AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le bal de la Saint-Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le bal de la Saint-Valentin   Mar 31 Juil - 5:38

La salle :




Le DJ est contre le mur à gauche ( il n’est pas sur la photographie ) près de la piste de danse. À votre gauche, on peut y retrouver un bar ( 18 ans et plus je vous le rappel ). Voici les quelques informations qui vous manquaient. Et maintenant, amusez-vous !


Lien du panneau d’affichage pour l'annonce :

http://the-faculty.actifforum.com/La-Faculte-c2/Hall-d-entree-f4/Panneau-d-affichage-f23/Le-bal-de-la-Saint-Valentin-t1708.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Mar 31 Juil - 6:56

Aurélie arriva dans la salle satisfaite de son travail et de celui de ses collègues. Cela faisait un moment qu’elle travaillait pour cet événement. Elle entra dans la salle pour s’assurer que tout était bien en place. Elle y vit quelques serveurs et serveuses régler les derniers détails de la soirée. Ils étaient habillés chics comme tout le monde qui aillait être là dans quelques instants. Les tables étaient mises ainsi que les couvercles. D’un moment à l’autre les élèves et les membres du personnels arriveraient. Elle était de plus en plus excitée. Stressée comme jamais, elle alla ouvrir les portes pour que les personnes puissent arriver et immédiatement rentrer dans la pièce.

La jeune femme avait hésiter entre une robe rouge, mais avait décidé de mettre celle-ci. Elle était blanche et plusieurs rubans qui la ornait. Comme accessoires, elle avait opté pour des gants blancs comme sa robe sauf que leurs rubans étaient noirs, avec un collier en forme de cristal turquoise et de petits diamants turquoises pour les oreilles agencé avec son collier. Elle portait de petits souliers blancs et le mot est juste vu qu’Aurélie a de très petits pieds. Elle n’avait pas mis de maquillage vu son dégoût pour celui-ci, se rappelant à chaque fois qu’il a été traité sur des animaux. Elle en frissonna rien qu’a y penser. Elle alla voir le DJ en se présentant et le chef cuisinier en passant dans les cuisines. Tout ce qu’elle pouvait dire pour le moment, c'est qu’ils n’aillaient pas être dessus. Les mets sentaient extrêmement bons sans compter les délicieux desserts qui ornaient les multiples comptoirs.

Elle en sortit, triste de ne pas avoir eu plus de temps pour admirer l’œuvre du chef, et pouvoir goûter à toutes les sortes de petits fours pour savoir s’ils n’étaient pas empoisonnés ( XD je rigole ! ). La mutante soupira d’impatience, ils n’auraient pas oublié quand même. Bien sûr que non ! La fête était une tradition. Ils devaient probablement avoir eu du mal à choisir qu’est-ce qu’ils aillaient porter. Comme Aurélie, mais elle avait juste deux choix ce qui n’est sûrement pas le cas de plusieurs d’entre eux. Et s’ils ne venaient pas parce qu’ils ne l’aimaient pas ? Mais comment pouvaient-ils dire cela ? Ils ne la connaissaient même pas. Il est vrai que c’était la jeune femme qui était en avance. Oui, bon, il faillait qu’elle s’assure que tout ce passait bien pour le buffet. Elle était venu voir en matinée et cela l’avait beaucoup encouragée. Non , non, tout aillait bien se passer. Et si se serait à cause qu’il y a un vaisseau spatial avec des extraterrestre qui avaient enlevé ses invités juste pour comparer la patience d’un humain à un mutant ! Non, décidément, Aurélie écoutait trop la télévision c’est temps-ci et cela ne lui faisait pas vraiment. Elle se faisait des idées, des illusions … enfin, elle espérait. Mais pourquoi était-elle arrivée si d’avance ? La prochaine fois, elle si prendra plus tard. Et si tout le monde venait, mais après la réprimandait parce qu’ils se sont ennuyés à mourir ? On pourrait l’accuser, la mettre en prison et la jeter aux lions ! Mais elle était trop jeune pour mourir. Au moins, elle savait qu’elle pourrait pleurer puisqu’elle n’a pas de poison ( maquillage) sur les yeux. C’était peut-être sa dernière bonne nouvelle à vie. Décidément, elle n’aurait pas dû se lever aujourd’hui ou prétendre qu’elle était malade. Cela aurait sûrement été moins cruelle que d’attendre que quelqu’un arrive. Et si elle aillait aux toilettes avant de mourir, se serait une bonne idée.

Lorsqu’elle aillait pour sortir de la salle, la (ou les hurm…) première personne arriva, face à face avec elle, mais ne la frappa pas par chance. Cela lui arrivait souvent de ne pas regarder où elle aillait et de rentrer dans quelqu’un. Oui, c’était très fréquent malheureusement. Elle lui sourit, heureuse d’enfin voir quelqu’un d'autre que son propre reflet dans une des vitres qui donnaient sur l’extérieur.


« Joyeuse Saint-Valentin ! » lui dit-elle en le/la/les serrant amicalement dans se bras.
Revenir en haut Aller en bas
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Sam 4 Aoû - 11:59

Twilight avait lu l'annonce officielle dans les couloirs et maintenant il allait en direction de la salle des fêtes. Pourquoi Aurélie avait-elle tenu à organiser un bal de la Saint Valentin, il n'en savait rien, mais il savait que c'était une chose assez importante pour la jeune femme et, donc, il voulait lui faire plaisir en y assistant. De plus son petit ange serait certainement là et cela permettrait de passer une bonne soirée. Il sourit en pensant à diverses choses intéressantes pour conclure la soirée puis se dirigea d'un pas rapide vers la salle où on devait déjà attendre pas mal de monde.

Il s'était habillé pour l'occasion et avait même acheté un joli cadeau pour son ange, il espérait que cela lui plairait... Il n'entra pas directement dans la salle, il préféra vérifier dans une vitre sa coiffure et sa tenue, tout cela lui semblait parfait, il n'était ni trop habillé, pas question de faire croque-mort, ni trop peu, on n'était pas décontracté pour une soirée pareille. Et sa coiffure était très bien. Donc, maintenant totalement rassuré, il entra en se demandant qui était déjà arrivé.

Il n'eut pas longtemps à se le demander que déjà on le prenait dans des bras. Il n'avait pas vu arriver sa kidnapeuse et était maintenant encerclé par des bras visiblement féminins. Il regarda la jeune fille et sourit à Aurélie. Alors elle avait envie de souhaiter une joyeuse Saint Valentin à tout le monde de la sorte ... Très bien, mais Twi imaginait déjà la réaction de certaines personnes. Julian serait horriblement gêné et resterait rouge toute la soirée. Zira lui en collerait une avant de sortir son sabre pour trancher en morceaux la petite chose pathétique qui avait osé toucher son altesse impériale. Naflin en profiterait pour lui chiper son énergie et apprécierait certainement le contact. Cela aurait réellement était amusant de voir tout cela, mais Twi n'était aucun de ces personnages et il s'écarta doucement tout en répondant gentiment à la jeune fille.


Merci Aurélie, très sympa l'accueil. Mais tu es toute seule pour le moment ?

Personne d'autre dans la salle des fêtes, il espérait que les élèves allaient vite se montrer ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Sam 4 Aoû - 12:53

Lesane avait vu une annonce sur le bal de la Saint Valentin dans le couloir, il décida donc d'y aller après s'être mis sur son 31, certes, il ne connaissait personne, mais ce n'était pas une raison pour ne pas s'habiller classe pour un telle occasion! Bon, déjà, il fallait trouer la salle de bal, et, étant donné qu'il ne connaissait pas le bâtiment, ce n'était pas une chose aisée... Il fit plusieurs fois le tour des couloirs sans trouver la salle, mais il entendit des voix provenant d'une salle non lon de là...


« Joyeuse Saint-Valentin ! »


Merci Aurélie, très sympa l'accueil. Mais tu es toute seule pour le moment ?


Lesane décida d'aller faire un tour par là-bas, et, miracle, il trouva la salle!
Il ne connaissait aucun des deux élèves présents, mais ne valait-il mieux pas faire connaissance?


Euh, bonsoir, c'est ici la soirée de la Saint Valentin?

Alors, il y avait un gars et une fille. Lesane fut étonné qu'il n'y eut pas plus de monde... Du coup, sa quetion paraissait stupide du fait de leurs tenues de soirée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Sam 4 Aoû - 18:35

Dylan était passé dans le hall et avait comme beaucoup de monde lu l'annonce pour le bal de la Saint Valentin. Son visage s'assombrit encore plus qu'il ne l'était, il savait que la Saint Valentin approchait, d'où sa mine sombre, mais le fait qu'il y est une faite, lui fit tomber une pierre dans l'estomac. Danaë était partit il y avait de cela un bon mois, elle ne lui avait rien dis sur son départ, et lui en était au plus haut point attristé, la fête des amoureux sans elle n'était plus qu'un ramassis de bêtises à vrai dire. C'était ainsi, il n'irait sans doute pas à ce bal, de toute façon qu'allait-il se mettre ?

Dylan remonta ainsi dans sa chambre, seul et désoeuvré. Jim il ne savait pas où il était, comme d'habitude partit dans son monde imaginaire sans doute, et puis ce n'était pas plus mal, il serait plus tranquille. La tête blonde s'allongea sur son lit, et prit le cadre qu'il y avait posé sur sa table de nuit. Depuis un moment, il avait abandonné sa bible, quoi qu'en regardant cette photo, il se souvenait de passages, par bribes. C'est ainsi que son choix fut fait, il irait à cette fête, élégant ça il ne savait pas comment il allait le devenir, mais il réussirait.
Dylan se souvint alors de l'aide que lui avait apporté son professeur elle lui avait proposé un travail, enfin c'est ce qu'elle avait prétexté, il ne lui avait pas servit à grand chose en fait, quoi que sans doute un peu de force qu'il aurait été facile de palier avec son pouvoir. Il ouvrit alors l'enveloppe qu'elle lui avait remise son dernier jour de travail, c'était une lettre, il lui avait dit qu'il ne voulait rien, le temps qu'elle avait passé à lui apprendre à écrire n'avait pas de prix pour lui, c'était ça son salaire, mais elle avait tenue à lui donner cette enveloppe, qui selon les mots de Malia lui serait utile un jour. Dylan ouvrit cette enveloppe, et ouvrit cette lettre avant de la parcourir, il la dépliait petit à petit comme il le faisait toujours, et au final, il trouva, une feuille presque blanche avec des mots bien espacés sur la feuille de papier, qui retenait une petite somme d'argent, de quoi se procurer quelques vêtements non troués. Le mot disait : " Fait en bon usage, il viendra un jour ou les vestiges de ton passé ne suffiront plus."

Dylan prit l'argent, le glissa dans la poche de son jean trouvé et sortit prendre le bac il se procura dans la ville non loin de quoi se vêtir pendant un bon moment, de toute façon sa taille ne changeait plus depuis un moment, il pouvait donc se permettre de tout dépenser, néanmoins, il n'en fit rien et une fois un pantalon noir, une chemise de soie blanche qui lui arrivait en dessous des fesses, et quelque tee-shirt de couleurs différentes acheté, il prit le temps de s'approprier une paire de chaussure de ville noire. Il serait ainsi à son avantage pour le jour du bal, non pas en costume, mais tout de même bien habillé.

Le jour du bal arriva, Dylan n'avait pas vraiment changé d'état d'esprit depuis, il était toujours morose, mais sa façon de penser elle avait évolué. Danaë était partie, il en était chagriné, mais pouvait parfaitement s'en remettre et voir du monde pour faire de nouvelles rencontres ne serait pas un tord.
Il alla prendre une bonne douche fraiche, se vêtit d'un tee-shirt blanc près du corps, de son pantalon et de sa chemise amples. Il prit soin de se brosser les cheveux de sorte qu'ils paraissent disciplinés sans être pour autant dressés avec du gel ou autre subterfuge, de toute façon, il n'avait ni l'envie, ni le temps pour ça. Il enfila une paire de chaussette noire et fine, trouée au niveau du gros orteil droit, mais ça personne ne le verrait, qu'il recouvrit de ses chaussures justes assouplies par de nombreux moments de marche dans l'enceinte de la faculté.

C'est ainsi vêtu qu'il entra dans la salle de bal, il y avait là deux des délégués, et un autre élève qu'il avait déjà vu près de sa salle de cours sans jamais lui avoir adressé la parole. Ce dernier venait de poser une question, il cherchait à savoir si la soirée e passait effectivement ici, Dylan s'avança donc, et prit la parole avant que quelqu'un est eu le temps de le faire.


- Oui, c'est bien ici. Bonsoir Aurélie je crois d'après mes souvenirs du trombinoscope, Twi ravi de te revoir. La salle est superbe, bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Julian Archer
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 25
Age du perso : 16
Langues parlées : Français, anglais, allemand.
Pouvoir du perso : (Moléculaire) Vecteurs
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Lun 6 Aoû - 20:32

Julian se trouvait devant la porte de la salle des fêtes, et réfléchissait tout en faisait tourner la croix de son collier entre ses doigts. Mais pour savoir pourquoi il réfléchissait, retournons un peu en arrière.

Le mutant aux vecteurs se baladait dans la Faculté, histoire de se dégourdir les jambes, quand il vit l’affiche qui disait qu’un bal de la Saint Valentin avait lieu dans la salle des fêtes. Malheureusement, le jeune homme ne pouvait pas prétendre qu’il ignorait ce qu’était la Saint Valentin, la fête des amoureux, que la plupart des couples passaient à s’embrasser et à se faire des cadeaux en se murmurant des mots doux. Tout d’abord, il avait été tenté d’ignorer la chose et d’aller s’enfermer dans sa chambre, car l’hypothèse qu’Icanthyx s’y trouvait était probablement juste. Elle n’avait pas l’air d’être le genre de filles à se précipiter à ce genre de fêtes, et Julian la comprenait. Seulement voilà, le mutant aux vecteurs, lui, avait quelqu’un avec qui passer la Saint Valentin puisqu’il avait un petit ami, et le connaissant, il devait l’attendre quelque part pour bien profiter de la journée avec lui. Après avoir longuement considéré la chose, planté comme un idiot devant l’affiche, le jeune aux mèches violettes était finalement allé se changer. Lorsque se fut chose faite, il avait prit la direction de la salle des fêtes. Au passage, il s’était regardé dans une vitre. D’accord, c’était pas top pour apercevoir son reflet, mais il avait pu suffisamment voir pour remarquer un détail énervant. Ses mèches décoloraient ! Certaines avaient déjà disparues, laissant la place à la couleur noire naturelle des cheveux du mutant moléculaire. Il fallait qu’il refasse une coloration un de ces jours, et il tentera une autre couleur : le blond ! Pour ce qui était du reste, ça allait. Julian avait passé une chemise bordeaux, dont il avait laissé quelques boutons ouverts, et un jeans. Bien entendu, il avait laissé ses colliers.

Une fois arrivé, le jeune homme aux mèches violettes ( et décolorées =P ) s’arrêta devant la porte. La grande question étais : bon, j’y vais, ou pas ? D’un côté, il s’était préparé alors c’était bête d’attendre, mais il ferait quoi si jamais son Twitwi était pas là ? Rien que l’idée d’être seul, entouré de personnes en train de s’embrasser le faisait rougir…

Se décidant enfin, il poussa la porte et entra. Soupir de soulagement. Twilight était là ! Il conversait avec une fille que Julian pensait avoir déjà vu quelque part mais il ne parvint pas à se rappeler où, mais ce n’était pas si important que ça après tout… Il y avait également deux autres garçons mais le mutant aux vecteurs n’y fit pas attention et se dirigea vers son aimé, qui ne l’avait pas encore remarqué, et se planta derrière lui en faisait signe à la jeune fille de ne pas le prévenir.

- Joyeuse Saint Valentin mon cœur, lui murmura-t-il à l’oreille.

Un " beurk " résonna dans sa tête, et son alter égo s'enfonça aussi loin qu'il le pouvait dans l'esprit du mutant pour ne pas avoir à supporter ce spectacle insupportable, à savoir un Julian amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Sam 11 Aoû - 20:46

Icy avait bien vu l'affiche qui avait été affichée dans le Hall d'entrée et s'était empressée de la lire. Un bal? Pour la St-Valentin? Cela semblait être une merveilleuse idée, mais sa timidité la poussait à refuser d'y aller. La jeune femme dût y réfléchir longtemps, environ une bonne heure, et finalement, ellese décida à y aller. Pourquoi pas, après tout? Cette soirée lui permettrait sans aucun doute de faire de nouvelle rencontre et de contrôler sa gêne.

Naïdane retourna donc dans sa chambre et se changea. Mais quoi mettre? Une jupe? Nan...Une pantalon avec un chandail? Non, ce ne serait pas adéquat. Pourquoi pas une robe? Oui..La mutante chercha donc dans ses vêtements une robe qui pourrait à la fois être idéale pour ce bal et jolie à porter. Son regard glacé tomba sur la parfaite...

Elle s'habilla donc en chantonnant joyeusement et se contempla ensuite dans son grand miroir, accroché au mur. Jamais elle n'aurait cru qu'un simple bout de tissu rouge, blanc et jaune de style oriental, deux petites fleurs azurées dans ses longs cheveux de neige ainsi que des sandales de cuir rougeâtre auraient pu donenr un résultat semblable. Naïdane sourit et cessa de se regarder. C'était surement l'heure d'y aller...

Avec le même sourire aux lèvres, la jeune femme se dirigea vers la salle des fêtes et s'arrêta devant les portes. Prenant une grande respiration, elle les ouvrit et entra dans la pièce. Les décorations étaient vraiment splendides, prodiguant à l'endroit quelque chose d'accueillant et d'agréable. Ses yeux se posèrent à tour de rôle sur les gens présents.


- ...Bonsoir. Je ne me suis pas trompée de salle pour le bal, j'espère?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Jeu 16 Aoû - 14:30

Une fête d'accord...Avec plaisir même...Mais de la St Valentin. Aurélie avait eu une bonne idée certes, mais pour Sidney qui n'arrivait pas à se dérider souffrait d'un manque de...Quand les mots ne viennent pas, forcer est la dernière chose à faire. La jeune journaliste décida donc d'y aller non en tant qu'invitée, mais bien en tant que journaliste/photographe. Souriant à cette idée lumineuse elle se dit tout de même qu'il ne serait pas bon d'y aller en jeans...Installée en face de son miroir Sidney lâcha ses cheveux. Elle les laissait rarement libre, sauf pour dormir...Sentir sa chevelure sur ses épaules et contre sa nuque lui procurait toujours un sentiment de malaise. mais le résultat fut tout de même convainquant. C'est étrange comme elle ne ressemblait à aucun de ses parents...Car ses bien les traits de sa grand-mère[encore eune ^^] que Sidney apercevait de l'autre côté du miroir. D'origine asiatique sa grand-mère lui avait tout apprit...

Nationnalitée irlandaise,...Nom a conssonance américaine et physique asiatique...Après on s'étonne que la jeune femme ait des troubles d'identité! Sidney Lohan...Lohan...Si ça se trouve ce n'était même pas son vrai nom! Mais on l'avait batisé ainsi à l'orphelinat alors à quoi bon recherché ce qui est perdu.

Elle s'habilla de manière classique, une robe blanc cassé à bretelles fines dont les coutures sont brodées...Simple mais qui lui seyait joliment. Sans oublié son appareil photo et son bloc notes elle sortit de sa chambre. Pour pénétrer dans la salle qui était magnifiquement bien décoré. Elle alla retrouver Twilight et Aurélie.


-"Bonjour tout le monde!"

Elle termina sa phrase en les mittrallant de photo. Puis rangea son appareil en affichant un sourire discret. Elle ne connaissait pas Aurélie ent out cas pas vraiment.... Twilight et Julian qu'elle commençait à connaître se trouvait là également, mais la plupart des autres personnes elle ne les connaissaient que de vues ou presque. La journaliste félicita Angèle pour la salle sublime avant d'aller déposer son appareil sur une table.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Sam 18 Aoû - 6:59

(HJ: Edit: N'hésitez pas à vous rajouter, car j'ai répondu parce qu'il faut faire avancer le sujet un jour Razz )

Enfin, quelqu’un qui ne l’avait pas abandonnée. Aurélie le serra dans ses bras en lui montrant qu’elle était heureuse de le voir et prit une bouffée d’air. Un grand soulagement que c’était de voir … Twilight. La jeune mutante était ravi de la voir. En plus, il s’était mis sur son 31 pour venir parfait ! Cela voulait dire que son message avait été compris. Elle qui avait tant de temps à l’écrire. Elle lui sourit et lui fit un signe positif de la tête lorsqu’il lui demanda si elle était seule. Elle haussa les épaules. La jeune femme perdit un peu son sourire, mais fut tout aussi surprise que la première fois lorsqu’elle vu une autre personne rentrer dans la salle. Mais que se passait-il ? Il y avait plein de monde, c’était fantastique ! Bon … beaucoup de monde, il faut dire qu’ils étaient rendus trois. Mais comme on dit jamais deux sans trois.

Elle lui fit un sourire et lui fit un signe de la main pour lui dire « bonsoir ». Le pauvre jeune homme il sembla bien perdu, la preuve il lui demanda si la fête était ici. Aurélie fit la grimace et regarda sa tenu de haut en bas puis la celle de Twilight. Elle dit :


« Hum… oui » dit-elle hésitante.

Elle n’était pas certaine de sa question et non plus de sa réponse, mais bon, si elle se trompait, elle était sûre que son ami réglerait la situation. Il a toujours les bons mots pour le faire de toute manière. Mais Aurélie n’était pas pour le laisser a part comme ça ; se n’était pas son genre du tout. Donc, elle le prit par la main et l’amena prêt de elle et de Twilight à l’origine. Voilà c’était bien mieux ainsi. Maintenant ils étaient trois ! Comme les trois mousquetaires ! Sauf que dans les trois mousquetaires, il n’y avait pas de fille, mais ce n’est pas grave, ce n’était que des détails quand elle y pensait. En plus, il était lui aussi sur son 31 ! La vie était trop belle ! Une autre personne qui avait compris son message. Ces longues heures de souffrances à la bibliothèque avaient portées fruit.

Devinez quoi ? Une quatrième personne fit son entrée. Aurélie aillait quasiment pleurer . La vie était plus que belle dans ses cas là. Sauf, elle remarqua que c’était tous des jeunes hommes et qu’il n’y avait pas de fille ! Mais où étaient-elles ? Peut-être qu’Elle aurait du mettre des pantalon et un chandail propre elle aussi, cela aurait peut-être mis plus à l’aise les gens qui l’entourait. Peut-être que sa robe de soirée blanche les intimidait, enfin, elle espérait que non en tout cas. Cependant, le jeune homme qui entra savait son nom. Pourtant elle ne l’avait jamais vu et curieusement il ressemblait beaucoup à Alexandre en espérant qu’il vienne. En plus, il le félicita pour la salle. La mutante se sentait vraiment mal : premièrement, il savait son nom alors que elle ignorait le sien, deuxièmement, c’est le premier à le féliciter. La vie était fait étrangement. Elle lui adresse pourtant la parole malgré son malaise :


« Salut, merci » dit-elle simplement et ne savant pas du tout si elle devait rajouter quelque chose ou pas.

Tout ce qu’elle fit c’est lui sourire dévoilant ainsi ses dents blanchies par le lait. Un autre garçon entra dans la salle. Il y avait trop de monde ! Comment aillait-elle faire pour tous les saluer du même coup. Elle décida qu’elle resterait pour l’instant avec les deux nouveaux à leurs parler. En même temps, il était évident de la façon d’un le nouveau venu agissait qu’il se passerait quelque chose entre ses deux là. Mieux valait qu’elle leurs laisse un peu d’intimité. Elle se tourna vers les autres pendant qu’il parlait. Elle n’activa son pouvoir pour écouter. La curiosité était un vilain défaut qu’elle ne possédait pas.

Enfin une femme ! Il était temps ! Elle se joignit à petit groupe pour demander si elle était au bon endroit. Aurélie lui sourit et dit à nouveau :

« Oui, joyeuse Saint-Valentin ! » dit-elle avec enthousiasme.

Elle portait une jolie petite robe fleurit rouge qui lui aillait à merveille. Finalement, elle avait bien fait de mettre une robe. Arrivée en pantalon, aurait probablement été déplacé. Maintenant sa bonne humeur était à son maximum ! Elle n’eut pas le temps de réaliser que Sidney était entrée qu’elle la prenait déjà en photo avec Twi. Elle n’ajouta qu’un :

« Bonjour Sidney » dit-elle en clignant des yeux pour voir clair à nouveau.

Et la nouvelle venue se dirigea vers une table pour y déposer son appareil. À sa grande surprise, Iwëne était venu à sa soirée. Cela prenait un grand évènement pour la faire sortir. Elle était rayonnante dans sa robe en soie noire qui lui longeait le corps. Et de plus, la professeur la félicita de sa soirée et lui sourit ! Peut-être avait-elle perdue la tête, mais Aurélie était aux anges à ce moment !


« Merci » lui répondit-elle.

Elle ne voulait pas n’en faire trop n’y ne pas la remercier et un simple merci convenait parfaitement à la situation. Iwëne se dirigea donc vers la bar et s’y installa. La jeune femme était solitaire et la mutante la comprenait après tout. Tout le monde a besoins de moments pour se chercher, mais une chose dont elle était certaine, c’est qu’elle aillait passer une formidable soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Mar 21 Aoû - 12:43

Il commençait a y avoir du monde ici, aussi, Lesane, qui s'ennuyait, tout seul, décida daller s'asseoir sur lune des nombreuses chaises de la salle. La plupart des gens se connaissaient déjà, deux filles et beaucoup de garçons. Lesane ne savaient pas vers qui aller, il préféra donc attendre que l'on vienne le voir, cela faisait timide, mais on ne sait jamais... Il se mit a siffloter, tout bas, pour passer le temps. De temps en temps, il jetait un coup d'oeil aux filles, elles s'étaient toutes mises sur leur 31, elles étaient très jolies, mais le choix etait trop dure: Laquelle irait-t'il voir en premier?...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Mar 21 Aoû - 19:32

La soirée organisée pour la Saint-Valentin paraissait être un choix tout à fait opportun pour commencer à se sortir un peu; du moins était-ce l'avais d'Hailey tandis qu'elle marchait à grandes enjambées dans le couloir qui menait à la salle des festivités.

Certes, elle ne sortait pas beaucoup, et elle n'avait pas de cavalier, mais elle n'était pas du genre à se démoraliser pour un tel détail. Fête des amoureux ou pas, elle n'allait pas laisser passer une telle occasion de prendre du bon temps. A vrai dire, elle se demandaitbien de quelle manière ce genre de réception se déroulait; la Saint-Valentin qu'elle avait passé en compagnie d'Erik, en Australie, ils l'avaient fêtée dans le salon du chalêt d'hiver de son père, entre une pile de livres et un foyer de cheminée plus qu'accueillant. Les mondanités, ce n'était pas trop son truc, à Hailey Daniels. Mais comme il n'était jamais trop tard pour apprendre, elle avait décidé de faire de son mieux, ce qui avait premièrement consisté à s'habiller autrement qu'en t-shirts et pantalons. Et si Hailey n'était pas quelqu'un de focalisé sur son physique et qui n'accordait pas d'importance à ce que les gens pouvaient en penser elle devait s'avouer que, comme un certain nombre de filles, il était parfois agréable de se sentir un brin coquète. Tant que ça ne vous bouffait pas la vie: passer trois heures devant le miroir pour un simpke dîner, non merci!

Pour l'occasion, la jeune femme avait donc opté pour l'ensemble de soirée qu'elle s'était offert lorsqu'elle avait décidé de partir à l'assaut de sa nouvelle vie; et elle n'avait encore jamais vraiment eu l'occasion de porter ce genre de vêtements... Neufs, ce soir lui avait paru idéal pour les étrenner. Elle avait donc opté pour une robe sans manches d'un vert discret dont l'échancrure se démarquait par une couleur un peu plus foncée. Nouée à la taille pour une ceinture d'un vert argenté rappelant les feuilles sous un soleil d'automne, juste avant qu'elle ne commencent à rougir et à se fâner, le vêtement continuait en jupe et s'arrêtait un peu avant ses genoux. Un décolleté découvrant de manière aguicheuse sa gorge complétait l'habillement, ce à quoi Hailey prenait le temps de s'y habituer; elle n'avait rien contre le faite de laisser deviner ce dont la nature l'avait pourvue, mais elle avait encore l'impression d'avoir enfilé des vêtements qui appartenaient à quelqu'un d'autre. Les jeux de la séduction et de l'apparence, voilà qui s'annonçait nouveau pour elle...
Afin d'agrémenter le tableau d'un peu de couleur, elle portait le collier de pierreries aborigènes que sa mère lui avait offert il y a quelques années et qui ressortait sur sa peau rosée. Enfin, elle avait fait l'effort de démêler ses cheveux gris-brun, qui lui tombaient maintenant élégament dans le dos. Et si elle n'avait pas pris le temps de se pomponner de manière sophistiquée -un peu de bleu pour ses yedux et une légère touche de rouge à lèvre- elle avait troqué ses lunettes pour une paire de lentille de contact qui avait furieusement tendance à la démanger. En tant que seul accompagnateur, elle portait un petit sac à main de toile assorti à sa robe, qu'elle tenait négligemment suspendu à une épaule.

Alors qu'elle essayait de maîtriser correctement l'art de marcher en talons hauts -une belle saloperie si vous voulez son avis- et qu'elle réalisait pleinement que faire de grandes enjambées en robe se révélait plus compliqué que de les faires en jeans, elle ne se sentait finalement pas si nerveuse. Là encore, il lui en fallait plus pour ça. L'important était de passer une bonne soirée, non?

Enfin, elle arriva à destination et poussa la porte de la salle des fêtes; aussitôt, elle jeta un coup d'oeil appréciateur devant la beauté des lieux, et se dit que la déléguée qui avait organisé la soirée avait visiblement ien réussi son coup. Peu de monde occupait la salle pour l'instant; elle reconnut Twilight et Julian, bien entendu, et un garçon du cours matériel, Dylan. Il y avait un autre garçon qu'elle ne connaissait pas, qui restait pour l'instant à l'écart des autres, et deux filles qui avaient tout l'air d'être des élèves. Fronçant les sourcils pour se rappeler, Hailey reconnut les deux représentantes féminines des élèves. Puis elle repéra la jeune femme élégante, superbe dans sa tenue de soirée, qui s'était dirigée vers le bar; Hailey finit par reconnaître le professeur Iwëne.

Et bien, pour l'instant, il n'y avait pas grand monde, mais Hailey imaginait que la salle allait bien finir par se remplir au fil de la soirée; pour l'heure, il était temps de commencer à en profiter! Saluant d'un sourire radieux les convives qu'elle croisait alors qu'elle marchait à "enjambées sur talons" de plus en plus maîtrisée, elle se dirigea vers le buffet qui jouxtait le bar et se demandait déjà par quel hors d'oeuvre elle allait commencer; elle n'avait rien mangé depuis l'après-midi... Après tout, grignoter un morceau avait aussi tout son charme, surtout dans un tel cadre!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Lun 27 Aoû - 14:33

Le bal de la Saint-Valentin... Quoi de plus commercial que ces fêtes pour amoureux niais? Zira elle n'avait personne dans ses filets pour le moment, ou elle "n'avait plus " serait un terme plus approprié. En effet mis à part Altaïr elle n'avait eu personne à proprement parlé, mais il n'était plus là, et la blondinette ne comptait pas se morfondre car apés tout ils ne s'étaient rien promis.
Donc, nous disions Bal de la Saint-Valentin. L'interêt que Zira voyait dans le fait de s'y montrer? Il n'y en avait pas, juste qu'elle avait vu que de l'alcool serait servi, donc c'était un bon agument. Et puis sortir un peu, voir les gens qui font partis de la Facultée cela ne pouvait pas lui faire de mal. Le problème était qu'il fallait semble t-il être habillé d'un manière différente des jours ordinaires. Notre peste des temps modernes n'avait plus qu'à essayé de ce mettre sur son trente et un, et de troquer ses vêtements de "combat" pour une tenue légèrement plus féminine... Pas gagné. Pas non plus besoin d'en faire des tonnes mais juste histoire de prouver qu'elle n'est pas qu'une pychorigide insociable.

Bref aprés une aprés midi à chercher de quoi s'habiller dans un magasin du centre ville asiatique, Zira avait trouvé un haut blanc plutôt joli et un jean noir que les gens appelaient "slim" aparement et qui revenait à la mode... Des chaussures noires et blanches, des ballerines d'aprés la vendeuse. Bref, Zira plus coqette que jamais. Elle avat laissée ses cheveux détachés, et c'est ainsi qu'elle se rendait au bal, mal à l'aise dans cette tenue..

Arrivée devant la porte ouverte qui laissait passé les murmures des voix , de personnes déjà présentes, la blondinette avait failli repartir illico-presto dans sa chambre pour se débarbouiller et se changer, mais aprés un soupir elle était rentrée discrètement en ce faufilant jusqu'au bar ou elle s'empara d'un coupe de champagne avant d'aller se poser prés d'une fenêtre à l'écart...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Mer 29 Aoû - 0:48

Dylan vit tous ces nouveaux visages arriver dans la pièce, le recteur, et une professeur, c'était étrange de voir ce qu'il se déroulait devant ses yeux, en vérité le jeune homme n'avait aucune envie d'être là, à contempler ce spectacle, ou à discuter avec les autres. Mais lorsqu'il vit Zira rentrer dans la pièce, vêtue comme elle l'était, il fut surpris, et agréablement. Hailey aussi était surprenante, pour une fois, elle était vêtu de façon très féminine. On voyait que chacun avait fait un effort pour se vêtir de façon élégante. Lui l'avait fait, pourquoi pas les autres après tout, parfois, les pensées de Dylan étaient bien illogiques, voir même chaotiques.
Il s'avança vers Le buffet pour saluer Hailey, une camarade de classe si on peu considérer les cours de Malia comme une classe. Il n'avait pas fin, mais pour justifier le fait d'être venu, il se servit d'un petit four tout chaud, qu'il regretta immédiatement d'avoir engloutit sans même attendre qu'il refroidisse. Il l'avala presque rond en se brûlant tout l'intestin au passage.


"- Bonsoir, tu avais quelqu'un à impressionner pour t'être munie de chaussures à talon ? En tout cas, tu te débrouilles bien pour une rare fois où tu en portes, prend plus appuie sur la partie avant de ton pied ça sera plus stable. "

Et voilà, il venait de mettre en avant son côté taquin. Pour lui qui se montrait plutôt discret d'habitude, c'était réussit cette fois ci, il avait fait fort froisser quelqu'un le jour de la saint Valentin ! Non mais pourquoi n'avait-il pas tenu sa langue, c'était complètement inconscient de parler comme ceci à quelqu'un qu'on ne connaissait pas plus que ça voir pas du tout, voir quelqu'un en "cours" n'est pas la même chose que le connaître après tout...


"- J'aurai sans doute du dire, bonsoir tu es super élégante comme ça. Mais j'ai parlé trop vite, et j'espère que tu ne prendras pas mouche de ce que je t'ai dis qui n'était pas forcément très fin. Excuse moi si je t'ai vexé. "

Finit-il par dire un peu à regret. Il regarda Zira, tranquillement installé dans un coin de la salle, près d'une fenêtre, là si on lui avait demandé où il voulait se téléporter, il aurait répondu qu'il aurait adorer se trouver dehors, sur la terrasse qui donnait dans le parc, et que Zira pouvait contempler par la fenêtre près d'elle. Ainsi, il aurait pu s'évanouir dans la nuit plus que naissante. Au moins, il n'aurait pas à affronter la peur d'avoir vexer, quelqu'un qu'il serait amener à côtoyer tous les jours ou presque. Oh et puis, après tout ce n'était pas si grave, il c'était montré tel qu'il était, pourquoi depuis qu'il était arrivé ici, il se cachait derrière une sorte de masque, il se montrait bien élevé et distant plus que naturel. Il se rendrait sans doute plus tard dehors, mais pour le moment, il conversait avec Hailey.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Mer 29 Aoû - 1:11

Le bal de la saint valentin … Alexandre n’avait encore jamais participé à un événement de ce genre. Il ne savait pas si cela lui plairait, mais il avait tout de même décidé de si rendre. Voir quelques visages amicaux ne lui ferait pas de mal, surtout qu’il allait bientôt repartir pour l’Australie durant deux mois. C’était donc une façon pour lui de passé du bon temps avant son départ.

La nuit venait de tomber et le bal avait commencé depuis pas mal de temps. Comme à son habitude, le jeune Deepest n’était pas en avance. Il avait revêtu une chemise blanche accommodé avec une cravate noire qui faisait ressortir celle-ci. Pour le bas, il avait enfilé un pantalon noir assez chique également. Certes, ce styles vestimentaire ne lui ressemblait point, mais pour une fois, il avait prit sur lui et avait fait un effort.

Il marchait dans les couloirs de la faculté tout en se dirigeant vers la salle ou se déroulait le bal de la saint valentin. Son pas était un peu haletant et pour cause, c’était la première fois qu’il allait se retrouver dans une salle pour y danser et pour y faire la ‘fête’. Après deux bonnes minutes de marche, il se retrouva en face de la porte de la salle des fêtes. Comme il avait alors un peu chaud, il porta sa main à sa cravate et la dénoua un peu pour pouvoir mieux respirer. C’est alors que prenant une grande bouffer d’air, il attrapa la poigné de la porte, et entra dans la salle.

Comme il s’y attendait, il y avait déjà du monde dans la grande pièce, qui avait été décoré pour la soirée. La première réaction d’Alexandre fut de faire de la tête, un grand tour de la salle. Et puis, portant son regard sur les personnes qui si trouvait déjà, et ils étaient nombreux, il reconnaissa certain d’entre eux avec qui il avait eu l’occasion de parlé. Il lança alors un classique « bonsoir » pour tout le monde présent dans la salle.

**Qu’est ce qu’il peut faire lourd ce soir **, pensa le jeune homme. Son regard se porta vers le bar se lequel se trouvait divers boissons, et l’instant d’après, il marcha en direction de celui-ci. Après avoir contourné deux ou trois groupe d’élève qui discutait entre eux, il arriva à la zone des rafraichissements. Il attrapa alors empoigna alors l’un des cocktails sans alcools qui ci trouvait, et le porta à ses lèvres. Il en absorba une petite gorgé et se retourna ensuite vers la foule pour l’observer de nouveau …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Mer 29 Aoû - 16:36

Devant le bar, Hailey se trouvait en plein duel de volonté avec un petit-four honteusement mis en avant. L'oeil fier, le visage farouche, la jeune femme restait parfaitement immobile tandis que son adversaire,encore plus immobile, se contentant de la narguer de son silence...

Haussant les épaules, Hailey saisit le canapé au saumon et l'avala joyeusement, contente d'avoir perdu un combat qu'elle avait prévu de perdre. Après tout, elle ne voyait aucune raison de se priver de tels délices... Elle ne l'avait jamais fait et elle ne voyait pas pourquoi elle s'y emploierait un jour. Franchement, elle ne voyait aucun intérêt à se refuser aussi exquise nourriture.

Cherchant sa prochaine victime, elle laissa errer son regard gris sur la salle des fêtes, jetant un oeil distrait aux nouveaux venus tandis qu'elle observait les premiers arrivés, maintenant répartis en plusieurs petits groupes dans la salle. Lorsqu'un jeune homme aux cheveux gris entra, salua quelques élèves et se dirigea vers le professeur Iwëne après être allé chuchoter quelque chose au DJ, Hailey sut sans qu'on le lui dise que le recteur avait fait son apparition. Elle ne l'avait jamais vu avant, mais on lui en avait tellement parlé -surtout Angèle- que le reconnaître n'était pas difficile.

Curieuse, elle resta un instant accoudée au bar pour observer ce mutant quasi-légendaire. Et si elle admettait volontiers qu'il se dégageait de lui un charisme, une sorte d'aura impressionnante, elle comprit aussi que ce n'était qu'un homme, guère plus âgé que ses élèves, et qui semblait lui-même le comprendre. Après tout, même les êtres les plus exceptionnels avaient de temps en temps besoin de vivre...tous simplement, se dit Hailey tandis qu'elle observait, amusée, le recteur occupé à draguer la professeur moléculaire.

Satisfaite d'avoir enfin pu mettre un visage sur le recteur Fraust, elle se désintéressa des convives pour reporter toute son attention sur le buffet. Mais le tentant canapé à la mousse de thon qu'elle avait repéré devrait attendre: elle avait un peu soif. Négociant sur des talons qu'elle commençait vaguement à maîtriser, elle s'approcha des boissons et hésitait entre deux cocktails quand un jeune homme blond s’approcha du bar. Elle mit quelques secondes à reconnaître Dylan, joliment vêtu pour la soirée. Il n’avait pas l’air très à l’aise à l’idée de se retrouver ici et il se dépêcha d’avaler un petit-four, visiblement un peu chaud pour lui. Amusée mais pas moqueuse, Hailey lui sourit tandis qu’il prenait la parole :
"Bonsoir, tu avais quelqu'un à impressionner pour t'être munie de chaussures à talon ? En tout cas, tu te débrouilles bien pour une rare fois où tu en portes, prend plus appuie sur la partie avant de ton pied ça sera plus stable."

Hailey resta interdit l'espace d'un instant, tandis que l'expression de Dylan se décomposa, comme s'il avait peur d'avoir dit une bêtise. Et si Hailey ne réagit pas tout de suite, ce n'était pas parce qu'elle était choquée ou courroucée par ce que venait de dire le garçon; non, en vérité, elle était surprise de le voir ainsi, comme s'il sortait de sa coquille. Il lui avait paru tellement réservé aux cours de Malia, tellement peu sûr de lui qu'elle trouvait agrlable de voir qu'il avait semble-t-il décider de se révéler un peu plus.

Aussi, lorsqu'il bafouilla des excuses et la complimenta sur sa tenue, elle ne put s'empêcher d'éclater d'un rire joyeux qui n'avait là non plus rien de moqueur:
"T'inquiète pas vas! Tu n'as rien dit de mal. A vrai dire, j'apprécie ton conseil!" Pour le prouver, elle mit un peu plus de sn poids sur l'avant de ses pieds et, à son grand soulagement, se sentit tout de suit mieux sur ses escarpins
"Et je ne compte impressionner personne avec ça. Je voulais essayer ce genre de trucs, mais crois moi, je n'en remettrai pas de sitôt! . Et merci du compliment, tu es très élégant toi aussi!"

Au même instant, un nouveau venu entra dans la salle, et un jeune homme, blond lui aussi, salua les convives avant de se diriger vers le bar près d'Hailey et Dylan où il se servit un cokctail sans alcool. L'accent de son "Bonsoir.", son atittude, son physique... Hailey devina en lui un compatriote océanique et ne peut se retenir de lui faire un clin d'oeil tandis qu'il se servait. Qu'il le prenne comme il voulait...

Puis elle se retourna vers Dylan, son verre à la main, et lu sourit à nouveau:
"Tu veux boire quelque chose? Allez, fais pas cette tête! Je suis contente que tu sortes un peu de ta coquille; je t'ai pas trouvé très bavard, au cours. On trinque?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Mer 29 Aoû - 19:43

Dylan fut soulagé de la réflexion de Hailey, malgré les premières apparences, elle n'était selon elle que surprise de la réflexion. Elle continua sur sa lancée, en basculant légèrement son poids vers l'avant. Dylan se mordit la joue, il n'aurait pas du lui conseiller ça, son décolleté était vraiment impressionnant et disons que maintenant on pouvait d'autant plus en profiter. En plus, elle venait de lui faire un compliment, et sa tête du changer et sembler embarrasser, d'ailleurs il l'était, car lorsqu'elle lui proposa un verre, elle lui fit la remarque. Il lui sourit, malgré la remarque qu'elle venait de faire à propos du cours.

"- Oui, je veux bien. Et pour le cours disons qu'en arrivant en retard, et en se faisant ébranlé au point de fondre en larme j'avais pas trop envie de parler. "


Dylan saisit un vers de cocktail, le même que celui que venait de prendre le jeune homme qui venait d'arriver, en disant bonjour. Il avait du troubler Hailey, elle avait semblé songeuse un moment après sa salutation. Dylan l'invita simplement à participer à leur discussion en espérant pouvoir faire la connaissance de nouvelles personnes. C'était d'ailleurs pour ça qu'il était venu ce soir en grande partie.


"- Bonsoir à toi. Tchin dans ce cas à vous deux. "


Dylan détourna le regard du visage du nouvel arrivant et se contenta d'observer l'endroit où il avait vu Zira s'installer quelques minutes plus tôt. Cette fille l'intriguait, lui qui avait connu la solitude ou presque pendant une dizaine d'année, il savait qu'elle n'était pas si enviable. Mais la jeune fille se mettait volontairement à l'écart, il n'y voyait qu'une raison plausible : une volonté de se montrer différente, comme si ce n'était pas déjà le cas ! Enfin, elle lui semblait à la limite de l'humanité tant il considérait son comportement comme inconcevable, et à ce moment là, il était en train de se dire que lui imposer une discussion serait sans doute profitable pour sa compréhension personnel du personnage. Il profita du fait que Hailey entame la conversation avec le nouvel arrivant pour s'excuser et se diriger vers la jeune femme seule dans ce coin. il entama sur une petite boutade, espérant qu'elle réagisse aussi bien que l'australienne qu'il venait de quitter, il profiterait d'une autre occasion de lui parler.


"- Bonsoir Zira, j'espère que je ne grille pas ta couverture, faire tapisserie dans cette salle est un franc succès pour toi, je l'avoue. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Jeu 30 Aoû - 1:21

Lorsque qu’Alexandre attrapa le cocktail près du bar, il remarqua le petit clin d’œil que lui lança la jeune femme qui se tenait non loin de lui. Elle était vêtue d’une robe dans les tons verts de la saison d’automne qui lui allait à ravir, et monté sur ses talons hauts, cela lui donnait un air des plus sexys. L’avait elle draguer par ce petit clin d’œil ? Le jeune homme hésitait quand à répondre a cette question, surtout qu’elle semblait déjà être en bonne compagnie. L’autre garçon qui se tenait a coté d’elle de tarda a se retourné dans sa direction et lui lança.

"- Bonsoir à toi. Tchin dans ce cas à vous deux. "

Alexandre qui tenait son verre dans sa main, le leva d’un geste simple juste devant sa tête, et avec un léger sourire, il hocha doucement la tête en silence. On aurait alors pu croire de part son geste, qu’il fut un vrai gentleman. Cette petite touche raffiné ne lui était pourtant pas familière, lui qui n’avait encore jamais été dans un endroit pareille. Même s’il donnait le change, on pouvait se rendre compte en l’observant plus attentivement, qu’il n’était pas trop à son aise.
L’autre garçon qui se trouvait non loin de lui et qui venait de lui dire bonsoir, se retourna quelques secondes plus tard et quitta le bar en direction d’une autre jeune fille. D’ailleurs observant la scène du coin de l’œil, Le jeune Deepest cru reconnaître la demoiselle vers laquelle s’en était allé l’autre garçon.

La musique qui remplissait la salle paraissait envoutante, pour preuve, la piste de dance était déjà occupée par les premiers danseurs de slow. D’ailleurs même le recteur et la jeune prof moléculaire était déjà de la parti. Fraust dansait avec une certaine classe, il fallait bien l’avouer. C’était à se demander comment un recteur aussi jeune, pouvait exceller dans de nombreux domaines aussi diversifié ?

Alexandre porta de nouveau son regarde sur la jeune femme qui se trouvait non loin de lui et la dévisageant plus attentivement. C’est alors que le collier qu’elle portait autour de son cou se démarqua aux yeux du jeune homme. Il en avait déjà vu c’était certain, mais ou ? Réfléchissant en silence quelques instants, le l’image de collier semblable a celui-ci lui revint en mémoire. C’était il y a pas mal de temps. Avant qu’il ne vienne ici à la faculté, lorsqu’il était encore en Australie. Certaines petites boutiques dans les villes en vendaient. Certes ce n’était pour la plus part que de banal souvenir, mais, c’est vrai quand y repensant, il pouvait aussi représenter bien plus. Ce pouvait t’il qu’elle soit aussi originaire de là-bas ? Possible. Mais elle pouvait aussi cependant simple y avoir passé quelque vacances. Il n’était pas très physionomiste et il n’aurait aussi, pas pu dire s’il elle venait de là-bas.

C’est après cette longue réflexion, qui ne dura pourtant que peu de secondes, sur le collier de la demoiselle, que le jeune homme se décida enfin à parlé : « Je m’appel Alexandre, enchanté, et toi ? ». Evidement, la c’était la façon la facile pour faire connaissance. On ne peut pas dire que le jeune Deepest donnait dans l’originalité, mais bon, il fallait bien commencer par quelque chose…
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Jeu 30 Aoû - 19:50

Welcome to the airport of Jakarta ...


Il y avait un je ne sais quoi de bizarre pendant le voyage de Spike . peut etre-était ce dû au fait qu'il avait fait fonctionné le détécteut de fumée dans les toilettes pendant qu'il était "au petit coin" . Une horrible méprise ,vu que tout le personnel lui tomba dessus a la sortie , et qu'il lui fit mille et une reproche . Cependant , aucun paquet de cigarette , aucune marque de nicotine dans les poumons , rien . Ils durent a se résigner qu'il y avait du avoir une erreur dans le systéme , et offrir a Spike "milles excuses" et une bouteille de champagne , bien qu'il soit mineur . Spike se fit lever par l'hôtesse qui lui demanda s'il faisait la correspondance ou s'il descendait . Détachant sa ceinture , Spike lui expliqua qu'il était en faite chez son frère en vacances et qu'il ne prenait donc pas la correspondance . Il prit son sac , et descendit de l'avion aprés une excuse du pilote d'avion pour le mal-entendu . Ayant recupéré ses bagages , Spike sortit enfin de l'aéroport avec un sentiment de plaisir . Dans quelques heures , ils allaient prendre un bateau contenant quelques mutants , comme tous les bateaux d'aller vers la facultée . Le jeune homme blond se dépécha de trouver un taxi l'emmenant vite fait au quai , là où il pourrait prendre le bateau . Lorsqu'un taxi miteux s'arréta , Spike y sauta et lui dit sa destination . Il prit le temps de regarder les ruelles toujours plus crasseuses les une que les autres . Lorsqu'il arriva , il ne fit qu'un simple signe de tête , sortit un billet de 20€ et paya . Le billet ne lui servirait a rien lorsqu'il arriverait a la Fac' . Arrivé sur le bateau , le jeune caucasien dit quelques mots au jeune pilote qui savait qu'il allait sur l'ile . Il faut bien qu'il y'ait quelqu'un qui sache comment y aller , et ce fut bizarre de ne pas trouver le vieux barbu . Spike se remémora le voyage en bateau qu'il fit avec Sidney pour arriver a leurs points de recrutement , comment cette gourde avait-elle pût laisser tomber la carte a l'eau , et comment elle réussit a oublier le nom de la rue aux mutants . La jeune rousse avait laissée un bon souvenir dans l'esprit de Spike , dommage qu'il l'ait laissée en plan , dans l'hôtel avec un jeune homme capable d'attirer le pognon et une jeune donzelle plus qu'attirante . Ce soir de fête a Sydney fut une horreur a un moment pour la jeune torche humaine . Il en avait laissé brisé ses barriéres .

Mais lorsqu'il sortit de ses pensées , il voyait déja l'ile . Il remercia le jeune homme de l'avoir déposé ici , et lui fit de grands signes de main lors de son arrivée . Aprés avoir transporté sa valise sur le dur sentier qu'était le chemin d'arrivée aux portes , Spike fut surpris de ne voir personne dehors . Il regarda autour du parc , aucun cours , ce fut bizarre . Ce n'était pas un jour particulier pourtant . Mais Spiki ne se posa pas de questions , il entra tout simplement dans la facultée et entendit la véritable raison de cette absence de vie éxtérieure . Il y avait une fête ...

Prenant sa valise sous son bras , Spike courut dans sa chambre , y jeta son bazar sur son lit toujours défait . Ouvrit sa valise , faisant une véritable fouille au pétrole dans sa foutoir . Quelque chose de présentable , quelque chose de pas trop sérieux ... Il trouva une cravate de son pére , rouge d'un banal . Une chemise blanche , bref , sérieux . Un pantalon Lacoste datant de ses premiéres sorties au banquet industriel , donc pas longtemps . Il attrapa le tout , et la porte de la chambre , mais se souvenut :

-Et la veste ?


Déposant son barda stylisée sur une chaise , Spike plongea une main fouineuse dans sa valise , cherchant son gel du regard . Lorsqu'il toucha quelque chose de doux et soyeux , il l'extirpa . Une veste Giorgio Armanni , cadeau de son pére . Il mit son baluchon de vetements sur son épaule et courrut vers les vestiaires . Aprés une douche extrémement rapide , mais toujours soigné , Spiki sortit , se sécha les cheveux et enfila son costard . Il attrapa le séche-cheveux des vestiaires et y passa dans sa tignasse . Vite fait bien fait comme on dit , il laissa ses vètement sales là , qui aurait envie de prendre des trucs puant la transpiration ?

Dévalant les escaliers en sens inverse , Spike ouvrit finalement la porte de la facultée et fut surpris par le nombre de personnes . Tous là a discuter , a papoter a., taper la t'chatche quoi ! Impossible que tous ce monde soit a la Fac' , il n'avait jamais vu autant de monde ici ! Il resta un peu en retrait prés de la porte , mais vu une frimousse bien familiére parlait a une autre . Respirant un bon coup , Spike avança a pas confiants dans la salle . Il n'avait pas peur de danser , ni meme de s'adresser a quelconque personne . C'était plutôt la réaction qu'aurait une jeune demoiselle rousse a sa venue . Aprés un bref coup d'oeil , une seule femme rousse était en vue , et c'était Sid' , Spike se dit qu'il l'accosterait plus tard , elle était occupée . Faisant un bon demie-cercle , Spiki remarqua une robe verte ,comme la brousse de la jungle . Impossible de ne pas manquer de s'étouffer devant un exemple comme celui . Spike venait de voir , que même les femmes les plus masculines dans l'âme avaient une part de féminité . Hailey avait réussi a faire déchainer des soupçons dans le courage téméraire de Spike . Elle avait une grandeur d'âme qui n'égalait que ... son appréhension de ses talons-hauts a en voir sa face grimançante . Et c'est là qu'un couple de danseurs semblaient faire monter la moutarde au nez des autres danseurs . Serait-ce ce chér Recteur Fraust ? Aucun doute , d'aprés sa coupe de cheveux blanches malgrés son visage jeune , mais qui était sa partenaire ? Une jeune demoiselle aux cheveux blancs que Spike n'avait jamais vu .

Spike ravala sa salive et observa un jeune homme aux mêmes caractéristique capillaires que lui se dirigeait vers une jeune femme . La surprise fut totale lorsque Spike remarqua que c'était Zira , il se dit dans son fort intérieur :

-*J'éspére que t'as un don d'immortalité , parce que si tu comptais finir dans ton lit pépére ce soir.... C'est foutu d'avance*

Mais peut etre que la jeune femme au caractére sauvage avait-elle rangée son Katana , son humour d'hémoglobine et sa méchanceté ce soir là ? Seules quelques personnes assez folles seraient en courage de tenter le diable . Vu qu'il n'y as pas d'alcool a faire descendre dans le gosier pour passer la peur , Spike avala sa salive une nouvelle fois , et se dirigea vers Hailey ,avec son habituel sourire qui .

-Bonsoir mon aventuriére préférée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Jeu 30 Aoû - 19:55

Lorsqu'Hailey s'était penchée pour mieux répartir son poids afin de tenir debout sur ces maudits talons hauts, elle n'avait pu s'empêcher de remarquer le regard soudain gêné que Dylan avait jeté à son décolleté. C'est vrai que maintenant, elle devait offrir au pauvre garçon une vue des plus plongeante.

Sans s'en offenser, elle fit simplement en sorte de se redresser de manière à préserver et son équilibre et les yeux de Dylan. Bon, c'était joli, un décolleté, c'était fait pour être vu, certes, mais Hailey ne comprenait pas tellement pourquoi la plupart des mâles réagissaient de pareille manière lorsqu'ils en avaient un sous le nez... Haussant mentalement les épaules, elle ne put s'empêcher de sourire devant la déconfiture de son camarade, amusée par sa réaction. Dylan, sans doute pour détendre l'atmosphère, leva à son tour son verre et le dirigea également vers le jeune homme bon qui se tenait à leurs côtés:
"Bonsoir à toi. Tchin dans ce cas à vous deux."

Présentant son verre, Hailey sourit aux deux garçon avant d'en boire une gorgée:
"Santé!"

Mais à peine le toas fut-il porté que Dylan s'éclipsa, comme s'il avait peur de la déranger plus longtemps. Outre le fait qu'il ne la dérangeait pas du tout, Hailey se demanda pourquoi le garçon agissait de manière si étrange. Aucun doute là-dessus: Dylan était quelqu'un de difficile à cerner. Elle le vit se diriger vers une fenêtre, où une jeune femme se tenait assise sur le rebord, à l'écart des autres. Plissant les yeux, Hailey reconnut une autre de ses camarades de cours, Zira. Et si Dylan était singulier, la séduisante jeune femme à l'air farouche l'était encore plus. Et si Hailey n'avait rien contre la mutante botanique, ellle avait la curieuse impression que ce n'était pas réciproque. Mais peut-être que Zira Maï faisait cet effet à tout le monde...

Bah, inutile de se poser autant de questions! Hailey aurait bien d'autres occasions d'apprendre à connaître ceux qui partageaient le même cour qu'elle, et elle était venue ici ce soir pour passer un bon moment. C'est pourquoi elle reporta toute son attention sur l'homme qui se trouvait au bar à côté d'elle. Assez grand et de belle stature, il était plutôt élégant dans son costume, et il y avait quelque chose dans son attitude qui le faisait tout de suite paraître sympathique aux yeux d'Hailey. De plus, il était beau garçon, ce qui ne gâchait rien.

Tandis que les notes du premier slow de la soirée commençaient à se fair entendre, et que le recteur invitait la professeur aux cheveux d'argent sur la piste, Hailey réalisa que l'homme blond la dévisageait lui aussi. Il semblait absorbé dans la contemplation du collier d'Hailey (du moins l'espérait-elle), et il finit par relever la tête et engagea enfin la conversation:
"Je m’appel Alexandre, enchanté, et toi ?"

Cette fois-ci, Hailey en était sure: elle avait en face d'elle un Australien pure souche. Et qui avait une voix fort agérable. Avec un sourire, Hailey continua d'étudier Alexandre tout en lui répondant chaleureusement:
"Enchantée Alexandre. Je suis Hailey, Hailey Daniels. Je vois que tu sembles intéressé par mon collier..." Hailey leva délicatement la chaîne du pendantif pour qu'ils puissent tous deux mieux voir le bijou:
"C'est un pendantif aborigène. C'est ma mère qui me l'a offert, en Australie. Et si je ne me trompe pas, je crois pouvoir dire que je suis en face d'un compatriote..."

Amusée, Hailey lui lança un nouveau clin d'oeil -une manie chez elle lorsqu'elle était d'humeur espiègle ou amusée. Le monde était petit!
Tellement petit qu'au même instant, une voie pleine d'entrain qu'elle reconnut aussitôt interrompit sa conversation avec Alexandre.
Cette salutation guillerette ne pouvait venir que de Spike, évidemment. Et même si Hailey aurait bien voulu ne pas voir un quidam débarquer tandis qu'elle faisait la connaissance d'Alexandre, elle ne put s'empêcher de sourire:
"Bonsoir Spike. Alexandre, voici Spike. Spike, voici Alexandre."

Elle finit par jeter un regard qu'elle voulait faussement exaspéré à Spike, mais ne put y mettre tout le poid qu'elle voulait. Décidemment, Spike avait trop d'entrain pour qu'on arrive à lui en vouloir... Bah, tant qu'il ne comptait pas rester planté là des heures...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Ven 31 Aoû - 10:28

Zira regardait dehors, portant par moment sa flûte de champagne à ses lèvres d'un geste nonchalant. Qu'était-elle venue faire dans cette soirée? S'amuser peut-être... Oui, ou alors non. Peut-être voir un peu la tête des personnes habitant le manoir de ce cher Fraust. D'ailleus en parlant du jeune homme au cheveux gris, il était entrain de "danser" un slow avec la prof hautaine: Iw.. Iwè... Bref, la blondinette n'arrivait pas à se remémorer le prénom de cette femme qui accompagnait le recteur sur cette danse. Portant une nouvelle fois son verre à ses lèvres, elle regarda les groupes se former, les affinités et les connaissances sefaire, tout cela d'un oeil... Dégouté? Méprisant? Non, la peste des temps modernes avait laissé un temps soit peu de son sarcasme ambulant derrière cette porte, en tout cas pour ce soir. Donc elle observait tous ces manèges d'un oeil intérrèssé. Bah oui, elle ne savait pas trop comment faire, pour entamer une discussion normale, ou autres joyeusetés du genre, autant dire qu'elle était plutôt novice en la mtière, voir quasiment ignorante. Mais elle ne demandait qu'à essayer. Alors, qu'elle regardait distraitement le soleil entrain de finir de se coucher, elle vit dans le refletde la vitre, que l'on s'approchait d'elle... bon, elle qui pensait que tout le monde l considérait comme une bête enragée et qu'on n'oserait l'approcher de toute la soirée, elle s'était aparement trompée.

"- Bonsoir Zira, j'espère que je ne grille pas ta couverture, faire tapisserie dans cette salle est un franc succès pour toi, je l'avoue. "

Euuuh... Elle avait sursauté imperceptiblement. Qu'allait bien trouvé à dire notre peste blonde des grands bac à sable, pour paraître un peu sociable. Déja éviter de tourner le dos à son interlocuteur ne serait pas idiot, donc Zira se retourna pour faire face à un jeune homme, qu'elle avait déjà vu au cours de Malia si ses souvenirs étaient bons...

- Bonsoir... Dylan.

Mademoiselle Maï aurait pu choisir de faire un sourire radieux avec toutes ses jolies petites dents blanches mais non, elle ponctua ses paroles d'un regard mauvais, comme pour remercier le garçon de ses paroles précédentes. Tapotant d'un doigt nerveux sa flûte de champagne, elle refixa son attention surl'extérieur qui n'avait rien de bien passionnant mais qui sait ? Peut-être y avait il une sorte de mouche géante ivisible que seule la blonde pouvait voir et qui était trés intéressante. Mouais...
Une autre entrée se fit dans la salle... Son briquet humain préféré venait d'arriver à la petite sauterie organisé par une certaine Aurélie Owen. Bref, il se dirigeait vers Hailey, qui comme elle avait semble-t-il fait un effort vestimentaire pour l'occasion.
Zira n'arrivait pas à entamer la discussion bien que juste quelques secondes s'étaient écoulées depuis que Dylan était arrivé à sa rencontre, elle porta donc une nouvelle fois sa coupe à ses lèvres et vida le reste du liquide ambré d'une seule traite, c'est-à-dire une gorgée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Ven 31 Aoû - 12:26

Dylan reçu une réponse. C'était déjà ça se dit-il, même si le tapotement des doigts de la jeune femme sur la flûte qu'elle avait dans la main, et son ton froid voulait plutôt dire : "va temps", lui resta. Il réfléchit quelques secondes à une suite possible de la conversation, mais lorsqu'il voulu parler, elle avait déjà reporté son attention sur l'extérieur, une fenêtre ouverte qui donnait sur le parc. Zira avait fini sa flûte d'une gorgée, cela s'annonçait mal pour la poursuite de la conversation. Enfin peu importe il continuerait, son objectif était simplement de comprendre son comportement dédaigneux envers tous et tout le monde.

"- Tu en veux une autre ? "

Sa voie était douce, pas le moins du monde altérée par le comportement que la jeune mutante avait et qui troublait, il faut le dire, un peu la tête blonde. Il enchaîna sur tout autre chose qu'il savait pertinemment provoquant et à la limite un peu violent, mais au moins il aurait demandé ce qu'il voulait lui demander. Zira n'allait pas fondre en larme ou autre réaction typiquement féminine, non elle allait sans doute se montrer encore plus froide ou alors tout simplement l'ignorer.

"- Excuse moi Zira, mais il y a quelque chose d'intéressant à voir dehors, ou alors tu cherches absolument à fuir les gens ? Si c'est le cas, dit le je m'en vais, disons que ce n'est pas très agréable de parler à quelqu'un qui te tourne le dos. "

Il se tue, mais se fit la remarque que ces paroles n'incitaient même pas à répondre. Pourquoi était-il là à l'embêter, lui gâcher sa soirée en quelque sorte, il n'avait rien de mieux à faire ? Non visiblement non. En fait il comprenait sans doute seulement maintenant que cette situation lui plaisait réellement ou alors qu'elle avait simplement peur des autres, de ce mélange de pensées et d'opinion qu'on lui imposait en permanence.
Dylan s'éloigna en direction du bar, prit une flûte et revint sur ses pas. Zira n'avait pas répondu, mais il avait envie de continuer leur discussion. Il prit la porte donnant sur la terrasse non loin de cette dernière, et avança en direction de la fenêtre ouverte, celle ou Zira avait décidé d'observer le couché de soleil.


"- Voilà, comme ça je peux te voir. Et avant de partir, je voudrai si tu le permet te raconter quelque chose. Tout commence avec un petit garçon de 8 ans qui se baladais dans les champs. Il se fait ce jour là enlever pour se retrouver enfermer dans une cellule pour 10 longues années. Bien entendu, il ne parle pas vraiment, même avec son compagnon de cellule avec qui il fera la pire chose qu'il n'est eu à faire, l'aider à se tuer. Lorsque ce petit garçon devenu grand a enfin pu s'enfuir de cet endroit, il est retourné chez lui, mais rien était plus comme avant, alors voilà ce que j'ai fais, je me suis débrouillé pour venir ici en sautant de camion en camion. A mon avis, c'est difficile d'avoir envie de se lier d'amitié avec quelqu'un après ce que j'ai vécu, mais je ne me renferme pas pour autant comme toi. Oui il y a pas mal de type mal intentionné, mais là tu me donnes l'impression d'être enfermé dans une cage sans pouvoir en sortir. Ce qui n'est pas le cas à mes yeux, ici tu peux aller et venir côtoyer du monde, tu es protégé enfin je le pense. Alors pourquoi tu réagis comme ça ? "

Il venait de s'emporter, la vision de Zira ce soir et les autre jour l'avait profondément touché sans doute que ce qu'il venait de débiter d'un ton plein de nostalgie n'était rien d'autre que ce qu'elle lui avait rappelé en réagissant ainsi, mais là, il était un peu effrayé par ce qu'il venait de dire. Comment arrivait-il à résumer sa vie comme ça ? C'était si vide, et rien de l'horreur qu'il n'avait vécu y était narré. Mais de ça, il ne parlait pas à personne en fait il n'en parlait à personne c'était trop laid, et il s'en voulait trop pour ça. Il espérait que cette fois-ci la jeune femme allait lui répondre, sinon, il irait sans doute se balader seule dans le parc, il observerait ainsi les étoiles qu'il n'avait pas vraiment eu le temps d'observer pendant tout ce temps d'enfermement.
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Ven 31 Aoû - 22:13


-Bonsoir Alexandre . Je t'ai déja vu lorsque tu descendais de l'hélico avec Firahaan et Zira , tu ne dois pas te rapeller de moi .


Hailey le regarda , Spike la regardât . Tant de bons moments comme de mauvais . la jungle , oui je vais pas vous ressasser tout ça . J'en vous ai déja assez rabacher . Alors que Spiki se sentit de trop , surtout lorsque Hailey le regarda , essayant de sourire . Mais Spike avait déja tant de fois passé pour l'intrus , qu'il commençait déja a comprendre quand il faisait la masse . Aprés un bref regard a Hailey , comme pris de pitié envers lui même . Spiki se retourna et observa que la piste commençait a se remplir de danseurs et surtout , de jeunes personnes poussant leurs affinités aux maximum . Un jeune couple , sans doute un détournement de mineur vu la vieillesse de l'homme qui embrassait une jeune femme sur la piste . La jeune allumette humaine reconnut sans grande peine la diablesse qui était a coté de lui au cours de Mlle Malia . Cette jeune femme , apparemment timide ,sans défense et bien frêle ; était en faite une jeune tigresse . Lorsqu'on lui avait fait boire la drogue spéciale de Mlle Malia ! Cette drogue avait eu un effet d'hypnose totale sur Spiki , peut etre était-ce un quelconque moyen d'évaluer l'état de leur defenses psychiques ? Mais le souvenir le plus marquant fut sans doute celui de Zira , se débattant dans tous les sens . Cela aurait été presque aussi surprenant de voir un comateux se levait et donner un coup de poing a ses congénaires . Elle qui savait si bien maitriser ses émotions, ne rien laisser paraitre . Mais l'homme est faible au fond , aucun n'est a l'abris d'une faiblesse intérieure . Meme Spike , a son grand malheur .

Spike se saissit lentement , en écartant chaques doigts d'Hailey sur le verre , ou la flûte déja entamée de champagne , avant de lui dire ,mélant l'extase de la laisser avec son nouveau compagnon , et le plaisir de faire une nouvelle fois , une connerie l'emmenant plus loin dans ses pas vers l'atteinte de la reproche :

-Je ne la bois pas , je te l'emprunte .

Il fit une courte révérence , se tourna , et prit une courte inspiration avant d'élancer , a contre-coeur , et surtout l'impression de faire quelque chose qui changerait sa maniére de voir Zira . Un je-ne-sais-quoi , laissant Spike , perplexe dans l'âme mais si aventurier . Rien a faire , il est incorrigible . On aurait put lui demander de rien faire d'imbécile et de fâcheux a cette fête , juste le fait d'être venu aurait été une bêtise . Aprés avoir compris que c'est une idée malsaine dans son esprit malsain , Spike prit respiration et dit , avec s'approcha , a pas décidé de Zira et l'interrompit alors qu'elle parlait surement avec l'ombre d'elle-même:

-Je déranges peut etre , mais , si mademoiselle veut bien danser ...

Fit Spike en tendant la main a Zira . Mais le plus bizarre ,c'est que les bulles de la coupe de champagne que tenait Spike avait dut remonter jusqu'a son cortex cérébral . Il voyait en effet , Dylan , le jeune homme capable d'exploser les métaux a travers la vitre qui opposait Zira . Spiki crut croire a une hallucination ,mais non , cela était bien le jeune homme qui avait fréquenté le meme cours que lui . Il reprit :

-'Xcusez si je dérange en grand débat ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Ven 31 Aoû - 23:10

"- Tu en veux une autre ? "


Hein? Ah oui il était là lui... La blondinette fit signe que non en hochant la tête, tout en oubliant de prendre la pene de se tourner vers son interlocuteur. Pensant que le garçon ne prendrait pas la mouche en voyant le peu de conversation ou alors le mutisme passager dont elle était victime elle continua d'observer l'extérieur par la fenêtre ouverte de la salle de Bal. Aparement , cela ne semblait pas du goût de Dylan de faire la discussion au dos, et à la chute de reins de la jeune peste, et la réflexion qu'il fit peu aprés la laissa quelques peu perplexe...


"- Excuse moi Zira, mais il y a quelque chose d'intéressant à voir dehors, ou alors tu cherches absolument à fuir les gens ? Si c'est le cas, dit le je m'en vais, disons que ce n'est pas très agréable de parler à quelqu'un qui te tourne le dos. "

Perspicace lui... Non! non , elle ne cherchais pas absolument à fuir les gens. Nous allons plutôt dire, qu'elle n'est pas facilement sociable.. Une sorte de bête sauvage pas à l'aise en socièté et qui se sent jugée au moindre faux pas. Voilà Zira c'était ça. Sa n'était pas de la mauvaise volonté ( enfin un peu quand même ), mais juste un manque de pratique, et une grande dose de méfiance.
Toujours est-il que la peste des temps modernes n'avait toujours pas répondu, et s'était à peine retournée vers Dylan. Bon, pour une longue conversation sur la reproduction trés complexe des ornithorinques on repassera, ça n'est pas ce soir que le garçon au cheveux blonds arriverait à la faire parler plus de deux secondes. Tant pis, il s'était peut-être approcher au mauvais moment... En tout cas, le dénommé Dylan repartait en direction du bar laissant la blonde venimeuse, en seule compagnie de sa flûte à champagne...Vide en plus : La poisse. Soupirant elle repris son observation mélancolique du couché du soleil qui s'offrait à ses deux yeux verts.
Aprés à peine quelques minutes un bruit, lui fit baisser la tête. Dylan se trouvait à quelques centimètres d'elle, deux coupes remplies de liquide ambré dans ses mains.. Zira le regarda d'un oeil louche, il se croyait dans une scène de Roméo et Juliette ou il avait simplement regardé trop de film pour adolescents en quête d'idées pour conquérir une camarade de classe? La suite lui prouva le contraire... En effet le mutant lui déballa tout un tas de choses que la jeune femme écouta d'une oreille attentive, tout en ne disant rien et lui laissant le temps de finir son discours... Il voulait se la jouer martyre ou quoi? Ok, il avait sûrement vécu des choses affreuses, mais bon...
Et voilà que Monsieur se permettait de lui faire une leçon de morale... Elle ne se renfermait pas sur elle même.. Disons qu'elle médite, voilà. Alors qu'elle s'apprêtait à répliquer de manière tout à fait désagréable, l'arrivée d'une personne coupa cours à tout cela, juste au moment ou elle levait la main pour "crier" sur le jeune homme de l'autre côté de la fenêtre...


-Je déranges peut etre , mais , si mademoiselle veut bien danser ...

Cette intéruption fit rappeller à Zira qu'elle avait décidé de ne pas être trop mauvaise ce soir là, et qu'elle allait faire quelques efforts pour cotoyer ses camarades, du moins les cotoyer autrement qu'en les maltraitent ou les insultant avant de les écraser comme un moucheron... Affichant un sourire euhh??... Un sourire tout simplement, ce qui est rare chez une jeune femme comme Zira.. Enfin surtout chez Zira en fait. Bref, tout en souriant elle attrapa la main du briquet humain qu'elle avait failli couper en morceaux la dernière fois, posa sa coupe et lança au passage un regard à dylan avant de lui murmurer un "désolée" rapidement... Ce n'était que partie remise.
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Sam 1 Sep - 0:55

Lorsque Zira saissit la main Spike , ce fut comme passer la premiére partie d'un exam' . Dabord on se dit qu'on l'a passé , alors là c'est l'extase , on est heureux , on a envie de sauter partout et meme de d'embrasser la premiére nana venue . Heureusement que ce n'est qu'une impression pour Spike , et qu'il ait un certain contrôle sur lui meme , sinon Zira n'aurait actuellement a la place de sa main , qu'une boule informe en guise de main et cinq saucisses pour faire les doigts .

Puisque Spike était si stressé a ce moment même qu'il aurait préféré que le moment soit déja passé . Mais on assume ce qu'on fait Spiki ! Ne pas lacher le steack , vieux dicton tout con . Aprés qu'elle eut sourit a Spike et prit sa main , Spike se dit que finalement Zira n'était-elle qu'en apparence une pomme a venir cueillir ? Où il faudrait croquer vraiment dedans pour apprécier le gout , mais qu'elle possédait bien un caractére sympathique dérriére celui malhonnétement mauvais .

Guidant la jeune femme a travers les quelques dragueurs trainant mains dans la poche prés des buffet , Spike & Zira arrivérent enfin a destination : La piste de dance . Aprés une respiration haletante dut a l'excitation que provoquez ce moment chez Spike , se dernier se retourna et regarda longuement Zira . Finissant inlassablement dans ses yeux , Spiki déposa la flute de champagne emprunté a Hailey en la fourrant dans les bras d'un jeune homme , ce n'est pas tous les jours qu'une jeune femme danse un slow sans en boire a vos frais .

-Prête ?


La jeune torche humaine posa sa main gauche sur la hanche gauche de la jeune donzelle . Puis , instinctivement la droite , celle qui lui servais généralement a faire flamber ce qu'il voulait , dans les reins. S'il allait plus bas qu'il était là maintenant , il risquait la gifle , donc Spiki resta bien sage, et commença , à lentement entamer la danse avec sa cavaliére , la fixant toujours droit dans les yeux ,sans oser baisser le regard ou pire, sans vouloir quitter son regard ....


[Rah , post maigre U_U]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   Dim 2 Sep - 11:28

Laissant le pauvre Dylan seul derrière sa fenêtre, Zira suivit un Spike aparement nerveux jusqu'à la piste de danse.ourquoi semblait-il si nerveux? Ah oui... On en aurait presque oublier que la blondinette était une sorte de plante carnivore extrêment suceptible. Mais comme dit plus tôt la jeune femme plus féminineque jamais avait promis, ou plus précisement c'était promis, de faire un effort lors de cette soirée de Saint-Valentin, autrement dit elle s'était promis de ne pas faire faire dans le bain de sang, et d'esayer de s'amuser autrement qu'en torturant de pauvres êtres sans défenses...

-Prête ?

Oui, elle était prête! Biensûr l'idée de danser avec un garçon plus jeune qu'elle ne l'enchantait pas au plus haut point, elle aurait préférer être affublée d'un bel étalon pas trop niais et qui.. Bref, elle n'allait pas commencer à ce plaindre quand même!
Zira laissa son briquet humain préféré déposer ses mains comme bon lui semblait, mais avec une certaine méfiance.. Et oui, elle ne lui permettrait jamais de pousser les limites, jusqu'à certaines parties de son anatomie. Bon, monsieur était prêts on pouvait y aller, elle le laissa donc faire le premier pas aprés que mademoiselle Maï est disposée ses mains ou elle l'avait décidé, et la ou cela lui paraissait le plus judicieux, et ils entamèrent le slow que déjà plusieurs couples inauguraient.
Spike lui fixait étrangement notre blondinette nationnale dans les yeux, mais elle n'arrivait pas à déchiffrer si s'était de la peur, ou autre chose encore, résistant àl'envie de répliquer d'un
" Tu veux ma photo? " , qui aurait été trés peu adapté dans une situation pareille, elle se contenta de ne pas ciller et de l'intérroger du regard...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bal de la Saint-Valentin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bal de la Saint-Valentin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Saint Valentin vegan
» L'islam & La saint Valentin , [Valantino]
» Escargot saint valentin
» La saint valentin
» Saint-Valentin : attention

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: