AccueilPortail2FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Entraînement et Energie...[Suite du cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iwëne
Co-rectrice
Co-rectrice
avatar

Nombre de messages : 700
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Anglais, Français et se débrouille en Japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire (création et dédoublement des cellules)
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Jeu 12 Avr - 21:26

Après avoir traversé la bonne vingtaine de couloirs qui séparaient la salle de cours réservée aux élèves en moléculaire et le lac de la Faculté, la petite troupe de mutants arrivèrent enfin à l'extérieur du bâtiment. Tranquillement, mais à un rythme de pas plutôt soutenu puisqu' Iwëne marchait terriblement vite, la petite troupe longeait les coins de verdures de la Faculté pour déboucher au bord d’un lac gigantesque. Tout autour du grand point d'eau se trouvait une grande pelouse dont l’herbe était composée de couleurs jaunies par la sècheresse ambiante. La verdure n’était pas véritablement dévitalisée puisque la source d'eau se trouvait non loin de là et par conséquent, nourrissait en partie la pelouse.
Le lac, imposant et particulièrement ovale, brillait merveilleusement sous le soleil étouffant, offrant des reflets féeriques et éblouissants aux nouveaux venus. La chaleur du dehors était presque insoutenable et l'astre du jour avait décidé de taper de toutes ses forces ce jour là. Autant dire que les coups de soleil ne tarderaient pas à apparaître. Contrairement aux autres jours, peu de monde était étendu au bord du lac, et le lieu semblait plus vide qu’à son habitude. Les élèves ayant préférés rester à l’intérieur, seuls quelques pensionnaires courageux pour affronter la canicule, se trouvaient sur l’autre rive. Sans bruits, ils faisaient une petite trempette pour se rafraîchir et leur présence n’était nullement un problème.
En revanche, l'eau était terriblement tentante et ne donnait qu’une envie : y plonger dedans. Il n'était pas évident de résister à cette marre de froideur, qui apporterait un peu de fraîcheur à cette atmosphère étouffante.
Bon courage...
Enfin, la jeune professeur en moléculaire s'aventura dans l'herbe minutieusement tondue, accompagnée de ses trois acolytes, avant de s'arrêter dans une zone un peu plus reculée des autres. Ici, il faisait un peu plus frais et l’ombre d’un grand saule pleureur empêchait aux rayons solaires d’attaquer trop brutalement la peau des quatre mutants. Un endroit parfait pour être tranquille et s’entraîner…
Gracieusement, la jeune femme se positionna, droite et fière devant ses deux élèves et les observa une fois de plus, un à un. Le regard pétillant, elle leur dit néanmoins bien simplement :
-Quel temps idéal. Rien de mieux pour un bon entraînement !
Soit elle était barje, soit elle plaisantait. Ou bien était-elle vraiment sérieuse ? Toujours est-il que le temps était tout sauf idéal pour un entraînement. Les élèves risqueraient d’en baver…
Puis, elle se retourna vers l’immense lac, posa ses mains gantées sur ses fines hanches avant d'annoncer, le dos tourné à ses élèves, les futures directives.
-Vous voyez le lac aussi bien que moi... grand, très grand… Alors…De nouveau face à Virginia (qui n’était pas obligée d’écouter les ordres donnés aux élèves) et les étudiants, elle annonça la règle du premier exercice.
-Vous allez vous réveillez en faisant deux tours du point d'eau, et au pas de course, s’il vous plaît !

_________________

[En mémoire de Victor et d'Hitori]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Ven 13 Avr - 14:13

*Quoi ? Mais elle est malade ! On va crever !*

Sous l'indignation, Twilight avait failli protester. Il était déjà en nage avant même de courir. Ils avaient traversé la Faculté à un rythme plus que soutenu et maintenant le professeur leur demandait de courir autour du lac. Un lac immense d'ailleurs selon les critères de Twilight. Il la regarda d'un air mauvais, elle voulait sa peau s'était certain. Mais par delà sa colère et son envie de lui répliquer qu'il était hors de question qu'il se mette à courir par cette chaleur, il y avait un autre paramètre à prendre en compte. S'il protestait les autres personnes croiraient qu'il n'était pas capable de le faire, qu'il ne pouvait pas courir autour de ce p*** de lac et qu'il n'était qu'un gamin gâté et ça il ne le voulait pour rien au monde. Alors il baissa les yeux, inspira un bon coup et regarda Naflin qui n'avait pas encore bougé. Par la chaleur actuelle, il ne voulait pas trop se fatiguer aussi il n'allait pas faire la course avec lui, mais il ne faudrait pas que l'autre soit trop rapide non plus. Reportant son regard sur Iwëne il lui sourit de manière sournoise, bon son professeur voulait la guerre, elle l'aurait. Il la fixa tranquillement dans les yeux et retira son T-shirt. Il était maintenant torse nu. Il posa ses affaire à l'ombre de l'arbre et demanda d'un ton calme.

Le sens n'a aucune importance je suppose ?

Puis sans même attendre de réponse il commença à courir. Sa course n'était pas rapide, on pouvait même dire qu'il s'économisait volontairement. Le lac devait faire près d'un kilomètre de périmètre. Et les deux tours représentaient une distance assez importante pour ne pas être une course de vitesse, mais légèrement inférieure à une vraie course d'endurance. En plus, le garçon était plutôt fluet ce qui n'augmentait pas ses capacités physiques. Enfin il détestait la course. Aussi pour se forcer à continuer il fixait un point devant lui, un point qui lui permettait de s'éloigner de son professeur et qui lui permettait d'être plus calme. Après tout, il fallait bien qu'il écoute ce que l'autre folle avait à lui demander. Il avançait à un rythme régulier, courant comme à son habitude. Ni trop rapidement, ni trop lentement. Simplement courant sans réfléchir outre mesure. La réflexion ne lui servirait à rien dans ce cas. Il devait courir autour du lac, alors il le faisait. Ne regardant pas en arrière, ne cherchant pas à discuter les ordres, ne voulant même pas savoir s'il était le seul abruti à courir autour du lac. Il voyait des élèves au loin, certainement des étudiants n'ayant pas une prof aussi folle qui les faisait courir sous un soleil de plomb avec le ventre vide. Il sentait la chaleur sur son corps, il savait qu'il aurait du garder son T-shirt pour ne pas cramer au soleil. Enfin logiquement il aurait du cramer au soleil, mais sa mutation lui permettait d'annuler les effets néfastes des rayons, les molécules de sa peau sentirent bien vite le soleil et les rayons nocifs. Elles sentirent aussi que son corps était soumis à rude épreuve, aussi elles réagirent. Il prit en quelques secondes une teinte foncée presque noire, on aurait pu le prendre pour un adolescent chilien ou amérindien qui courait sous le soleil. Il n'était plus un jeune garçon blanc aux cheveux châtains, mais un ado brun aux cheveux noirs et aux yeux marrons. Son corps s'était transformé pour lui permettre de supporter cette épreuve qui lui était infligée. Jamais encore il n'avait été protégé de la sorte par son pouvoir. D'habitude, il se contentait de refléter ses émotions par son apparence. Mais là, la chaleur, le soleil, la course, la faim et même la soif faisaient qu'il était plus sensible aux problèmes de son corps et que son corps avait réagi. Il ne s'en rendit pas compte au départ, les yeux fixés sur l'horizon. Mais quand il regarda sa main, il fut surpris de constater les modifications. Il ne prenait pas souvent de couleurs et encore moins souvent une couleur naturelle de peau. Ce cours allait peut-être l'aider finalement.
Twilight était maintenant à près de la moitié du premier tour de lac, il était déjà en sueur mais courait à un rythme régulier. Certains étudiants le regardaient avec curiosité, mais il n'en avait rien à faire. Peut-être que sa tenue n'était pas réglementaire, après tout il n'avait qu'un short et des chaussures de sport en plus de ses sous-vêtements, mais tant pis pour eux. S'ils n'étaient pas contents ils n'avaient qu'à se plaindre à Iwëne. D'ailleurs où était-elle, courait-elle avec eux, ou bien était elle restée sous son arbre, bien à l'abri ? Il s'en fichait royallement pour le moment, tout ce qu'il voulait c'était finir de courir, finir enfin ce premier tour qui lui paraissait plus long que prévu. Peut-être que le tour du lac faisait plus d'un kilomètre finalement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginia
Invité



MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Mar 24 Avr - 12:39

Souriante à son habitude, Chani regarda Twilight partir puiss alla se proteger du soleil sous un arbre.

Elle ne voulait pas rentrer épuisée. La course, quelle soit d'endurance ou de vitesse, la laissait fatiguée et sans force. C'était excellent pour la resistance physique. Mais d'autres moyens permettaient eux aussi d'echauffer son corps et de lui apporter vigueur et éclat.

A l'abris sous les frondaisons, elle commença à étirer ses muscles, dans de lents mouvements circulaires, en partant du bas du corps jusqu'à la tête. Se rappelant les bases qu'elle avait en arts martiaux, elle faisait en sorte qu'aucun muscle de son corps ne manquent à l'appel. Travaillant leur souplesse et leur tension, elle faisait en sorte que chacun d'entre eux soient prêt à supporter n'importe quelle activitée.

Elle commençait à comprendre pourquoi Iwëne avait demandé aux êleves de venir à jeun. Lorsque le corps est stimulé par une action physique à long terme, ses besoins en nutriments augmentent de maniére exponentielle. En ce sens, les êleves risquaient d'experimenterun état de faiblesse extrême. Etais-ce une bonne chose ? Pas du point de vue de Chani qui privilégiait avant tout la bonne santé. En effet, un médium a besoin de tous ses moyens pour une utilisation optimale de ses pouvoirs. Des techniques existent permettant de donner le change en cas de faiblesses, l'empathie par exemple. Il n'est pas forcément utile de savoir lire dans la tête des gens pour comprendre leurs faits et gestes...

Pour en revenir au cours, Chani continuait à s'étirer les muscles tout en regardant Iwëne. Elle n'avait pas envie de savoir où la professeur moléculaire voulait en venir. Une surprise de temps en temps fait du bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Naflin A
Invité



MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Mar 24 Avr - 21:41

[bon, eh bien, je me susi moqué d'un truc, la cible ne l'a pas remarqué, alors on continue ]

Résumé des épisodes précédents (que vous aves probablement loupé) ...

L'esprit de Naflin ayant bifurqué dans une dirrection différente de son corps, il s'est retrouvé libre de ses mouvements.
Après un séjour extatique dans la salle de bain réservé au beau sexe, notre cher mutant est partit se ballader un peu. Il est tombé sur une charogne, qui resemblait au premier abord au boeuf bourgignon servi à la cafétéria, mais qui s'est révellé être la dépouille agonisante d'un esprit de la forêt.

Ce dernier l'envoya à la recherche de la fée Enëwi, allias la fée morale, qui serait la seule à pouvoir mettre au point une potion magique pour le soigner.

Après un voyage riche en enseignements et aux moultes péripécies, notre aventurier arrive à la demeure de la fée morale. Une magnifique maisonette construite intégralement avec des fémurs de divers animaux.

Le jeune mutant s'avance alors pour frapper à la porte, mais avant que sa main n'aie atteint la cloison, cette dernière s'ouvrit pour laisser apparaitre une jeune femme avec une magnifique paire d'aile diaphanes, une robe magnifique aux mille et-un éclats nacrés, un sourire charmant, et un fémur en guise de percing dans le nez.

Naflin était persuadé d'avoir à faire à la fameuse fée morale.

- Oui
- Vous êtes la fée Enëwi ?
- Tu sais ce qui arrive aux gosses qui posent trop de questions ?
- Hein ?
- Mon petit, j'ai la préscience activée, si tu pose pas les questions auquelles je répond, çà me fait mal à la tête ... alors sois-gentil ... pose la question ... Bon, d'accord ...
- Vous pouvez pas éteintre votre préscience ?

La fée fit tourner son os d'un quart de tour dans le sens antihoraire, se tira l'oreille droite, et se grata.

- C'est bon ... parles ... Pose ta question.
- Pourquoi vous avez un os dans le nez ?
- Ah ... voilà, donc ... Tu sais ce qui arrive aux gosses qui posent trop de questions ?
- Non ... Il leur arrive quoi ?
- Du diable si je le sais ... Je crois qu'ils obtiennent des réponses, et c'est bien fait pour eux !

Naflin marmonna alors pour lui même :
- Elle est timbrée ...

Puis comprenant qu'il avait devant lui une des rares personnes étant comme lui, il lui fit un magnifique sourire qui semblait dire à lui tout seul "Keupin !"...
Voyant ce sourire, elle fit entrer le jeune mutant chez elle. La salle était meublée d'un grand tapis épais qui aurait sans peine pu abriter une tribue de pygmés.

- C'est Jackie-Winky qui m'envoie ... Il a besoin d'une potion de soin ...
- Encore ? Oh ... Voilà qui est embêtant ... Vois-tu le peuple des fées est menacé parceque la magie commence à disparaitre. Il faut quelqu'un qui aille faire un voyage initiatique aux sources de la magie et qu'il ouvre grand la Porte de l'Imagination ...
- Et pourquoi moi ?
- Tu es brave, et ton coeur est pur ...
- Nan mais eh ! Je ne vous permet pas ! Je suis venu ici gentiment et vous m'insultez !

Prenant la mouche, il sortit de la maisonette, furieux, et ... se réveilla ...

Il était devant un lac, il fesait chaud, et la fée morale désossée lui enjoignait d'aller faire deux tours du lac ... D'ailleurs, le temps qu'il se remette les idées en place, il y avait déja un clampin qui était partit.

Peu à peu, ses souvenirs lui revenaient ... Un cours ... Ce n'était pas la fée morale, elle était la prof ... Donc la fée cale ...

Bon ... deux tour de lac ?

Naflin se mit torse nu, comme l'autre clampin, mais au lieu de faire un tour de lac, il entra dans l'eau. Que c'était agréable ... Elle était bien fraiche ...

Il nagea tranquilement jusqu'à un point qui semblait être le milieux, et fit deux cercles avant de revenir. Deux tours.

Le jeune mutant sortit alors de l'eau, trempé, mais souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Iwëne
Co-rectrice
Co-rectrice
avatar

Nombre de messages : 700
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Anglais, Français et se débrouille en Japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire (création et dédoublement des cellules)
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Jeu 17 Mai - 21:24

[Hors-Rp : Je suis impardonnable pour le retard... je sais... Sad ]

A peine avait-elle donné ses instructions que le cerveau de Twilight absorba les mots et les ressentit comme le faisaient les esclaves noirs face aux maîtres de cannes à sucre, il y a bien longtemps… Autrement dit : un ordre qui ne lui plaît pas mais auquel il doit obéir. Pour lui, la jeune femme était une dingue. Une folle alliée qui était en extase totale face à des élèves qui souffraient, qui étaient sous son commandement. Même dans les pires cauchemars du jeune garçon, pareil monstre n'existait pas. Elle avait beau être belle, sa raison était malsaine et elle aspirait à la destruction... La réincarnation de Satan, pour sûr !
Et tout ce ressentiment, elle en était au courant la mademoiselle. Il le lui faisait bien sentir que sur sa vie, jamais il ne céderait à toute diabolisations de sa part. Simple problème à l'horizon : Iwëne s'en fichait éperdument...
Si Taboï s'amusait à déjouer son autorité, ce n'était en aucun cas son problème personnel. Elle, n'avait plus besoin d'apprendre les bases du fonctionnement du corps humains, contrairement au rebelle des bacs à sable. En un sens, il est vrai que la jeune femme serait plutôt déçue de constater que son enseignement n'aurait servit à rien à ce têtu de Twilight. Mais après tout, s'il ne désirait pas son soutien et rejetait toute forme d'aide quelle qu'elles soient venant d’Iwëne, ce serait lui qui en serait le plus pénalisé...
Tout cela pour dire que la réaction du jeune mutant n'eut rien de vraiment surprenant. Un sourire hypocrite, et une phrase ironique à l'intention de la belle professeur, voila qui était peu original. Sur le coup, la jeune femme ne réagit pas et se contenta de demeurer impassible. Mais lorsque le garçon se mit à courir à foulées régulières, elle eut un petit sourire satisfait difficile à deviner. Que le garçon écoute, c’était un problème de moins.
Feignant une indifférence totale au deuxième candidat qui partirait par la suite, la jeune femme alla rejoindre son amie Chani sous l’arbre aux allures de saules pleureurs. Cette dernière s’adonnait déjà à des exercices musculaires pour se remettre en forme. Voila qui était une bien bonne idée pour passer le temps.
Iwëne s’assit à même le sol, dans l’herbe quelques peu jaunie, et s’adossa confortablement au tronc de l’arbre. Délicatement, elle ferma les yeux, appréciant la douce mélodie que chantonnaient les oiseaux. Quelques minutes s’écoulèrent avant qu’elle ne rouvre ses douces paupières. Son regard fut immédiatement attiré par le vaste étendu d’eau autour duquel avaient couru les deux jeunes gens. Ces derniers revenaient vers le lieu de rendez-vous, sourire aux lèvres pour l’un, regard haineux pour l’autre. Gracieusement, la professeur en moléculaire se releva et alla rejoindre ses deux élèves. Twilight transpirait à grosse goûte, les joues rosis et le souffle court, ce qui était parfaitement normal. En revanche, Naflin était trempé, tout simplement trempé. Un rapide coup d’œil en direction du lac qui était bien plus agité qu’à leur arrivée, lui confirma ce dont elle doutait. Aeri n’avait pas écouté les instructions et avait plongé dans l’eau sans permission. Décidément, elle avait affaire à de drôles d’oiseaux…
Une fois que tous fussent réunis, Iwëne poussa un léger soupir avant d’annoncer d’un ton plutôt glacial :
-Jeune homme, si vous désirez faire l’intéressant en n’écoutant aucunes consignes, il était inutile de vous présentez au cours. Je suis ici pour vous aider à évoluer et parfaire votre don. J’espère seulement que par la suite, vous vous intéresserez d’avantage à ce que je vous demande. Auquel cas, l’exercice qui suit ne vous servira pas à grand-chose.
Non, ces paroles n’étaient pas adressées au jeune Taboï, qui avait courut autour du lac et non plongé dedans, mais à son camarade juste à côté. Puis, se retournant vers l’arbre où elle s’était reposée quelques minutes auparavant, elle fit signe aux autres de la suivre.
Une fois que la petite troupe se retrouva à l’ombre, la jeune femme s’assit de nouveau à terre, et invita le reste du groupe à en faire de même.
-Ce que je vais vous demander exige de la concentration. Vous allez vous allonger sur le dos, les bras le long du corps, puis fermer les yeux.
Une fois que chacun d’entre eux s’exécuta, elle reprit :
-Bien. Maintenant, j’aimerais que vous fassiez le vide dans votre esprit, et que vous ne vous concentriez que sur les battements de votre cœur. Vous entendez comme il bat vite ? C’est l’effort qui le fait agir ainsi.
Bien entendu, seul Twilight pouvait réellement ressentir les mouvements de son organe vital, étant donné qu’il était l’unique à avoir suivit à la lettre les instructions. Toutefois, si Naflin n’était pas retourné dans son pays des songes –car oui, Iwëne était certaine qu’il ne faisait que rêvasser depuis le début- il arriverait sans trop de mal à écouter les battements de son cœur.
-Si vous y arrivez, vous pourrez également ressentir des sortes de courant dans votre corps. C’est la circulation du sang, mais pas seulement. Sous l’effort, vous avez plus conscience de vos organes, de tout se qui se déroule en vous, aussi. Mais arrivez-vous à ressentir tous les membres de votre corps ? De la tête jusqu’à la pointe des orteils ?
Elle laissa plusieurs minutes aux jeunes gens afin qu’ils méditent plus précisément sur la question. Enfin, elle reprit, sa voix douce perçant le murmure des arbres :
-Non, cela vous est impossible. Même après des années d’entraînements et de concentration, il est rare de parvenir à un résultat qui atteigne la perfection. Toutefois, si vous arrivez à avoir conscience de certaines parties de votre corps au moment voulu, et que vous vous concentrez bien, cela pourra vous être utile, croyez-moi.
Après ses explications, la jeune femme les pria de rouvrir les yeux et de s’asseoir en tailleur, comme elle l’était depuis le début de l’exercice. Elle observa un moment ses interlocuteurs, le regard sérieux, avant de soulever brusquement la main, comme les indigènes lorsqu’ils saluaient.
-A présent, vous allez de nouveau vous concentrer et fermer les yeux. De votre main gauche, vous allez tapoter la paume de votre seconde.
Si les élèves faisaient correctement ce qu’elle leur demandait, ils ressentiraient des sortes de picotements innocents sous leur peau.
-Maintenant, essayez de recréer la sensation sans l’aide de vos doigts.
Peut-être ne voyaient-ils pas où la jeune femme voulait en venir. En fait, il y avait peu de chance qu’ils comprennent tout de suite pourquoi elle leur faisait faire cela. Mais il faut savoir que, s’ils arrivaient à recréer la même sensation de picotements, par la suite, ils pourront en faire de même pour l’énergie et ainsi la focalisé à un endroit précis.

_________________

[En mémoire de Victor et d'Hitori]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Jeu 17 Mai - 22:29

Aberrant. Pendant qu'il courrait, Twilight cherchait tous les adjectifs pour caractériser ce cours. Abracadabrant. Il avait décidé de commencer par le 'a' pour plus de facilité. Absurde. Il comprenait que courir pouvait aider à ses pouvoirs. Anormal. Mais ce n'était pas une raison pour les faire courir sous un soleil de plomb. Atteint. Qui plus est avec le ventre vide. Azimuté. Un coup à se chopper une insolation. Barjo. Ou à faire une crise d'hypoglycémie. Bizarre. Franchement quelle idée elle avait eu de leur donner cette consigne. Cinglé. Et là en plus il n'avait fait que la moitié du premier tour. Crétin. Les autres élèves le regardaient avec des yeux ébahis. Dangereux. C'est vrai qu'il devait avoir l'air idiot à courir comme cela seul autour du lac. Dément. Attendez une minute, seul ? Dérangé. Pourquoi était-il seul à courir ? Désaxé. Non mais c'était pas normal ça. Dingue. Il jeta un coup d'oeil en arrière, mais ne vit personne. Fada. Mais où était l'autre abruti ? Fêlé. Il chercha bien partout et étant arrivé pratiquement à la fin du premier tour se rendit à l'évidence. Fou. L'autre n'était pas en vue. Frappé. Il continua tout de même sa course de plus en plus fatigué et énervé.

Regardant au passage le professeur qui s'étirait calmement il changea de synonymes, il passa aux qualificatifs de la prof ! Givrée. C'était beaucoup pus motivant pour la suite de la course. Idiote. Surtout qu'il restait tout de même un tour entier à faire et qu'il était déjà crevé. Louf. Oui ça elle était folle, totalement folle. Malade. Oui aussi, malade, elle devait avoir eu dans son enfance une aventure désastreuse avec un professeur pour en arriver là. Névrosée. Encore un bon qualificatif, de quoi la caractériser jusqu'au bout de ses jolis ongles. Obsédée. Là c'était moins sûr, mais elle l'avait quand même maté quand il était passé devant elle torse nu. Perverse. Ca se voyait à ses yeux et à sa façon d'avoir débuté le cours en lançant un couteau. Psychopathe. Mais comment avait-elle pu devenir prof ? Timbrée. C'était ça, elle était folle, il fallait donc éviter de la contrarier. Tordue. Et on l'avait mise prof pour montrer aux élèves qu'il y avait moyen d'arriver à tout, même avec une tare quelle qu'elle soit.

Sur ces réflexions Twilight se rendit compte qu'il avait terminé ses deux tours. Il aurait pu sauter de joie s'il n'avait été si fatigué et si essoufflé. Son corps était bien protégé du soleil avec la nouvelle teinte qu'il avait prise, soit la ressemblance avec un ado péruvien. Mais seule la tolérance au soleil lui avait été accordée. Rien de plus, rien de moins. Et là il était crevé. Aussi quand il vit que son camarade était mouillé et qu'il se souvint ne pas l'avoir vu courir il eut une envie folle de lui sauter à la gorge pour l'étrangler en représailles de sa non-participation au cours. Enfin, il se calma en entendant la vieille folle, heu pardon l'éminent professeur pas si vieux que ça. Elle venait de faire une bonne remarque à l'autre et il lui jeta simplement un sourire ironique voulant dire, moi j'ai bien fait le truc. Puis la cinglée, heu le professeur, leur fit signe de la suivre puis leur demanda de s'allonger à l'ombre. Enfin un geste de bon sens. Sauf que le sol était tout sauf lisse à cet endroit et que certaines branchettes lui griffaient le dos. Il prit sur lui pour ne pas lui crier dessus et écouta ses consignes. Il ferma donc les yeux et se concentra sur son coeur. Bon, oui il battait fort, même à tout rompre, mais c'était logique et ça faisait toujours ça quand on courrait longtemps. Il ne voyait pas trop où elle voulait en venir. Ensuite elle leur parla de sentir la circulation du sang. Enfin elle redevenait timbrée. C'était tout bonnement impossible, là seule chose qu'il sentait était certains points particulièrement douloureux qui pulsaient lentement. Mais, en y réfléchissant, et en étant moins braqué contre le professeur, Twilight aurait pu dire que oui, effectivement il sentait le sang pulser dans ses veines. Il ne le dit pas, bien entendu.

Ensuite il du s'asseoir en tailleur, il regarda son professeur expliquer quelque chose puis obéit et tapota sa main. Bon, oui ça entrainait des sensations étranges et alors ? Il allait apprendre à contrôler son pouvoir avec des picotements ? Bien, s'il le fallait... Pas convaincu pour un sou par la demande de la psychopathe de service, heu le professeur, il se concentra sur sa main pour y faire naitre des picotements. Pour cela il fallait déjà qu'il oublie que son estomac était vide, qu'il venait de se crever à courir autour d'un lac, qu'il était en compagnie d'une échappée de l'asile et qu'il avait une envie folle de tuer son camarade. Mais il finit par y arriver, il avait acquis une technique permettant de se mettre en dehors de ses problèmes pour éviter de tuer quelqu'un. Et en ce jour funeste de son premier cours, il fut ravi de l'utiliser. Cependant il finit par se décourager sensiblement. Il ne sentait aucun picotement sur sa main. Il voulait pourtant en sentir, fermant les yeux le plus fort possible pour créer cette sensation sur son corps. Mais non, rien ! Sa main restait vierge de tout picotement, fourmillement ou même engourdissement. Par contre il avait quelque chose sur l'épaule droite qui le gênait. Il finit par poser sa main gauche sur cette dernière comme pour retirer cette chose pénible. Et constata avec stupeur que la sensation refusait de partir. C'était bien sa veine, il avait recréé les picotements, mais pas au bon endroit. Il poussa un soupir.


Oh P***, pourquoi qu'elle reste sur mon épaule cette sensation ?

Il ne se rendit même pas compte qu'il avait parlé à voix haute.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naflin A
Invité



MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Mar 29 Mai - 19:53

- Ah ?

Deux lettres et une ponctuation. Et pourtant, on fait rarement mieux pour exprimmer son incompréntion.
Non seulement il lui manquait un os dans le nez, mais en plus, elle lui reprochait de ne pas avoir suivit ses consignes.

Décidément, il ne comprenait pas ... Il avait fait deux tours du lac, mais avait simplement préféré les faire avec le diamètre le plus court possible. LEs ayant fait à la nage, il avait fait un effort équivalent à celui fournit par son camarade de classe. Et il l'avait fait en suivant l'expression "au pas de course" utilisée dans de nombreux cas pour dire "rapidement" ...
Il avait suivit exactement les instructions de la prof et pourtant, il en subissait les représailles ...

Iritabilité ? Oh, çà sent le manque çà .... mais le manque de quoi ? La réponse était évidente, cela devait faire plusieurs jours qu'elle n'avait pas vu Fraust.

Bon ... Maintenant, il s'agissait de ressentir le flux de son sang... Le jeune mutant s'installa, et ferma les yeux. Il en profita pour croiser les doigts en espérant ne pas se faire engueuler pour avoir encore une fois suivit ses consignes.
Tout d'abord le coeur. Il battait, ce qui était généralement bon signe. Au millieu de sa poitrine, il focalisa sa conscience dans cet organe musicien qui battait la mesure. Le rythme de sa vie.

Par la suite, il se laissa dériver. Expulsé du coeur, il dériva dans ses veines qui l'éparpillèrent aux quatres coins de son organisme. Il avait conscience de son buste, ses bras, ses jambes, sa tête ... et plus les battements se succédaient, plus il avait une conscience affiniée et précise de ces morceaux qui le composaient.

Habitué aux exercices mentaux qui lui avaient permit de maintenir les images mentales des autres dans son esprit, il parvint à étendre son champ de conscience de plus en plus loin dans son corps. Chaque artère, veine, veinule, capilaire, était un fragment de lui dont il avait de plus en plus conscience. Pourtant, limité par son système sangun, il entreprit de s'étendre plus loin, tenter d'avoir cette fameuse conscience de lui-même dans son ensemble.
Il y était presque ...
Très proche ...
Il était.

Cet instant proche de l'extase fut interrompu par la voix d'Iwëne, qui proposa un nouvel exercice.

Se tapoter la main ? Bon ...

Son index et son majeur droit vinrent en contact avec la paume de sa main gauche. Aussitôt, dans son esprit, apparut une image mentale de lui-même, qui disparut au moment où il retira ses doigts. Ne cherchant pas à la maintenir, il vit cette représentation de lui, clignotter dans son esprit.
Image, pas d'image, image, pas d'image...

Bon ... Il mintint alors l'image, juste pour voir et là ce fut :
Lumière, pu de lumière, lumière, pu de lumière, etc ...

Bon ... revenant à son exercice, il s'interessa à la sensation dans sa main ... Les deux doigts sur la paume ... Il se focalisa sur cette sensation tactile, la détaillant sous tous les angles, puis il retira les doigts, tout en maintenant la sensation.
Rigolo ...
D'autant plus que l'image mentale de lui même persistait elle aussi dans son esprit .... Très rigolo ...
Mais bien entendu, on ne peut pas rire éternellement ... Le clamplin d'a coté exprima sa surprise ...
Revenir en haut Aller en bas
Virginia
Invité



MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Ven 8 Juin - 18:18

Hum... En terme d'utilisation, Chani ne ressentait pas le besoin de faire cet exercice. Après tout, il était utile pour des moléculaires...

Bah elle le fit quand même. Se coucher sous la frondaison des arbres en plein été est toujours agréable alors... Pourquoi se gêner...

Tout en tapotant machinalement la paume de sa main, elle laissait son esprit vagabonder dans les environs. Elle s'amusa un peu avec la vision de sa collègue, regardant un petit moment par ses yeux avant de passer dans les esprits des deux jeunes gens...

Naflin avait une imagination débordante... Ce n'était plus un débord, s'en était un geyser... Il y avait tellement de choses que Chani se redirigea instinctivement vers le contact régulier de son doigt contre sa paume...

L'exercice, Chani le connaissait. Elle savait aussi que cela lui donnait des maux de crane... La raison, venait du fait que ce genre de contact la faisait se focaliser sur un point. En gros, elle mettait son esprit dans sa main... Le problème venait du fait qu'il était tellement concentré dans un si petit espace qu'il devenait sensible aux mouvements matériels tels que la brise... Et Chani devait faire en sorte de se protéger de ces troubles extérieurs... Elle savait aussi ce que ça signifiait. Elle connaissait les pouvoirs de l'esprit sur la manière... On lui avait aussi appris à se concentrer pour voir l'invisible, l'ephemera, l'éther... Mais juste assez pour pouvoir entr'apercevoir les manifestations spirituelles...

L'un des anciens qu'elle avait côtoyé lui avait offert deux fétiches... Des catalyseurs d'énergie psychique... Chani les aimait bien à titre décoratif... Mais elle répugnait à les utiliser... Surtout parce que personne ne savait comment il était possible à ces mannequins de bois grossièrement articulées de bouger simplement par le contrôle de l'esprit...

Contrôler la matière... Et pourquoi pas... Voyons voir ce qu'elle avait dans la poche... Hum... Oh ?.. Nan rien... Bah dans ce cas... Chani récupéra non loin d'elle un petit caillou qu'elle plaça dans le creux de sa main...

Et elle commença... Toujours couchée, elle tenta de pénétrer la matière, d'accéder à l'esprit du caillou... A sa partie etherique... Ce n'était pas compliqué... Mais c'était long et lassant... Utilisant sa capacité à faire plusieurs choses à la fois, elle scruta les esprits alentours, à la recherche de quelque chose pour se divertir... Une interrogation chez Twilight, un début de réponse chez Iwëne... La fin du rêve chez Naflin... Hihi...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Iwëne
Co-rectrice
Co-rectrice
avatar

Nombre de messages : 700
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Anglais, Français et se débrouille en Japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire (création et dédoublement des cellules)
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Jeu 14 Juin - 21:48

Elle s'ennuie. Il s'ennuie. Ils s'ennuient.
Elle tente d'expliquer. Il comprend rien. Il s'en fou.
Il comprend rien. Elle ne perd pas patience. Happy End !

Boooonn... Si on récapitulait le premier cours de la jeune femme, ça donnerait un petit tableau de ce genre :
Iwëne essaye de faire de son mieux.
Twilight essaye d'embêter la professeur.
Naflin n'essaye pas de sortir de son monde -comme toujours.
Chanie essaye de s'intéresser à ce que dit sa collègue. Peine perdue, elle en a rien à battre.

D'accord... D'un certain point de vue, la journée qui s'annonçait motivante et radieuse venait de perdre de sa splendeur à cause d’exercices foireux qui partaient tout de même d’un but bien éducatif. Si personne n'y mettait du sien, comment cela pouvait-il fonctionner correctement ? Heureusement qu'Iwëne était d'une patience hors du commun et qu'elle ne se lamentait pas de ses deux élèves en "difficulté". Ou, plutôt de ses élèves "difficiles".
Twilight était totalement à côté de la plaque. La jeune professeur se demandait même si il ne faisait pas exprès de ne rien comprendre. Elle tentait d'expliquer, tant bien que mal, le fonctionnement du corps humain. Pas compliqué, hein ? Alors pourquoi le jeune Taboï continuait de faire l'ignorant ? Iwëne espérait sincèrement que la suite de son cours puisse enfin le faire réfléchir aussi bien que le faisait son camarade, Aeri. Il était intelligent le Twilight, ça se voyait rien qu’à la malice qui brillait au fond de ses prunelles. Il avait du potentiel, aussi. Iwëne avait confiance en ce gamin, il deviendrait quelque chose. Mais, alors pourquoi continuait-il de faire l’arrogant ? Ca ne lui servirait à rien, vraiment…
Naflin, quand à lui, semblait particulièrement doué. La belle mutante l'avait observé tout le long de la méditation. Il connaissait le sujet, elle le voyait bien. Intensément concentré -si on enlevait l’air de « bêta intelligent » qu’il affichait constamment- il réussissait l'exercice avec un certain brio. Merci ! Enfin quelqu’un qui comprenait sans qu’on ait à radoter pendant 500 ans la même chose. Là encore, elle plaçait beaucoup d’espoir en ce p’tit géni solitaire qu’était Aeri…
Et puis, il y avait aussi Chanie dans le lot... Elle faisait semblant de s’intéresser au cours, contrairement à Taboï qui criait haut et fort : « J’y arrive pas, m*rde ! ». Que pensait la mutante moléculaire de sa collègue ? Rien de spécial, elle ne la gênait pas, dirons-nous. Et sur ce point, c’était une bonne chose.

En fin de compte, si on oubliait les arrogances de certain et l’ennui royal des autres, le cours n’était pas si mal que ça. Réjouie de trouver des points positifs à cette journée particulière, Iwëne eut la bonne idée d’ouvrir la bouche pour lâcher quelques mots. Un miracle…
-Ca va aller, Taboï ?
Bon, il y avait mieux comme argument constructif, certes. Mais au moins, on ne pourrait pas dire qu’elle n’aidait pas ses élèves en difficultés –heu, difficiles, pardon. Un joli sourire vint se dessiner sur ses fines lèvres, événement extrêmement rare à l’année ! Et de surcroît, un sourire qui était tout sauf hypocrite. (Profites-en, Twilight !)
-Nous allons voir si ce que j’ai expliqué a pu vous porter profit…
D’un élan superbe, la belle demoiselle se releva. Elle posa gracieusement ses mains sur ses hanches, avant de continuer :
-Lorsque vous avez recréé la sensation dans votre paume –si vous avez réussi, bien entendu. Elle montra sa main, comme pour justifier ses paroles. Je suppose que vous avez senti des légers picotements ?
Question sans réponse, elle reprit la parole avant même que Twilight ne réplique un « J’t’aime pas, vieille peau ! » ou bien que Naflin lui demande gentiment : « Pourquoi z’avez plus d’os dans le pif, m’zelle ? »
Bref, elle continua :
-Si c’est le cas, je vous invite à continuer l’entraînement.
Et si ce n’était pas le cas, elle les obligerait quand même…
D’un geste vague, elle désigna l’endroit maudit, l’endroit le plus terrible, et pourtant le plus tentant… le lac… Heureux, n’est-ce pas ?
-Cette fois ci, vous allez courir avec vos pieds et vos jambes, trois fois autour du lac, sur la terre ferme, en tentant de recréer la sensation dans vos organes utiles pour la course. Tout le long de sa réplique, elle avait regardé dans le blanc des yeux le jeune endormi, le jeune intello imaginatif… Naflin, bien entendu ! Si il lui faisait encore le coup du « J’fais trempette », ça allait barder…
-Ca s’appelle « optimiser son énergie » dans certaines parties de son corps. Ainsi, vous pourrez courir plus vite en vous essoufflant moins… Pratique lorsque vous vous retrouvez en combat, n’est-ce pas ?
Ô bonheurté ! Elle arrivait enfin au but essentiel du cours ! Soudainement prise de compassion pour ses deux élèves, Iwëne eut un élan de générosité hors norme pour ses disciples. Une idée venait de germer dans sa caboche toute ronde, et faisait luire dans ses yeux, un soupçon de gentillesse.
-Naflin, en fin de compte, vous pouvez nager dans le lac. Après tout, vous avez commencé l’exercice comme ça… autant continuer ainsi ! De plus, j’ai remarqué que vous n’aviez pas besoin de courir sous la chaleur pour…Bref, optimisez votre énergie dans vos bras et vos jambes et faîtes les tours du lac à une vitesse plus soutenue.
Elle se tourna ensuite vers son autre élève, toujours aussi grincheux. Quoique ?
-Quand à vous Twilight, il me semble que vous ayez certaines difficultés à ressentir les picotements dans votre paume. Je pense à un mauvais dosage de l’énergie… Mais rassurez-vous, c’est tout à fait normal. La maîtrise de l’énergie n’est pas chose facile, comme je l’ai déjà dit précédemment. Aussi, si vous voulez méditer encore un peu sur le sujet, n’hésitez pas. Ensuite, vous irez faire vos trois tours de lac, vous aussi.
Mais oui, vous ne rêvez pas : Iwëne a bien un cœur, comme tout le monde ! Et les jeunes gens feraient mieux d’en profiter…
Pour que ce jour devienne agréable et magnifique, levez vos postérieurs, mes amis ! Bref, faîtes vos tours de lac, et puis basta…

_________________

[En mémoire de Victor et d'Hitori]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Jeu 14 Juin - 23:20

Twilight ne s'était pas rendu compte qu'il avait parlé à voix haute c'est pourquoi quand le professeur lui demanda si ça allait aller il la regarda avec un drôle d'air. Mais pourquoi est-ce qu'elle lui demandait-ça ? Puis il comprit en jetant un regard aux autres, non ! Il s'était totalement ridiculisé. Et maintenant le professeur le prenait en pitié, il détourna les yeux montrant que sa question resterait sans réponse ou que sinon la réponse contiendrait un certain nombre de mots dont le moins vulgaire serait : "tarée". Mais il se força néanmoins à écouter ce qu'elle disait. Alors recréer des picotements sur sa paume permettait de concentrer son énergie, bien, et en combat il en aurait besoin, bien encore. Mais heu, pourquoi aurait-il besoin de se battre ? Et pourquoi est-ce que le contrôle de son pouvoir passait pas ses capacités en combat ? Là il était perdu mais il ne le montra pas n'ayant pas envie de passer pour un demeuré vis-à-vis des autres (comment ça c'est déjà fait ?)

Le professeur montra ensuite le lac et donna ses nouvelles consignes. Trois tours en courant. Bon alors c'était ça qu'il fallait faire ? Bien il allait le faire, il allait courir sans dire un seul mot, se contentant de mourir sur le trajet après avoir souffert d'hypoglycémie. Non franchement le cours était réellement super, la preuve il n'allait plus avoir de problèmes de pouvoir ensuite. Il n'aurait plus aucun problèmes même, il allait tout simplement mourir. Bon puisque c'était ce que voulait le professeur il allait le faire. Et il allait même lui faire un beau, un très très beau sourire pour lui montrer qu'il l'aimait bien et qu'elle était son professeur préféré (puisque son seul professeur). Mais qu'est ce qui lui prenait, il secoua la tête pour chasser ces idées idiotes et reprit son discours normal face à une folle pareille. Elle voulait le tuer donc il n'allait pas se laisser faire. Il allait lui dire directement d'aller se faire voir et que lui ne continuerait pas à s'épuiser parce que madame le professeur en avait décidé ainsi.

Cela lui fit penser qu'une annonce était passée pour élire les représentants des étudiants et qu'il devait absolument se présenter. Oui, il allait faire ça, envoyer promener le professeur puis aller s'inscrire pour être élu. Oui, il allait dénoncer cette folle furieuse et lui passer l'envie de martyriser ses élèves. Mais cela pouvait poser un problème quand même. Qu'allait-il pouvoir dire pour montrer qu'elle était folle. Il n'avait aucun témoin fiable, et pour le moment il n'y avait eu aucun accident. Donc il ne pouvait rien prouver. Alors il allait faire ces trois tours et comme cela le conduirait à tomber dans les pommes. Il pourrait démontrer que le professeur n'avait rien à faire ici. Il sourit heureux d'avoir trouvé sa solution. Mais l'autre cinglée proposa à Naflin d'aller nager tandis que lui pouvait méditer. Mais elle le prenait pour quoi ? Un abruti qui ne pouvait même pas recréer une petite sensation dans ses mains ? Bon, pour le coup elle avait raison mais ce n'était pas une raison pour le rabaisser, mais attendez un instant. Elle avait dit qu'ils devaient courir, puis elle avait autorisé Naflin à nager, puis elle lui avait proposé de continuer à méditer et d'aller ensuite faire trois tours de lac lui aussi. Le terme était donc bien choisi, il pouvait lui aussi nager comme Naflin. Son sourire s'agrandit pour devenir typiquement pervers. Elle voulait le faire passer pour un abruti et bien non elle n'y arriverait pas. Nager il adorait ça donc il allait le faire. Bon le détail de ne pas avoir de maillot n'allait pas peser beaucoup dans la balance, il allait tout simplement y aller en boxer après tout il pouvait bien se permettre ça aussi.


Merci, mais je pense avoir compris maintenant, je vais faire les tours de lac tout de suite, comme Naflin.

Son ton était doucereux, mielleux. Il la regarda droit dans les yeux en retirant son pantalon et lui tourna le dos pour commencer à courir en direction du lac. Arrivé auprès de l'eau claire il tourna sur la droite comme s'il allait effectivement courir autour puis obliqua de manière à entrer les pieds dans l'eau. Elle n'était pas trop fraiche et il ne risquait pas d'hydrocution, très bien. Il changea alors complétement de direction courant comme un fou droit vers le centre du lac avant de plonger dedans avec le signe d'une grande habitude. Il aimait l'eau et nager allait le détendre. Il avança vers ce qui lui semblait une bonne distance et nagea en cercles très larges. Il allait en faire trois mais il avait le temps. Il avait le temps et en plus s'il pouvait avoir une petite crise d'hypoglycémie en sortant de l'eau ce serait superbe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naflin A
Invité



MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Lun 18 Juin - 18:30

Nous Allons Fournir Les Inquiétudes Notables ....

Ce gosse, représentait à lui seul la quintescence de tout ce qu'il y a de plus horripilant dans l'humanité. Il montrait à tous l'absence de sens de la vie, non-pas à travers de grandes question existencielles, mais à travers les millions de petits tracas qui peuplent nos vies.
Il détruisait nos shémas préconçus, ainsi que nos illusions, en titillant nos nerfs ...

Vous avez-vu ? J'ai réussi à vous faire croire que ce que fait Naflin, c'est pour votre bien ! Alors qu'il fait tout simplement çà parceque çà l'ammuse comme un fou !

C'est étonnant, cette manie qu'ont les victimes de trouver des justifications à leurs agreseurs. C'est ce que Lu Xun appelle le discours du moustique: être piqué par un moustique est déjà bien pénible, mais, en plus, il faut que l'insecte vous serine son bz-bz à l'oreille — et vous pouvez être sûr qu'il vous raconte des choses du genre: «Je te pique mais
c'est pour ton bien.» Si, au moins, il le faisait en silence !

Naflin, lui, il piquait, parcequ'il adorait piquer. Et il faisait bz-bz pour la même raison.

Naflin devait faire des tours de lac en gèrant son énergie. C'était un exercice qu'il trouvait du même acabit que d'apprendre à un cycliste à se servir d'un tricycle. Naflin gèrait bien l'énergie ... Sinon, il aurait été de nombreuses fois dans une merde noire ...

Il lui fallait gérer de l'énergie ... Alors qu'à celà ne tienne, il gèrerait celle d'Enewï, elle avait qu'à pas vouloir l'envoyer en voyage initiatique !

Le mutant s'approcha de la jeune femme, et inclina sa tête, comme un signe de rémission et de respect. Cà, Naflin le savait, çà lui permettait à coup sûr d'être sous-estimé.

- Merci !

Il releva la tête, et ses deux index virent presser le nez de la professeur. Avant que cette dernière ne pût réagir, l'emmerdeur était dans l'eau ... D'ailleurs, il y avait un truc qui clochait avec cette eau : elle brillait ...

En fait, pour être précis, il y avait deux lignes parrallèles qui luisaient sous l'eau ...

On ne se rend jamais compte tout de suite que deux cordes lumineuses relient son nez aux mains de Naflin. On ne se rend jamais non-plus compte instentanément que son pouvoir ne fonctionne plus ... Et il faut un certain temps de latence avant de comprendre que les cordes de lumière forment comme un os à leur origine ...

Quoi qu'il en soit, un bon exercice, çà pour sûr :
Mémoire : se rappeller l'image mentale de la fée ...
Endurance : continuer de bloquer le pouvoir de la professeur ...
Gestion de l'énergie : diffuser l'énergie acquise auprès de la professeur dans les muscles de ses bras, jambes, ainsi que ceux du buste et de la nuque ... Oui, en fait partout ... Vu que la nage les sollicitent tous ...
Revenir en haut Aller en bas
Virginia
Invité



MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Dim 8 Juil - 1:26

Chani s'était endormi... La voix de sa collègue la tira d'un songe sans queue ni tête où il était question de jeunes hommes et de montagnes avec des moutons... Étrangement, la première vision de Chani en relevant la tête fut Twilight, qui semblait courir comme au ralenti, avec la sueur qui volait au vent (preuve qu'il suait beaucoup). Était-ce un signe ?

Chani se remis en position assise en se massant la tête. L'inconvénient d'avoir un cerveau qui contrôle les illusions, c'est que l'inconscient aime bien utiliser ces mêmes techniques pour nous jouer des tours. Après avoir enlevé l'image subliminale de ses rétines, Chani projeta rapidement son esprit, histoire de sonder les environs. Trop fatiguée pour tourner la tête...

C'est bon, ils étaient bien cinq. Les élevés et les deux pédagogues... Voila, tout allait bien...

Attends une petite minute... Cinq ? Raaah, obligé de se servir des yeux... Naflin qui nage, ça fait un. Twilight qui est en nage, ça fait deux. Iwëne qui bra... enseigne, ça fait trois. Chani qui se rep... participe au cours de façon passive, ça fait quatre... Et où donc il est le cinquième ?

Dans ces situations là, on résonne par l'absurde. Imaginons un instant que toutes les personnes visibles ici et maintenant n'existent pas. Bon déjà, ça permet d'expliquer pas mal de chose, mais le résultat est que ça permet aussi de se focaliser sur la cinquième roue du carrosse. Qui manifestement semble avoir quelques rudiments de protection...

*ana khafyh, wana qnaa, la ara li... ana khafyh, wana qnaa, la ara li... ana khafyh, wana qnaa, la ara li....*


Étrange langue... Pas si étrangère que ça aux oreilles de Chani mais le mantra empêchait toute concentration sur ses composants. Impossible de passer à travers... Pas de manière subtile en tout cas... Et Chani n'avait pas envie de se prendre la tête. Elle projeta violemment son esprit contre la barrière mantrique qui se brisa en un instant.

*!!!*

Alors que Chani dissipait l'étourdissement de son esprit, une forme orangée tomba derrière l'arbre avec violence, se releva aussitôt et bondit rapidement vers la lisière de la forêt. Chani n'eut le temps que d'apercevoir un éclair orangé se précipiter dans un buisson ainsi que le relent spirituel de peur qui suivait la créature.

Une bête sauvage intelligente ? Décidément, on trouvait de tout sur cette île... Mais c'était étrange... Elle était sure que le langage utilisé était civilisé... Les autres n'avaient rien vus...

Chani se releva et mis ses mains en porte voix.

"Iwëne ! J'ai oublié que j'avais un truc important à faire au manoir !.. Désolée, mais je ne peux pas rester plus longtemps !.. Bonne chance pour la suite !"


Sur ces mots, Chani parti en direction du manoir, empruntant le chemin qui passait à la lisière de la jungle... Une fois sure qu'elle était hors de portée, elle s'engouffra à l'intérieur, les sens et l'esprit aux aguets de toute présence animale, suivant le mince effluve spirituel que dégageait encore la créature...

[Chani quitte le groupe]
Revenir en haut Aller en bas
Iwëne
Co-rectrice
Co-rectrice
avatar

Nombre de messages : 700
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Anglais, Français et se débrouille en Japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire (création et dédoublement des cellules)
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Lun 9 Juil - 20:54

Dans ce cours, il y avait de quoi devenir fou... Entre le Twilight qui jouait les rebelles, encore une fois (quel manque d'originalité !), Naflin qui pinçait le nez de la prof (Pour une bonne cause, certes. Mais ça n’empêche pas de faire mal.) et Chani qui se tirait d'ici, vite fait bien fait en inventant une excuse totalement bidon, oui, il y avait de quoi devenir dingue...

Alors, comment réagir face à une situation pareille ? Baaah, on continue à enseigner, pardi !
Heureusement pour elle (et pour eux tous), Iwëne possédait une patience sans limite. C'était presque à se demander si son système nerveux n’avait pas été détraqué à la naissance... Comment pouvait-elle rester aussi impassible, aussi "gentille" (si si, je vous assure qu’elle l’est) avec des élèves aussi pénibles, aussi chiants, aussi... Daar ! Il y a même plus d’adjectifs assez persistants pour qualifier leur chiantise inhumaine... Un truc de fou, ouaip, c'était ça : les élèves moléculaires étaient des dingues.
Enfin bref, ce n’était peut-être pas un hasard s'ils se retrouvaient dans le cours de miss Iwëne. Elle était vraiment spéciale, elle aussi, mais dans un tout autre genre...
Quoi que, en y repensant, ça créait une diversité bien maîtrisée : des chiants, une fille patiente. A la base, c'est censé fonctionner. Espérons que ça dure !

Mais, revenons-en à nous moutons (ou plutôt, à nos mutants) : Chanie venait de se défiler et la professeur en moléculaire la regardait, avec une indifférence sans pareil. Hein ? Viriginia était là depuis le début du cours ?
A côté du lac, ou plutôt DANS le lac, on retrouvait les deux bonhommes en train de faire mumuse. Heureusement, il y en avait au moins un qui bossait réellement : le jeune Aeri. Il avait beau jouer les emmerdeurs et tout ce qu'il y a de pire sur cette foutue planète Terrienne, il n'en restait pas moins sérieux (sans le vouloir ?) et assimilait l'exercice, comme on déguste une bonne glace à la fraise (mais ça dépend si on aime la fraise, n'est-ce pas ?). Bon, disons une glace au chocolat noir, pigmentée de chocolat au lait suprêmement bien choisi par nos meilleurs chocolatiers : tout le monde aime ces petites graines de cacaos.
Et puis Taboï... Ah, un sacré numéro celui-là ! Pourquoi fallait-il qu'il copie son copain Naf', alors que Iwëne lui avait attribué un exercice rien qu'à lui, comme un grand ?! C’était une preuve de confiance, mince alors ! Un vrai mystère, ce gosse...
La jeune femme avait beau mettre les choses aux clairs, il fallait toujours qu'il fasse le contraire de ce qu’on lui demandait. Il était débile ou quoi ? Non, elle pensait plutôt à un problème dût à une mauvaise éducation. Il ne savait pas ce que ça voulait dire "ordre" ou encore "discipline". Bwarf, les adolescents... Toujours en train de jouer les rebelles !

*Ahhhhhhhhh !*
Ca, c'était le fort intérieur de Iwëne. Un bruit, entre le soupir de soulagement et la détonation qui fait "j'ai compris !". C'était un drôle de mélange, c'est vrai... Toujours est-il que c'est grâce à ce "Ahhhhhhhhhhh !" prononcé qu'elle sentit la fatigue arrivée au galop dans tous ses petits muscles de déesse. C'était quoi cette soudaine envie de dormir ? Question dont la réponse arriva aussitôt : Naflin a chipé l'énergie ! Oh mince !
Il était malin ce p'tit, ah oui, vraiment malin... En même temps, c'était son pouvoir, d'utiliser l'énergie des autres. Et le pincement de nez, ce n’était pas pour le plaisir -du moins, pas en partie. Fallais bien qu'il optimise son énergie, grâce à celle des autres. V'la l'idée du siècle !
Pour le coup, la jeune femme courut près du lac et s'arrêta à l'endroit où ils avaient plongés.
-Optimisez l'énergie ! cria-t-elle à l'attention des garçons, tout en agitant les bras. On aurait dit une pom-pom girl en chaleur, quoi que, bien trop âgée pour porter l'uniforme. Nan, on aurait dit une entraîneuse de pom-pom girl, mais là, elle était simplement surexcitée.
Enfin bref, elle ajouta à son délire :
-Changement de programme ! C'est une course ! Le premier qui termine ses trois tours de lacs aura le droit de manger. L'autre sera privé de dîner jusqu'à ce soir, et je le garde en retenue. Le départ est ici !
Elle désigna l'endroit du lac où elle se trouvait et attendit que les jeunes gens la rejoignent avant de donner le signal de départ.
-Allez-y !
Là, si ils se dépêchaient pas, les deux zozos, et ne tentaient pas d'optimiser au maximum leur énergie, c'est qu'il devait y avoir un sérieux problème.
Pour être sport et ne pas donner un trop gros avantage à Naflin (du moins, elle essaye), la jeune femme se mit à courir autour du lac, histoire de dépenser son énergie, elle aussi. Comment Aeri allait-il réagir lorsqu'il s'apercevrait qu'en courant, elle perdrait elle aussi de l'énergie ? Il en aurait alors moins pour lui... Non ?
Toujours est-il que maintenant, c'était une rivalité entre les deux élèves qu'elle venait de créer. Elle souhaitait que Naflin gagne la course, non pas parce qu'elle le préférait à Twilight, mais parce que quelques heures en plus seraient inutiles pour lui. Le sujet du cours était pas mal, c'est vrai, mais elle avait cru comprendre qu'il connaissait déjà les propriétés de l'énergie, ainsi que les quelques exercices qu’ils avaient mis en pratique. Et puis, Twilight avait sérieusement besoin de fluidifier son chakra, c’était une évidence.
Alors elle courait, tout en observant ses deux élèves avec le regard d'un entraîneur sportif en hypertension.
Et maintenant cher téléspectateur, savez-vous qui de Naflin ou de Twilight restera dans l'aventure ? Réponse, dans le prochain épisode de votre série fétiche : "Wëwëne, cette sadique !".

_________________

[En mémoire de Victor et d'Hitori]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Lun 9 Juil - 21:46

Nager, il adorait ça donc son effort n'était pas très important. Il tentait de stimuler son énergie pour ne pas tomber dans les pommes et donc être certain de se ridiculiser et de couler. Il était presque arrivé au milieu du lac quand il entendit son professeur hurler quelque chose. Qu'est ce qui lui prenait maintenant ? Pourquoi est-ce qu'elle criait comme une folle ? Il le savait, elle était totalement dérangée et ne pouvait rien lui apprendre de constructif. Il se rapprocha d'elle pour entendre ses nouvelles consignes et manqua de boire la tasse, mais non ! Pas une course contre l'autre ! Elle était malade, il avait besoin de manger donc de gagner, mais l'autre étudiant nageait très bien et il semblait ne pas se fatiguer. Bizarre d'ailleurs, et puis c'était quoi ces espèces de cordes lumineuses qui le reliait au professeur. C'était quoi ça ? Une manifestation de pouvoir sans aucun doute, mais qui la donnait, était-ce l'élève ou le professeur et qu'est ce que cela pouvait bien donner ces cordes ? Il devait tenter de trouver la réponse, mais en même temps il devait gagner la course. Il se mit à nager vigoureusement sans prendre compte de sa fatigue.

Le lac était très grand, c'est un fait établi et en plus il devenait de plus en plus froid au fur et à mesure de la course. Twi se devait de s'adapter à son nouvel environnement, son pouvoir n'était pas organique et il ne pouvait pas se transformer en poisson, mais il devait pouvoir faire d'autres changements sur son corps que simplement l'apparence, quelque chose d'utile ! Il réfléchissait à ce point important en même temps qu'à l'autre question et ses pensées se confondaient dans son esprit. Les cordes lumineuses devaient venir de l'élève puisque le professeur ne pouvait pas être aussi néfaste et désavantager autant un de ses élèves. Quoi que avec elle on ne savait jamais. Mais pour le rôle de ces cordelettes il n'en avait encore aucune idée. Cela semblait aider Naflin, alors c'était certainement une histoire d'énergie, est-ce qu'il puisait l'énergie du professeur ? Et est-ce qu'elle était au courant ?

Mais où est-ce qu'elle était d'ailleurs ? Il la chercha en se retournant, mais aucune trace sous l'arbre, il remarqua aussi le départ de l'autre professeur. Alors là c'était le pompon ! Plus de professeur pour les aider si jamais ils étaient en difficulté. Franchement ce cours était ridicule. Enfin, il fallait bien que Twi apprenne à contrôler son pouvoir, d'ailleurs comment celui-ci pourrait l'aider ? La seconde question était toujours en suspend, trouver comment se faire aider en changeant de couleur de peau. Non cela ne servirait à rien, ce qu'il lui faudrait à ce moment c'était réchauffer son corps, pour cela il devait certainement optimiser son énergie comme le professeur en avait décidé. Mais déjà qu'il avait du mal à la guider dans un seul point, alors la mettre partout c'était impossible. Il releva la tête pour voir si son concurrent était devant ou derrière lui et il le vit à quelques mètres devant, il devait accélérer pour pouvoir manger. Il reprit ses mouvements tout en regardant le paysage, ses pensées commençaient à être négatives donc il ne devait surtout pas poursuivre dans cette voie. Et c'est là qu'il la vit, elle courait de manière incroyablement fluide. C'était impensable qu'elle dégage autant de grâce. Elle semblait adorer courir, alors que pour Twi c'était une torture. Il fixait le professeur, se calquant sur ses mouvement pour avancer et nager le plus calmement possible. Les trois tours de lac étaient un exercice de fond et il allait s'économiser. Son concurrent ne pourrait pas le battre en allant toujours aussi rapidement, ou alors c'est que Twi n'avait aucune chance alors autant optimiser ses forces.

La nage était de plus en plus fluide pour Twilight. Il tentait de se déplacer au rythme de son professeur, ne la quittant pratiquement pas des yeux, restant le plus concentré possible sur son objectif. Il sentit soudain son pouvoir s'activer, qu'est ce qui se passait encore ? Pourquoi maintenant alors qu'il n'était pas en danger ? Puis il sentit une grande fatigue, non il s'était déconcentré et ne fixait plus le professeur. Cette déconcentration lui rappela qu'il était à jeun, qu'il avait déjà couru presque jusqu'à l'épuisement que cela faisait presque deux fois qu'il faisait le tour du lac à la nage. Il sentit ses jambes faire des mouvements de plus en plus désordonnés, il allait finir par paniquer s'il ne reprenait pas son calme. Mais alors qu'il croyait qu'il ne pourrait plus avancer, une nouvelle force arriva. Il sentit une douce chaleur l'envahir et vit que ses veines étaient clairement visibles. Son pouvoir, il était en train de faire changer son corps. Il sentait que quelque chose se transformait en lui, il ne savait ni comment ni pourquoi, mais il lui semblait avoir plus de sang dans le corps. Du sang qui se réchauffait par les battements de son coeur, son pouvoir transformait quelque chose en lui en globules rouges pour oxygéner d'avantage son organisme. C'était la première fois que cela lui arrivait, que son pouvoir lui servait à avantager son corps au lieu de créer le mal. C'était instinctif, mais cela fonctionnait ! Il nagea légèrement plus rapidement gagnant un peu de terrain sur Naflin. Il ne put résister à l'envie de crier à son professeur.


Je crois que j'ai compris maintenant !

Et il se rendit compte de son erreur, l'eau entra dans sa bouche, il le savait pourtant qu'il ne devait pas crier alors qu'il nageait en plongeant la tête sous l'eau de manière régulière, mais non il avait voulu faire le malin. Il sortit la tête de l'eau et s'arrêta le temps de cracher ce qu'il avait avalé puis repris de plus belle. Son corps allait l'aider à ne pas être trop loin derrière l'autre élève, à moins qu'il réussisse à le rattraper ce qui était toujours possible...

[HRP, j'ai pas décidé de qui gagnait la course, on verra bien avec Naf...[/HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naflin A
Invité



MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Sam 28 Juil - 0:43

De l'eau.

Vous savez à peu près de quoi je parle, donc je vais pas vous faire un cours sur cet élément... Encore que ...

Un bon compromit frustre tout le monde :

Spoiler:
 

Ceci, par exemple, est un mauvais compromis : vous avez lu le spoiler, et je ne suis pas frustré.

Bon, revenons-en à nos mutants.

C'était le choc des titans, la confrontation entre deux grandes forces universelles ! Une lutte qui remonte à la nuit des temps !
Maintenant que le pige client est appâté, je peux dire qu'il s'agit en fait de Naflin et Twilight, qui font la course à la nage depuis cinq minutes.

D'ailleurs, Naflin était Naflin. Son carractère d'emmerdeur lui hurlait de battre Twilight haut la main. En effet, il avait un afflux d'énergie permanant venant de la porfesseur, qui attirait autant la fatigue, qu'une araignée attire ma petite soeur.

Faisons l'expériance, je reviens ...

...

...

Bon, j'en ai profité pour fermer la porte de l'appartement à clef, elle va tambouriner dehors pendant dix bonnes minutes, le temps que je termine mon post ...

Oui, Iwëne courrait. Mais elle consummait son énergie... Pas son pouvoir. Et étant donné que le pouvoir du jeune mutant aspirait l'énergie de son pouvoir... La course ne diminuait rien à l'énergie.

Il concentrait son attention sur tous ses muscles, visualisant l'énergie qui affluait du nez de la prof à ses mains, et qui ensuite se mélait à la sienne avant de se propager dans tous son corps. En effet, il était difficile de concentrer son énergie dans des muscles précis de son corps, car çà implique d'en affaiblir d'autres ... Trouvez-moi UN muscle qui ne s'active pas pendant la nage...

Quoi qu'il en soit, Naflin était parfaitement capable de gagner ...

Mais en même temps ... La prof voulait coller le dernier, ce qui emerderait Twilight.

Mais notre cher emmerdeur, lui, il préfère emmerder Iwëne, c'est plus drôle ...

Le jeune mutant plongea, disparaissant sous l'eau trouble du lac. La corde de lumière continua d'avancer ...

Mais à deux mètres sous la surface, Naflin était arrêté, les yeux ouverts, il attendit le passage de Twilight.

Tout à coup, votre mutant préféré (je sais que vous avez été menacés et que donc vous n'avez pas osé voter pour moi dans le topic de flood), se jeta sur Twilight, l'effleura de son flanc gauche, ce qui créa une connection entre les deux mutants.
Cà ressemblait à une sorte de gros chewing gum qui aurait été collé entre eux, et qui aurait été étiré...

Un chewing gum radioactif (les normaux ne brillent pas autant)

Naflin en profita pour transmettre à Twilight de l'énergie, ce qui eut pour effet d'amplifier son pouvoir.

Un regard lui apprit d'ailleurs que le mutant moléculaire utilisait le sien : les veines d'un humain ne sont pas comme çà normalement ... Saillantes, rougeâtres ...

Deux images mentales. En même temps ... Ce qu'on peut traduire par : pas beaucoup d'attention restant à attribuer à la course. Le jeune mutant se servait donc de son "camarade" comme de guide. Juste rester à son niveau.

Lorsque ce dernier allait trop vite, il suffisait de fournir moins d'énergie : alors cette dernière restait en lui, et lui permettait d'aller plus vite ...

A coté, sur le sol, Iwëne courrait ....
Revenir en haut Aller en bas
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Dim 29 Juil - 22:58

Twi avait les yeux rivés sur son professeur qui courait. C'était sa seule chance de maintenir un rythme assez soutenu et fluide. En plus son pouvoir l'aidant, il ne devrait pas tomber dans les pommes avant la fin de la course. Et alors qu'il allait terminer le premier tour de lac, il constata que Naflin n'était visible nulle part. Il avait coulé ? Non, il semblait s'aider des cordes lumineuses et donc il ne devait pas être en difficultés. Mais Twi ne le voyait nulle part. Il regarda à nouveau son professeur pour suivre les cordes lumineuses. Et il vit qu'elles touchaient l'eau pour s'y enfoncer. Qu'est-ce qu'il faisait sous l'eau ? Son pouvoir était moléculaire donc il ne pouvait pas se transformer en animal...

Puis il sentit quelqu'un l'effleurer au niveau de la cuisse et aussitôt après Naflin réapparut à ses cotés. Twi nagea de plus belle, pour le distancer, quel que soit son idée, il allait en être pour ses frais. Le jeune mutant se sentait habité d'une nouvelle énergie, plus neuve et puissante que la sienne. Son pouvoir était-il encore en train de se manifester à son avantage ? Mais alors qu'il se posait la question, il remarqua la corde lumineuse le reliant à Naflin. C'était quoi ce truc ! Le sale tricheur, il voulait l'empêcher de gagner ! Et bien non pas question de rentrer dans son jeu. Il allait se débrouiller pour le battre. Et, porteur de cette nouvelle force, il accéléra. Mais avant même de pouvoir dépasser franchement son concurrent, la force diminua. Là il ne comprenait plus rien. Pourquoi n'avait il plus de force ...

Et alors qu'il se posait toujours la question et que Naflin le rattrapait, il sentit à nouveau de l'énergie arriver. Là ce n'était pas normal ... Il ne pouvait pas avoir de sautes d'énergie, c'était physiquement impossible, donc quelqu'un cherchait à lui donner de la force. Mais qui ? Il se doutait qu'Iwëne ne pouvait pas y être pour grand chose, c'était impossible qu'elle veuille le favoriser donc ce devait être Naflin. Dans ce cas pourquoi être aussi gentil ? Pourquoi l'aider à nager alors que cela devait le désavantager. Ou alors il le trouvait trop nul pour nager contre lui et il l'avantageait pour que la course soit équilibrée. Ou encore il cherchait à ennuyer le professeur. Chose plausible après tout ... Twi essaya d'accélérer et sentit que son énergie diminuait. Donc Naflin ne lui donnait pas de l'énergie pour le battre. Il ralentit, laissant passer son concurrent et sentit alors l'énergie arriver plus fortement. Il avait raison, Naflin lui donnait de l'énergie pour rester à sa hauteur et donc qu'il n'y ait pas de gagnant. Dans ce cas que ferait la sadique ? Oui c'est bien du professeur que je parle ...

Elle trouverait un moyen de punir Twi pour avoir profité de la manne, ou alors elle trouverait que Naflin avait gagné puisqu'il avait bien géré l'énergie. Donc de toute façon Twi allait en être pour rester toute la journée sans manger. Il continua tout de même à nager, simplement pour le plaisir de voir la tête d'Iwëne quand ils arriveraient en même temps. Il vit que son second tour de lac était terminé, plus qu'un et il pourrait se reposer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naflin A
Invité



MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Sam 4 Aoû - 22:32

Emmerder le monde, c'était un peu comme une raison de vivre pour Naflin. Et dans ce lac, il démontrait qu'essayer de noyer ses problèmes ne sert à rien : ils savent nager.

Twilight, à sa gauche, nageait. Si c'était un cours de natation, c'était mal partit. En effet, à jeun, la nage peut être dangereuse, car le jeun étant synonime de faiblesse, il génère des crampes assez rapidement, et les crampes dans l'eau, c'est un peu comme la peau de banane sous le pied gauche quand le pied droit est déja dans la tombe. Et même si c'est en forgeant qu'on devient forgeron, ce n'est pas en se noyant qu'on apprend à nager.

D'ailleurs, le jeune mutant commençait à avoir une crampe. C'était de la triche. C'était lui qui était censé emmerder son monde, et là, il s'emmerdait tout seul en accumulant une certaine quantité d'acide lactique dans biceps droit ... Une crampe ...

Il parrait qu'un homme qui meurt par noyade revit en un éclair toute sa vie passée ... Il ferait mieux de nager. Et c'est ce que l'adolescent faisait.
Au passage, il envoyait l'énergie reçue de la professeur dans son bras droit, en espérant ainsi diminuer la crampe ...

Cà marchait ... Plus ou moins ... Il ne restait plus qu'à espérer que la course allait bientôt prendre fin ...
Oui, il ne savait pas où il en était. Il avait à l'esprit deux images mentales, et gérait des échanges d'énergie entre deux personnes ...
C'était un peu comme si dans un sac à éléphants individuels, vous mettiez deux éléphants, et que vous vouliez rajouter en plus une souris pour compte le nombre de tours.
Je vous déconseille de tenter l'expériance....
Revenir en haut Aller en bas
Iwëne
Co-rectrice
Co-rectrice
avatar

Nombre de messages : 700
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Anglais, Français et se débrouille en Japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire (création et dédoublement des cellules)
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Dim 2 Sep - 21:19

A chier.
Complètement naze.
J'ai rarement vu aussi pourri.
La honte de ta vie, professeur à deux balles.
On se demande où t'as pêché ton diplôme, tiens !

Ces gentils compliments ne cessaient d'apparaître dans le cerveau d'Iwëne, en lettres rouges et brillantes, une touche de flashes ici et là, saupoudrés de confettis bon marché, identiques aux bannières ratées que certains membres de forum affichaient sans gêne ni dégoût envers ces monstruosités.
En bref, un truc qui vous donne envie de vomir, pour peux que vous ayez des goûts très différents des leurs, ou bien encore des réflexes magniaco-perfectionniste.
A vos souhaits.

Bref, comme je le répète depuis pas mal de temps, le cours de notre professeur préférée (arrêtez de me regarder comme ça, merci) était tout bonnement tombé à l'eau. Ha ha ha. Es ist sehr lustig !
Mais comme je le répète, une fois de plus (ça craint le radotage), la fierté de la demoiselle était bien trop élevée pour qu'elle ne renonce maintenant. Elèves difficiles, mais thème bien choisis, il y avait un point positif malgré tout.

Iwëne stoppa donc sa course à l'instant même où les deux fanfarons franchissaient en même temps la ligne d'arrivée imaginaire. Ah ! Mais quel heureux hasard !
Pour être franche, ce match nul embêtait bien la jeune professeur. Et secrètement (quoi que, pas tant que ça), cette situation devait réjouir Twilight et Naflin.
Tiens, en parlant du petit géni aux fils magiques, le voilà qui se faisait une petite crise de fatigue. C'était bien malin, ça !
Si une quelconque personne -hormis Chanie, seul témoin temporaire, qui n’en avait strictement rien à battre- avait suivit le cours moléculaire depuis le début, il aurait très bien pu relater tout l’épisode jusqu’aux oreilles du recteur et l’ensemble de la troupe professorale, avec pour adjectif principal de ses phrases : « Sadique ».
Oui, j’approuve : la prof' était une vraie tordue, une maboule de l'effort et du progrès. Mais il faut aussi avouer que les garçons qui l'accompagnaient étaient de vrais emmerdeurs, dont l’un d’entre eux était tout bonnement ravis de se procurer des crampes. Qui est le plus à plaindre, hum ?
Tout en s'approchant du bord du lac, Iwëne lança une brève apostrophe.
-Egalité ! C'est très bien. Naflin, ça va aller ?
Heureusement pour lui (mais pas pour la prof’), il était arrivé à destination sans remplir d'eau, la totalité de ses poumons. Sans doute la perspective d'une séance de bouche à bouche avec Iwëne, suivit des quelques massages de réanimation, lui avait redonné espoir, courage et dignité et qu’il s’était alors empressé d’accélérer la cadence, comme si sa vie en dépendait. Enfin, peu importe quel facteur l'avait persuadé de continuer sans s’amuser à mourir entre deux mouvements, Naflin était diabolique mais sauf. Avec une joyeuse mine jaunâtre sur la frimousse. Bwarf.
-Vous pouvez sortir de l’eau ; les tours de lac sont finis pour aujourd'hui, précisa-t-elle avec solennité.
Au prix de nombreux efforts, sa bonne humeur s'était quelque peu dissipée. Toutes leurs machinations à la rendre folle lui avaient embrouillé les idées. Où voulait-elle venir au juste, en les faisant nager ainsi ? Les mettre en situation de faiblesse afin qu'ils exploitent au maximum leur énergie et prennent pleinement conscience de leurs facultés…
Il y avait eut un peu de ça, en fin de compte, mais le but originel était maintenant légèrement décalé de la trajectoire.
*Lamentable, mais tu continue tout de même.* se grondait-elle, histoire de se redonner un peu de volonté.
-Vous serez libérer dans peu de temps, puisque vous êtes tous deux vainqueurs. J’espère sincèrement que ce petit stratagème que vous avez brillamment mis en place ne portera préjudice à aucun d’entre vous. Maintenant, allongez-vous.
Une fois qu’ils obtempérèrent, elle poursuivit.
-Pour finir ce cours, je voudrais que vous vous reposiez. Sans manger, on peut tout de même retrouver des forces. Il suffit d’entrer dans une sorte de sommeil, méditation. Ecoutez votre sang, encore et encore –comme je vous l’ai expliqué. Et libérer la pression. C’est la clé de la réussite, si je puis dire. L’énergie, bien que faible en cet instant, est toujours présente. Il suffit de savoir la puiser.
Elle regarda Naflin, ravie mais tout de même déçue que son cours dut se terminer aussi vite.
-Aeri, vous avez puisé l’énergie chez votre camarade et moi-même. De votre propre initiative. Je n’en attendais pas moins de votre part, et c’est très bien, il faut avouer. Quant à vous Taboï, le sang et l’énergie étaient bien mieux équilibrés lorsque vous avez nagé, que pendant votre course. J’ose espérer prendre cela comme un progrès de votre part, à tout deux.
Elle se tût un instant, écoutant la douce mélodie de ces oiseaux piailleurs, tout droit sortis du dessin animé « Blanche neige et les sept nains ».
-Essayez de trouver un moyen de reprendre de l’énergie, en vous reposant et méditant. Une fois que ce sera fait, vous pourrez partir et enfin vous restaurer. Le cuisinier à préparer des plats spécialement pour vous.
Iwëne s’assit enfin près de ses élèves, et termina ses explications.
-Si vous avez une question, posez-la. Et n’oubliez pas que, je suis là pour vous aider. Maintenant, cherchez de vous-même un moyen de récupérer. Je suis curieuse de savoir comment vous allez vous y prendre.

_________________

[En mémoire de Victor et d'Hitori]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Lun 3 Sep - 9:55

Nager avec cette nouvelle énergie était extraordinaire, mais Twilight se posait toujours des questions. Pourquoi Naflin avait-il décidé de l'aider. Il était presque certain à présent que c'était à cause de son niveau médiocre. Et bien son aide il pouvait se la garder. Mais comment ? Twi n'allait pas tenter de couper les jolies cordes lumineuses c'était certainement impossible, il lui fallait une idée et vite ! Mais pendant qu'il réfléchissait, il entendit distinctement : "Egalité". Quoi ? Déjà arrivés ! Et bien le truc des cordes c'était super, il était même pas trop fatigué. Enfin si tout de même un peu, un peu beaucoup on pourrait dire. Il sortit de l'eau en espérant que la corde se détacherait de lui et il s'allongea sur le dos, les bras en croix en tentant de reprendre son souffle.

Tiens, la prof a l'air d'en avoir assez, super le cours ne continuera pas ! Mais en y réflechissant, c'était quoi ce cours d'abord ? Alors partie théorique assez intéressante. Mais partie pratique sadique... Twi commençait à comprendre que le fait d'être à jeun leur permettait de puiser dans leurs réserves d'énergie, mais lui n'en avait pas des masses. Si Naflin ne l'avait pas aidé, il n'aurait jamais pu y arriver...

Mais la bonne nouvelle était que le repas allait être servi dès qu'ils auraient repris un peu de forces. Ok ça facile, il fallait fermer les yeux et se détendre. Ouais se détendre allongé dans l'herbe. Ne penser à rien, surtout pas à la tricherie dont il avait profité. Non non pas une tricherie, il avait été aidé sans rien demander, donc il n'avait pas triché. Il réfléchit plus en profondeur à la question.


Si il n'avait pas attaché les cordes j'aurais perdu. Bon est-ce que c'est tricher ? Pff et puis la sadique qu'est ce qu'elle en pense. Bon je sais que j'aurais dû la détromper quand elle a dit qu'on avait mis au point un stratagème, moi je n'y suis pour rien, c'est Naflin qui a tout fait. Mais ça elle ne doit pas le savoir ...

Durant toute sa réflexion une voix s'était faite entendre. Pas une voix désagréable, mais une voix comme la sienne, peut-être entendait-il la voix de sa conscience répéter tout ce qu'il disait. Oui ça devait être ça, car après tout il n'avait pas parlé à voix haute ...

Oh Pu*** non ! Il l'avait fait. Il se frappa mentalement et ouvrit les yeux légèrement pour voir si quelqu'un l'avait entendu. Il ne venait surtout pas d'affirmer que sa prof était sadique et qu'il avait profiter honteusement de la situation. Il se rassura en se disant qu'il n'avait toujours pas entendu de cri venant de la sadique en chef donc ......

Pendant tout ce temps, son corps avait commencé à se rendre compte qu'il ne nageait plus (oui il était temps je sais). Et il reprenait ses fonctions vitales normales. Il reprenait un peu de couleur et ses veines étaient de moins en moins visibles. Son corps avait compris qu'il n'avait plus besoin d'énergie et donc il s'arrangeait pour revenir à son équilibre naturel, quelle belle machine tout de même. Et quel pouvoir intéressant si seulement il pouvait être contrôlé ...

Twilight referma les yeux et attendit que son coeur reprenne à son tour un rythme tranquille. Et puis de toute façon il était tellement crevé que ses yeux se refermaient tout seuls. Et puis s'il n'avait pas eu si faim, il aurait bien fait un petit somme. Mais là baille ce n'était baille pas le moment baille Il ne devait pas baille s'endormir. baille

Une respiration totalement tranquille se fit entendre, le jeune mutant venait de plonger dans un sommeil réparateur, car après tout quel meilleur moyen de se refaire de l'énergie que de dormir ...

Dans le rêve qui naissait, une sorcière sadique avec un os dans le nez le faisait courir attaché par des cordes avant de le jeter à l'eau pour qu'il ne puisse pas manger les lapins en chocolat qui sortaient de leurs terriers. Pourtant ce serait bon un lapin en chocolat.


Je veux mon lapin madame.

Tel fut le gémissement qui sortit de la bouche du jeune homme endormi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naflin A
Invité



MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Mer 26 Sep - 19:34

Hein ?! Quoi ?! Les derniers mots de la professeur avaient capté l'attention de Naflin... On pouvait même dire que c'était la première fois du cours que le jeune mutant était aussi attentif ... et quand la prof demanda s'ils avaient des questions, l'interret de Naflin fut révellé :

- Le cuistôt a préparé quoi ?!!!


Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ... Mais il y avait quelquechose qui faisait plus que la patience et la longueur de temps. Le harcèlement.

Dans un sens, on peut dire que le harcèlement demmande de la patience et de la longueur de temps ... Mais en règle générale, on a pas beaucoup à attendre avant de tapper sur les nerfs de quelqu'un ...

- Il a préparé quoi ? hein ? Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Du chocolat ? Des gâteaux ? Des grillades ? Des frites ? Des pâtes ? Des cottes de boeuf ? Des cuisses de poulets ? Il a préparé quoi ?!!


Relacher son énergie, la laisser s'échapper de soi, pour se ressourcer ? Boarf, certains pouvaient bien fonctionner comme çà, Naflin, quant à lui, faisait à peu de choses près l'inverse : il s'agrippait à son énergie de toutes ses forces, au lieu de la laisser partir ... Oui, on peut dire d'une manière plus claire qu'il était tout simplement hystérique. Cela faisait près de 14 heures qu'il n'avait rien mangé, et la perspective des délices que sa future assiette pouvait contenir lui faisait littérallement pèter les plombs ... Le gonflait de vigueur à un point que c'était carrément fatiguant de le voir ...

- Alors ? Alors ? Alors ? Alors ? Alors ? Alors ? Alors ? Alors ? Alors ? Alors ? Alors ? Il a préparé quoi ? Hein ? Hein ? Hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Iwëne
Co-rectrice
Co-rectrice
avatar

Nombre de messages : 700
Age du perso : 21 ans
Langues parlées : Anglais, Français et se débrouille en Japonais
Pouvoir du perso : Moléculaire (création et dédoublement des cellules)
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Mar 30 Oct - 19:02

[Hors-RP : Ce post me rend de bonne humeur... Allez, j'vous balance un p'tit peu de bonheur en format rbs.
Zic : Feist -> 1, 2, 3, 4.]

Difficile de résumer la situation. Mais, si la prof’ devait traduire en un mot ce qu’elle ressentait, et bien… Naflin lui volerait sûrement le micro et balancerait un gargantuesque « Keskilakuisinélekuistô ? » à la caméra.

Spoiler:
 
Pour en revenir au cri guttural, figurez-vous qu’il s’agissait bien là de la seule phrase à peu près audible –et compréhensible- dans cette mêlée d’affreux piaillements juvéniles, aiguës, insupportables, balancés par le petit Naflin pleurnicheur qu’on appelait d’une voix métallique.
« Naflin ! Ecoutes-moi ! Je suis ton… Pchi Pchi… Pchi… Pchi… »
On entendit des bruits de respirations étranges, suivit d’une révélation des plus troublante :
« Je suis ton… Pchi Pchi… Pchi…Bouark… estomac. Et je te rappelle que tu as faim, alors crie, crie encore et encore ! Petit, tu as faim. Et je suis ton maître ! L’ESTOMAC EST L’AVENIR ! MOUHAHAHA ! Pchi… Bouark. »
Parce que l’appareil digestif de Naflin pense et parle –ou bien alors, c’est vous qui avez un sérieux problème avec la réalité- le jeune adolescent a bien du mal avec sa bouche qui ne cesse de brailler et ses cordes vocales de s’agiter. Alors que le supplice auditif croissait en puissance, une question implorante survint dans l’esprit de la mutante :

A quand la puberté ?!

Ou bien encore (facultatif) : Comment diable Taboï faisait-il pour se reposer dans ce pétage de tympans et conduit auditif au complet ?
C’est alors qu’un son de cloche tinta dans son cerveau, semblable à l’illumination du siècle :

Spoiler:
 
Ciel, était-il possible qu’il ait vraiment souffert de cette course autour et dans le lac ? Ahh… Mais… Que… ? Han !… Iwëne demeurait perplexe… et assénée de questions inlassablement perçantes. Etrangement, la lassitude des répétitions perçantes, et, plus précisément, les répétitions perçantes de la lassitude, si ce n’est même la lassitude perçante des répétitions… eh bien, étrangement… lui chauffait tout simplement le cerveau.
« LA FERME ! »
Attention, vous venez de rencontrer un caractère typographique qui n’exprime ni pensée, ni parole, ni même l’adresse d’un bon veto’. Mais qu’est-ce alors ? Un aperçut de ce qu’Iwëne ne dira et ne pensera pas, mais qui résume ce qu’elle aurait dit et pensé si elle s’était laissée influencer par la narratrice. Vous m’suivez ?
Finalement, il ne tient qu’à moi de lui ordonner de prononcer ces mots. Mais, serais-je fidèle au personnage en agissant ainsi ? Non, bien sûr que non… Et puis, tant que j’y pense. Si ça se trouve, Iwëne aime cette apostrophe et elle attend que je lui donne permission de la prononcer ou de la penser. Mais dans ce cas… Serais-je en train de vous mentir, lecteur ? Sacrebleu !
Allons bon...qu’est-ce un mensonge à côté de ces gigantesques trous noirs qui vivent dans l’univers ? Si peu… si rien… si si ! ENFIN BREF ! Je m’égare… oui, c’est ça… Que disais-je déjà ? Ah oui…
« LA FERME ! ».
Mais finalement, j’opterais pour la vérité –c’est toujours bien la vérité. (Et qu’est-ce la vérité à côté de ces gigantesques… bon, okay.) :
-Il a préparé une bonne vingtaine de mets succulents. Il ne tient qu’à vous d’aller les découvrir et les déguster, jeune homme...
C’était un beau carton doré qu’elle lui offrait là. Un de ces coupons bonus introuvables et qui lui permettrait (enfin) de quitter la séance de torture d’une fée barjot, sadique, effrayante pour se rendre à la chocolaterie de Willy Wonka cafétéria où il serait servit comme un prince, un roi, un président de Californie, un leprechaun résidant sur la colline de Fairytopia .
La prof observa un instant son jeune élève, souriant et sournois, qui sautillait presque dans cette pelouse verdâtre, sous ce soleil de plomb –elle l’observait, comme pour graver cette image dans sa mémoire. Puis, prenant conscience du temps, elle poussa un léger soupir intérieur –une sorte de compromis entre l’ennui et une forte envie de pleurer. Des larmes de rire, de tristesse, je ne saurais vous dire…
Un petit sourire nostalgique, tendre, chaleureux et sarcastique se dessina au coin de ses lèvres, avant qu’elle ne salut l’adolescent.
-Allez, files, tu l'as bien mérité. Le cuisinier n’attend que toi, jeune Aeri ! Mais, par pitié : Ne le rend pas fou… ce serait là un grand service pour les élèves affamés !
Son regard de protectrice amusée suivit la silhouette enjouée du sacré Naflin jusqu’au portes de l’établissement où il disparut de son champ de vision –son coupon imaginaire à la main, son estomac dictateur dans l’bidon.
*Eh bien…Drôle de gamin… Trop intelligent pour suivre mes cours, pas assez mâture pour en diriger… Un vrai phénomène…*
Un nouveau soupir, et Iwëne se laissa entièrement tomber dans l’herbe sèche, les oreilles rassasiées de piaillements pour au moins une bonne douzaine de siècles. Tout en penchant son corps sur le côté, elle scruta son second élève avec insistance, peut-être même curiosité, si ce n’est avec une pointe d’amour maternel. Il dormait paisiblement, sa respiration devenait régulière…
Ah…Mine de rien, ces p'tits gars l’avaient bien martyrisée tout au long de la matinée. De vrais diablotins qui paraissaient pourtant si sage, si respectueux lorsqu’ils se calmaient un peu. Alors qu’elle contemplait l’innocent endormi, la demoiselle émit un petit rire lorsque l’enfant prononça quelques mots dont lui seul devait connaître la signification exacte. L’angelot… Il lui faisait tellement penser à ce petit frère qu'elle avait tant désiré, ce petit frère qu'elle n'avait jamais eu qu’à travers des souhaits, à travers son imagination débordante. Ce petit frère avec qui elle se serait chamaillée, ce petit frère à qui elle aurait pu se confier, avec qui les parents auraient eu du souci à se faire. Papa, Maman, Petit frère… Rien de tout cela pour Iwëne. Non, rien de tout cela...
L'espace d'un instant, la jeune femme crût qu'elle allait verser une larme, s’empresser de serrer l'enfant dans ses bras, et lui dire à quel point elle l'aimait, à quel point elle serait heureuse de devenir sa grande sœur –ne serait-ce qu’une journée- et, aussi, à quel point son refus de l’offre la ferait rire. Et puis, finalement, il n'en fut rien. Elle ne fit rien.
L’enfant se réveilla, le rêve s’éteignit.
-Alors, tu as retrouvé ton lapin ou bien s’est-il enfui ? lui lança-t-elle, taquine.
Puis, se relevant gracieusement, elle épousseta brièvement ses bas où quelques brins d'herbes s'étaient accrochés. Après quoi, elle tendit une main délicate à son protéger pour que celui-ci se redresse.
-Tu t'es bien débrouillé, Twilight, aujourd'hui, commença-t-elle en évitant soigneusement de croiser le regard de ce dernier.
Et pour cause : c'était la première fois qu'elle tutoyait le jeune garçon ; en quelque sorte elle lui offrait la naissance d’une amitié. Ou bien peut-être, tout simplement, quelques paroles sympathiques. Dans tous les cas, c’était difficile.
En sachant pertinemment que l'adolescent la dévisagerait –ce qu’il faisait sûrement- Iwëne scrutait le lac, faisant mine de se désintéresser de lui.
-Je me demande si... Si tu n'aurais pas besoin de cours particuliers, en plus. Quelque chose de plus approfondit. Non pas que tu sois mauvais, crois-moi... Mais ton pouvoir me semble intéressant, et j'envisage sérieusement de te donner l'opportunité de le perfectionner.
Temps de silence, respiration, pensée, regard furtif vers Taboï, vision sur le lac.
-Par exemple... Je ne sais pas trop... Peut-être des entraînements particuliers avec un mutant moléculaire plus expérimenté, peut-être moi… Je pense notamment à des petits combats en salle de simulation, où sous le feu de l'action et le stress imminent, on a tendance à pousser l'adversaire dans ses derniers retranchements et trouver au fond de sois, quelque chose qu'on ne soupçonnait pas. Du courage, de la foi, de la passion, un aspect inconnu du don... De l'évolution en somme.
Iwëne daigna enfin se tourner vers l’élève, ses yeux ne lançant ni froideur, ni dureté, seulement une curiosité sincère quant à la réponse de Twilight.
-Je te laisse réfléchir, ajouta-t-elle solennellement. Pour l'heure, va déguster quelques plats au réfectoire. Le chef est à ta disposition.
Sur ces quelques mots, la demoiselle récupéra son poignard qui traînait dans l'herbe, puis s’enfuit dans la direction opposée de celle qui menait à la bâtisse. Et, sans se retourner, elle disparut à travers quelques chemins inconnus.
Lorsqu’elle fut certaine qu’il n’y avait plus âme humaine dans le coin, la jeune femme poussa un long soupir larmoyant, ampli de sentiments confus. De la nostalgie, le relâchement de pression, saupoudré d’une bonne liasse de souvenirs fraîchement tirés de cette matinée. Drôle, énervant, patience et impatience…
Passant furtivement une main sur son visage, elle sentit qu'une larme coulait sur sa joue. D'un geste simple, rapide et précis, elle essuya l'intruse.

Et finalement, elle éclata de rire.


[Hors-RP : Merci à vous deux. Ce fut long et pénible, et de surcroît, presque inutile comme cours… Cela dit, je me serais bien marrée. Merci encore, c’était vraiment cool. ^____^ ]

_________________

[En mémoire de Victor et d'Hitori]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-faculty.actifforum.com
Twilight Taboï
3ème année - Etudiant de bon niveau
3ème année - Etudiant de bon niveau
avatar

Nombre de messages : 1378
Age du perso : 16 ans
Langues parlées : Français, Anglais
Pouvoir du perso : Biopsychokinésie
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   Mer 31 Oct - 22:01

Toujours envolé au pays des songes, oui oui, j'ai bien écrit envolé. Pourquoi ? On dit plongé dans un profond sommeil, mais quand on rêve, je n'ai pas l'impression qu'on plonge, je dirais qu'on déploie son imagination ! Non ? Et que déploie-t-on également parfois ? Ses ailes ! 10 points pour Valentin ! Et des ailes sont faites pour voler. Donc, il était envolé au pays des songes. Un pays superbe et splendide avec plein de lapins en chocolat ... Twi n'entendit donc pas la conversation entre la sadique de service, j'ai nommé Iwëne et l'empêcheur de pouvoirer en rond, j'ai nommé Naflin. Oui Pouvoirer n'exister pas et alors ?

Twi n'entendit pas que le cuisinier avait fait des merveilles et lorsqu'il ouvrit les yeux pour voir un visage au dessus du sien, il manqua de pousser un cri d'effroi. Mais de quel droit elle le regardait comme ça ? Il n'était pas son cher Fraustinou d'amour ! Donc pas le droit de le regarder comme s'il était gentil, ou pire, aimable avec elle ! Mais heureusement elle casse le mythe (et pas la mite) en posant une question. Une question innocente mais ô combien génante pour un jeune homme. Elle l'avait donc entendu rêver, cela n'était pas grave en soi, mais il ne faudrait pas qu'elle l'ai entendu dire d'autres choses bizarres, comme : Non pas la psychopathe folle avec un os dans le nez ! ou bien Oui c'est un minus, un minus à binces, mais avec de grosses binces ... (l'auteur ayant perdu son esprit un intermède musicale va vous être offert)


J'aime pas la sonnerie du réveil
J'aime pas quand les jours sont pareils
J'aime les silences entre nous

J'aime pas les moustiques en été
J'aime pas te voir tout habillé
Mais j'aime être en dessous

J'aime danser toute nue sous la pluie
J'aime assez quand tu aimes aussi
J'aime pas la guerre entre nous

J'aime pas quand le film est fini
J'aime pas tout ce que tu me dis
J'aime le faire n'importe où

Et si tu n'aimes pas ce que j'aime
Pour moi, c'est du pareil au même
Si je t'aime, après tout,
Le reste, je m'en fous

Mais qui a osé ? L'esprit de rechange ? Et bien, quelle chanson magnifique alors ... Légèrement multisens mais bon...

Donc Twi regardait avec honte et colère le visage parfait (et pas refait) de son professeur préféré du moment quand il entendit la suite. Ainsi il s'était bien débrouillé ? Bizarre, pourquoi est ce qu'elle lui disait si soudainement "tu" ? Vraiment très très étrange, elle devait avoir quelque chose à lui demander. Et comme par un fait exprès l'intuition de Twi fut la bonne (il faut dire que l'auteur a lu le message d'Iwëne et sait donc qu'elle va lui demander quelque chose, il écrit donc en fonction de ce qui est indiqué ...). Elle lui proposa des cours supplémentaires de combat. Oui, ça pouvait être marrant, surtout pour taper sur la prof sans qu'elle ne puisse rien en dire. Mais par contre, ce qu'il ne comprenait pas c'était la défiance du regard. Pourquoi ne le regardait-elle pas dans les yeux ? Elle avait dû lui faire quelque chose ... Oh, elle n'aurait pas osé profiter de lui durant son sommeil. Argh ! Mauvaises pensées ! Beurk beurk ! Ou alors elle n'aimait pas faire de compliments, oui ça devait être ça ! Pfff, un prof n'aime jamais faire de compliments. Et quand il en fait ensuite il vous propose quelque chose d'encore pire comme pour vous prouver que vous n'êtes pas à la hauteur. (1)

Twi allait répondre quand elle partit en courant ! Mais bon sang, elle avait encore des forces ? Twi s'allongea dans l'herbe avant de se décider à se relever. (Oui oui phrase inutile)

Puis il alla d'un pas lent vers le bâtiment pour se restaurer...


[HRP, merci à toi oh professeur illustre pour ce cours où je me suis bien amusé. Merci à Nalfin de m'avoir épargné !]

(1)Mais non je n'ai pas oublié la note de bas de page... Alors oui un prof adore être sadique, c'est dans sa nature. Moi, par exemple, quand un étudiant me pose une question et que la réponse est triviale, je lui dis : "Oui, en effet, il y a une erreur" et hop je m'en vais ... Ca énerve toujours ... Qui a dit que j'étais gentil ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entraînement et Energie...[Suite du cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entraînement et Energie...[Suite du cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Everest sans entraînement De Guylaine Guevremont
» petits exercices d'entraînement
» Correction d'un exercice d'entraînement en écriture
» Entraînement collectif 1500m à Paris
» entraînement brevet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Faculty :: Archives :: Nouvelles archives :: Archives Faculté :: Archives 2050/2051-
Sauter vers: