AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Cours matériel] Un premier rendez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Malia Ramires
Formateur
Formateur
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 28
Age du perso : 24 ans (8 Septembre)
Langues parlées : Parfaitement : Chinois, Espagnol, Japonnais et Anglais. Notions : Italien, Français et Laotien.
Pouvoir du perso : Matériel : végétal
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Dim 8 Juil - 13:06

Malia arrivait fraîchement réveillée. Elle avait prit une bonne douche et un petit déjeuné digne de ce nom. Aujourd'hui, elle allait affronter ces élèves pour la première fois, et elle ne savait pas ce que cela allait donner. Mais vu ce que chacun avait comme volonté, son idée était lui semblait-il bonne.
Elle attendait les premiers élèves de pied ferme. L'entraînement du jour était quelque chose de fatiguant pour elle et eux n'auraient pas le droit de se servir de leur pouvoir, du moins c'était le but de l'entraînement.

Le jour s'annonçait parfais, un grand ciel bleu trônait dans le ciel, pas l'ombre d'un nuage à l'horizon, et le lac était superbe. Dans ce cadre, là rien n'était inquiétant mais il était plus simple de faire peur aux élèves, les rendre dans une position très inconfortable et stressante afin qui soit amenés à utiliser leur pouvoir. Elle espérait que cela allait marcher, du moins en partie, certains étaient dangereux pour eux même et cela était plus compliqué à gérer. Elle prit place sur une souche d'arbre, attendant avec impatience de voir les première têtes arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Dim 8 Juil - 18:48

Icy avait entendu parler des cours Matériel, surement le seul cours qu'elle pourrait suivre à la Facultée, vue son pouvoir. Toutefois, comme elle n'avait pas présenté de fiche d'inscription, cela la rendait un peu nerveuse. Bien sûre, Mademoiselle Malia avait posé une affiche disant que même ceux et celles qui ne l'avait pas fait pouvait venir. un peu réconfortant, quand même...

Naïdane marchait tranquillement autour du lac, les mains dans les poches de son pantalon, son regard bleu allant et venant dans de nombreuses directions, comme si elle évaluait son environnement. Ce qui n'était pas le cas. La mutante ne faisait que profiter du beau temps et du calme qui régnait dans les alentours. Éléments idéals pour un bon cours...

Finalement, alors que la jeune femme s'apprêtait à effectuer un deuxième tour, elle vit une personne, seule, assise sur ce qui semblait être un tronc d'arbre. Curieuse, elle s'approcha. Ce pouvait être n'importe qui, sa future tutrice comme un autre élèves de l'institut.


- Bonjour mademoiselle. Désolée pour ce petit dérangement, mais savez-vous où se déroulera exactement le cours Matériel? C'est, disons, très..important.

Naïdane ne savait pas qu'elle parlait au professeur, ce qui était un peu évident, vue qu'elle ne l'avait jamais rencontré.
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Dim 8 Juil - 19:11

Spike dans sa chambre ,flemme sur demande .Et oui ,par ce beau matin d'été ,Spike venait de trouver le chemin de son lit alors qu'il avait réussi a passer une soirée la tete dans les cabinets a vomir ce qu'on lui avait donné a la cantine le soir .Mais pour lui c'était un jour important ,c'était le premier cours de Mlle Malia !Spike était donc torse nu ,affublé d'un caleçon a coeur et d'un coté de chausettes juste histoire de se réchauffer le pied droit .Depuis qu'il avait discuté avec Zira ,il semblait perdre un peu de crises de dons lors de ses nuits ,et là sa signifiait qu'il commençait a controler cette fichue capacitée .Aprés s'étre étiré correctement histoire d'enlever la flemme sur lui ,Spiki attrapa une serviette blanche ,un débardeur bleu marine et son pantacourt correspondant .Et se dirigea vers les vestiaires ,il se baigna ,lava ses dents grace a l'une des multitudes de brosses a chicots éphémére et s'habilla lentement .

Resserant quelques peu les lacets d'ses baskets ,Spike ouvrit la porte et passa devant la salle de détente .Que de souvenir ici ,a dire qu'il avait réussit a établir une conversation sans insultes avec Mlle Maï ,la jeune plante vénémeuse .... Mais les souvenirs étaient nocifs en ce moment ,Spike détourna son regard de la porte en acajou massif et observa la fenêtre .Une jeune femme était prés d'un arbre .Le ciel d'un bleu luxuriant semblait flotter autour de cet abre quelque peu charismatique et pour sur qu'il n'y avait pas de question a se poser .C'était Malia ,le professeur Matériel .Spike accourut a la Cafét' a une vitesse phénoménale et se saissit de de tranches de bacon ,d'un morceau de pain et d'un peu de jus d'orange .Aprés quelques coups de fourchettes rapides et une bonne gorgée de liquide fort en vitamines ,Spike laissa son assiete sur place et déguerpit alors que la cuisiniére le chassait a coup de torchon ,sa fait mal les torchons ,surtout au niveaux des fesses lorsqu'elles sont pas assez musclées .

Donc Spike ouvrit la porte ,fit un saut par dessus la petite rambarde qui empechait les personnes de tomber malencontreusement et arriva prés du lac .Alors qu'il arrivait enfin prés de son but ,Spiki fut surpris de voir qu'une éléve était arrivée avant lui .Il n'entama pas la conversation et alla directement se poser prés de la jeune femme qui discutait avec -sans doute hein ?- leur professeur Matériel .Ayant vaguement écouté ,Spike s'amusait a faire embraser son doigt et a souffler dessus .C'était presque marrant au fond ,tant qu'il ne brulait personne .Mais il répondit a la question de la jeune demoiselle avant que leur tuteur le fasse .

-Je pense que cela sera prés du lac ^^ .

Avait prononcé clairement et mielleusement Spike ,il se retenut de faire flamber une 3eme fois son doigt .L'utilisation courante de cet exercice personnel commençait a porter ses fruits et il ne sentait plus de grands spasmes se manifestaient dans sa main lorsqu'il utilisait son don .

Il tentait au moins de faire cramé des choses rapidement sans se fatiguer ,mais il avait laissé tombé un soir car une éléve voisine était venu lui balancer un sceau d'eau glacé sur lui a cause de la fumée odorante qu'il produisait .Spike en gardait un souvenir assez désagréable .Il regarda alors la jeune femme qui se tenait prés de l'arbre ,et attendait quelconque signe manifestation mentale ...


Dernière édition par le Mer 8 Aoû - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malia Ramires
Formateur
Formateur
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 28
Age du perso : 24 ans (8 Septembre)
Langues parlées : Parfaitement : Chinois, Espagnol, Japonnais et Anglais. Notions : Italien, Français et Laotien.
Pouvoir du perso : Matériel : végétal
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Dim 8 Juil - 23:45

Malia c'était installée et lorsqu'elle vit une jeune fille s'avancer vers elle l'air timide, avant de lui demander si elle était au courant du lieu où se tiendrait le cours Matériel, Malia sourit avant de répondre. Mais un jeune garçon arriva et se fit flamber le pouce plusieurs fois avant de couper la parole au professeur. Et ce pour répondre quelque chose qui coulait sous le sens.

"- Monsieur Baret veuillez arrêter ça. Vous avez besoin de toute votre attention pour mon cours et surtout de toute votre énergie. Mademoiselle je me présente, Malia, professeur Matériel. Le cours matériel se déroulera ici. "

Elle avait le regard sombre alors qu'elle parlait à Spike, sa voie était sèche, utiliser son pouvoir pour cela juste avant un cours était une preuve d'incompétence notoire. Pour parler à la jeune fille, par contre son ton était plus calme et plus agréable. Elle essayait de la mettre en confiance plus qu'autre chose.
Malia regarda au loin devant-elle, personne ne semblait arriver, mais peut être avait-elle loupé quelque chose. Enfin il n'était pas encore 10 heures et bien qu'elle aime la ponctualité, elle se dit que commencer un peu son cours avec ses élèves en essayant d'apprendre à les connaître c'était une bonne idée. Le but était qu'ils se connaissent entre eux et surtout eux même. Entre eux pour pouvoir s'aider et eux même pour ne pas mourir comme un ancien professeur qu'elle n'avait malheureusement pas pu connaître.


"- Comme vous êtes là, je vais vous expliquer en quoi consiste le cours d'aujourd'hui. Je vais vous mettre dans une situation de stresse, le but est de ne pas se servir de votre pouvoir. Donc Spike permettez moi de vous appelez comme ça, j'aimerai que vous soyez le plus reposé possible et faire flamber votre pouce n'est pas une très bonne idée, cela vous fatigue autant que si je m'amusait à couvrir le tour du lac de fleures. Mais je préfère garder mes forces pour vous entraîner. Enfin, vous pouvez me raconter ce que vous êtes capable de faire exactement avec votre pouvoir ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Lun 9 Juil - 0:48

Hailey Daniels courrait dans les couloirs de la faculté, essayant désespérément d'enfiler la veste blanc-beige qu'elle avait tirée au hasard de ses affaires sur son t-shirt à longues manches gris. L'expérience en mouvement n'était déjà pas facile en soi, elle devenait encore bien plus compliquée lorsqu'on avait un demi-sandwich dans la bouche.
Longtemps, ses parents lui avaient vanté les mérites d'un petit-déjeuner solide et équilibré, surtout pour une fille de soldat, et même s'il n'avait guère faim le matin elle se forçait toujours pour avaler quelque chose, histoire d'avoir un peu d'énergie à brûler.

Et, toujours en tant que fille de soldat, elle avait très vite été sommée de se plier aux horaires stricts de la caserne. Ce qui n'avait jamais empêcher son naturel inné à être en retard, au grand désespoir de son major de père. Si Henry Daniels était un homme plutôt compréhensif, il se faisait une certaine idée de la discipline militaire et s'était efforcé d'en inculquer un peu à sa tête de linotte de fille. Elle n'était pas dans l'armée, mais ce n'était pas une raison pour la laisser se ramollir!

C'est pourquoi Hailey Summer avait tendance à culpabiliser lorsqu'elle était en retard, c'est à dire la plupart du temps. Si elle pouvait être très consciencieuse, la ponctualité ne faisait pas partie de ses qualités intrinsèques... Sautant par dessus un sac qu'un étudiant stupéfait s'empressa de ramasser, elle tourna brièvement la tête afin de lui adresser un sourire gêné au jambon-salade et continua sa course comme une dératée, manquant déraper dans un virage et percutant deux passants surpris:
"S'scusez, s'cusez!"

Elle laissait régulièrement s'échapper ses mots, sans faire attention à qui ou quoi elle percutait, si même elle percutait quelue chose; de cette manière, elle s'assurait de n'oublier personne... Ce qui ne l'empêcha pas de renverser une chaise en coupant à travers la cafétéria et de glisser dans une flaque de jus d'orange; se rétablissant in extremis, elle toussa, manquant s'étouffer avec une feuille de salade sous le choc et sortit dans le parc, réussissant enfin à terminer d'enfiler sa veste, regagnant enfin une vision plus ou moins périphérique de son environnement et transforma sa course en un pas rapide, s'autorisant un soupir en jaugeant sa tenue. Elle n'avait jamais été particulièrement coquette lorsqu'elle était plongée dans ses études, mais elle commençait sérieusement à se dire qu'elle devrait bientôt renouveler sa garde-robe. Franchement, de quoi avait-elle l'air, avec sa veste usée sur un t-shirt gris trop petit et des pantalons de toile militaire?

M'enfin, ce sera pour plus tard... Suivant les indications d'un couple d'étudiants, elle se diriga vers le lac, avalant laborieusement les derniers morceaux de son déjeuner. Epoussetant les miettes qui constellaient sa veste et espérant ne pas en oublier, elle frissonna en avisant le petit groupe de personnes qui s'était déjà rassemblé sur la rive; Hailey n'avait pas l'habitude de ce genre de températures, dans son Australie natale, et même après son séjour à Londres elle avait encore tendance à s'habiller trop légèrement. Et pourtant il ne faisait pas froid; c'était juste qu'elle... qu'elle ne sentait pas comme chez elle, voilà tout.

Secouant sa chevelure brun-gris, cette nostalgie ne lui ressemblant guère, elle sourit en s'approchant des autres; la femme élégante qui réprimandait Spike devait être le professeur Malia, et elle ne connaissait pas l'élève à l'allure timide qui se tenait à leurs côtés. Epoussetant encore une fois sa veste par acquis de confiance, elle s'avança afin de se présenter:
"Hailey Summer Daniels. Désolée pour le retard, j'ai... euh... Bon, qu'est-ce que Spike a encore fait?"

Elle dédia son plus beau sourire au jeune garçon, amusée de voir qu'il avait de nouveau foncé tête baissée dans elle en savait quoi. Puis elle sourit à la jeune fille avant de hocher poliment la tête à l'adresse de Malia:
"Bon, par quoi on commence? J'ai raté quelque chose?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Lun 9 Juil - 14:05

10 heures moins dix déjà? Zira s'était assoupie dan son lit. Quand elle regarda le réveil posé sur la table de nuit il ne lui restait qu'une dizaine de minutes pour se débarbouiller manger un gâteau qui traînait dans son sac et filer au cours de la prof Matériel.
Il ne lui fallut que cinq minutes pour se passer un coup d'eau sur tout le corps se sécher et s'habiller, un coup de brosse dans les cheveux et elle filait en direction du lac un gâteau dans la main. Heureusement, qu'elle n'était pas comme toutes ces filles qui ne sortent pas sans être maquillées, d'ailleurs qul intérêt y avait-il dans le fait de se tartiner le visage de comment sa s'appel déja? Fond du teint? Fond de teint voilà! Sûrement pour cacher les boutons ou autre chose ou ressembler à un pot de peinture. Mais bon, tant mieux pour elle Zira n'avait pas besoins de mettre ce genre d'artifice puisqu'elle n'avait aucuns problèmes de peau ou quoi que se soit d'autre qui demande un tartinage de maquillage quotidien avant de montrer safrimousse au monde extérieur.

Tout en finissant son frugal petit déjeuné, elle arrivait devant le Lac, ou il y avait déjà quelques personnes, dont Spike qui était d'ailleurs peut-être la seule personne qu'elle connaissait un temps soit peu. Elle balança les derniers miettes de son gâteau dansl'eau lisse, et s'approcha du petit groupe, son éternel air froid et distant étalé sur son visage qui pouvait pourtant être parfois si doux, mais bon. Elle avança donc et s'appuya les mains dans les poches de son short contre un arbre, non loin, à quelques pas seulement, de la professeur qui entamaît un discours....

Pourquoi Zira se donnerait-elle la peine de s'exprimer à son tour? Elle devait bien être la plus expérimentée de toutes les personnes regroupées, mis à part la prof néanmoins. Elle attendit donc silencieuse que le cours commence réelement, observant les autres élèves d'un oeil critique, n'accordant pas la moindre attention à Spike.
Revenir en haut Aller en bas
Malia Ramires
Formateur
Formateur
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 28
Age du perso : 24 ans (8 Septembre)
Langues parlées : Parfaitement : Chinois, Espagnol, Japonnais et Anglais. Notions : Italien, Français et Laotien.
Pouvoir du perso : Matériel : végétal
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Lun 9 Juil - 14:46

Malia vit arriver deux autres élèves. Elle sourit, celles-ci étaient justes à l'heure, mais c'était déjà mieux que les autres qui arriveraient en retard. Qu'est ce qu'elle détestait les retardataires... Enfin c'était ainsi, 10 heures était sans doute trop tôt pour les deux garçons au moins qui n'étaient pas là. Et puis ce jeune garçon qu'elle avait fait venir ici, Lesane, c'est cela. Comment allait-elle le retrouver, elle n'en savait rien, mais il ne c'était même pas donné la peine de venir voir ce qu'il se passait dans ce cours. A la limite ce n'était sans doute pas bien grave, elle ne l'aurait pas exposé à un stresse comme celui qu'elle s'apprêtait de le faire subir à ses élèves.

Il y en avait au moins deux en retard, sans doute qu'il serait mieux de les attendre. Malia en était même certaine, il ne fallait pas qu'ils voient ce qu'elle allait leur faire. Bon se présenter c'était sans doute un bon moyen de commencer son cours, elle pourrait ainsi connaître tout le monde même ceux qu'elle ne connaissait pas, c'est à dire tout le monde sauf Spike, le seul matériel feu qu'elle avait dans son cours d'après les fiches données par le recteur.


"- Bonjour tout le monde. Merci d'être à l'heure. Notre premier cours sera un test, je vous demanderai de ne pas utiliser votre pouvoir, quelque soit ce qu'il se passe.
Mais en attendant les probables retardataires, je pense qu'une présentation de nos pouvoirs respectifs serait la bienvenu. Donc je vais commencer. Malia, je serait votre professeur durant tout le temps que le recteur me permettra. Mon pouvoir, comme certain le savent peut être, c'est de transformer des graines de ma composition comme celle-ci. En le végétal de mon choix, j'ai récemment découvert que ce végétal pouvait être empoisonné, mais je pense que j'ai encore du travail avant de réussir à dompter l'ensemble de mes capacités, même si cela fait bien plus de temps que vous que je côtoie mon pouvoir.
Spike, vous n'avez qu'à vous présenter ensuite, une fois n'est pas coutume, honneur aux hommes. "


Malia avait prit une voie tout à fait agréable, la même qu'elle avait utilisé en espagne quelques années pour faire visiter le musée national. Ce payas était en ruine, mais elle avait ainsi pu retrouver les traces de son passé. Pourquoi les avaient-elles complètement anéantie, elle n'en savait trop rien, mais le mal était fait, elle ne retournerai qu'au passage sur leur tombe, ces être qu'elle n'avait jamais connu.
Malia reposa ses mains à plat sur sa robe ample de couleur verte pâle qui s'achevait par un bustier et de longue manches faites dans un tissus transparent. Elle portait des ballerines blanches accompagnées d'un noeud de couleur verte sur la chaussure faisant usage de lacet.
Elle commença à préparer des graines, celles-ci apparaissaient de façon surprenante, elle qui ne regardait jamais leur formation fut amusée. La main à plat regardant le ciel c'était entaillée dans la paume , et de la goûte de sang qui avait perlait sortait des lianes de couleurs diverses qui ressemblaient à des branches d'arbres miniatures. Elle en fit plusieurs, écoutant calmement ses élèves. Certains devaient avoir des niveau d'expérimentations différents, mais cela n'était pas gênant, ils pourraient l'aider, et cela n'était que mieux pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Lun 9 Juil - 15:16

Dylan avait réveillé Jim son réveille sonnait depuis déjà un moment, mais le garçonnet n'était pas décidé à émerger, déjà 10 minutes que la tête blonde le secouait pour qu'il décide à se réveiller. Il était 10 heures moins 10, c'était malin, Il fallait qu'il s'habillent, descendent et mange tout ça en un temps record pour rejoindre les autres.
Jim, était vraiment le pire des dormeurs que Dylan connaisse. Enfin le jeune homme se dépêcha de se vêtir de façon sommaire, un jean plus qu'élimé et déchiré au niveau des genoux, il fallait vraiment qu'il se trouve un boulot ici même passer le balai lui conviendrait, il n'avait aucun fond pour se refaire une garde robe et il en avait vraiment assez de se balader dans les morceaux de gruyères, ce jean était le pire de tous, les endroits sans trou se comptaient sur les doigts d'une main.
Il avait par dessus ça un Marcel blanc et une chemise à carreau tenu de camouflage comme d'habitude les gens ne le regardaient même plus il était toujours habillé comme ça. Aujourd'hui sa chemise avait de gros carreau bleu et vert. Dylan était tout sauf soigné. Il n'avait pas le temps de se raser, sa barbe blonde naissante et es cheveux en bataille qu'il coifferait sur le chemin serait un beau tableau de lui pour ce premier cours.
Il dévala les escaliers une fois que Jim fut sortit de son lit, la couverture elle était dans un coin de la pièce, Dylan l'avait supprimé dès le début. Il avait les clés de la chambre. Le réfectoire était à quelques pas, il y entra prit deux morceau de pain, un belle pomme et sortit en courant dans le parc. Il chercha des yeux un groupe de personnes au bord du lac, et fini par le trouver. Il se mit à courir dans la direction du groupe tout en mâchant la bouchée de pain qu'il venait de faire. Lorsqu'il arriva, il se posa là où il y avait encore de la place, tout en prenant la parole après le discours du professeur.


"- Bonjour Madame, excusez moi de mon retard. Jim devrait arriver. "

Le professeur répondit au jeune garçon.

"- Vous resterez tous les deux à la fin du cours, j'ai à vous parler. Et puis comme vous parlez présentez vous. "

Dylan baissa la tête, il avait beau être l'un des plus vieux du groupe, il n'avait jamais aimer parler de lui plus que cela.


"- Oui madame. Bonjour tout le monde, je m'appelle Dylan, et j'ai la capacité de commander le métal. Enfin je suis surtout capable de le faire exploser et quand je le touche il se transforme pas mal en patte à modeler encore, mais je suis un expert pour crocheter les serrures grâce à cela. "


Dylan repensa à son entrée dans le bureau du recteur, ce qui le fit sourire. Il avait beaucoup appris avec cette connerie notamment que l'utilisation de nos pouvoirs nous pompait de l'énergie très facilement et qu'il n'était pas très bon de trop s'en servir.
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Lun 9 Juil - 16:35

"- Monsieur Baret veuillez arrêter ça. Vous avez besoin de toute votre attention pour mon cours et surtout de toute votre énergie. Mademoiselle je me présente, Malia, professeur Matériel. Le cours matériel se déroulera ici. "

Nyanyanynyanya , un discours de mécontentement envers Spike .L'idée de se montrer comme un roi dans son domaine n'était peut etre pas la meilleure idée qu'il aurait eu jusqu'a présent . Hélas le mal était fait et Malia lui avait directement remonté les bretelles de maniéres autoritaire . Fallait bien montrer qui commande non ? Spike détourna son regard de la jeune femme et observa le lac quelque secondes avant d'offrir un coup de pied au gazon , qu'est ce que cela faisait du bien de liberer son trop plein d'energie par moment ! Ceci ne fit rire ni sourire personne a part Spike lui meme , seul lui pouvait comprendre son humour si peu commun .

Relevant sa tete pour écouter a nouveau une nouvelle remontrances de la part de son professeur , Spike se résigna a embraser son doigt et a faire flamber ses excés de poil sur le menton . A dire qu'il n'avait pas eu le temps de se raser ce matin . Mais une voix le tira de sa soudaine attirance envers le cours et cette voix , était celle qui faisait depuis peu la loi au prés du lac .


"- Comme vous êtes là, je vais vous expliquer en quoi consiste le cours d'aujourd'hui. Je vais vous mettre dans une situation de stresse, le but est de ne pas se servir de votre pouvoir. Donc Spike permettez moi de vous appelez comme ça, j'aimerai que vous soyez le plus reposé possible et faire flamber votre pouce n'est pas une très bonne idée, cela vous fatigue autant que si je m'amusait à couvrir le tour du lac de fleures. Mais je préfère garder mes forces pour vous entraîner. Enfin, vous pouvez me raconter ce que vous êtes capable de faire exactement avec votre pouvoir ? "


Il fallait qu'il soit totalement reposé ou totalement épuisé pour ne pas utiliser son pouvoir ? Cela restait un grand mystére pour Spiki , car il lui fallait justement toute sa force et une grande émotion pour enclencher son mystérieux pouvoir , il aurait fallu qu'elle fasse une amélioration a sa phrase , une chose du genre : Spike si tu continue je t'oblige a récurer le fond des toilettes des mutants organiqeus pendant un mois . Là Spike ne s'aurait pas fait prier avant de s'arréter . Il cessa donc toute activités pouvant causer un quelconque remontrage de bretelles et entendit une voix , assez familliére .

-"Hailey Summer Daniels. Désolée pour le retard, j'ai... euh... Bon, qu'est-ce que Spike a encore fait?"

Aaaaaaah Hailey ! C'était bien la premiére fois que Spike la revoyait depuis leur escapade dans la jungle . Que dire de cette journée où Spiki avait rencontrer un Kangourou arboricole miniature , deux jeunes éléves assez amoureux et la jeune fille la plus nudiste qu'il n'avait jamais rencontré , enfin Zira aurait pu ocupper c'te place , mais elle avait toujours ce débardeur empéchant les plus voyeurs d'assouvir leur fantasmes assez invraisemblables . Spike rendit un sourire ravageur a Hailey , et remarqua la chose qui vaudrait peut etre un fou rire général de la part de la classe .

Il s'approcha doucement ,et lui chuchota quelque chose a l'oreille* . Spike souria ironiquement et sifflota quelques instant avant de voir une mimine aussi ténébreuse qu'envoutante . Zira Maï était arrivée . N'accordant aucun bonjour a personne ,elle s'installa prés d'un arbre voisin et s'adossa a ce dernier . Ce qu'elle pouvait etre belle dans son short ras le sourire , mais aprés une claque intérieure et un ravalage de salive qui pendait a la bouche de Spike , ce dernier écouta attentivement ce que dit Mlle Malia .


"- Bonjour tout le monde. Merci d'être à l'heure. Notre premier cours sera un test, je vous demanderai de ne pas utiliser votre pouvoir, quelque soit ce qu'il se passe.
Mais en attendant les probables retardataires, je pense qu'une présentation de nos pouvoirs respectifs serait la bienvenu. Donc je vais commencer. Malia, je serait votre professeur durant tout le temps que le recteur me permettra. Mon pouvoir, comme certain le savent peut être, c'est de transformer des graines de ma composition comme celle-ci. En le végétal de mon choix, j'ai récemment découvert que ce végétal pouvait être empoisonné, mais je pense que j'ai encore du travail avant de réussir à dompter l'ensemble de mes capacités, même si cela fait bien plus de temps que vous que je côtoie mon pouvoir.
Spike, vous n'avez qu'à vous présenter ensuite, une fois n'est pas coutume, honneur aux hommes. "


Alors que Spike allait ouvrir sa geule d'ange pour se présenter a tout le monde , comme on le faisait souvent en psychiatrie , un éléve arriva et se déclara d'une seule traite qu'il s'excusait d'etre arrivé en retard . Le prof Matériel lui donna un petit entretien aprés son cours , histoire de -sans doute- mettre au point un entretien visant a remémorrer a ce jeune homme ce que signifiât PONCTUALITE . Spike ne l'aurait pas réprimander , sa lui arrivait souvent de rentrer en retard aux cours , mais dans l'habituel il arrivait que rarement a faire une journée sans changer de vétement a cause d'un flambage intempestif . Mais commes les professeurs de son ancien bahut était sans doute plus compréhensif que les autres , ils ne voyaient aucun probléme a cela . Le jeune homme se présenta donc sous le nom de Dylan Falimen , bizarre comme nom , mais on en voyait de toutes les couleurs a la Facultée , je me demande comment ce chér Recteur fait pour ne pas mourrir de rire lorsqu'il lit toutes les fiches plus droles les une que les autres . Spike estima donc que le moment était venu pour lui de se présenter et donc de ne pas attendre les directives de Malia .

-Spike Baret , utilisateur du feu comme vous ne l'aviez jamais vu . Brefons sur les plaisanteries , je suis donc un mutant de type Matériel feu , et je dois reconnaitre que mon pouvoir m'as servi a plusieurs moments importants de ma vie , Spike lança un clin d'oeil a Hailey et reprit , j'ai découvert que je pouvais embraser mon corps en entier de maniére a en faire une aura de feu , et que pour le moment mon plus haut flambage réussi ne dépasse pas mon bras . Mais je souffre pour le faire . Voila voila !

Spike s'amusa a souffler dans une méche de cheveux qui lui tombait indignement sur le visage , l'empechant de scruter sans problémes les environs et de pouvoir ainsi de tirer profit du magnifique ciel qui s'offrait a ses zygomatiques .


Spoiler:
 


Dernière édition par le Lun 1 Oct - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Lun 9 Juil - 18:44

"- Monsieur Baret veuillez arrêter ça. Vous avez besoin de toute votre attention pour mon cours et surtout de toute votre énergie. Mademoiselle je me présente, Malia, professeur Matériel. Le cours matériel se déroulera ici. "

- Ah...je..Bonjour, alors, Mademoiselle Malia. Je suis donc au bon endroit...

Elle esquissa un timide sourire avant d'observer le jeune homme près d'elle qui s'était, apparement amusé, à faire flamber ses doigts..Vraiment étrange, mais bon. Pouvait-elle vraiment s'attendre à quelque chose de 'normal' alors que tout le monde, elle-même y compris, était mutant? Pas vraiment...Mais quand même, la journée déjà agréable, le serait surement plus.

Peu de temps après, deux autres filles et un jeune homme vinrent à leur tour. Le nombres d'élèves présents pour le cours augmentait et Icy se demandait si elle n,aurait pas mieux fait de laisser tomber..Après tout, elle n'avait jamais été très à l'aise en public. Elle sourit toutefois, promenant son regard de glace vers chacun d'eux. Ils semblaient tous sympathiques, même la jeune femme qui n'avait encore rien dit.

"- Oui madame. Bonjour tout le monde, je m'appelle Dylan, et j'ai la capacité de commander le métal. Enfin je suis surtout capable de le faire exploser et quand je le touche il se transforme pas mal en patte à modeler encore, mais je suis un expert pour crocheter les serrures grâce à cela. "

Naïdane n'avait pas trop écouté les paroles précédentes, mais donna toute son attention à celles-ci. Il faut dire qu'elles étaient un peu plus importantes. Elle lui montrerait quels étaient les pouvoirs de tous ces gens et leur noms également...

"- Bonjour tout le monde. Merci d'être à l'heure. Notre premier cours sera un test, je vous demanderai de ne pas utiliser votre pouvoir, quelque soit ce qu'il se passe.
Mais en attendant les probables retardataires, je pense qu'une présentation de nos pouvoirs respectifs serait la bienvenu. Donc je vais commencer. Malia, je serait votre professeur durant tout le temps que le recteur me permettra. Mon pouvoir, comme certain le savent peut être, c'est de transformer des graines de ma composition comme celle-ci. En le végétal de mon choix, j'ai récemment découvert que ce végétal pouvait être empoisonné, mais je pense que j'ai encore du travail avant de réussir à dompter l'ensemble de mes capacités, même si cela fait bien plus de temps que vous que je côtoie mon pouvoir.
Spike, vous n'avez qu'à vous présenter ensuite, une fois n'est pas coutume, honneur aux hommes. "


Après la brève présentation de Dilan, Miss Malia prit la parole, leur expliquant clairement quel était son don à elle. Fascinant, vraiment. La mutante la regarda avec de grands yeux émerveillés. Pourquoi n'avait-elle pas prit de cours plus tôt? Avec une prof comme ça...Elle risquait d'en apprendre pas mal. Puis, ce fut au tour du dénommé Spike de ce présenter:

-Spike Baret , utilisateur du feu comme vous ne l'aviez jamais vu . Brefons sur les plaisanteries , je suis donc un mutant de type Matériel feu , et je dois reconnaitre que mon pouvoir m'as servi a plusieurs moments importants de ma vie. J'ai découvert que je pouvais embraser mon corps en entier de maniére a en faire une aura de feu , et que pour le moment mon plus haut flambage réussi ne dépasse pas mon bras . Mais je souffre pour le faire . Voila voila !

Ils avaient donc tous des pouvoirs aussi génial que cela? Icy se sentait presque intimidée par eux, mais elle le masqua assez bien. Avec un sourire plus convainquant que le premier, elle enchaîna après Spike:

- Moi, je suis Naïdane Iceran, mutante de type Matériel Sonique..Enfin, je crois, oui. Bref, je suis capable de créer des ondes soniques douloureuses pour les oreilles et je peux changer mon corps en ondes électriques pour me...téléporter. Mais l'utilisation est très douloureuse alors, je n'essaye de le faire que rarement...Ça donne l'impression d'être transpercée par des centaines de couteaux à la fois...Euh..C'est à peu près cela...

Et elle se tut, laissant les autres se présenter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Lun 9 Juil - 20:37

Bien évidemment, Spike ne put s'empêcher de réagir à sa présence; il ne s'était pas laissé démonter par les réprimandes du professeur en tout cas. Armé de ce qu'il devait penser être son plus beau sourire, il s'approcha d'Hailey, laissant un instant traîner son regard là où l'éveil de la puberté le lui intimait et se permit de murmurer à l'oreille de l'australienne, qui ne se départit pas de son sourire pour autant:
"Entre les dents, vraiment? Ca doit être un bout de salade, je n'ai eu que le temps d'avaler un sandwich..."

Elle régla le problème d'un coup de langue, amusée:
"J'espère que tu ne croyais pas me faire honte? C'est qu'de la verdure...." Elle lui dédia un clin d'oeil et laissa ses yeux vagabonder sur les alentours; il commençait à y avoir du monde sur la berge du lac de la Faculté...

Il y avait Spike, bien sûr, puis la jeune fille timide aux cheveux clairs; sans compter le professeurs, deux nouveaux élèves avaient fait leur apparition. Une jeune femme à l'allure grâcieuse qui contrastait avec son attitude sévère s'était adossée à un arbre; elle non plus ne semblait pas être du genre à se soucier outre mesure de son apparence, et comme Hailey elle ne s'était pas maquillée. L'autre était un jeune homme aux cheveux de pailles, visiblement un peu mal à l'aise.

Ce fut lui qui se présenta en premier, affirmant pouvoir modeler le métal, ou du moins le fondre. Spike annonça son pouvoir, ce qu'Hailey n'écouta pas vraiment, le connaissant, puis la jeune timide leur parla de ses dons soniques. Quant au don de Malia, lié aux végétaux, permettait de créer des graines. Haussant un sourcil intéressé, Hailey se demandait bien quelles pouvaient être toutes les possibilités d'une telle aptitude...
Et comme la fille acerbe qui semblait se désintéresser de la situation ne disait rien, Hailey décida de prendre la parole à son tour:
"Hailey, je suis arrivée d'Australie il y a quelques jours. Mon don n'est pas aussi impressionnant que les vôtres, et il a tendance à se déclencher quand bon lui semble... Je crois que j'arrive à manipuler et à rassembler l'air, l'oxygène autour de moi. Et je crois que je commence enfin à mieux saisir la manière dont il fonctionne. Maintenant, je ne demande qu'à être capable d'en maîtriser une plus grande partie. Quitte à ne pas m'en servir lors d'un exercice; après tout on n'a pas toujours toutes les cartes en main..."

Hailey continua de sourire, impatiente de se mettre à l'oeuvre; d'un léger hochement de tête amusé à l'adresse de la fille appuyée contre l'arbre, elle lui laissait le champ libre, au cas où elle daignerait se présenter à son tour...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Mar 10 Juil - 12:25

Zira ne pouvait s'empêcher de trouver ce genre de présentation complètemet ridicules. A quoi sa servait franchement, de savoir si tel ou tel personnes du groupe, faisait si ou ça avec son pouvoir? La professeur l'avait dit elle même ils n'auraient pas besoin de leurs don pour cette entraînement, donc pourquoi se casser la tête à tout expliquer, leurs noms et prénoms suffisaient amplement celon la mutante caractèrielle toujours addosée, la mine morne, à son arbre.

"Hailey, je suis arrivée d'Australie il y a quelques jours. Mon don n'est pas aussi impressionnant que les vôtres, et il a tendance à se déclencher quand bon lui semble... Je crois que j'arrive à manipuler et à rassembler l'air, l'oxygène autour de moi. Et je crois que je commence enfin à mieux saisir la manière dont il fonctionne. Maintenant, je ne demande qu'à être capable d'en maîtriser une plus grande partie. Quitte à ne pas m'en servir lors d'un exercice; après tout on n'a pas toujours toutes les cartes en main..."


Parle pour toi pensait Zira... Elle, elle savait trés bien se défendre sans avoir forcément besoin d'utiliser son pouvoir des lianes. Les armes, les téchniques de combat, tout cela ça n'était pas un problème pour elle, loin de là.
Aparement il ne restait plus qu'elle qui devait se présenter au reste du groupe, super. Le regard semble-til amusé, de la dénommée Hailey vint aux yeux de la jeune femme, et elle comris que c'était bel et bien son tour maintenat, sans prendre la peine de se tourner vers le reste de la petite troupe amassée prs de Malia, elle se présent d'une voix froide à faire frissoner le diable en personne, mais le diable lui même ne frissonerait pas puisque Zira est lui était du même mauvais caractère à première vue.



- Zira Maï... Je peux faire sortir des lianes de mes mains, faire sortir un mur de plante de terre, sercèter un gaz toxique des pores de ma peau... Et je peux trés bien me débrouiller sans mon pouvoir.


Qu'elle sympathique présentation. Comme pour appuyer ses derniers mots elle caressa du bout de ses longs doigts fins, la lame de son Katana accrochée sur sa cuisse en dessous de la couture de son short. Un regard pour rappeller à Spike qu'il avait failli y goûter et elle se renferma dans son silence de marbre, n'accordant pas plus d'importance aux autres: elle le savait, elle le sentait, elle était la plus expérimentée des élèves présents, dans tous les domaines peut-être même.
Revenir en haut Aller en bas
Malia Ramires
Formateur
Formateur
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 28
Age du perso : 24 ans (8 Septembre)
Langues parlées : Parfaitement : Chinois, Espagnol, Japonnais et Anglais. Notions : Italien, Français et Laotien.
Pouvoir du perso : Matériel : végétal
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Mar 10 Juil - 13:41

Malia écouta avec attention tout le monde, elle essayait de comprendre chaque pouvoir, son mode de fonctionnement... Dylan avait un pouvoir plutôt dangereux pour les autres, très bien, chacun devrait se débarrasser du métal qu'il portait, cela allait sans doute être difficile, mais ils feraient du mieux qu'ils pouvaient. Les autres, cela semblait bon, à par la demoiselle très timide, il n'y avait pas de danger apparent, Zira bien que dangereuse était aussi la plus expérimentée, il faudrait plutôt qu'elle aide ses camarades, mais vu son caractère il y aurait très peu de chance d'obtenir cela.
L'élève le plus intriguant sans doute était Dylan, il était visible sur sa fiche qu'il ne l'avait pas remplie, même sa fiche d'inscription avait été écrite par Jim son camarade de chambre. Il ne devait pas savoir écrire, cela allait être gênant, mais comment cela se faisait-il elle n'en savait rien. Il faudrait qu'elle lui parle à la fin du cours, à la limite, lui apprendre à écrire elle pouvait le faire.


"- Bon très bien Jim étant en retard il n'aura qu'à rattraper le cours plus tard, tant pis. Quand à vous je ne vous demanderais qu'une chose, vous rafraîchir avec ceci, tout le monde doit en boire, c'est une drogue hallucinogène, elle n'a des effets que pendant une heure et demi, et durant tout ce temps je vous demanderai de ne pas utiliser votre pouvoir. Si vous n'en pouvez plus, je vous donne cette graine il vous suffit de la croquer, cela arrêtera presque instantanément les effets de la drogue. Bon très bien maintenant, allongez vous et fermez les yeux. Après tout cet exercice n'est autre qu'un exercice d'imagination, la drogue n'est là que pour vous rendre plus vulnérable à ce que je vous raconte. Une dernière chose avant de commencer, retirez toute vos pièces de métal, je ne tien pas à avoir un accident. "

Malia attendit que tout le monde soit prêt, elle les fit s'écarter pour s'allonger dans l'herbe tendre et fraîche, assez loin les in des autres pour qu'elle puisse les maîtriser en cas de problème. Elle débuta alors réellement le cours, des graines qu'elle avait produite, elle en avait gardé une partie, qu'elle installa autour des élèves avant de créer à l'aide de ses graines de longues lianes un peu partout autour d'eux de sorte qu'ainsi elle pouvait les immobiliser à tout moment.

"- Imaginez vous dans un endroit calme, une prairie, avec simplement un ruisseau qui court près de vos pieds et une foret non loin. Vous vous approchez calmement de la forêt, là vous avancez, les oiseaux chantes. Vous continuez à avancer sur le chemin que vous empruntiez, et vous voyez un éclat, vous sortez du chemin et vous vous enfoncez de plus en plus profond dans la forêt. Vous sentez une présence, elle vous observe mais garde ses distances. Vous n'êtes toujours pas arrivé vers cet éclat, il est toujours devant vous, alors vous continuez tranquillement à avancer et à avancer encore. Vous marchez dans une flaque de boue, la substance visqueuse glisse dans votre chaussure, vous avez le pied droit complètement gelé, et la présence est maintenant toute proche, vous entendez presque sa respiration dans votre dos. Cela vous glaces, mais vous continuez, vous commencez peut être à courir vers cet éclat, mais la forêt est de plus en plus dense, aucun sentier à l'horizon et l'éclat est toujours là, aussi loin qu'avant. Vous courrez maintenant, la présence vous l'avez sentit vous souffler dans le cou.
Vous courrez mais vous sentez quelque chose de froid au niveau de vos chevilles, ce sont des plantes, elles vous ont prises au pièges, vous voilà en plein milieu du bois, incapable de bouger et vous sentez que les lianes montent, elles vous arrivent maintenant au niveau de la taille et continues leur ascension, elles se glissent le long de votre peau, vous sentez même de toutes petites lianes qui vous écorchent la peau, vous vous débattez, mais cela se resserre de plus en plus. Il ne vous reste plus que ça, votre pouvoir, comment faire, vous n'avez pas d'arme, vous êtes trop loin des branches pour vous échapper avec elle et les lianes sont déjà au niveau de votre poitrine. La présence elle se rapproche, elle est juste dans votre dos, et elle continue d'approcher. Vous la voyez là, cette présence fait le tour, vous aimeriez bien faire un mouvement de la tête, mais trop tard elle est déjà bloquée par ces lianes. La présence continue de tourner, et là vous voyez comme ressurgit de votre passé l'individu qui vous a terrorisé. Rappelez vous son visage, ces mains et le moindre petit détail de lui. Il est bien réel devant vous et vous savez qu'il vous en veux de l'avoir laissé derrière vous, de l'avoir oublié. Il s'approche de vous, et vous observe, il se rapproche de nouveau et sort une arme, il vous menace avec, vous avez peur ? Vous vous demandez comment cela se fait qu'il soit toujours vivant ? Imaginez cette scène, celle qui se déroule devant vos yeux. Qu'avez vous envie de lui faire à cet homme ? Votre seul espoir de vous défendre, ce sont vos pouvoirs, ils sont là, et puis vous voyez qu'il est suffisamment proche pour se faire avoir. Chacun peut l'avoir, le massacrer, de toute façon c'est lui ou vous... Maintenant vivez cette scène imaginez là et réagissez en conséquence, l'homme lui vous approche et vous attaque, peut être préférez vous mourir fière, sans lui révéler combien vous êtes différents de lui, vous savez garder votre secret, celui qu'il essaye de vous voler, votre pouvoir. "


Malia s'arrêta là elle continua cependant à marcher entre ses élèves vérifiant que chacun était encore présent et sain et sauf, pour le moment aucun incident, et elle espérait que cela continue ainsi, il restait encore 20 minutes à attendre. Les dix dernières seraient réservées au réveil, retrouver une sensation de calme et de sérénité. Même si ces élèves étaient mort dans leur rêve, ils ne le seraient pas vraiment. La seule chose réelle de ce qu'elle venait de raconter c'étaient les lianes qui les maintenaient allonger contre leur gré et qui maintenant couvrait l'ensemble de leur corps sauf le visage. Malia attendit ainsi de voir comment il tenaient à cet entraînement, qui était difficile tout de même. Il faudrait qu'elle songe à remercier Virginia de lui avoir fournit si vite cette drogue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Mar 10 Juil - 19:44

Décidemment, elle n'était pas très laconique, cette Zira... Elle disposait d'un pouvoir sur les plantes, comme leur professeur, et semblait plus expérimentée dans le maniement de son don que tous les autres élèves présents, Hailey y compris. Nullement envieuse, cette dernière se demandait tout de même qu'elle était la raison qui pouvait bien se trouver à l'origine d'un comportement aussi froid et agressifchez Zira Maï.

Là encore, la remarque de l'étudiante en botanique -ainsi Hailey la surnomma-t-elle sur le moment- sur le fait qu'elle pouvait très bien se débrouiller sans pouvoir fit sourire Hailey. Particulièrement quand Zira se mit à toucher presque machinalement le pommeau du sabre qu'elle avait à sa ceinture. A voir, elle ne se privait pas de souligner à quel point elle pouvait être dangereuse... Grand bien lui fasse; Hailey n'avait pas besoin d'une quelconque lame exotique pour ça, et elle se doutait bien que Maï saurait se défendre même désarmée et aculée dans un coin. A vrai dire, l'australienne plaignait le pauvre agresseur qui en serait le responsable...

Ce qui faisait légèrement froncer les sourcils de la nouvelle étudiante à la Faculté, c'était le mépris presqu'évident qu'avait la belle plante pour ses semblables. Non pas qu'Hailey accordait de l'importance à obtenir le respect de sa condisciple, mais être plus expérimentée ne lui donnait pas le droit de dénigrer les autres sans y avoir accordé plus d'attention. Et l'utilisation de pouvoirs exceptée, Hailey était très loin d'être une débutante en ce qui concernait tout le reste.

Enfin, elle n'allait pas s'apesantir là-dessus. Mais elle ne put s'empêcher de remarquer l'avertissement silencieux que Zira lança à Spike. Visiblement, ils avaient déjà dû avoir à faire l'un à l'autre et le jeune pyromane ne devait pas avoir fait une très bonne impression sur Zira. Pour autant que qui que ce soit puisse y arriver...

Malia coupa court aux pensées d'Hailey en leur expliquant ce en quoi allait consister son cours. Et la jeune Daniels ne put s'empêcher d'exprimer une moue dubitative: une drogue hallucinogène? Si un professeur, par définition quelqu'un de responsable, en usait dans un de ses cours, c'était que ça ne devait pas être dangereux. Sauf qu'Hailey avait côtoyé assez d'ensignants dans ses études assidues pour savoir que si tous n'étaient pas cinglés, tous étaient assurément des individus à part... Et, surtout, la jeune femme n'aimait pas l'idée que des substances ingérées se baladent dans son organisme. Question de principes.

Mais ma fois, si c'était ça l'exercice du jour, elle n'allait pas se défiler. Elle avala donc la mixture, en compagnie de ses camarades, et s'allongea dans l'herbe à leur suite, non sans avoir levé une dernière fois les yeux au ciel, dubitative. Et comme elle ne portait pas de métal sur elle (elle avait bien évidemment oublié ses lunettes sur sa table de nuit), elle se désintéressa de ce passage. Et voilà que maintenant Malia s'amuser à jardiner, disséminant ses graines autours des corps étendus de ses élèves; des lianes s'en extirpaient déjà, se déployant comme une camisole végétale. Relativement impressionnant; leur professeur possédait un contrôle déjà certain sur ses capacités. Ce qui renforça la confiance d'Hailey. Un peu...

"Imaginez-vous dans un endroit calme, une prairie, avec simplement un ruisseau qui court près de vos pieds et une forêt non loin. Vous vous approchez calmement de la forêt, là vous avancez, les oiseaux chantent."

Hailey commençait vaguement à se sentir léthargique, sous l'effet de la drogue. Et voilà qu'on la larguait dans une foutue prairie avec des foutus piafs qui ne pouvaient pas s'empêcher de triller comme des malades. Bon, elle avait quelque part conscience qu'elle était en réalité étendue près d'un lac et que ni la prairie ni les machins plein de plumes, les oiseaux là, n'avaient quelque chose à y faire mais bon, ça faisait partie de l'exercice. C'est pourquoi elle essaya de se détendre, histoire de commencer l'exercice dans de bonnes dispositions...

"Vous continuez à avancer sur le chemin que vous empruntiez, et vous voyez un éclat, vous sortez du chemin et vous vous enfoncez de plus en plus profond dans la forêt. Vous sentez une présence, elle vous observe mais garde ses distances."

D'accord, elle avait commencé dans une prairie et on l'emnvoyait dans une forêt. Avec une saloperie de truc brillant qui attirait son regard. En plus, Hailey avait la désagréable sensation d'être suivie, épiée. Elle voulut regarder par-dessus son épaule, mais la voix de Malia continuait, envoûtante...

"Vous n'êtes toujours pas arrivés vers cet éclat, il est toujours devant vous, alors vous continuez tranquillement à avancer et à avancer encore. Vous marchez dans une flaque de boue, la substance visqueuse glisse dans votre chaussure, vous avez le pied droit complètement gelé, et la présence est maintenant toute proche, vous entendez presque sa respiration dans votre dos. Cela vous glaces, mais vous continuez, vous commencez peut être à courir vers cet éclat, mais la forêt est de plus en plus dense, aucun sentier à l'horizon et l'éclat est toujours là, aussi loin qu'avant. Vous courrez maintenant, la présence vous l'avez sentie vous souffler dans le cou."

Allons bon, voila qu'elle marchait dans une flaque de boue maintenant! Charmant, vraiment. Surtout que son esprit essayait toujours de lui rappeler qu'elle n'avait aucune raison de crapahuter en pleine forêt; d'autant plus qu'elle avait eu son content de boue ces derniers jours... N'empêche, elle avait froid à la jambe droite, et elle n'arrivait toujours pas à rejoindre ce fichu éclat. Et voilà qu'elle se mettait à courir. Courir, mais elle était couchée non? Et qui est-ce qui lui respirait comme ça dans le cou? Ce n'était ni poli, ni agréable!

"Vous courrez mais vous sentez quelque chose de froid au niveau de vos chevilles, ce sont des plantes, elles vous ont pris au piège, vous voilà en plein milieu du bois, incapable de bouger et vous sentez que les lianes montent, elles vous arrivent maintenant au niveau de la taille et continuent leur ascension, elles se glissent le long de votre peau, vous sentez même de toutes petites lianes qui vous écorchent la peau, vous vous débattez, mais cela se resserre de plus en plus. Il ne vous reste plus que ça, votre pouvoir, comment faire, vous n'avez pas d'arme, vous êtes trop loin des branches pour vous échapper avec elle et les lianes sont déjà au niveau de votre poitrine."

Attendez!? Des lianes, ici?! Comme sorties du sol par magie! Et qui n'étaient pas des plus amicales. Et plutôt froides ces saletés! Bon, pas de couteau, pas de quoi se dégager et... minute, elle n'était pas vraiment là non? Mais elles les sentaient glisser le long de son corps et lui enserrer la poitrine. Inspirant profondément, elle se força à garder son calme, appelant à elle toute la volonté que son père lui avait appris à canaliser.

"La présence elle se rapproche, elle est juste dans votre dos, et elle continue d'approcher. Vous la voyez là, cette présence fait le tour, vous aimeriez bien faire un mouvement de la tête, mais trop tard elle est déjà bloquée par ces lianes. La présence continue de tourner, et là vous voyez comme ressurgit de votre passé l'individu qui vous a terrorisé. Rappelez vous son visage, ces mains et le moindre petit détail de lui. Il est bien réel devant vous et vous savez qu'il vous en veut de l'avoir laissé derrière vous, de l'avoir oublié."

Quelqu'un s'approchait, lui tournant autour. Quelqu'un qu'elle avait abandonné...
"Erik?"murmura-telle. Mais qu'est-ce qu'il fichait dans une forêt pleine de lianes en fait au bord d'un lac à côté d'une Faculté pour mutants?

"Il s'approche de vous, et vous observe, il se rapproche de nouveau et sort une arme, il vous menace avec, vous avez peur ? Vous vous demandez comment cela se fait qu'il soit toujours vivant ? Imaginez cette scène, celle qui se déroule devant vos yeux. Qu'avez vous envie de lui faire à cet homme ? Votre seul espoir de vous défendre, ce sont vos pouvoirs, ils sont là, et puis vous voyez qu'il est suffisamment proche pour se faire avoir."

Erik? Armé? Mais il ne savait même pas manier correctement un couteau de cuisine! Décidemment, quelque chose clochait. Et pourquoi avait-elle la sensation qu'il lui en voulait? Elle ne l'avait pas abandonné; il l'avait même aidée à planifier son voyage, son départ. Ce n'était pas logique... Et c'était normal qu'il soit en vie, vu qu'il n'était pas mort! Et personne ne lui avait jamais fait de mal, elle n'avait laissé personne et personne qu'elle connaissait de près n'était décédé... Cherchez l'erreur. Et elle n'avait rien envie de lui fair, il n'existait même pas! Mais il était là pourtant, avec son arme et cet air sinistre... Elle pouvait user de ses pouvoirs; elle sentait déjà l'air se manifester, se rassembler, prêt à recouvrir son corps...

"Chacun peut l'avoir, le massacrer, de toute façon c'est lui ou vous... Maintenant vivez cette scène imaginez là et réagissez en conséquence, l'homme lui vous approche et vous attaque, peut être préférez vous mourir fier, sans lui révéler combien vous êtes différents de lui, vous savez garder votre secret, celui qu'il essaye de vous voler, votre pouvoir."

Le massacrer? Il voulait lui voler son pouvoir? Mais pourquoi? Ce n'était pas logique! Et le massacrer... Elle ne le contrôlait même pas! Et pourtant elle le sentait, en elle... Elle pouvait... une minute! Et si ne pas s'en servir était la meilleure chose à faire? Après tout, rassembler de l'air ne servirait pas à gand chose, et elle ferait bien de garder ses forces. Surtout qu'elle connaissait ses limites, qu'elle connaissait Erik et qu'elle commençait sérieusement à en avoir marre. Ce n'était pas un peu de drogue et quelques suggestions hypnotiques qui allaient lui faire perdre le contrôle! Soupirant, elle fronça les sourcils, mimant un air contrarié:
"Dis moi, j'peux savoir ce que tu fais ici? D'abord même si tu sais que je suis dans une école spéciale quelque part, tu ne sais pas où elle se trouve.Secundo, tu tiens ton arme dans le mauvais sens crétin! Tu n'as jamais été doué dans le manuel de toute façon. En plus tu ne me ferais pas de mal, parce que je te mettrai au tapis bien avant que tu tentes quoique ce soit! Et puis zut à la fin, j'ai autre chose à faire!"

Intelligence, caractère et volonté décrivaient parfaitement Hailey Daniels lorsqu'elle était concentrée. Et en ce moment elle l'était au plus au point: elle était en colère. Contre cette illusion fantoche, et contre le fait qu'elle se laissait berner par un stratagème annoncé! Le but était de ne pas utiliser ses pouvoirs? Soit! D'autant plus que comme la situation était iréelle, ils ne lui serviraient pas à grand chose. Et elle n'avait pas l'intention d'en perfectionner la maîtrise si ça devait lui servir à massacrer un ami! Sans cesser de grommeler, elle s'agita dans les lianes, aussi bien les fausses que les vraies, décidée à ficher un pain dans la figure du truc qui se tenait devant elle. Et puis elle se calma petit à petit; son sens de l'analyse reprit le dessus et elle considéra calmement la situation. Et décida d'attendre, après tout c'était logique.
"C'est super, je vais pas m'amuser à me fatiguer dans le vide en utilisant un pouvoir que je ne contrôle pas encore assez pour qu'il soit utile dans une situation pareille. Après tout, ne pas l'utiliser est peut-être un premier pas dans son utilisation non? Si je ne peux mas me maîtriser, comment je le maîtriserais lui? Et retourne ton arme espèce de truffe! T'as beau être une illusion, tu es ridicule!"

Non mais...!
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Mer 18 Juil - 14:47

[HRPG]Hailey t'as mangé du lion ? Pas possible , je sens que je avoir honte ><[/HRPG]

"- Bon très bien Jim étant en retard il n'aura qu'à rattraper le cours plus tard, tant pis. Quand à vous je ne vous demanderais qu'une chose, vous rafraîchir avec ceci, tout le monde doit en boire, c'est une drogue hallucinogène, elle n'a des effets que pendant une heure et demi, et durant tout ce temps je vous demanderai de ne pas utiliser votre pouvoir. Si vous n'en pouvez plus, je vous donne cette graine il vous suffit de la croquer, cela arrêtera presque instantanément les effets de la drogue. Bon très bien maintenant, allongez vous et fermez les yeux. Après tout cet exercice n'est autre qu'un exercice d'imagination, la drogue n'est là que pour vous rendre plus vulnérable à ce que je vous raconte. Une dernière chose avant de commencer, retirez toute vos pièces de métal, je ne tient pas à avoir un accident. "

Spike devait donc boire a la santé du cours et se reposer ? L'idée semblait intéressante , pas de mauvaises surprises . Spike prit donc le petit gobelet et le porta a ses lévres . Bwaah , un gout immonde digne des pires gloubiboulga , meme la vase qu'il avait ingurigité accidentellement dans la jungle avait meilleur gout , mais la drogue hallucinogéne semblait manquer de sél , avec un ou deux bouts de persils . Spike prit le soin d'enlever la chaine qui lui appartenait depuis sa tendre enfance , et de la poser dans sa poche , au moins il la perdrait pas . Il prit place auprés des autres éléves , s'allongea dans l'herbes et esperait se reveiller dans le meme environnement qu'il avait laissé a son pseudo-sommeil . Esperant ne pas trouver un cratére a son reveil , Spike soupira un dernier instant avant de partir dans le pays de Morphée . Le reve , ou plutot le cours commençait a ce moment .

Spike arriva , aussi subitement que possible dans une praire . Une longue et grande prairie verte , où flamboyait des milliers des fleurs . A croire ce qu'entendait Spike , il y avait de l'eau non loin de là , puisque l'inlassable bruit du coulis liquide contre roches et berge prenait place dans le cortex cérébral de Spike . Spike avançait lentement , vers une forêt . Impossible de savoir pourquoi il devait aller là-bas , impossible de determiner la raison de cet obstination pour cette foret , mais Spike se sentait attiré , amené de force . Il approchait et entendait la douce mélodie des joyeux oiseaux qui font cuit-cuit a vous rompre les tympans . Mais Spike avançait , comme un morceau de métal vers un aimant . Impossible de retourner sur ses pas , il voyait une lumiére , une lumiére qui ne l'aveuglait pas , mais qui était sans doute l'origine de son attirance pour cette foret . Mais , Spiki sentit une présence , une masse noire se déplaçait autour de lui , laissant parfois des souffles froids dans sa nuque . Spike tentait de ne pas y faire attention , d'avancer sans relache vers la lumiére ! Mais impossible , il marchait dans une flaque de boue . Inutile de vous faire un dessin pour vous expliquer que Spike fit une mimique de dégout en secouant ses baskets , mais il voulait arriver a voir cet éclat lumineux , il se mit donc a courrir , sautant par dessus tout ce qui parraisait suspect . Spike allait arriver a cet éclat , mais une main le retenit , non pas une main , une plante . Oui , une plante commençait a monter le long de sa cheville , et la masse noire était toujours là . Impossible de s'en défaire . De la présence comme de la plante .

Les lianes étaient maintenant au niveau de son bassin , inutile d'essayer de les briser , elles sont équipés d'épines aussi dures que du diamant , et Spike n'aime pas ce genre de plantes . Mais la présence revient , comme pour narguer Spike , celui ci aimerait bien lui donner un coup de poing , mais trop tard . Les plantes ont déja fait leur boulot et ont fait une menotte XXL sur les bras de Spike , n'arrivant pas a se débattre , Spike tente de se dégager la tete , mais trop tard également . Tout son corps est entiérement recouvert de plantes , qui font mal de plus . Le jeune homme tente inéxorablement de se libérer , mais la masse diforme se rapproche , fait le tour , comme pour voir s'il était bien ce qu'il devait etre . Mais la forme s'éclaircissait , elle devenait plus grande , plus hideuse , et surtout elle prenait l'uniforme . Un uniforme que Spike n'avait que trop connu étant a la Genetics Corporation , c'était l'un des médecins qui avaient tués ses amis . Spike n'en revenait pas , comment avait-il fait pour le retrouver ? Loin de tout ? Impossible , mais il sort une mattraque , celle qui sont entiérement éléctrifiées, et qui sont censées calmer les individus récalcitrants . Spike voudrait tant aller jusqu'a l'éclat qui est derriére le scientifique . Mais tout effort est inutile , il ne peut meme pas bouger le petit doigt !

Mais , qu'elle est ce sentiment de rage qui monte en Spike ? De la colére et de la rancune , mélangez le tous et dégustez chaud , trés chaud . Spike allait faire du barbecue de Geneticiens , et en grande quantitée . Ne cherchant aucunement a se controler , Spike sentait la sécrétion qui faisait tout son pouvoir coulait en ses veines . Elle se disséminait dans tout son corps , dans son sternum , dans ses doigts , dans ses jambes . Alors que le scientifique levait sa mattraque vers le ciel pour éléctrocuter Spike , ce dernier s'enflamma , d'une seule traite en provoquant inéxorablement la libération de tous ses membres . Mais le docteur , que devenait-il ? Il n'avait été que surpris par le développement de son sujet , et avait porté mains a ses yeux qui avaient été flashés par l'embrasement . Spike en profita et sauta sur lui a la maniére du félin enragé , et enchainait les coups . Assasinant manuellement le docteur quinquagénaire , Spike sentait son sang se melait au sien , le poing de se dernier étant toujours en feu , il brulait chaque partie du visage de l'homme qu'il tenait fermement au sol .

C'était mission impossible d'arreter Spike , il ne sentait plus l'homme respirait , mais il continuait a le marteller , inlassablement . Mais finalement , il arréta , lorsqu'il remarqua que le chemin pour aller rejoindre la lumiére devenait clair , nét et précis . Spike ne put s'empecher d'attraper l'homme par le col , et et de le soulever avant de le jeter ô loin . Spike ne dit rien , ses yeux brillaient étrangement , ils étaient pratiquement rouge feu . Soit c'était un mauvais coup , ou alors c'était plus grave .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Sam 28 Juil - 21:57

Ils avaient vraiment tous des pouvoirs géniaux, presque plus que les siens. Mais bon, ce n'était pas elle qui s'en plaindrait à haute voix. Icy observa les autres élèves à tour de rôles tout en écoutant le professeur Malia. Alors, comme ça, Jim allait venir? Cela faisait si longtemps qu'elle ne l'avait pas vu et elle espérait le revoir. Peut-êter qu'il avait changé? Naïdane espérait bien que non...

"- ...Quand à vous je ne vous demanderais qu'une chose, vous rafraîchir avec ceci, tout le monde doit en boire, c'est une drogue hallucinogène, elle n'a des effets que pendant une heure et demi, et durant tout ce temps je vous demanderai de ne pas utiliser votre pouvoir. Si vous n'en pouvez plus, je vous donne cette graine il vous suffit de la croquer, cela arrêtera presque instantanément les effets de la drogue. Bon très bien maintenant, allongez vous et fermez les yeux. Après tout cet exercice n'est autre qu'un exercice d'imagination, la drogue n'est là que pour vous rendre plus vulnérable à ce que je vous raconte. Une dernière chose avant de commencer, retirez toute vos pièces de métal, je ne tien pas à avoir un accident. "

La jeune femme obéit et retira se qu'elle avait de métallique, c'est-à-dire sa ceinture. Puis, elle prit un verre contenant ladite drogue allucinogène et en prit une gorgée, pour finalement tout boire. Ayant entièrement confiance en leur professeur, Icy s'allongea donc assez loin des autres et ferma les yeux. Elle s'endormit étrangement vite...Ce devait sans doute être un des effets de la drogue. Ce fut donc à cet instant que l'épreuve débuta.

"- Imaginez vous dans un endroit calme, une prairie, avec simplement un ruisseau qui court près de vos pieds et une foret non loin. Vous vous approchez calmement de la forêt, là vous avancez, les oiseaux chantes. Vous continuez à avancer sur le chemin que vous empruntiez, et vous voyez un éclat, vous sortez du chemin et vous vous enfoncez de plus en plus profond dans la forêt..."

Étrangement, elle entendait la voix de Malia, même si celle-ci semblait étrangement lointaine. Comme guidée par une force invisible, ou plutôt, par sa volonté Icy s'avança tranquillement, observant le paysage qui l'entourait. Le chant des oiseaux apaisaient ses craintes alors qu'elle traversait la prairie pour se rendre près de la forêt. Là, elle y pénétra, avançant toujours sur le petit chemin, qui semblait avoir été tracé exiprès pour l'occasion. En tournant virtuellement sa tête, elle aperçut quelque chose qui brillait. Qu'est-ce que c'était que ça? Curieuse de le savoir, elle se sépara du chemin pour s'enfoncer dans les bois. Plus elle avançait et plus l'éclat semblait briller...

" ...Vous sentez une présence, elle vous observe mais garde ses distances. Vous n'êtes toujours pas arrivé vers cet éclat, il est toujours devant vous, alors vous continuez tranquillement à avancer et à avancer encore. Vous marchez dans une flaque de boue, la substance visqueuse glisse dans votre chaussure, vous avez le pied droit complètement gelé, et la présence est maintenant toute proche, vous entendez presque sa respiration dans votre dos..."

La sensation d'être observé s'empara de Naïdane qui tourna sa tête aux cheveux de neiges dans toutes les directions pour tenter de vir qui la 'traquait' ainsi. En vain. Elle continua donc de s'avancer, ses yeux bleus à nouveau diriger vers l'éclat qui semblait impossible à atteindre. "Floc!" Et voilà que maintenant, elle venait de s'enfoncer le pied dans de la boue. Vraiment pas de chance. Elle reprit donc sa marche avec une grimace dégoûtée, sentant le mélange d'eau et de terre s'infiltrer dans sa chaussure. Malchance encore une fois, une sensation de froid s'était emparé de son pied. Simple effet de la boue? Surement, mais en tout cas, c'était vachement désagréable. Iceran continuait d'avancer, peut-être moins vite qu'avant, mais elle marchait toujours. Soudain, elle eut l'impression de sentir une respiration dans son cou, ce qui la fit paniquer. Ou du moins, cette sensation fit accélérer les battements de son coeur. Elle tourna sa tête pour regarder derrière elle; rien...Était-ce son imagination qui lui jouait des tours? Peut-être bien...

"...Vous courrez mais vous sentez quelque chose de froid au niveau de vos chevilles, ce sont des plantes, elles vous ont prises au pièges, vous voilà en plein milieu du bois, incapable de bouger et vous sentez que les lianes montent, elles vous arrivent maintenant au niveau de la taille et continues leur ascension, elles se glissent le long de votre peau, vous sentez même de toutes petites lianes qui vous écorchent la peau, vous vous débattez, mais cela se resserre de plus en plus..."

Sentant toujours ce sombre souffle sur sa peau, la panique de la jeune fille redoubla, et elle se mit à courrir pour tenter d'y échaper. Soudain, une forte pression, glaciale et presque douloureuse se fit sentir au niveau de ses chevilles. Mais qu'est-ce que c'était encore?! Descendant son regard vers le sol, Icy constata avec horreur qu'il s'agissait de lianes et qu'elles continuaient leur ascension sur son corps, lui entallant parfois la peau. Ça faisait mal...La mutante se débattit donc, et cela n'eut pour seul effet que le resserrement des tiges autour d'elle.

" ...Il ne vous reste plus que ça, votre pouvoir, comment faire, vous n'avez pas d'arme, vous êtes trop loin des branches pour vous échapper avec elle et les lianes sont déjà au niveau de votre poitrine. La présence elle se rapproche, elle est juste dans votre dos, et elle continue d'approcher. Vous la voyez là, cette présence fait le tour, vous aimeriez bien faire un mouvement de la tête, mais trop tard elle est déjà bloquée par ces lianes. La présence continue de tourner, et là vous voyez comme ressurgit de votre passé l'individu qui vous a terrorisé. Rappelez vous son visage, ces mains et le moindre petit détail de lui. Il est bien réel devant vous et vous savez qu'il vous en veux de l'avoir laissé derrière vous, de l'avoir oublié..."

Oui, il fallait qu'elle réussisse à créer ses ondes soniques, mais c'était ça le problème. Elle n'y parvenait que rarement, très rarement. Et même avec de la chance, ses ondes ne seraient pas des plus puissantes...Pourquoi fallait-il que ses fichues lianes la recouvrent jusqu'à la poitrine, l'étouffant presque? Sans ses mains, tout cela serait si...difficile. Et de plus, la présence était là, elle le sentait. Naïdane essaya de tourner sa tête mais elle sentit celle-ci se bloquer à cause des plantes grimpantes. Puis, l'ombre qui tournait autour d'elle se montra enfin. Un cri d'horreur traversa les lèvres entrouvertes de la demoiselle. Non, pas LUI! Ses yeux gris comme l'acier la transpercèrent comme une flèche tandis que ses cheveux aussi blancs que les siens balayaient ses épaules à chacun de ses mouvements. Comment pouvait-il être là? Il était...MORT! Mort depuis des années! Non, impossible.

- Papa ?!

Aucune réponse...

"...Il s'approche de vous, et vous observe, il se rapproche de nouveau et sort une arme, il vous menace avec, vous avez peur ? Vous vous demandez comment cela se fait qu'il soit toujours vivant ? Imaginez cette scène, celle qui se déroule devant vos yeux. Qu'avez vous envie de lui faire à cet homme ? Votre seul espoir de vous défendre, ce sont vos pouvoirs, ils sont là, et puis vous voyez qu'il est suffisamment proche pour se faire avoir..."

- Non! Va-t-en! L-Laisse-moi tranquille!

Le seul fait qu'il se rapprocha d'elle était insupportable, mais en plus il fallait qu'il sorte une arme?! La peur oppressait la gorge de Naïdane presque autant que les lianes, mais tout au fond d'elle-même, une colère sourde comment à ressurgir. Une rage semblable à celle d'antant; celle qui lui avait donné la force nécessaire pour tuer cet homme. Jamais il n'aurait pu survivre! Jamais! Jamais! Jamais! Icy eut soudain l'envie de se libérer, de pouvoir lui sauter à la gorge et de le battre comme il l'avait fait jadis avec elle. Juste pour lui montrer ô combien cela était douloureux, et marquant. La présence de ses pouvoirs se faisait entendre de plus en plus fortement. Dans sa tête, une petite voix toute fière lui soufflait : " Je suis une mutante...Toi, tu es mort...L'ombre de mes cauchemards...Tu ne vaux rien...Tu ne me fais rien...Aucun effet...Va en enfer!!!" Cette dernière phrase, elle la prononça à voix haute, et l'effet fut semblable à celui d'un lion qui rugissait. Ça y était, sa rage venait de se libérer de son corps et cherchait à frapper...

"...Chacun peut l'avoir, le massacrer, de toute façon c'est lui ou vous... Maintenant vivez cette scène imaginez là et réagissez en conséquence, l'homme lui vous approche et vous attaque, peut être préférez vous mourir fier, sans lui révéler combien vous êtes différents de lui, vous savez garder votre secret, celui qu'il essaye de vous voler, votre pouvoir..."

Elle le vit se rapprocher tandis que de sublimes images fusaient devant ses yeux. Elle, vivante. Lui, mort. M-O-R-T. Et de ses mains à elle. Soudain, lorsqu'il l'attaqua, Naïdane sut que c'était le moment. La centaine de couteaux la transperça, mais au moins, l'instant d'après, elle n'était plus recouverte de lianes meurtrières. Oh non. Elle était debout, le regard haineux, derrière l'image de son père. Ainsi donc, il voulait encore la faire souffrir, lui voler ses pouvoirs même. Il n'en était pas question!

- TU NE ME FERAS PAS SOUFFRIR UNE SECONDE FOIS! JAMAIS!

Bouillonnante de rage, Icy tendit ses mains et un bruits assourdissants en sortit. Ou du moins, c'est ce qu'elle crut. En tout cas, l'ombre de son plus lugubre cauchemards tomba à genoux, les mains fermements plaquées contre ses oreilles. Mais avait-elle bien agit en lui montrant sa différence? Oui! Enfin, c'est ce qu'elle pensait une fois de plus. Le vacarme cessa au moment où elle laissait libre court à sa furie...Les coups pleuvaient sur l'homme et se montraient d'une violence inouïe.

****
En dehors du rêve qu'elle faisait, Naïdane se débattait comme une diablesse. Toutes ses émotions qu'elle avait enterré, tous ses souvenirs terrifiants qu'elle avait tenté d'effacer...ils étaient là, revenus, et en se débattant de la sorte, dans son songe comme dans la réalité, elle cherchait à s'en débarasser pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Jeu 2 Aoû - 14:16

Dylan prit le verre de liquide que lui tendait le professeur, il ressemblait à de l'eau, en avait la couleur et l'aspect en vérité, seul le goût variait un peu il était plus amer et acre. Une fois le liquide en lui, Dylan s'allongea oubliant totalement de retirer sa gourmette de son poignet, il devenait alors un danger potentiel pour tous ses camarades, il faisait toujours exploser le métal en tous sens en vérité...
Il s'allongea sur le sol, et se retrouva dès les premières paroles de la jeune femme projeter dans une prairie. Il avait appris à résister à certaines drogues, mais il se laissait faire cette fois ci, il se laissait bercer par les paroles de la jeune femme, et ne répondait plus vraiment de quoi que ce soit dans ses pensées. Il était calmé et rassuré par cet endroit calme qu'il n'avait aucune envie de quitter, cette prairie pourtant s'éloignait, il marchait en effet en direction d'une foret sombre, la seule chose qui lui rappelait la prairie, c'était le bruit de ce ruisseau qui courrait dans ses vallons pleins d'herbe et de fleures, le chant des oiseaux l'accompagnait le tout dans une harmonie étrangement calme.
Dylan se laissa guider vers l'éclat, il n'entendait plus les paroles du professeurs, enfin il n'entendait plus la voie dans son rêve, mais continuait à faire ce qu'il entendait, le récit était désormais plus réelle que romancé, bien qu'improbable, il se prit à y croire.
C'est ensuite que Dylan sortit du chemin et sentit une présence, il se retrouva immédiatement plongé dans ses souvenirs, le camps et toutes ses nuits à trembler de peur, la, la peur du lendemain et de nouvelles morts. S'enfoncer dans la foret pour échapper à cette présence et surtout pour se rapprocher de cet éclat ne le dérangeait pas le moins du monde, il abandonnait, ou tout du moins en avait l'impression, ses souvenirs et surtout ses peurs.
Soudain il sentit un liquide entrer dans sa chaussure, il ne dit rien et resta ainsi, ce n'était qu'un peu de boue. Dylan retira ses chaussures et marcha pieds nus de sorte de ressentir toutes les aspérités du sol et sa fraîcheur. Il c'était de nouveau immergé dans ses souvenirs du camps, cette enfance sombre et triste, où tant de rêves c'étaient transformés en cauchemars. La présence en avait profité pour le rejoindre, il entendait son souffre, qui était plus semblable à un râle qu'autre chose. Endo avait ce même râle lorsqu'il était triste, c'est à dire tout le temps. Dylan commençait à trouver le temps long, il n'avait visiblement pas avancé, il sentit ses pieds se figer sous lui, il n'avait plus la force d'avancer, il était pris au piège de ses lianes. Il les sentit monter et le paralysé totalement, non pas à cause d'un problème médical, mais comme s'il avait été coulé dans une chape de béton, il ne pouvait plus que bouger la bouche. Les lianes l'écorchaient tout comme le grillage en barbelé au camps, il s'en fichait, il continuait à se débattre, jusqu'à ce qu'il sente le râle se rapprocher de lui, la peur le saisit, pourquoi Endo était-il si triste ? Endo ne faisait pas vraiment peur à Dylan au début, c'était un très bon ami à lui, mais avec le temps ils s'étaient tant rapproché qu'ils avaient fini par s'apprécier et comme toujours au camps à se blesser. Endo avait une arme sur lui, sa pensée, celle qui vous manipule, mais Dylan avait appris à s'en protéger, enfin ils s'étaient entraîner tous les deux à se protéger du pouvoir de l'un et de l'autre. Dylan n'avait pas envie de devoir se défendre contre lui, mais s'il attaquait, il savait qu'il avait tout le temps son collier en argent autour du coups. Il pouvait le faire exploser s'il avait vraiment trop peur, alors il devait se calmer, résister à cette envie.


"- Endo qu'est ce qui ne vas pas ? Pourquoi es-tu ici, ce n'est pas possible, je t'ai vu mourir, j'ai sentit ton corps se refroidir sous mes mains, comment ont-ils fait pour te faire revivre, tu étais mort. Excuse moi d'avoir échoué, de ne pas avoir pu t'aider.
- Tu l'as tué et tu n'as même pas su le faire pour moi.
- Excuse moi, je regrette vraiment.
- Je te maudis Dylan, tu n'es plus rien à mes yeux.
- Non Endo, si tu veux on peut recommencer.
- Non c'est trop tard.
- Endo tu es mort.
- Non je vis regarde moi.
- Oui tu es mort, je le sais, tu n'es qu'une image sortie de ma tête. Je t'ai tué, mais surtout tu as toujours les mêmes yeux sans vie de l'époque. "


Dylan vit le rêve disparaître peu à peux, Endo était mort, il l'avait vu sa bouche et même son corps portait encore les marques celle de cette dernière image qu'il gardait de lui et qui le hantait soir après soir. de tous les morts dont il était la cause, il était celui qu'il regrettait le plus. Mais il savait que son ami était bel et bien mort, il l'avait sentit, et vu les punitions auquel il avait eu le droit il savait que cet élément le plus prometteur était bel et bien mort c'était inévitable. Les lianes se défirent, Dylan revint à lui, en larmes. Il était inconsolable de ce souvenir si réel.
Malia prononçait les dernières phrases de son discours, il ne les appliquerait jamais, il lui était impossible de retourner à la poursuite de cet éclat, mais ce n'était pas grave, il avait réussit quelque chose d'important, il n'avait pas utiliser de son pouvoir pour la seule personne qu'il tenait dans son coeur celle qu'il connaissait le mieux et qu'il estimait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Lun 6 Aoû - 16:17

Zira n'appréciait guère les regards de sa condisiple australienne... Sûrement qu'elle se demandait en quel honneur la mutante se permettait de tous les ignorer et de prendre un air suffisant, mais la réflexion de la blondinette fut coupée par Malia qui repris son petit discours...

"- Bon très bien Jim étant en retard il n'aura qu'à rattraper le cours plus tard, tant pis. Quand à vous je ne vous demanderais qu'une chose, vous rafraîchir avec ceci, tout le monde doit en boire, c'est une drogue hallucinogène, elle n'a des effets que pendant une heure et demi, et durant tout ce temps je vous demanderai de ne pas utiliser votre pouvoir. Si vous n'en pouvez plus, je vous donne cette graine il vous suffit de la croquer, cela arrêtera presque instantanément les effets de la drogue. Bon très bien maintenant, allongez vous et fermez les yeux. Après tout cet exercice n'est autre qu'un exercice d'imagination, la drogue n'est là que pour vous rendre plus vulnérable à ce que je vous raconte. Une dernière chose avant de commencer, retirez toute vos pièces de métal, je ne tien pas à avoir un accident. "

Toutes? Zira soupira, énervée, et retira son Katana avant de le poser non loin d'elle à portée de main, avant de s'allonger dans l'herbe comme l'avait demandé la prof, tout en ayant pensé à boire de ce liquide hallucinogène au préalable. Zira souffla un bon coup et attendit la suite des évènements, ce concentrant sur chaques mots prononcés par la femme...


___________


Zira se balladait à l'orée d'une forêt, et recherchait l'origine de l'éclat de lumière qui avait attiré son attention quelques instants plus tôt... Cependant elle n'était pas complètement détendue, du fait qu'elle sentait une présence qui la guettait, et qui épiait chacuns de ses mouvements. Néanmoins, la jeune femme continua de s'enfoncer au plus profond de la forêt apercevant à chaque pas la lueur qui ne faiblissait pas, et sentant cette chose désagréable non loin d'elle... Alors qu'elle avance en accélérant le pas, la mutante marcha dans une flaque de boue qui lui glaça les sangs, et pire encore, elle était bloquée tandis que cette chose qui la suivait, continuait à se rapprocher...
Zira se dégage de cette marre visqueuse et peu apétissante pour les estomacs fragiles, et prend de la vitesse pour en arriver au stade de la course... Elle sent le souffle de son poursuivant dans son dos, et chaque râle s'échappant de cette chose, lui glace les sangs, auss ne s'arrête t-elle pas et cours aussi vite que les lianes à terre le lui permettent. Justement ces plantes ne semblent pas décidées à la laisser fuir, et Zira se retrouve stoppée des lianes lui enserrant les chevilles et l'obligeant à rester sur place, haletante.. Biensûr pour une mutante telle que l'est cette peste blonde de Zira, les lianes ne lui font pas peur. Mais dans un moment de panique avec la crainte que ce poursuivant inconnu vous attrape n'importe quoi paraît menaçant. L'ascension des plantes continue lentement, l'enserrant maintenant au niveau de la poitrine, et la comprimant.

Soudain, Zira sent la préscence bien plus proche... Aussi rapidement qu'elle le peut, la jeune femme tourne la tête vers cette chose, à peine le temps d'apercevoir son visage que les lianes l'empêche d'esquisser un mouvement de plus...
Ce visage... Les yeux verts caractéristiques de la famille Maï. Son père, ce trouve là à quelques pas, et elle donnerait tant pour pouvoir se venger, se venger du fait qu'il l'ait tenue en cage pendant des années pour le bien de la Science. Ce sourire , si faux, qui lui barre le visage, ce regard de triomphe, il l'a retrouvée et elle ne peut s'échapper. Une lueur de métal retint son intention. dans la main de celui qui fut son père, il y avait une arme tranchante. Mais, non Zira ne pouvait pas le laisser faire, c'était à elle de se venger, pas à lui! Seulement la seule chose qu'elle pouvait faire à cet instant était de se défendre avec son pouvoir, sinon elle était perdue. Il suffisait juste qu'il se rapproche un peu et les lianes viendraient lui ensérrer le cou pour l'étouffer lentement, privant petit à petit son coeur et son cerveau de l'air qui leur était vital... Un rictus apparut à cette pensée, sur le visage ruisselan de Zira.
Son père fit un geste soudain et l'attaqua essayant de lui planter l'arme dans l'abdomen entre les trous ou l'on aperçevait la peau écorchée de sa fille, du moins celle qui avait été sa fille... ans un cri de rage des lianes sortirent de tere pour ensercler l'homme. Bien entendu il lui suffisait de donner quelques coups e sabre pour se liberer mais cela laissait assez de temps à la jeune fille pour se détacher... Négligeant les cris de son père, la muante se concentra autant qu'elle put pour prendre le contrôle des lianes qui la sérraient comme elle l'avait déjà fait par le passé. Les minutes s'écoulaient et elle n'avait réussi qu'à faire obéir quelques plantes, seule une de ses jambe était libérer et un bras...
Dans un dernier effort et tandis que son père s'acharnait toujours sur le mur de lianes, elle se dégagea l'autre bras et se contenta de démêler avec force le reste qui la recouvrait à mains nues. Encore quelques minutes à s faire violence et Zira était libérer des végétaux. Moins de chance pour son père qui n'était pas encore tiré d'affaire et qui luttait pour se sortir de se piège tendu par sa progéniture.


- Papa...

- Laisse moi sortir!!! Je veux ton bien!! Reviens à la maison!!

- MON BIEN?? VOUS M'AVEZ ENFERMEE DANS UN CAGE PENDANT DES ANNEES!!

- C'était pour te protèger de ton pouvoir et voir si il pouvait nous servir!!

- TAIS TOI!! Je vais te faire souffrir pour tout ce que toi et les autres vous m'avez fait... Le temps de la vengeance est venu, mon cher papa...

- Zira, a...arrête!

La jeune femme arrachait le lianes qui retournèrent d' où elles venaient, laissant le père de Zira à découvert son arme sur la terre paarmis les morceaux de végétaux... Alors qu'il plongeait pour s'emparer de son couteau Zira donnait un coup de pieds dedans et son père s'étalait de tout son long au pieds de sa fille. Elle s'empara de la lame tranchant et regarda son père, celui qui l'avait traité comme un simple cobaye pendant des années et réniée, lui d'un regard suppliant la priait de ne pas faire quelque chose de dramatique...

- Fallait pas commencer...

Zira donna un coup dans la tête de son pèer qui roula à quelques pas sur le dos... Puis la jeune femme planta le couteau dans le coeur. Enfin si il en avait un.

__________



Pendant tout l'excercice Zira malgré qu'elle soit attachée remuait dans tous les sens, criait parfois, elle était en sueur et des larmes perlaient au bords de ses yeux clos, ou l'on voyait ceux ci bouger à travers... Quand cette excercice s'arrêrai Zira l'ignorait à l'instant présent étant plongée dans cette sorte de sommeil éphémère et seulement apparent. Biensûr elle savait au fond que ce n'était qu'une sorte de rêve, mais là ou elle était bien qu'elle n'est pas bouger physiquement parlant mis à part dans on imaginantion, elle se demandait juste comment et quad elle allait sortir de là...


Dernière édition par le Ven 31 Aoû - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Malia Ramires
Formateur
Formateur
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 28
Age du perso : 24 ans (8 Septembre)
Langues parlées : Parfaitement : Chinois, Espagnol, Japonnais et Anglais. Notions : Italien, Français et Laotien.
Pouvoir du perso : Matériel : végétal
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Mer 8 Aoû - 13:16

Malia venait de fermer la bouche, elle avait fini, maintenant c'était à ses élèves de sortir de ce rêve. Il avait pour ça toute leur ingénuosité et leur immagination à leur service. Aucun pourtant ne semblait réussir à se défaire de leur lien, elle entendit un bruit, alors qu'elle se tournait pour voir si tout allait bien. C'était Spyke, qui prenait feu. Elle se précipita sur une autre fiole qu'elle avait dans la poche, et se recouvrit le bras d'une plante originale, elle avait la particularité de résister au flammes, et donc de protéger, mais aussi de contenir une fleure qui une fois le liquide verser à l'intérieur, pouvait servir d'anti-poison pour le jeune élève qui se réveillerai d'ici peu de temps.
Elle vit alors Dylan dans un coin, il avait replié ses bras sur ses jambes et était réveillé, les lianes avaient rompuent son maintient au sol. Elle s'approcha de lui, gardant tout de même un oeil sur Spyke, elle allait avoir du mal avec ce garçon, il avait un pouvoir tellement dangereux pour elle que le laisser s'en servir, était comment dire assez compliqué, elle n'avait pas trop moyen de protéger les autres et elle même des flammes.


"- Dylan, si tu veux y aller, vas-y, tu reviendras me voir plus tard, si tu veux parler. Sinon attends ici, je reviendrai mais pour l'intant je dois surtout veiller à ce que personne ne se blesse. "

Elle reprit sa marche paisible, et vit les trois jeunes filles se débattre tel des diablesses dans leur lianes, heureusement qu'elle avait songé à maintenir ses élèves de la sorte, sinon ils auraient souffert de tous ses coups qu'ils se seraient mis entre eux et à eux même surtout.
Elle espérait que tout ceci allait s'arranger au plus vite, et que chacun se réveilleraient avec tout au plus des égratignures, mais ils résistaient plutôt bien.
Spyke, c'était sans doute lui qui allait devoir le plus travailler à la maitrise de ses émotions, mais elle réussirait à lui faire obtenir un contrôle sur son pouvoir, même si elle devait y passer plusieurs mois à travailler d'arrache pied pour trouver une solution.

La drogue devrait commencer à se dissiper et d'ici un bon quart d'heure tout le monde serait éveillé. Malia retourna voir Dylan, il était resté là, pleurant à chaudes larmes de l'exercice, la personne qu'il avait du voir avait du le traumatiser ou être énormément proche de lui pour qu'il en sorte aussi marqué. Elle l'invita à s'assoir près de Spyke, il y avait un tron d'arbre qui faisait office de banc. Chacun y avait déposé le métal qu'il possédait, sauf Hailey, elle venait de le remarquer, Malia se reprocha de ne pas être assez attentive à ce genre de chose, elle avait lu sur la fiche d'inscription de Dylan qu'il avait nottamment la "chance" de pouvoir tuer, ce qu'elle ne voulait en aucun cas. Elle vit ainsi un magnifique katana, exactement comme ceux qu'elle avait pu contempler durant des heures chez elle, lorsqu'elle était petite. Il appartenait à Zira, et bien elle lui demanderait la possibilité d'observer la lame lorsqu'elle lui parlerait à la fin du cours, cette jeune fille contrôlait bien mieux que ces camarades son pouvoir, elle pouvait donc l'aider à les entrainer, et vu son pouvoir de façon original. Elle se redirigea vers Dylan, et d'une voie aimable et paisible, elle l'invita à parler, de son état au moins.


"- Cela va mieux ? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Mer 29 Aoû - 1:08

Dylan reçu ces signes de réconfort comme s'il ne s'agissait que de simple paroles. En effet, cela coula sur lui sans avoir aucun effet notable, pourtant, intérieurement, cela lui fit du bien. Pour la première fois, quelqu'un qu'il considérait comme un "chef" lui montrait qu'il pouvait avoir confiance en lui et même venir demander de l'aide si besoin était.
Il se calmait peu à peu, et lorsque Malia revint près de lui, il ne pleurait plus, bien que ses yeux et ses joues soient encore rougit par les larmes, et gonflés aussi. Son passé avait pris le dessus sur lui, mais il semblait qu'il est réussit l'exercice.


"- Excusez moi, j'ai vu quelqu'un que j'ai aider à mourir, et cela m'a vraiment affecter, je ne pensais pas que cela pouvait être aussi réaliste et surtout effrayant comme exercice. Je n'ai rien fait exploser ? "

Sa voie était inquiète, mais le professeur lui répondit que non, et qu'elle comprenait, elle même, ne supportait pas de faire certaine chose qu'elle avait faite dans son passé. Chacun en était tributaire, et le subissait plus ou moins fortement. Avec le temps cela passerait, il fallait simplement laisser le temps au temps d'effacer ce qu'il avait à effacer.
Dylan regarda autour de lui, le regard pensif, il n'avait pas vraiment reçu de conseil, juste le sentiment que quelqu'un le comprenait, et compatissait à sa peine. Lui, n'avait rien à répondre à cela, il se tue donc, soulagé d'avoir réussit à garder son calme, aussi pénible soit la situation. Il semblerait qu'il est réussit l'exercice, et maintenant il le comprenait, du moins il comprenait pourquoi Malia leur avait fait subir ceci.


"- Madame, cet exercice servait à nous exercer à maîtriser nos peur non ? J'aurai autre chose à vous demander, j'aimerai savoir s'il est possible que quelqu'un ici m'aide à apprendre à écrire, je n'en ai pas eu le temps et c'est pour ça que Jim à écrit ma fiche. "

Il se tut, il n'aimait pas vraiment se confier aux inconnus, et il venait de le faire. Mais Jim ne serait pas toujours là pour lui écrire ce dont il avait besoin, donc il fallait qu'il apprenne à le faire lui même. Lire ça il le savait, même s'il avait encore besoin d'entraînement. Après tout Malia était un professeur, et en tant que tel, elle devait pouvoir apprendre autre chose que l'utilisation des pouvoirs dont chacun était doté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Mer 29 Aoû - 13:09

Hailey ouvrit un oeil, le referma lorsqu'elle aperçut les lianes qui l'enserrait, puis rouvrit le deuxième pour s'en assurer. Décidant qu'il devait encore s'agir d'un rêve, elle ferma volemment les deux yeux. Puis, quand le fil du souvenir se rembobina jusqu'à son cerveau, elle rouvrit les deux et se dit que ça commençait à bien faire!

Des plantes, des lianes... Franchement, elle commençait tout doucement à en avoir ras le bol, des lianes! Il y avait eu l'escapade dans la jungle, puis ce cours avec les lianes dans et en-dehors du rêve... Des lianes qui l'empêchaient présentement de bouger pleinement, et Hailey détestait voir ses mouvements réduits par la contrainte!

De plus, elle sentait encore les effets de la drogue douce que Malia leur avait injectée dans l'organisme. Déjà à ce niveau là, elle se demandait si c'était très pédagogue... Les aborigènes et leurs quelconques transes spirituelles n'auraient sans doute pas fait mieux! Et puis ces plantes... Beurk. Hailey en avait vraiment marre des plantes. A la limite, un ou deux géraniums en pot, voir une fougère, mais au-delà ça ne devenait plus possible!

Il faut dire que le "rêve" que les drogues avaient provoqué avait contribué à la mauvaise humeur d'Hailey. Elle avait à la fois le sentiment d'avoir réussi quelque chose, même si ce n'était pas dans le sens que Malia devait l'entendre, et aussi frustrée qu'on se serve de ses souvenirs pour qu'elle y arrive. Bon, au moins elle avait réussi à garder le contrôle sur ses pouvoirs, se dit-elle tandis qu'elle voyait du coin de l'oeil les flammes de Spike se dissiper. Et quand elle vit les autres finir de se démener et qu'elle réalisa qu'ella avait dû faire de même, elle comprit pourquoi leur professeur leur avait demandé de déposer tous leurs objets métalliques. Ce qui avait été simplement réglé pour Hailey: elle n'en avait pas. Ses lunettes n'étaient pas en métal, et elle n'avait de ceinture ou quoique ce soit qui puisse en contenir.

Enfin bref, elle était maintenant réveillée et plus ou moins en pleine possesion de ses moyens, du moins en ce qui concernait son esprit. Parce que niveau physique, entre la drogue qui se dissipait doucement et les lianes qui l'entouraient, ce n'était pas la joie. Mais elle n'allait certainement pas se débattre ou crier pour qu'on vienne la délivrer.

Finalement satisfaite de sa maîtrise lors de l'exercice du rêve, quoiqu'on puisse en penser, elle se contenta d'attendre couchée sur le dos (elle n'avait pas vraiment le choix...), les yeux grands ouverts légèrement teintés d'exaspération. Elle pouvait entendre Malia parler à Dylan, et il lui semblait que les autres n'allaient pas tarder à se réveiller. En attendant, Hailey étouffa un bâillement et continua de fixer le ciel; elle commeçait à s'ennuyer...
Revenir en haut Aller en bas
Baret Spike
3ème année - Elève sérieux
3ème année - Elève sérieux
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 24
Age du perso : 14 ans
Langues parlées : Créole et Français(Un soupçon d'anglais,le minimun quoi)
Pouvoir du perso : Matériel(FEU)
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Dim 2 Sep - 1:47

Finalement , Spike avait réussi intérieurement a vaincre une des personnes qui l'avait maltraité . Il ne pouvait pas croire que ce fut si rapide et pourtant jouissif . Pire , Spike y avait trouvé bon de se défouler sur ce vieil homme . Ses yeux avaient retrouvés leur rouges vif d'origine , qui avait fait place a un vert émeraude pendant le temps où il contrôlait son don. Spike ressemblait a un vrai dégénéré avec le sang de ce scientifique sur ses mains , et pire , le défunt cadavre mental était sans-vie au pied d'un chêne . Spiki le regarda une derniére fois , et suivit son objectif initial , la lumiére . Elle semblait voler , danser avec les arbres , luisant de milles feux a chaque fois que Spiki clignait des yeux . Elle l'attirait autant qu'une bonne glace a la fraise , mais semblait inatteignable .

Spike posa ses mains ensanglantées contre chaque arbre , essuyant chaque fois un peu de sang contre l'écorce dur des protecteurs de la forêt . Il se dirigeait lentement mais surement vers la lumiére . Mais a chaque déplacements , son corps semblait s'engourdir , ou plutot , cessé de fonctionné . Ses jambes ne répondaient plus exactement , mais Spike avançait quand même a l'aide des arbres , et arrivait presque a toucher la lumiére du bout des doigts . L'iris de Spike , qui avait re-viré au rouge comme dans son enfance , lors de ses crises d'allumettes qui permettait à Mr.Baret d'allumer sa pipe tranquillement .

Effleurant la lumiére du bout des doigts , celle-ci grimpa sur sa main . L'enveloppant , filant des minces lignes entre les doigts de Spike , puis se resserant a chaque fois , de plus en plus fort . Les lignes de lumiéres commençaient a former un gant , puis a remonter de plus en plus haut , comme un vermine s'aggripant a sa proie . Cependant ,lorsqu'elles atteingnirent le bras de Spike , elles se refermèrent soudainement . Lorsque Spike cligna des yeux , toute la forêt avait disparue .

Il était de retour dans le monde réel .Aprés avoir tenté de se lever sans grands succés , Spiki commença a comprendre qu'il était solidement attaché , et que la chose qui avait dû retenir son bras pendant son sommeil était la plante qui s'était enroulée autour .Aprés s'en être débarassé d'un vif coup de main , Spike se leva et remarqua que les lianes qui le retenaient s'étaient ramolis . Elles avaient sans doute perdu la vie . C'est bizarre une plante qui perd la vie , personne la reclame ,mais pourtant sa disparait comme un humain , sa meurt pour une raison presque humaine ,et finalement souvent on s'en fous royalement , comme les humains . Spike tourna la tête plusieurs fois , cherchant quelqu'un de debout et sans doute de bien reveillé car pourtant il n'entendait que des cris furieux , des jurons des plaintes et autres mots sales que leurs grands-méres auraient chaudement réprimés a l'aide de savon noir . Pourtant , la jeune femme a coté de Spike semblait bien insouciante , toujours sans bouger , elle semblait attendre patiement que l'ange passe . Ce n'était décidement pas dans les habitudes d'Hailey sa .

Se penchant vers la jeune femme , Spike essaya de lui dire sans pour autant s'écrouler sur elle . Un véritable exploit puisque sa tête tournait encore a une folle allure a cause de la drogue . Sans doute les effets seconaires :

-Soit t'es morte , soit t'as avalée la drogue tellement vite que t'en es encore sous l'effet ...


Dit Spike a l'égare d'une Hailey Nébuleuse avec un sourire aussi large qu'un mensonge de Pinnochio. Tout en se redressant , Spike prit sa tête avec sa main droite , comme pour contenir la douleur . Oui il savait bien que cette méthode était futile , mais l'homme peut croire qu'une blessure est guérie rien qu'en priant ,pourquoi un massage nerveux ne fonctionnerait-il pas ? Continuant a scruter tout le monde , en essayant tant bien que mal de se mettre debout , Spiki dériva quelques pas et vit un spectacle rare ...

Zira pleurait , criait par instants et se débattait comme une folle . Jamais Spike n'aurait cru que de simples lianes pouvaient retenir Zira . On aurait pu croire voir un accouchements tellement la sueur perlait et déferlait sur son visage , un spectacle rare en somme . Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin , Spike finit par arriver prés du lac et a se débarbouiller . Se tournant vers une Zira Maï toujours active , Spike saissit de l'eau dans ses mains et jeta le liquide frais sur le visage crispé de Mlle Fleur dangereuse . Et il ajouta la parole :

-Allez , debout la dedans ...


Oui , Spike est une enflure ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Mar 18 Sep - 17:39

"Soit t'es morte, soit t'as avalée la drogue tellement vite que t'en es encore sous l'effet..."

Spike, évidemment. Il n'y avait que lui pour se fendre de ce genre de remarques. Il était peut-être enthousiaste et plutôt sympathique, ça n'était encore qu'un gosse, finalement. Sûr de lui, ne tenant pas en place, agir avant de cogiter... Si Hailey était du genre à se lancer dans l'action au plus vite elle aussi, elle avait au moins la faculté d'y réfléchir en même temps. De toute façon, le faire avant aurait été une perte de temps.

Enfin bref, le blondinet serait encore loin de boucler le chemin de la maturité, s'il continuait comme ça. Et il pouvait parler: il avait de la peine à faire un pas devant l'autre, et on aurait dit que sa démarche de pangolin ivre allait le faire verser d'un moment à l'autre. S'il y avait bien une leçon qu'Hailey avait eu de la peine à apprendre mais dont elle tirait aujourd'hui de nombreux bénéfices, c'était de prendre le temps de se relaxer après une tâche ardue au lieu de bondir aussitôt sur ses pattes.

Aussi, alors que les lianes se ramolissaient autour d'elle avant de se dégrager, ce n'est qu'avec la tête un peu lourde et un sens des perceptions encore légèrement amoindri qu'elle se redressa et fit quelques pas pour faire travailler ses jambes et permettre à sa coordination de reprendre ses marques. Ce n'est qu'après s'être étirée qu'elle se lança dans un bref bilan du cours: elle n'avait peut-être pas appris à contrôler son pouvoir -elle savait de toute façon qu'il lui faudrait bien plus qu'une journée de cours et plus encore- mais elle avait au moins le sentiment de commencer à se poser les bonnes questions.
Encore une fois, inutile de tenter de maîtriser quelque chose qu'elle n'avait pas au préalable appris à connaître. La compréhension de ce qu'un tel don représentant, de ce qu'il était... Voilà sans doute le plus gros travail que lui demanderait son esprit; une fois ce stade atteint, contrôler le pouvoir n'était plus qu'une question de principe. Jusqu'à en devenir maître.

Et si Hailey n'était pas sure d'apprécier la méthode d'enseignement du jour, elle était tout à fait disposée à croire que Malia pourrait l'aider elle et les autres, en tant que professeur. Mais qu'on ne lui reparle plus de ces saloperies de lianes, et hors de question de se refaire une infusion de ces machins! Mais sinon, pourquoi pas?

Regardant les autres émerger peu à peu, se débattant ou recouvrant leur calme, elle joignit ses mains et tendit ainsi ses bras en avant avant de s'adosser à un arbre. Et comme l'inactivité n'était pas ce qu'elle maîtrisait le mieux, elle laissa son esprit travailler à toute vitesse -une habitude- et finit par fixer un regard neutre sur Malia:
"Alors, qu'est-ce que ça a donné, tout ça?" dit-elle en englobant d'un geste la zone et ses condisciples en train de reprendre pleinement leurs esprits; par tout ça, elle entendait bien apprendre de leur professeur ce qu'impliquaient leurs résultats...
Revenir en haut Aller en bas
Malia Ramires
Formateur
Formateur
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 28
Age du perso : 24 ans (8 Septembre)
Langues parlées : Parfaitement : Chinois, Espagnol, Japonnais et Anglais. Notions : Italien, Français et Laotien.
Pouvoir du perso : Matériel : végétal
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Mer 19 Sep - 17:21

Malia regardait autour d'elle. Tout semblait calme, tout était calme, sauf bien entendu le cadet. Spike elle avait avoir du boulot avec lui, son pouvoir était dangereux pour lui même, et c'était l'un des seuls à ne pas avoir su se maîtriser... Il était jeune, il réussirait sans doute avec le temps. Même elle ne se maîtrisait pas sur certains points. Oui, chacun avait ses faiblesses.
C'est ainsi qu'elle vit Spike mouiller jusqu'à l'os la pauvre Kira, cette fille avait un sabre tout à fait magnifique. Malia c'était promise de ne pas toucher à des armes depuis toute petite, pourtant elle connaissait parfaitement plusieurs arts-martiales, et même si elle ne s'entraînait pas souvent à leur pratique depuis qu'elle était arrivée, elle n'oubliait pas. Non, elle continuait de pratiquer quelques enseignement au jour le jour. Il faudrait qu'elle se remette à bosser, elle irait sans doute à la salle de sport, il y en avait une. Sinon le parc ferait l'affaire.
Hailey Daniels était éveillée depuis un moment, les lianes mirent un certain temps avant de se désagréger pour ne devenir que poussière, mais elle était sereine quand à la réussite globale. La jeune fille par contre semblait fortement s'ennuyer. Malia elle, espérait que chacun avait affronter ses peurs, leur passés était pour la plus part quelque chose de choquant, même elle qui avait toujours vécu dans sa famille avait quelques séquelles de ses nombreux testes. C'est alors qu'on lui adressa la parole pour lui demander l'intérêt de cet exercice. Pour le moment elle répondit à Dylan.


"- Je vais vous expliquer le but de l'exercice quand tout le monde sera éveillé. Et Dylan pour ton problème, je t'apprendrai ça le plus vite possible. passe me voir durant la semaine prochaine j'aurai le matériel. "

Malia attendit encore quelques minutes histoire que tout le monde se défasse de ses liens, tout était plus calme et serein une fois l'ensemble des lianes désagrégés, et les différents élèves sortirent de leur rêves. Elle fit un tour d'horizon, regarda sa montre qu'elle avait récupéré depuis le réveil de Dylan, puis invita les élèves à la rejoindre quelques minutes.

"- Bon j'espère que vous avez tous réussit l'exercice. Spike toi je sais que non, mais tu feras mieux la prochaine fois. Pour les curieux cet exercice servait à vous faire affronter vos peurs. Je sais que c'est là que votre pouvoir se déclenche le plus facilement, pour moi aussi, et ce n'est pas facile de leur faire face, je vous félicite donc tous pour votre travail. J'espère qu'on se retrouvera cet après-midi, et si vous avez des questions n'hésitez pas à me les poser à ce moment là. Pour les curieux, il s'agit de travaux pratiques. Zira pourriez vous rester quelques minutes à la fin du cours, j'ai à vous parler. "


Malia avait fini par cette phrase qui ne concernait que Zira. Les cours c'était bien de les faire ensemble, mais pas le moyen le plus efficace, et Zira semblait l'une des élèves les plus expérimentée de son cours. Si bien qu'elle pourrait l'aider plus que les autres, enfin Malia l'espérait. Pour l'heure, la seule chose qu'elle pouvait dire c'était qu'elle voulais lui parler. En espérant que la jeune fille si froide accepterait de travailler main dans la main avec le professeur qu'elle était devenu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   Sam 6 Oct - 19:04

Calme. Tout était si calme. Et si sombre aussi. La respiration saccadée et le visage inexpressif, Naïdane observait le corps de feu son père. Le cadavre aurait pu se faire passer pour une carcasse dévorée par les charognards si celle-ci n'aurait pas été encore en un seul morceau. Cette sensation de rage et de force qu'elle avait ressenti, en se vengeant de l'homme qu'elle détestait et détesterait encore et encore, l'avait tout d'abord effrayé. Elle qui était si douce et si gentille d'jhabitude, elle avait succombé à la tentation maudite de lui faire du mal. Sans doute était-ce le regard de l'illusion qui l'avait poussé à agir ainsi, un regard qui disait 'Attention Naïdane. Tu as été une méchante petite fille...Il faut arranger ça...' et signifiait qu'elle allait encore se prendre un coup qu'elle n'avait nullement mérité, ou bien était-ce simplement ce surplus d'émotions négatives qui lui enserrait le coeur d'un étau glacé.

Icy passa sa main dans ses cheveux trempés de sueur avant de reculer légèrement. C'était fini, terminé. Plus aucun geste violent ne serait porté, plus aucune vile parole ne serait dite. La paix pourrait être enfin apprécier à sa juste valeur et la joie de vivre dans la liberté se ferait sentir jusqu'au plus profond de son âme. Un dernier coup d'oeil pour la dépouille iréelle et la demoiselle tournant des talons. Il fallait qu'elle quitte le boisé, sinon, les souvenirs de ce combat ultime viendraient hanter ses nuits et ses pensées. Et il fallait faire vite, car déjà, les images du visage de son père revenaient danser devant ses yeux et ses mots résonnaient dans sa tête.

Un croassement lugubre. La mutante s'arrêta d'un mouvement sec et leva son visage vers la cîme des arbres. Treize corbeaux l'observaient, perchés sur des branches larges et dépourvues de feuilles. À cet instant, quelque chose de lointain lui revint en mémoire...Et le décor l'entourant se mit à onduler dans une danse brouillée et envoûtante. L'instant d'après, le noir total.


***

Elle avait cessé de se débattre depuis qu'elle était sortie vainqueur de son duel psychologique avec le fantôme de son géniteur et maintenant, elle avait les yeux ouverts, rivés sur le ciel bleu. Bleu et sans nuage. La drogue s'était visiblement dissipée de son orgasnisme, la rendant à nouveau lucide et prête à reprendre ce qu'elle faisait...Euh...Mais qu'est-ce qu'elle déjà avant de plonger dans ce sommeil artifiel? Ah si! Le cours de Mademoiselle Malia! Un peu plus, et elle l'avait oublié. Comme ce détail dont elle ne se souvenait déjà plus et dont elle était sûre que cela avait un lien avec ses origines.

Naïdane ferma un instant ses paupières, avant de les réouvrir, et tenta de se mettre debout mais en fut incapable. Des lianes...Encore des satanées lianes. M'enfin, quelques végétaux n'allaient quand même pas la faire frustrer...Elle attendit donc un moment, cherchant une manière de détruire ses liens, en vain. Et puis, miracle! Le tout se décomposa lentement jusqu'à ne devenir que de fines particules poussièreuses. La jeune femme était libre.

Elle se releva donc sur ses coudes pour ensuite s'asseoire, profitant de l'occasion pour s'étirer les bras. En tournant sa tête à la chevelure de neige, elle se rendit compte qu'ils étaient presque tous réveillés, à part l'élève qui se prénommait Zira. Cela n'allait sans doute pas tarder...Fermant à nouveau les yeux, elle attendit en silence et lorsque la voix de leur professeur vint déchirer le voile qui masquait son esprit encore confu, elle en conclu que Zira était sortie de sa transe.

"- Bon j'espère que vous avez tous réussit l'exercice. Spike toi je sais que non, mais tu feras mieux la prochaine fois. Pour les curieux cet exercice servait à vous faire affronter vos peurs. Je sais que c'est là que votre pouvoir se déclenche le plus facilement, pour moi aussi, et ce n'est pas facile de leur faire face, je vous félicite donc tous pour votre travail. J'espère qu'on se retrouvera cet après-midi, et si vous avez des questions n'hésitez pas à me les poser à ce moment là. Pour les curieux, il s'agit de travaux pratiques. "

Pour affronter leurs peurs? Eh bien, c'était vachement bien réussit. Son pire cauchemar était revenu à la 'vie', elle l'avait tué une seconde fois et Icy savait qu'elle n'avait sans doute pas réussit l'exercice, mais à part ça, tout allait comme sur des roulettes. Elle se sentait même plus légère. Avait-elle perdu du poids pendant sa transe? Peut-être...

La mutante sonique se dit qu'elle retournerait à la suite du cours, l'après-midi même, et là, peut-être qu'elle réussirait ce que leur professeur leur imposerait. Ou du moins, elle l'espérait, surtout s'il s'agissait de travaux pratiques...Un mince sourire étira ses lèvres alors qu'elle se remettait debout, toujours dans le silence le plus complet. D'un geste poli de la tête, elle salua Malia ainsi que les autres élèves, pour ensuite partir lentement.

Elle n'avait aucune question. Sauf en ce qui concernait ce détail important qui était perdu dans un recoin de sa mémoire et qui ne concernait qu'elle-même....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Cours matériel] Un premier rendez-vous   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Cours matériel] Un premier rendez-vous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Premier Rendez-vous ...
» Compte rendu de mon premier rendez vous chez le psychiatre
» premier rendez-vous avec le psychiatre comportementaliste
» premier rendez vous !!!
» Le matériel du parfait reconstitueur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: