AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le temps de la réflexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashen Kushter
Instructeur / Responsable de la sécurité
Instructeur / Responsable de la sécurité
avatar

Nombre de messages : 378
Age du perso : 20 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Le temps de la réflexion   Jeu 6 Déc - 23:50

Il marchait vite, le grand frère... A croire qu'il était poursuivit par ses démons...

Ce fût la réflexion que se fit le cadet Kushter en suivant Fraust, les mains dans les poches de son jean's gris trop large. Ashen connaissait le chemin que son frère et lui empruntaient, c'était celui qui les mènerait à son bureau. Autrement dit, discussion sérieuse en perspective... Sans doute Ashen se ferait-il reprocher son acte d'il y a 2 minutes, ainsi que ses méthodes encore trop rudes. Du moins c'est ce que le concerné supposait tandis qu'il marchait à présent au rythme plus calme de son frère.

D'autre part, Ashen réfléchissait aussi à deux ou trois choses qu'il avait à dire à Fraust, à propos de leur famille notamment, et de tout ce qu'il avait vu ici depuis son arrivée. Il y avait des points à résoudre, pour sûr... Et puis, pour être honnête, il ne s'inquiétait pas tellement pour çà, car il savait très bien que la Faculté n'en était encore qu'à ses 6 premiers mois d'existence. Avec le temps, Fraust parviendrait à améliorer encore sa création, grâce à l'apport de tous.

"Sympa, le match... Dommae qu'il n'y ait pas eu plus de résistance, on aurait rigolé..."

Lança-t'il sur un ton sérieux, bien que l'intention était plutôt de faire de l'ironie...

[Malia, tu peux poster ^^ ]

_________________
] Ashen Theme [
With no difference between right or wrong
We're so far away



[ I mourn for those who have never known you ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malia Ramires
Formateur
Formateur
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 28
Age du perso : 24 ans (8 Septembre)
Langues parlées : Parfaitement : Chinois, Espagnol, Japonnais et Anglais. Notions : Italien, Français et Laotien.
Pouvoir du perso : Matériel : végétal
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le temps de la réflexion   Ven 7 Déc - 10:34

Malia n'en revenait pas de ce qu'elle avait vu à l'arène. Elle en était restée choquée et très surprise. L'humiliation public ne servait à rien et elle le savait, mais elle n'eut pas vraiment le temps de ce décider à agir ou à parler ensuite à ce recteur qui avait d'un coup baissé dans son estime. Sa pédagogie était peu conventionnel mais là elle était complètement absente...
Si bien que lorsqu'elle entendit qu'ils partaient, lui et Ashen, elle ne put que les poursuivre. Au pas de course elle les poursuivit dans les couloir en marmonnant en chinois, sa langue maternelle, des commentaires plus ou moins agréable sur les deux comparses.
La jeune femme les vit tourner au coin d'un couloir, elle prit un chemin plus fatiguant mais plus rapide vers le bureau du recteur. Oui elle allait bien s'adresser au recteur et lui devait tout le respect du à son supérieur hiérarchique... Et puis tant pis elle trouvait son action trop grave pour se taire, espérons simplement que cette tête de pioche n'était pas aussi têtue qu'elle avait été stupide sinon tous ces élèves qui venaient ici avait fait une mauvaise affaire. Enfin Malia était prête à perdre sa place et même se faire enfermer par l'arobase pour faire comprendre au recteur que tout ceci était stupide...
Elle se retrouva devant eux, enfin ils marchaient vite et ils arrivèrent juste au même moment tous les trois à l'intersection de leur deux routes. Elle se mit alors à parler enfin à faire quelque chose entre parler et crier en chinois bien entendu... Puis lorsqu'elle se rendit compte de son erreur elle reprit son flot de paroles dans une langue plus appropriée pour se faire comprendre ici.


"- Vous allez pas bien tous les deux ? Vous voulez leur enseigner quelque chose ou simplement vous amuser ? Ce que vous avez fait était tout aussi stupide l'un que l'autre. Cela n'apprend rien du tout strictement rien sauf peut être que vous n'êtes pas aussi bien que ce qu'on peut croire monsieur. Quand à toi Ashen, tu es peut être un soldat mais la prochaine fois rappelle toi qu'ici nous sommes dans une école et qu'il n'est pas coutume de brutaliser les élèves. Si tu veux leur apprendre quelque chose fait le mais pas de cette façon. Et c'est valable aussi pour vous ! Maintenant si ce que je viens de vous dire ne vous plaît pas licenciez moi, mais sachez que si vous recommencez ça encore une fois alors que je suis toujours dans l'établissement c'est contre moi que vous aurez à vous battre. Je risque de perdre oui et alors le combat sera plus équitable et tout aussi stupide. "

Elle regardait tour à tour l'un et l'autre des frères pendant son petit discours, mais les passages concernent exclusivement l'un des deux hommes elle ne se gênait as pour les regarder droit dans les yeux... Ses dix centimètres de moins n'était pas ce qui la gênait elle était complètement hors d'elle d'avoir vu ça. Si les élèves montaient quelque chose après ça elle n'en serait pas le moins du monde étonnée, simplement il fallait espérer que cela ne serait pas révolutionnaire simplement une grande déception du corps enseignant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashen Kushter
Instructeur / Responsable de la sécurité
Instructeur / Responsable de la sécurité
avatar

Nombre de messages : 378
Age du perso : 20 ans
Langues parlées : Anglais et japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Le temps de la réflexion   Sam 8 Déc - 1:25

Tiens, v'la la nana qui m'a accompagner pour la visite guidée dans les sous-sols... Voila ce qui traversa en courant d'air l'esprit d'Ashen, tandis qu'il voyait la prof' des matériels arriver vers eux dans le couloir.

Il n'eut même pas le temps de lancer un "salut, çà gaze?", que la jeune femme se mit à sortir un baratin mi-parlé mi-hurlé, et en langue mandarine (XD) de surcroît, ce qui n'aidait guère à la compréhension... Et elle reprit, en anglais cette fois, et là Ashen comprit.

Et il comprit surtout qu'il était vraiment tombé dans une école à la disneyland... Il n'avait pas encore vu Mickey Mouse et tous ses amis, mais pourtant, il en était maintenant persuadé... Tout en s'accoudant au mur le plus proche, prennant alors une pause de beau gosse sûr de lui, il déclama à son tour un petit couplet:

"Tu me fais rire... Je ne défendrai pas mon frangin ici présent, il saura le faire assez bien lui-même, mais en ce qui me concerne... En dehors du match, si on peut appeller çà ainsi, la punition lancée, il était sans doute inopportun que d'autres jeunes s'en mêlent. Je considère que avoir agit comme je l'ai fait était toujours mieux qu'une bataille générale entre supporters, ce qui serait sans doute arrivé si quelques uns avaient pu prêter main-forte aux deux jeunes. Pour le reste, je n'ai rien à me reprocher, j'ai agis de la sorte parce que il fallait le faire, point barre. Je ne me justifierai pas davantage, et si l'on veut me classer dans la catégorie des gros cons, que l'on ne se gêne pas... Etre détesté m'a toujours plu, de toute manière..."

Sur ces mots, le cadet Kushter continua vers le bureau, laissant Fraust se dépétrer à son tour avec Malia. Il ajouta quand même, sans se retourner:

"A un moment donné, faudra bien arrêter de jouer les psy' et de faire du social... Fraust, je t'attend dans ton bureau..."

Alors qu'il s'éloignait, guilleret, on pouvait l'entendre chanter un petit air: "I'm a gentle and sweet mutant, in a fairy world, everybody is sweet with me, the world don't hate me at all, everybody is beautiful and wonderful, I couldn't dream a fairier life...", et plus loin, Ashen déclama à voix haute un "Just f*ck off..." dont il avait le secret...

_________________
] Ashen Theme [
With no difference between right or wrong
We're so far away



[ I mourn for those who have never known you ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Kushter
Recteur de la Faculté
Recteur de la Faculté
avatar

Nombre de messages : 1940
Age du perso : 24 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Matériel (Electrique)
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Re: Le temps de la réflexion   Dim 9 Déc - 19:16

Le discours d'Ashen était sans doute un brin dangereux, mais pourtant il y avait un fond de vérité à l'intérieur. Certes, la méthode dure n'était sans doute pas la solution la plus adaptée pour faire de tous les jeunes Mutants élèves à la Faculté des gens intègres, mais que dire de la méthode douce, si ce n'est que elle contribuait sans doute à couver les élèves dans une douceur qui n'avait tellement rien à voir avec celle dont faisait preuve le monde qui les entourait sur les HGM, comme ils disent tous...

Sur ce point, Fraust était un peu partagé. Bien sûr, la Faculté n'avait aucune vocation à former de jeunes soldats, a contrario de la G.C., mais c'était bien une école ayant avant tout un objectif pédagogique, celui d'aider ces jeunes gens à se réinsérer dans la société humaine en étant non-dangereux pour eux mêmes et pour les autres. Aussi, il y avait des divisions du côté du corps professoral. Ashen était sans doute le plus radical d'entre tous, mais cela pouvait s'expliquer facilement par son long séjour à la Genetics Corporation. Et même si ses méthodes d'enseignement étaient parfois limites, Fraust était tout de même content qu'il soit là, pour pouvoir donner aux élèves une autre vision de la chose, la vision la plus sombre qui soit. Bien sûr aussi qu'il se ferait vite détester, mais sans doute que les profs que l'on déteste sont ceux dont les cours sont les plus... Educatifs? Vivez l'expérience d'un prof laxiste dont les élèves ne retiennent que le côté sympa, et celle d'un prof sévère et con dont les élèves n'osent pas broncher et bûchent leurs leçons de peur de se ramasser quelques heures de retenues...

"Excusez-le, il est tendu en ce moment... En ce qui me concerne, que dire... Je reconnais y être allé un peu fort, et çà a pris des tournures auxquelles je ne m'attendais pas. Néanmoins... Même si ce genre de représentations à peu de chances de se reproduire, j'espère qu'il aura marqué les esprits, d'une certaine manière. Maintenant, peut-être qu'il n'y aura plus de bagarre entre élèves, du moins je l'espère..."

Le recteur croisa ses bras sur son torse, et fixa Malia, attendant de voir s'il allait y avoir une secode salve de reproches ou pas...

_________________

] Fraust Theme [

[ Notre Amour t'Accompagne, Où Que Tu Sois ]
[ In The Memory Of Hitori And Victor ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Malia Ramires
Formateur
Formateur
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 28
Age du perso : 24 ans (8 Septembre)
Langues parlées : Parfaitement : Chinois, Espagnol, Japonnais et Anglais. Notions : Italien, Français et Laotien.
Pouvoir du perso : Matériel : végétal
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le temps de la réflexion   Lun 10 Déc - 0:38

Malia écouta la remarque du plus jeune. Ashen était un soldat et elle savait qu'il n'avait pas un esprit très fin pour la pédagogie. Il semblait aussi jeune que les élèves et même si elle estimait qu'en temps que membre du corps pédagogique de la faculté il devait réfléchir avant d'agir de la sorte elle ne lui en voulait pas trop. Elle eu même une idée pour l'un de ses élèves. Il faudrait qu'elle voit ça avec lui.
Fraust prit la parole et s'excusa pour son frère. Ensuite il se remit en question (un vrai miracle) même s'il restait persuadé que c'était une chose honorable d'agir ainsi. Elle réfléchissait à ce qu'il venait de dire. Des élèves se battre oui et après, ne le faisaient-ils pas lors d'entraînements entre eux ?


"- Si je peux me permettre. Pourquoi ne pas les avoir fait se battre entre eux dans l'arène ? Cela aurait été bien plus humiliant pour eux de faire ça par exemple noté par les élèves et professeurs... Oui un combat ayant un but pédagogique. Je le concède cela ne leur apprend pas à ne pas se battre, mais nous ne les formons pas pour ça et cela serait une bonne chose pour eux d'apprendre à utiliser leur dont pour des choses comme celle-ci non ? Honnêtement cela aurait été mieux de réfléchir avant de foncer de la sorte. Les humiliés vous n'avez pas réussit, espérons qu'ils ne perdront pas confiance en nous maintenant. "

Elle le regardait droit dans les yeux une stature bien droite, un maintient exemplaire, et une fierté humble. Elle était certaine de ce qu'elle avançait, il n'y avait aucun doute elle avait raison. pendant tout ce match dans les gradins elle avait réfléchit à ce spectacle désolant... Elle en avait fini avec lui mais maintenant que son calme était revenu elle était plus sereine et avait choisit ses mots avec grand soins.
Elle attendit et au bout de quelques minutes se rendit compte qu'elle avait oublié quelque chose... Elle devait parler avec Ashen bon et bien il pouvait sans doute lui passer un message...


"- Ah j'oubliais, cela n'a rien à voir, mais pouvez-vous demander à Ashen de venir me voir une fois que vous aurez fini tous les deux ? J'aimerai abuser de sa présence ici pour l'un de mes élèves. "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Kushter
Recteur de la Faculté
Recteur de la Faculté
avatar

Nombre de messages : 1940
Age du perso : 24 ans
Langues parlées : Anglais
Pouvoir du perso : Matériel (Electrique)
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Re: Le temps de la réflexion   Lun 10 Déc - 2:34

"La confiance..."

Notion facile à définir mais difficile à transposer dans la réalité, s'il en est. Mais en tout cas, Malia avait sans doute raison; bien que le recteur ne l'admettrait pas de vive voix. Fraust estimait en effet que les enseignants, et d'une certaine manière tous les adultes présent à la Faculté, devaient être des personnes de confiance pour les jeunes; car en effet, après ce que certains d'entre eux avaient vécu, le minimum était qu'ici, ils trouvent des personnes en qui ils puissent avoir confiance. Donc Malia avait raison. Cependant, il fallait aussi, sans doute, voir les choses de l'autre point de vue. En fait, le recteur donnait également sa confiance aux élèves, entre autres pour qu'il n'y ai pas d'incidents, pour qu'ils agissent tels des jeunes gens intègres et responsables. Hors, ce manquement au règlement intérieur de l'établissement avait remis en question la confiance que Fraust accordait à ses protégés... Du moins à ces deux-là.

Mais le recteur devait bien admettre qu'il y avait été fort... Difficile de justifier sa réaction; était- ce par orgueil, par souci de calmer les deux bagarreurs, par expérience qu'il avait agis ainsi? Peut-être un peu des trois. Mais une chose demeurait certaine, c'est que ainsi achevée, la sanction restait incomplête, il manquait l'essentiel: la moralité. Et çà, Fraust se ferait un devoir de leur expliquer, tout en lisant leurs compositions écrites, en tête à tête dans son bureau.

"La leçon du jour n'a pas encore sa moralité, mais je la leur expliquerais de façon plus... Classique. Néanmoins, agir de la sorte m'a permis de constater que les élèves ne sont pas prêts. Si il y avait un nouvel assaut de la Genetics Corporation, ils ne pourraient pas se défendre contre leurs corps d'élite. Qu'y pouvons nous, j'ai envie de dire, mais non; il faut intensifier les cours, encore et toujours, il faut que les élèves soient capables de se défendre... C'est une triste réalité, mais il faut bien l'admettre: ils seront tous amenés à devoir se battre un jour ou l'autre... Et je n'ai pas envie de devoir faire agrandir le mémorial, si vous voyez ce que je veux dire..."

Le maître des lieux soupira... Parce qu'au fond, il n'avait pas le choix, et c'était bien ce genre de situation que Fraust abhorrait par dessus tout, de ne pas avoir le choix. Etre forcé, à cause de quelques c***ards d'humains, de devoir transformer la Faculté en espèce d'école militaire, çà c'était trop. Tous les élèves sortiraient-ils de ces murs transformés en soldats? C'était une problématique qui prennait de plus en plus de réalité a chaque jour qui passait... Et évidemment, cela ne plaisit pas au recteur, parce que c'était la vie que lui avait vécu, et que par dessus tout il ne voulait pas faire connaitre à ses élèves... Par la force des choses, que se passerait-il? Que se passerait-il si demain, un raid G.C. débarquait sur l'île avec la ferme intention de faire du dégâts? Qui se battrait? Les professeurs, à 5 contre 20? Et les élèves, qui les défendrait? Finallement on en revenait toujours au même point...

"Cà ne me plait pas, mais... Je préfère que les élèves soient entraînés au combat, plutôt que morts ou kidnappés dans le meilleur des cas... Et sur ce point, je rejoinds Ashen, on n'y arrivera pas si on les couve, je le crainds tellement... Ne croyez pas que çà m'enchante de devoir penser çà, au contraire çà me tue..."

Sentant qu'il n'avait plus rien à dire de plus, et que la conversation en était arrivé à sa fin, ou presque, le recteur fit quelques pas, et s'arrêta pour répondre:

"Je transmettrais à Ashen votre demande. Si j'ajoute qu'il s'agit de se battre, il viendra sûrement..."

Le recteur continua sa marche, direction son bureau. Le problème était loin d'être règlé, et c'est maintenant avec son frère que Fraust allait en discuter...

_________________

] Fraust Theme [

[ Notre Amour t'Accompagne, Où Que Tu Sois ]
[ In The Memory Of Hitori And Victor ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps de la réflexion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps de la réflexion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite réflexion de l'Avent avec coeurtendre...
» Prenons un temps de réflexion
» Lumière du monde - le pape, l’Eglise et les signes des temps
» sujet de réflexion sur la poésie en 3ème
» Qu'est-ce qui marque le passage du Moyen Age aux temps modernes ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: