AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le bal de la Saint-Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Dim 2 Sep - 16:55

La jeune femme se présent a donc a lui. Elle s’appelait Hailey Daniels. Et puis, sans même qu’il est pu répondre quoi que se soit, elle enchaina sur le fait que le jeune homme avait longuement observé le collier qu’elle portait autour du cou. Elle le prit délicatement dans une main et le leva légèrement pour mieux lui montrer. Apres quoi, elle lui expliqua donc que son collier venait de sa mère qui lui avait offert lorsqu’elle se trouvait en Australie.
Dès ce moment là, il comprit que la jeune femme était elle aussi d’origine australienne. Il n’avait plus de doute à avoir. Elle enchaina de nouveau en lui disant qu’il en était de même pour lui en lui lançant une nouvelle fois, un petit clin d’œil qui ne passa pas inaperçu au yeux du jeune Deepest.

Il annonça donc avec un sourire : « oui, je viens aussi de l’Australie ». Et puis son sourire s’effaça de son visage : « Mais je n’ai pas connu eu la chance de connaître ma mère. Tu as bien de la chance d’avoir un tel souvenir. Pour ma part, j’ai vécu presque toute mon enfance dans un orphelinat, qui se trouvait un peu reculé des grandes villes ». Alexandre se taisit ensuite. C’est vrai qu’il aimait l’Australie même si ses souvenirs n’étaient pas souvent jalonnés de rire et joie.

Et puis, un autre garçon arriva soudainement, et accosta la demoiselle avec qui parlait le jeune Deepest. Apparemment il connaissait déjà Hailey a en jugé par la façon familière dont il s’exprimait avec elle. Alexandre quand a lui, ne l’avait encore jamais rencontré, n’y même croiser dans les couloirs de la faculté. Apres quelques secondes, la demoiselle effectua les présentions. Alexandre regarda le garçon droit dans les yeux tendant sa main pour serré la sienne, il lui disa avec un petit sourire : « bonjour, ravi de te connaître ».

Et c’est alors que du coin de l’œil, par-dessus l’épaule de Spike, Alexandre aperçu au fond de la salle, une silhouette de dos, qui lui paraissait étrangement familière, cependant habiller comme elle était, il avait du mal a mettre un nom dessus. C’était une demoiselle puisqu’elle portait une robe, mais de la ou il se trouvait il avait du mal à la reconnaître. C’est alors que la jeune fille se retourna et le jeune Deepest arriva enfin à apercevoir le profile de celle-ci. Alexandre eu soudainement un point au cœur et son visage laissa transparaitre un petit émoi devant la beauté qu’elle dégageait. Elle était vêtue d’une robe blanche qui lui allait à ravir et son sourire qui transparaissait sur sa figure faisait émaner sa beauté. Le jeune resta ainsi, l’espace de quelques secondes comme perdu dans ses pensés.

Et puis il en revint à la demoiselle qui se tenait non loin de lui. Buvant une autre gorgé du cocktail qu’il tenait dans sa main gauche, il lui demanda juste après : « Et tu vivais où en Australie ? Plus du coté de Sidney ou à l’opposé ? ». Pour une fois qu’il rencontrait quelqu’un qui venait de là-bas. Il allait peut être reconnaître certaine chose, ou des détails. Cette rencontre promettait d’être intéressante aux yeux du jeune homme …
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Dim 2 Sep - 20:56

Tout allait bien , Spike n'avait pas encore fait de vol plané a travers la salle , ni même marcher sur les pieds de la diablesse aux jolis yeux . Ca doit sacrément faire mal une paire de sneakers sur les pieds tout de meme . Passant entre les danseurs , Spike se sentait a la fois crispé comme Déchu parce qu'il ne savait absolument pas danser ce genre de danse , mais pourtant faut il fallait bien trouver un moyen pour se rapprocher de c'te plante carnivore , il n'allait tout de même pas restait froid avec l’une des rares jeunes femmes l’ayant adressé la parole alors qu’il venait d’arriver a la Faculté ! Même s’il n’avait pas eu de sensation qu’elle lui avait causé pour lui démontrer quelconque aide , Spike s’en était quand même senti reconnaissant de ne pas être passer pour un homme invisible , et ceci dit , il n’avait pas tout fait aussi pour lui prouver qu’il était quelqu’un de bien .

Juste a son regard ,Spike remarqua que quelque chose clochait ,comme s’il elle était surprise de ses piètres capacités de danseur ,sa fallait pas en douter hein , Spike ne commettait pas de faute , mais il ne se faisait pas remarquer par son aptitude a faire bouger la jeune demoiselle . Ils dansaient a eux deux , flânant comme deux brises de vents par-dessus l’océan Mais il était vrai que son regard semblait cacher quelque chose , il semblait réclamer quelque chose . Plus d’action peut être ? Un baiser suffirait , mais le destin voulut que Spike use de toute son imagination possible et encore encore utilisable pour essayer de mettre en place quelque chose d’agréable et sans danger a la fois , humm , dur dur . Il faudrait trouver quelque chose qui n’explose pas ; qui ne brûle pas , qui ne fait pas mal et surtout qui ne la laisse pas de marbre . Combien de vous ont en ce moment la même idée que Spike ?

Et oui ,car sur le visage angélique a ses temps perdus se dessinait un sourire que Zira connaissait sans doute assez bien , un subtil mélange de perversité , de sadisme ,de conneries et de niaiseries aussi ; Et pour que ce soit croyable , il ajouta les yeux de l’innocence . Zira pourrait etre contente d’elle ,il avait sortit la grand jeux . Sa main droite qui était posé avec une certaine douceur sur les reins de la jeune plante vénéneuse alla directement se poster de l’autre côté en passant par le dos de la jeune femme . La rapprochant de lui par la même occasion , Spike continua a la scruter droit dans ses yeux , ne baissant nullement le regard, les iris de Spike reprirent leurs teintes rouges . Ceci fut sans doute causé par la grande accélération de son rythme cardiaque . En parlant de rythme cardiaque , Spike pouvait sentir le cœur de cette chère Mlle Maï battre dans sa poitrine . Mais l’on sentait la musique faiblir , pourquoi la chance lâche t’elle toujours ses adeptes au moment crucial ? De sa main gauche , Spike saisit la nuque de Zira , et rapprocha dangereusement sa tête de la sienne . La minute Maï , la seconde Spike Spiki laissa échapper un simple souffle , souffle qui ne sentir que bon et colla ses lévres contre celles de Zira qui semblait pourtant ne rien comprendre a ce qui lui arrivait.. Sentant le plaisir de l’objectif masculin accompli , Spike décolla ses lévres avant de rougir et souhaita timidement a sa cavaliére d'une voix assez faible , juste pour qu'elle l'entende ,comme une déclaration secrète :

-J o y e u s e S t - V a l e n t i n …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Lun 3 Sep - 22:34

Hailey regarda Spike et et Alexandre se serrer la main. L'Australien salua chaleureusement la joyeuse tête brûlée, et Spike ne tarda pas à prendre congé. Si elle aimait bien le jeune Baret, elle avait envie de profiter de sa conversation avec un compatriote. Elle salua néanmoins son jeune camarade d'un sourire et d'un signe de tête entendu... et fut surprise de le voir se diriger, comme Dylan avant lui, vers Zira. C'était étonnant de voir à quel point les plantes les plus farouches attiraient les attentions...

Mais comme ce n'était nullement ses affaires, elle laissa Spike vaquer à ses occupations, quoiqu'il attende de Zira, et elle regarda Alexandre tandis qu'il reprenait la conversation. Ainsi, il n'avait plus de mère... Comme pour les exactions dont étaient victimes grand nombre de mutants, Hailey ne pouvait pas savoir ce que signifiait le fait d'avoir perdu un membre de sa famille. Alexandre semblait plongé dans ses souvenirs, et pas les plus agréables.

Puis il laissa dériver son regard dans la salle comme, pour se changer les idées. Et lorsqu'elle vit ses yeux se fixer sur une délicate jeune fille vêtue de blanc, Hailey réprima diffcilement un sourire. Il ne fallait pas être grand clerc pour deviner qu'il devait se passer quelque chose entre ces deux-là... Puis il se détacha de sa contemplation et reprit sa discussion avec Hailey.

Se râclant la gorge, elle se demanda quoi dire, avant de répondre:
"Je suis désolée pour ta mère, Alexandre. Pour répondre à ta question, j'ai vécu dans le village militaire d'une base dans le bush, mais j'allais à l'université de Sidney, effectivement. Mon père..."

Mais elle voyait bien qu'Alexandre était un peu ailleurs, tout aussi charmant fut-il. Aussi elle ne put s'empêcher de mettre les pieds dans le plat:
"Je serais ravie de discuter avec toi, et de t'aider si je le peux mais, en un soir comme celui-là..." Elle le poussa joyeusement du coude en lui indiquant Aurélie, un large sourire amusé sur les lèvres:
"Qu'est-ce que tu attends pour aller l'inviter à danser?"


Dernière édition par le Mar 4 Sep - 0:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Mar 4 Sep - 21:43

La joue collé contre la vitre froide de sa chambre, Yuna réfléchissait... Cela ne lui arrivait pas souvent, il fallait dire qu'elle avait l'habitude de foncer sans jamais se poser de question mais la c'était plus que différent. Elle avait peur de s'ennuyer, elle qui était d'un tempérament sauvage, rester enfermé 24heures l'inssuportait au plus haut point.Son sac était posé sur son lit sans qu'elle ait prit la peine de l'ouvrir, ce qu'elle voulait c'était se dégourdir les jambes et rester la n'était pas simple. Elle n'était pas d'un naturelle réservé mais se être sociable n'était pas une de ses qualité. Elle avait bien compris qu'il y avait une soirée en bas dans la salle des fête, mais elle hésitait à y aller. Elle ne conaissait personne et elle savait en plus que c'était pour la saint valentin se retrouver entourer de couple l'écoeurait profondément. Avec un soupir qui fit apparaître une forme de bué sur la vitre, elle regarda le tissus noir de la nuit envelopper l'établissement. Si seulement elle avait put faire un sprint à l'extérieur et sentir le vent glacé l'entouré engourdissant chaqun de ses membres...

Bon il fallait qu'elle bouge et même si c'était pour danser sur un pauvre piste de danse elle le ferait. Elle se saisit de son sac et le vida. Il n'y avait vraiment pas grand chose à l'intérieur, le minimum vitale. Parmit ces deux trois tenu elle trouva ce qu'elle cherchait. Dans une petite housse noir elle sortit une magnifique robe. Elle était rouge avec des coutures dorées qui formait un dragon. Yuna l'avait reçu de sa mère. Cette derbière était chinoise d'origine et elle l' avait reçu pour son premier bal. C'était au tour de Yuna de la porter désormais. Elle se saisit donc du fin tissus de soie et pénétra dans la salle de bain. Après un bonne douche elle s'habilla. Elle savait que le bal se finirait sûrement bientôt mais il fallait qu'elle sorte. Elle s'habilla puis fit sécher ses cheveux. Elle mit les gants rouge allant avec la robe gardant ses deux bracelet or et son porte bonheur toujours accroché autour de sa tête. Elle se munit d'un collier avec une pierre rouge étincellante, puis se décida à se regarder dans le miroir. Magnifique n'aurait pas été le mot adéquate son regard trancperçait dans cette univers féminim. Mais on pouvait le dire, elle était belle, la robe échancré sur le côté la laissait libre de ses mouvement. Elle attacha ses cheveux en un chignon laisant sortir quelques mèches puis quitta enfin la chambre.

Poussant la porte, Yuna pénéra à l'intérieur de la salle bondé. Elle faisait comme tache parmit tous ces gens mais elle s'en fichait complétement. Comme elle le savait, de nombreux couples dansaient sur la piste et elle résista à un haut le coeur. Maintenant qu'elle se trouvait la, elle n'avait plus qu'une envie, s'enfuir. La chaleur qui se dissipait la rendait malade et il fallait qu'elle trouve un moyen de se rafrraichir le plus vite possible. Sans s'occuper des autres, Yuna traversa la piste de danse, se glisssant avec une agilité surprenante entre les couples. Soudain elle s'aréta. Elle avait cru apercevoir...oui c'était bien lui.. Spike était donc la en compagnie d'une charmante demoiselle. Elle réprima une envie de rire mais au lieu de ça ele lui envoya un regard glacial suivit d'un sourire ironique. Il ne lui rappelait décidément pas que de bon souvenir et de plus il dansait comme un pied. Puis en deux seconde elle était à l'autre bout de la pièce. Elle aperçut Sidney en compagnie elle aussi d'un messieur mais leur discussion ne semblait pas tourner autour de l'amour. Yuna s'avança vers le fond de la salle. Elle avait entrouverte une fenêtre pour laisser l'air arriver jusqu'à elle. Elle regrettait maintenant d'être arrivé jusqu'ici entouré de ces inconnus, cette ambiance lui donnait froid dans le dos. Il nelui restait plus qu'à attendre la fin. Elle se retourna et faisant face à tous ces mutants, elle se perdit dans ses pensées...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Ven 7 Sep - 18:29

La demoiselle s’excusa au près d’Alexandre sa pour la mère, et continua en lui expliquant qu’elle avait été à l’université de Sidney. Le jeune homme enchaina en lui répondant : « non, ne soit pas désolée. Je n’ai pas connu ma mère pas ce qu’elle m’a abandonné quelques temps après ma naissance. C’est tous ce que je sais, et je ne veux pas en savoir plus. La seul chose qu’elle ma laissée, c’est le nom et le prénom que je porte ».

Le jeune Deepest se perdit encore un quelques instants dans ses pensés, et puis, il ajouta : « Sidney …, Ce n’était pas très loin de loin de là or se trouvait l’orphelinat ou je vivais. Mais c’était à l’extérieur de la ville, à une bonne quarantaine de kilomètre. On y allait pas tous les jours, mais j’ai quand même quelques vagues souvenir ». En réalité il n’y était pas allé très souvent dans cette grande ville. Il avait donc un peu du mal en s’en souvenir, mais il lui en restait tout de même quelques brides de souvenir.

Hailey lui donna ensuite amicalement, un petit coup de coude en lui disant d’allé inviter la jeune fille vêtu d’une robe blanche, qu’il regardait depuis un petit moment. Un peu surpris de la réaction et de l’enthousiasme qu’elle avait mit dans son coup, Alexandre tenta de lui répondre en bafouillant un peu : « Ah, heu oui …, ou plutôt … non. En fait, risque d’être difficile, je ne sais pas danser… . Je risque de lui écraser les pieds … ». L’excuse était bien mince, mais pourtant, c’était la stricte vérité. Il n’avait jamais apprit à danser, et donc, ne connaissait aucun pas de danse.

Le jeune homme se rattrapa quand même : « Évidement, j’aimerais bien l’invité à danser, mais sérieusement, je serais une véritable catastrophe ambulante » ajouta t’il en riant légèrement et en se grattant la tête. Le jeune Deepest leva une nouvelle le verre qu’il tenait dans sa main gauche et le porta à sa bouche. Finissant ce que contenait celui-ci, il le posa ensuite sur le bar qui se trouvait juste derrière lui. Et puis, se rappelant de quoi la jeune femme venait de lui parler, il lui annonça : « Mais tu allais me parler de ton père je crois, à moins que cela t’ennuis pour ce soir … »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Dim 9 Sep - 13:35

Le jeune homme ne semblait visiblement pas décidé à lui lacher le regard... Et zira ne supportant pas l'idée de baisser les yeux, elle en faisait de même. C'est donc ainsi que le "couple" dansait sur la musique lente diffusée par le Dj de la soirée.
Seulement Zira sentit soudain le rythme cardiaque de son cavalier s'accélerer dans sa poitrine..; Et la pression que spik exerca dans on dos pour la rapprocher de lui, fit comprendreà la belle mutante que le briquet humain ne souhaitait pas en rester là... Mais à peine le temps de faire quoique se soit, Spiki l'attrapait non sans douceur par la nuque et sans crier gare s'empara des lèvres sucrées de la plante la plus vénimeuse de la facultée. Deux secondes ou plus peut-être s'écoulèrent et semblèrent une éternité à la blondinette... Puis Spiki se décida à lâcher son util le plus précieux pour martyriser les gamins, la laissant partagée entre surprise et colère...



-J o y e u s e S t - V a l e n t i n …


Pile le truc à ne pas dire... ou l'inverse. En cet instant Zira ne savait même pas ou elle en était, et si elle allait étrangler Spike, faire comme si de rien n'était, ou bien quitter la pièce furieuse en maudissant tout le monde, et pleins d'autres possibilités encore qui se bousculaient dans sa tête. Mais aucune ne lui apparaissait plus adaptée qu'une autre. Bon..; elle devait avoir l'air bête comme ça à ne rien dire, non? Bah oui, Zira oui, tu as l'air d'une idiote ou de quelqun qui à vu un fantôme. Relevant la tête vers Spike, la bondinette ignorait ce qu'elle devait dire.. Tout était bien plus simple avec Altaïr au moins. Ils s'aimaient, ou s'étaient aimé plutôt, mais étant donné qu'ils avaient le même caractère les mêmes pensées sadiques et tout ce qui fait un être mauvais et désagréable, en eux ils se comprennaient et toutallait de soit... Mais Spike était un jeunot de quoi? Quinze ou peut-être Seize ans? Trop jeune pour elle, trop compliqué pour elle, trop pas comme elle... Et puis soyons réalistes ce joli garçon aux cheveux colorés ne devait pas se rendre compte de la me*de que cela pouvait être de vouloir entretenir une relation avec une plante vénéneuse comme elle.

- Hum... Spike, tu viens de faire quelque chose de trés con là... Alors on va faire comme si il s'était rien passé et ton oubli, d'accord?


En entendant sa propre voix Zira avait du ma à se reconnaitre, son ton était peut-être légèrement glacial mais tout de même plus chaleureux que d'ordinaire... Elle s'assagissait donc bien la petite peste des temps modernes. Se dégagant des bras du blondinet, elle prit une coupe de champagne sur le bar, et parti vers la sortie pour retourner dans sa chambre se débarbouiller et dormir... Arrivée à la porte, Zira fit une grimace et retourna prés de Spike lui murmura quelque chose à l'oreille cela devait ressemblé à un " bonne sain-Valentinquand même" ou un truc dans le genre et aprés un bref sourire quitta définitvement la petite sauterie de la Facultée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Dim 9 Sep - 18:53

Bingo! Hailey avait vu juste, il se passait quelque chose entre ces deux là! Ou du moins Alexandre l'espérait-il de son côté. C'était... mignon, sans doute. Ou un truc du genre. Hailey n'était pas très a fait de tout ce qui concernait les relations sociales. Elle était plutôt du genre direct, à vrai dire. Poirquoi s'embêter à trégiverser? On finissait par louper les occasions non?

En tout cas, Alexandre semblait du genre timide. Un grand et séduisant garçon comme lui, voyons! Bah, on pouvait être grand et beau et avoir la confiance en soi d'une chaussette lorsqu'il s'agissait d'une fille, supposait l'australienne.

Quand Alexandre avoua avoir peur de marcher sur les pieds d'Aurélie s'il l'invintait à danser Hailey ne put s'empêcher de laisser échapper un léger rire amusé.

"Allons, un grand gaillard comme toi ne peut pas être si empoté si?"

Elle le regarda malicieusement:
"Ou c'est peut-être que tu ne sais pas danser? Ca s'improvise tu sais!"

Mais elle n'allait pas le forcer... Elle but une nouvelle gorgée de son cocktail fruité, écoutant un moment les notes du slow s'égrener au rythme des couples en train de danser sur la piste. Alexandre lui avait parlé de son orphelinat, près de Sidney. Mais ça ne lui disait rien, a priori. Et voilà qu'il essayait d'échapper à la danse en posant des questions sur le père d'Hailey!

"Mon père est major dans l'armée australienne. J'ai passé mon enfance dans le village militaire de la base. Après, entre les études à Sidney et les études à domicile, j'ai jamais rien vécu de très palpitant..."

Au moins elle avait eu la chance de faire de longues études et, surtout, d'avoir une famille et un cadre de vie agréable, contrairement à Alexandre. Elle espérait que la Fac lui soit profitable, il avait tout l'air de quelqu'un de bien.

Parler de son père, de l'Australie, rappelait à la jeune femme ce qu'elle avait décidé de quitter. Pas définitivement, évidemment, mais il faut dire que le mal du pays la titillait parfois, lorsqu'elle n'avait rien à faire dans la fac, que ce soit un cours, une séance d'entraînement ou un danger de mort à affronter dans la jungle. Sa mère lui manquait, ainsi que Maruk, ce bon vieux toutout plein de poils. Et Erik, aussi. Mais c'était surtout son père, le fameux major à la voix douce mais ferme, et ses nombreux conseiles, qui lui manquait le plus. C'est lorsqu'on partait enfin de la maison qu'elle nous manquait le plus...

Mais Hailey n'allait pas se laisser submerger par la nostalgie un soir comme celui-ci! C'était pas son genre... Surtout quand il se passait des choses aussi farfelues que voir Spike embrasser Zira. Haiely faillit en avaler le coktail de travers; c'était une scène qui avait de quoi suprendre. Surtout que si Zira avait l'air troublée -qui ne le serait pas?- elle n'avait pas l'air de vouloir égorger sur le champ son prétendant... Au moins, elle avait un prétendant, peut-être fallait-il voir les choses de cette manière...

Hailey redirigea son esprit vers Alexandre, qui regardait à nouveau Aurélie:
"Parler avec toi est un plaisir, Alexandre. Mais ne rate pas une occasion que tu pourrais regretter; un peu plus et tes yeux vont sortir de tes orbites!" s'amusa-t-elle aux dépends de son timide compatriote. "Je ne voudrais pas être celle qui t'auras servi d'excuse pour manquer ça! Et je suis sure qu'elle tient plus à toi qu'à ses pieds!"

Ouaip, la soirée promettait d'être réellement amusante, se dit Haiely, un sourire malicieux aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Mar 11 Sep - 23:31

La jeune femme essayait vraisemblablement de rassurer Alexandre su le fait que même s’il ne savait pas danser, il pouvait toujours improviser. Il est vrai que sur un slow, l’improvisation était plus facile que sur les autres types de musique beaucoup plus endiabler. Mais vu comment démarrait la soirée il semblait peu probable que des musiques bien plus rythmé que des slows ne viennent les remplacer.

Et puis, elle répondit à la question que le jeune homme lui avait posé quelques instants plus tôt. Son père était donc dans l’armée. Alexandre n’y connaissait pas grand-chose en matière d’armée. Hailey ajouta aussi qu’elle n’avait pas eu une vie très palpitante. En réalité il en avait été de même pour le jeune Deepest, ça vie n’avait pas toujours été très passionnante. Lui avait erré sur les routes de l’Australie depuis l’age de ses 15 ans jusqu'à son arriver à la faculté. La vraie différence est qu’il avait pas mal voyager a pied, dormi à la belle étoile, et qu’il avait également passé aussi certain jour sans mangé. Ca lui était arrivé, mais bon, cela remontais déjà a quelques de temps. Depuis qu’il était arrivé à la faculté, il avait retrouvé un rythme de vie plus agréable.

Et puis, comme pour en rajouter encore une couche, elle relança le fait qu’il devrait inviter Aurélie a dansé. Le jeune homme se gratta de nouveau la tête, avec un air un peu gêné. Evidement qu’il ne pouvait s’empêcher de regarder celle pour qui son cœur battait. Cependant, il ne pensait pas que cela se voyait autant. Lorsqu’elle lui fit la petit réflexion sur le faite que ses yeux allait finir par sortir de ses orbites, il lâcha un petit rire : « ça se voit tant que ça ? » lui demanda t’il. La question était purement rhétorique, il n’attendait pas de réponse surtout que cela était vraiment plus qu’évident.

A force de réfléchir sur les propos de la demoiselle qui se tenait juste a coté de lui, la raison l’emporta : « Et puis Zut, tu as raison …, allez je me lance ! », annonça t’il subitement a voix haute.

D’un geste assez amusé, et tout en restant gentleman, il se positionna devant l’australienne, et se courba légèrement avec une main juste en dessous de la poitrine. Quant il eu finit de remercier la jeune Hailey, Alexandre se retourna en direction d’Aurélie avant de prendre congé.
Il quitta donc sa compatriote avec qui il venait de faire connaissance, et se dirigea vers la jeune demoiselle vêtu d’une somptueuse robe blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Ven 14 Sep - 23:41

Spike resta incrédule lorsque la jeune femme le regarda avec un regard digne d'une série comique merdique . Pas croyable ces femmes ,lorsqu'on leurs montrent qu'on les aimes ,rien a fichtre .Mais lorsqu'on est pas assez doux ,qu'on se fout royalement d'elles la par contre elles réclament de l'affection , Oh et puis bouse !Spike se contenta de déserrer l'étreinte forcé qu'il avait exécuté a Zira ,tout en ne comprenant pas pourquoi elle avait le regard a la fois rageur et sage...

- Hum... Spike, tu viens de faire quelque chose de trés con là... Alors on va faire comme si il s'était rien passé et ton oubli, d'accord?


C'est décidé ,il allait sortir un livre démontrant le théorème de cette soirée. Les plus belles femmes sont celles qui ont le moins besoin de vous !le futur best-seller était en place dans le petit cortex cérébral de Spike, et puis peu de choses étant en préparation dans le cerveau de Spike était de bonne augure. Sa sortie dans la jungle ,sa rencontre avec cette jeune femme aux cheveux blancs ressemblant capillarité pour capillarité a Mère Fouettarde(Oui la jeune femme aux cheveux des livres d'Histoire Géo!) et bien entendu la sorti a Sidney. Mémorable ,surtout ce baiser de la part de ... Mais de qui encore ?

Ah ui ,la jeune femme qui avait réussi a foutre Spike sur le parquet émotif, Yuna Chee... Un nom digne d'une grande indienne ,peut etre était-elle une descendante de Géronimo? Ou une incarnation féminine de Rantanplan qui sait ,sa peut en cacher des choses les femmes. Mais revenons en a son 'râteau'. Oui ,sa arrive a tout le monde ,mais surtout a Spike et de plus en plus fréquemment , Sidney a Sydney ,Zira a la Facultée et qui viendras après ?Qui oseras briser la chaine unissant Spike a l'échec ?

Zira brisa ce qui restait du regard plein d'envie de Spike en se retirant de ses bras et en se dégageant vers le bar. Bah oui , l'alcool refuge de tout soucis quoi !Puis elle s'en alla ,laissa Spike dans ses pensées. Malgrés un retour a l'envoyeur de son bonne fête, Spike restait quand même perdu au beau milieu de la piste

Seconde -3
Qu'est ce qui est parti trop vite ?

Seconde-2
Roh et puis ,elle reviendra comme les autres...

Mais une petite voix ,sortit sans doute des entrailles de la générosité de Zira souhaita quelque chose a Spike ,autre chose que sa mort bien entendu :
-Ah , Bonne Saint Valentin quand même....

Seconde-1
Elle est où la bouteille de 'sky ?


Toutes ses pensées défilèrent dans le petit cerveau de Spike ,mais le plus gros inattendu survint ...

Seconde 0
Reboot générale


Un sourire digne du plus grand nigaud jusqu'au oreilles ,le regard scrutant chaque jeune femme du bal ,Spike remarqua la descendante de Géronimo et s'approcha d'elle ,lentement mais surement Spike s'avançait vers la jeune femme ,sur son 31 tout comme lui ,seule tout comme lui ,abordable tout comme lui ...

-Yuna?

L'air surpris et crédule ,Spike s'avança vers la jeune demoiselle sur son 31 ,les mains dans les poches. Peut être comprendrait-elle ce que Spike voulait en gardant ses mains dans ses poche ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Sam 15 Sep - 21:01

Pitoyable...Pathétique... A en mourir littéralement de rire...

Yuna regardait depuis sa place de choix le petit manège du "pseudo" couple au centre de la piste. Un large sourire c'était dessiné sur ses lèvres. Lorsque Spike c'était avançer vers la demoiselle pour y déposer un..doux?...court?...infect! baiser, Yuna retint un hoquet dans sa gorge et ferma les yeux pour ne pas éclater de rire. Eh bien, décidément très bizarre ce jeune homme..


*Je l'embrasse..dans ma plus grande honte....il part en courant...il l'embrasse...elle part en courant*

Elle ne ressentait aucune pitié pour lui, juste de la honte quand elle repensait à ce moment magique qu'elle aurait tout fait pour effacer de sa mémoire mais qu'elle n'arriverait malheuresement pas. Le moment qui aurait pu complétement la faire craquer et plier de rire était quand la demoiselle l'avait repoussé avec une grande dignité. Heuresement elle avait réussi à se détourner de la scène pou faire face au paysage à travers la maigre fenêtre, un sourire sadique perpétuellement accorché à ses lèvres. Lorsqu'enfin elles se sentit capable de se contrôler elle se retourna pusi posa les yeux sur le jeune homme désormais seul, abandonné par la demoiselle. Il sembla plusieurs seconde, complétement vidé puis il semba se réanimé soudainement lorsque la jeune flle alla lui dire quelques mots aux creux de l'oreille. Maigre récompense pour un "grand" séducteur comme lui.

Yuna le fixa encore quelques secondes, le regardant chercher du coin de l'oeil une nouvelle proie puis elle se détourna de lui, regardant mélancoliquement les couples evoluer sur la piste. Elle n'était pas habitué à assister à des bals on ne pouvait pas dire que cela lui déplaise mais malgré son caractère solitaire, être seul n'était pas une chose qu'elle assumait complétement, toisant malgré ça avec une grande fierté n'importe quel regard se posant sur sa personne.

Elle détourna son regard et chercha du coin de l'oeil ou pouvait avoir échouer Spike et qu'elle ne fut sa surprise lorsqu'elle le vit se diriger avec lenteur et un de ses stupide sourire lové sur le bout des lèvres vers elle même. Elle lui envoya un sourire ironique, un éclat glacial au fond de ses yeux bicolores, espérant que cela le ferait fuire. Mais qu'elle ne fut pas sa déception lorsqu'elle remarqua qui'il ne semblait pas vouloir changer de cible. Sans ciller, elle garda son regard dardant planter dans celui de Spike. Les mains dans les poches, il vint se planter à ses côtés et prononça son nom d'une voix lente mais claire. Elle le dévisagea se demandant bien ce qu'il lui voulait puis voyant qu'il n'enchainait pas elle détourna son regard, le faisant voler au dessus de la salle et enchaina:


"Eh bien! Que me vaut l' honneur de votre présence à mes côtés messieur Baret? Seriez vous perdu par un malheureux hasard?"

Elle insista sur le mot perdu indiquant de cette façon qu'elle songeait au double sens de ce mot. Elle replongea ses yeux bicolores dans celui du jeune homme, laissant un léger silence s'installer puis sans qu'il n 'ai eu le temps de répondre elle dit:

"Si c'est le cas je ne vois pas vraiment en quoi je peux vous aider, à vrai dire je ne pensais pas vous revoir un jour surtout après votre fuite prématuré surement ne suis je pas d'une très agréable compagnie!

Elle poncuta sa phrase par un immense sourire en disant long sur ce qu'elle pensait et attendit avec impatience sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Lun 17 Sep - 17:27

"Ca se voit tant que ça ?"

Nooon, non, voyons. Pas le moindre. Alexandre dissimulait son attirance pour Aurélie aussi bien qu'un éléphant dans un champ de navets. A vrai dire, Hailey se demandait d'ailleurs comment les yeux de son compatriote ne s'étaient pas détachés de ses orbites pour aller voleter autour de la demoiselle en blanc. Hailey ne connaissait Alexandre que depuis quelques minutes, mais elle eut la présence d'esprit de se dire que ce n'était pas le genre du jeune homme; c'était un grand timide, assurément.

Et les grands timides, fallaient bien les bousculer un peu.

"Et bien, disons que ce n'est pas aussi discret que tu l'escomptais. Mais j't'assure, on s'en douterait pas tout de suite."

Hailey croisait allégrement les doigts dans son dos, un sourire encourageant sur les lèvres. Plus loin de la salle, séparée d'eux par plusieurs autres convives qui enchaînaient sur le slow qui commençait langoureusement à étirer ses notes, Aurélie rayonnait dans sa robe blanche; sous le charme, Alexandre avait l'air de suivre chacun des mouvements du délicat vêtement, sans avoir l'air de réellement le réaliser. L'éléphant dans le champ de navets...

Elle n'allait tout de même pas devoir le prendre par la main et lui faire fendre la foule pour qu'il l'invite à danser tout de même? Allons, un peu de cran mon grand! Finissant son coktail et posant le verre vide sur le bar, Hailey s'apprêtait à encourager le jeune homme; poings sur les hanches et légèrement penchée comme pour mieux le jauger, elle allait dire quelque chose mais il fut plus rapide:
"Et puis zut, tu as raison …, allez je me lance !"

Et ben voilà! Finalement, ça avait fait son petit bonhomme de chemin dans l'esprit du grand timide, qui avait enfin pris son courage à deux mains. L'y traîner par le col de la chemises n'était donc plus nécessaire. Et si Hailey n'aurait certainement pas hésité, elle était contente de voir qu'il prenait l'initiative de lui-même. Ces hommes... Toujours prêts à relever les défis, voilà qu'ils tergiversaient des heures pour inviter une simple fille à danser. Heureusement que certains finissaient par sauter le pas...

Le poussant amicalement du coude pour l'encourager, ellle lui adressa un dernier clin d'oeil:
"Allez, courage Alexandre. Reviens-nous sur la piste de danse avec une fille à ton bras!"

Heureuse pour son camarade de faculté, elle le suivit du regard jusqu'à ce qu'il rejoigne Amélie, histoire de l'encourager, et détourna les yeux lorsqu'ils s'abordèrent, histoire de les laisser se débrouiller comme des grands.

Balyant la salle, elle aperçut Spike fausser compagnie à Zira, tous deux visiblment troublés... Se demandant si elle avait raté quelque chose qui aurait valu la peine d'être vu, Hailey haussa les épaules et s'empara d'un canapé aux crevettes, qu'elle fixa d'un air faussement atterré avant de l'avaler:
"T'as encore gagné, comme les autres."

Progressant de quelques mettres entre les élèves acoudés au bar, elle se saisit d'un nouveau verre, qui avait tout l'air d'être rempli de champagne. Elle n'était pas spécialement fan de la boisson pétillante, mais après tout, c'était jour de fête non?

Et comme Alexandre était parti conquérir sa belle, elle se retrouvait à nouveau sans personne à qui parler. En attendant, autant siroter ce verre...à la santé des p'tits couples qui tourbillonaient autour d'elle. A défaut d'autre chose.

"Bon, ben me revoila en discrète compagnie." Elle chercha un nouveau petit-four; dingue comme ces petits trucs se laissaient manger, vous ne trouvez pas? "Alors, à qui le tour?"
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Lun 17 Sep - 20:01

Eh bien! Que me vaut l' honneur de votre présence à mes côtés messieur Baret? Seriez vous perdu par un malheureux hasard?

Ah ironie quand tu nous tiens !Spike savait très bien que Yuna ne cherchait qu'a l'attirer vers elle avec cette phrase ,ne déranges pas le lion qui dors ,tu t'en mordras les doigts. Yuna venait de réveiller le lion qui sommeillait en Spike ,et cela s'annonçait mal pour elle. Spike est en effet une personne de très obstiné ,voir têtue !Lorsqu'il avait une idée en tête ,il fallait vraiment une raison en béton armé renforcé a l'adamantium !Spike était donc aussi digne qu'un chat lorsqu'il s'agissait de femme. Et plus têtu qu'une mule lorsqu'il s'agissait d'avoir ce qu'il voulait. Ou l'obtenir ,par quelconque procédé ,et Zira venait d'en faire les frais. Spiki allait lui répondre quelque chose de bien sentie ,lorsqu'elle enchaina sur :

"Si c'est le cas je ne vois pas vraiment en quoi je peux vous aider, à vrai dire je ne pensais pas vous revoir un jour surtout après votre fuite prématuré surement ne suis je pas d'une très agréable compagnie!

Mais c'est qu'elle le provoquait !Ma parole, si Spiki l'attrapait elle finirait ses jours devant une porte en suppliant de le revoir ,mais mieux ne valait pas trop faire monter la température .Spike n'est pas le genre a laisser tomber car sa devise ne le permet pas mes chers ! 'Rester sur un échec c'est l'échec de la vie. Prenant donc la décision de ne pas rester sur un échec aussi pitoyable ,Spike s'était aventuré vers des horizons plus exotiques en la présence de Yuna. Trop exotique peut être ?Jamais, rien n'est assez exotique pour un créole.

Spike se rapprocha donc, se postant prés de la jeune femme, très prés. Nez à nez avec elle, yeux dans les yeux ,Spike prit sa respiration avant de diminuer quelque peu son sourire ,histoire d'en faire un de super-Dragueur. Dragueurminator qu'on allait l'appeler...


-Me perdre?Dans tes yeux sans doute. Rares sont les fois où j'ai vu de telles perles brillaient dans la nuit ,une étoile scintille plus fort que les autres ce soir ,toi en l'occurrence.

Allez Bébé ,encore quelques coups et tu ne verras plus la droite de la gauche, Spike allait appeler sa : La technique de la nuit tombée au soleil levant. Sa pouvait faire ses preuves ...C'est quand même LE briquet humain qui réfléchissait a tout allure non mais !Assez de pensées futiles, Spike avait encore du boulot a faire que diable !

-Comment oses-tu dire que tu n'es pas de bonne compagnie Yuna? J'étais sans doute un peu trooop... , s'arrétant un court instant, fronçant les sourcils pour chercher l'inspiration,Perdu? Regarde moi ce soir, avec l'élan du désespoir je suis parti danser avec la seule jeune femme capable de me réduire en charpies, quoique j'en suis assez fière . Mais la fin de la danse s'est plutôt assez mal terminé. Sur le coup de l'excitation sans doute...

Se rapprochant du cou de la jeune femme ,Spike saisit sa taille avec ses mains ,l'obligeant a l'écouter attentivement ,avant de lui murmurer avec une voix digne des Feux de l'amour :

-Exactement le même genre d'excitation que la nuit a Sydney non? Ou peut être autre chose, l'envie ?Est-elle encore là cette envie?

Et celle là ,c'est pour Bernard !Nous nommerons désormais l'égo de Spike Bernard ,Bernard étant un nom peu connu, peut égalable en son inutilité et surtout inégalable en surprise, Bernard sera prié de se présenter a toutes les rencontres de Spike, Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Lun 17 Sep - 21:56

Yuna se demandait souvent comment elle faisait pour tomber dans des plans foireux... eh bien la réponse était devant elle...elle cherchait les problèmes comme d'habitude. Elle savait au fond d'elle même qu'elle aurait du éviter Spike, le planter comme lui il l'avait fait il y a peu...mais ce n'était pas une punition assez dure. Elle voulait lui faire regretter ce geste déplacé qu'elle avait eu, à près tout c'était de sa faute à lui.

Yuna vit un éclair de colère passé dans les beaux yeux du jeune homme puis s'éteindre à la suite de ses mots. Il avait l'air d'être tombé dans le panneau et la jeune sauvage le regarda s'approcher d'elle avec cette air dragueur-macho qui lui allait comme un gant. Elle résista à l'envie de rouler de yeux mais garda son regard ancré dans celui de Spike. Il savait pertinement ce qu'il devait faire pour la faire tomber comme de nombreuses autre fille avant lui ce qu'il avait oublié dans cette histoire c'est qu'elle ne ferait jamais partie d'entre elle. Elle le touchait désormais pratiquement du bout du nez sûrement pensait il que c'était ganer vu qu'elle ne bougeait pas et ne se crispait point. Yuna vit le sourire du garçon disparaître pour laisser un isage mystérieux...à en mourir de rire... Elle se concentra sur le petit pliz que faisait son nez pour ne pas se laisser emporté par le fou rire et rentrer totalement dans la peau de son personnage.

-Me perdre?Dans tes yeux sans doute. Rares sont les fois où j'ai vu de telles perles brillaient dans la nuit ,une étoile scintille plus fort que les autres ce soir ,toi en l'occurrence.

Alors la c'était les mots de trop, un immense smile se dessina sur les lèvres de la demoiselle.. pathétique... Voir Spike dire ça avec un sérieux à en faire rougir Dieux était complétement hallucinant et Yuna eut même peur que le ciel ne lui tombe sur la tête mais au lieu de ça le messieur enchaina:

Comment oses-tu dire que tu n'es pas de bonne compagnie Yuna? J'étais sans doute un peu trooop...

Elle regarda ses sourcils se fronçé cherchant surement comment l'embobiner un peu plus puis reprendre de sa voie de Donjuan:

Regarde moi ce soir, avec l'élan du désespoir je suis parti danser avec la seule jeune femme capable de me réduire en charpies, quoique j'en suis assez fière . Mais la fin de la danse s'est plutôt assez mal terminé. Sur le coup de l'excitation sans doute...

Sa il l'avait dit... Yuna se crispa lorsqu'elle sentit les main du jeune homme se refermer autour de sa taille... Surtout ne pas craquer... Puis sentit son souffle au creux de son coup eh bien il n'y allait pas par quatre chemin. Elle détendit chaqun de ses muscles et ferma les yeux un instant... Il ne fallait pas qu'elle tombe dans le panneau rester neutre mais afficher un visage tendre mais surtout ne pas céder...

Si il savait l'honneur qu'il avait en touchant la demoiselle, voila bien longtemps que personne n'avait put la tenir ainsi aui risque d'une colère effroyable et cela était peu dire que dire que Yuna se contenait. Mais elle ne pouvait s'empécher de ressentir un minimum de plaisir face au contact de Spike... non revient à touah!


Exactement le même genre d'excitation que la nuit a Sydney non? Ou peut être autre chose, l'envie ?Est-elle encore là cette envie?

Il enchainait à une vitesse hallucinante, sachant parfaitement quel geste et quel parole plaçé... et yuna ne pouvait s'empécher de pensée à toute ces filles passées avant elle au creux de ses bras. Bon c'était à elle de jouer. Elle détendit son visage, laissant apparaître un sourire sage et doux sur ce dernier et enchaina d'une voix mielleuse:

"Quelle est cette question? En doutez vous? Je vous assure qu'il n'y a pas de quoi car l'envie est toujours la!"

Elle se rapprocha à son tour se collant au corps chaud du jeune homme, ne pouvant s'empécher de frissoner à ce contact. Cela faisait beaucoup de mal à sa fierté mais beaucoup de bien à son corps engourdi par ce caractère solitaire. Elle chassa cette pensée de sa tête et enchaina, toujours ses yeux plantés dans ceux de Spike:


"Et cette envie vois tu..je ne pourrais pas y résister une fois de plus!"


En grande actrice qu'elle était elle se mordit la lèvre inférieure et raprocha son visage de celui du garçon. Elle pouvait presque froler les lèvres du mutant, elle fit un geste pour les saisir puis changea de direction, allant nicher ces dernières au creux de son oreille, comme l'avait fait Zira il y a peu de temp et elle lui sussurra à l'oreille:

"Je me demande souvent comment font les gens de ton espèce pour s'en sortir vivant... et pour y croire encore! Si mon envie était encore présente cela ferait bien longtemps que tu serais à mes genous pour me supplier de recommencer... Si tu crois m'avoir avec tous ce baratin tu te trompe complétemet... Miss Yuna est dur à convaincre et il te faudra beaucoup plus que ça.."
En prononçant ce dernier mot, la main droite de Yuna frola l'endroit ou la partie intime du mutant reposait, et alla enserrer sa taille comme n'importe quel amoureux le ferait, un sourire sadique s'accrochant à ses lèvres:

"Pour y arriver... Mais je suis sur que tu sera repousser tes limites!"

La demoiselle resta quelque temps dans cette postion toujours contre lui, puis se redressa lentement, son regard pétillant de mauvaise intention elle attendit sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Mar 18 Sep - 21:14

"Quelle est cette question? En doutez vous? Je vous assure qu'il n'y a pas de quoi car l'envie est toujours la!"

Etait-elle soule? Car il n'y a que l'alcool pour faire réagir une femme comme ça ,l'alcool ou la fatigue. Spike y était allé avec l'intention d'y passer plus d'une vingtaines de minutes quand même !Ce n'est plus drôle lorsque c'est trop facile, il n'y a pas de quoi se sentir fiére si le poisson se laisse remonter trop vite !Elle se rapprocha de Spike ,le fixant toujours dans ses yeux sans cligner ni oser se permettre un froncement de cils, intimidation ?


"Et cette envie vois tu..je ne pourrais pas y résister une fois de plus!"


Oh oh oh !A croire que Bernard allait en prendre un sacré coup! Si elle continuait comme ça Spike finirait par croire qu'il déteint sur les autres. Son côté dragueur serait-il transmissible par le simple fait de s'allumer le doigt ?!Spiki Spiki, à courir après tout et n'importe quoi tu t'en mordras les doigts mon vieux !Mais cela est si bon de se sentir prédateur ,coursant sa proie dans une lutte verbale et physique sans merci, a qui aurait le dernier mot, la dernière phrase, la dernière action. Spike n'est pas macho(un petit peu alors) mais tout simplement : Confiant. Yuna se rapprocha de Spike lors de cette phrase ,l'enserrant comme le ferait n'importe quel amoureux(ou enchainé a un boulet, comme vous le sentez) et se mordit la lèvre inférieure. Continuant sur un rapprochement facial, la jeune mutante tenta le jeune homme de l'embrasser. Ne pas céder ,la laisser faire le premier pas. Aprés tout ,était-ce le chasseur qui attirait sa proie inlassablement ou la proie qui se laissait faire dans l'embuscade du chasseur ?Elle s'approcha du cou de Spike ,comme il l'avait fait il y avait peu de temps ,et lui susurra d'une voix douce et inhabituelle a l'oreille toute ouïe du jeune homme :

"Je me demande souvent comment font les gens de ton espèce pour s'en sortir vivant... et pour y croire encore! Si mon envie était encore présente cela ferait bien longtemps que tu serais à mes genoux pour me supplier de recommencer... Si tu crois m'avoir avec tous ce baratin tu te trompe complètement... Miss Yuna est dur à convaincre et il te faudra beaucoup plus que ça.."


Enjoy !Ce n'était qu'une blague ,quoique ,les femmes n'essayent toujours t-elles pas de cacher leurs sentiments ?La femme n'est elle pas qu'un homme améliorée au fond?!L'homme ne se doit-il pas d'aller inviter la femme ,de lui payer a boire ,de la faire rire ,lamentablement ou non ,et de finir la soirée avec son n° de chambre ,de téléphone ou même de rue si possible ?L'homme n'est-il pas qu'un moyen pour la femme pour se sentir belle, désirée et même intéressante ?L'homme n'est peut être finalement qu'un gros morceau de viande sur pattes ,adaptant son 'mode' d'action a la situation ?Finalement l'homme peut être intelligent.

Mais suite a ces pensées futiles et totalement inutiles, Spike sentit quelque chose toucher ses parties intimes. Une main venait de le toucher là où-même-l'infirmière-ne-doit-pas-regarder. Là où Spike passe le gant de douche en espérant que personne ne le voit !La jeune demoiselle n'avait pas froid au yeux ,et malgré ses dire elle se permettait d'allumer Spike(Quel comble pour un briquet humain).



"Pour y arriver... Mais je suis sur que tu sera repousser tes limites!"


Bah bien sur Bébé !Tu prends Spike pour quoi? Alternant le regard entre les yeux de la jeune donzelle et sa main toujours posée là où il fallait, il la regarda se redresser ,sourire sadique sur bouche d'ange et yeux pervers solidement accrochés. Reprenant une respiration normale ,Spike sortit la main droite de sa poche ,et caressa le visage de la jeune femme ,ne la quittant pas des yeux. Après avoir remis une des mèches qui obstruait son front ,Spike lui conta a l'oreille en lui prenant l'arrière de la nuque, de façon douce mais l'obligeant a écouter les belles paroles de Spike :

-J'ai l'impression que vous ,jeune et belle demoiselle ici présente, me pousseriez a vous emmener de grès ou de force dans ma chambrée. Aurais-je raison?

Mieux valait poser la question quitte a se prendre un 3eme râteau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Ven 21 Sep - 22:35

Rentrer dans la peau de la garce number one est très difficile voir impossible dans le cas de miss Yuna. Au début, elle avait pris cela pour un simple jeu, se fondant parfaitement dans la peau de son personnage, réagissant et sachant très bien ce qu'elle devait dire et faire mais la situation c'était compliqué. Spike n'avait pas réagit du tout comme elle se l'attendait. Lui aussi se confondait très bien avec le macho-dragueur qu'il jouait...à croire que c'était son caractère. Au lieu de s'enfuir comme elle l'avait prévu au moment ou elle lui disait qu'il n'était pas à la hauteur Spike avait sauté sur l'occasion pour lui lancer un:

-J'ai l'impression que vous ,jeune et belle demoiselle ici présente, me pousseriez a vous emmener de grès ou de force dans ma chambrée. Aurais-je raison?

Eh bien elle ne pouvait pas espérer pire comme situation: Elle se retrouvait coincé au milieu de tous ces gens qui se trouvait être des mutants, dans un bal pour la saint valentin, cette satanée fête des amoureux, à la vue de tous coincé dans les bras d'un messieur se revélant être le pire dragueur du pays, lui enserrant la nuque l'obligeant à écouter ces paroles pleines de sous entendus... Yuna resta coite un instant ne sachant que faire. Surtout il ne fallait pas que le messieur ne s'en rende compte sinon c'était fichu pour elle. Elle reprit vite ses esprits puis se redressa lentement. De toute manière lle n'accepterais pas sa propostion...enfin pas directement.

Des lumières balayaient la salle mais leur coin restait dans l'ombre les cachant ainsi des regards indiscrets qui pouvaient échouer. Un lueur sauvage apparut dans les yeux de la demoiselle. Elle poussa Spike contre le mur, ne faisant pas attention au choc qu'il pouvait y avoir, restant accroché à lui, lui donnant ainsi aucun échapatoir. Le tout était de lui faire comprendre qu'il n'avait aucune chance en le faisant souffrir le plus possible. Elle enfouit une nouvelle fois son visage au creux de sa nuque, et vint accrocher ses lèvres à son oreille. Elle laissa un temps de silence ou seul le bruissement de son souffle chaud le brisait puis enchaina:

"Je crois que tu n'a pas bien compris les règles du jeux... Ici on ne pose pas de questions! On exécute!!! Et vois tu je n'ai aucune envie d'aller te rejoindre dans ta chambre car comment dire.."

Elle se pressa un peu plus contre lui, chaque parcelle de son corps rentrant au contact du sien. Elle réprima un frisson, ne songeant pas à toutes ces pensées qui l'assayaient. Surtout ne pas flancher...pas maintenant:

"Je ne pense pas que tu me mérite et encore moin que tu sera à la hauteur..."

Elle resta un instant dans cette position puis se releva lentement tachant de ne pas croiser une seul fois son regard, elle se détacha de lui et rajusta une mèche de ses cheveux. Elle ne savait trop comment il le prendrait, espérant juste avoir été..comprise et espérant au plus profond d'elle même qu'il ne l'oublierait pas si vite cette jeune donzelle. A travers ses cheveux qui volaient autour d'elle, elle croisa son regard. Elle ne put résister à lui envoyer un dernier sourire sadique bien que ces yeux bicolores trahissent ces émotions présentes... Elle tourna lentement puis se dirigea vers la sortie...
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Sam 22 Sep - 19:07

Aprés les quelques paroles de Spike, la jeune femme reste perplexe, proposition too alléchante for her !Spike était content, semé le doute était une étape parmi tant d'autres, et cela donnait l'effet d'un : To be or not to be... Bravo a toi Spike, Bernard est content de toi !Mais, qu'arrivait-il a la jeune femme ?Poussant Spiki vers un mur, elle se colla sauvagement a lui, faisant une forte pression sur son...Torse(Bande de petits coquins). Ne laissant aucun moyen a Spike de renverser la situation, celui ci se sentait dominé, presque soumis ! S'approchant une nouvelle fois de l'oreille de Spikounet, Yuna y respira sans doute la douce odeur de parfum qu'il émanait avant de lui dire, avec une voix digne des plus grands hit cinématique :


"Je crois que tu n'a pas bien compris les règles du jeux... Ici on ne pose pas de questions! On exécute!!! Et vois tu je n'ai aucune envie d'aller te rejoindre dans ta chambre car comment dire.."


Alors c'est un jeux pour elle? Sa tombe bien, car Spike est justement très joueur, un peu trop parfois mais ce jeu lui plaisait déjà beaucoup, de plus qu'elle se collait encore plus contre lui, provoquant inévitablement le rougissement des pommettes de Spiki, mais le jeune briquet ne voulait pas se laisser déstabiliser ,il ne lacherait pas l'affaire maintenant !


"Je ne pense pas que tu me mérite et encore moin que tu sera à la hauteur..."


COMMENT ÇA PAS A LA HAUTEUR?! Non, trop c'était trop Miss Yuna, qui sème le vent récolte la tempête. Lorsqu'elle se releva ,cherchant a fuir l'inévitable homme-allumette, elle lui envoya un sourire pervers et sadique, bizarre les derniers qu'il avait reçu datait de Zira, mais que faire ? Non, pas lâché l'affaire, jamais Ô grand jamais lâche l'affaire. Alors que ses yeux rencontrèrent ce qui semblait être la dernière fois de la soirée ceux de Spike, ce dernier vit au coin de son iris, la hantise de ne plus le revoir, la témérité, l'envie de quitter cette soirée pour un coin tranquille, bien plus tranquille. Cela rappela une phrase d'un film a Spike : The body can't lie. Ainsi, lorsque la jeune femme commença a s'en aller, la tête blonde qu'était Spike fit flamber son doigt, avant de regarder une nouvelle fois la jeune femme et de se mettre a courir après elle. Coupant route face à elle, le téméraire qu'était Spike la saisit par la taille et la prit son épaule. Malgré le poids de la jeune femme (Hé hé, vilain Spike) Spike se mit a courir a travers la salle a la façon d'un Tarzan et de sa Jane. Ils allaient avoir une petite explication, surtout sur le "pas a la hauteur'...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Dim 30 Sep - 4:27

Errant dans la salle sans but vraiment précis à part que d’accueillir les derniers arrivants, Aurélie tournait en rond se demandant toujours si tout était sous contrôle, si rien ne clochait, si tout le monde s’amusait… Pleins de questions gambadaient joyeusement dans sa tête se fracassant sur les parois. Elle espérait ne pas finir avec une migraine en fin de soirée car à chaque fois qu’elle l’avait elle était malade. Non, ce n’était pas le temps d’être malade ni d’y penser. Se tournant quelques fois vers la salle, tout le monde avait l’air de bien s’amuser, en tout cas, elle l’espérait après toutes les heures préparées pour cet événement. Soufflant de satisfaction, elle s’assit un moment. Pas à cause des talons hauts puisse qu’elle n’en portait pas, vu l’auriez vu tomber en plein milieu de la place ? Oui, certes, cela aurait été drôle , mais sinon , elle préférait de loin mettre ses petits souliers ballerines blancs. Ils étaient beaux et confortables elle n’aurait su dire, dans toutes celles qu’elle a vu passer, si ceux des jeunes femmes l’étaient autant.

Bref, la mutante en avait assez d’être assise à contempler les autres. Elle décida donc, prêt d’une fenêtre celles-ci avaient l’air populaire, mais Aurélie qui était à une extrémité de la salle eut de la chance d’en avoir une, pour l’instant, à elle seule. Elle contempla l’extérieur. Il faisait froid, mais au moins, la neige commençait à disparaître tranquillement, par contre, elle était toujours présente. Le ciel était clair et on pouvait y voir des étoiles. Une nuit calme pour la nature, mais agité pour les membres de l’école qui vivaient une soirée extraordinaire. La jeune femme accota sa tête contre le rebord de la fenêtre sans y toucher. Elle était fatiguée certes, mais pas encore pour se coucher. Elle avait conscience que la soirée venait de commencer, mais à l’avoir organisé, c’est un peu épuisant. Elle laissa échapper un soupir, mais pas un soupir de découragement, un soupir de bonheur. Premièrement parce que sa tâche était presque finie, il ne lui restait plus qu’à assurer le bon fonctionnement de la soirée et deuxièmement parce qu’elle était heureuse du succès de sa fête. Tout le monde, ou presque, avait l’air enchanté d’être présent ici. C’était formidable que les gens se donne autant pour lui faire plaisir et se faire mutuellement plaisir et elle en était ravi ainsi. Quoiqu’il en soit, elle laissa son regard vers l’extérieur avec un moment de solitude et de tranquillité bien mérité pendant quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Ven 12 Oct - 23:50

Alors que la demoiselle vêtue de la somptueuse robe blanche, s’était rapproché d’une fenêtre, Alexandre traversa le salle des fêtes, contournant le groupe des danseurs, qui se dandinaient au rythme des slows. Il avait donc fait le tour de la pièce, en esquivant la piste de danse pour éviter de gêner les couples, qui s’en donnaient à cœur joie. A chacun de ses pas qui le rapprochait de sa tendre, il sentait son estomac se noué de plus en plus, et un léger frisson lui parcourra subitement le corps. Le jeune homme s’arrêta net au milieu de la salle, tremblant de tous son corps. Son courage qui lui avait donné des ailes pour diriger vers sa dulcinée, s’était subitement envolé. Il se retrouvait là, sans bouger, au milieu des autres élèves qui se trouvaient dans la salle.

Certes, il avait très envie de l’invité à danser, mais ses jambes ne voulaient plus avancé. Il avait presque l’impression que celle-ci s’étaient changé en plomb tellement elles lui pesaient. Il n’était pas très bon danseur comme il l’avait annoncé à Hailey un peu plutôt, et sa crainte de lui marcher sur les pieds lui revint en tête. Et puis, il était aussi en publique, et avec sa timidité, cela ne lui facilitait pas vraiment la tache.

Alors qu’il était toujours paralysé sur place, Alexandre repensa au fait qu’il allait partir pour l’Australie dans deux jours, et le fait de savoir qu’il n’allait pas revoir sa bien aimée durant cette longue période, le garçon sentit soudainement une autre dose de courage monté en lui. Ses jambes se remirent brusquement à marcher, et quelques secondes plus tard, il se retrouva juste derrière la demoiselle vêtu de la robe blanche.
Il se pencha alors légèrement par-dessus l’épaule d’Aurélie, et il lui susurra délicatement à l’oreille, tel un gentleman : « Mademoiselle, vous êtes ravissante ce soir, me feriez vous l’honneur de cette danse ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Dim 28 Oct - 23:46

Plus de p'tits fours. Du moins, plus de p'tits fours qu'elle n'avait pas encore goûtés. Donc rien de très intéressant là tout de suite, pour une jeune femme seule à une fête pareille. Et comme elle n'avait pas envie de boire plus que de mesure, elle ne voyait pas pourquoi elle resterait plus longtemps.

Elle n'était pas déprimée, et n'allait pas passer la nuit la tête bouffie de larmes sous l'oreiller, mais elle avait fait acte de présence, avait tout de même passé un moment sympa et rencontré un compatriote à qui elle espérait une soirée romantique avec sa belle.

Nan, franchement, elle n'avait pas vraiment de raison de rester. Elle n'avait croisé ni Alexandra ni Angèle, les deux personnes qu'elle avait le plus proche d'amies à la Faculté, et elle n'avait personne sous la main pour se lancer dans une conversation passionnante.

A vrai dire, une fin de soirée au calme sous le duvet avec un bon bouquin lui paraissait une très bonne manière de terminer la soirée. Peut-être appellerait-elle Erik, ou son père, ça faisait un petit moment qu'elle n'avait plus entendu ses proches du pays...

Et Spike qui papillonnait de fille en fille, toujours d'attaque. Haussant les sourciles, Hailey se demanda un bref instant pour s'en soucier et haussa les épaules.

Ouais, un bon bouquin, voilà ce qu'il lui fallait.

Elle traversa la salle, adressa un discret clin d'oeil à Alexandre, ses lèvres formant silencieusement les syllabes "Bonne chance!", et elle sortit de la vaste pièce.

Il était temps de finir la soirée comme elle l'entendait.



[HRP: Fin du topic pour Hailey. Bonne fin de festivités les gens! Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Mer 31 Oct - 23:11

Entrain de regarder au travers de la fenêtre, Aurélie ne remarqua pas les prouesses de son amant. Trop concentrée à ne pas être concentrée, elle était perdue dans ses pensées. Le paysage d’ici était vraiment fabuleux, elle ne l’avait encore jamais vu de se point de vu. C’était remarquable ce que la nature pouvait faire avec si peu. On pouvait observer une légère buée que la chaleur intérieur avait laissé sur la vitre froide. Elle poussa un soupir qui laissa voir qu’elle était fatiguée, mais en même temps satisfaite. Après cela, se sera fini et elle n’aura plus qu’a aller dormir.

Elle entendit une musique apaisante derrière elle. La jeune femme n’avait pas encore remarqué qu’on passait un slow. Un élan de tristesse traversa son visage en repensant qu’Alex aillait bientôt partir pour la laisser seule une fois de plus. Elle laissa tomber le bras contre sur lequel sa tête avait pris appuie. Un nouveau soupir transperça ses lèvres pulpeuses. Puis, quelqu’un la fit sursauter en lui susurrant des paroles séductrices aux oreilles. Un sourire sur le coin de les lèvres, elle tourna son visage vers lui. Elle savait très bien qui cela pouvait bien être à présent. Il était habillé très chic et elle ne l’avait jamais encore vu sur cet aspect. Aurélie devait avoué que cela le rendait encore plus irrésistible. Se concentrant sur son visage, elle tourna s on corps complètement cette fois-ci et lui donna un léger baiser sur lèvres.


« Merci, lui répondit-elle, avec plaisir »

Elle lui sourit coquettement le prenant par la main en l’attirant vers la piste de danse. La jeune femme avait fait beaucoup de progrès dans l’apprentissage de l’anglais ces derniers temps et elle en était fière. Certes, elle ne le maîtrisait pas encore, mais il faut un début pour tout. Et maintenant, elle les entraînait vers la piste où plusieurs couples y étaient déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bal de la Saint-Valentin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Saint Valentin vegan
» L'islam & La saint Valentin , [Valantino]
» Escargot saint valentin
» La saint valentin
» Saint-Valentin : attention

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: