AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bienvenue au BDE (délire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Bienvenue au BDE (délire)   Lun 15 Oct - 23:03

Un élève de la Faculté à besoin de trois choses. Tout d'abord il doit avoir des cours pour ne plus tuer accidentellement les autres personnes. Cela n'arrive pas très souvent pourtant d'après ce que l'on pouvait en voir, mais Twi savait qu'il en était autrement. Pour exemple, il avait vérifié les registres de la Faculté, et il avait constaté un nombre effrayant de disparitions. Plusieurs élèves voyaient soudain leur nom effacé de la liste. Ils n'étaient plus présents et personne ne savait pourquoi. Twilight hésitait entre plusieurs théories. Tout d'abord cela pouvait venir d'une volonté de partir de la Fac, après tout tout le monde n'était pas fait pour vivre en communauté. Certains lieux étaient même tabous pour les plus timides. Ces lieux, tels que les douches communes, mettaient à nu les sentiments (sans parler des gens) et certaines personne ne le supportaient pas. Ensuite il y avait aussi une possibilité plus envisageable. L'intimidation volontaire de la part de certains élèves. Si les nouveaux n'étaient pas assez forts et que leur première rencontre était déplaisante (par exemple avec Zira ou Iwëne) et bien alors le nouveau en question partait sans demander son reste. Et enfin, la mort ! Car oui il pouvait y avoir des morts à cause des pouvoirs, mais on le cachait aux élèves, Twi en était certain.

Ensuite la seconde chose obligatoire pour un élève de la Faculté, des connaissances. De ce coté, Twi était comblé. Il avait rencontré, dans le désordre : une folle psychopathe, un allume-feu, un démon déguisé en ange, une fée cinglée, un fou homicide, un gentil garçon aimant la pate à modeler, une fille sans couleurs et tant d'autres.

Enfin le troisième point, un but. Un but autre que réussir à se perfectionner. Twi avait un but également, trouver le moyen de devenir plus fort et pour cela il avait une nouvelle technique. Et cette technique secrète était en cours de test. Donc il avait bien gentiment mis Sidney dehors et à présent il attendait sa première victime d'essai thérapeutique ...

Il avait pour l'occasion revêtu en tout et pour tout une tunique (longue quand même) rouge sang sans manche (oui seule la manche droite manquait). Sur son bras gauche s'entrelaçaient des rubans de cuir noir et à son bras droit était accroché un bracelet de cuir blanc assez large. Il était à genoux sur le sol et il fixait le plafond avec un air méditatif. Air renforcé par le teint de porcelaine de sa peau et les mèches violettes et rouges dans ses cheveux noirs. Maintenant que le spectacle commence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Mar 16 Oct - 16:17



Cette belle journée commença si bien pour le jeune Spiki. Tout d'abord il était heureux. Oui, comme a l'habituer me dirait vous, mais cette fois-ci c'était pour autre chose, car il avait enfin terminé son article "Docteur Love" pour la S.A.R et cela lui avait pris toute la nuit pour affiner les dernières petites choses comme les mots un peu "crus" ou autre choses comme des conseils sur la manière de le faire. Enfin, vous voyez que Spiki n'est pas un être qui se laisse facilement choquer. Même qu'il est très ouvert sur le sujet, suffit de lui poser les questions et il réponds avec autant de sérieux possible (Si si c'est parfaitement vrai). Bref, entre les questions des élèves et même de personnes en dehors de la Facultée, Spiki en avait eu pour la night a bosser tout ça.

Il s'était donc levé vers les 10heures pour aller mettre en forme le tout qui n'était pour le moment qu'un ramassis de réponses, et en faire les quelques pages électroniques qu'il se devait de rendre a Sidney pour le tirage irrégulier du Sidney Au Rapport. Il ne prit même pas la peine de s'habiller élégamment, un T-shirt bleu, sa veste récemment acheté a Los Angeles, un pantalon jeans, et sa paire de SuperStars noire rayé blanche. Une casquette pour cacher sa forêt capillaire qui commençait sérieusement a devenir un peu trop imposante et le tout affublé d'un éternel sourire dans les couloirs de la Facultée.

Arrivé devant la porte des locaux des délégués (Habituellement réservés qu'a eux) Spike sortit un double de la clef du local (Qu'il avait subtilisée lors d'une certaine soirée avec des tenues en cuir) et tenta d'ouvrir la porte. Lorsqu'il se rendit compte quel la porte n'était pas fermée, il l'ouvrit tout simplement en gardant la tête sur ses documents. Il releva la tête et vit un être a genou regardant fixement le plafond. Bon, un être bizarre avec un visage d'une blancheur a en faire pâlir la plus blanche des poupées de porcelaine. Il dit simplement pour la seule personne ici présente un léger
"Lut' Twilight", avant d'aller s'installer sur le bureau destiné normalement a Sidney.

Il alluma l'ordinateur dernier cri posé sur le bureau (Gracieusement offert par une des connaissances dont Fraust avait dépanné d'un peu de courant lors d'une soirée de beuverie impressionnante) et enclencha le logiciel de traitement de texte, pour commencer a taper quelques lignes. Puis, toujours plongé dans sa réécriture informatique, Spiki dit à Twilight :


-Comment vas-tu Twi'?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Mar 16 Oct - 18:38

Un bruit de clé se fit entendre sans que cela perturbe l'air absorbé du jeune mutant. Twi attendit l'entrée de la personne qui possédait une clé de cet endroit. D'après lui cela ne pouvait être que Aurélie et même s'il aimait bien la jeune fille il allait tout de même s'amuser avec elle. Mais quand il entendit un garçon parler, il sourit sadiquement. Ainsi Spike avait une clé de l'endroit. Très bien ... On allait pouvoir jouer.

Puis il attendit toujours sans bouger que l'autre se décide à parler. Ce qui finit par arriver assez rapidement. La question était digne d'intérêt, car comment savoir exactement ce que le jeune homme ressentait. Impossible, pourquoi donc était-il dans une position aussi équivoque ? Spike ne semblait pas s'en inquiéter outre mesure, mais Twi allait lui montrer que ses changements d'apparence n'étaient jamais sans raison maintenant.

Il se redressa et s'approcha du jeune homme en train de travailler et regarda par dessus son épaule pour observer ce qu'il était en train d'écrire. Puis d'une voix calme et posée il déclara.


Tu n'as pas l'air inspiré, tu as besoin d'aide ? On ne sait jamais. Et puis après tout, je suis certain de pouvoir te donner beaucoup d'idées pour ta rubrique ...

Il appuya sa tête sur l'épaule de Spike tout en posant ses mains au niveau des cuisses de l'autre garçon. Le jeu allait pouvoir commencer et qui sait, peut-être y aurait-il des résultats intéressants.

Tu sais, je peux te donner beaucoup de choses si tu acceptes de signer un simple pacte.

Le diable Twi faisait progresser ses mains en remontant le long des cuisses et il soufflait doucement sur l'oreille du pauvre petit Spike pris au piège.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Mar 16 Oct - 21:37



Allez, une petite touche d'humour par là, un ou deux bons conseils ici et là et enfin l'adresse de l'infirmerie pour tous les conseils cul-cul que l'infirmière se ferait un plaisir de vous donner. Tandis qu'il notait quelques bons sites vendant des bonnes choses, Spike sentit quelque sensations au niveau de son visage, en effet le vil Twilight s'était sournoisement approché de lui et lui murmure a l'oreille : Tu n'as pas l'air inspiré, tu as besoin d'aide ? On ne sait jamais. Et puis après tout, je suis certain de pouvoir te donner beaucoup d'idées pour ta rubrique .... Comment savait-il cela, que Spike manquait d'inspiration ces derniers temps? Et cette soudaine disparation de la part de la jeune femme dénommé Yuna serait-il un des symptômes de ce profond manque d'ingéniosité?

S'adossant a sa chaise, Spiki observa Twilight faire. Que cherchait-il a la fin? A faire peur ou même criser (du verbe contracter : "Faire prendre une crise" inventé par mes soins) Spike? Sérieusement, que voulait Twilight? Spike n'en savait rien a ce moment là, mais il était sur au plus profond de lui même que ça allait barder pour son matri-cul-e, et sur que notre Twi-Twi bien aimé allait tenter de profiter de notre briquet attentionné. Mais il ne se laisserait pas faire, Spike lutterait autant qu'il pourrait, quitte a appeler Julian via un des coursiers de l'infirmière !

Lorsque Twi appuya sa tête contre l'épaule de Spike, notre jeune blond regarda son reflet dans l'arrière plan noir du computer. Qu'est ce qui passait a travers la tête du biopsychokinésiste a ce moment même? Spike sentit le souffle chaud du délégué parcourir son épaule puis son cou. Au même moment, les mains du délégué s'appuyèrent sur les cuisses du Docteur Love et ce dernier ne put s'empêcher de se raidir d'un seul mouvement. Qu'est ce qu'il cherchait a la fin?? Serrant les accoudoirs de la chaise, Spike entendu :


-Tu sais, je peux te donner beaucoup de choses si tu acceptes de signer un simple pacte.


Et par ce pacte il entendait quoi? Pour le corps et les formes voluptueuse de la soeur de Twilight, le jeune facultien donnerait père et mère (Mère moins que Père tout de même). Il en frissonna rien qu'à l'idée que sa chevelure couleur épis de blé rencontre celle de Spike dans un fougueux rendez vous. Quoi de plus motivant n'est ce pas? Mais pourquoi notre briquet inter-national avait l'impression que Twilight prenait la place du diable dans cette histoire?

Tandis que les mains de Twi-Twi progressait le long des cuisses du jeune homme, ce dernier revoyait bien les formes alléchantes qu'il avait découvert en regardant la jeune femme se battre contre le pseudo-ange. Rien qu'a cette idée, un large sourire se dessina sur le visage de Spike, le genre de sourire qu'un directeur fait lorsqu'il se souvient que sa, ravissante, secrétaire a mis de la lingerie fine le jour même. Pas b'soin d'un dessin?

Spike se ressaisit, écarta le visage de Twilight de son épaule comme si il était une vilaine mouche qui ne faisait que vibrer a son oreille. Se retournant grâce a la motricité de la chaise (en gros le fauteuil de Sidney pouvait tourner), il regarda Twi dans les yeux avec un air on-ne-peut-plus-sérieux avant de lui dire :


-Que veux tu dire par "beaucoup de choses"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Mar 16 Oct - 22:40

Premièrement garder le sourire. Très important de sourire pour le moral de la victime. Lorsque le tortionnaire sourit, cela signifie que ce n'est pas terminé et que ça va être de pire en pire. Donc, pour rester dans l'optique d'être insupportable, il faut garder le sourire. Puis ensuite on peut tenter d'autres choses.

Deuxièmement, ne pas se vexer. Lorsque la victime future se défend, la laisser croire qu'elle va arriver à son but, sans pour autant passer pour un faible. Cet aspect du travail est le plus complexe. Il faut bien doser les moments de provocation et ceux de détente. Et la détente sert en général à se laisser totalement faire par son futur adversaire.

Troisièmement attendre les réactions sans manifester d'impatience. Si la victime ne réagit pas directement, cela ne fait rien, il suffit de la laisser aller à son rythme. Surtout ne pas brusquer les choses. Dans le cas présent, Twilight était toujours appuyé lascivement sur Spike qui finit par se retourner entrainant ainsi la perte de contact. La réaction n'était pas suffisante, il fallait attendre des paroles. Et celles-ci finirent pas arriver.

Twi sourit au Dr Love pour lui montrer qu'il était amusé de sa réaction. En effet, au lieu de le repousser, il demandait à en savoir plus. Cela signifiait clairement que le poisson était ferré. Maintenant il fallait remonter la ligne très lentement pour qu'il ne se détache pas. Et ensuite on pouvait dévorer sa proie. La manger toute crue...

Twi ne répondit pas tout de suite à la question, histoire de le laisser mariner (miam un bon Spike mariné aux fines herbes). Puis il s'assit sur son bureau et fixa Spikounet avec un air angélique qui ne devait tromper personne.


Beaucoup de choses ? Tu veux savoir ? Et bien cela peut passer par de nombreux plaisirs tu sais. Un pacte avec moi et tu pourras faire tout ce que tu désires. Mais je ne suis pas certain que tu sois à la hauteur ...

Il laissa la fin de sa phrase en suspend. Il sentait que Spike était intéressé et qu'il risquait de mordre encore plus à l'appât. Et dans ce cas, il montrerait que certaines choses étaient particulièrement dangereuses face à un délégué dans sa période perverse et sadique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Mer 17 Oct - 1:57

Spike regardait Twilight droit dans les yeux, avec la once de délire possible pour cette situation. Comment se pouvait-il que Spike se fasse "HAPPER" par le regard du jeune homme. L'offre était intéressante, cela est vrai, mais Spike se devait de refuser. Non pas parce que Aube n'était plus a son gout, mais bel et bien par respect envers Twilight. En effet, Spike n'était pas un enfoiré au point vouloir coucher avec la sœur d'un de ses amis. Non, Spike était un ange dans un corps de feu. Donc, il allait naturellement laissé de côté la proposition du jeune homme, et se remettre a son activité précédente, c'est a dire : Trouver comment mettre tout sa en forme. Mais Twilight lui sourit, d'une manière tout a fait perverse. A croire que les sous-entendus de Spiki avait fait "TILT" dans la tête du délégué, mais même si cela faisait un ricochet et une symphonie, Spike n'allait en aucun cas signer ce pacte.

Spike regarda Twilight s'assoir sur le bureau de Sidney et le regarder avec un air angélique qui lui allait si bien. Il devait en succomber des Julian de cette manière, mais Spike n'était pas un simple briquet. Il en avait vu et fait des choses, pas très saines a chaque fois, mais Spike avait derrière lui un passé de cobaye, et ce genre de regarde, quelque soit l'émotion qui venait a exprimer, se répercuter aussi sauvagement qu'une bête enragée dans sa cage. Pas la peine de vous expliquer que l'air de Spike était toujours aussi insensible et qu'il ne souriait plus maintenant. Spike devenait dur et ça allait barder si Twilight continuait :


Beaucoup de choses ? Tu veux savoir ? Et bien cela peut passer par de nombreux plaisirs tu sais. Un pacte avec moi et tu pourras faire tout ce que tu désires. Mais je ne suis pas certain que tu sois à la hauteur ...


Bien, si Twilight désirait jouer, ils allaient être deux a jouer, et pas de la manière la plus saine. Roulant quelque peu vers l'arrière. Spike se préparait mentalement a refaire vivre a Twi la mauvaise passe qu'il avait vécut lors de son pseudo-affrontement, et ça, Spike se promettait de lui faire ravaler ses belles paroles pleines de tentations. Quoi? L'infirmière? Rien a fichtre ! En ce moment ce qui comptait le plus, c'était le poing de Spike dans la face de Twilight, et le rêve de Spiki commença a se former lorsque notre briquet rempli d'une essence nommée "Violence" se leva et fit mine de vouloir s'en aller. Il regarda Twilight de haut en bas, avec un air proche de l'exaspération avant de se jeter sur ce dernier. En effet, notre Spiki Spike, d'habitude si gentil (Oui oui, il est gentil hein Spiki??) avait pris appui sur ses jambes et s'était projeté sur Twilight. Renversant tout ce qu'il y avait sur le bureau au passage, Spike avait du se cogner quelque peu les genoux contre le rebord du bureau. Mais a présent, il se trouvait à cheval sur Twilight.

Ne perdant pas une seule seconde, Spike mit un pied a terre et garda l'autre genou au sol, il posa sa main gauche près de la tête du tentateur tandis que l'autre main était perpendiculairement aligné a sa tête. Spike ne mit pas longtemps a faire enflammer son poing avant de dire a Twilight, en prenant bien soin de le regarder avec ses yeux rouges :


-Twilight, en ce moment je suis très instable. Et si tu continue sur cette lancée tu peux être sur que je vais t'envoyer dormir quelque temps sur le lit de l'infirmerie, alors laisse moi bosser je t'en prie.

Coupant la circulation de sécrétion chimique dans son sang, Spike regarda Twilight de nouveau, avant de commencer a se relever...


Dernière édition par le Mer 17 Oct - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Mer 17 Oct - 9:46

Enervé, de plus en plus énervé, voila ce qui pouvait caractériser l'effet que Spike donnait de lui-même. Et pour couronner cette impression d'énervement, dès que Twi eut terminé de faire ses avances il se jeta sur lui. Le jeune mutant sourit de voir déjà son plan fonctionner, mais il dut tout de même se rendre à l'évidence que sa tenue n'était pas des plus adéquate pour un combat. En effet, en propulsant Twi sur le sol, Spika avait fait remonter sa tunique qui maintenant était à la limite de l'indécence.

Twi se retrouva bientôt avec un Spike à califourchon sur lui, totalement débraillé et légèrement endolori au niveau du postérieur. Il se demanda si gémir à cet instant serait du meilleur effet, mais avant même qu'il puisse le faire, Spike le menaça de son poing enflammé. Miam, que les parties fines devaient être brulantes avec l'allume-feu ! Mais le cher petit garçon, car il ne faut pas oublier que Spike est le plus jeune entre les deux adversaires, sembla finalement se désintéresser de son tentateur et commença à se relever.

Twilight le regarda avec un regard peiné et se mit à sangloter. De petites larmes commençaient à couler sur son doux visage de porcelaine et il fixait Spike avec une peine sans nom. Il se redressa pour s'agripper aux vêtements de l'autre garçon et blottir sa tête dans le cou de l'allume-feu. Il pleurait maintenant à chaudes larmes et ne pouvait presque plus parler. Les seuls sons qui se faisaient entendre étaient les sanglots longs des violons de l'automne (les français parlent aux français ... désolé de cet instant d'égarement, je reprends).
Les seuls sont qui se faisaient entendre étaient les sanglots du jeune mutant qui à présent était totalement indécent. Sa tunique avait bien remonté et il était assit pratiquement nu sur le sol, les bras entourant Spike et pleurant toutes les larmes de son corps.

Pour ceux qui ne comprendraient pas le revirement de la situation, Twilight n'avait pas du tout l'envie de pleurer, non il n'était pas triste loin de là, et pour tout dire il en fallait peu pour qu'il se mette à éclater de rire. Mais pour le moment, il voulait que Spike ait pitié de lui, qu'il le serre fort dans ses bras et que l'appareil photo dissimulé fort habilement sur une étagère du bureau, continue à prendre des clichés compromettants. Car comment qualifier la probité et l'hétérosexualité du Dr Love si on le voyait avec un garçon à moitié nu pleurant sur son épaule. Il fallait encore que Spike se décide à consoler Twi en le prenant dans ses bras. Mais bon, l'est gentil le Dr Love non ?


Pardon, je ne voulais pas te déranger, c'était plus fort que moi. Dis, tu me pardonnes, je t'en supplie, fais de moi ce que tu veux, mais pardonne moi. Spike...

Le prénom avait été dit avec tellement de peine, de déception, de regret que l'on se demandait si Twi n'aurait pas du être acteur. Mais qui sait, une grande carrière allait peut-être l'attendre dans un futur proche. Quoi que, vis à vis de sa tenue, il faudrait attendre deux ans pour qu'il soit autorisé à tourner...

Tout en pleurant toujours, Twi fit descendre ses mains pour qu'elle agrippent à présent les hanches du briquet, le jeune mutant était donc maintenant blottit entre les jambes de Spike, la tête sur son ventre, les mains sur ses hanches et les vêtements débraillés. Il fallait simplement espérer que personne n'entrerait à ce moment, car de nombreuses questions pouvaient se poser sur les gémissements qui se faisaient entendre dans la pièce.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Mer 17 Oct - 14:16

-*Pourquoi ils me font toujours ce regard de cocker?*

C'est vrai quoi! Spike n'était pas inhumain, il avait réussi une première fois a déjouer la tentative de déstabilisation visuelle, mais Spike était un homme, et Twilight était gay, donc il avait tout pour déstabiliser Spike moralement. Et Spike en ce moment fut troublé et rongé par le désir d'en foutre une a Twi juste pour cet air de chien battu. Non mais! Pourquoi ça tombait toujours sur not' Spike ? Ne pouvait-il donc pas pour une fois entrer dans un domaine plus ou moins normal sans que cela sente la 4eme dimension a des kilomètres? De plus que cela ressemblait a une tentative pour l'envoyer directement dans un asile psychiatrique, on dirait que Twilight s'acharner a vouloir troubler notre briquet.

Tandis que notre jeune blond se relevait, Twilight s'était sauvagement agripper au corps de notre jeune doc' love. Spike lui même se sentait terriblement gêné, de plus ça ne fit qu'empirer lorsque Twilight commença a pleurer. POURQUOI ÇA TOMBAIT ENCORE SUR LUI? Tout les pleurs, les déboires amoureux et les attentat sentimentaux? Bien sur qu'il était docteur love lorsqu'il pénétrait ce bureau, mais déjà qu'il devait bosser alors POURQUOI Twilight s'acharnait? De plus quel était ce liquide qui couler du visage du délégué? Des larmes, rien de tel pour bien humidifier les vêtements de notre super-briquet. Spike resta interdit, regardant fixement la porte tandis que Twilight continuait a sangloter.

Spike se foutait bien de ce qu'il allait advenir de Twilight a ce moment même, il ne faisait que le laisser faire, sans doute une énorme erreur d'après lui, du moment qu'il se calmait. Lorsque Spike abattit son regard sur les épaules de Twilight, il vit que ce dernier était nu (\°o°/). OH MY GOD! Non mais qu'est ce qui lui avait pris pour se foutre dans une situation pareille ! Pourquoi Spike avait-il décidé de bien vouloir se mettre au boulot aujourd'hui! Il aurait bien voulu être a la place du prochain -et oui, quelqu'un vas sans aucun doute venir pour une raison quelconque vu la situation-, celui qui regarderait avec stupeur cette effroyable scène.


-Pardon, je ne voulais pas te déranger, c'était plus fort que moi. Dis, tu me pardonnes, je t'en supplie, fais de moi ce que tu veux, mais pardonne moi. Spike...


Spike ne dit rien, il sentait bien que quelque chose clochait. Pourquoi Twilight n'avait-il pas eu cette réaction lorsqu'il s'était battu avec Lesane? La question ne se posait plus pour le jeune homme, Spike se faisait véritablement bien tourner en bourrique. Tout commença a dégénérer lorsque l'autre mutant agrippa les hanches de notre spécialiste en relations amoureuses et qu'il se blottit encore plus près de lui. Spike exploser, et ça allait pas plaire a tout le monde. Spike leva le regard vers le plafond et serra lentement ses poings. Qu'est ce qui l'empêchait d'en foutre une bonne a ce dernier non mais!

Spike soupira et se détendit, il écarta les bras de Twilight qui le serrait de trop et le le repoussa. Rien ne vaut mieux que parler pour remettre ses idées en places. Spike le regarda dans le blanc des yeux et lui dit, tout en appuyant ses paroles par un haussement significatif de la chaleur dans ses mains. Il dosait juste, pour ne pas faire flamber les épaules de Twi-Twi sur le coup, mais la température montait dans les mains de Spike, et Twi allait avoir l'envie de ne plus faire chier notre briquet, surtout après :


-Twilight, arrêtes sérieusement.


Et Spike s'en alla, se rasseyant sur sa chaise a roulettes, il continua de taper quelques lignes sans but distinct, il aurait fini dans la journée, si Twi arrêtait de l'emmerder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Mer 17 Oct - 21:52

Se faire repousser n'était pas agréable, surtout quand notre peau nue touchait le sol froid. Mais Twi ne broncha pas, continuant à garder les yeux baissés et sentant encore quelques larmes couler. Il sentit ensuite des mains appuyer sur ses épaules. Des mains bien chaudes et agréables. Mais pour ne pas énerver trop Spike, il ne voulait pas se faire taper dessus tout de même, il releva la tête en tentant de retenir ses larmes.

Oui, car quand on commence à pleurer pour faire semblant, ensuite les larmes continuent à couler durant un petit moment. Et là, il pensait certainement avec raison qu'il devait se faire tout petit. Le ton de Spike et la chaleur se diffusant dans les épaules de manière assez désagréables. Il se fit ensuite réprimander pour une raison inconnue. Il devait arrêter, rien de plus facile, il suffisait de le demander.

Twi sécha ses larmes d'un revers de la main et se releva pour remettre de l'ordre dans sa tenue plus que légère. Puis il s'installa à son bureau avec un air renfrogné.


Ok j'arrête de te parler, mais tu n'étais pas obligé de me chauffer pour ça tu sais !

Ben quoi ? en réalité Spike avait bien chauffé le jeune mutant, il lui avait même chauffé les épaules. Donc ... techniquement parlant Twi ne disait que la vérité, mais par contre, le fait de dire la vérité avec un ton détournant allégrement les mots pour qu'ils prennent un sens plus pervers n'était certainement pas une bonne idée. Enfin ... Twi décida de ne pas continuer dans sa lancée pour perturber Spike, il risquait de s'en prendre une. Donc il ne fallait pas énerver le jeune enflammé.

Twi s'assit à son bureau et s'installa sur son ordinateur. Il prit un crayon et commença à le tapoter doucement sur le meuble, créant ainsi un bruit particulièrement répétitif et agaçant. Puis il visionna les photos prisent par l'appareil et sourit. Sur l'une d'elles on voyait parfaitement que Spike avait dans ses bras un garçon blotti contre lui. L'angle était parfait pour qu'on ne puisse pas reconnaitre Twilight, il avait bien fait de placer l'appareil à cet endroit. Enfin, sans cesser de faire son petit bruit très pénible, il imprima la photo sur l'imprimante posée à coté de Spike en légende on pouvait lire.
Le comportement pervers des étudiants, une enquête du SAR... Cette semaine le cuir dans tous ses états. Twi n'alla pas chercher la photo, laissant à Spike l'honneur de lire le texte. Il lança une seconde impression. La feuille indiquait. La prochaine une si tu t'avises encore une seule fois de me menacer. Et n'aie crainte, il y a des copies. Il continua à tapoter sur le meuble, brisant ainsi pour de bon toute tentative éventuelle de concentration. Puis, une fois qu'il fut certain que Spike ne pouvait plus travailler, il alla chercher de quoi se changer dans l'armoire derrière son bureau et entreprit de se déshabiller avant de revêtir des vêtements plus adaptés à une sortie dans les couloirs.

Il avait encore une fois réussi à énerver quelqu'un et attendait avec une grande impatience le futur plaidoyer de Spike.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Jeu 18 Oct - 2:38

Spike n'écrivait rien. Il ne pouvait rien écrire. Pourquoi avait-il été si violent envers Twilight? Ce dernier aurait peut-être dit quelque chose de réel. Peut-être ce fameux "pacte" n'avait en lui rien de diabolique. Spike commença alors a écrire quelque chose au brouillon sous la légendaire plate forme de traitement de texte qu'est "Works" pour dire "Pardon" a Twilight de manière assez rusé. En effet, Spike allait mettre en fond-d'écran le mot d'excuse sur l'ordinateur du délégué en tenue indécente. Et puis, Spiki avait toujours été en de bons termes avec Twilight, et ils ne s'étaient jamais bagarrés a proprement dire. Non, Spike avait toujours eu de l'estime pour Twilight. Il était sensé représenter tous les élèves au sein de la fac', alors pourquoi s'acharnait-il a semer la discorde et la zizanie là où il passait?

Ok j'arrête de te parler, mais tu n'étais pas obligé de me chauffer pour ça tu sais !


Spike aurait murmuré "Merci" si seulement la situation n'eut pas été si corsé. On dirait que depuis son combat avec Monsieur Crooks lui avait quelque peu dérangeait l'esprit. Rien n'était plus sur pour notre journaliste en terme de relation amoureuses. Comment vous dire qu'en ce moment Spike était dans la même pièce qu'un jeune homme lui faisant des avances malsaines? Comment vous expliquer ce que Spiki ressentait? Impossible, il aurait fallu vivre la scène pour comprendre l'air absurde de Spiki Spike.

Dés lors qu'un bruit sourd vint du bureau de Twilight, Spike cessa complètement toute activité cérébrale comme physique. Le bruit n'était pas agaçant mais captivant pour Spike qui semblait retrouver un certain rythme de travail. Le tempo que produisait Twilight donnait un certain style dans la manière d'écrire de Spike, et celui ci tapa donc sur les touches de son clavier a la même vitesse que les "toc" du crayon. Dés lors que Spiki finit de taper son premier paragraphe, il entendit le bruit très "violent" si l'on put dire de l'imprimante. En effet, elle remuait comme un coq dont on avait coupé le cou de manière rapide avant de s'arrêter brutalement et que le papier imprimé ne sorte lentement. A croire qu'elle imprimée sans que ce soit fini d'être écrit ! Mais non, lorsque Spike lut le titre, il failli s'étouffer dans sa salive. Ce garçon sur cette photo, c'était lui aucun doute. Mais le jeune homme, c'était Twilight ! Un second vrombissement violent et un autre papier sortit, cette fois-ci il disait clairement que mieux valait que Spike se tienne a carreaux.

Twilight était-il donc aussi fourbe? N'avait-il donc pas d'estime? Spike écrasa le papier entre ses mains en regardant le délégué s'en allait. Lentement mais surement, comme vous l'aurez deviné, la sécrétion chimique qui faisait de not' Spiki un mutant déferla dans ses veines, et une marque assez profonde commençait a apparaitre sur le bureau de Sidney. Il se releva lentement, en observant Twilight franchir la porte. Pendant que Spike tenait fermement cette feuille de papier, sa main gauche s'enflammait, remontant jusqu'à son bras, puis ses épaules. Finalement Spike décida que cela s'arrêterait là, déjà que ça le fatiguait encore plus vite qu'une simple main.

Il courut donc vers Twilight, ouvrit la porte a la volée et attrapa le biopsychokinésiste par l'épaule. La même épaule qu'il avait précédemment tenu en espérant que Twilight aurait compris le message. Il le retourna et le plaqua contre le mur à l'aide de son Cubitus (le truc qu'on appelle "l'avant-bras"). Il regarda Twi', fulminant de colère contre ce dernier pour le coup fourbe envers lui. Mais Spike ne le frappa pas, enfin pas physiquement. Il retira son bras, et dit a Twilight :


-Sincèrement, tu n'as rien d'autre a faire? Vas-y, fais en la une du S.A.R. Je te laisse même rédiger l'article. Tu expliqueras aussi le fait que tu n'ai rien d'autre a f**tre que de semer la discorde là où tu passes en faisant des coups aussi bas a tes collègues. Tu n'as pas vécut les choses que j'ai vécu, tu ne sais rien de la vie du mec que tu regarde actuellement et sois-en sur que tu te coucheras ce soir sans en savoir plus.

Spike jeta la feuille qui avait cramée dans sa main avant de retourner dans le bureau. Il avait encore quelques articles a faire, et tout un bordel a ranger. Il n'avait pas l'esprit a perdre encore quelques minutes en enguelant encore Twilight, si Sidney voyait ce bordel, elle userait certainement de son fouet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Jeu 18 Oct - 19:22

Twilight sentit les mains de Spike l'attraper et il se tendit dans l'attente de la chaleur. Mais non, rien, c'était déjà ça. Ensuite un petit discours fit son apparition dans la bouche de l'autre garçon. Pauvre petit être innocent, il croyait être le seul à avoir vécu des choses douloureuses ? Twi se ferait un plaisir de le détromper. Mais ce qui le toucha le plus fut le regard blessé de l'autre. Bon, il avait été un peu loin, mais que faire ? Il n'était pas possible pour le moment de rattraper son comportement. Par contre il pouvait montrer à Spike qu'il n'était pas le seul à avoir eu des problèmes.

Twi regarda l'allume-feu et retourna sans dire un mot à son bureau. Il lança alors une impression comme un mot d'excuse.
Désolé je suis un peu idiot parfois, je sais que tu m'en veux, mais bon, je vais quand même détruire les photos et te laisser tranquille bientôt. Il effaça les preuves et commença à réfléchir à ce qu'il allait dire. Il soupira en songeant que Spike aurait pu devenir un ami. Mais bon, que faire ? Que dire à ce garçon qui semblait lui aussi avoir eu des problèmes. Twi soupira et prépara son discours.

Il s'apprétait à parler quand son nouveau portable se mit à sonner. Il le prit, surpris, presque personne n'avait ce numéro.


Twilight Taboï, j'écoute.
Comment avez-vous eu ce numéro ?
Non, jamais !
Je ne suis pas intéressé !
Pu*** mais ferme ta gu**le !


Et le téléphone reçut le même traitement que le précédent, il vola à travers la pièce et explosa sur le mur éparpillant ses composants moribonds aux quatre coins de la pièce.

Twilight frappa sur son clavier et prit sa tête dans ses mains. Il sentit avec stupeur de nouvelles larmes, sincères cette fois, couler le long de ses joues. Il ne devait pas pleurer réellement devant Spike, il devait montrer qu'on pouvait être fort et oublier le passé.

Twi voulut se relever mais il ne voyait plus ce qui se passait, il avait les yeux brouillés et comme toujours dans ce genre de cas, il se prit le coin du bureau au niveau de la taille. Un cri plus tard, le jeune mutant frappait le mur de colère et de tristesse. Il voulait être un garçon normal, ne plus être contacté par l'autre et surtout pouvoir faire des blagues sans se retrouver en position de faiblesse. Il était réellement inutile et stupide.


A quoi bon, je suis nul...

Ce n'était qu'un souffle de voix mais Spike l'avait peut-être entendu. Et maintenant que la situation avait changé, Twi ne se faisait pas d'illusions sur la réaction de l'allume-feu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Ven 19 Oct - 20:59

A quoi bon taper des conneries sur son clavier hein? Spike n'avait pu la tête a faire son article du moment et de plus, ses doigts commençaient a trembler sous toute cette pression mentale. C'est vrai quoi, pourquoi cette foutue histoire tombait sur Spike? Personne, hormis ce beau jeune homme a la crinière de feu qu'on appelle Spike, ne pouvait-il donc entrer dans cette pièce et se laisser faire par Twilight? Que la vie est compliqué nom de dieu. Pas possible, et pourquoi ça serait TOUJOURS Spiki qui se lance dans des situations pareilles hein? Faudrait qu'il pense un peu a se trouver un larbin qu'il enverrait sonder les pièces de la Facultée avant de s'y rendre.

Spike posa sa tête contre son clavier. Son corps semblait lui faire mal a cause du liquide chimique qui avait déferler dans ses veines quelques instants plus tôt. Le pire c'est que cela ne lui arrivait que rarement lorsqu'il poussait sur le bouchon, et là, ce n'était pas vraiment lui qui avait poussé dessus. Spike n'avait pas poussé tout court. Il n'avait poussé rien, ni un hurlement, ni un cri. Peut-être avait-il poussé Twilight sur la table, ou bien même dans le sens inverse. Mais Spike se foutait bien de ce que j'écris en ce moment même, pour le moment seul une Aspirine serait la bien venue (Et Si possible une femme s'appelant Aspirine aussi Wink ).

La photocopieuse-monstrueuse se lança a nouveau dans un vrombissement terrible. Spike n'y jeta qu'un coup d'oeil, sachant bien que cela serait Twilight qui lançait l'impression de la une du S.A.R . Il reposa donc sa tête sur le clavier avant d'entendre une symphonie technologique: Le téléphone de Twilight sonnait. Prenant sa tête entre les mains, Spike regarda son écran où était inscrit des multitudes de lettres. Il aurait peut-être du arrêter le logiciel de traitement de texte soit dit en passant. Mais, alors qu'il s'apprêtait a quitter ce monde fou et diaboliquement mauvais, Spike entendit Twilight répondre au téléphone. Ne se sentant nullement concerné par sa vie privée, Spike appuya sur le joli bouton d'arrêt de la station de travail informatique avant de poser une main ferme et décidée sur son bureau. Il avait besoin de repos et il allait en prendre, direction? Le parc...

Seulement, les dernières phrases de Twilight attirèrent plus l'attention de Spike que sa fuite. Les morceaux de téléphone qui volèrent dans la pièce également, mais moins que les paroles dites a l'interlocuteur. Spike s'assit sur la chaise de Sidney avant de regarder longuement Twi'. Pourquoi lui aussi avait-il le don de se foutre dans une situation pareille? Pourquoi ne pouvaient-ils donc pas tous les deux éviter ce genre de situation (Pas très plaisante je vous l'accorde) et ne se rencontrer que dans de bon moment? Oui, je vous l'accorde une nouvelle fois, qu'est ce que serait un bureau de délégué sans délégué barjo? Et bien cela serait une facultée un peu morne, et surtout ça serait une facultée sans Twilight.

S'adossant aussi mollement que possible sur le dossier de son siège, Spike regarda Twilight se levait - En prenant bien soin de se ni*er la taille sur un coin ((Coin coin?) du bureau - avant de frapper avec rage le mur. Spike? Et bien comme toujours, il se faisait avoir. Il avait eu beau être un cobaye pour la G.C, vivre dans une famille de déjantés (Prochaine chronique), ou encore voyager dans des pays où la langue fut l'obstacle le plus récidiviste, Spike pas tout le temps a résister aux larmes sincères. Comment reconnaitre des larme sincères? Ce sont les larmes qui tombent d'un coup sans prévenir. Vous aurez beau voir l'humidité monter dans les yeux de la personne concernée, vous ne saurez qu'après la descente des premières larmes qu'elle pleure. Puis, viennent les sanglots, les spasmes ou encore les lamentations. Ceux là sont souvent traitres car ils peuvent être utilisés lorsque les larmes sont fausses. Puis, lorsque les larmes sont réelles, c'est en général lors de la seconde grosse crise de sanglots que les larmes s'arrêtent un court instant. On croit que c'est fini, que finalement tout est passé, comme le soleil après la tempête, mais non, ça recommence et ce sont parfois nos oreilles qui en font les frais.

Spike se leva d'un geste brusque tout en massant son crâne. Il entendit le soupir de Twilight qui se dénigrait lui même. Non, là Spike n'allait pas laisser passer cela. Il se rapprocha donc a grand pas du délégué et le fit pivoter de manière a être face a lui. Spike se reteint de le gifler. Non, ils allaient faire autre chose ensemble, quelque chose d'autant plus brutal que les coups, mais cette fois-ci au moral. Son air renfrogne se transforma en léger sourire, avant de dire a Twilight avec un air sadique :


- Arrêtes de pleurer. Qu'est ce que dirais ta soeur si elle te voyait dans un état si lamentable? Je pense, que nous allons effectivement nous amuser toi et moi..


Quoi? Comment ça y'as des sous entendus dans c'te phrase? Mais vous savez quoi? Si vous n'êtes pas content, et bien je vous "
Spoiler:
 
"!!!





- Tu as toujours envie de blaguer au dépend des autres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Sam 20 Oct - 14:26

Twilight sentit que l'autre garçon approchait. Il savait ce qui allait se passer ensuite. Il sentirait les mains sur son corps. Il serait retourné pour lui faire face et il pourrait alors être consolé. Ou frappé au choix ! Mais Spike décida de faire encore autre chose. Il lui fit des avances. Twi eut un regard surpris et se demanda à quel jeu ils allaient jouer. Un jeu très intéressant et très connu était le jeu du docteur. Pour les incultes, je l'explique (et vous pourrez l'appliquer avec l'un de vos amis c'est très divertissant). Le jeu se joue en règle générale à deux participants, parfois il peut être joué à trois mais rarement plus, ou alors ce n'est plus le docteur, mais l'infirmerie ou l'hôpital (totalement jouable d'ailleurs mais demandant plus de concertation entre les participants). Donc je vais expliquer la règle à deux joueurs. L'un des deux prend le rôle du patient, l'autre celui du docteur. Il n'est pas nécessaire d'avoir de véritables notions de médecine pour être le docteur, simplement quelques notions élémentaires d'anatomie (ne pas confondre le cou avec la cheville par exemple). Les tenues sont libres, on peut considérer que si le docteur porte une blouse blanche c'est mieux. Le patient entre dans le bureau du docteur (une chambre par exemple) et expose son problème de santé. Le problème ne doit pas être une maladie trop prononcée, plutôt une douleur quelconque sur le corps. Par exemple, mal au dos, à la taille, aux hanches ou tout autre endroit médian du corps. Il est possible aussi de le faire avec une douleur au bras ou aux pieds, mais c'est moins utilisé. Ensuite le docteur demande au patient de se déshabiller pour pouvoir l'ausculter. Alors il a tendance à palper la zone douloureuse et le patient surenchéri en poussant de faux petits cris de douleur. Le docteur, très professionnel, propose alors au patient un massage pour détendre la zone douloureuse. Ensuite seulement, il pourra effectuer un diagnostic précis et proposer au patient un massage réciproque des zones tendues du corps. Voila la règle du jeu du docteur.

Et Twilight adorait ce jeu, il avait déjà songé proposer à Julian de le faire. Mais si Spike voulait y participer aussi, il avait déjà son idée sur le rôle de Julian. Spike, le patient, Twi, le docteur et Julian l'infirmier ! Oui, ce serait parfait. Mais alors que le jeune mutant rêvassait à son futur jeu, il fut interrompu par une question. Le ton n'était pas très précis, que voulait-il dire par là ? Le jeu du docteur ok, mais le jeu du pensionnat anglais du XIXème siècle il l'aimait moins. Comment ça vous ne connaissez pas ce jeu. Je ne vais pas l'exposer ici mais en note de bas de page pour ne pas perturber votre lecture.*

Twi décida tout de même d'entrer dans le jeu de Spike et d'accepter pour une fois de participer à cette reconstitution historique. Il fixa l'allume-feu avec une lueur perverse dans le regard et répondit alors à sa question.


Non monsieur, je suis conscient de ma faute et j'implore votre clémence pour le juste châtiment que je mérite amplement.

Il se recula alors et se mit à genoux dans un coin de bureau avec les mains sur la tête. Au moins de jouer l'empêcher de penser à l'autre, celui qui lui avait téléphoné. Et puis après tout, ce n'était qu'un jeu innocent n'est-ce pas ? Il précisa tout de même à Spike quelques points.

Par contre avant qu'on commence à jouer réellement, si jamais je te le demande tu arrêtes parce que je n'aime pas trop avoir mal. Et puis je crois qu'il faudrait aussi demander à Julian de venir, il pourrait être le surveillant général et me donner ma punition, je crois que j'aimerais mieux.

Il fixa alors Spike avec un regard totalement soumis, attendant de savoir s'il acceptait cette règle.

_________________
*Au cours du XIXème siècle, les pensionnats anglais étaient considérés comme les plus stricts au point de vue disciplinaire. Le jeu consiste à récréer cette ambiance (dans un but historique et pédagogique) au travers d'une scène de punition. Le puni doit alors en règle général recevoir un châtiment corporel quelconque suivit d'une séance de docilité prouvant qu'à présent il sera très gentil envers la hiérarchie.


Pour plus de détails sur ces jeux, n'hésitez pas à m'envoyer un MP.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Lun 22 Oct - 5:17

L'homme qu'on appelait Twi' avait pris un soudain air pervers. Que lui arrivait-il? Pourquoi l'on voyait toujours un petit côté pervers a chaque phrase de Spike? Faudrait qu'il demande a quelqu'un un jours, cela commençait tourner au désastre. Spike, s'armant d'une patience et d'un humour a tout épreuve, regarda Twilight lui répondre quelque chose de complètement farfelu. Il lui parlait de clémence et de châtiment. Oui, mais quel châtiment? Rester dans une pièce avec tout le M.I.L réuni, de passant a Vitalie jusqu'à Logan? Ou alors d'assister a une déclaration d'amour de Fraust envers Iwëne? Quel genre de châtiment? Non... Quand même pas ce genre de sentence?

Si, Spike eut sa réponse très vite lorsque Twilight parti se mettre a genoux dans un coin de la salle. MAIS IL NOUS FAISAIT QUOI????! Pourquoi toujours voir le côté pas sein sain chez Spike? Non, prochaine visite qu'il effectuerait en dehors de l'ile : Un Psychiatre, de préférence féminin. Au moins il pourrait vérifier ses pensées. Spike avait les yeux perdu dans un total manque de courage ( Oui, un peu comme ça U_U). Fallait bien qu'il trouve un truc a répondre au délégué... Mais quoi? Lui qui semblait être déjà bien pris dans son jeu. Spike se releva et s'approcha de T
Twilight. Il lui mit la main sur la tête avant de tirer cette dernière vers l'arrière, de manière a la regarder droit dans les yeux. Spike le fixa quelques instants qui lui parurent long, a attendre de trouver les bons mots, côtes a côtes. Une phrase sensée :


-Bon, mettons les choses au point. Tu peux être sur que je ne te frapperais aucunement et arrêtes de t'imaginer des trucs ici même ça m'arrange pas. Je te propose de faire le genre de blague que tu m'as faite lorsque je suis arrivé dans le bureau, a l'extérieur.


On dit que la tripe soutient la panse. En voilà un exemple. Spike soutenait sa thèse dont toutes ses paroles auraient un sens pervers par moment. Il venait de proposer a Twilight implicitement de quitter ce lieu de travail pour aller s'amuser dehors. Oui mais pourquoi? Disons que si Spiki restait un seul moment dans cet endroit avec Twilight, il aurait vite fin de mettre fin a la vie du jeune biopsychokinesiste. Relâchant sa tête, Spike se dirigea vers le milieu de la salle. Qu'il le suive ou pas, Spiki irait faire un tour dehors. L'air frais change les idées, et puis la journée était assez belle tout de même, faudrait pas louper ça.


HRPG: Désolé si c'est pas super <.<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   Lun 22 Oct - 16:07

Allons bon, il voulait changer les règles ? Car logiquement le fautif ne doit pas regarder la personne qui le punira. Mais si c'était ce que voulait Spike alors. Twi se laissa faire et observa l'air volontaire du jeune mutant en face de lui. Il écouta ensuite les paroles et eut le bon sens de rougir légèrement en comprenant que non, il ne voulait pas jouer à ce jeu et qu'il proposait d'aller s'amuser dehors.

Dehors pour refaire la blague. Oui cela pouvait être amusant, mais il y aurait des choses à changer. Pas que Twi ne veuille plus s'y coller, mais il faisait relativement froid dehors et il ne comptait pas sortir vêtu d'une simple tunique. Mais pour Spike, avec son corps de feu (et son regard de braise) cela devait être possible. Twilight repartit en direction de l'armoire où il avait laissé la tunique et il la prit avec lui.

Puis il rejoignit Spike dans les couloirs pour commenter son idée.


Oui, tu as raison, cela pourra être très amusant. Mais je ne suis pas certain que tu arrives à bien jouer la comédie. Tout à l'heure tu as failli me faire peur tout de même.

Il lui tendit la jolie tunique rouge avec un gentil commentaire.

J'espère qu'elle sera à ta taille, parce que sinon tu vas attraper froid. Tu peux réchauffer toutes les parties de ton corps ou pas ?

Et il sortit de la Faculté, laissant Spike passer devant pour le conduire à l'endroit qu'il désirait pour mettre leur jeu en place.

-> A toi de voir où on va maintenant Spiki

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue au BDE (délire)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenue au BDE (délire)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au plaisir de vous lire...
» Donneriez-vous "Le vicomte pourfendu" à lire pour des 5e ?
» contente de mes courses (une belle pile à lire en perspective) !
» livres à lire cet été
» Pourquoi lire la Bible ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: