou alors autre chose. Et le pire c'était certainement l'heure du rendez-vous ! Neuf heures ! Mais c'était pas possible, il ne serait jamais prêt à l'heure, il était déjà huit heure trente et il n'était pas habillé, pas lavé, pas coiffé, pas nourri, pas ... enfin rien quoi ! Il n'était rien (non ça va pas comme phrase on change ...) il n'était pas prêt !

Et la course contre la montre débuta. Il passa en super vitesse mais ça ne fonctionna pas comme pour Ashen. Il retira en vitesse son pyjama pour se ruer dans la salle de bain sans prendre en compte la population facultienne qui risquait fort de le voir se ballader à poil dans les couloirs, ils en verraient d'autres ! Et il se lava en quatrième vitesse, il ne prit même pas le temps de se passer de l'après shampoing aux extraits de menthe c'est dire ... Et retrajet dans l'autre sens, toujours aussi nu, mais cette fois avec une serviette autour du cou. Et direction la chambre pour trouver quoi se mettre. Alors ... une seconde ... oui ! Une tenue de circonstance, un ensemble totalement blanc, représentant la pureté de ses intentions. Et pour renforcer le contraste, il mit une paire de mitaines en cuir noir. Magnifique comme toujours, il se précipita sans se soucier des regards appréciateurs sur sa personne, ou bien des gens qu'il manquait de renverser sur son chemin. Et il arriva à huit heure cinquante dans la cafet où il prit un croissant en vitesse avant de retourner vers le bureau du recteur.

Ce qu'il y avait de bien quand on était pressé c'était que le cerveau ne passait pas tout son temps à chercher pourquoi on été convoqué dans le bureau du chef.

Mais en arrivant à 8h55, il se dit qu'il avait de l'avance ! Et qu'il pouvait donc réfléchir, oups ça mauvaise idée... Le recteur pouvait l'avoir convoqué pour tellement de choses que c'était délicat. Le plus probable, refaire un sermon sur le coté puéril de son comportement. Ensuite la discussion sur le courage. Le fait qu'il s'affiche avec Julian. Sa correspondance avec Iwëne. Le jeu avec Spike au BDE. La pudeur qu'il ne possédait pas. Une mission en tant que délégué. Lui parler d'Ashen. Lui parler d'homme à homme pour apprendre comment on fait les bébés ! Non ! Pas ça, surtout pas ça.

Blanc comme un linge, il frappa à la porte et attendit le : Entrer avec fébrilité. Le recteur ne se mêlait pas de ces choses là tout de même ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Kushter
Recteur de la Faculté
Recteur de la Faculté
avatar

Nombre de messages : 1940
Age du perso : 24 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Matériel (Electrique)
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Jeu 27 Déc - 20:07

"Avant l'heure, c'est pas l'heure; et après l'heure, c'est trop tard..."

Annonça Fraust qui arrivait dans le couloir, papiers à la main. Sa montre indiquait 8h59, autrement dit il n'était pas en retard, il était même parfaitement à l'heure.Il salua Twilight d'un simple "Bonjour.".

Après un tour de clef dans la serrure de sa porte, il invita Twilight à rentrer devant lui. Le recteur entra ensuite et referma derrière lui, avant de faire le tour de son bureau et de s'asseoir à sa place. Puis il posa son trousseau de clef sur le coin gauche de ce dernier, les papiers dans le coin opposé, et prit un stylo dans le premier tiroir. Après avoir allumé l'ordinateur portable qui siégait à droite du bureau en L, il reporta son attention sur Twilight.

"Aujourd'hui, on va causer, vous et moi. Tout d'abord, ceci..."

Fraust montra la copie du jeune homme, sa dissertation sur le courage. Le recteur l'avait lu la veille au soir; sans y annoter cependant quoi que ce soit. Pas une note, pas un mot, rien. Il tendit la copie à son auteur.

"Je vous la rend... Je l'ai lue, évidemment, mais je serai bien incapable de noter ce genre d'écrit. Vous l'avez remarqué, ici il n'y a pas de vrai professeur, nous ne sommes que des personnes ayant un vécu assez rempli pour pouvoir vous apporter une forme d'enseignement. Pour vous dire, je suis sûr d'être moins instruit que vous..."

La Faculté était en tous les cas une école hors-normes, c'était le moins que l'on puisse dire à son sujet. Pas de profs, pas de copies, pas d'interros surprises, pas de cours devant un tableau noir... Mais pourtant, il y avait un échange qui devait se faire, un enseignement de valeur qui devait se transmettre par tous les moyens possibles...

"Pourtant, les adultes qui enseignent ici on tous un point commun; celui d'avoir assez de recul pour pouvoir vous guider à travers vos propres expériences, et les notres. Et l'on sait entre autre que, la violence engendre la souffrance, et que ses conséquences sont irréparables. C'est pour cette raison que chaque combat ne doit pas être mené à la légère... Vous suivez?"

_________________

] Fraust Theme [

[ Notre Amour t'Accompagne, Où Que Tu Sois ]
[ In The Memory Of Hitori And Victor ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Jeu 27 Déc - 21:00

Bon il devrait revoir son self contrôle, sursauter alors que le recteur arrive ça fait moyen comme effet. Enfin, il ne fallait pas non plus être trop dur avec lui, il était une véritable pile ambulante à l'idée de se faire sermoner sur un sujet qu'il ne mmaitriserait pas parfaitement. Enfin, le recteur avait l'air de bonne humeur. Et le discours débuta. Twi, debout devant le bureau (on ne lui a pas dit de s'assoir) était parfaitement immobile.

Ok, il avait écrit un truc qui n'allait pas être noté, logique, mais ensuite pourquoi le recteur voulait-il lui parler de tout ça ? Pour qu'il se repente du petit combat ? Ou bien il avait autre chose en tête ? C'était bien dommage d'être mutant et de ne pas pouvoir lire dans les pensées, mais c'était comme ça et Twi devait tenter de deviner pourquoi le recteur l'avait convié. Car pour le moment rien ne filtrait.


Merci monsieur, je dois dire que je m'attendais plutôt à ce que vous la déchiriez sous mes yeux pour me montrer que ma conduite avait été stupide et que ce n'était qu'une punition pour nous occuper. Mais je crois que je me suis trompé...

Il prit la feuille et la plia avant de la ranger dans sa poche. Maintenant est ce qu'il avait comprit le reste. Il espérait que oui, ce serait bien plus simple pour la suite de la discussion.

Si je comprends bien vous vous attendiez à ce que nous soyons plus responsables et que nous ne nous battions pas entre nous. Mais vous avez peut-être oublié que nous sommes encore des enfants, enfin des ados et que nous n'avons pas vécu les mêmes choses que vous. Vous êtes un homme responsable, mais vous l'êtes devenu trop tôt je pense. Pas que je m'en plaigne, mais tout de même, je pense que je préfère être gamin pas de nombreux points plutôt que d'être déjà un adulte.

Là Twi montrait qu'il savait exactement ce qu'il avait fait et qu'il ne le regrettait pas, ce n'était certainement pas là chose à dire à Fraust, mais comme toujours il était impulsif et il réagissait rapidement. Maintenant ce qu'il aurait aimé c'était que Fraust lui dise exactement pourquoi il était convoqué. Bon, il voulait aussi avoir le droit de s'assoir, mais ça allait venir non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Kushter
Recteur de la Faculté
Recteur de la Faculté
avatar

Nombre de messages : 1940
Age du perso : 24 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Matériel (Electrique)
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Ven 28 Déc - 0:10

"Asseyez-vous, au fait..."

Dit le recteur en voyant que le jeune homme attendait que l'on lui donne la permission.

"Oui, vous êtes encore jeune, c'est un fait... Mais 'être jeune' ne doit pas automatiquement rimer avec 'être irréfléchi', je pense... Parce que c'est précisément cela qui peut nous mener, nous autres Mutants, à notre perte. Pour les humains, nous sommes des loups; et chacun sait que les jeunes louveteaux sont les premiers à tomber dans les pièges tendus par les bergers..."

Ok, l'exemple n'était pas des meilleurs, mais à défaut d'être très recherché, il illustrait bien le propos de Fraust. D'ailleurs, si l'on ne s'était pas encore posé la question de savoir pourquoi les cellules de la G.C. étaient essentiellement remplies de jeunes Mutants, et bien on avait maintenant une partie de la réponse.

"D'ailleurs, pourquoi pensez-vous que la Genetics Corporation vient tout le temps ici pour tenter de récupérer de nouveaux cobayes? Parce que les Mutants présents ici sont pour la pluparts jeunes, sans expérience au combat et avec leurs pouvoirs; vous constituez donc des proies faciles, si j'ose dire..."

Fraust en arrivait tout doucement mais sûrement au pourquoi de la formation au combat à la Faculté; ainsi qu'à la raison d'être de certaines disciplines "musclées"...

"Voila pourquoi on insiste, le corps professoral, sur le côté pratique, et parfois musclé, des combats. Parce que vous en aurez besoin de toute évidence, une fois sortis d'ici. Bien sûr, on n'encourage pas la violence, loin de là... Mais c'est malheureusement une extrémité que l'on doit de plus en plus souvent atteindre pour défendre notre intégrité."

Le recteur espérait sincèrement que Twilight avait saisi l'importance de la chose, mais surtout que c'était quelque chose que l'on ne lui apprenait pas forcément de gaieté de coeur. Et puis, chacun sait qu'être Mutant, dans ce monde, n'est pas une partie de plaisir... Pour combien de temps encore, çà...

_________________

] Fraust Theme [

[ Notre Amour t'Accompagne, Où Que Tu Sois ]
[ In The Memory Of Hitori And Victor ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Ven 28 Déc - 0:37

Il s'assit aussitôt et prit une position plutôt décontractée. Il regarda le recteur qui parlait encore des combats de la Faculté. Des problèmes des mutants au sein du monde dit civilisé. Il parlait aussi de la GC et de ses raids fréquents pour pouvoir capturer des nouveaux sujets. Mais tout cela, Twilight le savait. Il n'avait pas besoin qu'on le lui rappelle tout au long de la journée. Cela semblait pourtant bien partit pour reprendre un sermon consistant à dire qu'il n'avait pas à se battre comme un chiffonnier. Il le savait bien mais parfois il ne pouvait s'en empêcher. C'était pénible il le savait. Mais ce n'était pas uniquement de sa faute si on le provoquait...

Enfin il se voyait mal invoquer cet argument. Le recteur lui répondrait certainement rapidement. Et lui dirait que non il n'avait pas à être un garnement. Que c'était pénible parfois d'être un mutant. Et qu'il aimerait de temps de temps avoir une vie normale au milieu de ses parents. Il ne s'attarda pas sur ce sentiment. Et répliqua directement.


Monsieur, je comprend ce que vous voulez me faire connaitre, mais je le savais déjà. Cependant je ne suis pas un gars capable de mon controler en permanence et je suis désolé de vous décevoir en cela. Je vais tenter d'être plus mur et plus responsable dès aujourd'hui déjà. Mais à part cela. Pourquoi m'avez vous convoqué car je pense que vous étiez au courant que je tentais déjà de m'améliorer avant cela.

Twi était entré dans le vif du sujet et attendait la réponse du recteur. Il espérait que cela ne prendrait pas trop de temps car il n'avait pas envie de rester dans ce bureau plusieurs heures. Et cela ferait son bonheur. De pouvoir quitter les lieux en moins d'une heure.

Cependant il savait qu'il devait être calme et serein. Cela ne servait à rien d'être énervé d'aussi bon matin. Surtout face à Fraust avec lequel il avait des contacts assez lointains. Mais peut-être aurait-il sa réponse dans le post prochain.


[HRP : je m'amuse comme je peux]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Kushter
Recteur de la Faculté
Recteur de la Faculté
avatar

Nombre de messages : 1940
Age du perso : 24 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Matériel (Electrique)
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Ven 28 Déc - 5:06

"Oui, il serait bon que vous appreniez à vous contrôler, comme tout un chacun. Que se passerait-il si moi-même, je me balladais dans une ville, et que je perdais contrôle de moi-même? Et bien, je tuerai probablement des centaines voire des milliers de personnes... Tout en salissant l'image des Mutants, en prime... C'est bien pour çà que la Faculté existe. Pour que vous soyez maître de vous-même, avant d'être maître de votre destin. Si l'on puis dire..."

Avait prononcé d'une seule traite le recteur, avant de se lever pour aller tout droit vers le petit réfrigérateur dont il disposait. Il en sortit une bouteille d'eau, et attrapa deux verres propres qui étaient posés sur le petit frigidaire. Il revint vers le bureau et s'assit avec ses prises, avant de servir de l'eau dans les deux verres. Il y en avait un pour Twilight, évidemment.

"Outre votre dissertation, vos coups d'éclats, et le reste, j'aimerai savoir si vos ardeurs sont calmées, depuis hier. Puis-je à nouveau vous faire confiance, ou allez-vous de nouveux bondir au cou du premier malin venu?"

Avait demandé posément Fraust; après quoi il vida son verre. Parler, çà donne soif...

_________________

] Fraust Theme [

[ Notre Amour t'Accompagne, Où Que Tu Sois ]
[ In The Memory Of Hitori And Victor ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Ven 28 Déc - 14:17

Il continua à écouter, laissant ses sentiments en arrière, ne cherchant surtout pas à les extérioriser sur le moment, cela ferait mauvais effet s'il s'énervait alors que le recteur ne faisait que lui dire la vérité. Mais là, il avait une envie folle de lui dire que la différence entre eux était que le recteur pouvait décimer une ville entière tandis que Twi ne pouvait pas faire de mal à grand monde, même s'il perdait son calme.

Cela ne servait cependant à rien de mettre ça sur le tapis. Il était vrai que tout mutant se devait d'être modéré et calme et que cela devait passer par un changement de caractère personnel. Enfin... Pas pour tout le monde, il se demanda quelle serait la réaction du recteur s'il nommait une élève qui était tout sauf modérée, oui oui, celle qui partageait sa chambre j'ai nommé Zira (mais comme elle est partie je vais éviter), mais il n'était pas un rapporteur lui ! Aussi il encaissa sans broncher le sermon du recteur, laissant ses émotions à l'intérieur de son corps, n'extériorisant pas. Il aurait peut-être besoin ensuite d'aller dans les grottes pour hurler de frustration, mais il faisait illusion pour le moment.

Il prit le verre d'eau tendu par l'homme aux beaucoup de volts et but lentement, laissant le recteur poser sa question (lui il a pas oublié le point d'interrogation...) et il réfléchit. Est-ce que ses ardeurs étaient calmées ? Est-ce qu'il avait envie de bondir sur le premier venu comme si sa vie en dépendait ? Non... la réponse était non. Enfin cela dépendait tout de même du premier venu, si c'était Julian il se jetterait facilement à son cou, mais pas pour le frapper ça non, on ne frappe pas un ange (d'ailleurs faut le faire savoir aux ennemis de Valentin).


Je ne pense pas que si je vous dis oui comme ça vous allez me croire ? Je ne compte pas non plus pleurnicher pour que vous me fassiez à nouveau confiance. Par contre je pense que si vous avez envie de me tester c'est possible, vous pouvez me demander quelque chose qui vous redonnera confiance en moi. Mais je ne sais pas ce qui pourrait donner cet effet. A moins que le temps ne suffise...

Bon c'était pas super super au niveau diplomatie, mais il n'allait pas se mettre à genou et demander pardon, cela ne lui ressemblait pas assez pour que Fraust soit dupe. Et puis le tapis n'avait pas été aspiré et il allait se salir. D'ailleurs, l'intendant aurait pu demander à une femme de ménage de passer, cela faisait mauvais effet d'avoir des miettes de gâteau sec dans le bureau du chef. Par contre, simplement avec ces miettes, impossible de savoir ce que c'était comme gâteau au départ... Or la marque des gâteaux préférés du recteur serait un avantage tactique non négligeable (mais qu'est ce que je raconte moi ... désolé pour ce moment d'égarement)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Kushter
Recteur de la Faculté
Recteur de la Faculté
avatar

Nombre de messages : 1940
Age du perso : 24 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Matériel (Electrique)
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Sam 29 Déc - 3:15

"Mmh..."

Prononça Fraust, sans désserrer sa mâchoire. A vrai dire, il avait confiance en la plupart de ses élèves, mais ils n'étaient tous que des enfants, ou adolescents. Le recteur essaya de s'imaginer un moment à leur place... Qu'aurait-il fait, lui, s'il avait eu la chance d'intégrer une école spéciale pour les Mutants? Sans doute aurait-il développé son don et fait en sorte de pouvoir le maîtriser à 100%, de façon à ne pas être un danger, pour lui-même et pour les autres.
Mais bon, quand on commence à dire "à ta place, je", on sait que la personne va forcément dire qu'elle ferait mieux que ce que l'on fait, nous. Aussi Fraust ne prolongea pas cette réflexion, qui s'évapora dans les méandres obscurs de son esprit.

"Justement si, je serai prêt à vous faire de nouveau confiance, sur votre seule parole. La parole, c'est important; et lorsqu'on la donne, il faut la tenir... Evidemment. En tout cas, je fais partie de cette catégorie de personne pour qui la parole donnée est importante. Je sais pas si c'est utile de le savoir, mais vous, vous le savez. Et dans ce sens, j'espère que je ne serai pas déçu..."

Le recteur acheva un second verre d'eau, qu'il s'était servi pendant qu'il parlait. Puis, il se leva en direction de l'étagère à sa gauche; et en tira un livre: "Another World", d'un écrivain britannique disparu, et dont l'histoire n'avait pas retenu le nom. Alors que l'étagère commençait à bouger, Fraust se retourna vers Twilight, et lui dit:

"Comme pour ceci... Je suis déçu que vous ayez si peu de respect pour ma vie privée au point d'avoir farfouillé dans mon bureau... Mais vu que dans votre dissert', vous avez fait preuve d'ignorance à beaucoup d'égards, permettez-moi d'éclairer votre lanterne, Twilight. Suivez-moi..."

Le recteur avait parlé d'une voix extrêmement calme, mais où néanmoins filtrait une grosse déception, et sans doute aussi un peu d'amertume. D'autre part, le ton employé ne laissait place à aucun refus, c'était presque un ordre que Fraust avait prononcé.
Et sans perdre de temps, il monta à l'étage du dessus... Décidé à réveler à ce garçon un pan de sa vie passée et présente...

_________________

] Fraust Theme [

[ Notre Amour t'Accompagne, Où Que Tu Sois ]
[ In The Memory Of Hitori And Victor ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Sam 29 Déc - 12:30

A bon ? Simplement en lui disant qu'il n'allait pas recommencer, en lui donnant sa parole cela suffisait. Et bien le recteur était un homme étrangement confiant. Il allait falloir lui expliquer que le mensonge et la tromperie sont des qualités humaines classiques. Mais pour le moment le recteur s'était levé et avait rejoint la bibliothèque. Oups oups oups ! Là ça sentait le roussi. Mais le recteur n'allait pas le repunir tout de même.

Twi se leva comme pour s'expliquer mais il n'en eut pas le temps, le passage était déjà ouvert. Bon, au moins il n'avait pas l'air trop énervé, déçu, peiné oui mais pas en colère. Enfin pas pour le moment. Est-ce qu'il devrait lui dire qu'il avait pris des photos pour pouvoir retrouver tous ces gens ? Est-ce qu'il devrait lui dire qu'il en avait touché deux mots à Iwëne par mail ? Non ... Pas pour le moment, pour le moment il devrait peut-être s'expliquer. Expliquer que la curiosité est un vilain défaut dont il est pourvu.


Monsieur ce n'est pas ce ... enfin si c'est de que vous croyez. Je suis coupable d'avoir été curieux quand j'ai entendu des rumeurs. Ce n'est pas malin et je le sais bien. Mais je pense que cela ne sert à rien que je me justifie je n'ai pas d'excuses. Désolé...

Pitoyable, tout ce qu'il arrivait à sortir dans ce cas là était un petit désolé tout ce qu'il y avait de plus ridicule. Mais Twi n'était pas un pro des excuses et là sa se voyait bien. La seule chose qu'il pouvait offrir au recteur était quelque chose qu'il était pas certain de vouloir faire. Mais il pouvait tenter le tout pour le tout et essayer de faire oublier sa bourde, ou au moins de faire qu'elle soit un peu pardonnée.

Les solutions telles que tomber dans ses bras en pleurant n'étaient certainement pas les bonnes, ou bien l'appeler mon cher beau-frère non plus ... Donc il restait le retour de bâton, il allait essayer.


Je ne pensais pas manquer de respect à votre intimité en entrant dans votre bureau. Mais maintenant que je le sais que puis-je faire, vous voulez certainement vous aussi connaitre une partie de moi en compensation ? Par exemple pourquoi j'ai un tatouage sur l'épaule ?

Au moins, même s'il était à coté de la plaque, il cachait encore certains points de son expédition chez le recteur, comme par exemple la participation de deux autres élèves...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Kushter
Recteur de la Faculté
Recteur de la Faculté
avatar

Nombre de messages : 1940
Age du perso : 24 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Matériel (Electrique)
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Dim 30 Déc - 1:50

Perché sur les premières marches de l'escalier en colimaçon, Fraust se retourna, et fixa Twilight dans les yeux pour lui répondre:

"Votre vie privée ne me regarde pas... Et si vous êtes comme moi, non... Comme bon nombre de personnes en fait, vous vous apercevrez qu'une intrusion dans votre jardin secret, de la part d'une personne qui n'y est pas invitée, est tout sauf agréable..."

Le recteur se retourna, et reprit la montée de l'escalier taillé dans la pierre... Et il poussa un soupir. Lui qui pensait avoir mis cet espace, cette sphère là assez loin des jeunes, il s'était trompé. Remarquez, il fallait s'y attendre... A croire que les élèves ne lui pardonnerait jamais d'être un grand bênet et ignorant des choses courantes de la vie; au contraire, ils en profitaient pour lui faire subir toutes les farces possibles et imaginables... Ahh, mon pauvre Fraust, si tu avais été jeune, toi aussi, combien tu les comprendrais!

Le recteur mis le pied à l'étage, et s'orienta vers la galerie des portraits. Il les repassa un par un en revue, et le flot de souvenirs qu'ils inspiraient au recteur revint à son esprit...

"... Alors? Puisque vous êtes là, et que vous êtes curieux, que voulez-vous savoir sur cette pièce, ces portraits? Allez-y, posez vos questions..."

Fraust était encore dans sa déception, au moment où il posait cette question; mais nul ne doute qu'après avoir entamé un récit, il se relâcherait et parlerait peut-être, à coeur un peu plus ouvert...

_________________

] Fraust Theme [

[ Notre Amour t'Accompagne, Où Que Tu Sois ]
[ In The Memory Of Hitori And Victor ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Dim 30 Déc - 16:59

Bon ben raté ! Le recteur n'était pas prêt à poser ses questions, ou alors il connaissait déjà les réponses chose probable étant donné le nombre de choses qu'il devait savoir. Mais la façon qu'il avait eu de rembarre Twilight moucha le jeune homme qui cru voir une silhouette indistincte habillée en jaune faire un mouvement de bras en criant : CASSE !

Il secoua la tête et suivit le recteur jusqu'au musée qu'il avait déjà vu. Et là la question fut posée. Que voulait-il savoir sur ces gens ? Que pouvait-il demander ? La réponse instinctive du jeune mutant était : rien, il ne voulait rien savoir, rien du tout. Mais au fond de lui même il sentait que ce n'était pas la réponse à donner ni même son envie profonde. Il voulait en apprendre plus sur le recteur pour savoir s'il pouvait le suivre dans la lutte. Car à présent Twi ne se voyait déjà plus comme un jeune mutant insouciant, ce qu'il n'avait jamais pu être, mais comme un nouveau guerrier plongé dans la guerre opposant deux parties de l'humanité. (Ca fait classe je trouve, d'un coté les mutants et de l'autre le reste de l'humanité...)

Il regarda tour à tour les portraits avant de s'arrêter devant celui d'Iwëne. Il sourit à sa grande soeur immobile sur la toile et commença ses questions.


Pourquoi ? Oui pourquoi sont-ils ici figés au lieu d'être exposés ? Vous avez besoin d'un jardin secret je le comprends mais pourquoi pas écrire dans un journal intime, ou bien stocker vos pensées sur un enregistrement ? Cela personne ne le lirait, en tout cas aucun de vos élèves, pas même celui qui se trouve devant vous. Et encore une chose, ils le savent ? Si non, n'ont ils pas le droit de le savoir qu'ils comptent autant à vos yeux ?

Il passa devant chaque portrait une nouvelle fois avant de refaire une pause devant la plume blanche posée devant le portrait d'une jeune ange. Un ange aux ailes repliées dans le dos dont le visage était calme.

Et enfin, je ne veux pas savoir tout ce qui est trop privé, mais pour moi, peindre pour soi n'est pas une fin acceptable pour ces portraits, ouvrez la gallerie au public monsieur, cela ne pourra que nous rendre plus humains. Aaron ?

Twilight s'était tourné vers le recteur et s'était placé face à lui, maintenant la balle était dans le camp de Fraust, ou plutôt d'Aaron.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Kushter
Recteur de la Faculté
Recteur de la Faculté
avatar

Nombre de messages : 1940
Age du perso : 24 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Matériel (Electrique)
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Dim 6 Jan - 1:04

Le recteur chercha dans la poche de sa chemise son paquet de cigarette. Après s'en être tirée une, il tendit le paquet en direction du jeune homme...

Et il soupira en regardant les portraits...

"J'aime la peinture... Je ne me sens pas vraiment une âme d'artiste, mais je ne suis pas assez instruit pour écrire. Et je préfère sans doute voir mes souvenirs de cette manière... Peut-être que le peintre, c'est juste un homme qui a la faculté d'extérioriser ses ressentis et ses souvenirs, à travers une toile..."

Après s'être allumé sa cigarette, le recteur s'assit à même le sol, en face des tableaux. Appuyé contre le mur proche de l'escalier, il exhala un cercle de fumée, tout en se posant la question sur ce que devait devenir ces peintures...

A vrai dire, Fraust était bien loin de se considérer comme un artiste; lui-même se disait volontiers amateur, c'est dire. La peinture, cela faisait 4 ans qu'il s'y était mis, au départ sur une simple envie de reproduire les visages des gens qu'il avait quitté, par peur de ne pas s'en souvenir. Et au fil du temps, il se passiona pour la peinture... Et 4 années plus tard, voila le résultat... Une douzaine de toiles représentant les membres de sa 'famille', ses seuls amis proches, dont la plupart avaient disparu de sa vie, soit par la mort soit par éloignement.
Et après? Fraust ne s'était jamais posé la question... Qu'adviendrait-il une fois qu'il aurait fini de peindre tous ces visages? Arrêterait-il ce loisir? Et les peintures, resteraient-elles ici, dans l'ombre de cette pièce, aussi secrête qu'un grand pan de son passé?

"La totalité des personnes dont le portrait est devant vous, fait ou a fait partie de mon entourage proche, de la seule "famille" que j'ai pu avoir. Amis, complices, confidents, amantes, petites-amies... Le point commun qu'ils ont, c'est qu'ils et elles ont tous disparu de ma vie, à l'exception d'Iwëne et Angèle qui y sont revenues. Certains sont morts, d'autres ont disparu de la circulation... Les voir ici, çà me permet de garder une image d'eux, une image que j'avais peur de perdre..."

Fraust est un névrosé. Sa plus grande peur a sans doute toujours été de se retrouver seul, pas solitaire car il l'est, mais de perdre tout ce qu'il restait de ses proches... Les voir tous ici réunis, çà lui permettait de ne pas oublier, et de ne pas se sentir seul... Comme s'ils étaient encore là, comme s'ils n'avaient jamais disparus...

"Alors, je suppose qu'ils ne savent pas... Et pour être honnête, je suis... Très peu doué pour exprimer ce que je ressens... Ils comptent pour moi, mais je serai bien incapable de trouver la bonne manière de le leur dire... Ridicule, je sais..."

Le recteur laissa échapper un petit rire ironique d'entre ses lèvres. Lui, c'était vraiment un badaud sur certains points... Sur tout ce qui touche aux sentiments, finalement... On a beau être l'un des hommes les plus forts sur terre, être capable de raser une petite ville en éternuant, mais il y a toujours des choses qui restent hors de notre portée... Parfois des choses aussi simples que çà... Alors oui, il y avait de quoi rire, ou pleurer, devant tant d'ironie... Drôle de vie, vraiment...

Fraust riva son regard sur Twilight quand ce dernier émit l'idée d'ouvrir la galerie au public. Et son regard finit par se poser dans le vide... Incapable de dire oui, et incapable de dire non, sa réponse fût logiquement:

"... J'en sais rien... A-t'on quelque chose à prouver, concernant notre humanité, çà... Et ces tableaux en sont-ils une preuve, je ne sais pas..."

L'homme électrique ne releva même pas l'emploi de son prénom humain, dont le concerné jugeait qu'il ne lui appartenait plus... Il était juste... Paumé...
Si paumé qu'il n'avait pas remarqué que sa cigarette continuait à se consumer toute seule entre ses doigts...

_________________

] Fraust Theme [

[ Notre Amour t'Accompagne, Où Que Tu Sois ]
[ In The Memory Of Hitori And Victor ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Mer 9 Jan - 0:41

La tabac c'est tabou, on en viendra tous à bout. Franchement Twi ne comprenait pas le recteur, il lui demandait d'être responsable et il lui tendait une cigarette ! Franchement ce n'était pas de la responsabilité c'était de l'inconscience. Si jamais le jeune homme acceptait et contractait un cancer. Franchement. Bon ok c'était totalement impossible puisque le pouvoir le protégeait, mais tout de même rien que pour le principe, il trouvait cela gênant. Il refusa d'un signe de tête et regarda le recteur s'expliquer.

Il ne se trouvait pas assez artiste pour peindre, et avait peur de ne pas savoir écrire. Il était trop dur avec lui-même, il n'avait peut-être pas fait d'études, mais il devait savoir certaines choses pour avoir créé la Faculté. Enfin, ce n'était pas le problème de Twilight qui s'était déjà trop mêlé de ce qui ne le regardait pas. Puis les réponses sur les noms de ces personnes, des gens que Fraust avait rencontré, ceux qu'ils considéraient comme les personnes les plus proches. Twi sourit en entendant les justifications du recteur. C'était amusant de le voir parler ainsi, totalement libre ou presque devant un inconnu. Car oui, Twilight était pour le recteur un parfait inconnu, un superbe produit de la GC qui pouvait exploser en quelques instants. Mais il ne le ferait pas, non, il était chez lui à présent et il comptait bien y rester.

Par contre il ne pouvait pas être d'accord avec le recteur. Il devait montrer ces toiles. Il devait ainsi permettre à tous de savoir que Fraust n'était pas l'anti-social qu'il semblait être. Qu'il pouvait avoir des sentiments. Mais ce n'était pas à Twilight, un simple élève de lui dire. Il allait simplement lui aussi parler.


Je pense comprendre certaines choses, même si je ne m'y serais pas pris ainsi. C'est délicat de parler de souvenirs alors que mon but est d'oublier mon passé, ou au moins de pouvoir le supporter. Je n'ai pas la chance d'avoir autant de gens qui comptent à mes yeux et je ne veux pas vous donner l'idée que je cherche à me faire plaindre pour autant. Vous avez eu cette chance dans le malheur de votre vie. Vous ne voulez pas que je me confie à vous et pourtant je vais le faire. Pourquoi ? Pour vous montrer que vous n'êtes pas le seul dans votre cas.

Twilight inspira profondément et s'assit sur le sol fixant un point devant lui, les yeux immobiles alors qu'il allait parler.

Je me nomme Twilight Taboï. Je suis un produit de la GC. Mais j'ai eu la chance d'être un test, un simple test pour leur société. Les méthodes d'élevage des cobayes avaient trop d'échecs et peut-être que la vie dans une famille ferait mieux. Mais non, ils avaient tords et mes parents finirent par s'en rendre compte. Je ne vais pas revenir là dessus, mais au moins c'est clair. Maintenant vous savez vous contrôler, et je sais aussi le faire en général. Mais avant j'ai tué moi aussi, j'ai fait du mal et je ne peux pas dire que c'est quelque chose de bien. Mes amis d'avant la Faculté ? Je ne peux pas les compter, il n'y en a aucun. Maintenant ? Oui j'en ai, enfin je pense. Mais s'ils partaient de ma vie, je ferais tout pour les retrouver.

La perche était facile à tendre, il allait simplement soumettre son idée au recteur.

Et je pense que vous pourriez faire de même. Avec un simple ordinateur on peut trouver tellement de choses. Et désolé monsieur, mais des élèves ne sont pas des amis, en général bien sur. Et je pense qu'il vous faudrait des amis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Kushter
Recteur de la Faculté
Recteur de la Faculté
avatar

Nombre de messages : 1940
Age du perso : 24 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Matériel (Electrique)
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Ven 11 Jan - 18:35

Le recteur écouta Twilight, qui à son tour, se raconta un peu en quelque sorte. Au fond, tous les Mutants qui vivaient à la Faculté avaient un fond d'histoire personnelle en commun. Ce qui les unissait tous, c'était la haine et le rejet qu'ils avaient subi, chacun d'une façon différente. C'était sans doute cela qui faisait la force des Mutants; les humains sont nombreux, mais ils n'ont rien en commun pour la plupart. Un humain d'Europe ne peut pas comprendre un humain d'Afrique, il ne peut pas appréhender sa situation, car ils ont des cultures et des vécus diamétralement opposés. Ce qui fait que les humains n'ont pas grand chose à faire de leurs semblables défavorisés, ils ne peuvent tout simplement pas comprendre ce que ceux là vivent quotidiennement. Les Mutants avaient pour eux ce point commun, que tous revenaient d'un même enfer.

Ce qui n'empêche pas de ressentir l'absence des personnes chères... On dit que lorsqu'un seul être vous manque, tout est dépeuplé, alors si on transpose à plusieurs personnes, ce doit être carrément le monde qui s'arrête de tourner. Et çà, on a beau faire partie d'une communauté particulièrement soudée et solidaire, çà n'y change rien.

Twilight avait raison. Subir l'absence et le manque sans réagir, c'était faire preuve d'une passivité qui ne ressemblait pas du tout à Fraust. Il s'en rendait compte, la déprime s'était emparée de lui ces temps-ci, et il lui fallait réagir. Il devait s'occuper, aussi, plutôt que de rester dans son état d'inactivité. Un voyage, histoire de se changer les idées, çà serait parfait... Et puis, l'occasion de revoir un vieil ami...

"Tu as raison... "

Dit-il simplement; le tutoiement ayant échappé à son contrôle. Sur ces simples mots d'aprobation, il se releva, et alla écraser sa cigarette dans le cendrier qui se trouvait dans la partie "atelier" de la pièce. Puis son regard se posa sur la toile entamée. Seuls les coups de crayons dessinant la forme d'une personne tenant son bébé dans ses bras était visible...

"...Si les humains pouvaient tendre la main... Peut-être que nous pourrions leur pardonner..."

Dit-il à voix basse, avec un brin d'espoir perçant dans le son de sa voix... L'espoir fait vivre, aux dernières nouvelles. Pi çà coûte pas cher, non-plus; sauf en déceptions, mais çà, c'est autre chose...

Fraust se retourna vers Twilight, avec un air amusé sur le visage. Il s'en rapprocha avant de lui dire:

"La vie est étrange, non? Hier on se tapait dessus, et aujourd'hui on est là, à parler de nous..."

Après un signe de négation amusé, le recteur entreprit de descendre l'escalier. Il allait réfléchir à tout çà, les prochains jours... Dans la descente, il ajouta:

"En ce qui vous concerne... Je ne suis pas très bien placé pour donner des conseils en matière de relations sociales, mais... Je sais pas, peut-être que l'amitié, c'est une des choses les plus précieuses au monde. On gagnerait tous à ne pas l'oublier... N'est ce pas?"

_________________

] Fraust Theme [

[ Notre Amour t'Accompagne, Où Que Tu Sois ]
[ In The Memory Of Hitori And Victor ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Sam 12 Jan - 14:12

Bien sur qu'il avait raison, Twi avait toujours raison, sauf quand il avait tord même que ! Enfin ce n'était pas la question, pour le moment le jeune mutant restait interloqué parce que le recteur, cet homme froid et distant venait de le tutoyer. Un truc impossible, il n'était pas comme ça le recteur, il ne pouvait pas accorder sa confiance en quelques mots échangés pour la première fois ! Non c'était impossible, totalement inconcevable et la suite de la discussion fut pour Twi tout aussi perturbante. Il avait devant lui un recteur qui semblait accepter son idée de rechercher les gens qu'il avait rencontrés au fil du temps. Ok pourquoi pas, mais il aurait besoin d'un coup de main ou non ?

D'un autre coté, Twi se dit que ce ne serait peut-être pas le moment de parler au recteur de ses talents de matière de piratage de réseau et de tout ce qu'il savait faire pour enfreindre la loi. Les mutants étaient mal vus et Fraust voulait leur racheter une réputation, parler d'un mutant capable de pirater des réseaux était certainement prématuré dans le cas actuel. Donc le jeune homme ne dit rien, il attendit la fin des paroles et quand cela fut fait, il s'engagea à la suite de Fraust dans l'escalier en colimaçon.

Il entendit le conseil étrange, ne pas laisser partir les amis, oui c'était important. Mais qui classer parmi ses amis ? Julian ? Non, ce n'était pas un ami, c'était bien plus que ça, c'était son ange, sa vie et tout ce qui faisait de la vie actuelle de Twi une fête (heureux ?). Aube ? sa soeur, elle n'était pas non plus une amie. Iwëne ? Horreur non ! Une grande soeur de coeur oui, mais pas une amie, une amie était une fille à qui on pouvait tout dire sans craindre qu'elle ne vous balance à la figure que c'était pas bien et qu'en punition il devait courir autour du lac ! Alors qui ? Il voyait bien Sidney, une fille qu'il aimait bien, mais il ne s'était jamais confié à elle. Et les autres élèves de la Fac n'étaient pas assez proches de lui pour qu'il les apprécie réellement. Il termina de descendre dans le bureau de Fraust et prit une décision. Il devait avoir des amis et Fraust aussi ...


Je dois vous remercier monsieur pour cette discussion. Mais maintenant que souhaitez vous ? Retrouver vos amis, en avoir de nouveaux ?

Il se mit face au recteur et avant que l'homme ne puisse répondre il termina.

En tout cas, merci pour la création de la Faculté. Merci de tout coeur.

Il ferma les yeux et visualisa Iwëne, puis Fraust. Les deux avaient des cheveux blancs ou presque. Leurs yeux étaient de couleurs proches et seule leur peau était différente. Pâle pour Iwëne et hâlée pour Fraust. Ce serait donc simple de faire ce qu'il avait décidé. Le recteur ne comprendrait peut-être pas, mais c'était la façon que Twi avait de remercier les gens qui lui avaient appris à se contrôler. Il décolora ses cheveux et sa peau pour prendre un aspect proche de celui que pourrait avoir le fils des deux dirigeants de la Faculté. Puis il ouvrit ses yeux maintenant colorés en gris argent pailletés de noir. Il fit un petit sourire et attendit la réaction.

De toute façon, plus il y réfléchissait, plus il sentait que sa réaction était meilleure qu'une réaction totalement impulsive. Oui, il se disait que se jeter dans la bras de Fraust pour avoir un câlin lui vaudrait une réaction certainement négative. Mais il l'aurait son câlin, foi de lui !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Kushter
Recteur de la Faculté
Recteur de la Faculté
avatar

Nombre de messages : 1940
Age du perso : 24 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Matériel (Electrique)
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Lun 14 Jan - 20:32

Le recteur se retrouva nez à nez avec un Twilight un peu... changé, dirons-nous. Bien qu'il n'eut pa été capable de dire qui diable le jeune homme tentait d'imiter, il ressentit malgré tout un certain malaise. Probablement du fait que ce personnage là lui ressemblait sans doute un peu.

Le malaise du recteur se dessina probablement sur son visage; il se sentait lui-même déjà un peu refroidi tout à coup. Mais il tenta de passer outre sa gêne pour répondre:

"Vous n'avez pas à me remercier, je n'ai rien fait d'exceptionnel vous savez... Le plus grand mérite revient à tous ceux et celles qui soutiennent la Faculté, dans l'ombre; ainsi que tous ceux et celles qui ont donné leur vie pour qu'on en arrive là..."

Fraust soupira légèrement, comme s'il eut porté un fardeau pesant bien son poids, sur ses épaules. C'est toujours un peu difficile de se dire que l'on doit être digne de quelque chose ou de quelqu'un, car au final on a toujours l'impression de ne pas y arriver, que c'est presque impossible à atteindre. Mais il fallait tout de même accepter cela, puisque la dignité, c'est aussi savoir prendre sur soi, et souffrir un peu, dans le silence, en pensant aux autres qui ont versé leur sang...

Chassant ses pensées négatives de son esprit en secouant légèrement sa tête, le chef d'établissement se dirigea vers son bureau, avec l'idée d'attraper son portable. Cette entrevue avec Twilight avait porté ses fruits, autant pour l'un que pour l'autre des protagonistes; du moins l'espérait-il. Aussi, il parcourut son répertoire à la recherche du numéro de l'un de ses "meilleurs potes", si l'on peut s'exprimer ainsi.

"Oui... Avec un peu de chance, je pourrais peit-être organiser... Une réunion d'anciens combattants, en somme!"

Déclama-t'il en souriant, avant d'avoir un petit rire enfantin. Et bien, cela avait égayé sa journée, cet entretien sensé être punitif!
Enfin bref, toujours est-il que le concerné répondit enfin.

"Salut vieux, ça va?... Ahahah, oui je sais... Merci!... Oui, c'était bien le 14 février dernier... 23 ans... Comme tu dis, on ne rajeunit pas!... Ah, ça j'aimerai bien!... Ouais... Dis-moi, je t'appelle car j'aurai besoin que tu me rendes un service, si tu peux bien sûr... J'en étais sûr!... Tu dis toujours "oui" tout de suite, c'est pour ça... Et bien merci!... Et bien, j'aurai besoin que tu fasses plusieurs recherches de personnes... Oui oui, je t'en prie... C'est bon?... Ok, alors la première c'est Jonas Green... Ah oui?... Ok, super... Ensuite, Katryn Holloway... Bin voila, pareil... Puis Thomas, tu sais le frenchie... Non, j'ai oublié son nom... Et oui, le temps passe... Non, pas alzeihmer, quand même!... Ahahah!... Oui, et puis enfin, si tu peux également trouver quelque chose sur Lucy... Ouais, ça fait quoi... Au moins un an et demi, par là... Ok, ça marche... Pas de problème... Merci beaucoup Michael, vraiment... Je te tiens au courant... A plus!"

Hop, affaire engagée. Fraust rangea son portable sur le bureau, avec un air à la fois enjoué et inquiet... Cela faisait si longtemps qu'il ne les avait pas vu, que çela l'intimidait un peu, l'hypothèse de revoir ses vieux amis...
Le recteur adressa donc un sourire assez gêné à Twilight, avant de commenter:

"Et bien... La balle est dans notre camp..."

Malgré sa gêne, davantage dûe au fait qu'il allait peut-être revoir ses anciens complices, Fraust était très reconnaissant au jeune homme, qui lui avait ouvert les yeux sur plus d'un point.

"Merci à vous, Twilight... Vous m'avez fait réfléchir sur des choses importantes, et surtout vous m'avez aidé à m'investir dans ces affaires là... Merci beaucoup..."

Et oui, le recteur est humain: il a un coeur, caché tout au fond de sa poitrine... Et aux dernières nouvelles, il bat...

[Merci à Logan pour son aide par MP ^__^ ]

_________________

] Fraust Theme [

[ Notre Amour t'Accompagne, Où Que Tu Sois ]
[ In The Memory Of Hitori And Victor ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Jeu 17 Jan - 21:08

Twilight reprit son apparence initiale lorsqu'il vit le malaise du recteur. Bon ben c'était raté pour le coté agréable de la vision. Mais tout de même, il était assez fier de lui, il pouvait à présent faire ce qu'il désirait pour reprendre une apparence normale ou même pour se déguiser rapidement. Il hocha la tête en écoutant Fraust lui dire qu'il n'était pas à remercier, mais qu'il aurait fallu le faire pour les travailleurs de l'ombre. Eux, Twi ne les connaissaient pas, mais il pourrait les trouver, il suffisait peut-être de chercher d'où venait l'argent de la Faculté, comment étaient payés les employés et cela permettrait de remonter la filière investisseurs. Mais pour tous les autres, ceux qui étaient morts, impossible de les retrouver et Twi pensait qu'il faudrait peut-être leur rendre hommage pour faire plaisir au recteur.

Cela le fit brusquement réaliser ce qu'il était en train de faire, il devenait gentil et sympatique avec un adulte. Un homme représentant l'autorité et le pouvoir, c'était totalement anormal, il ne pouvait pas être gentil, non ! Il ne le devait pas, il devait être insupportable, capricieux, puéril, rebèle, un ado normal quoi ! Pas un gentil petit garçon qui dit merci à la dame ... ou au monsieur. Mais là il était mal parti, il avait déjà dit merci et le recteur était au téléphone donc pas moyen de rattraper le coup. Tant pis, il se vengerait sur quelqu'un d'autre. Qui ? Oui qui pouvait représenter l'autorité pour un jeune mutant ayant une grosse envie d'enquiquiner son monde ... Il finirait bien par trouver et il montrerait qu'il n'avait pas tant changé que cela.

Il attendit que Fraust raccroche et se décida tout de même à lancer une petite pique, pour ne pas trop perdre la main et rester dans la norme. Mais avant répondre au remerciement et parler de ces recherches que faisaient ce gars, Michael...


Monsieur, je pense que je pourrais aider votre ami à faire les recherches. On dit que je me débrouille pas mal avec un ordinateur, ça pourrait lui être utile.

En parlant de cela, il devait aussi proposer autre chose, mais il se ramolissait, ce n'était pas possible ...

Je voudrais aussi vous proposer d'améliorer la sécurité informatique de la Faculté. Je connais quelqu'un de fiable qui pourrait être très efficace, enfin c'est comme vous voulez.

Bon, tout était dit, enfin il fallait le croire, maintenant terminer sur une note moins grave et plus gaie, nettement plus gaie. Et puis aussi se reculer très lentement pour ne pas se prendre de baffe pour impertinence.

Et sinon avec mademoiselle Iwëne, c'est pour quand le bébé ?

Dit avec des étoiles dans les yeux et un sourire rêveur, cela passerait comme une lettre à la poste. Sauf que les yeux étaient visiblement moqueurs et le sourire un peu narquois, mais bon... on allait pas en faire tout un plat ! Si ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Kushter
Recteur de la Faculté
Recteur de la Faculté
avatar

Nombre de messages : 1940
Age du perso : 24 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Matériel (Electrique)
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Jeu 24 Jan - 23:29

Le recteur sourit, avant d'avoir un petit rire. Ce jeune homme, il voulait faire du zèle, ici un peu trop, même. Mais Fraust le recadra:

"Merci bien, mais ça devrait aller. Cet ami est un performeur en matière de crack, et je pense qu'il se débrouillera très bien. Quant à la sécurité du réseau informatique de la Faculté, c'est inutile, pour la simple raison que nous avons pour habitude de garder tous les papiers importants sur support papier, on ne numérise rien, ou preque. On a toujours fonctionné comme ça, et ça nous convient ainsi."

C'était aussi Michael qui, au moment de la construction de la Faculté, avait donné ce conseil au futur recteur. Il lui avait dit quelque chose comme quoi si il mettait des fiches d'élèves Mutants dans un fichier informatique, tôt ou tard ce fichier serait trouvé par des personnes mal-intentionnées. Fraust y pompait très peu en informatique, et pour une simple panne de modem, il ne savait pas quoi faire. Alors c'était sûr que ça lui allait d'autant mieux de fonctionner 'à l'ancienne'.

Bref, avoir répondu tout ça, le recteur s'apprêta à se lever du bureau, sur lequel il avait assis la moitié de son postérieur; mais une dernière question de Twilight arriva...
Question qu'il aurait mieux fait de ne jamais poser, à voir la réaction du concerné. Si les éclairs qui sortaient du regard de Fraust avaient pu foudroyer le jeune impertinent, cela aurait évité à l'homme électrique de lever un index. L'éclair sortit donc du bout de son doigt, et frappa le garçon à la joue; tandis que le chef d'établissement n'avait pas désserré les dents, après cette 'vanne' de mauvais goût.

"Juste au moment où je vous trouvais sympathique... Ca serait 'cool', comme vous dites entre jeunes, que je n'ai pas à changer de point de vue sur vous toutes les cinq minutes, vraiment..."

Un peu froid comme réplique, c'est vrai. Mais pour se faire 'pardonner', le recteur avait son idée. Il se pencha sur son bureau pour attraper un bloc de post-it et un stylo. Il écrivit quelque chose dessus, puis détacha le fameux papier qui colle, avant de se diriger droit vers le jeune impétueux. Il lui colla le post-it sur le front, et dessus, il était écrit:

Grandir


Et le recteur quitta son bureau, pour aller on ne sait où... Razz

_________________

] Fraust Theme [

[ Notre Amour t'Accompagne, Où Que Tu Sois ]
[ In The Memory Of Hitori And Victor ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Convocation (pv)   Sam 26 Jan - 15:32

Et vlan, comment montrer en beauté qu'on a pas besoin d'un gosse ! Mais il se prenait pour qui le recteur ? Il se croyait le chef ? Bon ok c'était le cas, mais refuser quelque chose d'aussi rare qu'une proposition gentille de Twi était une goute d'eau dans un vase presque plein. Il devait faire attention s'il ne voulait pas avoir encore une fois un Twi en colère. Et en plus il se permettait de...

Oups, oups oups, la question ! Il n'aurait pas du, les yeux étaient bien trop dangereusement pointés sur lui, et le doigt qui se levait et envoyait un éclair ça faisait mal. Mais il devait apprendre à se maitriser le recteur, il fallait que Twi lui dise. Bon, peut-être pas maintenant parce que sinon il allait se prendre un deuxième éclair et plus fort cette fois. Mais il ferait quelque chose pour le lui faire remarquer. Ce n'était qu'une blagounette sans conséquences et l'autre le prenait mal. Est-ce que Twi le prenait mal quand on lui demandait pour quand était le bébé avec Julian ? Non, bon on ne lui demanderait jamais car c'était physiquement impossible, quoi que... Mais enfin, pas la peine d'en faire tout un plat. Il avait le droit de se renseigner sur sa soeur sans que le recteur s'en prenne à lui de la sorte.

Surtout qu'après l'éclair miniature, Fraust utilisait son arme suprème, le post-it ! Et il lui colla sur le front ! Méchant ! Lâche, reviens que je te flanque ta pâtée !

Twi décolla le papier et le froissa en voyant le mot, ok, il voulait jouer à ça ? Pas de soucis ! Il s'approcha du bureau, prit un stylo et un post-it et écrivit quelques mots avant de coller le petit papier bien en évidence.


Rester jeune


Et lui aussi partit pour un lieu inconnu...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Convocation (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Convocation (pv)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contester sa convocation à l'EAF ?
» Oral !! convocation reçue !!
» Convocation à un jury d'examen... annulée la veille ! Que faire ?
» Convocation EAF
» Convocation stage 3 jours avant ladite formation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: